Avertir le modérateur

29/07/2013

Menace sur les tortues vertes en Malaisie

schilkroete-malaysiaaktion.jpg

 

Lettre à : M. Najib Razak, Premier ministre de la Fédération de Malaisie et M. Zambry Abdul Kadir, Ministre en chef de l'État de Perak

 

Monsieur le Premier ministre,

Monsieur le Ministre en chef,

La région autour de Segari dans l'État malaisien de Perak abrite plusieurs écosystèmes uniques. Non seulement la plage mais aussi les réserves forestières voisines sont classées aux niveaux 1 et 2 des « zones écologiquement sensibles » du Schéma National d’ Aménagement du Territoire. Cela signifie qu'aucun projet de développement n'y est autorisé, exceptions faites des projets d'éco-tourisme ou à caractère éducatifs.

Aussi, je suis extrêmement préoccupé par vos plans de faire construire sur ce site exceptionnel une aciérie (Maegma Steel HRC) et une usine à gaz (Liquified Natural Gas, ATI Gastechnologie). Je ne comprends pas la raison vous ayant poussé à négliger vos propres directives.

Avec ces projets, vous mettez en danger de nombreuses espèces animales et végétales. Parmi ces espèces menacées figure la tortue verte dont la plage de Pasir Panjang est à la fois l'habitat et un site de ponte important. Les espèces animales endémiques des réserves forestières voisines (Tanjung Hantu et Segari Melintang) risquent quant à elles de périr. Vous semblez vouloir ignorer le fait que votre pays a une responsabilité envers sa faune et sa flore inscrite à la liste rouge mondiale des espèces menacées.

La forêt tropicale touchée est riche en mangroves et en diptérocarpacées dont deux genres sont recensés dans la liste rouge de l'UICN : Shorea glauca en tant qu'espèce « en danger » et Shorea lumutensis en tant qu'espèce « en danger critique d'extinction ». Le développement industriel sur des territoires à la nature intacte contredit clairement le « Schéma National d'Aménagement du Territoire » ainsi que d'autres réglementations environnementales.

La population locale souffrira elle aussi des conséquences de votre projet : les pêcheurs et les personnes vivant du tourisme perdront une grande partie de leurs revenus et les émissions toxiques de l'aciérie pourraient causer de sérieux problèmes de santé.

La réalisation de ces travaux nuirait à l'image de la Malaisie dans le monde. Je vous demande en conséquence de bien vouloir réviser votre décision de réaliser ces sites industriels en ces lieux.

Je vous prie de croire, Monsieur le Premier ministre, Monsieur le Ministre en chef, en l'assurance de ma considération et de ma vigilance citoyenne.

Bernard FRAU
FR - 27400 Pinterville

 

Pour contacter l'Ambassade de la Malaisie en France

2bis rue Bénouville
75116 Paris
Tél : 01 45 53 11 85
Fax : 01 47 27 34 60
Email : malparis@kln.gov.my

 

Plus d’information concernant le contexte de ce dossier

http://humanisme-ecologie-republique.blog4ever.com/blog/l...

Source:

 tortue vertes de malaisie,santé,biodiversité,zone de protection sensible,fôrets,plage de pasir panjang,réserves forestières ménacées,tanjung hantu,ségarie mélintang,najib razak,zambry abdul kadir,sauvons la forêt

07/11/2012

Les Américains votent à nouveau Barack Obama président.

Mitt Romney, son opposant républicain  s'est finalement incliné, un peu avant 7 heures ce matin. Certain d'avoir perdu dans l'Ohio il s’est résolu à appeler son adversaire démocrate Barack Obama pour le féliciter. L’issue de la campagne a été incertaine jusqu’au bout.

Barack Obama, Mitt Rmoney, François Hollande, Amérique, Chine, Russie, Europe, Républicain, Démocrates, Paix, Pauvreté, Lutte contre la pauvreté, partage des richesses, Santé,  Finalement le premier président noir américain qui, lors de son premier mandat, n’a pas pu vraiment imposer la ligne politique de son programme de campagne, aura eu raison du blocage systématique des républicains au Congrès et de la crise économique mondiale dont il a dû tenir compte dans le train des réformes qu’avec son administration il a mis en œuvre pour l’Amérique.

Au fond, si l’on observe bien les choses avec objectivité, Barack Obama est pour l’instant le seul rescapé politique de la crise. Où sont les Luis Zapatero, Gordon Brown, Sylvio Berlusconi et autre Nicolas Sarkozy qui ont partagé avec lui les « shows médiatico-politiques » lors des premiers sommets mondiaux du début de son mandat ? Balayés, rétamés, ratatinés, de gauche comme de droite.

Barack Obama, Mitt Rmoney, François Hollande, Amérique, Chine, Russie, Europe, Républicain, Démocrates, Paix, Pauvreté, Lutte contre la pauvreté, partage des richesses, Santé,  Visiblement cette victoire doit plus à l’homme Obama qu’au parti démocrate. Elle consacre la réussite d’une certaine sincérité, d’une certaine chaleur et d’une bonne capacité à tenir compte des réalités. Ne soyons pas naïfs, la politique est aussi une matière dure et implacable. Il a du se montrer dur avec son camp!

Il faut du talent pour avancer sans se renier lorsque l’on est contraint d’infléchir sa trajectoire. C’est peut-être, face au Président Obama, ce qui, ces dernières années, a le plus manqué aux républicains américains. Le talent, et la prise en compte des réalités telles qu’elles s’imposent. Pour Mitt Romney cette carence est, à n’en pas douter, le prix qu’il paye aujourd’hui.

Le clivage est nécessaire pour faire la différence en démocratie, c’est indéniable et même utile à la formation de l’opinion citoyenne. Mais en période de crise le clivage devient totalement contre-productif surtout lorsqu’il est systématique et fait l’objet d’une posture-culte qui pousse à en faire l’alfa et l’oméga de toute proposition d’alternance.

Par parenthèse, certains en France feraient bien de s’inspirer de cette réalité politique s’ils veulent avoir une petite chance d’être au rendez-vous et gagnants en 2017.

Barack Obama, Mitt Rmoney, François Hollande, Amérique, Chine, Russie, Europe, Républicain, Démocrates, Paix, Pauvreté, Lutte contre la pauvreté, partage des richesses, Santé,  La radicalisation droitière du début de campagne de Mitt Romney, qui l’a conduit au final, et comme toujours à devoir se recentrer, a sûrement brouillé son image contribuant ainsi à orienter le choix des Américains en direction de celui qui pendant quatre ans a conduit leur pays en limitant la casse tant que faire se peut.

Les Américains viennent à nouveau d’accorder majoritairement leurs suffrages à Barack Obama. Que va-t-il faire maintenant de cette confiance renouvelée ?

D’une certaine manière, n’ayant plus à se faire réélire Barack Obama doit se sentir les coudées plus franches, il  est plus libre c’est incontestable.

Cela le rendra-t-il pour autant plus fort afin de tracer une voie américaine de rassemblement international vers plus de solidarité, d’intelligence et de compréhension face aux défis qui s’imposent à la communauté planétaire ? La question est désormais posée.

La Paix enfin assurée notamment en Afrique et au Moyen-Orient, la lutte contre la pauvreté qui fait tant de ravages, le partage équitable et sans gaspillage des richesses naturelles, le renforcement de la recherche comme outil au service de la bonne santé de l’humanité et du vivant….

Bref,  Barack Obama fera-t-il de son nouveau mandat un passeport pour une contribution américaine puissante à l’édification d’une véritable Société des Nations démocratiques, pacifiques et éclairées. Un passeport pour un espoir qui mobilise en faveur du rapprochement des Hommes au lieu qu’ils se déchirent en pure perte.

Dans cette affaire le poids et la responsabilité de l’Amérique est incontestable, celui bien sûr de la Russie, de la Chine et de l’Europe également. Un être seul ne peut à peu près rien, ensemble nous pouvons avoir une chance de réussite.

Barack Obama, Mitt Rmoney, François Hollande, Amérique, Chine, Russie, Europe, Républicain, Démocrates, Paix, Pauvreté, Lutte contre la pauvreté, partage des richesses, Santé,  Cette réélection est assurément, comme l’a déclaré François Hollande ce matin dans son message de félicitations à Barack Obama, « un moment important pour les Etats-Unis mais aussi pour le Monde».

Les commencements portent toujours potentiellement des temps d’espoirs et des germes de mobilisation. Cette nouvelle page qui s’ouvre à Washington ne manque pas de nous en fournir.

 

17/04/2012

Présidentielles 2012: Corinne Lepage s'engage pour François Hollande!

 Corinne Lepage, Les Ecologistes Réalistes, François Hollande, Nicolas Hulot, Eva Joly, Appel Corinne Lepage en faveur de François Hollande, Nicolas Sarkozy, le sarkozisme, le changement, l'Ecologie Politique, Jacques Chirac, AFP, 1er tour présidentielles, 2ème tour présidentielle, énergie pétrolière, santé, paix biodiversité, climat, agroindustrie, industrie pharmaceutiques, FNSEA FNAB, Confédération Paysanne, EELV, Europe-Ecologie les Verts, Parti socialiste, Socialiste, PS, mal-vivre, injustices, peurs.Corinne Lepage fait un retour important dans la campagne présidentielle. Ne « souhaitant pas la réélection de Nicolas Sarkozy » et ne se « retrouvant pas dans la façon dont Eva Joly défend l'écologie », Corinne Lepage, présidente de Cap21 et Député Européen vient de lancer un appel à voter dès le premier tour pour François Hollande.

« Il est important qu'il y ait un pôle réaliste, au-delà de la gauche, qui vienne soutenir François Hollande», a indiqué à l’AFP, celle qui fût ministre de l’Environnement de Jacques Chirac. 

« C'est la raison pour laquelle, j'appelle à un rassemblement des écologistes, démocrates, républicains, gaullistes sociaux Corinne Lepage, Les Ecologistes Réalistes, François Hollande, Nicolas Hulot, Eva Joly, Appel Corinne Lepage en faveur de François Hollande, Nicolas Sarkozy, le sarkozisme, le changement, l'Ecologie Politique, Jacques Chirac, AFP, 1er tour présidentielles, 2ème tour présidentielle, énergie pétrolière, santé, paix biodiversité, climat, agroindustrie, industrie pharmaceutiques, FNSEA FNAB, Confédération Paysanne, EELV, Europe-Ecologie les Verts, Parti socialiste, Socialiste, PS, mal-vivre, injustices, peurs.pour constituer un pôle dans la future majorité présidentielle. Nous ne sommes pas socialistes, nous venons de différentes familles modérées, mais, nous partageons le diagnostic de François Hollande sur l'urgence et la nécessité d'agir pour permettre le redressement national, avec une nouvelle façon d'être et de faire» a-t-elle ajouté.

Dans une interview, accordée à un journaliste du Monde, datée du mardi 17 avril, Corinne Lepage a expliqué clairement son positionnement: « Je suis et reste une écologiste réaliste et humaniste. Je ne suis pas socialiste. J’aurais pu appeler, comme Nicolas Hulot, à voter pour la planète. Je préfère appeler à un rassemblement des hommes et femmes républicains, démocrates et écologistes, au-delà de la gauche, pour peser dans la majorité présidentielle autour de François Hollande»

Cette prise de position de Corinne Lepage, au moment où elle est annoncée est capitale.

Corinne Lepage, Les Ecologistes Réalistes, François Hollande, Nicolas Hulot, Eva Joly, Appel Corinne Lepage en faveur de François Hollande, Nicolas Sarkozy, le sarkozisme, le changement, l'Ecologie Politique, Jacques Chirac, AFP, 1er tour présidentielles, 2ème tour présidentielle, énergie pétrolière, santé, paix biodiversité, climat, agroindustrie, industrie pharmaceutiques, FNSEA FNAB, Confédération Paysanne, EELV, Europe-Ecologie les Verts, Parti socialiste, Socialiste, PS, mal-vivre, injustices, peurs.D’abord, faite avant le 1er tour elle sera un élément déterminant de renforcement de la dynamique de la campagne de François Hollande dans la perspective du 2ème tour, amorcée dimanche à Vincennes. Il ne faut pas, en effet, l’oublier : c’est le 6 mai que sera désigné le futur Président de la République. Dans cette perspective la qualité du résultat du 1er tour est particulièrement importante.

De plus cette prise de position va clairement redonner à l’Ecologie Politique la crédibilité nécessaire à son implantation durable au cœur des décisions pour la France de demain, qu’Eva Joly n’a jamais, dans cette campagne, été en mesure d’imposer tant elle a été décalée.

Enfin, en s’engageant dès le 1er tour aux côtés de François Hollande, Corinne Lepage, fait preuve de courage politique car elle prend le risque d’un éventuel échec. La sécurité pour elle eût été d’attendre le 2ème tour et de surfer sur la vague gagnante.

Entre un engagement dès le 1er tour et un ralliement au second, Corinne Lepage a choisit. Ce faisant elle a montré qu’elle a du caractère et des convictions. Autant de qualités qui seront nécessaires demain pour gouverner le Pays.

L’heure est désormais à un soutien le plus large et le plus total à la candidature de François Hollande.

La France a besoin d’une nouvelle majorité et d’un nouveau gouvernement, pour conduire une politique qui soit plus proche des besoins du plus grand nombre de nos concitoyens, des plus jeunes aux plus âgés, aujourd’hui bousculés par la crise et l’austérité et qui sont désorientés par une majorité et un Président qui ne leur apportent chaque jour rien sinon un peu plus de mal-vivre, d’injustices et de peurs du lendemain.

Corinne Lepage, Les Ecologistes Réalistes, François Hollande, Nicolas Hulot, Eva Joly, Appel Corinne Lepage en faveur de François Hollande, Nicolas Sarkozy, le sarkozisme, le changement, l'Ecologie Politique, Jacques Chirac, AFP, 1er tour présidentielles, 2ème tour présidentielle, énergie pétrolière, santé, paix biodiversité, climat, agroindustrie, industrie pharmaceutiques, FNSEA FNAB, Confédération Paysanne, EELV, Europe-Ecologie les Verts, Parti socialiste, Socialiste, PS, mal-vivre, injustices, peurs.En même temps cette nouvelle majorité et ce nouveau gouvernement auront à poser, tâche oh combien nécessaire, les fondations d’une politique de long terme pour prendre en compte les enjeux posés par les graves questions qui touchent à notre modèle de développement actuel, assis sur l’énergie pétrolière, dont les méfaits sur la paix, les aliments, la santé, le climat et la biodiversité sont chaque jour plus évidents.

Au-delà du rejet que peut inspirer aux Français le sarkozysme tel qu’il s’est imposé durant ces cinq dernières années, c’est de changement profond dont le pays a besoin. Les forces de ce changement sont en marche, il faut aux  « Femmes et aux Hommes de bonne volonté » les accompagner et ne surtout pas, par esprit de boutique, les contrarier.

Corinne Lepage, Les Ecologistes Réalistes, François Hollande, Nicolas Hulot, Eva Joly, Appel Corinne Lepage en faveur de François Hollande, Nicolas Sarkozy, le sarkozisme, le changement, l'Ecologie Politique, Jacques Chirac, AFP, 1er tour présidentielles, 2ème tour présidentielle, énergie pétrolière, santé, paix biodiversité, climat, agroindustrie, industrie pharmaceutiques, FNSEA FNAB, Confédération Paysanne, EELV, Europe-Ecologie les Verts, Parti socialiste, Socialiste, PS, mal-vivre, injustices, peurs.Le 22 Avril en votant massivement dès le 1er tour, avec les Ecologistes Réalistes et Corinne Lepage, pour le candidat François Hollande, celui-ci sera placé dans la meilleure situation pour gagner le 6 mai et surtout une chance véritable sera offerte à la France pour repartir d’un bon pied.

29/10/2011

Sarkozy: Un simple candidat en précampagne présidentielle pour 2012

 

nicolas-sarkozy-sur-tf1-et-france-2-le-27-octobre-2011-10574573padfh_1713.jpgQu’il le dise ou pas, n'a pas d'importance, l’homme qui s’est exprimé hier sur TF1 et France 2 était pré-campagne. Cette émission n’avait pour seul objectif, mettre au travail une batterie d’analystes et de communicants en vue de lui fournir ses futurs éléments de posture et de langage pour demain reconquérir la confiance de ceux qui ont cru dans ses promesses en 2007 qui aujourd’hui n’en peuvent plus de ses reniements et qui ont commencé à le vomir en silence.

Hier Nicolas Sarkozy n’a pas été le Président de la République responsable, qu’il voulu nous montrer, venant rendre compte aux Français des décisions qui ont enfin été accouchées à Bruxelles pour tenter de sortir l’Europe d’une crise qui n’en finit plus et que ni lui ni la Chancelière Allemande sont fichus de résoudre tant leurs désaccord est important.

 

 

banque_centrale_euro_18898b.jpgDans cette émission calée, calibrée, avec ce qu’il faut de  grandiloquence, « s’il n’y avait pas eu d’accord hier soir, ce n’est pas simplement l’Europe qui sombrait dans la catastrophe, c’est le monde entier »  Nicolas Sarkozy a tenté de nous faire croire qu’il ne fait que son devoir de chef de l’Etat – n’a-t-il pas été élu pour cela ?   sans se soucier de ses ambitions personnelles. Tu parles Charles !

Dur le jugement ! Non, réaliste ! Parce que même en le parant de toutes les vertus, cet accord, arraché après une nuit de « tiraillements » franco-allemands, ne règle en rien le problème de fond de l’Europe donc les problèmes liés à la crise et que la dessus il ne s’est pas exprimé parce qu’il n’a rien à dire, c’est un homme du passé sans vision pour le futur !

helmut.jpgimages.jpgL’Europe pour s’en sortir doit définitivement mettre un terme à l’ambigüité du Traité de Maastricht où le choix entre fédéralisme ou confédéralisme a été esquivé. Le compromis de François Mitterand et d’Helmut Kohl doit désormais être dépassé.

Hors Nicolas Sarkozy et Angela Merkel sur ce point sont loin de se rejoindre. Ils ne se sont mis d’accord que sur une chose, g2580252.jpgagner du temps et mieux aborder chacun leur côté la campagne électorale qui les attend en vue de leur réélection. On a sauvé la Grèce youppie on est les plus beaux et les plus forts !

Mais ce nième plan de sauvetage de la Grèce va rapidement montrer ses limites quand le Portugal, l’Espagne et l’Italie vont venir frapper à la porte de la solidarité européenne parce qu’elles ne peuvent plus payer les intérêts de leurs dettes respectives. D’ailleurs Nicolas Sarkozy lui-même n’y croit qu’à moitié, il commence déjà à se couvrir car rien n’est gagné : «  si la Grèce fait les efforts qui lui sont demandés, ça ne coûtera rien à la France, ça ne coûtera rien à l’Europe ».

Non hier Nicolas Sarkozy ne s’est pas comporté en chef de l’Etat qu'il prétend être, mais en candidat cornaqué par l’UMP dont il est en réalité resté le petit chef. Candidat à la recherche d’une stratégie de campagne pour sa réélection, candidat venu nous refaire la campagne de 2007.

Mais il n’a pas été meilleur sur le plan intérieur français !

Oser nous dire qu’il ne connaissait pas l’état des finances des caisses de retraites avant d’être élu, il fallait oser le faire ! Nicolas Sarkozy hier soir l’a fait ! Nous faire le coup de violon sur les 35 heures, la retraite à 60 ans, et tutti quanti comme étant les principales sources de la crise de la dette de la France, franchement il fallait aussi oser le faire ! Nicolas Sarkozy hier soir l’a fait !

Nicolas Sarkozy connaîtrait-il si mal l’entreprise qu’il n’a pas encore intégré que le passage aux 35 heures, s’il a posé un réel problème pour les PME de la sous-traitance, n’en n’a pas moins été un formidable moyen pour les directions des grandes entreprises d’engager des opérations réussies d’augmentation de la productivité au travail de coups de rabot conséquents sur les conditions de travail et de blocage des salaires durant trois ans.

Si Nicolas Sarkozy ne sait pas cela, les salariés sur qui la pression s’est accrue lors du passage aux 35 heures en savent eux quelque chose et s'en souviennent ainsi que les "petits patrons" de PME. Il ne faudrait tout de même pas prendre les Français qui travaillent que pour des billes.

54435_protesters-shout-slogans-during-a-rally-against-the-austerity-economic-measures-and-corruption-in-front-of-the-parliament-in-athens.jpgQuand à nous faire pleurer sur le sort des Grecs et ce qu’ils subissent, la ficelle est un peu grosse pour servir au Français l’idée un nouveau tour de visse auquel ils vont être soumis.

Il y a à peine trois mois  un plan d’austérité a été présenté en hors d’œuvre à nos concitoyens. Voilà que l’on nous annonce en plat de résistance un deuxième plan – la prévision de croissance à 1.75% du précédent s’avère mauvaise, il faut tabler désormais sur 1%. C’est la faute à …… Mitterand ? Il décédé depuis 1996 ! A …… Jospin ? Il a quitté la vie politique depuis 2002! A …… Martine Aubry ? Elle est dans l’opposition depuis 2002 ! Alors la faute à qui .....? – .

Le repas, que dire, « la pilule amère » est servie, Français il vous faut l’avaler. Nicolas Sarkozy le sauveur autoproclamé de l’Europe et du Monde, le protecteur de la France et des Français, vous convie à la table de la « gestion rigoureuse ». D’ailleurs ne vous plaignez pas regarder il vous a épargné le sort des Grecs. Ce n’est pas une ficèle, c’est une corde d’ancre marine!

Au fond qu’avons-nous vu et entendu hier ?

q.liberation.fr.jpgD’abord, il nous a été donné à voir un Nicolas Sarkozy, se faisant passer pour un héros du dernier sommet de Bruxelles, sauveur de l’Euro, de l’Europe et bientôt du monde. Grâce à lui et selon lui, tout ira mieux demain, les chinois vont investir leurs excédents en Europe  et la crise ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir.

Ensuite, il nous a été donné d’entendre que si les socialistes en 1983 n’avaient pas pris "des décisions folles", aujourd’hui la France ne serait pas dans les difficultés qu’elle connaît, aussi 7708511405_une-mauvaise-note-de-l-agence-standard-and-poor-s-et-les-pays-concernes-empruntent-plus-cher-sur-les-marches.jpgendettée qu’elle l’est. Heureusement a martelé Nicolas Sarkozy les réformes qui s’imposaient ont été faites et le redressement est en marche. Si le président nous a dit assumer ses responsabilités il a omis au passage les 500 milliards d’augmentation de la dette de ces 4 dernières années qui pèsent durement sur notre fameuse note AAA.

Enfin, Nicolas Sarkozy a annoncé que les Français auront à se serrer la ceinture encore de quelques crans.  Le tout emballé dans une vague promesse que tout cela se fera de façon juste et que les efforts seront partagés par tous.

Pour le reste braves gens ne comptez pas sur Nicolas Sarkozy pour qu'il vous en dise plus! Le protecteur de la France prépare le régime mais ne vous dit pas ce qu’il y aura à la carte sinon que «  le problème ce ne sont pas les agences de notations, c’est que nous dépensons trop ». La messe est dite entre les lignes il faut comprendre demain ce sera régime sec.

Les Français veulent du changement, et souhaitent qu’on leur donne des perspectives d’avenir. De cela ils n’ont pas entendu parler.

Ce dont ils peuvent être surs c’est que Nicolas Sarkozy qui n’a qu’une obsession en tête, se faire réélire, fera tout ce qui est en son pouvoir pour ne pas déplaire aux marchés afin que la France conserve son triple A.

En ligne de mire, les retraites, le pouvoir d’achat, le remboursement des dépenses de santé, l’assurance chômage, bref il nous suffit de bien nous imprégner du régime qui a été imposé, par les marchés, le FMI et la Commission Européenne, aux Grecs, aux Espagnols, aux Italiens pour comprendre à quoi peuvent s’attendre demain les Français.

Personne ne peut nier que des efforts doivent être engagés pour redonne8300_1ere.jpgr de la compétitivité au secteur industriel français, pour réformer la fonction publique et territoriale, pour reconquérir  un équilibre des finances publiques, pour assurer la transition énergétique et écologique du modèle de production industriel et agricole français, pour transformer le système de santé et prendre en compte le viellissement de la population. Mais tout cela ne peut pas indéfiniment être porté par les classes moyennes et les classes les plus démunies.

Il faut impérativement remettre de la justice à tous les niveaux du corps social.

1-a-logo-for-oil-giant-total-is-seen-at-a-petrol-station-in-london_201.jpgLa contribution des plus aisés de nos compatriotes doit être sollicitée plus fortement. La tranche supérieure de l’impôt de 41% doit être élevée à 45%, il faut créer une nouvelle tranche à 50%. Que cela plaise ou ne plaise pas au Medef, il faut que 1893365.jpgles grands groupes industriels soit imposés plus lourdement. La grande distribution doit lâcher un bout de la part insolente de plus value qu’elle réalise sur le dos des consommateurs et des sous-traitants. Les transactions financières doivent être taxées.....

Ces pistes courageuses à explorer et à mettre en oeuvre pour un homme d’état, Nicolas Sarkozy ne les a pas abordées de riche_323.jpgfront et pour cause. Elles toucheraient à l’essentiel de ce qui constitue son fond de clientèle électoral qu’il n’a cessé de satisfaire depuis son arrivée à l’Elysée  et sans lequel demain il n’aurait plus aucune chance de se faire réélire.

La faiblesse et le peu d’ambition des propositions du programme socialiste auraient du l’inciter à s’inscrire résolument dans cette voie. Mais n’est pas homme d’état celui qui se déclare comme tel!

medium_drapeau.jpgLe costume de l'intérêt général est un peu trop large pour Nicolas Sarkozy, celui de chef de clan lui sied mieux c'est au fond la leçon qui nous a été donné de recevoir au terme de ce pitoyable tour de piste médiatique

09/02/2011

D'Italie à la Hague: La longue promenade de déchets nucléaires dangereux!

 

Un convoi de déchets nucléaires hautement radioactifs a été acheminé, depuis le site de stockage du réacteur de Garigliano, dans le sud de l'Italie, arrêté en 1982, par un train qui a traversé la France en direction du Terminal Nucléaire de Valognes dans la Manche d’où ils rejoindront par la route l’usine de retraitement Areva à la Hague.

Après traitement sur place ces déchets seront réexpédiés en Italie où il semblerait qu’aucune solution n’est prévue pour les recevoir.

evreux08fevrier201a1.jpgCe train qui a quitté l’Italie dimanche 6 février aura traversé, ce mardi 8 Février, 12 départements français. Dans chaque gare traversée une haute protection policière a été déployée pour accueillir les militants antinucléaires dont le seul défaut est d’être le symbole de la mauvaise conscience d’un état qui de manière constante se conduit en soutient inconditionnel d’une industrie sale, dangereuse et coûteuse.

Une fois de plus, tant les élus que les populations concernés n’ont pas été informés du passage de ce convoi ainsi que des risques et dangers qu’il fait courir potentiellement aux habitants des régions traversées qu’on expose sans leur consentement .

L’opacité la plus complète préside à ces transports dont ont ne connaît jamais les dispositions prévues pour faire face en cas d’accident toujours possible.

La non-transparence qui caractérise les opérations de transport de ces matières dangereuses est inadmissible de la part d’un état qui se dit démocratique et qui ne se prive pas de donner des leçons sur le sujet à ces homologues européens, africains, arabes ou chinois.

Au moment où AREVA, à coup de millions d’euros engouffrés dans des campagnes de communication détestables, essaye de banaliser l’industrie nucléaire, il faut rappeler que les déchets nucléaires sont dangereux et que leur nocivité se compte en milliers d’années. Il faut dire et dire encore que le nucléaire nuit à la santé et tue.

A ce propos «Alliance Écologiste» et le MEI tiennent à remercier, les militants antinucléaires de toutes tendances, qui, malgré la présence des forces policières, ont organisé des rassemblements protestataires, sur l’ensemble du parcours empruntés par le convoi.

 

 

11:12 Écrit par Bernard FRAU dans 6. Politique nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : déchets, la hague, areva, nucléaire, santé, accident, alliance Écologiste | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

19/01/2011

Non à la propagande d'AREVA

 

AREVA vient de lancer une campagne de propagande de dimension mondiale pour faire la promotion du nucléaire. Pas moins de 1500spots TV sont diffusés sur 30 chaines TV. Il est impossible d'y échapper.

Cette campagne coûte 20 millions d'euros.

Rappelons que la société AREVA est une société dont l'état est actionnaire à 90%.

C'est dire que les Français qu'ils le veuillent ou pas participe à cette campagne dont le coût aurait pu avantageusement utilisé à d'autres actions notamment en direction des énergies douces, propres et renouvelables.

Les Français sont-il d'accord pour ce choix du tout nucléaire qui caractérise la politique énergétique de notre pays? Aucune consultation n'a jamais été faite dans ce sens pour le vérifier.

Il convient donc désormais que les opposants au nucléaire se mobilise pour dire et redire Non et faire prendre conscience à nos concitoyens que la production de cette énergie est globalement sale, coûteuse et dangereuse pour la santé.

20:24 Écrit par Bernard FRAU dans 6. Politique nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sale, dangereuse, propagande, tv, santé | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

24/02/2010

Bernard FRAU répond à la CRCI de Haute Normandie

Pinterville le 24 02 2010

 

 

V/Référence :

N/Référence :

 

Objet :

 

 

Monsieur le Président,

 

J’ai bien reçu en son temps le courrier dans lequel vous avez bien voulu exposer les attentes de votre organisation à propos des « principaux engagements des différents Candidats aux élections régionales pour les politiques intéressant directement les entreprises », j’y réponds bien volontiers.

 

Tout d’abord, avant de répondre très concrètement au catalogue de questions que vous m’avez transmis, il m’est apparu utile de vous préciser le contenu des priorités qui animent la pensée écologiste telle que nous la concevons à l’Alliance Ecologiste Indépendante.

 

La crise globale à laquelle la planète, et par voie de conséquences notre Région, est confrontée nous amène à considérer que le modèle  économique et social, sur lequel a été fondé la marche de nos sociétés dites « développée », vient d’atteindre ses limites et se trouve désormais obsolète.

 

Si, dans ce contexte, nous ne considérons pas que la relation entre économie et écologie est une relation par nature contre nature, nous n’en retenons pas moins que les enjeux clés de l’avenir doivent avoir comme seul et unique but final la préservation de la Vie au sens large. Ce que ne nous démontrent pas tant le libéralisme, vécu à la mode anglo saxonne, que la social-démocratie vécue à la mode européenne.

 

Loin des considérations de concurrence et d’affrontements pour la réduction permanente des coûts et l’accaparement des matières premières, loin du mythe de la croissance éternelle et de la société de consommation aliénante, l’Ecologisme cherche à faire avancer un modèle d’organisation de la Cité équilibré ou chacun la chance de faire vivre ses talents dans  une société où la liberté, la diversité, la dignité et le bien être seront les maîtres mots des programmes politiques. 

 

Dernière précision, c’est avec une logique de consensus qui dépasse les clivages réducteurs que dans l’indépendance nous entendons avec pragmatisme travailler, avec ceux qui le souhaiteraient, à l’amélioration de la condition et du bien être de tous les Normands.

 

L’écologisme dont nous souhaitons faire avancer les idées ne cherche en aucune manière à faire gagner la gauche et perdre la droite ou à l’inverse à faire gagner la droite et perdre la gauche, il entend construire sur des bases nouvelles le pacte social.

 

Ce préalable établi c’est par la dernière question posée dans votre « saisine » que   je commencerai mes réponses.

 

La liste que je conduis pour cette élection régionale, s’est positionnée sans ambiguïté pour la réunification immédiate de la Haute et de la Basse Normandie avec Rouen pour capitale.

 

Mutualisant ainsi les moyens humains et financiers consacrés par les deux actuelles entités nous estimons pouvoir enclencher une dynamique de nature à procéder aux rattrapages nécessaire qui doivent être effectués dans les deux territoires.

 

Pour atteindre nos objectifs de répondre mieux aux besoins des habitants de la Normandie nous estimons nécessaire de modifier la gouvernance régionale.

 

Conçue pour définir et conduire des stratégies concertées et adaptées à la personnalité globale du territoire,  au delà des pouvoirs réglementaires qui lui sont dévolus nous entendons que la Région mobilise le pouvoir de conviction de ses élus et devienne un lieu d’élaboration du pacte social.

 

Nous serons attentifs, en particulier à ce que les stratégies régionales soient définies avec tous les acteurs concernés et nous ferons du Comité économique et social le lieu de l’ultime négociation entre les différentes composantes de la société régionale normande.

Enfin parce que nous ne souhaitons pas voir notre région prendre du retard par rapport aux grandes mutations à venir, nous doterons le conseil régional d’un espace ouvert de concertation où seront élaborés les objectifs adaptés aux besoins actuels et futurs, le schéma prévisionnel des formations et les plans de développement des filières de l’enseignement supérieur.

Nous partageons l’idée que le Département de l’Eure doit  être pourvu en matière de formation post bac

Dès 2010 des assises « formation » seront réunies pour tracer les premières orientations et fixer les premiers objectifs, notamment en matière de développement de l’apprentissage et de l’alternance qui seront évalués et réactualisés annuellement par la suite.

S’il nous paraît important de procéder à la revalorisation des filières technologiques et professionnelles nous pensons qu’il est tout aussi important de ne pas négliger les filières culture, santé, économie sociale, agriculture raisonnée et sciences de la nature qui trouveront leur juste place dans nos soutiens.

 

Le soutien à ces filières étant en effet le gage d’un renversement de tendance qui doit impérativement s’opérer pour redonner à la Haute Normandie une attractivité à la hauteur de son patrimoine culturel, la qualité de ses paysages, son histoire, sa nature et sa gastronomie. Un plan guide de protection du Paysage Normand sera mis en place en début de mandat.

 

S’agissant des infrastructures, nous accompagnerons tant que faire se peux la réalisation d’infrastructure liées aux texhnologies de l’information et de la communication et un effort important sera porté en direction des TER.

 

Il sera établi dès la première année de mandat, un plan pour rendre le territoire économe en déplacements par un renforcement du maillage ferroviaire, l’amélioration des dessertes locales et l’augmentation des fréquences.  Une gestion expérimentale de lignes TER par des opérateurs proches des usagers est prévue en vue d’améliorer l’offre transport tant pour les voyageurs que pour les marchandises.. Il sera créé, un syndicat mixte régional, regroupant opérateurs, usagers, institutions économiques, collectivités locales et autorités organisatrices.

 

Nous accompagnerons les entreprises qui investiront dans la recherche de l'efficacité énergétique, et les procédés pour se libérer des énergies carbonées, dans le développement de nouvelles technologies. L'aide aux entreprises sera conditionnée au respect  de critères environnementaux et sociaux - éco conditionnalité et respect des obligations en matière de travail des handicapés - . L'économie sociale et solidaire sera valorisée. Le passage du relais intergénérationnel dans les très petites entreprises sera facilité, de même pour la  reprise d'entreprises par les salariés. Nous faciliterons le rétablissement en HAUTE NORMANDIE d'activités délocalisées - relocalisation de l'économie -. Nous soutiendrons les initiatives en matière de développement du télétravail, de l’emploi écologique (énergies renouvelables, services de proximité, médecines douces...)

 

Au titre de la sauvegarde des espaces naturels et agricoles nous aiderons, notamment dans les zones péri- urbaines, les propriétaires fonciers à les préserver, en renforçant les services publics ruraux et  par l’allègement des taux de taxes foncières pour les terres préservées. Nous  rétablirons  le foisonnement perdu  de  la  nature par, la reconquête de la biodiversité dans les systèmes agraires et marins (estuaires de la Seine, de l’Yères de la Béthune de la Bresle),

 

Nous aménagerons les infrastructures  pour les rendre perméables aux flux biologiques. Nous développerons en plus des protections nationales, des réserves naturelles régionales et conforterons celles existantes.

 

Une mobilisation forte sera engagée pour la préservation d’une ressource en eau débarrassée des pollutions toxiques non évaluée actuellement qui constitue un des enjeux clés de l'avenir.

 

La protection de la santé des habitants – salariés et non salariés – qui curieusement ne figure pas dans « la saisine »  fait partie des priorités de notre liste qui portera l'accent sur la prévention.

 

Nous engagerons une action forte d’évaluation des facteurs pathogènes de l’environnement à diminuer, notamment en direction des pollutions de l’air dues au trafic routier, aérosols agricoles, ozone et pollutions d’origine industrielle, bruit.

 

Nous apporterons un soutien aux travaux de l’Observatoire Régional de Santé et aux réseaux de médecine complémentaire. Seront décidés : un plan pour résorber les poches de logements insalubres, - facteur important de création d’emplois – des campagnes de formation, d’information et d’actions en faveur d’une alimentation saine.

 

Une attention particulière sera apportée au soutien à la création de Maison de santé et de soins palliatifs.

 

Voila pour ce qui concerne les questions précises pour lesquelles vous avez bien voulu nous consulter.

 

Pour être complet il me semble toutefois utile de brièvement vous indiquer notre position sur quelques dossiers « chauds »

 

EPR Penly : nous y sommes totalement opposés

 

Le Terminal méthanier d’Antifer  Nous y sommes opposés

 

Le grand Canal prolongé  débouchant de Port 2000 

 

Favorable au projet Port 2000 nous sommes néanmoins opposés à la réalisation du canal eu égard aux problèmes que cette infrastructure, dont il reste à prouver l’utilité, génèrera pour les zones humides et sensibles de l’estuaire reconnues de qualité internationales exceptionnelles.

 

Les Eoliennes

D’un point de vue général, nous ne recevons pas négativement l’idée de produire du courant électrique à partir de l’énergie éolienne.  Au déploiement de l'éolien à terre  nous préfèrerons le développement concerté de l'éolien off-shore !

 

Classement Boucles de la Seine :

 

Ces espaces ont été exposés à de nombreuses agressions d’origines urbaines, domestiques, industrielles et agricoles – mitage industriel lié à l’extension des ports, exploitation de gravières dans les zones humides, approfondissement du chenal et création de digues – sans que l’implication de l’Etat ne soit véritablement à la hauteur de la complexité  des intérêts et enjeux contradictoires qui s’y sont développés au fur et à mesure du temps.

 

Rien ne doit pouvoir se faire sur le territoire des boucles de la Seine sans que toutes actions envisagées ne s’inscrivent dans un cadre, à la fois contraignant et dynamique, qui assure la nécessaire conciliation des intérêts portuaires, industriels et agricoles dans le strict respect des équilibres écologiques d’une part et le maintien d’autre part d’une qualité de vie et des emplois durables, la nécessité d’un classement des 5 boucles s’impose.

La seule tutelle de l’état étant par nature trop lourde, nous proposerons que le Conseil Régional prenne toutes les initiatives en vue de créer une instance unique dédiée au pilotage global de l’aménagement des territoires de la « Seine en Normandie ».

Un schéma global d’aménagement, opposable aux tiers,  dont l’application et le suivi dynamique – révision tout les 15 ans – pourrait être assuré en conciliant pérennisation économique, protection des paysages et des espaces remarquables au plan faunistique et floristique ainsi que la préservation d’une qualité de vie

 

Le Contournement Est de Rouen

 

Il ne faut pas se voiler la face et prendre en compte la réalité qui s’impose à nous. Rouen est l’une des dernières grandes agglomérations françaises à être traversée par des poids lourds – 7 à 800 selon les chiffres couramment  avancés –  soit 10% du trafic quotidien qui s’élèverait  à 7800 véhicules. Ce n’est-ce raisonnable, il est tant désormais de décider la réalisation de ce contournement afin de répondre aux attentes légitimes des habitants qui actuellement subissent au quotidien des nuisances importantes!

 

Il convient toutefois que le tracé de ce contournement intègre les données relatives au projet actuellement encours d’étude de création d’une plate-forme logistique tri-modale dans la plaine de Pitres- Le Manoirs-Le Manoir.

 

Voila, Monsieur le Président, j’espère avoir répondu comme vous le souhaitiez à l’ensemble des points abordés dans votre courrier.

 

Je suis prêt le cas échéant, si vous le jugiez utile, à rencontrer, à une date à votre convenance, une délégation de la Chambre pour débattre du contenu de ce courrier et  vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de mes sentiments les meilleurs.

 

Bernard FRAU

 

 

06/10/2009

Grippe H1N1, sérieux s’abstenir !

grippe-mexicaine.jpgDepuis des mois le ministère de la Santé ne cesse de le répéter, « le gouvernement a fait le choix d’offrir à la population une vaccination gratuite contre le virus H1N1 ». Chacun peut noter que le gouvernement « a fait le choix d’offrir», c’est indiqué comme cela dans le projet de loi de finance de la sécurité sociale 2010 (PLFSS 2010).

 

Il faut rappeler que la commande des vaccins par l’Etablissement public de réponse aux urgences sanitaires (EPRUS), qui est financé à parité entre l’Etat et l’Assurance maladie, s’élève à un montant de l’ordre de 870 millions d’euros et à 1 milliard et 100 millions d’euros lorsque l’on y ajoute les autres achats nécessaires à la campagne de vaccination.  De plus, ce montant ne tient pas compte des réquisitions des personnels de santé pour la vaccination.

 

La vaccination sera-t-elle gratuite ?

 

728672.jpgNon ! Les assurés devront payer, d’abord parce que cette vaccination va creuser un peu plus le déficit de l’Assurance maladie que l’on estime pour 2009 à 23.5 milliards d’euros. Le coût de l’opération vaccination grippe H1N1 est donc reporté sur les générations futures qui en plus de l’endettement abyssal des finances de l’Etat devront mettre la main à la poche pour combler le déficit de la sécu.

 

Ensuite, l’Union Nationale des Organismes d’Assurance Maladie Complémentaire (UNOCAM) vient d’indiquer dans un communiqué que les organismes de complémentaire santé - mutuelles, assurances, institutions de prévoyance - vont "participer à l’achat des millions de doses de vaccins (...) pour un montant estimé à 280 millions d’euros".

 

Cette somme qui représente  35% du coût total de la vaccination de la population couverte par une assurance maladie complémentaire devra bien être répercutée. Il est donc à prévoir, sans risque de se tromper, une augmentation des cotisations des régimes complémentaires 

 

La vaccination se justifie-t-elle ?

 

3491570osgmc.jpgLe Ministère de la Santé,  s’appuyant sur le principe de précaution a décidé que la vaccination en masse des français contre le virus H1N1  était indispensable ! Cette décision politique du gouvernement impose, de facto, à l’ensemble des professionnels de santé une très lourde responsabilité.

 

La loi N°2002-303 en son Art 11 stipule que : « Aucun acte médical, ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment ».

Cette vaccination étant facultative, l’esprit de la loi conduit donc à ce que les « citoyens –patients » soient en mesure de se faire une opinion par eux-mêmes, qu’ils puissent effectuer un choix personnel et éclairé qui engage leur responsabilité lorsqu’il s’agira de décider de vacciner leurs enfants.

 

Qui d’autres que les personnels médicaux sont les plus à mêmes de jouer ce rôle décisif de conseil ? Hors ces derniers dans une très importante majorité se disent très sceptiques quand à la justification d’une telle vaccination de masse !

 

Qui faut-il croire, les politiques ou les personnels de santé?

 

Les politiques ! ils nous ont montré, en d’autres circonstances, que leurs décisions se nourrissent de  motivations qui ne relèvent pas toujours prioritairement de l’intérêt général mais de considérations trop souvent guidées par un souci électoraliste ou tout simplement par la crainte, parfois justifiée, de se voir un jour reprocher telle ou telle négligence.

 

Vaccination.jpgLes personnels médicaux ! Force est de constater que l’expertise actuelle en la matière tend à leur donner raison !

 

La grippe porcine A H1N1 est considérée par tous les experts mondiaux comme de faible gravité, elle est moins grave que la grippe saisonnière habituelle mais elle est par contre très contagieuse. Le fonctionnement du système immunitaire naturel associé à un traitement adapté suffit pour assurer une guérison rapide.

 

A ce jour, l’efficacité du vaccin, dont la mise au point s’est faite dans l’urgence et sous la pression, n’est pas établie de façon rigoureuse de même que rien n’est indiqué quant aux effets secondaires potentiels de la vaccination à leur gravité et à leur occurrence. 

Chacun peut donc, devant le flou qui règne autour de ce qui aujourd’hui est devenu un sujet polémique entre le ministère et les professionnels de santé , légitimement s’interroger : l’administration du vaccin est-elle susceptible de présenter un risque de contracter une pathologie dont la gravité serait largement supérieure à celle d’attraper et de se soigner pour une grippe certes très contagieuse mais bénigne ?.

 

Le professeur Marc Gentilini, pour ne citer que lui s’est prononcé clairement. Il estime précipitée et peu raisonnable la campagne de vaccination.

 

On peut d’ailleurs s’interroger sur les raisons de la décision prise aux Etats-Unis – confère l’article du Monde en date du 15 septembre 2009 « H1N1 : immunité juridique pour les labos américains » - d’ étendre « l'immunité juridique aux individus (en dehors de fautes professionnelles délibérées) et aux entités impliqués à toutes les étapes du développement des vaccins contre la grippe A (tests, fabrication, distribution, prescription, administration) » et ainsi de dégager  les laboratoires et les professionnels chargés de la vaccination de toute responsabilité en cas d’effets non attendus !

 

S’agissant de la France depuis la promulgation d’une loi en 2007, il est accordé le même type d’immunité en vertu de la publication d'un arrêté énonçant le cas de menace sanitaire grave appelant des mesures d'urgence, - Article L3131-1 du Code de la Santé Publique - .

 

En forme de conclusion provisoire !

 

delacroix-liberty.jpgIl apparaît nécessaire que chacun d’entre-nous, soucieux de sa propre de sa santé et de celle de sa famille, adopte, en vertu du principe de précaution,   une posture de résistance, face aux multiples sollicitations et campagnes média, qui font appel à des réflexes de peur et de culpabilisation.

 

Il importe en effet aujourd’hui de manifester un refus net de se laisser traiter comme on le ferait pour des rats de laboratoires !

 

Trop de faits montrent, qu’en l’état actuel, la qualité des vaccins qui sont « offerts » aux Français outre qu’elle ne leur donne pas de garanties suffisantes d’efficacité, ne les rassure pas non plus quant à la nature et à la gravité des effets secondaires qui pourraient survenir après la vaccination.

 

La nécessité absolue de la campagne de vaccination n’étant pas établie, il est opportun de ne pas céder aux pressions irrationnelles obscures ! Sérieux s’abstenir !

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu