Avertir le modérateur

11/07/2011

Primaires EELV: Nicolas Hulot battu largement!

Nicolas-Hulot_pics_180.jpgTout indique que Nicolas Hulot, malgré l’apport des voix des fichiers militants «bidonnés» fournis par Antoine Waechter, a été largement battu lors du second tour des primaires d’EELV. Ce second tour confirme donc la ligne à «gauche toute» des militants d’EELV emmenés par Noël Mamère, Cécile Duflot, Dominique Voynet, Jean-Vincent Placé, Yannick Jadot et autres Patrick Farbiaz.

Les écologistes de gauche ont voté pour la candidate qui était la plus proche de leurs aspirations. Ce n’est une surprise que pour ceux qui font de la politique comme on vend du boudin lors des jours de foire. Ce positionnement à gauche confirme très nettement la ligne choisie par les votants de la coopérative sous tutelle des Verts et les militants du Parti, lors de l’adoption le 9 octobre 2010 du Manifeste rédigé en vue de la création d’EELV en Novembre de la même année.

a-son-arrivee-a-notre-dame-des-landes-ou-etait-organise-un-rassemblement-10492803upnsy_1713.jpgCécile Duflot va maintenant tenter de rassembler au-delà des épluchures de carotte balancées sur Nicolas Hulot à Notre Dame des Landes par les partisans d’Éva Joly pour faire avancer son objectif: "faire de l'écologie politique – hémiplégique – une force majeure qui contribue à la victoire de la gauche en 2012."

Du coup, avec de ce résultat prévisible, c’est toute la stratégie imposée, contre l’avis d’une large majorité de cadres et de militants au MEI, par son Président Antoine Waechter, qui se trouve mise en échec.

En effet à vouloir soutenir l’insoutenable, Antoine Waechter en cautionnant la candidature de Nicolas Hulot dans le cadre des primaires d’EELV se retrouve de facto à devoir désormais soutenir Éva Joly – la candidate des écologistes de gauche sectaires – et par le fait à aligner le MEI sur le parti socialiste le privant ainsi de son identité indépendante.

1310311626.jpgOn peut de plus se demander si Éva Joly acceptera le soutien de quelqu’un – Antoine Waechter – qui durant la campagne des primaires s’est imprudemment avancé à déclarer qu'elle était dans une "caricature idéologique de la politique", alors même que dans le landerneau vert il se dit avec insistance que le président du MEI bataille pour obtenir, dans le cadre des négociations EELV/PS quatre circonscriptions gagnables pour son mouvement en 2012.

L'écologie politique doit devenir une "vraie force politique", "elle doit devenir centrale, ça ne veut pas dire centriste", cela peut aller "des Verts jusqu'à une partie des centristes", avait-il encore indiqué lors de son intervention tonitruante en faveur de Nicolas Hulot.

Sûrement pas avec des stratèges de son acabit! Antoine Waechter s’est trompé sur toute la ligne.

D’abord en ne tenant pas compte du signal fort d’octobre 2010 où la ligne politique à gauche de Cécile Duflot et de Jean-Vincent Placé a été inscrite dans le marbre vert du Manifeste EELV, voté à la quasi unanimité des militants coopérateurs ou partisans.

Ensuite s’obstinant à inscrire le MEI dans un processus politique interne à EELV, qui ne pouvait qu’aller au bout de sa logique, à savoir la victoire aux primaires de n’importe quel candidat sauf celle de Nicolas Hulot dont le rôle consistait à créer l’illusion que la famille écologiste était rassemblée unie et ouverte.

Enfin en apportant pour signe de son allégeance à Nicolas Hulot, dont il pensait qu’il gagnerait, un fichier non à jour d’ex-militants du MEI ayant abandonné le navire depuis plusieurs années.

antoine_waechter_1244143093.jpgPlus grave, Antoine Waechter a trompé ses amis. Alors qu’un autre choix était possible sur le plan politique, comme aux élections régionales de 2010, il a en réalité choisit de jouer une carte destinée à servir ses seuls intérêts personnels.

Le résultat est accablant, le Mouvement des Ecologistes Indépendants est aujourd’hui en ruine, déchiré, décrédibilisé au bord de l’implosion.

Antoine Waechter porte une lourde responsabilité dans cet effondrement dont il devra rendre compte devant les adhérents. Comme il devra rendre compte des libertés qu’avec son secrétaire général il s’est autorisés par rapport aux règlements et statuts de l’organisation depuis le mois d’octobre 2010 pour continuer ses manœuvres d’un autre temps.

12372808995.pngSeul espoir l’existence d’un fort courant d’opposition interne qui souhaite reconstruire ce qui a été saccagé et qui entend le faire en se débarrassant d’une direction, politiquement incompétente, humainement hypocrite et bêtement sectaire et intolérante . Dénouement de ce mauvais feuilleton politique, le 24 septembre 2011, lors de la prochaine assemblée générale ordinaire.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu