Avertir le modérateur

10/12/2012

Depardieu : «une vraie ordure» chez les Belges!

Gérard Depardieu, Néchin, Tournay, Roubaix, Nicolas Sarkozy, Mulliez, Auchan, Grande distribution, Salaud, Sagouin, BBC, TF1, Vol Paris-Dublin, PochtronLe vieux sac à vin délabré, qui encore hier s’est fait pécho par les flics pour conduite en état avancé d’ébriété, a choisi de se domicilier dans le Hainaut  en Belgique.

C’est dans le petit village de Néchin, près de Tournay, à un kilomètre de Roubaix que le richissime comédien  - Gérard Depardieu est l’acteur le mieux payé du cinéma français -  vivra désormais une partie, une partie seulement de sa vie.  Juste ce qu’il faut pour cuver tranquillement son vin et dépenser son fric à l’abri du fisc français.

Le soutien, généralement imbibé de vinasse, de Nicolas Gérard Depardieu, Néchin, Tournay, Roubaix, Nicolas Sarkozy, Mulliez, Auchan, Grande distribution, Salaud, Sagouin, BBC, TF1, Vol Paris-Dublin, PochtronSarkozy lors du dernier scrutin présidentiel y rejoint d’autres personnes pleines aux as, comme, par exemple, certains  membres de la tribu Mulliez. Mulliez cette famille qui fait son beurre dans la bouffe et la fripe  vendues dans les hyper-marchés  sous l’enseigne  Auchan !

On ne doit rien avoir à dire aux riches à propos de leur Gérard Depardieu, Néchin, Tournay, Roubaix, Nicolas Sarkozy, Mulliez, Auchan, Grande distribution, Salaud, Sagouin, BBC, TF1, Vol Paris-Dublin, Pochtronfortune. Ils sont riches c’est tant mieux pour eux !  Surtout quand ils ont travaillé pour l’être, et qu’il contribue à la bonne image de la France. Ce fut à n’en pas douter longtemps le cas de Gérard Depardieu !

Mais là où cela devient  insupportable, indécent, voir obscène c’est de le voir aujourd’hui nous prendre pour des truffes.

«Là-bas, je ne suis pas un salaud qui a gagné de l'argent!», claironne le bouffon pour justifier  sa décision. Oui, Gérard Depardieu est un «salaud» non pas parce qu’il est riche –  qui d’ailleurs le lui reproche en France ? Personne ! – 

Gérard Depardieu se comporte comme un salaud parce qu’il se  tire pour ne pas régler son juste écot à la solidarité nationale et républicaine.  Gérard Depardieu ne mérite rien d’autre que mépris et mise à l’index.

Gérard Depardieu en pervers défrayant la chronique pour des affaires pas nettes dont, semble-t-il, il a tant bien que mal réussit à se sortir, ses fans ont passé l’éponge. 

Gérard Depardieu en voyageur en délire d’alcool  s’en prenant aux hôtesses de l’air ses fans ont commencé à la trouver saumâtre.

Gérard Depardieu en «sagouin» irrespectueux envers ses devoirs de citoyens,  cela ne lui serait pas pardonné comme ce n’est pas pardonné à son collègue en boisson Johnny Halliday.

La charge est lourde pourriez-vous rétorquer à l’auteur de ce papier pour le moins inamical.

Au nom de quel règle de bonne conduite ne devrions-nous pas river son clou à ce «sale type» qui fort de son fric et de sa notoriété s’attribue depuis quelque temps un droit permanent de mépris, de goujaterie partout où il passe et qui aujourd’hui nous trahis ?

Ces dernières années les frasques du comédien dépravé, qui partout fustige le «politiquement correct»  ne se comptent plus.

Depuis le mégot écrasé sur la moquette d’un studio de télévision de la BBC, en passant par les insultes envers une journaliste de TF1 qu’il traite de «salope», le coup boule à Florence contre un paparazzi dont il ne supportait pas la présence, ses urines répandues devant les passagers dans un avion de la ligne Paris-Dublin,  sa garde à vue après une chute de scooter à Paris où il circulait avec 1,8g d’alcool dans le sang…….

Au fond  cet ex-grand du cinéma, qui a su nous régaler et qui aujourd’hui n’est plus qu’une épave, remuante et bourrée de pognon, confite dans la vinasse est peut-être celui qui le mieux a su trouver un qualificatif pour se définir.

«Je suis une vraie ordure» a-t-il un soir déclaré à Frédéric Taddeï dont il était l’invité dans l’émission «Ce soir ou jamais».

Hé oui, Gérard Depardieu est «une vraie ordure» comme il le dit lui-même, non pas parce qu’il a gagné beaucoup d’argent encore une fois, mais parce qu’en se tirant en Belgique pour échapper aux règles qui s’imposent à tous dans le pays, dont il est encore un citoyen, il abandonne lâchement tous ceux qui ont contribué grandement  à faire sa notoriété et son  patrimoine.

Tous ceux qui ont payé pour le voir au cinoche, ceux-là sont des humbles à qui la société n’aurait pas pardonné le dixième de ce que lui Gérard Depardieu s’est autorisé. Ils se sentent trahis, abandonnés méprisés !

Gérard Depardieu, Néchin, Tournay, Roubaix, Nicolas Sarkozy, Mulliez, Auchan, Grande distribution, Salaud, Sagouin, BBC, TF1, Vol Paris-Dublin, PochtronPour cela et parce que de plus  il n’est pas un modèle pour la jeunesse de notre pays Gérard Depardieu ne mérite aucun respect ni indulgence! Dégages Pochtron !

23/11/2012

Fillon sur Tf1 : «je renonce à la présidence de l’UMP»

Jean-François Copé, François Fillon, Alain Jupé, UMP, Droite forte, Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse, Eric Ciotti, FN, UDI, PS, Nicolas Sarkozy, Guillaume Pelletier, Geodffroy Didier, Nice, TF1, Antenne 2, la Cocoe,Hier soir, sur TF1 François Fillon, tout en contestant de la manière la plus explicite l’élection de Jean-François Copé à la tête de l’UMP a déclaré : « Je renonce à la présidence de l’UMP car l’UMP ne peut pas être gouvernée par un président qui a 26 voix d’avance ou par un président qui a 98 voix d’avance. J’agis pour l’honneur de mon parti».

Poursuivant sa déclaration il a avancé une proposition claire : « Ce que je demande, c’est qu’Alain Juppé, parce que c’est une personnalité incontestable, forme une équipe qui regroupera l’ensemble des responsables de notre famille politique et nous propose une sortie de crise».

Très déterminé l’ancien 1er ministre a terminé son intervention en concluant très tranquillement : «Il faut que chacun comprenne bien que j’irai jusqu’au bout. Si personne n’écoute ce que je demande, si on ne met pas en place une équipe provisoire pour diriger l’UMP, alors, oui, je déposerai un recours devant la justice.»

Jean-François Copé, François Fillon, Alain Jupé, UMP, Droite forte, Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse, Eric Ciotti, FN, UDI, PS, Nicolas Sarkozy, Guillaume Pelletier, Geodffroy Didier, Nice, TF1, Antenne 2, la Cocoe,Jean-François Copé, qui dimanche soir s’était précipité devant les caméras pour s’autoproclamer  vainqueur de la consultation interne à l’UMP avant même que les résultats soient annoncés par la fameuse Cocoe – seule statutairement habilitée à valider les résultats –, intervenait de son côté sur Antenne 2.

Tout en continuant de revendiquer la victoire pour son propre compte, visiblement très décontenancé par la très habile intervention de François Fillon, il s’est contenté de maintenir son cap en se refusant à toute espèce d’ouverture.

Ce matin, alors que les positions semblaient bloquées et que la presse en général condamnait le «cirque ambiant» qualifié de honteux, honteux pour les militants de l’UMP, honteux pour la droite, honteux pour la politique, vers midi 1er coup de théâtre,  Jean-François Copé a tenté une manoeuvre de diversion un peu grossière.

Jean-François Copé, François Fillon, Alain Jupé, UMP, Droite forte, Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse, Eric Ciotti, FN, UDI, PS, Nicolas Sarkozy, Guillaume Pelletier, Geodffroy Didier, Nice, TF1, Antenne 2, la Cocoe,Dans une courte déclaration il a annoncé qu’il saisissait dès ce jeudi la commission nationale des recours de l'UMP et proposait à Alain Juppé d’être «observateur» des travaux que celle-ci auraient à mener pour sortir de l’impasse.

Sauf que la commission nationale des recours de l'UMP est entre les mains de seuls copéistes depuis le mois d’octobre après que le directeur des affaires juridiques de l’UMP a été « débarqué » par Jean-François Copé « himself » et remplacé par un de ses fidèles parmi les fidèles.

Dans ces conditions, Alain Juppé, flairant l’entourloupe, n’a pas tardé à faire aux deux protagonistes une contreproposition qui le plaçait au centre des débats : «création d’une instance collégiale composée, sous ma présidence – celle du maire de bordeaux ndlr –, de représentants des deux candidats et de personnalités n’ayant pas pris parti ».

François Fillon a immédiatement «salué l’initiative» et s’en est remis à Alain Jupé : «Cette initiative constitue la meilleure solution pour sortir l’UMP de l’impasse».

Jean-François Copé et ses fidèles ont bien dans un premier temps tenter de refuser l’offre d’Alain Juppé qui s’est empressé de préciser, «Ma proposition tient jusqu’à ce soir 20 heures, au-delà, je n’ai pas l’intention de me laisser instrumentaliser dans les confrontations délétères».

Le début d’après-midi a donné lieu à un 2ème coup de Jean-François Copé, François Fillon, Alain Jupé, UMP, Droite forte, Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse, Eric Ciotti, FN, UDI, PS, Nicolas Sarkozy, Guillaume Pelletier, Geodffroy Didier, Nice, TF1, Antenne 2, la Cocoe,théâtre. La Cocoe a validé les déclarations de la veille d’Eric Ciotti, Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez. Les trois circonscriptions d’outre-mer n’ont effectivement pas été prises en compte  dans les décomptes finaux de dimanche soir.

La Cocoe dans son communiqué reconnaissait son erreur et admettait que la prise en compte des voix manquantes «aboutirait vraisemblablement à une inversion des résultats ». Incroyable mais vrai !

Du coup Jean-François Copé acceptait finalement la proposition d’Alain Jupé, reste désormais à finaliser et à ajuster les positions des uns et des autres qui ne sont pas encore totalement synchronisées, d’autant que les lieutenants du Maire de Maux s’égosillaient sur les ondes prétextant des fraudes à Nice. 

Les bidons ne sont donc pas encore totalement rangés à l’UMP et il faudra attendre les jours à venir pour connaitre l’issue de la confrontation qui s’est déroulée en direct sur les médias.

Ce que l’on peut dire tout de même c’est que ces bidons sont bien cabossés au grand dam des militants qui ne s’y retrouvent plus dans la série de rebondissements des derniers jours.

Restent malgré tout, des questions à se poser !

Que se passera-t-il demain si Alain Jupé devait annoncer à la fin de sa mission que François Fillon qui, mercredi soir,  a renoncé à la présidence de l’UMP est le vainqueur du scrutin de dimanche dernier ?

Quel l’objectif réel d’Alain Jupé le nouvel homme fort de l’UMP ? Coiffer les deux protagonistes sur le poteau ? Bloquer toute tentative de retour « providentiel » de Nicolas Sarkozy pour la reconquête en 2017 ?

Pour les copéistes l’enjeu de cette « guerre civile interne » n’est au fond que celui-ci : assurer le retour de Nicolas Sarkozy. Pour cela son bilan ne devait en aucun cas être tiré au sein de l’UMP. L’élection de Jean-François Copé à la présidence de l’UMP en était le verrou indispensable.

Il faut avoir en mémoire que la jeune garde sarkozyste Jean-François Copé, François Fillon, Alain Jupé, UMP, Droite forte, Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse, Eric Ciotti, FN, UDI, PS, Nicolas Sarkozy, Guillaume Pelletier, Geodffroy Didier, Nice, TF1, Antenne 2, la Cocoe,emmenée par Guillaume Peltier et Geoffroy Didier, les deux porte-flingue de « la droite forte » qui ont soutenu  Jean-François Copé,ont affiché dans leur motion que la posture, la campagne et le quinquennat ne devait pas faire l’objet d’un bilan.

Les gaullistes sociaux, les humanistes de droite sincères, plutôt centristes peuvent-ils désormais cohabiter avec les libéraux-conservateurs-identitaires, bons bourgeois pleins aux as et complètement buissonno-décentrés à droite toute ?

Assurément non ! Une des tâches de la « collégiale-jupé » sera peut-être aussi de proposer un plan de partage de l’UMP acceptable pour tous et d’éviter le renforcement du FN et de l’UDI.

Jean-François Copé, François Fillon, Alain Jupé, UMP, Droite forte, Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse, Eric Ciotti, FN, UDI, PS, Nicolas Sarkozy, Guillaume Pelletier, Geodffroy Didier, Nice, TF1, Antenne 2, la Cocoe,Quoi qu’il en soit, Nicolas Sarkozy vient d’être battu pour la deuxième fois en l’espace de 6mois. La première, ce fut en mai 2012, face à la gauche républicaine, la deuxième c’est aujourd’hui face à la droite républicaine.

Si ce misérable et tragique épisode de la vie politique de la droite française doit avoir au final quelque chose de positif, c’est probablement de ce côté qu’il faut le trouver.

Les Français favorables ou pas à François Fillon devront au moins lui reconnaître cette vertu : il a eu le courage de sortir de l’ambiguïté pour démasquer les impostures au nez et à la barbe des emfumeurs, des opportunistes et des manipulateurs.

Ce faisant il s’est peut-être donné un véritable destin de rassembleur dans le plus pur esprit du gaullisme authentique. L’avenir nous le dira ! 

29/10/2011

Sarkozy: Un simple candidat en précampagne présidentielle pour 2012

 

nicolas-sarkozy-sur-tf1-et-france-2-le-27-octobre-2011-10574573padfh_1713.jpgQu’il le dise ou pas, n'a pas d'importance, l’homme qui s’est exprimé hier sur TF1 et France 2 était pré-campagne. Cette émission n’avait pour seul objectif, mettre au travail une batterie d’analystes et de communicants en vue de lui fournir ses futurs éléments de posture et de langage pour demain reconquérir la confiance de ceux qui ont cru dans ses promesses en 2007 qui aujourd’hui n’en peuvent plus de ses reniements et qui ont commencé à le vomir en silence.

Hier Nicolas Sarkozy n’a pas été le Président de la République responsable, qu’il voulu nous montrer, venant rendre compte aux Français des décisions qui ont enfin été accouchées à Bruxelles pour tenter de sortir l’Europe d’une crise qui n’en finit plus et que ni lui ni la Chancelière Allemande sont fichus de résoudre tant leurs désaccord est important.

 

 

banque_centrale_euro_18898b.jpgDans cette émission calée, calibrée, avec ce qu’il faut de  grandiloquence, « s’il n’y avait pas eu d’accord hier soir, ce n’est pas simplement l’Europe qui sombrait dans la catastrophe, c’est le monde entier »  Nicolas Sarkozy a tenté de nous faire croire qu’il ne fait que son devoir de chef de l’Etat – n’a-t-il pas été élu pour cela ?   sans se soucier de ses ambitions personnelles. Tu parles Charles !

Dur le jugement ! Non, réaliste ! Parce que même en le parant de toutes les vertus, cet accord, arraché après une nuit de « tiraillements » franco-allemands, ne règle en rien le problème de fond de l’Europe donc les problèmes liés à la crise et que la dessus il ne s’est pas exprimé parce qu’il n’a rien à dire, c’est un homme du passé sans vision pour le futur !

helmut.jpgimages.jpgL’Europe pour s’en sortir doit définitivement mettre un terme à l’ambigüité du Traité de Maastricht où le choix entre fédéralisme ou confédéralisme a été esquivé. Le compromis de François Mitterand et d’Helmut Kohl doit désormais être dépassé.

Hors Nicolas Sarkozy et Angela Merkel sur ce point sont loin de se rejoindre. Ils ne se sont mis d’accord que sur une chose, g2580252.jpgagner du temps et mieux aborder chacun leur côté la campagne électorale qui les attend en vue de leur réélection. On a sauvé la Grèce youppie on est les plus beaux et les plus forts !

Mais ce nième plan de sauvetage de la Grèce va rapidement montrer ses limites quand le Portugal, l’Espagne et l’Italie vont venir frapper à la porte de la solidarité européenne parce qu’elles ne peuvent plus payer les intérêts de leurs dettes respectives. D’ailleurs Nicolas Sarkozy lui-même n’y croit qu’à moitié, il commence déjà à se couvrir car rien n’est gagné : «  si la Grèce fait les efforts qui lui sont demandés, ça ne coûtera rien à la France, ça ne coûtera rien à l’Europe ».

Non hier Nicolas Sarkozy ne s’est pas comporté en chef de l’Etat qu'il prétend être, mais en candidat cornaqué par l’UMP dont il est en réalité resté le petit chef. Candidat à la recherche d’une stratégie de campagne pour sa réélection, candidat venu nous refaire la campagne de 2007.

Mais il n’a pas été meilleur sur le plan intérieur français !

Oser nous dire qu’il ne connaissait pas l’état des finances des caisses de retraites avant d’être élu, il fallait oser le faire ! Nicolas Sarkozy hier soir l’a fait ! Nous faire le coup de violon sur les 35 heures, la retraite à 60 ans, et tutti quanti comme étant les principales sources de la crise de la dette de la France, franchement il fallait aussi oser le faire ! Nicolas Sarkozy hier soir l’a fait !

Nicolas Sarkozy connaîtrait-il si mal l’entreprise qu’il n’a pas encore intégré que le passage aux 35 heures, s’il a posé un réel problème pour les PME de la sous-traitance, n’en n’a pas moins été un formidable moyen pour les directions des grandes entreprises d’engager des opérations réussies d’augmentation de la productivité au travail de coups de rabot conséquents sur les conditions de travail et de blocage des salaires durant trois ans.

Si Nicolas Sarkozy ne sait pas cela, les salariés sur qui la pression s’est accrue lors du passage aux 35 heures en savent eux quelque chose et s'en souviennent ainsi que les "petits patrons" de PME. Il ne faudrait tout de même pas prendre les Français qui travaillent que pour des billes.

54435_protesters-shout-slogans-during-a-rally-against-the-austerity-economic-measures-and-corruption-in-front-of-the-parliament-in-athens.jpgQuand à nous faire pleurer sur le sort des Grecs et ce qu’ils subissent, la ficelle est un peu grosse pour servir au Français l’idée un nouveau tour de visse auquel ils vont être soumis.

Il y a à peine trois mois  un plan d’austérité a été présenté en hors d’œuvre à nos concitoyens. Voilà que l’on nous annonce en plat de résistance un deuxième plan – la prévision de croissance à 1.75% du précédent s’avère mauvaise, il faut tabler désormais sur 1%. C’est la faute à …… Mitterand ? Il décédé depuis 1996 ! A …… Jospin ? Il a quitté la vie politique depuis 2002! A …… Martine Aubry ? Elle est dans l’opposition depuis 2002 ! Alors la faute à qui .....? – .

Le repas, que dire, « la pilule amère » est servie, Français il vous faut l’avaler. Nicolas Sarkozy le sauveur autoproclamé de l’Europe et du Monde, le protecteur de la France et des Français, vous convie à la table de la « gestion rigoureuse ». D’ailleurs ne vous plaignez pas regarder il vous a épargné le sort des Grecs. Ce n’est pas une ficèle, c’est une corde d’ancre marine!

Au fond qu’avons-nous vu et entendu hier ?

q.liberation.fr.jpgD’abord, il nous a été donné à voir un Nicolas Sarkozy, se faisant passer pour un héros du dernier sommet de Bruxelles, sauveur de l’Euro, de l’Europe et bientôt du monde. Grâce à lui et selon lui, tout ira mieux demain, les chinois vont investir leurs excédents en Europe  et la crise ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir.

Ensuite, il nous a été donné d’entendre que si les socialistes en 1983 n’avaient pas pris "des décisions folles", aujourd’hui la France ne serait pas dans les difficultés qu’elle connaît, aussi 7708511405_une-mauvaise-note-de-l-agence-standard-and-poor-s-et-les-pays-concernes-empruntent-plus-cher-sur-les-marches.jpgendettée qu’elle l’est. Heureusement a martelé Nicolas Sarkozy les réformes qui s’imposaient ont été faites et le redressement est en marche. Si le président nous a dit assumer ses responsabilités il a omis au passage les 500 milliards d’augmentation de la dette de ces 4 dernières années qui pèsent durement sur notre fameuse note AAA.

Enfin, Nicolas Sarkozy a annoncé que les Français auront à se serrer la ceinture encore de quelques crans.  Le tout emballé dans une vague promesse que tout cela se fera de façon juste et que les efforts seront partagés par tous.

Pour le reste braves gens ne comptez pas sur Nicolas Sarkozy pour qu'il vous en dise plus! Le protecteur de la France prépare le régime mais ne vous dit pas ce qu’il y aura à la carte sinon que «  le problème ce ne sont pas les agences de notations, c’est que nous dépensons trop ». La messe est dite entre les lignes il faut comprendre demain ce sera régime sec.

Les Français veulent du changement, et souhaitent qu’on leur donne des perspectives d’avenir. De cela ils n’ont pas entendu parler.

Ce dont ils peuvent être surs c’est que Nicolas Sarkozy qui n’a qu’une obsession en tête, se faire réélire, fera tout ce qui est en son pouvoir pour ne pas déplaire aux marchés afin que la France conserve son triple A.

En ligne de mire, les retraites, le pouvoir d’achat, le remboursement des dépenses de santé, l’assurance chômage, bref il nous suffit de bien nous imprégner du régime qui a été imposé, par les marchés, le FMI et la Commission Européenne, aux Grecs, aux Espagnols, aux Italiens pour comprendre à quoi peuvent s’attendre demain les Français.

Personne ne peut nier que des efforts doivent être engagés pour redonne8300_1ere.jpgr de la compétitivité au secteur industriel français, pour réformer la fonction publique et territoriale, pour reconquérir  un équilibre des finances publiques, pour assurer la transition énergétique et écologique du modèle de production industriel et agricole français, pour transformer le système de santé et prendre en compte le viellissement de la population. Mais tout cela ne peut pas indéfiniment être porté par les classes moyennes et les classes les plus démunies.

Il faut impérativement remettre de la justice à tous les niveaux du corps social.

1-a-logo-for-oil-giant-total-is-seen-at-a-petrol-station-in-london_201.jpgLa contribution des plus aisés de nos compatriotes doit être sollicitée plus fortement. La tranche supérieure de l’impôt de 41% doit être élevée à 45%, il faut créer une nouvelle tranche à 50%. Que cela plaise ou ne plaise pas au Medef, il faut que 1893365.jpgles grands groupes industriels soit imposés plus lourdement. La grande distribution doit lâcher un bout de la part insolente de plus value qu’elle réalise sur le dos des consommateurs et des sous-traitants. Les transactions financières doivent être taxées.....

Ces pistes courageuses à explorer et à mettre en oeuvre pour un homme d’état, Nicolas Sarkozy ne les a pas abordées de riche_323.jpgfront et pour cause. Elles toucheraient à l’essentiel de ce qui constitue son fond de clientèle électoral qu’il n’a cessé de satisfaire depuis son arrivée à l’Elysée  et sans lequel demain il n’aurait plus aucune chance de se faire réélire.

La faiblesse et le peu d’ambition des propositions du programme socialiste auraient du l’inciter à s’inscrire résolument dans cette voie. Mais n’est pas homme d’état celui qui se déclare comme tel!

medium_drapeau.jpgLe costume de l'intérêt général est un peu trop large pour Nicolas Sarkozy, celui de chef de clan lui sied mieux c'est au fond la leçon qui nous a été donné de recevoir au terme de ce pitoyable tour de piste médiatique

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu