Avertir le modérateur

13/02/2012

Athènes: l'austérité et le chaos!

Lundi dans la nuit les Députés conservateurs et sociaux démocrates réunis ont voté un nouveau Plan d’austérité – autant dire une nouvelle cure de réduction du pouvoir d’achat et de souveraineté pour le Peuple.

70032_anti-austerity-protester-waves-a-greek-flag-in-front-of-the-heavily-guarded-parliament-in-athens.jpgDimanche la rue qui s’était manifestée pacifiquement et calmement dans un premier temps s’est enflammée après la charge des policiers anti-émeutes, qui semble-t-il s’en sont pris aux manifestants avec des cocktails Molotov.

 grece-manifestations-austerite.jpgAthènes a été mise à feu et à sang. Des scènes de guérilla urbaine ont embrasé la ville millénaire, berceau de la Démocratie et des manifestations se sont également déroulées à Salonique.

 

Pendant que le gouvernement se couchait et proposait à la représentation nationale d’en faire autant, dehors, sur la place Syntagma, devant le Parlement, chez les manifestants, venus dire leur rage et leur indignation drapeau national grec en main, un seul cri à l’adresse des parlementaires en train de les trahir, « kleftes, kleftes ! »  – voleurs, voleurs –

1642329_3_6be0_la-police-anti-emeute-prend-place-devant-le_9b7d4f1ae59a19249a39fa5279eee226.jpgLa nuit ensuite n’a été que jets de pierre et cocktails Molotov. En face, la police y a répondu avec force coups de matraque et bombes lacrymogènes. Des deux côtés plusieurs dizaines de blessés. Des immeubles ont été incendiés. Des agences bancaires et des commerces ont été saccagés. Des cinémas ont été ravagés par les flammes. En centre ville l’air est rapidement devenu irrespirable à cause des fumées dégagées par les incendies et tant il a été fait usage de bombes lacrymogènes.

Parmi les manifestants, malgré leur grand âge, le compositeur Mikis Theodorakis, 86 ans, fondateur d'un nouveau parti nationaliste, était Mikis théodorakis touché par les gazs lacrymo.jpgprésent. Il voulait voir dans les yeux « ceux qui s'apprêtent à condamner à mort la Grèce ». Avec lui le héros de la résistance Manolis Glezos, 89 ans, dont on dit qu’il a retiré le drapeau nazi accroché à l'Acropole en 1941. Le vieil homme indigné a déclaré : «Est-il possible d’imposer ces mesures à coups de gaz lacrymogènes ? Elles n'ont pas reçu le vote du peuple grec»  

Le Pasok – parti social-démocrate grec  de Papandréou – et la Nouvelle Démocratie – parti de droite libérale conservatrice –  et 1768c1a0-54cd-11e1-bcc1-796320d8122d-150x150.jpgdeux membres du LAOS – extrême-droite grecque – ont donc ensemble, ce lundi à une heure du matin, adopté, par 199 voix  sur 300, la potion de cheval imposée par Bruxelles. Quarante députés de la coalition ont refusé d’obtempérer. Ils ont été immédiatement exclus de leur groupe. De son côté le LAOS qui dès le 10 février s’était retiré de la coalition, s’est tenue à l’écart.

L’heure est maintenant à Athènes à la casse et à la révolte face à des élites complices d’un système qui lorsqu’il est en crise, ne voit son salut que dans la mise en coupe réglée des faibles avantages acquis après des années de dur labeur par ceux-là même qui n’ont aucune prise sur les ressorts du mécanisme financier qui les broie.

Qui peut blâmer ces gens qui ne veulent plus qu’on les traite de fainéants et de tricheurs ?

Jusqu’à quelle limite les stratèges de l’Union Européenne, du FMI et de BCE vont-ils exiger de faire marcher ce supplice du «presse purée» contre le Peuple Grec ?

Et puis d’abord, en quoi ce Peuple est-il responsable de la crise qu’on veut aujourd’hui lui faire payer ? Qui se tortore les intérêts exorbitants.de la dette grecque ?

8e14ebf4-e9bf-11e0-bbdf-8f61412ee623.jpgQui aujourd’hui vend à la Grèce un matériel militaire destiné à verrouiller l’espace européen méditerranéen face aux prétentions de la Turquie à faire main basse sur les réserves de gaz naturels que l’on vient d’y découvrir?

Pourquoi les instances Européennes n’exigent-elles pas du clergé orthodoxe grec repus, bourré d’or et d’argent, de mettre la main dans ses réserves et d’apporter sa part contributive à la sortie de crise du Pays sur lequel il vit grassement ?

772533361.13.jpgOn n’a laissé aux Grecs humiliés qu’un seul choix celui de la révolte, même celui de se prononcer par référendum lui a été refusé lorsqu’au G20 Papandréou a du se plier aux exigences de Nicolas Sarkozy et d’Angela Merkel les bons soldats du FMI et de l’Amérique.

Tout en se félicitant du vote du parlement, les capitales européennes se disent inquiètes de cette puissante révolte populaire. Elles ont raison de l’être.

by-default-2012-02-11-at-2.jpegDemain viendra le tour des masses espagnoles, portugaises, italiennes et françaises d’avoir à porter la révolte et à faire tomber les nouvelles Bastilles. Celles où l’on veut enfermer les peuples dans l’austérité et la régression sociales doivent être rasées et leur gardiens dégagés.

L’avenir que les élites nous dessinent à Bruxelles, Londres et Washington dans les temples de la finance internationale n’est en effet ni tolérable, ni acceptable.

La révolte est toujours au rendez-vous quand la colère des Peuples est poussée à son paroxysme face à des élites sourdes et aveugles, compromises, pourries et corrompues. De ce point de vue une réaction en France mérite d’être soulignée. Celle de Ségolène Royale.

h-4-2061491-1295541115.jpgEstimant que les événements grecs avaient pour cause : « la dégradation de la démocratie, un pouvoir contrôlé par quelques uns,  la collusion entre les intérêts financiers et politiques», elle a déclaré « Ce qui se passe aujourd'hui en Grèce est dramatique. On voit 20 % de diminution du smic et, à aucun moment, il n'est demandé à la Grèce de lutter contre la fraude fiscale qui atteint des sommets vertigineux de la part des grandes fortunes», enchaînant interrogative, « Ça flambe à Athènes où est M. Barroso, l'ultralibéral que les dirigeants ont remis à la tête de la commission européenne, que fait le Parlement européen, où sont les ministres du conseil des ministres européens ! ».

La charge de la Présidente de Poitou-Charentes est rude. Elle n’y va pas par quatre chemins «C'est encore le système financier qui dicte ses règles au peuple grec, qui va imposer de nouveaux sacrifices dont on sait à l'avance qu'ils ne produiront rien car c'est un nouveau plan d'austérité qui va aggraver la récession européenne. Et personne ne dit rien!».

860104_francois-hollande-socialist-party-presidential-candidate-for-the-2012-elections-attends-the-questions-to-the-government-session-at-the-national-assembly-in-paris.jpgReste maintenant à savoir si le camarade Hollande saura tirer les leçons de cette embardée grecque prémonitoire. Les déclarations-programmes  du candidat à la Présidence de la République pour le début de son prochain mandat à la tête du Pays (sic)  ne semblent pas vraiment, au-delà des mots aller, dans ce sens. Pas plus d’ailleurs que celles du couple Merkel-Sarkozy couple dans lequel on ne sait plus qui demain sera le président de la France.

Evangelos papademos.jpegLa révolte grecque est légitime, le premier ministre l’ex-banquier Loukas Papademos, et le ministre des Finances, le socialiste Evangelos Venizélos, ont beau promettre des élections législatives pour le mois d’Avril, rien n’y fera, la machine du rejet est en route et elle n’est pas prête de s’arrêter!

grèce,ue,fmi,loukas papadémos,evangélos venizélos,françois hollande,ségolène royale,pasok,nouvelle démocratie,laos,g20,manolis glesos,mikis theodorakisLes autres dirigeants européens devraient y réfléchir très sérieusement pour eux-mêmes. Nous sommes tous aujourd’hui des Athéniens en devenir.

 

15/12/2011

Condamnation de Jacques Chirac : Fallait-il le faire ?

 

1567530_3_1f6a_jacques-chirac-tient-un-discours-a-bruxelles.jpgAlors que le parquet avait requis la relaxe, Jacques Chirac vient d’être condamné à une peine de 2 ans de prison avec sursis par le Tribunal correctionnel de Paris  dans l’affaire dite « des emplois fictifs de la Mairie de Paris ».

C’est une surprise. D’’autant que pour la principale victime l’affaire était close. Bertrand Delanoë, actuel maire de la capitale, avait renoncé à se porter partie civile, considérant avoir « obtenu la réparation » à la suite d’un accord intervenu en 2010 au terme duquel  la ville avait été remboursée  de 2,2 millions d’euros dont 500.000 acquittés par Jacques Chirac ; le reste pris en charge par l’UMP.

La surprise est d’autant plus grande qu’il est assez  rare que la cour ne suive pas les conclusions du Parquet.

Alors que le 20 septembre celui-ci avait déclaré lors de son réquisitoire « dans cette affaire, il n’y a pas de système frauduleux, encore moins mafieux », qualifications qui avaient été avancée par la partie civile qui a plaidé pour la sévérité du Tribunal, ce dernier a considéré que l’ancien Maire de Paris « avait manqué à l’obligation de probité qui pèse sur les personnes publiques chargées de la gestion des fonds ou des biens qui leur sont confiés, cela au mépris de l’intérêt général des Parisiens ».

Si les faits sont avérés, personne d’ailleurs ne les conteste, il convient de se rappeler que la législation en matière de financement de la vie politique n’était pas, au moment où ils se sont produits, aussi définie qu’elle ne l’est aujourd’hui. Toutes les formations politiques se sont adonnées allègrement aux pratiques pour lesquelles Jacques Chirac est aujourd’hui condamné.

D’un point de vue de la logique judiciaire il n’est pas anormal que ces pratiques soient condamnées. Mais la sentence est moralement insupportable pour l’accusé qui a toujours affirmé « n’avoir commis aucune faute, ni pénale, ni morale».

L’accusation de « manquement aux obligations de probité»  est en l’espèce difficilement recevable. D’abord parce que les faits au moment où ils se sont produits étaient monnaie courante dans une majorité des villes de France. L’opposition, socialiste ou communiste, se montre d’ailleurs particulièrement silencieuse sur le sujet. Ensuite parce que Jacques Chirac ne s’est pas enrichi personnellement à ces occasions. Enfin parce quoi que certains puissent reprocher à l’ancien chef de l’Etat, personne ne peut lui dénier le fait qu’il a consacré sa vie au service de notre Pays.

19abd85b04c346d06f99dfef2357fef8-0.jpgAu bout du bout, si ce procès arrive bien tard et « n’est pas bon pour l’image de la France », comme l’a souligné Ségolène Royale, et si la sentence semble discutable  il reste qu’au final la justice est passée et c’est là l’essentiel.

Demain plusieurs responsables politiques importants, en place actuellement, devront répondre de leurs actes devant les tribunaux. A quelques bords ou clans politiques auxquels ils appartiennent, ils devront les uns et les autres s’expliquer sur des affaires qui au total dépassent largement le cadre de la vingtaine d’emplois fictifs pour lesquels Jacques Chirac a été mis en cause.

C’est peut-être là le principal intérêt de la décision que vient de prendre aujourd’hui le Tribunal de Paris. Ce procès était nécessaire, la relaxe aurait peut-être été souhaitable mais non utile !

8634d6e0-3c1b-11df-8af1-503508d3954a.jpgQuant au Président Jacques Chirac il lui reste à jouir tranquillement et paisiblement de la très grande popularité que sa personne suscite auprès des Français qui au fond lui sont reconnaissants de son dévouement au service de la Nation.

 

14/10/2011

Ralliement de Montebourg à François Hollande

Sur fond de surenchère entre les deux finalistes de la primaire socialisArnaud Montebourg, François Hollande, Martine Aubry, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Laurent Fabius, Manuel Valls, Jean-Michel Baylet, Partisocialiste, Front de gauche, Jean-luc Mélanchon, Philippe Poutou, NPA, Marine Le Pen, Daniel Cohn-Bendit, Europe-Ecologie Les Verts, EE-LV, Cécile Duflot, Dominique Voynet, Nicolas Sarkozy, UMP, PS, Alliance Centriste, République Solidaire, Modem, Parti Radical Valloisien, Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin, François Bayrou, Jean Arthuis, Cap 21, Corinne Lepage,te le « 3ème impétrant», qui avait été la révélation du 1er tour, vient assez curieusement d’apporter son soutien  «  à titre exclusivement personnel »  au plus libéral des deux socio-démocrates. Celui dont en 2007 il avait dit qu’il était « le seul défaut » de Ségolène Royal.

Arnaud Montebourg, François Hollande, Martine Aubry, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Laurent Fabius, Manuel Valls, Jean-Michel Baylet, Partisocialiste, Front de gauche, Jean-luc Mélanchon, Philippe Poutou, NPA, Marine Le Pen, Daniel Cohn-Bendit, Europe-Ecologie Les Verts, EE-LV, Cécile Duflot, Dominique Voynet, Nicolas Sarkozy, UMP, PS, Alliance Centriste, République Solidaire, Modem, Parti Radical Valloisien, Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin, François Bayrou, Jean Arthuis, Cap 21, Corinne Lepage,Dimanche Arnaud Montebourg mettra donc un bulletin Hollande dans l’urne, et même s’il se « refuse à donner une consigne de vote » les électeurs qui ont voté pour ses propositions dimanche dernier ont bien compris qu’en creux il les invitait à faire comme lui «  les propositions des deux candidats étant pour moi équivalentes, je ne peux me déterminer en fonction de ma seule éthique de conviction. C’est pourquoi mon choix relèvera avant tout de l’éthique de responsabilité : je veux faire gagner la gauche et battre Nicolas Sarkozy ».

Arnaud Montebourg, François Hollande, Martine Aubry, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Laurent Fabius, Manuel Valls, Jean-Michel Baylet, Partisocialiste, Front de gauche, Jean-luc Mélanchon, Philippe Poutou, NPA, Marine Le Pen, Daniel Cohn-Bendit, Europe-Ecologie Les Verts, EE-LV, Cécile Duflot, Dominique Voynet, Nicolas Sarkozy, UMP, PS, Alliance Centriste, République Solidaire, Modem, Parti Radical Valloisien, Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin, François Bayrou, Jean Arthuis, Cap 21, Corinne Lepage,Ségolène Royal de son côté n’a pas dit autre chose en apportant son soutien au Député de la Corrèze « J’ai décidé de prendre mes responsabilités pour aider le plus efficacement possible à la victoire de la gauche. Il est arrivé en tête du premier tour et il est légitime d’amplifier cette avance donnée par les électeurs ».

Arnaud Montebourg, François Hollande, Martine Aubry, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Laurent Fabius, Manuel Valls, Jean-Michel Baylet, Partisocialiste, Front de gauche, Jean-luc Mélanchon, Philippe Poutou, NPA, Marine Le Pen, Daniel Cohn-Bendit, Europe-Ecologie Les Verts, EE-LV, Cécile Duflot, Dominique Voynet, Nicolas Sarkozy, UMP, PS, Alliance Centriste, République Solidaire, Modem, Parti Radical Valloisien, Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin, François Bayrou, Jean Arthuis, Cap 21, Corinne Lepage,Après tout chacun est libre de son positionnement politique et fait ses choix comme il l’entend. Cela dit les électeurs d’Arnaud Montebourg qui ont cru un moment que la politique au sens noble du terme faisait son retour au sein du PS –  Emanuel Todd doit en avoir le souffle coupé, comme Jean-Luc Mélanchon d’ailleurs – en sont pour leur frais.

En termes de responsabilités Arnaud Montebourg en a pris au moins une particulièrement importante : celle de décevoir des sympathisants sincères qui demain risquent bien de voter « anti-système » au plus grand bénéfice de Marine Le Pen.

Arnaud Montebourg, François Hollande, Martine Aubry, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Laurent Fabius, Manuel Valls, Jean-Michel Baylet, Partisocialiste, Front de gauche, Jean-luc Mélanchon, Philippe Poutou, NPA, Marine Le Pen, Daniel Cohn-Bendit, Europe-Ecologie Les Verts, EE-LV, Cécile Duflot, Dominique Voynet, Nicolas Sarkozy, UMP, PS, Alliance Centriste, République Solidaire, Modem, Parti Radical Valloisien, Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin, François Bayrou, Jean Arthuis, Cap 21, Corinne Lepage,Les partisans de Martine Aubry ne s’y sont pas trompés qui dès ce matin n’ont pas hésités à qualifier François Hollande de « candidat du système », provoquant l’ire des « Hollandais » et du coup chacun y va de son reproche.

Ainsi s’indigne Manuel Valls  « Nous avons eu de belles primaires, évitons d’utiliser des mots qui sont ceux de la droite Aubry se trompe d’adversaire, ça suffit ! ».

Arnaud Montebourg, François Hollande, Martine Aubry, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Laurent Fabius, Manuel Valls, Jean-Michel Baylet, Partisocialiste, Front de gauche, Jean-luc Mélanchon, Philippe Poutou, NPA, Marine Le Pen, Daniel Cohn-Bendit, Europe-Ecologie Les Verts, EE-LV, Cécile Duflot, Dominique Voynet, Nicolas Sarkozy, UMP, PS, Alliance Centriste, République Solidaire, Modem, Parti Radical Valloisien, Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin, François Bayrou, Jean Arthuis, Cap 21, Corinne Lepage,Côté Pierre Moscovici, coordonateur de la campagne de François Hollande, parlant du langage de Martine Aubry, l’on monte d’un ton et l’on met en garde: «ce n’est pas un langage de gauche……cette rhétorique peut évoquer d’autres familles politiques ……on est passé de la dérive au dérapage ».

 

La boite de Pandore est ouverte, ça pleut comme à Gravelotte !

 

Dès lors la Haute autorité des primaires se sent obligée d’intervenir : « les candidats et leurs équipes doivent constamment à l’esprit que toute stigmatisation de l’un ou de l’autre revient à blesser une partie de l’électorat des primaires. Or quel que soit l’élu ou l’élue, il ou elle aura besoin de tout l’électorat pour gagner ».

Sera-t-elle entendue ? Au point où vont les choses on peut en douter.

Chez les autres partis de Gauche la démarche de Montebourg est diversement appréciée. Pour le NPA de Philippe Poutou, « Arnaud Montebourg s’est mis dans les clous de l’alternance sociale libérale » ajoutant « si l’on ne peut que se réjouir du désarroi actuel de la droite, on ne peut que constater qu’une nouvelle fois le virage à gauche du PS n’a pas eu lieu ».

Pour Jean-Luc Mélanchon du Front de gauche, « ce n’est pas notre affaire du tout que ce deuxième tour »  a déclaré le candidat commun du PCF et du Front de Gauche.

Même posture pour Daniel Cohn-Bendit « il y a un volontarArnaud Montebourg, François Hollande, Martine Aubry, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Laurent Fabius, Manuel Valls, Jean-Michel Baylet, Partisocialiste, Front de gauche, Jean-luc Mélanchon, Philippe Poutou, NPA, Marine Le Pen, Daniel Cohn-Bendit, Europe-Ecologie Les Verts, EE-LV, Cécile Duflot, Dominique Voynet, Nicolas Sarkozy, UMP, PS, Alliance Centriste, République Solidaire, Modem, Parti Radical Valloisien, Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin, François Bayrou, Jean Arthuis, Cap 21, Corinne Lepage,isme de gauche chez Martine Aubry, une tentative d’ouverture chez François Hollande……nous on veut gagner avec celui ou celle qui gagnera. Il faut faire avec …… Cécile Duflot est copine de Martine Aubry mais ça ne changera rien ».

Arnaud Montebourg, François Hollande, Martine Aubry, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Laurent Fabius, Manuel Valls, Jean-Michel Baylet, Partisocialiste, Front de gauche, Jean-luc Mélanchon, Philippe Poutou, NPA, Marine Le Pen, Daniel Cohn-Bendit, Europe-Ecologie Les Verts, EE-LV, Cécile Duflot, Dominique Voynet, Nicolas Sarkozy, UMP, PS, Alliance Centriste, République Solidaire, Modem, Parti Radical Valloisien, Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin, François Bayrou, Jean Arthuis, Cap 21, Corinne Lepage,Cécile Duflot, pour éviter de se positionner comme l’a fait Dominique Voynet – qui votera pour Martine Aubry – a indiqué « je ne vais pas voter dimanche », ajoutant « je ne soutiens personne ». Globalement une tendance lourde au soutien de Martine Aubry semble se dessiner toutefois chez les militants d’EE-Les Verts.

Au final ce qui ressort de tout ce tintamarre des primaires socialistes pourrait se résumer à une chose et une seule : Battre Nicolas Sarkozy et après une fois au pouvoir, nous socialistes, avec nos partenaires, à qui nous aurons accordé quelques circonscriptions, nous finiront bien nous arranger des affaires de la France! Un chèque en blanc quoi !

Arnaud Montebourg, François Hollande, Martine Aubry, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Laurent Fabius, Manuel Valls, Jean-Michel Baylet, Partisocialiste, Front de gauche, Jean-luc Mélanchon, Philippe Poutou, NPA, Marine Le Pen, Daniel Cohn-Bendit, Europe-Ecologie Les Verts, EE-LV, Cécile Duflot, Dominique Voynet, Nicolas Sarkozy, UMP, PS, Alliance Centriste, République Solidaire, Modem, Parti Radical Valloisien, Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin, François Bayrou, Jean Arthuis, Cap 21, Corinne Lepage,Car à quoi d’autre peut aboutir cette bataille des égos – moi je suis le meilleur pour battre Sarkozy, moi j’ai l’expérience des affaires de la France, moi je …… –  qui s’invectivent violemment au point d’en oublier de parler de propositions nouvelles?

Arnaud Montebourg, François Hollande, Martine Aubry, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Laurent Fabius, Manuel Valls, Jean-Michel Baylet, Partisocialiste, Front de gauche, Jean-luc Mélanchon, Philippe Poutou, NPA, Marine Le Pen, Daniel Cohn-Bendit, Europe-Ecologie Les Verts, EE-LV, Cécile Duflot, Dominique Voynet, Nicolas Sarkozy, UMP, PS, Alliance Centriste, République Solidaire, Modem, Parti Radical Valloisien, Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin, François Bayrou, Jean Arthuis, Cap 21, Corinne Lepage,Tout cette foire d’empoigne donne une bien piètre image du parti majoritaire à gauche et conforte ceux qui à toute force réclament  pour la France une autre voie que celle offerte par le couple infernal PS/UMP qui dirige le pays depuis plusieurs décennies et qui au final est en train de faire le lit de l’extrême droite.

Le choix sera diablement difficile en 2012 ! A moins que…… au centre entre PS et UMP on ne se décide enfin à comprendre que la voie est ouverte pour un changement Humaniste Ecologiste et Républicain.

10/10/2011

Primaire du PS : pour le 2ème tour Montebourg arbitre du coude à coude Aubry-Hollande.

Laurent Fabius, Martine Aubry, François Hollande, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Présidentielles 2012, ligne blairiste, Parti Socialiste, Primaires PS,Bien qu’arrivé en tête du 1er tour de la primaire François Hollande est très loin d’avoir partie gagnée quand bien même, Manuel Valls, le partisan de la ligne blairiste se soit déjà rallié à lui.

Les socialistes avaient fixé dans cette primaire un seuil de 1 millions de votants minimum pour considérer que celle-ci Laurent Fabius, Martine Aubry, François Hollande, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Présidentielles 2012, ligne blairiste, Parti Socialiste, Primaires PS,serait une réussite. Paris gagné, la participation a été de plus de 2 millions de personnes.  C’est incontestablement une réussite même s’il convient en effet de relativiser cette participation et se garder d’en tirer des conclusions pour la Présidentielle 2012.

Les résultats de cette consultation confirment ce qui se pressentait à l’issue des débats qui avaient opposés les 6 candidats en particulier le dernier.

Laurent Fabius, Martine Aubry, François Hollande, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Présidentielles 2012, ligne blairiste, Parti Socialiste, Primaires PS,Arnaud Montebourg est le véritable gagnant du 1er tour car avec 17% des suffrages même s’il ne sera pas l’un des deux compétiteurs du 2ème tour, il est en situation de « faire » le vainqueur de dimanche  prochain.

Son positionnement plus à gauche devrait l’entrainer à rallier Martine Aubry qui de son côté a obtenu 30% des suffrages. Mais dans les placards fermente l’affaire Guérini qui empoisonne les relations personnelles entre la Maire de Lille et le Président du Conseil Général de Saône-et-Loire!

Laurent Fabius, Martine Aubry, François Hollande, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Présidentielles 2012, ligne blairiste, Parti Socialiste, Primaires PS,François Hollande avec 39% des suffrages, auxquels devraient s’ajouter les 6% de voix portées par Manuel Valls qui a déjà annoncé son ralliement, n’est pas du tout assuré de la victoire comme cela était sous-entendu pendant la campagne.

Ségolène Royale de loin la plus écolo-compatible des candidatsLaurent Fabius, Martine Aubry, François Hollande, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Présidentielles 2012, ligne blairiste, Parti Socialiste, Primaires PS,, dans l’hypothèse probable où Arnaud Montebourg choisirait « in fine » de rallier Martine Aubry, même avec un résultat décevant, 7% des suffrages, se retrouverait également en situation de faire basculer la primaire.  

En effet on ne voit pas comment politiquement Arnaud Montebourg pourrait rallier François Hollande tant leurs positions respectives sur les grands sujets sont éloignées – Europe, Euro, nucléaire, mondialisation –, dès lors avec ses 7% Ségolène Royale tient une position de force et de négociation.

Il reste que l’arithmétique et les consignes de vote ne font pas toujoursLaurent Fabius, Martine Aubry, François Hollande, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Présidentielles 2012, ligne blairiste, Parti Socialiste, Primaires PS, bon ménage avec le résultat final qui lui dépendra du choix des personnes appelées à se prononcer dans les isoloirs. Ce 2ème tour s’annonce très serré et gros de tensions entre Martine Aubry et François Hollande.

La semaine qui vient sera sans nul doute, pour la cohésion du parti socialiste, la semaine de tous les dangers.

05/10/2011

Présidentielles 2012: Corinne Lepage est candidate

 
Corinne Lepage : "Je souhaite être candidate en... par Cap21-IDF

Corine Lepage, Ecologie Radicale, Ecologie bleue, Cap 21, Humanisme-Ecologie -République, Europe Ecologie les Verts, Jean-Vincent Placé, Daniel Cohn-Bendit, Antoine Waechter, Eva Joly, Martine Aubry, François Hollande, Ségolène Royale, Corine Lepage, UMP, PS, Modem, Jean-Luc Benhamias, Cécile Duflot, Jean-Vincent Placé, Notre Dame des Landes, Nucléaire, Corinne Lepage a indiqué qu’elle se portait candidate à l’élection présidentielle de 2012. L’annonce a été faite mardi soir sur le plateau de TF1.

Ministre de l’Environnement de 1995 à 1997, Présidente du Mouvement écologiste Cap21, membre de l’Association Anticor, Député européen, avocate de profession et militante de la cause écologique de longue date Corinne Lepage est « déterminée à aller jusqu’au bout ».

Déjà candidate en 2002, bien connue pour son indépendance, sa combativité et le sérieux de ses interventions Corinne Lepage est à coup sur bien mieux placée pour représenter dans cette course présidentielle un véritable projet global d’Ecologie Politique qui tranche avec les sempiternelles déclarations réductrices d’Eva Joly pour qui la transition écologique ressemble plus à une punition qu’à une véritable bouffée d’espoir mobilisatrice.

Bien sur les leaders d’Ecologie Les Verts qui soutiennent Eva Joly et qui ne supportent pas que d’autres se portent sur le terrain que leur a octroyé le Parti Socialiste vont y aller de leur crise de « nerfs ».

Cela a déjà commencé coté Yannick Jadot sur le mode du mépris « Elle veut avant tout exister, mais que pèse-t-elle face à Cécile Duflot, José Bové, Daniel Cohn-Bendit ? », « elle veut, comme toujours, un poste de ministre et quelques députés ».

Franchement, Corinne Lepage veut exister, et alors ? N’y aurait-il de vie pour les écologistes qu’à l’intérieur et sous la baguette des Verts ? S’agissant du poids politique de Corinne Lepage l’eurodéputé Jadot devrait faire preuve d’un peu plus de clairvoyance et d’abord s’interroger sur sa propre notoriété ! Pour le reste il serait bien inspiré d’attendre un peu le résultat des urnes!

corine lepage,ecologie radicale,ecologie bleue,cap 21,humanisme-ecologie -république,europe ecologie les verts,jean-vincent placé,daniel cohn-bendit,antoine waechter,eva joly,martine aubry,françois hollande,ségolène royale,corine lepage,ump,ps,modem,jean-luc benhamias,cécile duflot,notre dame des landes,nucléaireQuand à la volonté de Corinne Lepage d’obtenir pour Cap21 la possibilité de voir quelques uns, parmi les siens, devenir Députés : en quoi cela serait-il, déplacé voir désonohorant ?

Faut-il rappeler, au Porte parole d’Eva Joly, les négociations que vient de mener  Jean-Vincent Placé au Sénat pour obtenir une présidence de commission et la possibilité de constituer un groupe EE-LV autonome après que les 10 sénateurs aient été élus dans les valises du PS au prix pour l’un d’entre-eux de s’asseoir sur sa lutte à Notre Dame des Landes.

corine lepage,ecologie radicale,ecologie bleue,cap 21,humanisme-ecologie -république,europe ecologie les verts,jean-vincent placé,daniel cohn-bendit,antoine waechter,eva joly,martine aubry,françois hollande,ségolène royale,corine lepage,ump,ps,modem,jean-luc benhamias,cécile duflot,notre dame des landes,nucléaireVenant de gens qui toute honte bue – le nucléaire, les lignes TGV, la corruption, notre Dame des Landes – n’hésitent pas  à pactiser pour obtenir demain du PS un groupe de députés à l’assemblée nationale, les leçons de morale politique ça suffit.

Corinne Lepage vient d’afficher son choix clair de ne pas « s’inscrire dans la politique qui a été suivie depuis cinq ans »  c’est également un point fort de sa déclaration.

C’est aussi un point important à prendre en compte par les Centristes indépendants, émancipés de l’UMP sarkozienne. Il y aura un deuxième tour. Dans cette perspective mieux vaut ne pas insulter l’avenir, les voix des Ecologistes Indépendants seront déterminantes pour la victoire.

Alors certains peuvent légitiment s’interroger 2 candidats écologistes pour cette élection, n’y en a-t-il pas un de trop ?

La réponse est oui qu’Eva Joly, après avoir négocié avec Martine Aubry ou François Hollande son poste de Ministre de la Justice, se retire, Corinne Lepage fera le boulot comme il convient !

corine lepage,ecologie radicale,ecologie bleue,cap 21,humanisme-ecologie -république,europe ecologie les verts,jean-vincent placé,daniel cohn-bendit,antoine waechter,eva joly,martine aubry,françois hollande,ségolène royale,corine lepage,ump,ps,modem,jean-luc benhamias,cécile duflot,notre dame des landes,nucléaireS’appuyant sur son expérience d’élue et de militante qui connaît le terrain, elle saura dans cette campagne faire des propositions réalistes, concrètes et précises aux millions de bénévoles et d’associatifs trop peu souvent écoutés ces dernières années par le couple infernal UMP/PS.

En position centrale, loin des gauchistes et de la droite populaire sarkozienne, la candidature Corinne Lepage apporte aux électeurs écologistes un peu d’espoir et de fraicheur dans une campagne qui s’annonce d’ores et déjà lourde des prochains coups tordus dont nous allons être gratifiés.

03/10/2011

Présidentielles 2012: Jean-Louis Borloo renonce!

 

Les deux acteurs principaux du Grenelle de l’environnement Nicolas Hulot et Jean-Louis Borloo ne seront donc pas sur la ligne de départ de la course à la présidentielle de 2012.

Nicolas Hulot, Europe Ecologie les Verts, Parti Socialiste, UMP, Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin, Fraçois Bayrou, Corine Lepage, Ségolène Royale, ARES, Alliance Républicaine Ecologiste et Sociale, Les Centres, François Hollande, Martine Aubry, Le Pen, Front National, Jean-Fraçois Coppé, Eva Joly, Grenelle de l'environnement. Jean-Louis Borloo, Parti Radical Valoisien.

Pour Nicolas Hulot l’affaire avait été bouclée lors de la primaire d’Europe-Ecologie-Les Verts où Eva Joly, la candidate de la gauche de la gauche, s’était imposée.

 

nicolas hulot,europe ecologie les verts,parti socialiste,ump,jean-louis borloo,dominique de villepin,fraçois bayrou,corine lepage,ségolène royale,ares,alliance républicaine ecologiste et sociale,les centres,françois hollande,martine aubry,le pen,front national,jean-fraçois coppé,eva joly,grenelle de l'environnement. jean-louis borloo,parti radical valoisien.Quant à Jean-Louis Borloo, celui-ci, à la surprise quasi générale,  précisant que son « projet était prêt » et qu’il « s’y était préparé méthodiquement pendant neuf mois » a annoncé dimanche lors du 20heures de TF1 sa décision de renoncer.

Ses supporters, qui, il y a encore une semaine, y croyaient dur comme fer, sont sur le …… quelque peu déboussolés voir totalement désemparés. Jean Christophe Lagarde, le président exécutif du Nouveau Centre s’est dit : « profondément triste et déçu, comme des dizaines de milliers de militants et des millions de Français ».

Première explication de Jean-Louis Borloo : « la vérité c’est que les centres n’ont jamais été aussi éclatés, en compétition même entre eux » ajoutant, « Je veux bien en prendre ma part de responsabilité ». Puis comme pour enfoncer le clou « A cette heure quelle est la réalité ? Cette dynamique des centres n’est pas suffisante pour être présent au deuxième tour de l’élection présidentielle ».

nicolas hulot,europe ecologie les verts,parti socialiste,ump,jean-louis borloo,dominique de villepin,fraçois bayrou,corine lepage,ségolène royale,ares,alliance républicaine ecologiste et sociale,les centres,françois hollande,martine aubry,le pen,front national,jean-fraçois coppé,eva joly,grenelle de l'environnement. jean-louis borloo,parti radical valoisien.Deuxième explication : « nous sommes dans une crise économique et sociale d’une extrême gravité. Dans ces périodes là, la perte des repères, la peur, le désarroi amènent vers les extrêmes, où que cela soit en France ou en Europe. Et puis le climat délétère, le climat des affaires, très franchement me paraît accentuer ce risque »

Conclusiondu Président des Radicaux valoisiens, «  Les temps sont suffisamment troublés pour ne pas ajouter de la confusion à la confusion ».

nicolas hulot,europe ecologie les verts,parti socialiste,ump,jean-louis borloo,dominique de villepin,fraçois bayrou,corine lepage,ségolène royale,ares,alliance républicaine ecologiste et sociale,les centres,françois hollande,martine aubry,le pen,front national,jean-fraçois coppé,eva joly,grenelle de l'environnement. jean-louis borloo,parti radical valoisien.Même si Jean-Louis Borloo est resté particulièrement flou dans sa réponse à la question d’un éventuel soutien à Nicolas Sarkozy : «  je ne suis plus à l’UMP, je ne sais pas qui sera le candidat de l’UMP et on se prononcera en fonction de la vision, des projets, des programmes, en temps utiles », du côté de l’UMP on jubile, avec retenue mais on jubile tout de même!

nicolas hulot,europe ecologie les verts,parti socialiste,ump,jean-louis borloo,dominique de villepin,fraçois bayrou,corine lepage,ségolène royale,ares,alliance républicaine ecologiste et sociale,les centres,françois hollande,martine aubry,le pen,front national,jean-fraçois coppé,eva joly,grenelle de l'environnement. jean-louis borloo,parti radical valoisien.Ainsi Jean-François Coppé y va de son couplet : « Quand on s’appelle Jean-Louis Borloo, avec le parcours qui est le sien – il a été l’un des piliers majeurs de notre action gouvernementale, il a été un exceptionnel ministre de la ville – on ne peut pas être un candidat de témoignage à la présidentielle »

Quelle perfidie de la part de celui dont il se dit qu’il a tenu le poignard du refus qui a tranché le cordon des finances du Parti Radical privant ainsi l’ex ministre de l’environnement des moyens de mener une véritable campagne présidentielle.

nicolas hulot,europe ecologie les verts,parti socialiste,ump,jean-louis borloo,dominique de villepin,fraçois bayrou,corine lepage,ségolène royale,ares,alliance républicaine ecologiste et sociale,les centres,françois hollande,martine aubry,le pen,front national,jean-fraçois coppé,eva joly,grenelle de l'environnement. jean-louis borloo,parti radical valoisien.Les forces du conservatisme étroit et alimentaire ont provisoirement gagné. La gauche archaïque a tué la candidature de Nicolas Hulot lors des primaires EE-Les Verts, la droite  des affaires nauséabondes, vient elle de tuer celle de Jean-Louis Borloo.

Il appartient aux Français qui iront voter en 2012 de décider qu’ilsne laisseront pas les partis et les clans faire la loi dans le pays et le conduire à sa perte.

nicolas hulot,europe ecologie les verts,parti socialiste,ump,jean-louis borloo,dominique de villepin,fraçois bayrou,corine lepage,ségolène royale,ares,alliance républicaine ecologiste et sociale,les centres,françois hollande,martine aubry,le pen,front national,jean-fraçois coppé,eva joly,grenelle de l'environnement. jean-louis borloo,parti radical valoisien.Ils ne veulent plus de Nicolas Sarkozy pas plus qu’ils n’adhèrent positivement aux vielles lunes du Parti Socialiste, ni Martine Aubry, ni François Hollande ne peuvent incarner une véritable espérance pour le pays.

nicolas hulot,europe ecologie les verts,parti socialiste,ump,jean-louis borloo,dominique de villepin,fraçois bayrou,corine lepage,ségolène royale,ares,alliance républicaine ecologiste et sociale,les centres,françois hollande,martine aubry,le pen,front national,jean-fraçois coppé,eva joly,grenelle de l'environnement. jean-louis borloo,parti radical valoisien.Alors plus que jamais dans ces temps de chaos et d’incertitude la voie de l’Union et du Rassemblement des forces vives du pays s’impose. Il n’y a pas de fatalisme institutionnel qui condamnerait  la France à subir le jeu de chaises musicales que nous imposent depuis 40 ans le PS et le RPR/UMP.

D’ici à la fin de l’année, une candidature libre et non inféodée doit émerger. François Bayrou et Dominique de Villepin ont désormais lNicolas Hulot, Europe Ecologie les Verts, Parti Socialiste, UMP, Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin, Fraçois Bayrou, Corine Lepage, Ségolène Royale, ARES, Alliance Républicaine Ecologiste et Sociale, Les Centres, François Hollande, Martine Aubry, Le Pen, Front National, Jean-Fraçois Coppé, Eva Joly, Grenelle de l'environnement. Jean-Louis Borloo, Parti Radical Valoisien.a grande responsabilité de constituer un ticket pour la prochaine mandature et se donner les moyens pour mettre sur pied un accord programme de gouvernement qui suscitera enfin adhésion et mobilisation.

 

Nos concitoyens ne supporteront pas que le seul choix qui leur soit donné, pour la présidentielle et les législatives 2012, soit celui de se déterminer entre un candidat de gauche qui ne tiendra pas ses promesses – parce qu’elles ne seront pas tenables –,  et un candidat d’une droite « américaine » dont le bilan est largement négatif, un candidat, qui plus est, lesté du poids des proximités de certains des membres de son parti avec le Front national.

Dans cette hypothèse « pourrie », ils pourraient choisir d’aller à la pêche, ou pire, ce qui serait grave pour la démocratie de notre pays, ils se prononceraient en faveur de l’extrême droite popularde  et irresponsable des Le PEN.

nicolas hulot,europe ecologie les verts,parti socialiste,ump,jean-louis borloo,dominique de villepin,fraçois bayrou,corine lepage,ségolène royale,ares,alliance républicaine ecologiste et sociale,les centres,françois hollande,martine aubry,le pen,front national,jean-fraçois coppé,eva joly,grenelle de l'environnement. jean-louis borloo,parti radical valoisien.2012 sera à n’en pas douter l’année des ruptures et de l’audace. Jean-Louis Borloo qui a eu la force de conviction de pousser à la création de l’Alliance, Républicaine Ecologiste et Sociale doit pouvoir prendre toute sa place dans une dynamique à construire qui interroge les Centres bien sûr mais au-delà, Ségolène Royale, Corine Lepage, Jean Arthuis.....

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu