Avertir le modérateur

03/02/2013

Syrie : Ahmed Moaz al-Khatib ouvre une perspective

Ahmed Moaz al-Khatib, Syrie, Bachar Al-Assad, Raid israélien, Joe Biden, 49ème conférence sur la sécurité à Munich, Rapport FAO situation agricole en Syrie, discutions directes en syrie, armes chimiques, Ban KI-moon, ONU, Pentagone, Chef du Pentagone, Léon Panetta, Laurent Fabius, Coalition nationale syrienne, diplomatie française, les amis de la syrie,Début janvier, déclarant qu’en Syrie le conflit n’était pas entre le pouvoir et son opposition mais entre «la patrie et ses ennemis» qui visent la partition du Pays, Bachar El-Assad avait appelé l’opposition au dialogue et proposé un plan pour sortir  de la crise meurtrière dans laquelle la Syrie est plongé depuis 22 mois.

Selon plusieurs sources, dont l’ONU,  le nombre de victimes avancé dans ce conflit, qu’il est en effet possible de voir comme une de guerre de déstabilisation civile pour partie pilotée de l’extérieur, est de 60000 morts sans compter les nombreux blessés et disparus.

L’accélération du rythme auquel de nombreuses personnes qui ont choisi de quitter la Syrie est un sujet Ahmed Moaz al-Khatib, Syrie, Bachar Al-Assad, Raid israélien, Joe Biden, 49ème conférence sur la sécurité à Munich, Rapport FAO situation agricole en Syrie, discutions directes en syrie, armes chimiques, Ban KI-moon, ONU, Pentagone, Chef du Pentagone, Léon Panetta, Laurent Fabius, Coalition nationale syrienne, diplomatie française, les amis de la syrie,d’inquiétude. «Il y a plus de 2000 personnes qui arrivent chaque jour au moins» a déclaré lors d’une interview accordée au journaliste du Blog B2Bruxelles2, Johannes Luchner, le chef d’unité «Moyen-Orient» à l’ECHO (*). Le nombre de réfugiés pourrait atteindre 1,8 millions de personnes d’ici à la fin de l’année.

Par ailleurs selon les conclusions d’experts des Nations Unies de retour d’une mission de cinq jours en Syrie font état à propos du secteur agricole du pays d’une situation catastrophique

Les deux ans de combats ont engendré des destructions très importantes des canaux d’irrigation, entrainant une chute de 50% de la production de fruits et légumes et de celle du secteur céréalier.

Ahmed Moaz al-Khatib, Syrie, Bachar Al-Assad, Raid israélien, Joe Biden, 49ème conférence sur la sécurité à Munich, Rapport FAO situation agricole en Syrie, discutions directes en syrie, armes chimiques, Ban KI-moon, ONU, Pentagone, Chef du Pentagone, Léon Panetta, Laurent Fabius, Coalition nationale syrienne, diplomatie française, les amis de la syrie,La situation sur le terrain est telle qu’elle commande aux responsables politiques syriens mais également à tous ceux qui, de l’extérieur, soutiennent l’un ou l’autre des deux camps, de favoriser une solution de nature à « faire cesser les massacres et les destructions en cours ».

S’appuyant notamment sur la promesse de mise en place d’un dialogue national à Damas, l’organisation d’élections démocratiques ouvertes à toutes les forces Ahmed Moaz al-Khatib, Syrie, Bachar Al-Assad, Raid israélien, Joe Biden, 49ème conférence sur la sécurité à Munich, Rapport FAO situation agricole en Syrie, discutions directes en syrie, armes chimiques, Ban KI-moon, ONU, Pentagone, Chef du Pentagone, Léon Panetta, Laurent Fabius, Coalition nationale syrienne, diplomatie française, les amis de la syrie,syriennes parties prenantes au conflit, et l’appel de Bachar El-ASSAD en direction de l’opposition pour que cessent les combats, au moins durant une période de transition dont il avait fixé le terme à la fin de son mandat actuel, Ahmed Moaz al-Khatib vient d’ouvrir une perspective.

Alors que dans un premier temps, posant le départ de Bachar El-Assad comme condition préalable à un début de négociation de fin du conflit armé, l’opposition avait exprimé un refus catégorique à la proposition du Président élu syrien, le chef de la Coalition de l’opposition syrienne a pris la responsabilité de créer la surprise en indiquant qu’ « en signe de bonne volonté » il était prêt, sous certaines conditions à dialoguer avec le régime.

C’est dans un texte posté sur le réseau Facebook qu’Ahmed Moaz al-Khatib a fait connaître qu’il était «prêt à des discussions directes avec des représentants du régime syrien au Caire, en Tunisie ou à Istanbul».

Le chef de l’opposition syrienne pose comme  condition à l’ouverture de ce dialogue, que soient libérées  les «160 000 personnes » actuellement retenues en détention dans le cadre du conflit.

Certes l’initiative n’est pas unanimement appréciée au sein de la coalition, mais Ahmed Moaz al-Khatib vient, Ahmed Moaz al-Khatib, Syrie, Bachar Al-Assad, Raid israélien, Joe Biden, 49ème conférence sur la sécurité à Munich, Rapport FAO situation agricole en Syrie, discutions directes en syrie, armes chimiques, Ban KI-moon, ONU, Pentagone, Chef du Pentagone, Léon Panetta, Laurent Fabius, Coalition nationale syrienne, diplomatie française, les amis de la syrie, en marge des travaux de la 49e Conférence sur la sécurité qui se tiennent jusqu’à dimanche à Munich, de rencontrer Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe, et Joe Biden, l’actuel vice-président américain. Ces discussions auraient porté sur l’urgente nécessité de relancer les efforts pour tenter de trouver une issue politique au conflit.

Si Américains et Russes bloquent toujours sur le préalable posé par les américains, qui continuent de vouloir imposer le départ immédiat de Bachar Al-Assad, des deux côtés l’on redoute une régionalisation toujours possible du conflit avec les incertitudes qu’il recèle.

La confirmation venant de l’administration américaine qu’un raid avait été effectué par Israël qui a bombardé Ahmed Moaz al-Khatib, Syrie, Bachar Al-Assad, Raid israélien, Joe Biden, 49ème conférence sur la sécurité à Munich, Rapport FAO situation agricole en Syrie, discutions directes en syrie, armes chimiques, Ban KI-moon, ONU, Pentagone, Chef du Pentagone, Léon Panetta, Laurent Fabius, Coalition nationale syrienne, diplomatie française, les amis de la syrie,des installations près de Damas, «un complexe militaire soupçonné d'abriter des armes chimiques», ne fait qu’ajouter aux inquiétudes dont celles de la Russie qui jeudi s’est déclarée « très préoccupée» !

Ban Ki-moon le secrétaire général de l’ONU, impuissant comme son institution, s’est lui attaché à rappeler toutes les parties à «respecter strictement les lois internationales, notamment la souveraineté et l’intégrité territoriale de tous les pays de la région».

Ce rappel vaut implicitement condamnation du raid Ahmed Moaz al-Khatib, Syrie, Bachar Al-Assad, Raid israélien, Joe Biden, 49ème conférence sur la sécurité à Munich, Rapport FAO situation agricole en Syrie, discutions directes en syrie, armes chimiques, Ban KI-moon, ONU, Pentagone, Chef du Pentagone, Léon Panetta, Laurent Fabius, Coalition nationale syrienne, diplomatie française, les amis de la syrie,israélien que le Chef du Pentagone, Léon Panetta, a lui justifié en indiquant que les USA partageaient l’idée d’Israël qu’il convenait de « tout » mettre en œuvre «pour s'assurer que des armes telles que les missiles SA-17, ou des armes chimiques, ne tombent pas entre les mains de terroristes».

Nul ne peut discuter le fait que la situation en Syrie se complexifie et que le temps semble venu de se mettre enfin à table et d’entamer un véritable round de négociation entre l’ensemble des diplomaties parties prenantes au dossier sur la base des accords de Genève de juin 2012.

Sur la lancée de l’intervention, plutôt réussie au Mali, au lieu de continuer à porter à bout de bras ce bidule de Ahmed Moaz al-Khatib, Syrie, Bachar Al-Assad, Raid israélien, Joe Biden, 49ème conférence sur la sécurité à Munich, Rapport FAO situation agricole en Syrie, discutions directes en syrie, armes chimiques, Ban KI-moon, ONU, Pentagone, Chef du Pentagone, Léon Panetta, Laurent Fabius, Coalition nationale syrienne, diplomatie française, les amis de la syrie,Laurent Fabius appellé les «amis de la Syrie», dont chaque réunion à Paris se résume à un pitoyable aveu d’impuissance et sur l’échec récurrent de la Coalition nationale syrienne à obtenir des moyens que personne ne s’avance à lui accorder, le France ferait bien de prendre une initiative dans ce sens.

Pour cela il faudrait d’abord que Laurent Fabius renonce Ahmed Moaz al-Khatib, Syrie, Bachar Al-Assad, Raid israélien, Joe Biden, 49ème conférence sur la sécurité à Munich, Rapport FAO situation agricole en Syrie, discutions directes en syrie, armes chimiques, Ban KI-moon, ONU, Pentagone, Chef du Pentagone, Léon Panetta, Laurent Fabius, Coalition nationale syrienne, diplomatie française, les amis de la syrie,à ses déclarations martiales et intempestives comme celles d’aout 2012 – «Bachar Al-Assad ne mériterait pas d’être sur terre», «le régime syrien doit être abattu et rapidement» – qui ne présentent strictement aucun intérêt et qui discrédite notre Pays au lieu de le grandir.

Faute de donner une chance à la Paix et au dialogue en Ahmed Moaz al-Khatib, Syrie, Bachar Al-Assad, Raid israélien, Joe Biden, 49ème conférence sur la sécurité à Munich, Rapport FAO situation agricole en Syrie, discutions directes en syrie, armes chimiques, Ban KI-moon, ONU, Pentagone, Chef du Pentagone, Léon Panetta, Laurent Fabius, Coalition nationale syrienne, diplomatie française, les amis de la syrie,Syrie les Etats occidentaux prendrait la responsabilité  de plonger la Région dans une phase de turbulences aux conséquences totalement imprévisibles localement bien sûr mais très probablement au plan mondial.

Ahmed Moaz al-Khatib, à travers sa courageuse initiative a montré la voie, certes en y mettant des conditions.

Pourquoi notre diplomatie, à son échelle, ne pourrait-elle Ahmed Moaz al-Khatib, Syrie, Bachar Al-Assad, Raid israélien, Joe Biden, 49ème conférence sur la sécurité à Munich, Rapport FAO situation agricole en Syrie, discutions directes en syrie, armes chimiques, Ban KI-moon, ONU, Pentagone, Chef du Pentagone, Léon Panetta, Laurent Fabius, Coalition nationale syrienne, diplomatie française, les amis de la syrie,pas faire de même. La France y gagnerait en crédibilité et affirmerait un peu plus une souveraineté diplomatique que les Etats-Unis et ses alliés allemands et anglais ne cessent de vouloir étouffer.

(*) Office européen d’aide humanitaire

Pour en savoir plus

Consulter les sources de l’article :

Bachar Al-Assad évoque un conflit qui oppose la Syrie à ses ennemis

http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0202481353769-syrie-bachar-al-assad-prononcera-un-discours-dimanche-sur-la-situation-du-pays-525684.php

La situation en Syrie : un scandale humanitaire 

http://www.bruxelles2.eu/zones/moyen-orient/lacces-en-syrie-se-rarefie.html

L'agriculture syrienne dévastée par deux ans de conflit, selon la FAO

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=29686&Cr=Syrie&Cr1=Amos

Syrie: le chef de l'opposition rencontre Russes et Américains

Syrie: le chef de l'opposition rencontre Russes et Américains

Syrie: Raid en territoire syrien

Raid aérien en Syrie: silence officiel en Israël

Accord à Genève sur les principes d'une transition en Syrie

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/06/30/accord-a-geneve-sur-les-principes-de-la-transition-pour-la-syrie_1727503_3218.html

Fabius estime que «Bachar al-Assad ne mériterait pas d'être sur la Terre»»

http://www.20minutes.fr/politique/987025-syrie-fabius-estime-bachar-al-assad-meriterait-etre-terre

 

 

26/02/2012

Présidentielles : Les affaires internationales concernent les Français. 2ème partie les questions qui se posent.

 Après plus de 10 ans de conflit la haine dans les populations afghanes et pakistanaise envers les forces de l’Isaf est Karzaï, Afghanistan, France, Obama,Léon Panetta, Islam, Isaf, Pakistan, Irak, Tunisie, Egypte, Quatar, Arabie Saoudite, Lybie, Mali, Yémen, Israël, Iran, Hillary Clinton, Nicolas Makarov, Russie, Chine, Sunnites, Chiites, Palestiniens, Israéliens, désormais à un point d’incandescence particulièrement dangereux pour la stabilité régionale et mondiale. Les excuses mercredi du secrétaire d’état à la défense américain, Léon Panetta, celles de Barack Obama jeudi, l’appel au calme lancé vendredi par Hamid Karzaï rien ne semble calmer le ressentiment afghan.

Il est vrai que les trop nombreuses bavures des forces Karzaï, Afghanistan, France, Obama,Léon Panetta, Islam, Isaf, Pakistan, Irak, Tunisie, Egypte, Quatar, Arabie Saoudite, Lybie, Mali, Yémen, Israël, Iran, Hillary Clinton, Nicolas Makarov, Russie, Chine, Sunnites, Chiites, Palestiniens, Israéliens, militaires occidentales qui ont enlevé la vie à des civils afghans ou pakistanais ainsi que les récentes affaires de profanations et d’actes blasphématoires contre l’islam perpétrées par des soldats de l’Isaf sans que les responsables n’aient fait l’objet de jugements et de sanctions exemplaires ne sont pas à porter au crédit d’une coalition engagée, sans l’accord des Nations-Unies, au nom «de la défense du bien et de la liberté contre l’axe du mal».

Karzaï, Afghanistan, France, Obama,Léon Panetta, Islam, Isaf, Pakistan, Irak, Tunisie, Egypte, Quatar, Arabie Saoudite, Lybie, Mali, Yémen, Israël, Iran, Hillary Clinton, Nicolas Makarov, Russie, Chine, Sunnites, Chiites, Palestiniens, Israéliens, Ce soulèvement afghan doit interpeller les citoyens américains et européens sur les agissements diplomatiques de leurs dirigeants respectifs?

 

Point d’angélisme en la matière de géopolitique et de politique internationale. Chacun en convient que ce domaine ne peux jamais en rien être affaire de sentiments ni de sensibilités! A défaut la raison, la mémoire historique et le pragmatisme doivent permettre d’agir efficacement et intelligemment.

Car comment justifier de tels comportements à l’endroit de civils qui subissent? Au-delà des débordements inacceptables, comment justifier que ces 10 ans de conflits vont au final se traduire par un retour des Talibans, contre qui l’opération afghane a été lancée, aux commandes de l’Etat afghan ? Ce que négocient actuellement en sous-main les diplomates américains ? Comment ?

Quels sont les ressorts qui ont conduits les puissances occidentales sous la bannière américaine à favoriser, dans ces Karzaï, Afghanistan, France, Obama,Léon Panetta, Islam, Isaf, Pakistan, Irak, Tunisie, Egypte, Quatar, Arabie Saoudite, Lybie, Mali, Yémen, Israël, Iran, Hillary Clinton, Nicolas Makarov, Russie, Chine, Sunnites, Chiites, Palestiniens, Israéliens, innombrables quartiers de violences que sont devenus, que deviennent ou que vont devenir l’Irak, la Tunisie, l’Egypte, la Lybie, le Mali, le Yémen, la déstabilisation de régimes jusqu’alors soutenus à grands renforts de logistiques, politiques et financiers. Nicolas Sarkozy prévoyait de fournir  des centrales nucléaire à la Lybie !!!!!

A quelle logique de fond répond aujourd’hui, la volonté d’abattre le régime syrien, dernier défenseur au Moyen-Orient d’une organisation de l’état sur une base laïque, pour y Karzaï, Afghanistan, France, Obama,Léon Panetta, Islam, Isaf, Pakistan, Irak, Tunisie, Egypte, Quatar, Arabie Saoudite, Lybie, Mali, Yémen, Israël, Iran, Hillary Clinton, Nicolas Makarov, Russie, Chine, Sunnites, Chiites, Palestiniens, Israéliens, installer des régimes soutenus par le Qatar et l’Arabie Saoudite, dont la seule qualité est d’être des alliés ni sûrs, ni modérés, et encore moins respectueux des Droits de l’Homme portés en drapeau pour justifier les opérations d’agressions qui sont engagées avec force «mensonges » – on cherche encore les armes de destruction massives de Saddam Hussein – ?

La Chine au lendemain de la conférence internationale des «Amis de la Syrie» qui s’est déroulée à Tunis accuse les US et Karzaï, Afghanistan, France, Obama,Léon Panetta, Islam, Isaf, Pakistan, Irak, Tunisie, Egypte, Quatar, Arabie Saoudite, Lybie, Mali, Yémen, Israël, Iran, Hillary Clinton, Nicolas Makarov, Russie, Chine, Sunnites, Chiites, Palestiniens, Israéliens, l’Europe « d’ambitions hégémoniques » en Syrie pendant que la secrétaire d’Etat de l’Oncle Sam, Hillary Clinton, condamne en termes vifs les choix de Pékin et de Moscou décidés lors de l’examen de la question syrienne aux Nation-Unies. «Ils (la Chine et la Russie ndlr) ne sont clairement pas du côté du peuple syrien».

Franchement à qui Hillary Clinton, dans cette affaire, fera-t-elle croire que son pays est préoccupé par le Peuple syrien ? Quand cessera-ton de mentir aux Peuples ?

Plus grave et sérieux, la Russie vient de déclarer qu’elle utiliserait en cas de besoin son arsenal nucléaire. Cela s’est karzaï,afghanistan,france,obama,léon panetta,islam,isaf,pakistan,irak,tunisie,egypte,quatar,arabie saoudite,lybie,mali,yémen,israël,iran,hillary clinton,nicolas makarov,russie,chine,sunnites,chiites,palestiniens,israélienspassé le 15 février sur une radio moscovite, « notre doctrine militaire indique clairement les conditions selon lesquelles nous avons le droit d'utiliser les armes nucléaires. Si l'intégrité de la Russie s'avère menacée, nous pouvons avoir recours aux armes nucléaires et nous le ferons », a indiqué le chef d’Etat-major général des forces armées russes  le général Nicolas Makarov

Comment, Russes et Chinois ne se feraient-ils pas accusateurs menaçants, alors que semble à nouveau se préparer une nouvelle campagne d’intervention en solitaire des forces coalisées européennes et américaines sans accord de la communauté internationale?

N’y aurait-il pas mieux à faire que de systématiquement viser l’affrontement et la guerre de position? La recherche et la conclusion d’un consensus intelligent respectant les intérêts bien compris des uns et des autres, entre les grandes puissances ne serait-il pas plus profitables aux populations civiles du monde entier?

Qu’auraient à gagner les Peuples d’un remake de guerre froide ou d’une expérimentation moyen-orientale ou européenne du feu nucléaire?

N’y a-t-il pas mieux à faire que de monter les tensions religieuses entre Sunnites et Chiites, Musulmans et Chrétiens, ou entretenir le souffle du vent de la discorde l’Iran et Israël ou entre Israéliens et Palestiniens pour mieux les instrumentaliser dans les rapports de forces internationaux et des conflits secondaires ruineux?

Quoi qu’il en soit les Français pour leur part seraient, en tout cas, particulièrement intéressés de connaître sur ces questions de politique internationale, la position des différents candidats à la prochaine élection présidentielle.

Karzaï, Afghanistan, France, Obama,Léon Panetta, Islam, Isaf, Pakistan, Irak, Tunisie, Egypte, Quatar, Arabie Saoudite, Lybie, Mali, Yémen, Israël, Iran, Hillary Clinton, Nicolas Makarov, Russie, Chine, Sunnites, Chiites, Palestiniens, Israéliens, Faut-il le rappeler ces questions sont du domaine réservé du chef de l’Etat, la représentation nationale ayant quant à elle à se prononcer sur les entrées en opération militaires sur le terrain. Autant savoir ce que pense celui qui est constitutionnellement susceptible de poser le doigt sur le bouton rouge du feu nucléaire français.

«Qui sème le vent récolte la tempête!», dit l’adage ! La situation de crise économique mondiale que traverse en ce moment l’humanité dans son ensemble crée un climat électrique qui pourrait bien devenir explosif et dégénérer en une conflagration généralisée que personne ne souhaite à commencer par les Français et les Européens.

Karzaï, Afghanistan, France, Obama,Léon Panetta, Islam, Isaf, Pakistan, Irak, Tunisie, Egypte, Quatar, Arabie Saoudite, Lybie, Mali, Yémen, Israël, Iran, Hillary Clinton, Nicolas Makarov, Russie, Chine, Sunnites, Chiites, Palestiniens, Israéliens, «Dire la Vérité aux Français» durant cette campagne c’est aussi leur parler des menaces de conflits qui pèsent sur leur avenir commun au moment où ils doivent se choisir leurs dirigeants.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu