Avertir le modérateur

11/03/2013

Situation politique en Syrie

Eviter le scenario somalien

MOSCOU, 11 mars 2013 - RIA Novosti

197696927.jpgLe règlement politique constitue la seule option pour empêcher que la Syrie ne connaisse une «somalisation», c’est-à-dire la disparition du gouvernement central doublée d'une lutte entre factions rivales, a déclaré lundi à Moscou le membre du Comité de coordination de l'opposition syrienne à l'étranger Haytham Manaa.

«Nous sommes fermement attachés à l'idée que seul le dialogue politique peut sauver la Syrie de la somalisation. Heureusement, cette opinion est partagée aujourd'hui par plusieurs responsables de la Coalition nationale de l'opposition, ainsi que par un nombre important de commandants militaires et de fonctionnaires d'Etat», a estimé l'opposant syrien lors de négociations avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

L’UE invite la Russie à adopter une approche plus constructive2

Syrie: l'UE invite la Russie à adopter une approche plus constructive© AFP/ Georges GobeBRUXELLES, 11 mars - RIA Novosti

196299006.jpgL'Union européenne souhaite que la Russie assume un rôle «plus constructif » dans le règlement du conflit syrien, a déclaré lundi à Bruxelles le ministre irlandais des Affaires Eamon Gilmore.

«Nous avons l'intention de discuter des possibilités pour la Russie de jouer un rôle plus constructif face à ce problème », a annoncé M. Gilmore aux journalistes au seuil d'une réunion des chefs des diplomaties des 27.

Réunis à Bruxelles, les ministres européens envisagent d'évoquer la situation en Syrie avec l'émissaire spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie Lakhdar Brahimi.

Plus tôt dans la journée, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a reproché aux « sponsors étrangers de l'opposition intransigeante» de freiner le lancement d'un dialogue politique en Syrie.

Depuis la mi-mars 2011, la Syrie est secouée par un puissant mouvement de contestation du régime en place qui a fait, selon l'Onu, près de 70.000 morts et plus d'un million de réfugiés.

Les pays occidentaux soutiennent les rebelles et cherchent à obtenir le départ du président Bachar el-Assad. La Russie prône un règlement politique et appelle les parties à entamer d'urgence un dialogue inter syrien.

Les sponsors de l'opposition freinent le lancement d'un dialogue

Situation en Syrie© REUTERS/ Giath TahaMOSCOU, 11 mars 2013- RIA Novosti

197501225.jpgLe lancement du dialogue politique inter syrien est freiné par ceux qui financent les représentants de l'opposition la plus intransigeante, a déclaré lundi à Moscou le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

« La situation en Syrie ne s'améliore pas, bien que toutes les parties en conflit soient plus convaincues que jamais de la nécessité de mettre immédiatement fin aux violences et d'entamer un dialogue. Mais ceux qui s'y opposent restent nombreux, notamment les sponsors étrangers de l'opposition intransigeante », a déclaré le ministre lors d'une rencontre avec Haytham Manna, responsable à l'étranger du Comité national de coordination pour le changement démocratique (CNCD) en Syrie.

Depuis la mi-mars 2011, la Syrie est secouée par un puissant mouvement de contestation du régime en place qui a fait, selon l'Onu, près de 70.000 morts et plus d'un million de réfugiés.

Les pays occidentaux soutiennent les rebelles et cherchent à obtenir le départ du président Bachar el-Assad. La Russie prône un règlement politique et appelle les parties à entamer d'urgence un dialogue inter syrien.

Source : RIA Novosti

Pour en savoir plus Sur le même sujet

Multimédia

08/01/2013

Depardieu : Russe-Poutine en correctionnelle

depardieu632.jpgPlus les jours passent et plus il peaufine son image de minable ce Depardieu qui poursuit son périple à l’est, là où souffle le vent glacé de la démocratie malmenée.

D’Ouzbékistan où, pour quelques poignées de roubles, il depardieu-poutine_scalewidth_630.jpgs’est affiché avec la fille du potentat local, en passant par Grozny pour crier avec ferveur  son «Gloire à la Tchétchénie, gloire à Kadyrov», le voilà désormais dans les bras de Vladimir Poutine, à qui il donne du «tu», pour, cette fois, vanter la «grande démocratie russe».

S’il faut bien reconnaître que la Russie d’aujourd’hui n’est pas l’URSS d’avant Gorbatchev, force est de constater que ce pays reste loin, bien loin,  de ce qu’il est généralement attendu de la part de ceux qui revendiquent la qualité de grandes démocraties.

Les chanteuses  de Pussy Riot en savent quelque-chose, elles qui pour avoir appelé la Vierge Marie, dans la cathédrale Saint-Sauveur de Moscou, afin qu’elle délivre la Russie de Poutine, se sont retrouvées au niouf, vite fait bien fait pour «hooliganisme».

Bon, Vladimir ne plaisante pas avec l’étiquette.

Gérard Depardieu n’en a cure. Pris dans le jeu de ses extravagances, il donne, pour assouvir sa pitoyable  vengeance à l’égard de son pays, dans le rôle méprisable du flagorneur d’un puissant  – Vladimir Poutine –  jusqu’à le tutoyer ostensiblement en public.

La réalité est bien plus dure et plus cynique pour le «minable» à l’orgueil  «blessé» aveuglé par ses fantasmes !

Lui l’acteur de talent, en échange de la nationalité russe, d’un passeport et d’un appartement  le voilà, bel et bien, ria-1008254-jpg_883730.jpgdevenu comme un pantin à l’esprit désarticulé la triste marionnette complaisante, du Chef du Kremlin qui, assez intelligemment, a su se saisir, du comédien à l’égo surdimensionné  mais très populaire en Russie, pour se faire une bonne opération de communication auprès de son opinion public.

Après tout si Gérard Depardieu a voulu, à travers cette expédition en terre russe, faire un bras d’honneur aux Brigitte Bardot, Gorbatchev, Vladimir Poutine, URSS, Ouzbékistan, Tchétchénie, Grozny, Kadyrov, Pussy Riot, hooliganisme, Gérard Depardieu, Minable, Kremlin, Moscou, Plaider coupable, Palais de Justice de Paris, Tribunal correctionnel, Taux d'alcool dans le sang, conduire en état d'vresse, DSK, Dominique Strass Kahn, Monténégro,ministres du gouvernement français et au Président de la République, c’est son problème, nous verrons bien comment tout cela se terminera pour lui! Comme cela sera le problème de Brigitte Bardot qui menace de demander la nationalité russe.

Le problème pour nous c’est qu’il ne sait pas s’arrêter et Brigitte Bardot, Gorbatchev, Vladimir Poutine, URSS, Ouzbékistan, Tchétchénie, Grozny, Kadyrov, Pussy Riot, hooliganisme, Gérard Depardieu, Minable, Kremlin, Moscou, Plaider coupable, Palais de Justice de Paris, Tribunal correctionnel, Taux d'alcool dans le sang, conduire en état d'vresse, DSK, Dominique Strass Kahn, Monténégro,qu’au fond toutes ses extravagances et ses postures sur-jouées sont en fait en train de tourner à la farce insupportable d’une personnalité narcissique qui se présente à tort en persécuté  des plus hautes  autorités françaises et cela terni l’image internationale de notre Pays.

Convoqué au Palais de justice de Paris pour répondre, dans le cadre d’une procédure dite de  «plaider coupable», pour une infraction constatée le 29 novembre à Paris, Gérard Depardieu a décidé de ne pas se présenter alors que la procédure exige la présence du prévenu à l’audience et que celle-ci initialement prévue en décembre 2012  avait été déjà reportée à sa demande.

Pour mémoire, il faut rappeler que  ce 29 novembre Gérard Depardieu a été  victime d'un accident de scooter 1216191_de-quoi-depardieu-est-il-le-nom.jpgsans gravité , que son état a nécessité un contrôle d’alcoolémie auquel il ne s’est soumis que difficilement et que ce contrôle a révélé qu’il circulait avec  un taux d'alcool dans le sang de 1,8 g par litre de sang alors que le taux limite autorisé en France est de 0,5 g.

Pour cette infraction, Gérard Depardieu est susceptible d’une condamnation à 4 500 euros d'amende, d’un retrait de 6 points sur le permis de conduire et d'une peine de prison pouvant aller jusqu'à deux ans.

Pourquoi Gérard Depardieu ne s’est-il pas présenté ce matin à cette audience qui lui aurait évité un procès en bon et due forme devant le Tribunal correctionnel?

La réponse est à demander à l’intéressé mais on peut toutefois noter qu’en correctionnelle la présence du prévenu n’est pas exigée.

Celui-ci  a fait savoir qu’il était au Monténégro pour Brigitte Bardot, Gorbatchev, Vladimir Poutine, URSS, Ouzbékistan, Tchétchénie, Grozny, Kadyrov, Pussy Riot, hooliganisme, Gérard Depardieu, Minable, Kremlin, Moscou, Plaider coupable, Palais de Justice de Paris, Tribunal correctionnel, Taux d'alcool dans le sang, conduire en état d'vresse, DSK, Dominique Strass Kahn, Monténégro,discuter les conditions de sa participation dans un film qui retracera les frasques d’une autre « piteuses » de nos stars nationales, politique cette fois, puisqu’il s’agit de Dominique Strauss Khan.

Bon d’accord, mais depuis décembre il avait largement le temps d’aménager son agenda personnel.

Du coup on peut légitiment émettre des doutes et se dire qu’en plus de se montrer arrogant et méprisant Gérard Depardieu fait aujourd’hui  preuve d’une grande lâcheté.

Si boire inconsidérément et ne pas se maîtriser  relève Brigitte Bardot, Gorbatchev, Vladimir Poutine, URSS, Ouzbékistan, Tchétchénie, Grozny, Kadyrov, Pussy Riot, hooliganisme, Gérard Depardieu, Minable, Kremlin, Moscou, Plaider coupable, Palais de Justice de Paris, Tribunal correctionnel, Taux d'alcool dans le sang, conduire en état d'vresse, DSK, Dominique Strass Kahn, Monténégro,d’une forme de non-respect de soi,  conduire en état d’ivresse en prenant le risque de provoquer de graves accidents est particulièrement détestable car c’est montrer que l’on ne respecte pas les autres.

Il faut espérer qu’il reste à Gérard Depardieu deux roubles d’intelligence pour le comprendre. Mais cela n’est visiblement pas suffisant pour qu’il puisse l’assumer face à un juge.

Il s’est  défilé, c’est minable !

Brigitte Bardot, Gorbatchev, Vladimir Poutine, URSS, Ouzbékistan, Tchétchénie, Grozny, Kadyrov, Pussy Riot, hooliganisme, Gérard Depardieu, Minable, Kremlin, Moscou, Plaider coupable, Palais de Justice de Paris, Tribunal correctionnel, Taux d'alcool dans le sang, conduire en état d'vresse, DSK, Dominique Strass Kahn, Monténégro,Pas grave pour Gérard Depardieu, il dispose des moyens de se payer les services d’un bon avocat qui ira à la barre à sa place lui trouver toutes les  bonnes excuses à ses débordements.

Et puis si le Tribunal décidait de lui retirer son permis de conduire, il pourra toujours aller demander à Vladimir Poutine de lui avoir un permis de conduire russe.

En Russie lorsque l’on conduit, le taux d’alcool toléré dans le sang est de 0g ! Dur pour le nouveau citoyen de la «grande démocratie» qui aurait alors à bien surveiller sa consommation de vodka !

08/06/2010

On ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif!

GAZA humanitaire.jpgL’attaque sanglante et meurtrière du 31 mai du commando de la marine Israélienne contre le cargo de la « Flottille de la Liberté » qui faisait route vers Gaza a suscité un grand mouvement d’indignation partout dans le monde, y compris en Israël.

Après les premières réactions de Tel Aviv pour soutenir ses soldats, Benjamin NETANYAHOU a rejeté dimanche soir toute idée de mise en place d’une commission d’enquête internationale à propos de l’assaut contre le cargo Turc Mavi Marmara.

Ce rejet a été connu tout de suite après que Michael Oren l'ambassadeur d'Israël aux Etats-Unis a déclaré "Israël est un Etat démocratique. Israël a la capacité et le droit d'enquêter par lui-même, de n'être un objet d'enquête pour aucune commission internationale".

2009-09-06T193943Z_01_APAE585130H00_RTROPTP_3_OFRWR-PROCHE-ORIENT-20090906.jpgBenjamin NETANYAHOU qui a choisi de s’allier à l’extrême droite pour former son gouvernement, compte parmi les plus radicaux des dirigeants du pays depuis la création de l’Etat d’Israël est incapable de sortir de sa prison idéologique qui lui fait refuser tout ce qui ne va pas dans le sens des options les plus radicales du projet des pères fondateurs de la patrie.

Il est vrai que jusqu’à ce jour la politique du fait accomplie menée par les faucons de Tel Aviv n’a pas rencontré d’obstacle bien solide.

L’arrogance et la duplicité de ces dirigeants dont la propagande tente de faire croire qu’ils veulent la paix pendant qu’ils construisent le mur de la « nouvelle honte planétaire » vient de trouver ses limites.

Que peut-on porter au crédit de Benjamin NETANYAHOU en termes d’effort pour faire aboutir une solution pacifique du conflit israélo-palestinien ?

lieberman.jpgSon alliance avec le parti de l’extrémiste de droite Avigdor Liberman, Israël Beitenou dont le gros de la plate-forme politique se résume un plan de déplacement des populations arabes en dehors d’Israël ? La nomination du même Avigdor Liberman comme ministre des affaires étrangères d’Israël ? La présence dans sa coalition gouvernementale du parti religieux ultra orthodoxe Shas ?

Ou encore, le refus de procéder au gel définitif de la colonisation en territoire palestinien occupé dont chacun sait qu’il constitue un préalable chez les Palestiniens pour reprendre les négociations de paix?

Et encore, la provocation de l’annonce de la construction de nouvelles colonies Cisjordanie au moment même où le vice-président américain, Joe BINDEN, se rendait à Jérusalem pour relancer le processus de paix ? L’intransigeance et les provocations concernant le statut de Jérusalem, ville sainte des religions musulmane chrétienne et juive ?

La liste est longue des manquements de cet homme en faveur de la Paix.

Tout le mondeconnaît le proverbe qui dit qu’ « on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif ».

Si Benjamin NETANYAHOU, n’est bien sur pas assimilable physiquement à un âne, on peut à bon droit estimer que pour l’instant il ne veut pas boire et surtout pas boire à la Paix.

2 peuples 2 états.jpgQu’il n’ait pas soif de Paix, après tout ce ne serait pas grave en soi s’il n’engageait que lui et les électeurs qui l’ont élu! Mais ce n’est pas ou plus le cas ! Ce qui s’est passé avec cet assaut « de malheur » c’est qu’aujourd’hui Benjamin NETANYAHOU n’engage pas que lui-même et la sécurité d’Israël tout entier.

Benjamin NETANYAHOU, alors que d’autres moyens existent pour assurer les intérêts et la sécurité d’Israël, est en train de se couper des ses alliés traditionnels et de mettre en danger la sécurité mondiale ! Et cela n’est pas acceptable !

La radicalisation Turque, et surtout la constitution d’un axe Moscou-Ankara-Téhéran ne présage rien de bon! Le climat de crise dans lequel se débat l’ensemble du monde est propice à toutes les aventures et désastres aux conséquences les plus imprévisibles.

Planète.jpgLa fermeté est aujourd’hui plus que jamais de rigueur. Il faut que cesse cette escalade qui voit les belliqueux l’emporter sur les pacifiques. L’union européenne, les USA, la Russie et la Chine doivent désormais imposer les solutions auxquelles le gouvernement NETANYAHOU ne veut pas se plier.

20:08 Écrit par Bernard FRAU dans 10. International | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : jérusalem, liberman, ankara, téhéran, moscou | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu