Avertir le modérateur

06/12/2009

L’Alliance Ecologiste Indépendante avec Les Dieppois

port%20de%20dieppe.jpgLe Maire communiste de DIEPPE contre l’avis général veut imposer aux Dieppois la venue, sur le Port de commerce de la Ville, du chimiste russe Uralchem, numéro 2 des fabricants d’engrais russes, dont le siège social se trouve à Moscou, qui veut y construire  une usine de transformation d’engrais. L’unité sera installée sur un terrain de 23 000 m² situé en plein cœur de Ville, à proximité immédiate de 150 logements sociaux, d’une médiathèque et d’un éco quartier !

Autant dire que le Maire de Dieppe vient de commettre un  contre sens politique qui va à l’encontre de toute la marche en avant effectuée par les élus en matière d’écologie urbaine. Ce faisant il condamne le Port de Dieppe à la poursuite du déclin dont il est l’objet depuis trop longtemps.

Au stade actuel, alors que les terrains ont déjà été cédés et que la Municipalité soutient le projet, aucune réponse documentée n’est apportée aux questions légitimes que posent les riverains particulièrement inquiets. La catastrophe d’AZF Toulouse est  encore dans tous les esprits. Les installations prévoient en effet l’implantation de deux bâtiments de stockage d’engrais secs  et de 4 cuves de stockage d’engrais liquides de 5 000 mètres cubes chacune

Rappelons que dans un rayon de 1 à 3 km à vol d’oiseau, autour du site, sont implantés pas moins de 25 écoles, 7 établissements secondaires, 5 établissements professionnels, 1 Hôpital , 2 cliniques, la Gare SNCF et la gare routière, sans compter les centres administratifs – Mairie, Caisse Primaire, Caisse d’Allocation Familiale, Centre des Impôt, Pôle emploi – .

Aucune étude d’impact économique et environnementale sérieuse n’a été effectuée avant la décision de la Mairie qui a donné sa caution à la cession des terrains. Toute porte à penser, compte tenu de la nature des produits à traiter, qu’il y aura lieu de prévoir un périmètre Seveso autour du site.

P1000276-v.jpgAlors que le principe de précaution aurait dû être mis en œuvre, le Maire de Dieppe a engagé son conseil, de manière très peu démocratique – certains parlent publiquement de pressions inadmissibles sur des élus – dans une opération dont il lui sera très difficile de stopper l’avancement.

Enfin il convient de noter, à l’heure où le monde s’évertue à réduire les gaz à effet de serre, que les opérations envisagée dans cette usine se traduiront par un rejet dans l’atmosphère d’un volume très important de CO2. Tout cela sans compter les multiples pollutions annexes qu’engendrent de telles installations. Les Usines ULTRACHEM de Moscou viennent d’ailleurs d’être fermées pour ces raisons.

 

Le projet du Maire et des investisseurs russes permettrait selon Jacques Thyébaut, président d’Uralchem Normandie la création d’une vingtaine d’emplois! Le jeu en vaut-il la chandelle ?

ð      Au regard de toutes les  nuisances parfaitement connues générée par les usines d’engrais,

ð      Compte tenu de l’impérieuse nécessité de réduire l’utilisation des engrais chimiques et de la nécessité de favoriser une agriculture plus respectueuse de la richesse naturelle des sols pour favoriser une meilleure alimentation des populations

ð      Totalement solidaires des Dieppois qui s’insurgent contre ce projet,

L’Alliance Ecologiste Indépendante fait sienne le combat engagé, pour l’annulation définitive de ce projet écologiquement sale, économiquement douteux, socialement rétrograde, dévalorisant et dégradant  pour le développement et l’image de la Ville de Dieppe.

20:14 Écrit par Bernard FRAU dans 8.Région Haute Normandie | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : dieppe, uralchem, maire | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu