Avertir le modérateur

31/05/2013

UMP Paris : l’union dans la totale désunion !

Ce vendredi matin les électeurs parisiens ont été appelés, dans le cadre d’une primaire, à voter pour désigner, parmi quatre NKM, Nathalie Kosciusko Morizet, Rachida Dati, UMP, Antoine Rufenacht, Anne Hidalgo,UMP, PS, Bertrand Delanoë, Nicolas Sarkozy, François Fillon, Jean-François Copé, Pierre-Yves Bournazel, Jean-François Legaret, Docapost, Franck Margain, Primaires UMP à Paris, La Droite Forte, FN, Guillaume Pelletier, Claude Goasguen,candidats - l'ex-ministre Nathalie Kosciusko-Morizet 40 ans, le maire du 1er arrondissement Jean-François Legaret 60 ans, le conseiller de Paris Pierre-Yves Bournazel 35 ans et l'élu régional Franck Margain 51 ans – celui ou celle qui bénéficiera de l'investiture UMP lors de la prochaine municipale à Paris en mars 2014.

Nathalie Kosciusko-Morizet est a priori la mieux placée pour l’emporter.

NKM, Nathalie Kosciusko Morizet, Rachida Dati, UMP, Antoine Rufenacht, Anne Hidalgo,UMP, PS, Bertrand Delanoë, Nicolas Sarkozy, François Fillon, Jean-François Copé, Pierre-Yves Bournazel, Jean-François Legaret, Docapost, Franck Margain, Primaires UMP à Paris, La Droite Forte, FN, Guillaume Pelletier, Claude Goasguen,Mais voilà entre haine recuite, soupçon de fraudes et divisions sur fond de positionnement à propos de la Loi Taubira concernant la question du mariage gay ce qui aurait dû être un exercice réussit de démocratie participative tourne au vinaigre.

Depuis plusieurs jours déjà les concurrents de NKM, Nathalie NKM, Nathalie Kosciusko Morizet, Rachida Dati, UMP, Antoine Rufenacht, Anne Hidalgo,UMP, PS, Bertrand Delanoë, Nicolas Sarkozy, François Fillon, Jean-François Copé, Pierre-Yves Bournazel, Jean-François Legaret, Docapost, Franck Margain, Primaires UMP à Paris, La Droite Forte, FN, Guillaume Pelletier, Claude Goasguen,Kosciusko-Morizet, avaient fait état de leurs doutes sérieux quant à la fiabilité des moyens techniques  mis en place par Docapost – une filiale de La Poste – pour les opérations de vote. Il semblerait en effet qu'aucun contrôle ne permette de s’affranchir d’éventuels cas d'usurpation d'identité, et que certains inscrits seraient empêcher de voter.

Jeudi, Jean-François Legaret, avait demandé la convocation en NKM, Nathalie Kosciusko Morizet, Rachida Dati, UMP, Antoine Rufenacht, Anne Hidalgo,UMP, PS, Bertrand Delanoë, Nicolas Sarkozy, François Fillon, Jean-François Copé, Pierre-Yves Bournazel, Jean-François Legaret, Docapost, Franck Margain, Primaires UMP à Paris, La Droite Forte, FN, Guillaume Pelletier, Claude Goasguen,urgence du Conseil supérieur de la primaire dénonçant une manœuvre tendant à faire passer auprès des électeurs le maire du 1er arrondissement de Paris pour un partisan déterminé du mariage gay.

Le même s’en prenant à Claude Goasguen, très façon Balladur mais politesse en moins: «Claude Goasguen est une grande gueule je lui demande de la fermer jusqu'à la fin de la campagne».

Aujourd’hui, les opérations de vote à peine engagées, le candidat soutenu par la «Droite Forte de l’ex Front National Guillaume Pelletier» Pierre-Yves Bournazel, dont on dit qu’il est le principal NKM, Nathalie Kosciusko Morizet, Rachida Dati, UMP, Antoine Rufenacht, Anne Hidalgo,UMP, PS, Bertrand Delanoë, Nicolas Sarkozy, François Fillon, Jean-François Copé, Pierre-Yves Bournazel, Jean-François Legaret, Docapost, Franck Margain, Primaires UMP à Paris, La Droite Forte, FN, Guillaume Pelletier, Claude Goasguen,challenger de Nathalie Kosciusko-Morizet réclame «la suspension du vote» pour cause de «tricheries». «Le conseil des primaires ne peut pas ne pas suspendre le vote, et ainsi cautionner ces tricheries... Aucun d'entre nous n'aura la légitimité nécessaire à l'issue d'un tel processus», a-t-il déclaré à 17 heures sur le parvis de l'Hôtel de Ville. Ambiance !

Le responsable de l’organisation de la primaire, l’expérimenté Antoine Rufenacht, dont la rigueur l’honnêteté intellectuelle et l’expérience politique ne peuvent être contestées a très sèchement répondu au  jeune «minot» aux dents mais un peu trop longues: «Il est hors de question de suspendre le scrutin. Cette déclaration est un petit coup de campagne d'un candidat mécontent».

Une manière diplomatique mais très ferme de signifier à Pierre-Yves Bournazel: circulez «petit» ce n’est pas le ¼ d’heure de jouer au c….

C’est qu’après le pataquès Copé-Fillon de cet automne, l’UMP NKM, Nathalie Kosciusko Morizet, Rachida Dati, UMP, Antoine Rufenacht, Anne Hidalgo,UMP, PS, Bertrand Delanoë, Nicolas Sarkozy, François Fillon, Jean-François Copé, Pierre-Yves Bournazel, Jean-François Legaret, Docapost, Franck Margain, Primaires UMP à Paris, La Droite Forte, FN, Guillaume Pelletier, Claude Goasguen,dont l’image n’est pas au zénith, ne peut pas se payer une nouvelle version, médiatico-politique cette fois, de règlement de compte à OK Corral qui ruinerait définitivement la primaire à venir pour la présidentielle 2017!

A moins que Nicolas Sarkozy ne soit à la manœuvre en sous-NKM, Nathalie Kosciusko Morizet, Rachida Dati, UMP, Antoine Rufenacht, Anne Hidalgo,UMP, PS, Bertrand Delanoë, Nicolas Sarkozy, François Fillon, Jean-François Copé, Pierre-Yves Bournazel, Jean-François Legaret, Docapost, Franck Margain, Primaires UMP à Paris, La Droite Forte, FN, Guillaume Pelletier, Claude Goasguen,main pour saboter l’affaire, lui dont on connait désormais l’estime qu’il porte à Jean-François Copé et François Fillon les qualifiant avec bien peu d’élégance de  «deux connards……qui font du mal à la droite».

Quoi qu’il en soit Nathalie Kosciusko-Morizet mérite mieux comme soutien pour ce début de campagne que ce NKM, Nathalie Kosciusko Morizet, Rachida Dati, UMP, Antoine Rufenacht, Anne Hidalgo,UMP, PS, Bertrand Delanoë, Nicolas Sarkozy, François Fillon, Jean-François Copé, Pierre-Yves Bournazel, Jean-François Legaret, Docapost, Franck Margain, Primaires UMP à Paris, La Droite Forte, FN, Guillaume Pelletier, Claude Goasguen,détestable spectacle de l’union dans la désunion. D’autant qu’en l’état, face à Anne Hidalgo – la candidate imposée par Bertrand Delanoë, confirmée par le PS à l’issue d’un scrutin où elle était seule candidate –  ses chances paraissent plutôt raisonnables.

L’UMP dans son ensemble ferait bien d’entendre la réaction de NKM, Nathalie Kosciusko Morizet, Rachida Dati, UMP, Antoine Rufenacht, Anne Hidalgo,UMP, PS, Bertrand Delanoë, Nicolas Sarkozy, François Fillon, Jean-François Copé, Pierre-Yves Bournazel, Jean-François Legaret, Docapost, Franck Margain, Primaires UMP à Paris, La Droite Forte, FN, Guillaume Pelletier, Claude Goasguen,Rachida Dati sur Twitter: «Fortes tensions, divisions, suspicions de fraude, faible engouement, c'est ce que j'avais, hélas, prédit ! Que l'on en finisse vite et que l'on commence la seule bataille utile aux Parisiens : celle contre la gauche sortante !»

06/04/2012

Grave évènement à la Centrale de Penly

 Centale de Penly, Tchernobyl, Fukushima, ASN, EDF, Circuit primaire, Départ de feux, Jean-Christophe Niel, Centrale de Cattenom, Centrale de Saint-Laurent des Eaux, réacteur N°2 centrale de Penly, gouvernement, Eric Besson, Nicolas Sarkozy, NKM, Stop EPR, RSN, Réseau Sortir du Nucléaire Grennpeace,Jeudi 5 avril à 12h 30 un grave incident s’est produit à Penly ! Deux départs de feux  sur une pompe du circuit primaire du réacteur n°2 de la centrale nucléaire ont détérioré l’étanchéité de l’installation en cause et provoqué une fuite d’eau radioactive.

Evoquant d’abord « un dégagement de fumée sans feu » EDF a bien été obligé de reconnaître plus tard la réalité des faits qui ont entraîné l’arrêt d’urgence du réacteur et sa mise à l’arrêt à froid.

A savoir la rupture de l'étanchéité du circuit primaire du réacteur et une fuite d’eau radioactive de 2300 litres/heure.

 Centale de Penly, Tchernobyl, Fukushima, ASN, EDF, Circuit primaire, Départ de feux, Jean-Christophe Niel, Centrale de Cattenom, Centrale de Saint-Laurent des Eaux, réacteur N°2 centrale de Penly, gouvernement, Eric Besson, Nicolas Sarkozy, NKM, Stop EPR, RSN, Réseau Sortir du Nucléaire Grennpeace,Rappelons qu’une fuite du circuit primaire d’un réacteur n’est en rien une banale anomalie de fonctionnement. Le fluide présent dans le circuit primaire d’un réacteur circule dans la cuve. Son rôle consiste à refroidir le combustible radioactif.

C’est pour éviter l’emballement de la réaction à l’intérieur du système qu’il importe que ce combustible soit refroidit de façon constante. L’absence de refroidissement peut, en effet, potentiellement générer une perturbation brutale de la réaction en chaine dans le cœur du réacteur avec pour conséquences une dégradation des structures de l’ensemble.

De plus le liquide qui s’échappe d’un circuit primaire de réacteur est chargé en radionucléides potentiellement dangereux pour l’environnement mais également pour la santé des intervenants sur incident qu’ils soient pompiers ou simples travailleurs du nucléaire.

Cette défaillance est donc extrême grave !

Comme à l’accoutumée l’opérateur EDF et l’ASN – Autorité de  Centale de Penly, Tchernobyl, Fukushima, ASN, EDF, Circuit primaire, Départ de feux, Jean-Christophe Niel, Centrale de Cattenom, Centrale de Saint-Laurent des Eaux, réacteur N°2 centrale de Penly, gouvernement, Eric Besson, Nicolas Sarkozy, NKM, Stop EPR, RSN, Réseau Sortir du Nucléaire Grennpeace,Sureté Nucléaire – y sont allés bon cœur en propos rassurants «les eaux provenant de la fuite ont été collectées par des circuits prévus à cet effet», ont-ils indiqué, ils sont situés «à l’intérieur du bâtiment réacteur», «Cet incident n’a eu aucune conséquence sur l’environnement» et tatata et tatata.

L’ASN a « provisoirement classé cet évènement en niveau 1 sur l’échelle INES", qui va de 1 – anomalie –  à 7 – accident majeur – »

Si l’on peut admettre un souci chez les «institutionnels» de chercher à rassurer les populations, il faut dire que ces discours récurrents, qui à chaque fois sont débités par des responsables dont l’expression mécanique donne à croire qu’ils ne croient même pas eux-mêmes à ce qu’ils disent, sont proprement insupportables !

Cette fois encore, on aura, côté opérateur EDF et ASN, tout tenté pour minimiser la gravité de ce qui s’est produit à Penly. Mais sur  le principal, l’origine des départs de feux, rien encore n’a été dit !

Et c’est pourtant bien là sur les raisons de ces départs de feux qu’il est important d’informer les citoyens et les consommateurs qui financent ces installations.

29 personnes ont été mobilisées pour maîtriser et éteindre les départs de feux, pas deux, pas trois, vingt-neuf. C’est dire si le feu était important ! Un des intervenants a été brûlé. « Il s’agit d’une blessure limitée » s’est empressé d’indiqué Jean-Christophe Niel, le directeur général de l’ASN.

 Centale de Penly, Tchernobyl, Fukushima, ASN, EDF, Circuit primaire, Départ de feux, Jean-Christophe Niel, Centrale de Cattenom, Centrale de Saint-Laurent des Eaux, réacteur N°2 centrale de Penly, gouvernement, Eric Besson, Nicolas Sarkozy, NKM, Stop EPR, RSN, Réseau Sortir du Nucléaire Grennpeace,Ce même jeudi un des réacteurs de la centrale de Saint Laurent des Eaux a été arrêté en urgence. Il y a peu c’est à la centrale de Cattenom qu’il était procédé à une série d’arrêts de réacteur non prévus au programme normal de maintenance.

L’ensemble des centrales du parc nucléaire français a subit avec succès, si l’on en croit EDF, les « stress tests » requis après la catastrophe de Fukushima !

Comment peut-on admettre ces incidents à répétition sans, d’une manière ou d’une autre, remettre en cause la fiabilité générale de la sureté des installations nucléaires françaises ?

Comment continuer à accepter sans réagir, les affirmations du gouvernement et des instances industrielles concernées qui ne cessent d’affirmer et de vanter la «qualité exceptionnelle» du savoir-faire hexagonal en la matière?

 Centale de Penly, Tchernobyl, Fukushima, ASN, EDF, Circuit primaire, Départ de feux, Jean-Christophe Niel, Centrale de Cattenom, Centrale de Saint-Laurent des Eaux, réacteur N°2 centrale de Penly, gouvernement, Eric Besson, Nicolas Sarkozy, NKM, Stop EPR, RSN, Réseau Sortir du Nucléaire Grennpeace,N’en déplaise à l’ASN, à EDF, à AREVA et au gouvernement, chaque nouvel événement du type de celui qui vient de se produire à Penly est une preuve flagrante que la sûreté du parc nucléaire français est désormais défaillante.

Ceci est d’ailleurs probablement dû à l’affaiblissement naturel des installations lié au vieillissement réel de celles-ci.

Plus que jamais s’impose, la fermeture des centrales en fin de vie, un débat national sur les choix politiques futurs de la France en matière d’énergie, débat à la conclusion duquel devra être proposé clairement aux Français de Sortir du Nucléaire.

S’agissant des décisions requises immédiatement.

Il convient d’abord d’inscrire à l’agenda de la direction de la centrale de Penly la mise en oeuvre d’une procédure complète et contradictoire de retour d’expérience concernant le très grave événement qui vient de se produire.

Puis d’imposer aux directions des centrales du parc nucléaire hexagonal, un audit complet de l’ensemble des joints de circuit primaire des réacteurs actuellement en service.

 Centale de Penly, Tchernobyl, Fukushima, ASN, EDF, Circuit primaire, Départ de feux, Jean-Christophe Niel, Centrale de Cattenom, Centrale de Saint-Laurent des Eaux, réacteur N°2 centrale de Penly, gouvernement, Eric Besson, Nicolas Sarkozy, NKM, Stop EPR, RSN, Réseau Sortir du Nucléaire Grennpeace,Enfin de planifier la réalisation des mesures correctives nécessaires à garantir un niveau de sûreté des installations, à la mesure du risque engendré par l’industrie nucléaire, largement connu depuis les catastrophes de Tchernobyl et Fukushima.

L’ensemble des conclusions des dispositions arrêtées, devront en outre être toutes rendues publiques.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu