Avertir le modérateur

12/11/2010

Assises Constituantes Europe Ecologie à Lyon les 13 et 14 décembre

La participation d'Antoine WAECHTER en tant que Président du MEI aux Assises Constituantes d'Europe Ecologie, ces 13 et 14 novembre à Lyon, a surpris et contrarié un nombre important d’ adhérents du mouvement.

Surpris parce que personne n' était au courant. C'est en effet en lisant le programme des Assises qu 'ils l'ont découvert.

Contrarié parce qu' aucune instance du MEI n’a donné mandat à Antoine WAECHTER pour représenter le mouvement à cette réunion.

Celui-ci a donc pris seul, la décision d' embarquer le MEI dans une entreprise qui est bien loin de faire l' unanimité chez les adhérents.

En conséquence, Antoine WAECHTER, lors de ces assises ne représentera que lui-même, et n' interviendra qu'en son nom propre. Il ne représentera pas la voix des adhérents du MEI pour qui l’Indépendance de l’Ecologie Politique reste la priorité de leur engagement militant. Ceux-ci en effet, qui n’ entendent pas être alignés et enfermés sur les positions d’un parti où selon Daniel Cohn-Bendit « le sectarisme n’a pas disparu ».

Le prochain Conseil National du MEI sera l’ occasion pour les responsables du Mouvement de se prononcer tant sur le comportement pour le moins autocratique de leur leader que sur sa stratégie politique.

Bernard FRAU

MEI Haute-Normandie

Secrétaire National aux Élections du MEI

21:06 Écrit par Bernard FRAU dans 1. Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : waechter, mei, europe ecologie, bernard frau | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

11/10/2010

"Pour une Indépendance Ecologiste Active"

La presse et les médias alsaciens qui se font échos du déroulement des assises territoriales organisées, à Sélestat, par les Verts et Europe Ecologie, indiquent  qu’Antoine Waechter aurait donné son accord et celui du MEI pour compter parmi les «coopérateurs» du nouveau parti écologiste initié par Cécile Duflot, Jean-Vincent Placé et Jean-Paul Besset qui en détiendront toutes les manettes.

Cet accord donné par Antoine Waechter sans avoir consulté le Conseil National du Mouvement conduit de facto le MEI à abandonner la ligne d’indépendance qui a toujours été la sienne pour celle de « coopérateur » - collaborateurs plus ou moins dociles, mais collaborateurs sans pouvoir politique -  d’une structure-caution dont les dirigeants ont déjà clairement indiqué la ligne dans la quelle ils comptent inscrire leurs actions futures.

Qu’il s’agisse de Jean-Paul Besset qui écrit,  “L’écologie politique est donc conduite à envisager ses alliances avec les partis de gauche” ou de Cécile Duflot qui déclare « Enfin il nous faut construire l’alternative en assumant nos différences et en menant un travail en commun avec les partis de gauche pour construire un contrat de gouvernement sur cinq ans » le message est on ne peu plus clair.

Antoine Waechter, dont l’accord alsacien aux dernières élections régionales avait semé un trouble destructeur  chez les militants et les partenaires du MEI, ne peut pas faire comme si ces déclarations n’existent pas.

Sa prise de position délibérée suscite un fort  mouvement de mécontentement et d’opposition parmi les siens qui, cette fois, sont décidés à ne pas en rester là.

D’ores et déjà ils se prononcent contre ce qu’ils considèrent comme une prise de position personnelle et opportuniste de leur président qui agit pour des intérêts qui sont loin d’être collectifs. Dès les jours à venir ils feront connaître les initiatives qu’ils comptent mettre en œuvre pour rassembler les écologistes indépendants pour lesquels  l’idée d’une « Indépendance Active et non Soumise »  reste à la base de leur combat politique.

A propos du collectif "Pour une Indépendance Ecologiste Active"

A la suite de la prise de position d'Antoine Waechter aux assises territoriales EE les VERTS qui se sont tenues à Sélestat le 9 10 2010, un collectif s’est spontanément constitué au sein du MEI avec comme objectif de promouvoir, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du MEI une Indépendance active et non soumise de l'Ecologie Politique. Les initiateurs du collectif sont  tous les trois membres du Conseil National du MEI

Contact Presse :

Bernard FRAU 06 63 24 00 66 / 02 32 61 02 38 - bernard.frau@sfr.fr

Patrice MIRAN 06 64 32 54 71 - defi.d@wanadoo.fr

Carine CURTET 06 08 41 71 12 - miranecolo@yahoo.fr

19:58 Écrit par Bernard FRAU dans 1. Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : waechter, les verts, coopérateurs, collaborateurs | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

26/09/2009

L’Alliance Ecologiste Indépendante en marche!

Par Auguste HUBERDEAU, MEI-Sarthe.

 

banniere_1.jpg

Une université d’été constitue toujours un moment fort pour les formations politiques. Celle de l’Alliance Écologique Indépendante, les 12 et 13 septembre 2009, à Rueil-Malmaison sera considérée comme la véritable émergence du rassemblement des écologistes indépendants.

 

Dans une ambiance conviviale, studieuse, plus d’une centaine de participants ont réfléchi, débattu sur des thèmes liés à l’organisation de la structure ou sur des sujets d’actualité qui ont permis aux membres du Mouvement Écologiste Indépendant, de la France en action et de Génération Écologie de se rencontrer et d’harmoniser leurs points de vue, avec un plateau végétarien au menu des déjeuners, dans la logique des démarches défendues par la plupart.

 100_0476 3.JPGDès le début des travaux de l'université d'été, après que chaque Co-président - Jean-Noël Debroise, Jean-Marc Governatori, Antoine Waechter -  ait exprimé ses remerciements aux participants présents, ont été abordées les questions politiques lors d'une séance animée par Bernard Frau! où les adhérents des trois composantes de l'Alliance ont pu s'exprimer de façon très libre. Ils ont été unanimes à rappeler que si l'indépendance n'était pas l'isolement, il ne saurait en aucun cas être  question de vendre l'âme de l'Alliance pour le prix d'un mandat.

 

 

Lors de la plénière, au moment du bilan des ateliers de réflexion : l’ébauche d’un projet d’éducation nouvelle, une organisation interne structurée afin d’aborder les futures échéances, le besoin d’une communication efficace, un cadre pour l’aménagement plus harmonieux du territoire avec une politique des paysages, un schéma concernant la santé avec la prise en compte de la prévention, la nécessité d’une réforme institutionnelle facilitant la pratique de la démocratie, la proposition d’un statut juridique de l’animal pour corriger les aberrations actuelles, le bien-fondé de la taxe carbone qui doit être modulée selon les situations des citoyens

 

La visite de Jean-Louis BORLOO a permis aux trois présidents des composantes de l’Alliance d’exprimer leurs préoccupations. Le ministre, après avoir rappelé son passé écologiste, a insisté sur la notion d’urgence folle dans laquelle nous nous trouvons, a souligné l’importance des pas accomplis depuis le Grenelle de l’Environnement (malgré l’impatience de certains), le rôle pionnier de la France, l’étape capitale du Sommet de Copenhague … dans un style décontracté mais empreint  de gravité.

 

Un autre invité avait répondu à l’invitation de l’Alliance : Gabriel COHN-BENDIT, membre actif d’Europe Écologie. Le septuagénaire aux multiples militantismes a regretté l’échec du rapprochement avant les élections européennes, a souligné la difficulté des Verts d’être autonomes surtout au deuxième tour des élections … Néanmoins, la notion de partenariat a été évoquée.

 

 L’Alliance est en marche et suscite déjà un intérêt certain.

Gaby2.JPG100_0477.JPG

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu