Avertir le modérateur

17/12/2012

Petroplus Petit-Couronne : L’appel au boycott de la Shell par les salariés de la raffinerie.

Pétroplus, Shell, Raffinerie de Petit-Couronne, Tribunal de Commerce de Rouen, Arnaud Montebourg, Laurent Fabius, Alain Levern, Didier Marie, Conseil Général de Seine Maritime, Conseil Régional de Haute-Normandie, Mairie de Petit-Couronne, Yvon Scornet, CGT, CFDT, CFE/CGC, Intersyndicale CGT-CFDT-CFE/CGC, Nicolas Vincent, Patrick Roméo Président Shelle France, AFP, LIA, Libyan Investment Authority, François Fillon, Dominique Randon, Rouen, Elections municipales 2014, Elections Régionales et territoriales 2015Le 24 janvier dernier,  après la mise en faillite  à la suite de la faillite de Petroplus propriétaire de la raffinerie de Petit-Couronne, près de Rouen en Haute-Normandie, celle avait été placée en redressement judiciaire par le Tribunal de commerce de Rouen.

Durant toute la période écoulée depuis le placement en redressement judiciaire, le site a été géré par la société Petroplus Raffinage Petit-Couronne (PPRC) assisté d'un administrateur judiciaire.

Le 16 octobre dernier, la liquidation judiciaire de la raffinerie a été prononcée par les juges du Tribunal de Commerce de Rouen, tout en admettant un sursis de façon à laisser du temps à des investisseurs potentiels pour se positionner. 

La date limite fixée pour le dépôt d’une offre de reprise est le 5 février. Au-delà de cette date le site sera définitivement fermé.

Pétroplus, Shell, Raffinerie de Petit-Couronne, Tribunal de Commerce de Rouen, Arnaud Montebourg, Laurent Fabius, Alain Levern, Didier Marie, Conseil Général de Seine Maritime, Conseil Régional de Haute-Normandie, Mairie de Petit-Couronne, Yvon Scornet, CGT, CFDT, CFE/CGC, Intersyndicale CGT-CFDT-CFE/CGC, Nicolas Vincent, Patrick Roméo Président Shelle France, AFP, LIA, Libyan Investment Authority, François Fillon, Dominique Randon, Rouen, Elections municipales 2014, Elections Régionales et territoriales 2015En attendant la raffinerie, où travaillent 470 salariés, a fonctionné grâce à un contrat négocié  avec la Shell il y a 6 mois dont le terme était ce samedi 16 décembre. Une prolongation jusqu’au 7 janvier 2013 avait été obtenue par le Ministère Montebourg auprès de la Shell.

Cette prolongation a été jugée insuffisante par la direction locale, pour permettre une hypothétique reprise sans interruption de la production au cas où un nouvel investisseur se décidait.

De plus les niveaux de prix actuels du marché ne permettaient pas, selon la direction, une poursuite du contrat dans des conditions de rentabilité acceptables.

Dès lors les travaux de mise en arrêt du site ont été lancés.. «La direction a lancé les procédures d'arrêt qui commenceront jeudi et dureront une dizaine de jours, le temps de bien mettre en sécurité les installations», a précisé Yvon Scornet le porte-parole de l'Intersyndicale CGT-CFDT-CFE/CGC.

La délégation de l’intersyndicale conduite par Nicolas Vincent s’est rendue lundi au siège du groupe  à Colombes dans les Hauts-de-Seine pour obtenir des éclaircissements «avant le 28 décembre» à propos de l’arrêt progressif des activités tel qu’il a été décidé.  

Pétroplus, Shell, Raffinerie de Petit-Couronne, Tribunal de Commerce de Rouen, Arnaud Montebourg, Laurent Fabius, Alain Levern, Didier Marie, Conseil Général de Seine Maritime, Conseil Régional de Haute-Normandie, Mairie de Petit-Couronne, Yvon Scornet, CGT, CFDT, CFE/CGC, Intersyndicale CGT-CFDT-CFE/CGC, Nicolas Vincent, Patrick Roméo Président Shelle France, AFP, LIA, Libyan Investment Authority, François Fillon, Dominique Randon, Rouen, Elections municipales 2014, Elections Régionales et territoriales 2015N’ayant pas été reçu ni obtenu de rendez-vous avant le mois de janvier, l’intersyndicale CGT-CFDT-CFE/CGC de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime) appelle les Français à boycotter les produits Shell, ancien propriétaire du site.

«On fait un appel au boycott national de Shell. Patrick Roméo, le président du groupe en France, a refusé de nous recevoir et n'a pas de date avant le mois de janvier » a déclaré à l’AFP Nicolas Vincent.

«Nous demandons donc à tous les citoyens de ne plus faire le plein d'essence, ni d'acheter d'huile de la marque Shell», a complété le syndicaliste.

Au-delà de cet appel au boycott, le blocage d'un stock de propane, propriété de la  Shell, implanté sur le site, a été organisé par les salariés qui espèrent voir un investisseur reprendre l’outil industriel et assurer la poursuite des activités du centre de raffinage et de stockage.

Cela dit les choses semblent  plutôt mal se présenter : «le propriétaire historique de la raffinerie se désengage de ses responsabilités sociales et environnementales» ont-ils indiqué parlant d’une évaluation d’un plan social et de dépollution, en cas de fermeture définitive, « évalué à 500 millions d’euros à la charge de la collectivité et des contribuables ».

Pétroplus, Shell, Raffinerie de Petit-Couronne, Tribunal de Commerce de Rouen, Arnaud Montebourg, Laurent Fabius, Alain Levern, Didier Marie, Conseil Général de Seine Maritime, Conseil Régional de Haute-Normandie, Mairie de Petit-Couronne, Yvon Scornet, CGT, CFDT, CFE/CGC, Intersyndicale CGT-CFDT-CFE/CGC, Nicolas Vincent, Patrick Roméo Président Shelle France, AFP, LIA, Libyan Investment Authority, François Fillon, Dominique Randon, Rouen, Elections municipales 2014, Elections Régionales et territoriales 2015Laurent Fabius qui a, depuis longtemps senti le vent, a déjà enregistré que le projet d’accord envisagé avec LIA – Libyan Investment Authority – ne se fera pas.

LIA avait d’ailleurs démenti les premières rumeurs d’accord sur le mode : le fond «ne consentira des investissements que dans des projets rentables au service des intérêts de la Libye».

Pétroplus, Shell, Raffinerie de Petit-Couronne, Tribunal de Commerce de Rouen, Arnaud Montebourg, Laurent Fabius, Alain Levern, Didier Marie, Conseil Général de Seine Maritime, Conseil Régional de Haute-Normandie, Mairie de Petit-Couronne, Yvon Scornet, CGT, CFDT, CFE/CGC, Intersyndicale CGT-CFDT-CFE/CGC, Nicolas Vincent, Patrick Roméo Président Shelle France, AFP, LIA, Libyan Investment Authority, François Fillon, Dominique Randon, Rouen, Elections municipales 2014, Elections Régionales et territoriales 2015Arnaud Montebourg peut continuer d’y croire, les Libyens sont dans le flou le plus total et joue le rapport de force.

Il faut que le projet soit rentable et au service des intérêts de la Libye ont-ils fait savoir aux français!.

Or précisément les conditions de prix sur le marché du raffinage ne permettent même pas une prolongation de 3 semaines d’activité avec garantie de ne pas perdre d’argent sur le site.

La bataille est engagée, gageons de plus que les autres pétroliers installés en France n’accepteront pas de voir s’installer une concurrence franco-libyenne  surtout avec le soutien des fonds publics du FSI – Front Stratégique d’Investissement – comme partenaire minoritaire.

On se souvient que dans une lettre publique, en date du 30 décembre 2011, Laurent Fabius, alors dans l’opposition, avait interpellé sur un ton dramatique le 1er ministre Fillon, afin d’être reçu pour évoquer «la situation gravissime» de la raffinerie de Petit-Couronne (*).

«Compte tenu de l’urgence, je vous demande de bien  vouloir me recevoir dès la semaine prochaine» avait insisté lourdement dans sa lettre Laurent Fabius, ajoutant que pour ce rendez-vous il souhaitait être accompagné de plusieurs de ses amis élus socialistes, Alain Levern le président de Région, Didier Marie celui du Conseil général de la Seine Maritime et Dominique Randon le Maire de Petit Couronne.

Chacun se demande aujourd’hui comment le Ministre des Affaires Etrangères et ses amis vont gérer le recul politique qu’ils seront contraints demain d’opérer.

Plus  grave encore que les contorsions auxquelles les édiles socialistes nous ont toujours habitués et auxquelles sans vergogne ils vont se livrer à nouveau ; c’est sur la question du coût social et environnemental qu’ils seront attendus.

Les 500 millions d’euros à la charge de la collectivité et des contribuables!

Faute d’avoir anticipé – les surcapacités européennes de raffinage étaient connues depuis longtemps – faute Pétroplus, Shell, Raffinerie de Petit-Couronne, Tribunal de Commerce de Rouen, Arnaud Montebourg, Laurent Fabius, Alain Levern, Didier Marie, Conseil Général de Seine Maritime, Conseil Régional de Haute-Normandie, Mairie de Petit-Couronne, Yvon Scornet, CGT, CFDT, CFE/CGC, Intersyndicale CGT-CFDT-CFE/CGC, Nicolas Vincent, Patrick Roméo Président Shelle France, AFP, LIA, Libyan Investment Authority, François Fillon, Dominique Randon, Rouen, Elections municipales 2014, Elections Régionales et territoriales 2015d’avoir prévu une stratégie de repli – le site de Petit-Couronne est pollué et poreux donc très mal positionné pour une reprise, tout le monde le sait, Laurent Fabius le premier – les responsables régionaux fabiuso-socialistes vont mettre les Haut-Normands dans une grande difficulté.

Mais cela est une habitude courante en Haute-Normandie diront les habitués de la Région un peu fatalistes depuis que Laurent Fabius règne en maître sur le destin des hauts-normands.

Pétroplus, Shell, Raffinerie de Petit-Couronne, Tribunal de Commerce de Rouen, Arnaud Montebourg, Laurent Fabius, Alain Levern, Didier Marie, Conseil Général de Seine Maritime, Conseil Régional de Haute-Normandie, Mairie de Petit-Couronne, Yvon Scornet, CGT, CFDT, CFE/CGC, Intersyndicale CGT-CFDT-CFE/CGC, Nicolas Vincent, Patrick Roméo Président Shelle France, AFP, LIA, Libyan Investment Authority, François Fillon, Dominique Randon, Rouen, Elections municipales 2014, Elections Régionales et territoriales 2015La même imprévoyance coupable avec le contournement de Rouen n’est-elle pas aussi à porter au débit de cette équipe et de son chef qui tiennent tous les pouvoirs locaux, municipaux départementaux et régionaux.

L’heure approche où ils devront, eux et leurs alliés verts et rouges devront rendre des comptes.   L’occasion leur en sera données lors des prochaines élections municipales en 2014 et régionales et Térritoriales en 2015.

(*) Voir billet : http://leblogpolitiquedebernardfrau.20minutes-blogs.fr/archive/2011/12/31/petroplus-fabius-fait-son-cinema.html

24/10/2011

Les Tunisiens de Rouen et de Vernon ont été nombreux à voter.

maison de la lombardie,rouen,grand-marre,mairie de rouen,tunisie,vernon,paris,utopia,ettakatol,cpr,ennahdha,isie,ben ali,pdp,pdmHuit heures du matin jeudi 20 octobre, à la Maison de la Lombardie, 5 personnes s’affairent et mettent la dernière main à la mise en place d’un bureau pour le centre de vote «Rouen-Vernon» de la Circonscription Paris France 1(Nord). C’est là que, trois jours durant, les Tunisiens de l’étranger rattachés à ce bureau, sont appelés pour participer à la désignation de la prochaine « assemblée constituante » de Tunisie. Quarante-huit listes officielles se présentaient aux suffrages des électeurs.

 

Maison de la Lombardie, Rouen, Grand-Marre, Mairie de Rouen, Tunisie, Vernon, Paris, Utopia, Ettakatol, CPR, Ennahdha, ISIE, Ben Ali, PDP, PDM,Huit heures trente, tout est fin prêt ! Trois observateurs représentants de liste– Ennahdha (Renaissance),  CPR (Congrès pour la République), Ettakatol (Forum) – ainsi qu’un observateur international accrédité par l’ISIE (Utopia) sont également présents. Le premier électeur pénètre dans la salle, accueilli par un bureau dont les membres ne cachent pas leur grande émotion. « C’est un moment historique »  a dit l’un d’eux les yeux brillants.

Ses collègues, à ce moment précis, de façon très discrète ont fait état de leur grande fierté. A cet instant ils ont conscience de participer, toutes tendances partisanes confondues, à un moment fort de l’histoire de leur pays.

maison de la lombardie,rouen,grand-marre,mairie de rouen,tunisie,vernon,paris,utopia,ettakatol,cpr,ennahdha,isie,ben ali,pdp,pdmComment aurait-ils pu faire mieux pour consolider ensemble le mouvement de révolte parti Sidi Bouzide ?

Ce scrutin libre et démocratique est en effet un, parmi d’autres, des marqueurs de l’emblématique victoire de la « révolution de jasmin » qui a conduit au renversement du régime et la fuite de l’ancien chef de l’état tunisien le 14 janvier 2011.

 

maison de la lombardie,rouen,grand-marre,mairie de rouen,tunisie,vernon,paris,utopia,ettakatol,cpr,ennahdha,isie,ben ali,pdp,pdmTrois jours durant, ils se sont succédé, jeunes, moins jeunes, hommes, femmes accompagnées de leurs enfants, dans le but d’être de la fête pour la démocratie en Tunisie et pour porter un coup final au régime détesté de Ben Ali !

Un homme d’un âge respectable s’appuyant sur sa canne a engagé un dialogue avec les assesseurs :

 -        lui : « je veux voter »

 -        son interlocuteur : « tu vas voter….. »

 -        lui : « je veux voter comme je veux ! »

 -        son interlocuteur à nouveau : « oui comme tu veux ! »

 -        lui : « Comme je veux ? »

 -        son interlocuteur encore : « oui »

Et puis ayant fait son devoir civique il est reparti satisfait en posant tout de même une dernière question : «  est-ce-que l’urne sera gardée cette nuit ? »! Comme s’il craignait de se faire voler son vote.

On pourrait s’étonner d’un tel questionnement. C’est qu’ici en France, voter ne pose plus de problème, c’est une opération devenue banale, tellement banale que pour certaines consultations le taux de participation y est ridiculement bas. Trop souvent pour certains les consultations électorales sont devenues une corvée.

maison de la lombardie,rouen,grand-marre,mairie de rouen,tunisie,vernon,paris,utopia,ettakatol,cpr,ennahdha,isie,ben ali,pdp,pdmTunisie : « un brouhaha démocratique très beau à voir » titrait jeudi TF1.fr, c’est bien un peu de cela qu’il s’est agit durant ces trois jours, ici à Rouen dans cette Maison de la Lombardie à la Grand-Marre.

Elles, ils, ont été nombreux à repartir le sourire éclatant aux lèvres en disant « j’ai voté ».

Maison de la Lombardie, Rouen, Grand-Marre, Mairie de Rouen, Tunisie, Vernon, Paris, Utopia, Ettakatol, CPR, Ennahdha, ISIE, Ben Ali, PDP, PDM,Il faut noter toutefois que la salle de la Maison de la Lombardie prêtée à cette occasion par la Mairie de Rouen se situait au premier étage et ne comportait pas d’accès pour handicapés ce qui le samedi a été particulièrement gênant le samedi où le couloir et les escaliers se sont rempli de monde.  

Au final les électeurs et les organisateurs du bureau ont néanmoins toujours fait preuve de beaucoup d’enthousiasme, de grande détermination – une électrice s’en est retournée à Vernon chercher la carte d’identité qu’elle avait oubliée – et de patience aussi – au plus chaud de la journée de samedi, il a fallu contenir la pression, pour certains l’attente avant de voter a dépassé une heure –.

maison de la lombardie,rouen,grand-marre,mairie de rouen,tunisie,vernon,paris,utopia,ettakatol,cpr,ennahdha,isie,ben ali,pdp,pdmA 20 heures samedi le scrutin a été déclaré clôt et les opérations de dépouillement se sont déroulées, avec le même sérieux qui avait prévalu le premier jour, pour se terminer vers 2 heures1/2 dimanche matin.

Fatigués, mais fiers du devoir accompli membres du bureau, scrutateurs, délégué de listes et observateurs se sont séparés dans la bonne humeur et la grande tolérance qui ont présidé à ces trois journées « historiques »  pour le Peuple tunisien qui depuis le 14 janvier s’est réapproprié son drapeau.

Pour la Tunisie la route est désormais devant. Certes tous les problèmes ne sont pas réglés avec cette élection. Une certaine inquiétude est manifeste et il faudra encore des débats et des négociations, peut-être même des empoignades, avant qu’un projet de Constitution soit adopté et qu’un nouveau régime s’installe.

C’est aux élus qu’il va revenir de dissiper les inquiétudes qui pèsent par exemple au sujet  de la place respective qui sera réservée au  religieux et au séculier dans la Constitution qu’ils vont devoir mettre sur pied. Il faudra à ces mêmes élus travailler à séparer « le bon grainmaison de la lombardie,rouen,grand-marre,mairie de rouen,tunisie,vernon,paris,utopia,ettakatol,cpr,ennahdha,isie,ben ali,pdp,pdm de l’ivraie »  en s’assurant de la sincérité des ex-cadres du système, qui vient d'être balayé, qui ont réussit à s’insérer dans le processus démocratique en faisant légaliser les toutes nouvelles formations politiques qu’ils ont crées pour l’occasion.

Toutes ces questions et d’autres créent de l’inquiétude et c’est normal. C'est l’inverse qui serait anormal.

A Rouen l’inquiétude sur ces sujets était tout aussi perceptible.

maison de la lombardie,rouen,grand-marre,mairie de rouen,tunisie,vernon,paris,utopia,ettakatol,cpr,ennahdha,isie,ben ali,pdp,pdmCette jeunesse qui a déclaré au chef de l’état « dégage » ne l’a pas fait pour se laisser embrigader et radicaliser, elle aura à cœur de défendre ses acquis, ce dans l’intérêt du Pays. On doit pouvoir lui faire confiance.

Résultats du scrutin pour l’élection d’une Assemblée Constituante de Tunisie

Circonscription               : France Nord Paris 1

Centre de vote                 : Rouen- Vernon

Votants                            : 1178

Blancs                             :       9

Nuls                                 :     19

Total exprimés                 : 1150

Liste 32 Ennahdha          :   448

Liste 21 CPR                    :   141

Liste 42 Ettakatol            :   108

Liste 38 PDP                    :     53

Liste   1 PDM                   :     51

Autres Listes                    :    234 (20%)

23/12/2009

Réunification de la Haute et de la Basse Normandie

 

300px-Cartenormandie2.png

Alors que les Conseils Régionaux de Basse et de Haute Normandie sont dirigés par des socialistes, fabiusiens qui plus est, Alain LEVERN s’est entêté depuis deux mandats à bloquer toute avancée vers la réunification de la Haute et de la Basse Normandie. Il vient de recevoir le coup de pied qui tue.

 

 

 

A quelques encablures de la date du scrutin pour le renouvellement des exécutifs régionaux voila que la sortie d’un rapport commandé par le Conseil Régional de Basse Normandie met en évidence l’incapacité politique d’un leader aux petits bras qui n’a pas su prendre les initiatives pour placer la Haute-Normandie en pole position sur un dossier d’importance majeure !

A force d’attentisme et de manque d’esprit visionnaire Alain LEVERN s’est laissé distancer ! La nature a horreur du vide, cela est bien connu, et du coup Rouen risque de perdre le rôle central qui doit être le sien dans une Normandie réunifiée.

 

Region-Haute-Normandie.gifPendant que les socialistes Haut-Normands font semblant, les Bas Normands travaillent et proposent.  «La Normandie doit avoir une seule capitale unique et reconnue. Caen, pour des raisons d'évidence doit être cette capitale » écrit Alain TOURRET, vice-président, radical de gauche, de Basse-Normandie dans la préface du rapport commandé par son Président de Région! Voila le Député-maire de Rouen sur la défensive qui envoie des cartes de vœux avec un « R de capitale » ! Cela est dérisoire et pathétique !   

 

 

Intelligemment Laurent Beauvais, le président socialiste du Conseil Régional de Basse-Normandie a commandé une étude à laquelle a été associé un groupe d'élus de toutes tendances du conseil régional !  Un sondage  portant sur l’interrogation écrite de 3000 élus et responsables socioprofessionnels de la de la Région Bas Normande a été versé au dossier. Ce sondage fait apparaître que 68% des personnes contactées sont favorables à la réunification de la Normandie.

 

Pendant qu’Alain LEVERN s’agite, et freine des 4 sabots pour ne pas avancer, son alter égo lui travaille et avance. Pendant que le Sénateur Alain LEVERN réclame un référendum sur la question de la Réunification, les Sénateurs du Nouveau Centre d’Hervé MORIN s’engagent à le faire inscrire dans la loi pour une consultation des Normands dès 2011.

Cette situation ne peut pas perdurer, la Haute Normandie doit changer de braquet, le plus vite possible. Il ne suffit pas à un Président de Région d’être un bon comptable. Certes cette qualité est nécessaire mais en politique elle est insuffisante !

 

spatule_blanche_estuaire_seine-04d74.jpgA l’heure de la réforme des collectivités locales, de la mise en place des grands projets havrais et franciliens la réunification de la Normandie est une nécessité pour l’emploi des haut-normands, pour la sauvegarde du patrimoine naturel et l’identité normande, pour le bien être des Hauts-Normands. Ne pas s’en être préoccupé pendant 12 ans est une faute politique lourde qui mérite d’être sanctionnée très durement

19:20 Écrit par Bernard FRAU dans 8.Région Haute Normandie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alain levern, rouen, faute politique | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu