Avertir le modérateur

20/03/2013

Médiapart-Cahuzac : 1 à 0

Jérôme Cahuzac, Médiapart, Claude Evin, Michel Rocard, François Hollande, information judiciaire, Sécurité sociale, Eric Woerth, Marine Le Pen, Dominique Strauss Kahn, Affaire Bettencourt, Parti socialiste, Président de la RépubliqueIl a été mis fin à la participation de Jérôme Cahuzac au gouvernement. Que l’initiative de la décision politique qui a conduit à la démission de l’ancien ministre du budget appartienne à l’intéressé lui-même ou au Président de la République importe peu en réalité.

Cette démission est intervenue mardi après la décision du parquet d’ouvrir une information judiciaire qui vise Jérôme Cahuzac, Médiapart, Claude Evin, Michel Rocard, François Hollande, information judiciaire, Sécurité sociale, Eric Woerth, Marine Le Pen, Dominique Strauss Kahn, Affaire Bettencourt, Parti socialiste, Président de la Républiquedes faits de « blanchiment de fraude fiscale » mais également la  «perception par un membre d'une profession médicale d'avantages procurés par une entreprise dont les services ou les produits sont pris en charge par la sécurité sociale ».

Autant dire que si les faits étaient avérés cette « affaire » constituerait un énorme pavé dans la mare qui éclabousserait gravement non seulement Jérôme Cahuzac mais aussi le Parti Socialiste et par extension la classe politique dans son ensemble en faisant les choux gras d’une certaine Marine Le Pen qui dès l’annonce de cette démission s’est précipitée  pour déclarer « on n’est pas loin du tous pourris » faisant allusion aux déboires passés  de Dominique Strauss Kahn et d’Éric Woerth qui, lui, est mis en examen dans l’affaire Bettencourt.

Chacun sait, Médiapart dans un article documenté en Jérôme Cahuzac, Médiapart, Claude Evin, Michel Rocard, François Hollande, information judiciaire, Sécurité sociale, Eric Woerth, Marine Le Pen, Dominique Strauss Kahn, Affaire Bettencourt, Parti socialiste, Président de la Républiquefait le détail, que Jérôme Cahuzac, dès 1988 lorsqu’il était au Cabinet de Claude Evin dans le gouvernement de Michel  Rocard,  a noué des relations privilégiées avec certains Laboratoires.

En qualité de Conseiller en charge du médicament jusqu’en 1991 Jérôme Cahuzac  était au cœur des arbitrages concernant les autorisations de mise sur le marché de certains produits, de la fixation de leur prix et des taux de remboursement  par la sécurité sociale.

En 1993 Jérôme Cahuzac,  en parallèle de son activité de chirurgien a créé une société Conseil destinée à utiliser un carnet d’adresses conséquent touchant les milieux de l’administration de la santé.

A cette date il était interdit aux médecins« de recevoir des avantages en nature ou en espèces, sous quelque forme que ce soit, d'une façon directe ou indirecte, procurés par des entreprises assurant des prestations, produisant ou commercialisant des produits pris en charge par les régimes obligatoires de sécurité sociale »

Chacun appréciera à son niveau.

Si Jérôme Cahuzac continue de se déclarer innocent, ce qui à priori n’a pas à lui être contesté tant qu’aucun jugement indiquant le contraire n’a été prononcé, il convient tout de même de noter que les éléments de l’enquête Médiapart doivent être suffisamment probants pour que le procureur de Paris décide d’ouvrir une information judiciaire.

Certes Jérôme Cahuzac n’est pas mis en examen !  Pour combien bien de temps encore ? Il appartient désormais à la justice de dire ce qu’il en est de cette affaire dans sa globalité.

Si cette affaire aux relents sulfureux où sont en cause les pratiques du puissant lobby des laboratoires Jérôme Cahuzac, Médiapart, Claude Evin, Michel Rocard, François Hollande, information judiciaire, Sécurité sociale, Eric Woerth, Marine Le Pen, Dominique Strauss Kahn, Affaire Bettencourt, Parti socialiste, Président de la Républiquepharmaceutiques et un élu de la République doit avoir une utilité ce sera bien de faire le ménage au sein d’un milieu qui ne s’embarrasse pas de scrupule quand il s’agit de se faire les «rognons gras» au détriment des crédits dédiés à la solidarité nationale.

Source : Médiapart : Sur la piste des laboratoires

http://www.mediapart.fr/article/offert/b22d4f14e8f8d41218a45b9dc2fb340e

 

 

 

30/11/2011

Présidentielles 2012: Les discours stigmatisants de Nicolas Sarkozy ça suffit!

Nicolas Sarkozy, François Hollande, UMP, PS, Parti socialiste, Les Ecologiste, Sectarisme, Obscurentisme moyénâgeux, Président de la République, Vivre ensemble, Mieux vivre, immigration, fonctionnaires, assistés sociaux, jeunes, délinquance, discrimination,Il n’est pas un déplacement du Président de la République en France où celui-ci n’exprime dans des termes négatifs son opposition à telle ou telle groupe politique sur le ton de l’ironie parfois, du mépris souvent mais aussi de la dénonciation calomnieuse. Agrémentés de remarques qui relèvent plus ou moins d’une forme de haine idéologique ses discours ne sont plus tolérables.

Cette attitude particulièrement peu républicaine n’est pas loin de pousser l’opinion publique à une forme d’incitation à l’exécution politique de tout ce qui ressemblerait à la défense du modèle de société porté par les écologistes.

Nicolas Sarkozy, François Hollande, UMP, PS, Parti socialiste, Les Ecologiste, Sectarisme, Obscurentisme moyénâgeux, Président de la République, Vivre ensemble, Mieux vivre, immigration, fonctionnaires, assistés sociaux, jeunes, délinquance, discrimination,Ainsi lors d’un de son dernier déplacement à Gimont dans le Gers où il était venu rendre une visite de plus aux agriculteurs, mais ce fut déjà le cas lors d’un voyage en Bretagne, Nicolas Sarkozy s’en est pris aux écologistes dont il dénonce « le sectarisme » après en avoir dénoncé « l’obscurantisme moyenâgeux » devant un parterre de salariés du nucléaire à la centrale du Tricastin.

Au nom de quelle légitimité le Président de la République s’autorise-t-il de telles affirmations et de telles généralisations. ?

Au nom de quelle légitimité, Nicolas Sarkozy, dont la Constitution fait de lui le gardien de l’Unité de la Nation s’autorise-t-il à pousser à la division des Français entre ceux qui ne pensent pas comme lui et par voie de conséquences seraient des sectaires et des obscurantistes refusant le progrès et les autres les bien-pensants qui en creux seraient de bons citoyens ?

Nicolas Sarkozy, François Hollande, UMP, PS, Parti socialiste, Les Ecologiste, Sectarisme, Obscurentisme moyénâgeux, Président de la République, Vivre ensemble, Mieux vivre, immigration, fonctionnaires, assistés sociaux, jeunes, délinquance, discrimination, Pascal Bruckner,Que Nicolas Sarkozy ne partage pas les options de tel parti politique c’est son droit le plus strict mais qu’il profite de sa tribune présidentielle pour stigmatiser, à la manière de Pascal Bruckner*, toute une famille de pensée n’est pas tolérable.

Les Ecologistes, ce groupes d’hommes et de femmes qui dans sa bouche donne à croire qu’ils ne seraient pas des Français comme les autres –  une sorte de groupe d’individus touchés par une maladie honteuse, « l’écologisme » – rassemble, faut-il le rappeler, des partis politiques, des associations, des sympathisants et des électeurs, ce qui au total représente un Nicolas Sarkozy, François Hollande, UMP, PS, Parti socialiste, Les Ecologiste, Sectarisme, Obscurentisme moyénâgeux, Président de la République, Vivre ensemble, Mieux vivre, immigration, fonctionnaires, assistés sociaux, jeunes, délinquance, discrimination, Pascal Bruckner,nombre plus que respectable de citoyens engagés qui comme les autres dans notre pays ont le droit de s’exprimer, de faire grève, de pétitionner et, n’en déplaise au Président de la République, de présenter au suffrage des électeurs leurs propositions pour « bien vivre »  en France et dans le monde.

Bref les écologistes en France sont des citoyens qui comme les autres ont le droit de penser et de ne pas être d’accord et qui de Nicolas Sarkozy, François Hollande, UMP, PS, Parti socialiste, Les Ecologiste, Sectarisme, Obscurentisme moyénâgeux, Président de la République, Vivre ensemble, Mieux vivre, immigration, fonctionnaires, assistés sociaux, jeunes, délinquance, discrimination, Pascal Bruckner,plus ont le droit au respect de la part de celui qui est à la tête de l’Etat.

Que la controverse politique se fasse entre des représentants des partis politiques et que dans le feu des polémiques puissent jaillir des jets de noms d’oiseaux, des invectives et des propos inappropriés, passe. Cela ne contribue pas à enrichir les débats ni à les faire avancer tout juste peut-on se dire que ces débordements spontanés en pimente quelquefois le déroulement.

Mais en l’occurrence que dans un discours préparé, dans le cadre d’une visite de soutien, ici aux agriculteurs, l’on flatte ces derniers  et l’on se serve des « écologistes » comme des boucs émissaires relève d’une approche de la vie de la Cité et du « vivre ensemble » particulièrement limite pour ne pas dire des choses qui pourraient fâcher.

A ce rythme qu’en sera-t-il demain des fonctionnaires «qui ne Nicolas Sarkozy, François Hollande, UMP, PS, Parti socialiste, Les Ecologiste, Sectarisme, Obscurentisme moyénâgeux, Président de la République, Vivre ensemble, Mieux vivre, immigration, fonctionnaires, assistés sociaux, jeunes, délinquance, discrimination, Pascal Bruckner,travaillent pas assez», des assistés sociaux «qui fraudent», des jeunes des banlieues issus de l’immigration «qui font grimper la délinquance»…..? Jusqu’où les discriminations, jusqu’où la division entre les Français pour gagner dans les urnes l’approbation d’une majorité de nos concitoyens que l’on n’a pas été capable de conquérir dans les actes durant son mandat ?

Jusqu’où….?

Car il faut le souligner, lorsque qu’il se rend aujourd’hui, en Région accompagné de ministres pour des déplacements thématiques, et qu’il s’exprime sur les estrades devant un public acquis, sous l’œil souvent complaisant des caméras et des journalistes de la presse écrite et audio, le Président de la République n’est en fait qu’un simple candidat en précampagne qui prépare le terrain lorsque la campagne, la vraie, sera officiellement ouverte.

Personne ne peut nier que la France traverse une période difficile et tous les secteurs de notre pays sont touchés. La perspective d’une république à reconstruire est évidemment celle qu’il faudra retenir pour demain.

Depuis plus de 30 ans maintenant se sont succédés aux manettes du pays des hommes et des femmes  issus des partis de gouvernement et de leurs alliés – RPR/UMP/Ecologistes, PC/PS/PRG/Ecologistes – partagés entre deux blocs, la droite et la gauche, dont les politiques ont conduit le pays dans la situation où ils se trouve.

La division permanente et le pusillanisme des dirigeants ont fait que de dérives laxistes en dérives clientélistes, fiscales, budgétaires, administratives et législatives le pays n’a pas été réformé et n’est pas aujourd’hui en situation d’affronter les difficultés qui se présentent.    

On peut comprendre dès lors la fébrilité des candidats de l’UMP et du PS à vouloir marquer le terrain le plus tôt possible. Nicolas Sarkozy, François Hollande, UMP, PS, Parti socialiste, Les Ecologiste, Sectarisme, Obscurentisme moyénâgeux, Président de la République, Vivre ensemble, Mieux vivre, immigration, fonctionnaires, assistés sociaux, jeunes, délinquance, discrimination, Pascal Bruckner,Mais rien ne fera accepter les méthodes de divisions dans lesquelles veulent nous engager les têtes d’affiches de ces deux partis. Car n’en doutons pas, si aujourd’hui Nicolas Sarkozy s’en prend aux écologistes et aux socialistes, déjà François Hollande s’en prend à l’UMP et au Front National.

La France et les Français dans tout cela qui s’occupera d’eux?

Assez de ce cirque politico médiatique, de ces petites phrases et de ces soi-disant remèdes à la crise qui font le buzz pendant que le chômage continue de monter, que les déficits se creusent, que les pollutions n’en finissent pas de se développer!

Nicolas Sarkozy, François Hollande, UMP, PS, Parti socialiste, Les Ecologiste, Sectarisme, Obscurentisme moyénâgeux, Président de la République, Vivre ensemble, Mieux vivre, immigration, fonctionnaires, assistés sociaux, jeunes, délinquance, discrimination, Pascal Bruckner,L’heure est au rassemblement, à la vérité et aux propositions concrètes, sûrement pas à la division aux mensonges et aux remèdes bidons.

Dans cette affaire c’est au Président de la République qu’il revient d’abord de donner l’exemple.

* Le fanatisme de l'Apocalypse (Grassset)

08/10/2011

Ziad Takieddine: Le trop lourd silence de Nicolas Sarkozy!

 

Ziad Takieddine, Nicoalas Sakozy, Dominique de Villepin, Karachi, Président de la République, Jean-François Coppé, Brice Hortefeux, Nicolas Bazire, Thiérry Gaubert, Claude Guéant, contrats d'armement, l'Elysée, Pakistant, Arabie Saoudite, lourd silence,Bourré aux as, marchand d’armes en service commandé,  deux fois mis en examen – d’abord pour faux témoignage et ensuite pour complicité et recel  d’abus de biens sociaux – le franco-libanais, Ziad Takieddine, dans un entretien donné à Libération, s’en est pris à Claude Guéant qui dans une déclaration a indiqué que l’intermédiaire « sulfureux » aurait commis des actes que « la morale réprouve ».

Ziad Takieddine, Nicoalas Sakozy, Dominique de Villepin, Karachi, Président de la République, Jean-François Coppé, Brice Hortefeux, Nicolas Bazire, Thiérry Gaubert, Claude Guéant, contrats d'armement, l'Elysée, Pakistant, Arabie Saoudite, lourd silence,Du coup Ziad Takieddine se fâche et fait feu de tous bois. Il somme Claude Guéant « j’exige des excuses ». Il indique à qui veut l’entendre « Je n’ai rien fait sans autorisation complète des décisionnaires ». Il pose un ultimatum au  Président de la République donnant «  à Nicolas Sarkozy quarante-huit heure pour lever le secret-défense » sur les contrats auxquels il a été mêlé, ajoutant : « je veux le voir un quart d’heure, en tête à tête, d’ici mercredi ». Il lance des menaces à peine voilées « Je pense que Nicolas Sarkozy est entouré de gens qui peuvent lui nuire. Je souhaite qu’il se débarrasse d’une équipe qui risque de lui causer des ennuis».

Et puis, comme pour montrer qu’il dispose de moyens pour déclencher « un enfer médiatique et politique», il frappe également de l’autre côté. Jeudi il met Dominique de Villepin en cause directement concernant les contrats d’armement avec l’Arabie Saoudite, prétendant qu’à l’occasion de ce dossier un complot aurait été ourdi contre le Président Sarkozy. « Celui qui doit répondre de ses actes sur l’ensemble du dossier depuis 1996, il s’appelle Dominique de Villepin » a-t-il déclaré sur Europe 1, sans évidemment apporter la moindre preuve de ce qu’il avance, affirmant comme pour mieux enfoncer le clou : « Je suis le premier qui va dénoncer ce complot et qui va le prouver point par point à l’opinion publique française ».

Ziad Takieddine, Nicoalas Sakozy, Dominique de Villepin, Karachi, Président de la République, Jean-François Coppé, Brice Hortefeux, Nicolas Bazire, Thiérry Gaubert, Claude Guéant, contrats d'armement, l'Elysée, Pakistant, Arabie Saoudite, lourd silence,La réponse de Dominique de Villepin ne s’est pas fait attendre. Tout en précisant qu’il n’avait jamais rencontré l’intermédiaire franco-libanais, il s’est a exprimé sa vision des choses dès vendredi sur Europe1 dans des termes qui ne laissent pas place à la spéculation: « il y a une semaine, il mettait en cause les plus hautes autorités de l’Etat, aujourd’hui il nous ressort la théorie du complot. Il n’y a rien de nouveau. Il a des preuves ? Qu’il les apporte à la justice, c’est à la justice d’apprécier les choses », « cela fait un an que la justice lui pose des questions » ! 

Ziad Takieddine, Nicoalas Sakozy, Dominique de Villepin, Karachi, Président de la République, Jean-François Coppé, Brice Hortefeux, Nicolas Bazire, Thiérry Gaubert, Claude Guéant, contrats d'armement, l'Elysée, Pakistant, Arabie Saoudite, lourd silence,Du côté de l’Elysée c’est «silence radio». Ziad Takieddine, l’homme de l’ombre qui a été au centre des négociations des deux contrats d’armement traités par la France avec le Pakistan et l’Arabie Saoudite, silencieux jusqu’à maintenant se met à déballer et personne ne réagit. En déballant il mouille plusieurs de ses amis qui tous sont des proches de Nicolas Sarkozy – Jean-François Coppé, Brice Hortefeux, Nicolas Bazire, Thierry Gaubert – certains sont en examen et personne ne répond.

Ziad Takieddine, Nicoalas Sakozy, Dominique de Villepin, Karachi, Président de la République, Jean-François Coppé, Brice Hortefeux, Nicolas Bazire, Thiérry Gaubert, Claude Guéant, contrats d'armement, l'Elysée, Pakistant, Arabie Saoudite, lourd silence, Edouard BaladurCertes l’affaire semble particulièrement délicate pour le président à sept mois des présidentielles. Mais tout ce tapage venant après les « déclarations au juge» des épouses Takieddine et Gaubert dans l’enquête qui touche «l’affaire Karachi» et ses éventuels prolongement dans la campagne présidentielle d'Edouard Balladur, conduit tout de même à de légitimes interrogations.  

Comment un homme mis en examen – un homme dont plusieurs experts du dossier Karachi disent qu’avec ce genre de personnage «tout peut arriver» – peut-il s’autoriser de telles libertés en direction du Chef de l’Etat ?

Ziad Takieddine tente-t-il le tout pour le tout pour sauver sa personne et ne pas être le bouc émissaire d’une affaire dans laquelle aujourd’hui il va payer pour d’autres ?

Ziad Takieddine  fait-il toutes ses déclarations pour déjà commencer à se venger d’amis politiques qui pour se préserver sont en train de le lâcher ? Espérant ainsi, par la menace d’aller plus loin dans ses révélations, bénéficier d’un peu de protection ?

Ziad Takieddine, Nicoalas Sakozy, Dominique de Villepin, Karachi, Président de la République, Jean-François Coppé, Brice Hortefeux, Nicolas Bazire, Thiérry Gaubert, Claude Guéant, contrats d'armement, l'Elysée, Pakistant, Arabie Saoudite, lourd silence,L’homme paraît décidé de cracher tout son venin et d’éclabousser tout azimut, furieux de constater que, face aux enjeux de pouvoir qui se dessinent à l’horizon 2012, il est désormais seul, abandonné de ses amis et de ses commanditaires.

La vérité sur ces dossiers et la manière dont ils ont été menés est à juste titre réclamée par nos concitoyens qui attendent des explications solides et détaillées !

Monsieur le Président de la République il va falloir répondre publiquement à Ziad Takieddine en le remettant, ou en le faisant remettre, à la place qu’il n’aurait pas dû quitter ?

Ziad Takieddine  porte publiquement contre les uns ou les autres de vos amis ou de vos ennemis des accusations graves qui empoisonnent le climat médiatique et politique de notre pays et qui nuisent gravement à la crédibilité de la France au plan international.

Ziad Takieddine est en examen, c’est, comme l’a fort bien indiqué Dominique de Villepin, aux questions des juges qu’il doit répondre et non pas à celles des journalistes.

Faute de quoi l’opinion publique française, à qui il dit vouloir appoZiad Takieddine, Nicoalas Sakozy, Dominique de Villepin, Karachi, Président de la République, Jean-François Coppé, Brice Hortefeux, Nicolas Bazire, Thiérry Gaubert, Claude Guéant, contrats d'armement, l'Elysée, Pakistant, Arabie Saoudite, lourd silence,rter des preuves de ce qu’il avance, pourrait bien finir par lui donner crédit et considérer, Monsieur le Président de la République, que dans ces affaires vous avez des choses à vous reprocher que vous voulez cacher aux Français ou pire que c’est à dessein que vous laissez le climat politique se dégrader parce que vous imagineriez en tirer avantage pour 2012.

La situation réclame en urgence une initiative forte de votre ziad takieddine,nicoalas sakozy,dominique de villepin,karachi,président de la république,jean-françois coppé,brice hortefeux,nicolas bazire,thiérry gaubert,claude guéant,contrats d'armement,l'elysée,pakistant,arabie saoudite,lourd silence,edouard balladurpart, comme par exemple l’introduction d’une instance devant la justice, contre Ziad Takieddine, pour dénonciations calomnieuses portant atteinte à la crédibilité de l’état.

27/09/2011

Sénatoriales : Petite victoire de la gauche, grosse défaite pour le clan Sarkozy !

Sémat, Chambre Haute, Europe Ecologie les Verts, Défaite, Victoire, PS, PCF, Eva Joly, Jean-Michel Baylet, Parti Socialiste, Hauts-de-Seine, Sarkozy, Isabelle Balkany, UMP, Jacques Blanc, Alain Bertrand, Président de la République, Martine Aubry, François Hollande, Arnaud Montebourg, Jean-Claude Gaudin, Gérard Larcher, François Fillon, Jean-Pierre Raffarin, Jean-François Coppé, Fouquet's, Modem, Jean Arthuis, Alliance Centriste, Nouveau Centre, Yannick Favennec, Pierre Moscovici, Jean-Pierre Bel, Bruno Le Maire, Hortefeux, Guéant, Laurent Fabius, François Bayrou, Dominique de Villepin, Corine Lepage, Ségolène Royal, Manuel Vals.Le scrutin de dimanche a donné à la gauche 177 sièges sur les 348 que compte le Sénat. Situation inédite dans la 5ème République, le Sénat passe à gauche. Dès hier à droite comme à gauche chacun à sa manière commente les résultats et y va de sa formule plus ou moins adroite.

Chez Europe-Ecologie-Les verts, c’est comme si on a bu un petit coup de trop. On est un peu grisé par une progression de forme – le nombre de sénateurs passe de 4 à 10 – essentiellement due à des arrangements partidaires avec le PS et le PCF comme nous ont habitués à les faire les radicaux de Jean-Michel Baylet. Sur le fond cette progression ne correspond à rien pour le futur. Eva Joly n’en n’a cure, elle déclare : « on peut peut-être, par le règlement intérieur, abaisser le seuil (pour disposer d’un groupe au Sénat il faut 15 élus) et avoir un groupe à 10 ». Sémat, Chambre Haute, Europe Ecologie les Verts, Défaite, Victoire, PS, PCF, Eva Joly, Jean-Michel Baylet, Parti Socialiste, Hauts-de-Seine, Sarkozy, Isabelle Balkany, UMP, Jacques Blanc, Alain Bertrand, Président de la République, Martine Aubry, François Hollande, Arnaud Montebourg, Jean-Claude Gaudin, Gérard Larcher, François Fillon, Jean-Pierre Raffarin, Jean-François Coppé, Fouquet's, Modem, Jean Arthuis, Alliance Centriste, Nouveau Centre, Yannick Favennec, Pierre Moscovici, Jean-Pierre Bel, Bruno Le Maire, Hortefeux, Guéant, Laurent Fabius, François Bayrou, Dominique de Villepin, Corine Lepage, Ségolène Royal, Manuel Vals.L’ex-magistrate ajoutant aussitôt qu’elle estime que le résultat des écologistes de ce dimanche  est un avertissement pour la classe politique : « ça veut dire que nous sommes une force avec laquelle il faut compter ». Rien de moins

Au Parti Socialiste  c’est applaudissement et jubilation. Il est vrai que pour la gauche voir, dans les Hauts-de-Seine le département de Nicolas Sarkozy, Isabelle Balkany « se ramasser »  ne peut que faire un immense plaisir. De même pour le siège de la Lozère. Dans ce département, considéré comme un bastion de l’ UMP , Alain Bertrand a réussit à « déboulonner » l’inamovible Jacques Blanc qui n’avait jamais été battu depuis 38 ans.

Sémat, Chambre Haute, Europe Ecologie les Verts, Défaite, Victoire, PS, PCF, Eva Joly, Jean-Michel Baylet, Parti Socialiste, Hauts-de-Seine, Sarkozy, Isabelle Balkany, UMP, Jacques Blanc, Alain Bertrand, Président de la République, Martine Aubry, François Hollande, Arnaud Montebourg, Jean-Claude Gaudin, Gérard Larcher, François Fillon, Jean-Pierre Raffarin, Jean-François Coppé, Fouquet's, Modem, Jean Arthuis, Alliance Centriste, Nouveau Centre, Yannick Favennec, Pierre Moscovici, Jean-Pierre Bel, Bruno Le Maire, Hortefeux, Guéant, Laurent Fabius, François Bayrou, Dominique de Villepin, Corine Lepage, Ségolène Royal, Manuel Vals.« C’est un échec pour le Président de la République » a déclaré Martine Aubry, parlant du basculement de majorité du Sénat. « C’est un événement historique » a enchainé François Hollande. Le candidat à la primaire socialiste, qui est déjà ailleurs, voit dans cette nouvelle victoire de la gauche après celle des régionales et des cantonales un signe « prémonitoire » pour 2012. Arnaud Montebourg est lyrique, pour lui cette victoire est : « une rébellion des territoires et des populations abandonnés par l’état ».

« Vous avez gagné d’une courte tête, n’en faites pas un triomphe historique »  leur rétorque Jean-Claude Gaudin de l’ UMP, pour ramener les choses à la mesure que les sarkozystes veulent donner à ce qu’ils refusent de reconnaître comme une défaite.

Sémat, Chambre Haute, Europe Ecologie les Verts, Défaite, Victoire, PS, PCF, Eva Joly, Jean-Michel Baylet, Parti Socialiste, Hauts-de-Seine, Sarkozy, Isabelle Balkany, UMP, Jacques Blanc, Alain Bertrand, Président de la République, Martine Aubry, François Hollande, Arnaud Montebourg, Jean-Claude Gaudin, Gérard Larcher, François Fillon, Jean-Pierre Raffarin, Jean-François Coppé, Fouquet's, Modem, Jean Arthuis, Alliance Centriste, Nouveau Centre, Yannick Favennec, Pierre Moscovici, Jean-Pierre Bel, Bruno Le Maire, Hortefeux, Guéant, Laurent Fabius, François Bayrou, Dominique de Villepin, Corine Lepage, Ségolène Royal, Manuel Vals.Cela dit, Gérard Larcher, François Fillon, Jean-Pierre Raffarin et Jean-François Coppé peuvent bien aussi tenter de minimiser, le résultat de ce dimanche constitue une réelle défaite pour la droite – 25 sièges ont été perdus – et ce qui ressort clairement de cette défaite c’est que Nicolas Sarkozy vient d’essuyer un revers sérieux. C’est une claque pour les amis de du Fouquet’s!

Sémat, Chambre Haute, Europe Ecologie les Verts, Défaite, Victoire, PS, PCF, Eva Joly, Jean-Michel Baylet, Parti Socialiste, Hauts-de-Seine, Sarkozy, Isabelle Balkany, UMP, Jacques Blanc, Alain Bertrand, Président de la République, Martine Aubry, François Hollande, Arnaud Montebourg, Jean-Claude Gaudin, Gérard Larcher, François Fillon, Jean-Pierre Raffarin, Jean-François Coppé, Fouquet's, Modem, Jean Arthuis, Alliance Centriste, Nouveau Centre, Yannick Favennec, Pierre Moscovici, Jean-Pierre Bel, Bruno Le Maire, Hortefeux, Guéant, Laurent Fabius, François Bayrou, Dominique de Villepin, Corine Lepage, Ségolène Royal, Manuel Vals.A sept mois des élections présidentielles, avec en toile de fond une crise économique et financière dont il n’arrive pas à se sortir, baignant dans un climat détestable lié aux affaires politico-financières où plusieurs de ses proches amis sont impliqués, tandis que la presse laisse à penser qu’il pourrait être lui-même directement concerné, Nicolas Sarkozy,  alors que son camp est miné par la division, vient de recevoir un signe très fort. Ce qui est arrivé ce dimanche n’est pas de bon augure pour la suite de son agenda. C’est tant mieux !

Première conséquence de taille, avec le basculement du Sénat c’est sa fameuse « règle d’or » budgétaire qui vient d’être exécutée car les socialistes ne le « louperont » pas sur cette question.

Sémat, Chambre Haute, Europe Ecologie les Verts, Défaite, Victoire, PS, PCF, Eva Joly, Jean-Michel Baylet, Parti Socialiste, Hauts-de-Seine, Sarkozy, Isabelle Balkany, UMP, Jacques Blanc, Alain Bertrand, Président de la République, Martine Aubry, François Hollande, Arnaud Montebourg, Jean-Claude Gaudin, Gérard Larcher, François Fillon, Jean-Pierre Raffarin, Jean-François Coppé, Fouquet's, Modem, Jean Arthuis, Alliance Centriste, Nouveau Centre, Yannick Favennec, Pierre Moscovici, Jean-Pierre Bel, Bruno Le Maire, Hortefeux, Guéant, Laurent Fabius, François Bayrou, Dominique de Villepin, Corine Lepage, Ségolène Royal, Manuel Vals.Côté centriste les déclarations ne sont pas au triomphalisme malgré une assez bonne tenue des candidats. Jean-Marie Vanlerenberghe du Modem est réélu dans le Pas-de-Calais ainsi que Jacqueline Gourault dans le Loir-et-Cher. Dans la Marne les candidats de l’Alliance Centriste se sont imposés dès le 1er tour.  De même que Jean Arthuis et François Zocchetto en Mayenne. Yves Pozzo di Borgo du Nouveau Centre, qui conduisait une liste, est élu.Ce maintient est une note d’espoir car il est indubitable que c’est de ce côté-là qu’il faudra, le moment venu, s’appuyer pour reconstruire un programme politique pour la France.

Sémat, Chambre Haute, Europe Ecologie les Verts, Défaite, Victoire, PS, PCF, Eva Joly, Jean-Michel Baylet, Parti Socialiste, Hauts-de-Seine, Sarkozy, Isabelle Balkany, UMP, Jacques Blanc, Alain Bertrand, Président de la République, Martine Aubry, François Hollande, Arnaud Montebourg, Jean-Claude Gaudin, Gérard Larcher, François Fillon, Jean-Pierre Raffarin, Jean-François Coppé, Fouquet's, Modem, Jean Arthuis, Alliance Centriste, Nouveau Centre, Yannick Favennec, Pierre Moscovici, Jean-Pierre Bel, Bruno Le Maire, Hortefeux, Guéant, Laurent Fabius, François Bayrou, Dominique de Villepin, Corine Lepage, Ségolène Royal, Manuel Vals.A l’UMP on se plait encore à penser qu’une victoire pour « le plateau de la haute assemblée » viendra amoindrir la défaite dans les urnes. Alors que Jean-Pierre Raffarin veut y croire, «  rien n’est joué !», le député UMP Yannick Favennec dans un message sur Twitter s’insurge « Franchement, cette volonté de vouloir rester président du Sénat de la part de Larcher alors que nous avons perdu la majorité, c’est pitoyable ». 

Pierre Moscovici, le directeur de campagne de François Hollande s’est exprimé très fermement sur le sujet : « la droite a perdu le Sénat hier, la gauche a la majorité et toute tentative de troisième tour, de tripatouillage, serait indigne ».

Aujourd’hui le responsable du groupe des élus socialistes au Sénat, Jean-Pierre BEL, semble tenir la corde mais Gérard LARCHER n’a pas renoncé. Il a de son côté dès hier soir, annoncé  qu’il était candidat à sa succession. Les conciliabules, pressions et marchandages divers vont aller bon train toute la semaine.

Au final à droite seul Bruno Le Maire a eu un mot de lucidité « il faut écouter ce que nous disent les Français. Les Français sont inquiets ».

Oui les Français sont inquiets, ils craignent pour leur avenir et cette petite victoire de la gauche qui est plus une grosse défaite pour Nicolas Sarkozy et les hommes de son clan ne leur apporte aucune garantie.

Sémat, Chambre Haute, Europe Ecologie les Verts, Défaite, Victoire, PS, PCF, Eva Joly, Jean-Michel Baylet, Parti Socialiste, Hauts-de-Seine, Sarkozy, Isabelle Balkany, UMP, Jacques Blanc, Alain Bertrand, Président de la République, Martine Aubry, François Hollande, Arnaud Montebourg, Jean-Claude Gaudin, Gérard Larcher, François Fillon, Jean-Pierre Raffarin, Jean-François Coppé, Fouquet's, Modem, Jean Arthuis, Alliance Centriste, Nouveau Centre, Yannick Favennec, Pierre Moscovici, Jean-Pierre Bel, Bruno Le Maire, Hortefeux, Guéant, Laurent Fabius, François Bayrou, Dominique de Villepin, Corine Lepage, Ségolène Royal, Manuel Vals.Qu’il s’agisse des orientations politiques de gouvernement ou des responsables chargés de les mettre en œuvre, les Français attendent pour 2012 un véritable et solide changement qui ne fasse aucune concession. Rien au poujado-populisme, rien aux papes de la finance, rien aux paganini des promesses intenables.

Sémat, Chambre Haute, Europe Ecologie les Verts, Défaite, Victoire, PS, PCF, Eva Joly, Jean-Michel Baylet, Parti Socialiste, Hauts-de-Seine, Sarkozy, Isabelle Balkany, UMP, Jacques Blanc, Alain Bertrand, Président de la République, Martine Aubry, François Hollande, Arnaud Montebourg, Jean-Claude Gaudin, Gérard Larcher, François Fillon, Jean-Pierre Raffarin, Jean-François Coppé, Fouquet's, Modem, Jean Arthuis, Alliance Centriste, Nouveau Centre, Yannick Favennec, Pierre Moscovici, Jean-Pierre Bel, Bruno Le Maire, Hortefeux, Guéant, Laurent Fabius, François Bayrou, Dominique de Villepin, Corine Lepage, Ségolène Royal, Manuel Vals.L’heure est à l’Union nationale et aux discours de la vérité ! L’heure est au rassemblement pour faire bouger les lignes, pour construire et sortir de cette ambiance malsaine des affaires qui pourrit tout et empoisonne la vie citoyenne de notre Pays.

Que partent les Sarkozy, Hortefeux, Guéant, Balladur et autres DSK, Fabius, Aubry, et Hollande !

Sémat, Chambre Haute, Europe Ecologie les Verts, Défaite, Victoire, PS, PCF, Eva Joly, Jean-Michel Baylet, Parti Socialiste, Hauts-de-Seine, Sarkozy, Isabelle Balkany, UMP, Jacques Blanc, Alain Bertrand, Président de la République, Martine Aubry, François Hollande, Arnaud Montebourg, Jean-Claude Gaudin, Gérard Larcher, François Fillon, Jean-Pierre Raffarin, Jean-François Coppé, Fouquet's, Modem, Jean Arthuis, Alliance Centriste, Nouveau Centre, Yannick Favennec, Pierre Moscovici, Jean-Pierre Bel, Bruno Le Maire, Hortefeux, Guéant, Laurent Fabius, François Bayrou, Dominique de Villepin, Corine Lepage, Ségolène Royal, Manuel Vals.Que viennent les François Bayrou, Dominique de Villepin, Jean Arthuis, Corinne Lepage, Ségolène Royal ou Manuel  Vals.

 

Click here to find out more!

05/08/2011

En finir avec les marées vertes en Bretagne

Les algues tueuses de sangliers

Algues vertes, algues tueuses, sangliers, Bretagne,Côtes d'Armor, Vincent Petit, INERIS, Finistère, Président de la République, Eaux et Rivières de Bretagne, Grenelle de l'Environnement, Nitrates, Lisiers,Les résultats des analyses toxicologiques réalisées sur les cadavres des sangliers retrouvés le 24 juillet dans l’estuaire du Gouessant, ont fait apparaitre une présence dans les poumons d’hydrogène sulfuré sur 5 parmi les 6 bêtes examinées. La concentration varie de 0,36 à 1,72 mg/kg.

L’autopsie des animaux permet de dire que ceux-ci sont morts à la suite d’une embolie, ce qui aux dire des spécialistes renforce le point de vue selon lequel les algues vertes – dont la prolifération est due à un excès de nitrate en provenance de l’agriculture et des lisiers des élevages de porcs – sont bien à l’origine du mal qui a frappé les sangliers.

Depuis c’est à une véritable hécatombe à laquelle l’on assiste dans ces endroits de Bretagne pourris par les algues vertes. Trente autres sangliers ont été découvert morts sur les plages.

Déjà un plainte devant le TGI de Paris en 2009

Chacun se souvient, c’était en 2009, lors d’une balade à cheval non loin de la plage de Saint-Michel-en-Grève, dans les Côtes d’Armor, Vincent Petit avait perdu connaissance et son cheval est mort foudroyé. Les médecins qui ont examiné Vincent Petit ont rapidement émis l’hypothèse d’une intoxication générée par les gaz issus de la décomposition d’algues vertes. Des examens toxicologiques effectués sur le cheval ont fait apparaitre la présence de sulfure d’hydrogène dans les poumons ce qui a conduit à conclure que les algues vertes étaient en cause.

Une plainte au pénal a été déposée en septembre 2009 devant le TGI de Paris et une instance administrative est en cours devant le Tribunal de Rennes. Les conclusions ne sont pas attendues avant plusieurs mois.

Avant l’accident survenu à Vincent Petit plusieurs autres cas similaires se sont produits sans que pour autant ils aient été attribués formellement à une intoxication à partir des gaz provenant de la décomposition des algues vertes.

Il faut remettre en cause les modes intensifs de production agricole

Algues vertes, algues tueuses, sangliers, Bretagne,Côtes d'Armor, Vincent Petit, INERIS, Finistère, Président de la République, Eaux et Rivières de Bretagne, Grenelle de l'Environnement, Nitrates, Lisiers,Au-delà des insuffisantes mesures, décidées dans le cadre du plan «algues vertes», qui visent à augmenter les capacités de collecte de ces polluants dangereux, c’est plus globalement à une remise en cause des modes intensifs de production et d’élevage en Bretagne qu’il faudrait se consacrer.

Collecter les algues n’est qu’un pis-aller qui à l’usage se révèle nettement insuffisant, coûteux et générateur de gaz à effet de serre. Comme toujours ce n’est pas en agissant sur les effets apparents d’une pollution que l’on règle les problèmes mais bien en agissant sur à la racine des causes qui l’on provoqué.

Faute de prendre ce dossier à bras le corps et à le traiter au fond, le gouvernement et les autorités publiques s’exposent à devoir faire face demain à un problème majeur de santé publique. Ce n’est pas semble-t-il la voie dans laquelle semblent vouloir s’engager les pouvoirs publics.

Les algues en Bretagne sont bien mortelles!

Un rapport de l’INERIS rendu public le 19 août 2009 conclue à la toxicité pour les êtres humains, et de facto pour les animaux, des gaz issus de la fermentation des algues vertes. Oui les algues en Bretagne sont bien mortelles!

En septembre de la même année une «note confidentielle» du Préfet des Côtes d’Armor traitant de la prolifération des algues vertes a mis en cause les pratiques des professionnels de l’agriculture bretonne.

La Bretagne classée zone vulnérable au titre de la directive nitrates en 1994!

Algues vertes, algues tueuses, sangliers, Bretagne,Côtes d'Armor, Vincent Petit, INERIS, Finistère, Président de la République, Eaux et Rivières de Bretagne, Grenelle de l'Environnement, Nitrates, Lisiers,Et pourtant une sorte d’état de léthargie semble s’être emparée des pouvoirs publics locaux et nationaux. Tout est fait pour ne pas faire alors que la Bretagne est classée depuis 1994 en zone vulnérable au titre de la directive nitrates.

Le Tribunal administratif de Rennes, en octobre 2007 a même condamné l’Etat en raison de sa responsabilité dans la prolifération des «algues tueuses». Au titre de cette condamnation, l’État a dû verser des dommages et intérêts à une association de protection de l’environnement bretonne.

Les écologistes diabolisés par des politiques en dessous de tout!

Pire certains responsables politiques se laissent aller à des basses manœuvres de diabolisation des écologistes. C’est ainsi que le Conseil Régional PS de Bretagne n’a rien trouvé de mieux que d’engager une action devant le Tribunal, «pour atteinte à son image», contre France Nature Environnement qui avait lancé une campagne de sensibilisation choc en février de cette année. Il a heureusement été débouté.

Algues vertes, algues tueuses, sangliers, Bretagne,Côtes d'Armor, Vincent Petit, INERIS, Finistère, Président de la République, Eaux et Rivières de Bretagne, Grenelle de l'Environnement, Nitrates, Lisiers,Le Président de la République, spécialiste connu en anathèmes en tous genre, s’en est pris, lors d’un déplacement dans le Finistère pour parler Littoral, aux «intégristes écologistes» qui de leur côté auraient aimé de lui qu’il se prononce clairement sur les projets qui se concoctent au ministère de l’Agriculture en vue d’assouplir les règlements en matière d’épandage d’azote.

Cette affaire déborde très largement le fait des marées vertes par elles-mêmes.

Elle touche aux actions de reconquête de la qualité des eaux et des nappes phréatiques impactées comme elle touche les activités des secteurs de la mer et du tourisme. Le désastre écologique des «marées vertes» de Bretagne est aussi en passe de devenir une grave question économique et de santé publique.

Les associations de protection de l’environnement en Bretagne l’ont bien compris. Depuis l’apparition du phénomène, il y a près de 40 ans, elles ne cessent de lutter inlassablement sur le terrain. Elles, Eaux et Rivières de Bretagne et d'autres, demandent aujourd’hui la mise en application du principe de précaution en attendant mieux.

Appliquer le principe de précaution et le Grenelle de l’environnement!

Dans ce cadre, trois mesures d’application immédiate et de bon sens sont réclamées - Interdiction d’accès aux plages pour lesquelles la collectes des algues ne s’effectue pas quotidiennement, abandon des projets de décrets et d’arrêtés relatifs au relèvement des quantités de lisiers autorisés à l’épandage, accélération de la validation du programme d’action pour la baie de Saint-Brieuc qui est le premier site d’échouage des ulves.

De plus elles exigent tout simplement la mise en application d’une des mesures du Grenelle de l’Environnement qui prévoie une réduction de 40% de la pollution des eaux par les nitrates d’ici à 2015.

Seront-elles entendues ces associations qui depuis les premiers signes de morts suspectes se sont mobilisées pour dénoncer une situation qui ne fait qu’empirer?

Faudra-t’il qu’un drame humain se produise pour qu’enfin l’on finisse par entendre raison?

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu