Avertir le modérateur

06/12/2012

Deux bombes à retardement : Pauvreté et Chômage

CSA, Les Echos, Stéphane DUPONT, INSEE, BIT, Taux de chômage, Pauvreté, François Hollande, Jean-Marc AYRAULT, Jérôme Sainte-Marie, PS, Front de Gauche, FN, Selon  l'Institut national des études statistiques qui vient de l’annoncer ce jeudi 6 décembre, le taux de chômage continue de progresser en France.

Au troisième trimestre 2012, celui-ci atteint 9,9% de la population active en métropole et 10,3% en intégrant les départements d’outre-mer.

Ces chiffres traduisent le mouvement de dégradation continue de la situation de l’emploi qui remonte à la mi-2011.

Il y a aujourd’hui en France 2,826 millions de personnes au chômage au sens du BIT. L’INSEE indique que de façon plus générale que «3,6 millions de personnes ne travaillent pas mais souhaitent travailler ».

CSA, Les Echos, Stéphane DUPONT, INSEE, BIT, Taux de chômage, Pauvreté, François Hollande, Jean-Marc AYRAULT, Jérôme Sainte-Marie, PS, Front de Gauche, FN, Au même moment où l’information est relayée par tous les médias un sondage CSA «Les Echos»  indique lui que « un Français sur deux se dit pauvre ou en passe de le devenir ».

Cette situation dans un climat dur de contestation sociale qui tend à se généraliser –  Florange, Petroplus, Notre de Dame des Landes…… – n’augure rien de bon pour les mois futurs voir les années futures. Il risque de rapidement devenir intenable.

Dans ce contexte l’ensemble de classe politique républicaine et médiatique serait bien inspirée de mettre le couvercle sur l’étalage permanent des querelles partisanes ou personnelles pour se consacrer  à l’essentiel.

Car la crise qui s’éternise pourrait bien désormais entrer dans une phase chaude et explosive. C’est avec ce souci qu’il m’est apparu intéressant de reprendre l’article de Stéphane DUPONT et de le porter à votre réflexion.

Bernard FRAU.      

Un Français sur deux se dit pauvre ou en passe de le devenir

Source : Les Echos.fr 06/12 | 17:28 | mis à jour à 18:08.

http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0202434416248-un-francais-sur-deux-se-sent-pauvre-ou-en-passe-de-le-devenir-518170.php

sdupont@lesechos.fr

CSA, Les Echos, Stéphane DUPONT, INSEE, BIT, Taux de chômage, Pauvreté, François Hollande, Jean-Marc AYRAULT, Jérôme Sainte-Marie, PS, Front de Gauche, FN, 11 % des personnes interrogées par CSA pour «Les Echos» se déclarent pauvres et 37 % en passe de l'être. Les employés sont la catégorie sociale qui se sent le plus fragilisé par la crise.

C'est un chiffre qui ne manquera pas d'alimenter les débats lors de la grande conférence nationale contre la pauvreté qui se tient lundi et mardi à Paris en présence de François Hollande et Jean-Marc Ayrault.

Pas moins de 48% des personnes interrogés par CSA pour « Les Echos » se déclarent « pauvre » ou « en train de le devenir ». Soit près d'un Français sur deux. Dans le détail, 11% des sondés se disent « pauvres » et 37% en passe de l'être.

Les employés broient tout particulièrement du noir avec un taux qui grimpe à 60%. « Parce qu'ils comptent dans leurs rangs plus de femmes, de temps partiels et de contrats précaires», explique Jérôme Sainte-Marie, directeur du département politique-opinion de CSA. Les ouvriers sont un petit peu moins pessimistes, 51% d'entre eux se déclarant pauvres ou en passe de le devenir.

Sur le plan des sensibilités politiques, ce sont les sympathisants du Front national (68%), qui se recrutent beaucoup dans les milieux populaires frappés par la crise, qui accusent le plus le coup. Loin devant ceux notamment du Front de gauche (41%) ou du Parti socialiste (32%), « très présents dans le secteur public », décrypte Jérôme Sainte-Marie.

«On n'est plus dans le sentiment de déclassement, mais dans celui de paupérisation», insiste ce dernier. «Bon nombre de Français n'ont plus seulement l'impression qu'ils vivront moins bien que leurs parents ou que ce qu'ils espéraient, mais qu'ils pourraient être précipités dans la misère, s'ils n'y sont pas déjà, en raison entre autre de la crise. On est entré dans une nouvelle ère.»

Sondage CSA «Les Echos»  en un clic

http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/document...

 

07/11/2012

Les Américains votent à nouveau Barack Obama président.

Mitt Romney, son opposant républicain  s'est finalement incliné, un peu avant 7 heures ce matin. Certain d'avoir perdu dans l'Ohio il s’est résolu à appeler son adversaire démocrate Barack Obama pour le féliciter. L’issue de la campagne a été incertaine jusqu’au bout.

Barack Obama, Mitt Rmoney, François Hollande, Amérique, Chine, Russie, Europe, Républicain, Démocrates, Paix, Pauvreté, Lutte contre la pauvreté, partage des richesses, Santé,  Finalement le premier président noir américain qui, lors de son premier mandat, n’a pas pu vraiment imposer la ligne politique de son programme de campagne, aura eu raison du blocage systématique des républicains au Congrès et de la crise économique mondiale dont il a dû tenir compte dans le train des réformes qu’avec son administration il a mis en œuvre pour l’Amérique.

Au fond, si l’on observe bien les choses avec objectivité, Barack Obama est pour l’instant le seul rescapé politique de la crise. Où sont les Luis Zapatero, Gordon Brown, Sylvio Berlusconi et autre Nicolas Sarkozy qui ont partagé avec lui les « shows médiatico-politiques » lors des premiers sommets mondiaux du début de son mandat ? Balayés, rétamés, ratatinés, de gauche comme de droite.

Barack Obama, Mitt Rmoney, François Hollande, Amérique, Chine, Russie, Europe, Républicain, Démocrates, Paix, Pauvreté, Lutte contre la pauvreté, partage des richesses, Santé,  Visiblement cette victoire doit plus à l’homme Obama qu’au parti démocrate. Elle consacre la réussite d’une certaine sincérité, d’une certaine chaleur et d’une bonne capacité à tenir compte des réalités. Ne soyons pas naïfs, la politique est aussi une matière dure et implacable. Il a du se montrer dur avec son camp!

Il faut du talent pour avancer sans se renier lorsque l’on est contraint d’infléchir sa trajectoire. C’est peut-être, face au Président Obama, ce qui, ces dernières années, a le plus manqué aux républicains américains. Le talent, et la prise en compte des réalités telles qu’elles s’imposent. Pour Mitt Romney cette carence est, à n’en pas douter, le prix qu’il paye aujourd’hui.

Le clivage est nécessaire pour faire la différence en démocratie, c’est indéniable et même utile à la formation de l’opinion citoyenne. Mais en période de crise le clivage devient totalement contre-productif surtout lorsqu’il est systématique et fait l’objet d’une posture-culte qui pousse à en faire l’alfa et l’oméga de toute proposition d’alternance.

Par parenthèse, certains en France feraient bien de s’inspirer de cette réalité politique s’ils veulent avoir une petite chance d’être au rendez-vous et gagnants en 2017.

Barack Obama, Mitt Rmoney, François Hollande, Amérique, Chine, Russie, Europe, Républicain, Démocrates, Paix, Pauvreté, Lutte contre la pauvreté, partage des richesses, Santé,  La radicalisation droitière du début de campagne de Mitt Romney, qui l’a conduit au final, et comme toujours à devoir se recentrer, a sûrement brouillé son image contribuant ainsi à orienter le choix des Américains en direction de celui qui pendant quatre ans a conduit leur pays en limitant la casse tant que faire se peut.

Les Américains viennent à nouveau d’accorder majoritairement leurs suffrages à Barack Obama. Que va-t-il faire maintenant de cette confiance renouvelée ?

D’une certaine manière, n’ayant plus à se faire réélire Barack Obama doit se sentir les coudées plus franches, il  est plus libre c’est incontestable.

Cela le rendra-t-il pour autant plus fort afin de tracer une voie américaine de rassemblement international vers plus de solidarité, d’intelligence et de compréhension face aux défis qui s’imposent à la communauté planétaire ? La question est désormais posée.

La Paix enfin assurée notamment en Afrique et au Moyen-Orient, la lutte contre la pauvreté qui fait tant de ravages, le partage équitable et sans gaspillage des richesses naturelles, le renforcement de la recherche comme outil au service de la bonne santé de l’humanité et du vivant….

Bref,  Barack Obama fera-t-il de son nouveau mandat un passeport pour une contribution américaine puissante à l’édification d’une véritable Société des Nations démocratiques, pacifiques et éclairées. Un passeport pour un espoir qui mobilise en faveur du rapprochement des Hommes au lieu qu’ils se déchirent en pure perte.

Dans cette affaire le poids et la responsabilité de l’Amérique est incontestable, celui bien sûr de la Russie, de la Chine et de l’Europe également. Un être seul ne peut à peu près rien, ensemble nous pouvons avoir une chance de réussite.

Barack Obama, Mitt Rmoney, François Hollande, Amérique, Chine, Russie, Europe, Républicain, Démocrates, Paix, Pauvreté, Lutte contre la pauvreté, partage des richesses, Santé,  Cette réélection est assurément, comme l’a déclaré François Hollande ce matin dans son message de félicitations à Barack Obama, « un moment important pour les Etats-Unis mais aussi pour le Monde».

Les commencements portent toujours potentiellement des temps d’espoirs et des germes de mobilisation. Cette nouvelle page qui s’ouvre à Washington ne manque pas de nous en fournir.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu