Avertir le modérateur

04/11/2012

Face aux petits arrangements politiciens l’offensive citoyenne.

Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,A l’UMP on assiste aux grandes manœuvres en vue de la prise de contrôle du poste convoité de nouveau patron de la «sarkoboutique».  Chaque jour apporte son lot de ralliements-surprises. Aujourd’hui c’est Dominique de Villepin qui fait la une.

L’ancienne cible de Nicolas Sarkozy, personne n’a oublié les différents épisodes de la tristement célèbre affaire Clearstream, au cours de laquelle Nicolas Sarkozy utilisant une formule choc qui rappelait la fin du Duce Benito Mussolini, était allé, jusqu’à dire, qu’il voulait « pendre à un croc de boucher » ceux qui avaient tenté de le déstabiliser, visant très directement Dominique de Villepin son concurrent potentiel le plus dangereux à la succession de Jacques Chirac.

Eh bien Dominique de Villepin, l’homme qui se présente volontiers comme un rassembleur, le président de République Solidaire, vient de débarquer dans le clan  Jean-François Copé. Jean-François Copé, l’homme qui s’affiche comme le chantre de la «droite décomplexée» décidée à mener un combat sans faille contre la gauche sociale-démocrate, les écologistes et les gauchistes comme il dit.

Pris à contre-pied les citoyens gaullistes s’interrogent ! Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,Ils s’interrogent d’autant plus que François Fillon, héritier du gaulliste social Philippe Seguin, annoncé comme l’homme du large rassemblement, est rejoint entre-autre par Guéant, Estrosi et Ciotti qui ont pris l’engagement, « quelles que soient les circonstances, d’appeler à voter pour un candidat socialiste ».

Comprenne qui pourra ! Cela dit un mode d’emploi de l’UMP nouvelle serait le bienvenu.

Question subsidiaire pour clore le chapitre, Dominique de Villepin a-t-il, avant de s’engager auprès de Jean-François  Copé, intégré l’engagement publique de celui-ci de se retirer de la course pour la présidentielle 2017 dans l’hypothèse du retour de Nicolas Sarkozy aux affaires ?

Nous n’en avons donc pas terminé avec les coups tordus et autres reniements futurs que s’ingénient à pratiquer les «grands leaders politiques» toutes tendances confondues.

Car la gauche, écologistes verts d’EELV, inclus n’est pas Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,en reste de ce point de vue. Il n’est que de voir comment les « amis » de François Hollande –  François Rebsamen, Marie-Noëlle Lienemann, André Vallini, Gérard Collomb et autres –  se comportent en ce moment.

Les conseils amicaux prodigués abondamment dans la presse sont autant de piques lancées pour abattre le chef du gouvernement Jean-Marc Ayrault et avoir une chance de se placer en bonne position lors de la prochaine distribution des portefeuilles.

Tout cela ne serait pas grave si « ces petits assassinats entre amis » ne contribuaient à finir de démolir le peu de crédibilité que ces «grands leaders politiques» ont encore chez nos concitoyens. Tout cela risque de nous conduire au pire.

En effet préoccupés par leurs seuls intérêts personnels, couverts par des médias dans le moule, quand ils n’en tirent pas indirectement avantage de leurs manigances, Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,les «édiles de la Nation» laissent la porte grande ouverte  aux lobbys en tout genre – OGM, Pesticide, Nucléaire, Agro-industrie, Pétrochimie, Pharmaco-industrie, Grande Distribution – qui avancent leurs pions à tous les échelons de la société et des lieux de pouvoir décisionnel.

C’est ainsi que ces lobbys en toute impunité se donnent les moyens d’imposer cyniquement une logique qui depuis plusieurs années maintenant ont sorti « l’humain » de la seule place qui devrait lui revenir au cœur des politiques publiques – santé, culture, éducation, justice, police –.

Ils tiennent tout. Ils achètent tout. Rien ne leur échappe même le vivant fait désormais l’objet d’un rapt intolérable de la part de ces prédateurs insatiables.

Malheur  à tous ceux qui auraient l’idée de se rebeller car la machine à détruire se met très vite en route. A la moindre alerte les mercenaires experts et médiatiques au service des grands intérêts économiques et financiers, payés par eux, montent au créneau.

Il suffit pour s’en convaincre de voir comment en à peine Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,vingt-quatre heures la meute pourrie des « salauds » s’est jetée sur le professeur Gilles-Eric Séralini pour contester la pertinence des travaux de son équipe de chercheurs de l’Université de Caen sur la nocivité des OGM NK03.

Outre le fait que la publication de cette étude a été validée par le comité de lecture de la revue scientifique « Nature » dont le sérieux est unanimement reconnu, la question doit se poser quant à la révision de l’évaluation de l’ensemble des Produits Génétiquement Modifiés, actuellement autorisés ou en cours d’autorisation de mise sur le marché.

Pourquoi la demande effectuée en 2011 auprès du Ministère de l’environnement concernant 46 OGM autorisés en Europe n’a-t-elle pas encore reçu à ce jour de réponse alors que 24 heures ont suffi pour s’en prendre à l’étude Gilles-Eric Séralini. Pourquoi ce deux poids deux mesures ?

Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,Pourquoi les Organismes Publiques chargé des mises sur le marché des OGM se contentent-ils des données fournies par les fabricants eux-mêmes sans même remettre en cause les méthodes utilisées ?

Pourquoi les études menées par Monsanto sur les produits pour lesquels l’entreprise demandent une mise sur le marché sont –elles exécutées sur une durée 8 fois moins longues que celle qui a été choisie par les équipes de Gilles-Eric Séralini dans sa propre étude.

Trop occupée à vider leurs querelles ridicules, au regard des questions majeures qui se posent pour l’avenir de la société au plan éthique social et sociétal, globalement les membres de la classe politique en situation de pouvoir de décision, hormis quatre ministres de l’environnement Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,– Corine Lepage, Ségolène Royale et Dominique Voynet – se sont bien gardés de s’engager clairement pour défendre les travaux du professeur Gilles-Eric Séralini et de ses équipes.

Tout cela en dit long sur le degré de corruption morale de notre société !

En attendant l’extrême droite doit se régaler en voyant les dégâts  que cette situation gravissime provoque dans le corps social laissé à l’abandon où de plus en plus nombreux sont les hommes et les femmes qui souffrent de ne pas être entendus et représentés.

A ceux qui seraient choqués par le ton intransigeant et sans doute injuste de ce billet pour ceux qui n’ont pas encore cédés aux sirènes des « salauds » qui pourrissent tout.

Ce billet est fait pour inciter les résignés, les endormis à relever la tête et à dire stop ça suffit, nous ne voulons pas attendre d’avoir atteint le fond pour réagir.

Il est fait aussi pour dire à ceux qui n’ont pas encore cédés, sortez de l’anonymat et participez à l’offensive Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,citoyenne qui s’impose désormais si nous ne voulons pas tous finir cobayes des multinationales de l’Agro-industrie, de la Pétrochimie et de la Pharmaco-industrie qui actuellement sont entrain de plomber notre santé et notre humaine nature.

29/09/2012

OGM poisons : Scandaleux, Inaceptable!

Une étude très approfondie produite par une équipe de scientifique dirigée par Gilles-Eric Séralini professeur de biologie moléculaire à l'université de Caen vient de conclure  à l’apparition d’un plus grand nombre de tumeurs et à une mortalité plus importante chez des rats nourris avec un maïs OGM de Monsanto.

Séralini, OGM, Monsanto, Marc Fellous, Figaro-Santé, EFSA, maïs OGM, Nicolas Defarge, Valérie Bris, Coopo France, Maïs NK603, Round up Ready, Challenge, Criigen, Auchan, Carefour, Frédéric Pagès, Ministre agriculture, Stéphane Le Foll, Université de Caen, Université de l'Illinois,Des images particulièrement choquantes de rats difformes et des commentaires argumentés ont été rendus publics attestant de la nocivité des OGM.

Des questions se posent également sur la neutralité effective et l’éthique de l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) qui autorise la mise sur le marché de ces OGM.

Actuellement, tant au niveau national qu’international, le monde scientifique, agricole, politique et syndical - soutien traditionnel des lobbies qui gravitent autour de Séralini, OGM, Monsanto, Marc Fellous, Figaro-Santé, EFSA, maïs OGM, Nicolas Defarge, Valérie Bris, Coopo France, Maïs NK603, Round up Ready, Challenge, Criigen, Auchan, Carefour, Frédéric Pagès, Ministre agriculture, Stéphane Le Foll, Université de Caen, Université de l'Illinois,Monsanto - s’agite assez « méchamment » pour tenter de décrédibiliser les travaux du Professeur Gilles-Eric Séralini dont le sérieux des travaux menés sur ces questions n’a jusqu’à présent jamais été mis en cause.

Tout y passe ! «Il manque des données chiffrées sur les tumeurs et les analyses biochimiques, mais aussi sur le régime alimentaire et l'historique de la souche de rats utilisée», indique au Figaro le toxicologue Gérard Pascal.

Également interrogé par le Figaro-santé, le Pr Marc Fellous, ancien président de la Commission du génie biomoléculaire, relève un manque d'information sur le Séralini, OGM, Monsanto, Marc Fellous, Figaro-Santé, EFSA, maïs OGM, Nicolas Defarge, Valérie Bris, Coopo France, Maïs NK603, Round up Ready, Challenge, Criigen, Auchan, Carefour, Frédéric Pagès, Ministre agriculture, Stéphane Le Foll, Université de Caen, Université de l'Illinois,régime alimentaire des rats : «A part le maïs OGM, on ne sait pas ce qu'ils ont mangé. De plus, le maïs renferme des mycotoxines, des substances naturelles fortement cancérigènes. A-t-on mesuré leur concentration? La publication ne le dit pas».

Coop France, par la voix de Valérie Bris qui s’est exprimée dans Challenges, concernant une  éventuelle interdiction d'importer des OGM, notamment du soja, brandi le chiffon rouge de l’augmentation des coûts, voir des ruptures d’approvisionnement pour l’alimentation du bétail : "Si c'est une mesure française, cela mettra l'élevage dans une situation de compétitivité désastreuse comparé aux autres pays européens".

La différence de prix entre le soja OGM et celui garanti sans OGM est estimée à 12%, toujours selon Challenges. 

Nicolas Defarge, l’un des co-auteurs de l’étude considère que les conclusions, pour le moins alarmantes, auxquelles ont abouti les travaux pourraient être extrapolées aux OGM autres que le maïs NK603 avec les mêmes résultats : "Si on fait (cette étude) avec du soja Round up Ready – autre OGM de Monsanto ndlr – comme celui qu'on importe, on va trouver des résultats similaires", a-t-il indiqué à Challenge.

Le Pr Séralini, enfonce le clou et accuse, «Le crime, c'est que ça n'ait pas été testé avant, que les autorités sanitaires n'aient pas exigé des tests plus longs alors qu'on est à 15 ans de commercialisation des OGM dans le monde».

Le maïs NK603 a jusqu'à présent fait l’objet de test que sur une période n’excédant pas trois mois. De même l’évaluation du Roundup sur le long terme avec ses adjuvants est une première.

De leur côté les médias américains donnent également de la voix pour décrédibiliser l’étude qui fait peur à Monsanto et ses auteurs.

«Ce n'est pas une publication scientifique innocente, mais un coup médiatique soigneusement préparé», assène dans le New York Times, un professeur sciences de l'alimentation à l'université de l'Illinois.

Ils ne manquent pas de préciser que le Pr Séralini est opposé aux OGM – ce qu’il n’a jamais caché –  et pointent que le Criigen – une association qui milite contre les biotechnologies – a financé ses travaux avec le soutien d’Auchan et Carrefour, leader de la grande distribution spécialistes, mais comme d’autres, en matière de vente de produits «bio» ou garantis sans OGM…

L’attaque est fielleuse et pleine de sous-entendus infectes et intolérables.

Comme est intolérable la position du Pr Frédéric Pagès – Président du comité scientifique du Haut conseil des biotechnologies.

Séralini, OGM, Monsanto, Marc Fellous, Figaro-Santé, EFSA, maïs OGM, Nicolas Defarge, Valérie Bris, Coopo France, Maïs NK603, Round up Ready, Challenge, Criigen, Auchan, Carefour, Frédéric Pagès, Ministre agriculture, Stéphane Le Foll, Université de Caen, Université de l'Illinois,Celui-ci – qui, invité par Stéphane Le Foll à rendre « le plus vite possible » ses résultats d’analyse de l’étude Séralini, a déclaré que lui et ses collègues prendraient «le temps nécessaire pour produire une analyse consistante sans impératif de calendrier» tout en s’élevant contre  «l'exploitation tout sauf scientifique des photos» des rats qui ont développé des tumeurs – certaines sont grosses comme des balles de ping-pong – et «l'hypermédiatisation» des travaux de l’équipe des chercheurs de l’Université de Caen.

De tels propos, qui soit dit en passant sont quelque peu méprisants à l’égard du Ministre mais aussi des Français, ne manquent pas de provoquer des doutes quant à la position de ce Professeur, de sa neutralité et de l’objectivité de ses futures conclusions.

Comme toujours lorsqu’il s’agit de santé ou d’environnement les citoyens sont confrontés à une situation où s'opposent non pas économie contre santé et écologie, mais profits avant santé et écologie!

La polémique engagée par les lobbies qui soutiennent les OGM, menacés dans leur futur,  n’a d’autre but que de détourner l’opinion publique du problème de fond que pose cette étude.

La réalité est que s'invitent dans nos assiettes des viandes dont les animaux ont été nourris avec des produits potentiellement dangereux, ce pour le plus grand intérêt des grandes firmes multinationales de l’agro-industrie semencière et alimentaire ainsi  que des biotechnologies au détriment de la santé des populations et des finances publiques des Etats.

Séralini, OGM, Monsanto, Marc Fellous, Figaro-Santé, EFSA, maïs OGM, Nicolas Defarge, Valérie Bris, Coopo France, Maïs NK603, Round up Ready, Challenge, Criigen, Auchan, Carefour, Frédéric Pagès, Ministre agriculture, Stéphane Le Foll, Université de Caen, Université de l'Illinois,Cette situation est scandaleuse et inacceptable !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu