Avertir le modérateur

30/10/2009

Robin des Bois apporte son soutien à Greenpeace

"Nous avons demandé au ministre Jean-Louis Borloo un moratoire immédiat sur ces exportations de matières nucléaires. Mais il fait la sourde oreille. Greenpeace va donc tout mettre en œuvre pour s'opposer à la poursuite de ces trafics", vient d’annoncer l’organisation écologiste par la voix de Yannick Rousselet.

C’est dans cette perspective que Greenpeace, qui veut "empêcher toutes nouvelles exportations de myas2m.jpgmatière nucléaire vers la Russie", a positionné son brise-glace Arctic Sunrise dans le port du Havre d'où sont expédiés les fûts d'uranium appauvri par Areva.

Désormais une seconde organisation – Robin des Bois –  dénonce "le transport de matières radioactives sur des navires non spécialisés battant pavillon maltais" et apporte son soutien à Green peace.

Areva de son côté reste sur ses position et considère que l'uranium appauvri qu'elle envoie en Russie n'est pas un déchet considérant que celui-ci y est envoyé pour être enrichi afin d’être réutilisé comme combustible dans les centrales nucléaires françaises. 

L’alliance Ecologiste Indépendante en Haute-Normandie :

·         demande à Jean-Louis Borloo ministre de l'Environnement et de l’Energie, mais également au premier ministre, la suspension immédiate des transports d'uranium appauvri, au motif que ces transports concernent des « déchets radioactifs ».

·         réitère  son soutien à Greenpeace, apporte ses encouragements aux militants de l’association et se félicite du renfort de Robin des Bois pour faire échouer les expéditions envisagées par AREVA

·         appelle tous les Haut-normands à manifester leur désaccord en sollicitant de leurs Députés et Sénateurs une action forte de leurs groupes respectifs à l’Assemblée Nationale et au Sénat en vue d’obtenir qu’enfin la transparence devienne la règle en matière de nucléaire civil !

 

01:59 Écrit par Bernard FRAU dans 1. Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : déchets, greenpeace, robin des bois, soutiens, transport | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

16/09/2009

Grève des transports en commun dans l’Agglo de Rouen

photo_4vign_tcar.jpgLes transports en commun sont complètement bloqués ce matin à Rouen à la suite d'une grève déclenchée à l’initiative de la  CGT concernant les conditions de travail et des salaires.

Selon une source AFP, le trafic était nul dès 8h00 du matin sur l'ensemble du réseau TCAR –  Transports en Commun de l'Agglomération Rouennaise groupe Veolia environnement –. Le mouvement touche à la fois la partie métro et la partie bus, selon la direction.

Des mesures prises par la direction en 2007 concernant les conditions de travail des agents qui ne sont pas appliquées, selon la CGT. "Elles prévoyaient la réduction des amplitudes de travail ou encore l'abandon des services discontinus qui désorganisent la vie des chauffeurs", a précisé Jean-Claude Blot délégué CGT.

Les questions de conditions de travail et de sécurité des agents de conduite du réseau métro-bus ne sont pas nouvelles et chaque usager du réseau peut s’étonner de les voir réapparaître alors même que des engagements ont été pris et que les problèmes étaient en principe réglés.

627830_photo-1252082470305-1-0_150x113.jpgLe transport collectif dans les 45 communes de l’Agglomération de Rouen  - 411000 habitants – est de la compétence de la Communauté de l'Agglomération Rouennaise, présidée par Laurent Fabius.  A l’initiative des élus du Parti Socialiste cette compétence a été transférée, au moyen d’une délégation de service public,  à la TCAR, société de droit privé dont le financement est très largement assuré par des fonds publics !

En effet, la TCAR, filiale du Groupe international  Veolia environnement, outre les recettes dues à la vente des titres de transport au public, reçoit le montant correspondant de la taxe transport indexée sur les charges salariales des  entreprises de l'agglomération, soit plus des 2/3 de ses ressources d’exploitation.

 

L’Alliance Ecologiste Indépendante de Haute-Normandie déplore :

 

ð      le manque de négociation avec les syndicats qui a conduit à ce mouvement de grève

ð      le préjudice fait aux usagers qui ont du se priver d’un  service qu’ils payent  directement et indirectement

 

L’Alliance Ecologiste Indépendante de Haute-Normandie demande à Laurent FABIUS   Président de la Communauté de l'Agglomération Rouennaise, Député de la 4e circonscription de Seine-Maritime, Premier Adjoint au Maire de Grand-Quevilly :

 

ð      Les raisons qui ont conduit la TCAR à ne pas mettre en application les mesures prises en 2007

ð      Les raisons pour lesquelles la Communauté de l’Agglomération Rouennaise, n’a pas été en mesure de débloquer la situation après le préavis de grève déposé par la CGT.

ð      De prendre ses responsabilités pour assurer à l’avenir un fonctionnement normal continu du service public des transports dont la Communauté de l'Agglomération Rouennaise est responsable.

ð      D’envisager un retour à la gestion par les collectivités locales du service public du transport de l'agglomération.

*source photo site TCAR - logo PS -

16:51 Écrit par Bernard FRAU dans 1. Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fabius, cgt, tcar, service public, transport, sécurité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu