Avertir le modérateur

03/04/2013

Rassemblement Citoyen : Convention du Dimanche 24 mars 2013

Intégralité de l’Intervention prononcée au Théâtre du Soleil de la Cartoucherie de Vincennes

«Parmi les priorités principales du «Rassemblement Citoyen» figure "le retour à l'idéal républicain" comme base de la reconquête d’une confiance populaire en l’avenir.

Comment aujourd’hui nos concitoyens pourraient-ils garder confiance dans l’avenir alors que chaque jour apporte son lot d’informations qui toutes concourent à les faire douter.

Comment nier que nous traversons une crise majeure qui touche à tout et nous interpelle tous !

A chaque consultation électorale le clivage droite /gauche permet, aux formations dominantes, qui tiennent le pouvoir à tous les échelons administratifs de la Nation, de faire des promesses en direction de leur clientèle pour ensuite une fois aux manettes expliquer pourquoi elles ne pourront pas les tenir.

Les vainqueurs ne sont plus élus sur leur programme mais parce que leurs adversaires, les sortants, se sont littéralement fait jeter.

Trop souvent éloignés du terrain les représentants de ces partis dominants ne sont plus à l’écoute.

Cela se traduit par un grave décrochage citoyen, que viennent renforcer les multiples «affaires» qui ces derniers mois ont défrayé l’actualité.

La radicalisation de l’opinion publique, les accents populistes des extrêmes, la montée du racisme et de l’antisémitisme en sont les marques les plus visibles !

Cette crise nous interpelle individuellement en tant que citoyen, car au fond si demain notre Pays devait être submergé par une vague noire nous n’aurions à nous en prendre qu’à nous-mêmes.

La République «la chose publique» est notre propriété collective et il anormal qu’au final certains s’en soit approprié les leviers de commande, laissant les citoyens spectateurs d’une parodie de débat démocratique, car au fond ils (les partis de gouvernements) s’accordent pour perpétuer un système qu’ils ne veulent pas faire bouger et qui pourtant doit changer sur les plans institutionnel, social, économique et écologique.

Le refus systématique des communautarismes, l’application stricte du principe de laïcité et la réaffirmation de l’unicité de la République doivent être inscrits au cœur de cette reconquête républicaine que nous appelons de nos voeux.

Le renouvellement des élites au service de la Nation – à travers le Non-cumul des mandats, la limitation du nombre de renouvellement des mandats, la parité homme-femme, le statut de l’élu, l’introduction de la proportionnelle dans les scrutins nationaux – en sera le moyen incontournable.

L’heure est à l’offensive citoyenne responsable et républicaine afin de reprendre la main. Nous voulons être acteurs de notre destin et de celui de la Nation.

Acteurs de la République, statut qui trop longtemps nous a été confisqué et il faut bien le dire que par confort intellectuel nous avons abandonné.

Jean Jaurès  dans l’un de ses discours a prononcé une phrase qui me paraît de circonstance en ce jour de Convention nationale de lancement du «Rassemblement Citoyen» : «Je veux essayer de construire une citée d’espérance où l’homme s’aperçoit que les étoiles existent».

N’est-ce pas au fond ce à quoi nous invitons aujourd’hui nos concitoyens à bâtir avec nous? »  

Bernard FRAU  Délégué Général

Humanisme-Ecologie-République

02/04/2013

"Pourquoi j'ai lancé le Rassemblement Citoyen"

Le 25/03/2013 par Corine Lepage

images4.jpgBeaucoup l'ont rêvé. Vous allez la réaliser. Aujourd'hui, une nouvelle page s'ouvre pour faire de la politique en France. Celle de la coopérative politique, de citoyens et d'acteurs du changement que nous lançons ensemble, aujourd'hui.

Vous êtes, nous sommes le mouvement de la transition sous toutes ses formes. La société civile monte en puissance car nombre de nos concitoyens souhaitent se réapproprier leur propre destin et ne croient plus en la politique. Certains s'unissent contre et c'est relativement facile.

Il ne s'agit pas de s'unir contre quelque chose, mais de se rassembler pour porter des valeurs communes, dans un même objectif, ici et maintenant mais aussi pour les générations futures. Nous rassemblons pour.

Comment et pourquoi?

Comment d'abord. En prenant le chemin inverse du chemin politique habituel.

La coopérative politique part du bas pour aller vers le haut. Elle impulse des rassemblements citoyens locaux, pourquoi pas thématiques, qui vont se constituer pour coopérer et mettre en œuvre la transition.

La coopérative politique assure une représentation égale de la société civile et des responsables politiques. Le rassemblement est celui de mouvements politiques comme le parti du vote blanc et sans doute CAP 21 en juin et d'autres, d'associations citoyennes mais aussi de responsables politiques venus du centre et en particulier du Modem, d'EELV, des radicaux de gauche qui partagent la même conviction: le temps des partis politique traditionnels est révolu.

L'implosion à laquelle nous assistons avec la multiplication des affaires politico-financières témoigne de ce que l'organisation des partis politiques et du financement des campagnes n'est plus supportable par l'immense majorité de la société. L'océan qui se creuse entre une classe politique qui veut s'auto réguler en dehors du droit commun et une société qui souffre et qui trépigne de ne pouvoir agir efficacement devient un danger majeur pour la démocratie.

Le premier objectif du rassemblement citoyen est d'assurer en son sein la coopération entre responsables politiques expérimentés mais innovants et les acteurs du changement de la société civile, les responsables économiques, associatifs, créatifs culturels, universitaires qui ont décidé de briser un tabou et d'accepter de prendre en charge l'avenir de la cité.

C'est une gageure pour les politiques comme pour ceux qui ne le sont pas mais c'est à ce prix et à ce prix seulement que la transition politique indispensable pour nous permettre d'accéder au Nouveau Monde est possible.

Pourquoi? La bonne nouvelle c'est que si la société française est bloquée à son sommet, elle est extrêmement vivace et vivante à abeille.jpgsa base. La capacité d'essaimer les meilleures pratiques, de convaincre par l'exemple de ce qui marche, de transposer dans notre pays des solutions innovantes venues de tous les pays du monde y compris de solutions nouvelles venues des pays du sud imaginées grâce à l'interconnexion dans les pays du Sud est remarquable.

Nous avons des atouts exceptionnels: nos concitoyens d'abord mais aussi notre territoire y compris ultramarin et notre culture.

L'objectif est de retrouver l'enthousiasme, la confiance en nous, une dynamique en partant de ces réalités. C'est ce que visent les bases politiques du rassemblement citoyen

Quatre axes structurants permettent la transition

La transition économiqueavec la 3e révolution industrielle qui marie nouveau modèle énergétique et internet, économie circulaire et circuits courts. Avec l'agroécologie, les ENr, la transformation des modes de production, de l'habitat, des transports, des modes de travail, le nouveau monde se dessine.

cd41eeba-1ba2-11e2-a997-026c80e604cc-493x328.jpgNos investissements, notre inventivité, notre capacité à adapter des solutions venues d'ailleurs doivent être mobilisés dans le double objectif de sortir de la société du pétrole et du nucléaire et créer des emplois pour tous.

L'entreprenariat sous toutes ses formes est indispensable pour changer le modèle du capitalisme financier qui nous prive de liberté

La transition sociétaleavec la sécurité humaine comme objectif pour gérer les risques dans la société complexe et incertaine qui est la nôtre. La sécurité touche tous les domaines de l'alimentation au travail, de la santé aux risques naturels, de la rue aux risques financiers. Il n'y a pas de vie sans risque, mais il n'y a pas de démocratie sans choix collectifs.

Entre risque subi et risque choisi, il y a l'espace du choix politique et démocratique. L'honnêteté et la transparence sur les risques, leurs coûts les moyens de les réduire sont des impératifs.

C'est la transition politique, en revenant à l'éthique élémentaire du pacte républicain et en sortant de la novlangue qui prétend nous faire prendre des vessies pour des lanternes. La probité et l'alignement sur les règles des pays du nord en ce qui concerne la lutte contre la corruption, les trafics d'influence, les financements occultes, les conflits d'intérêt est une urgence démocratique.

L'indépendance de la justice, mise à mal par ceux-là même qui ont incarné l'Etat, la soumission du politique au droit commun, la suppression du cumul des mandats, sont des réformes indispensables.

De même, la fermeté sur la laïcité, l'égalité et la lutte contre toutes les discriminations, l'égalité des chances à commencer par celles des jeunes ne doivent pas être des slogans mais des réalités.

C'est la transition dans notre modèle de construction de l'Europe. L'Europe des lobbys est une aberration. Il s'agit de celle qui ne connaît que le marché intérieur et la destruction de règles protectrices des Européens alors même que nos principaux concurrents économiques, États-Unis ou Chine en font une spécialité.

Rêvons d'États-Unis d'Europe, dans lesquels les citoyens Parlement de strasbourg.jpgeuropéens exerceraient réellement le pouvoir en élisant les institutions mais aussi en disposant de droits propres pour proposer ou pour s'opposer, que ce soit au niveau national ou au niveau européen, le droit de pétition suivi d'effets et la banalisation du recours au référendum doivent devenir de véritables instruments au bénéfice de nos concitoyens.

La gageure est immense. Dans un pays qui compte aujourd'hui 3 millions de chômeurs, 10 millions de précaires, et une forme d'anesthésie, l'heure n'est plus à attendre de l'État ou de quiconque les solutions.

L'heure est à nous retrousser les manches, à changer de braquet pour faire de la politique au sens grec du terme, c'est à dire en s'intéressant véritablement à la vie de la cité et à l'intérêt général.

Passons des discours aux actes! Ensemble, nous allons agir pour que le changement se mette en place. Le meilleur est AVENIR.

Plus d'informations sur Le Rassemblement Citoyen

lerassemblementcitoyen.fr

 

13/01/2012

Présidentielle 2012 : Eva pas bien, mais pas bien du tout.

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, Eva Joly, la candidate EE- Les Verts à la prochaine élection présidentielle, vient de déclarer, dans un meeting de campagne au Bataclan à Paris, qu’elle voulait que «Juifs et Musulmans puissent célébrer Kippour et l’Aïd-el-kébir lors d’un jour férié» car a-t-elle dit «l’égalité et la laïcité auront avancé dans notre pays». Selon la candidate une telle décision permettrait que «chaque religion ait un égal traitement dans l’espace public»

Après ses déclarations fustigeant les défilés militaires du 14 juillet, après ses regrets exprimés de voir commémorer le 11 novembre, après s’être élevée contre le fait que l’on puisse honorer Jeanne d’Arc, l’ex magistrate, qui dans cette élection présidentielle prétend «représenter la France qui n’est pas bien née», en est arrivée maintenant à nous servir un brouet pseudo républicain pour le moins difficile à avaler.

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, D’abord et en admettant que l’on suive Eva Joly sur le terrain qui est le sien, à savoir le communautarisme érigé en principe d’égalité républicaine, pourquoi octroyer aux juifs et aux musulmans une journée férié que l’on n’accorderait pas aux bouddhistes, aux chrétiens orthodoxes, aux agnostiques, aux athées aux philosophes, aux témoins de Jéhovah et autres églises de scientologie, adventistes du 7ème jour voir aux adeptes du culte du poireau – il doit bien y en avoir en France et plus que l’on croit –.

Ensuite posons-nous la question: en quoi, avec cette proposition Eva Joly, fait-elle avancer positivement le débat dans cette campagne présidentielle déjà mal engagée par les poids lourds de la 5ème République PS et UMP réunis qui n’ont à ce jour rien offert d’autre aux Français que le désastreux spectacle de leur bataille quotidienne du lancé boules puantes?

Enfin est-ce faire preuve de responsabilité, pour celle qui, il y a quelques jours à peine lors de ses vœux, interpellait François Bayrou, François Hollande et Jean-Luc Mélanchon, les invitant pour «battre Nicolas Sarkozy» à «s’engager à un désistement réciproque pour celui ou celle d’entre-nous qui sera qualifié à l’issue du premier tour» de multiplier des déclarations «foutraques» en direction d’une opinion publique particulièrement désorientée prête à basculer sur un vote bien peu rassurant dont on nous dit qu’il est aujourd’hui en constante progression.

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, Cette surenchère médiatique extrémiste, loin de faciliter le développement d’un projet d’Écologie Politique pour sortir la France de la crise – écologique, économique et sociale –, fait au contraire le lit de ceux qui ont pour projet d’entraîner notre pays dans la logique «populo-pétainiste» de l’Etat français replié sur lui-même intolérant et sectaire de surcroit.

L’on a pu apprécier chez Eva Joly magistrate une bonne dose de courage et de fermeté mais là en politique c’est le pompon, son comportement est consternant et peu sérieux!

Les Ecologistes et leurs sympathisants sont en droit d’attendre d’une candidate «écologiste» à l’élection présidentielle qu’on leur parle de transition écologiste de la société et non de sujet polémiques qui n’ont rien à voir avec l’écologie.

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, A l’heure de la sortie du rapport de la Cour des comptes à paraître fin janvier sur le coût de la filière nucléaire, où sont les propositions concrètes en matière de production locales, de sortie du nucléaire et de transition énergétique.

Au moment où sort un rapport scientifique qui fait état d’un nombre deux fois plus important de cas de leucémie chez les enfants vivant à proximité des centrales nucléaires que propose Eva Joly en matière d’épidémiologie environnemental des cancers(*)?

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, Que nous dit-elle en matière de sortie du système de production agricole hyper intensif, d’éducation et d’éducation à la santé, de sortie du système d’exploitation intensive des ressources halieutiques etc ….. Rien ou presque.

Corine Lepage l’autre candidate écolo, qui revendique son indépendance et propose une approche responsable de l’écologie a raison de dire qu’ «il n’y a plus aucun intérêt à voter pour Eva Joly».

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, Il ne faut en effet pas s’y tromper, c’est cet accord passé entre le Parti Socialiste et le Parti d’Éva Joly avant même que la campagne soit engagée qui pousse cette dernière, si elle veut exister, à prendre une posture extrémiste et gauchiste. Le pire dans tout cela est que dans son propre camp, à gauche, les dirigeants se détournent.

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, François Hollande a répondu sèchement à la proposition de jours fériés supplémentaires:«Je suis attaché au principe de laïcité. Il ne peut donc être question d’introduire de nouveaux jours fériés en fonction des religions»! Sous entendu Eva Joly n’est pas attachée au principe de laïcité.

Daniel Cohn Bendit de son côté d’exprimer ses doutes publiquement à propos de son vote au 1er tour de la présidentielle «il est bien possible aussi que moi je vote utile, je n’en sais rien. Utile, pour moi, c’est François Hollande». Sous-entendu le vote Eva Joly n’est pas un vote utile!

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, Pour couronner le tout Arnaud Montebourg vient de déclarer qu’il refuse d’appliquer dans son département les accords que son parti a signé avec le parti de la candidate Eva Joly: «c’est un acte de résistance par rapport à des accords politiques concocté sur un coin de table à Paris entre deux appareils politiques dont le nôtre». Bigre un acte de résistance!

Cette prise de position, qui ne vise pas directement Eva Joly, montre à quel point sur ce qui fait le cœur de la bataille des écologistes, une société à terme sans nucléaire civil et militaire, les dirigeants d’EE-Les Verts se sont fourvoyés en s’alliant au Parti Socialiste avant même d’avoir construit un rapport de force politique.

Ce faisant ils se sont assurés de postes pour eux-mêmes et sont donc redevables à un parti – pro-nucléaire, pro-croissance, pro-chimie, pro-austérité mal partagée – qui ne fera aucun cadeaux aux militants de l’Écologie Politique qui se battent sur le terrain pour faire avancer leurs idées.

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, Si au moins Eva Joly avait été une candidate à la hauteur, les meubles auraient pu être sauvés. Ce n’est même pas le cas. Eva Joly doit se retirer et laisser la voie libre à Corinne Lepage, afin que celle-ci tente de remettre le train de l’Écologie Politique libre et Indépendante sur les rails.

Il faut pour les écologistes une candidate responsable, républicaine, qui ne nous promettra pas demain en guise de programme la semaine des quatre jeudis.


 (*) Etude conjointe INSERM et IRSN docteur Jacqueline Clavel

13/10/2011

Présidentielles 2012: Débat Hollande-Aubry

Ce matin sur RTL Martine Aubry en a remis une petite louche : « J’ai trouvé qu’il y avait des points flous » sous-entendu avec François Hollande ce n’est pas clair. Elle a même ajouté « ma grand-mère disait : quand François Hollande, Martine Aubry, Titine, Bambi, Gauche dure, Gauche molle, Gauche sectaire, Gauche solide, Gauche forte, David Pujadas, Antenne 2, Quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup, La france ,ème République, Jean-Luc Mélanchon, Nicolas Dupont-Aignan, Sortir du Nucléaire,  Jacques Delors, Club Témoins, Démocratie 2000, Parti socialiste, Rue de Solférino, Arnaud Montebourg, Front de Gauche, Lionel Jospin, Laurent Fabius, Nicolas Sarkozy, Laïcité, Chine, convertibilité Yuan, transition écologique, Traité de Lisbonne,  c’est flou, c’est qu’il ya un loup » et encore « j’ai bien compris qu’il essayait de passer entre les goutes quand je lui posais un certain nombre de questions » pour terminer sur du féroce : « Je pense avoir montré que pour présider la France, il fallait à la fois de l’expérience et de la clarté. Cela n’a pas été le cas pour François Hollande dans un certains nombre de cas ».

De son côté sur Europe 1, François Hollande y est allé de sa formule «  je ne veux pas  être dans la dévalorisation, je n’ai François Hollande, Martine Aubry, Titine, Bambi, Gauche dure, Gauche molle, Gauche sectaire, Gauche solide, Gauche forte, David Pujadas, Antenne 2, Quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup, La france ,ème République, Jean-Luc Mélanchon, Nicolas Dupont-Aignan, Sortir du Nucléaire,  Jacques Delors, Club Témoins, Démocratie 2000, Parti socialiste, Rue de Solférino, Arnaud Montebourg, Front de Gauche, Lionel Jospin, Laurent Fabius, Nicolas Sarkozy, Laïcité, Chine, convertibilité Yuan, transition écologique, Traité de Lisbonne,  pas besoin, moi, de dénigrer, de dévaluer, de dénoncer ……. Il n’y a pas des durs et des mous »  puis cinglant et du même coup rabaissant Martine Aubry, « Le seul débat qui m’intéresse, ce n’est pas le débat avec Martine Aubry – ça, c’est une condition, c’est nécessaire, c’est légitime – mais le seul débat, c’est celui du 6 mai 2012 ». Sous entendu vous avez compris avec Martine Aubry nous ne jouons pas dans la même cour.

A ce train là, le climat risque d’être chaud entre Titine et Bambi jusqu’à dimanche prochain et cela n’augure rien de bon pour le rassemblement. Le PS et François Hollande en 2007 avaient flingué la campagne de Ségolène Royale, qu’en sera-t-il cette fois si les choses devaient aller à ce rythme.

Que dire du débat qui s’est déroulé hier soir sur Antenne 2?

David Pujadas avait engagé les échanges sur le thème de l’opposition Gauche dure contre Gauche molle. François Hollande soupçonné d’incarner une « gauche molle »  et de dérive droitière, s’en est tiré en affirmant à l’endroit de Martine Aubry « je ne veux pas d’une gauche sectaire », sous entendu avec toi ma fille le rassemblement sera difficile.

François Hollande l’homme qui n’aime pas, paraît-il, « les attaques obliques » se manifestera une deuxième fois avec une François Hollande, Martine Aubry, Titine, Bambi, Gauche dure, Gauche molle, Gauche sectaire, Gauche solide, Gauche forte, David Pujadas, Antenne 2, Quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup, La france ,ème République, Jean-Luc Mélanchon, Nicolas Dupont-Aignan, Sortir du Nucléaire,  Jacques Delors, Club Témoins, Démocratie 2000, Parti socialiste, Rue de Solférino, Arnaud Montebourg, Front de Gauche, Lionel Jospin, Laurent Fabius, Nicolas Sarkozy, Laïcité, Chine, convertibilité Yuan, transition écologique, Traité de Lisbonne,  réplique assez violente. Alors que Martine Aubry se plaignait de l’état du PS que lui a laissé François Hollande en 2007, ce dernier n’a pas hésité un instant à ressortir les tripatouillages du Congrès de Reims : «  ce n’est pas moi le protagoniste d’un congrès qui s’est achevé comme on sait ».  Fermez le ban ! On aurait pu penser, tant ils se détestent, que les choses aient pu aller plus loin, mais non. Ils en sont restés là pour les amabilités.

Au delà des différences de choix tactiques – emploi et social pour Martine Aubry, fiscalité et banques pour François François Hollande, Martine Aubry, Titine, Bambi, Gauche dure, Gauche molle, Gauche sectaire, Gauche solide, Gauche forte, David Pujadas, Antenne 2, Quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup, La france ,ème République, Jean-Luc Mélanchon, Nicolas Dupont-Aignan, Sortir du Nucléaire,  Jacques Delors, Club Témoins, Démocratie 2000, Parti socialiste, Rue de Solférino, Arnaud Montebourg, Front de Gauche, Lionel Jospin, Laurent Fabius, Nicolas Sarkozy, Laïcité, Chine, convertibilité Yuan, transition écologique, Traité de Lisbonne,  Hollande  et des affrontements de personnalités – caractère fort chez la Maire de Lille, prise de hauteur toute présidentielle pour le Député de la Corrèze –  ces deux ont démontré qu’ils sont bien dans la ligne qu’ils avaient contribuée à développer au sein des clubs Témoins et Démocratie 2000, crées à l’époque pour soutenir le projet social-démocrate de Jacques Delors.

En fait ce débat n’a rien apporté de vraiment nouveau que nous ne connaissions pas ; la Première secrétaire du PS en vacances pour cause de Primaire se déportant légèrement sur la gauche, mais pas de trop, pour draguer le Front de Gauche et l’extrême-gauche, l’ex premier Secrétaire du PS se déportant à droite, mais pas de trop non plus, pour flirter avec les Centristes et les Républicains humanistes-sociaux anti sarkozystes. Les deux poussant ensemble les propositions déjà connues du Parti Socialiste avant les primaires.

S’il fallait définir sur le fond ce qu’a été ce débat entre les deux candidats, l’on pourrait dire sans prendre un grand risque de se tromper : ce fût un large bloc de François Hollande, Martine Aubry, Titine, Bambi, Gauche dure, Gauche molle, Gauche sectaire, Gauche solide, Gauche forte, David Pujadas, Antenne 2, Quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup, La france ,ème République, Jean-Luc Mélanchon, Nicolas Dupont-Aignan, Sortir du Nucléaire,  Jacques Delors, Club Témoins, Démocratie 2000, Parti socialiste, Rue de Solférino, Arnaud Montebourg, Front de Gauche, Lionel Jospin, Laurent Fabius, Nicolas Sarkozy, Laïcité, Chine, convertibilité Yuan, transition écologique, Traité de Lisbonne,  convergences héritées des professions de foie socialistes des années Jospin avec des nuances aux marges pour pouvoir faire la différence. 

Pas de proposition inédite. Au vu des arguments échangés et des propositions avancées, Arnaud Montebourg aura du mal à choisir entre les deux protagonistes de ce débat sans odeur ni saveur ! Le devrait-il d’ailleurs ? Lui qui est désormais plus proche du Front de Gauche et paradoxalement de Nicolas Dupont-Aignan.

Un aveu tout de même de la part de François Hollande : « j’ai été européen … et je le suis encore, mais l’Europe telle que je l’ai rêvée ne marche pas ». Rupture avec la François Hollande, Martine Aubry, Titine, Bambi, Gauche dure, Gauche molle, Gauche sectaire, Gauche solide, Gauche forte, David Pujadas, Antenne 2, Quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup, La france ,ème République, Jean-Luc Mélanchon, Nicolas Dupont-Aignan, Sortir du Nucléaire,  Jacques Delors, Club Témoins, Démocratie 2000, Parti socialiste, Rue de Solférino, Arnaud Montebourg, Front de Gauche, Lionel Jospin, Laurent Fabius, Nicolas Sarkozy, Laïcité, Chine, convertibilité Yuan, transition écologique, Traité de Lisbonne,  ligne mitterrandienne ? Concession du bout des lèvres à Laurent Fabius, Arnaud Montebourg et Jean-Luc Mélanchon ?

Nous n’en saurons pas plus, tout en rappelant que les  deux «impétrants» on appelé à voter pour le Traité de Constitution Européenne et on voté pour le traité de Lisbonne de Nicolas Sarkozy.

Pour le reste rien ou pas grand-chose de déterminant en dehors d’une vague intention de faire plier la Chine sur la question de la convertibilité du yuan!

François Hollande, Martine Aubry, Titine, Bambi, Gauche dure, Gauche molle, Gauche sectaire, Gauche solide, Gauche forte, David Pujadas, Antenne 2, Quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup, La france ,ème République, Jean-Luc Mélanchon, Nicolas Dupont-Aignan, Sortir du Nucléaire,  Jacques Delors, Club Témoins, Démocratie 2000, Parti socialiste, Rue de Solférino, Arnaud Montebourg, Front de Gauche, Lionel Jospin, Laurent Fabius, Nicolas Sarkozy, Laïcité, Chine, convertibilité Yuan, transition écologique, Traité de Lisbonne,  Rien à propos de la Laïcité, Rien sur l’impérieuse nécessité de sortir du nucléaire et d’engager une transition écologique de notre société.

Rien à l’international concernant la position d’une France dirigée par des socialistes à propos de l’Otan, de la dissuasion nucléFrançois Hollande, Martine Aubry, Titine, Bambi, Gauche dure, Gauche molle, Gauche sectaire, Gauche solide, Gauche forte, David Pujadas, Antenne 2, Quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup, La france ,ème République, Jean-Luc Mélanchon, Nicolas Dupont-Aignan, Sortir du Nucléaire,  Jacques Delors, Club Témoins, Démocratie 2000, Parti socialiste, Rue de Solférino, Arnaud Montebourg, Front de Gauche, Lionel Jospin, Laurent Fabius, Nicolas Sarkozy, Laïcité, Chine, convertibilité Yuan, transition écologique, Traité de Lisbonne,  aire, du retrait des forces françaises d’Afghanistan, de la création d’un Etat palestinien, de la lutte contre les paradis fiscaux, de la nécessaire évolution de l’Europe.

Rien enfin à propos de la nécessité de passer à une VIème République pour garantir une justice indépendante, une représentation des mouvements émergeants dans à toutes les instances – locales, régionales et nationales – par l’introduction de la proportionnelle, le non cumul des mandats, la réduction des pouvoirs démesurés du Président de la République……..

François Hollande, Martine Aubry, Titine, Bambi, Gauche dure, Gauche molle, Gauche sectaire, Gauche solide, Gauche forte, David Pujadas, Antenne 2, Quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup, La france ,ème République, Jean-Luc Mélanchon, Nicolas Dupont-Aignan, Sortir du Nucléaire,  Jacques Delors, Club Témoins, Démocratie 2000, Parti socialiste, Rue de Solférino, Arnaud Montebourg, Front de Gauche, Lionel Jospin, Laurent Fabius, Nicolas Sarkozy, Laïcité, Chine, convertibilité Yuan, transition écologique, Traité de Lisbonne,  Mais en revanche, les deux compères socialistes se sont bien fait comprendre s’agissant de leur volonté de faire tomber Nicolas Sarkozy en 2012.

Dans ce monde chaotique et incertain qui est le notre à l’heure actuelle,  afficher une volonté de battre le Président sortant d’une République en bout de cycle, cela peut être sympathique mais cela ne suffit pas à faire un programme politique crédible pour la France dans l’Europe et dans le monde.

La question pour les Français n’est pas de savoir qui gagnera en 2012, encore qu’ils en aient plus qu’assez de Nicolas François Hollande, Martine Aubry, Titine, Bambi, Gauche dure, Gauche molle, Gauche sectaire, Gauche solide, Gauche forte, David Pujadas, Antenne 2, Quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup, La france ,ème République, Jean-Luc Mélanchon, Nicolas Dupont-Aignan, Sortir du Nucléaire,  Jacques Delors, Club Témoins, Démocratie 2000, Parti socialiste, Rue de Solférino, Arnaud Montebourg, Front de Gauche, Lionel Jospin, Laurent Fabius, Nicolas Sarkozy, Laïcité, Chine, convertibilité Yuan, transition écologique, Traité de Lisbonne,  Sarkozy. La question de fond est de savoir sur quelles perspectives et sur quelle base politique se fera le changement. Les Français se sont fait avoir gravement en 2007, ils n’entendent pas se laisser prendre à nouveau en 2012.

Peut-être ce débat a-t-il satisfait le fan-club qui papillonne rue de Solférino ? Il fût loin en tout cas de nous rassurer quand à l’avenir de notre pays, et loin de répondre aux aspirations au changement qui habitent les Français. Nous sommes restés sur notre faim il y a encore loin de la coupe aux lèvres.

11/02/2011

Qu'il se taise enfin!

 

Une fois de plus le Président de la République tente une opération de communication pour faire croire aux Français qu’il est aux commandes. Quatre après son entrée à l’Élisée Nicolas Sarkozy en est encore à nous refaire le catalogue des promesses. Nous sommes habitués il ne tiendra rien de ce qu’il annonce. Nous n’avons rien appris de nouveau si ce n’est que le chef de l’État est reparti en campagne électorale et que les journalistes présents ont été bien complaisants.

851502.jpgLa réalité pour les Français est à mille lieux du pénible spectacle auquel ils ont été conviés. Les magistrats et les policiers sont dans la rue, les jeunes sont dans la rue, les prix vont augmenter pendant que le pouvoir d’achat va subir les assauts d’une politique de rigueur inspirée par le FMI, l’OMC, Wall Street et la City.

La France aujourd’hui est partout à la remorque. Qu’il s’agisse de politique européenne où l’Allemagne décide, de la politique internationale où, là les États-Unis mènent leur stratégie en fonction de leurs intérêts nous n’avons plus en tant que puissance voix au chapitre. En quatre ans ce Président aura réussit à casser la boussole de la France qui n’a plus de cap et de repères. Voila le bilan de ce «Président Rolex, Rebane et Fouquet’s.

Nicolas Sarkozy concède que le «multiculturalisme» est un échec faisant échos en cela à Angela Merkel et à David Cameron, les Français auraient aimé l’entendre affirmer que la laïcité ne se discute pas dans notre République.

arton15584-36263.jpgEnfin les questions qui touchent à l’écologie au sens large, nucléaire, agriculture intensive, nouvelles énergies, relance du Grenelle de l’environnement, moratoire sur l’exploitation des gaz de schistes, rien de tout cela n’a été abordé.

Avec cette trop longue soirée le chef de l’État avait pour objectif de relancer le lien de confiance entre lui et les Français. C’est raté les Français en ont assez et dans leur grande majorité font le vœu qu’il se taise enfin.

 

18:07 Écrit par Bernard FRAU dans 6. Politique nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : promesses, complaisants, campagne, laïcité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

11/11/2009

La Marseillaise

A l'heure du Débat National sur ce que veut dire être français, à l'heure de la mondialisation cette vidéo a pour seule prétention que d'amener les habitués de ce blog à réfléchir en toute liberté et à se forger une opinion. Il n'est absolument pas dans les intentions de l'auteur de cette note de tenter d'orienter dans un sens ou dans un autre la/les réponses qui peuvent être données à la question posée!

Certains estiment qu'à la veille  des élections régionales s’interroger sur l'identité nationale est en sois incongru. Une manœuvre politicienne et démagogique, en quelque sorte ! À l'heure où, face à la crise, le pays est en grandes difficultés les Français auraient d'autres chats à fouetter…..! Peut-être….?

Certains autres pourraient aussi, devant cette crise d'une ampleur sans précédent depuis 90 ans, se dire que le moment est peut-être pas si mauvais de rappeler que notre République est universelle, que les valeurs qui la sous-tendent sont d'une furieuse modernité au moment où peuvent exister des  risques de débordements. 

Nul n’ignore que lorsque les repères disparaissent, les tentations de replis égoïstes et les reflexes d’exclusion apparaissent même dans les sociétés les plus solides!

Reconnaissons que la question peut aussi s'envisager sous cet angle!

Si au terme de cette consultation les Français, dans la richesse de toutes les diversités de leurs origines, se retrouvaient et redécouvraient la force  et le sens de la citoyenneté. S’ils étaient renforcés dans l’idée  de ce qu'elle implique en terme de devoirs et de droits à l'égard des autres et de soi-même, alors l'exercice n'aura pas été vain. La République, y aura gagné de son éclat, un bon coup de jeune comme le dit si bien le bons sens populaire.

La Nation, dans cette affaire, y retrouverait son compte, elle qui, comme le disait si bien Renan, « est un plébiscite de tous les jours ».

Si, au contraire, derrière cette consultation nationale se cachaient de sombres desseins pour servir les intérêts particuliers d'un clan politique contre un autre, ou pire ceux d'une fraction de la population contre une autre alors oui cette consultation, plus qu'une faute, serait une atteinte grave, une injure, faite aux valeurs que porte la France et qui fonde le pacte social de la Nation  depuis la Révolution !

Mais rien pour l'heure ne semble aller dans ce sens. Il ne faut donc pas crier avant d’avoir mal !

La vigilance certes s'impose. Mais elle ne saurait nous empêcher de saisir toutes les occasions pour que vivent les valeurs auxquelles nous sommes attachés. Valeur aux quelles, en qualité de citoyens français nous pouvons un jour être appelés défendre!

La République une et indivisible, la souveraineté pleine et entière du Peuple, la Laïcité, la Solidarité, la recherche de la Paix, toutes valeurs contenues dans la belle devise Liberté, Egalité, Fraternité que même en temps de Paix nous mesurons tous combien elles peuvent être galvaudées.

Si les chars du Nazisme ne sont pas venus à bout de la résistance républicaine lors de la dernière guerre mondiale, les bataillons de l’argent fou pourraient, si nous n’y prenons garde, même en ce s temps de paix relative, y porter des coups définitifs.

Aux armes Citoyens !

Nos armes aujourd’hui sont encore celle de la raison critique, de l’autonomie de la pensée, de la liberté absolue de conscience, de notre attachement à la diversité de nos paysages et à l’histoire de cette grande Nation qui a su, à travers les âges et les épreuves accueillir l’autre, l’étranger, pour en faire un citoyen libre sans pour autant l’arracher à ses racines culturelles ou religieuses.

 

 

 

19:07 Écrit par Bernard FRAU dans 6. Politique nationale | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : laicité, république, indentité nationale, citoyen, solidarité, nation, pays | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu