Avertir le modérateur

20/01/2012

Alerte Egypte : des produits radio actifs volés à la centrale en construction d’El-Badaa

Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Egypte, vol de produits nucléaires dangereux, bédouins contestataires, Mobarak, Alexandrie, Méditérranée, Centrale d'El-Dabaa, RIA Novosti, El Arham, Guysen-News International,De source russe,- RIA Novosti – des Bédouins bloqueraient, depuis plusieurs semaines, le site de construction de la première centrale nucléaire égyptienne situé dans la région d’El-Dabaa sur la côté méditerranéenne près d’Alexandrie.

Les habitants dont les maisons d’habitation se situent à l’intérieur du périmètre de sécurité de la centrale ont décidé de franchir l’enceinte même du site pour s’attaquer aux installations techniques et les détruire.

Ils refusent aujourd’hui de quitter le chantier en cours et menacent de mort toute personne qui tenterait de s’opposer à leur action de protestation qu’ils veulent conduire jusqu’à l’arrêt définitif des travaux.

Le pouvoir en place au Caire qui condamne les protestataires s’est engagé à ramener de l’ordre au plus vite sur le chantier et a promit de fournir de nouveaux logements aux contestataires et de leur verser des indemnités.

Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Egypte, vol de produits nucléaires dangereux, bédouins contestataires, Mobarak, Alexandrie, Méditérranée, Centrale d'El-Dabaa, RIA Novosti, El Arham, Guysen-News International,C’est fin 2007 que l’ancien Raïs, Hosni Moubarak, avait lancé un programme pour équiper l’Egypte de centrales nucléaires censées aider l’Egypte  à couvrir ses besoins futurs en énergie électrique.

L’Egypte qui possède d’importants gisements d’uranium, dispose actuellement de deux réacteurs de recherche qui lui ont été fournis l’un par l’URSS en 1958 et le second par l’Argentine. Le Caire bénéficie en outre depuis 2008 d’un accord de coopération dans le domaine du nucléaire civil – production d’énergie électrique et d’uranium – signé avec la Russie et du soutien de la Chine et de l’Europe.

La construction du réacteur d’El-Dabaa devait démarrer début 2011. Mais les soulèvements populaires qui ont conduit à la chute du régime Moubarak provoqué un gel des travaux qui devaient durer entre 8 et 10 ans pour un coût total évalué en Février 2010 – source RIA Novosti – à 1,5 à 2,5 milliards de dollars.

L’agence israélienne, Guysen-News International, rapporte une information du journal égyptien, proche du gouvernement, Al Ahram, selon laquelle : « des produits radioactifs ont été volés dans la centrale nucléaire en cours de construction d’El-Dabaa voisine d’Alexandrie, en Egypte. Un coffre-fort contenant des produits dangereux aurait été emporté et un autre aurait été forcé ».

Rien n’est indiqué quand à ce que sont devenus ces produits radioactifs dangereux. Sont-ils désormais mis en circulation-vente sur le marché clandestin des produits susceptibles d’être utilisés par des terroristes ?
Aucune indication n’a filtré quant à l’identité des «voleurs». Rien n’indique d’ailleurs que des enquêtes sont engagées. Dormez tranquilles braves gens le nucléaire est inoffensif!

Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Egypte, vol de produits nucléaires dangereux, bédouins contestataires, Mobarak, Alexandrie, Méditérranée, Centrale d'El-Dabaa, RIA Novosti, El Arham, Guysen-News International,Rappelons-nous Nicolas Sarkozy comptait vendre à son ancien ami, le Colonel Kadhafi, l’EPR qu’AREVA n’arrive pas à construire ni en Finlande ni à Flamanville.

19/01/2012

Présidentielles: Sarkozy au sommet social, Président ou candidat?

Sommet social, Nicolas Sarkozy a réunit les partenaires sociaux pour, « dans l’urgence », s’attaquer à la montée du chômage qui désormais atteint presque 10 % dans notre pays. Sommet social ou Sommet de l'hypocrisie?

Nicolas Sarkozy, sommet social, Front de l'emplo, TPE, PME, CDD, Pole emploi, chômage partiel, banquiers, concurrence déloyale, agriculture paysanne, grandes chînes de distribution, Bolloré, Liliane Bethencourt, Bernard Tapi, Ben Ali, Kadhafi, cadeaux fiscaux, «Sur le front de l'emploi, la situation est extrêmement préoccupante. Cela impose des décisions fortes et rapides», a-t-il déclaré en conclusion de ce sommet où en 4 heures le Président de la République a engagé 430 millions d’euros. Oui 430 millions d’euros soit un peu plus de 100 millions à l’heure.

Le plan du Président prévoit: 100 millions pour permettre et faciliter le développement de l’activité partielle dans les entreprises en baisse d’activité, 100 millions pour exonérer de charges sociales durant 6 mois les TPE qui embaucheront un jeune de moins de 26 ans, 40 millions pour financer l’embauche de 1000 CDD pour renforcer les effectifs du Pôle emploi.

A cela s’joute une somme de  150 millions en direction des chômeurs de longue durée, privés d’emploi depuis plus de deux ans, à qui seront offerts « soit une formation, soit un emploi, soit un processus de resocialisation ».

Nicolas Sarkozy, sommet social, Front de l'emplo, TPE, PME, CDD, Pole emploi, chômage partiel, banquiers, concurrence déloyale, agriculture paysanne, grandes chînes de distribution, Bolloré, Liliane Bethencourt, Bernard Tapi, Ben Ali, Kadhafi, cadeaux fiscaux, De qui le Président de la République se moque-t-il ? Toutes ces mesures, correspondent à de vielles recettes qui n’ont jamais marché durablement. Ce n’est que du réchauffé. Il y a des années qu’avec force moulinets de bras et coups de menton les « politiques » engagent des millions sur le front de l’emploi sans jamais aboutir sur le fond à régler structurellement cette question.

Ce ne sont pas ces mesures, vieilles comme la 5ème République, qui vont permettre à la France de retrouver de la compétitivité. Il y faut autre chose. Et ce n’est pas d’un avocat, ancien Maire de Neuilly, qui n’a jamais mis les pieds à l’usine sauf pour y parader, ou à des énarques aussi bien intentionnés soient-ils qu’il faut attendre des solutions durables sur le long terme en matière d’emploi.

Nicolas Sarkozy, sommet social, Front de l'emplo, TPE, PME, CDD, Pole emploi, chômage partiel, banquiers, concurrence déloyale, agriculture paysanne, grandes chînes de distribution, Bolloré, Liliane Bethencourt, Bernard Tapi, Ben Ali, Kadhafi, cadeaux fiscaux, L’ami des banquiers, des pétroliers, de la Bourse, du Medef et des restaurants de luxe ne connaît pas le monde de la vraie vie celui où l’on produit, où l’on doit être créatif, innovant, compétent et sérieux. C’est d’ailleurs pourquoi dans l’urgence il tente de colmater les brèches en nous donnant l’heure avec la montre des autres.
A la foire aux bobards tout est permis y compris de se moquer de ses concitoyens. C’est ce que sans gêne, le Président est entrain de faire, pensant pouvoir se faire réélire.

nicolas sarkozy,sommet social,front de l'emplo,tpe,pme,cdd,pole emploi,chômage partiel,banquiers,concurrence déloyale,agriculture paysanne,grandes chînes de distribution,bolloré,liliane bethencourt,bernard tapi,ben ali,kadhafi,cadeaux fiscauxQui peut croire que l’on peut comme cela, sur un coin de table, résoudre cette importante question du chômage en France en déplaçant 430 millions d’euros d’une ligne budgétaire vers une autre ? A ce propos Nicolas Sarkozy se garde bien de nous dire où il a décidé de taper pour alimenter son opération.

Tout cela n’est que de l’enfumage de mauvaise qualité. Tout est précarité dans les mesures qui sortent de ce « sommet », 1000 CDD, 6 mois d’exonération pas plus, facilitation du chômage partiel ……Rien de solide, rien de durable. Juste de quoi tenter de passer sans encombre la future campagne présidentielle.

Nicolas Sarkozy, sommet social, Front de l'emplo, TPE, PME, CDD, Pole emploi, chômage partiel, banquiers, concurrence déloyale, agriculture paysanne, grandes chînes de distribution, Bolloré, Liliane Bethencourt, Bernard Tapi, Ben Ali, Kadhafi, cadeaux fiscaux, Si Nicolas Sarkozy avait eu une réelle volonté d’agir pour l’emploi en France c’était  dès son arrivée au pouvoir en 2007 qu’il aurait du engager les mesures de fond et les réformes structurelles pour effectivement protéger de la concurrence déloyale les productions locales de la petite agriculture paysanne à la merci des grandes chaînes de distribution.

Il aurait pris les mesures pour ne pas livrer la petite et moyenne industrie de la sous-traitance à des multinationales toujours plus dures sur les exigences de qualité des ensembles sous-traités sans retour sur les prix d’achat.

Nicolas Sarkozy, sommet social, Front de l'emplo, TPE, PME, CDD, Pole emploi, chômage partiel, banquiers, concurrence déloyale, agriculture paysanne, grandes chînes de distribution, Bolloré, Liliane Bethencourt, Bernard Tapi, Ben Ali, Kadhafi, cadeaux fiscaux, Il aurait fait en sorte de sanctionner les banquiers qui par une pratique de taux de crédit prohibitifs ont miné les capacités d’investissements et d’innovation des jeunes pousses industrielles ruinant ainsi le tissu des gisements d’emplois de la France.

Mais quand on est l’ami de Bolloré, de Liliane Bettencourt, de Bernard Tapi et accessoirement de Ben Ali de Kadhafi ou d’autres potentats que l’on est prêt à trahir au moindre coup de vent, on ne se préoccupe pas de cela. On pense d’abord à faire voter des lois fiscales donne aux entreprises du CAC 40 et à ses puissants amis à milliards le moyen de payer le moins possible de contribution à la marche de l’Etat et à la solidarité nationale.

C’est ce que Nicolas Sarkozy a fait durant son mandat ! Ses cadeaux fiscaux que même ses soutiens politiques commencent à remettre en cause, en même temps qu’ils ont gonflés la dette souveraine de notre pays, ont tari la source des recettes de l’Etat qui auraient permi d’agir sur la durée, et non dans la précipitation, sur le front de la capacité de la France à garantir des emplois aux jeunes mais également aux séniors dont l’expérience fait tant défaut sur les lieux de production.

Mais il est une constante dans la vie d’une Nation au travail, il y a plus d’électeurs chez les humbles des grands bataillons qui concourent à l’enrichissement du Pays que chez les nantis qui fort de leur position au sommet ont tous les moyens de choisir le plus efficace pour planquer en dehors du Pays l’argent qu’ils s’octroient sans vergogne.

Nicolas Sarkozy, sommet social, Front de l'emplo, TPE, PME, CDD, Pole emploi, chômage partiel, banquiers, concurrence déloyale, agriculture paysanne, grandes chînes de distribution, Bolloré, Liliane Bethencourt, Bernard Tapi, Ben Ali, Kadhafi, cadeaux fiscaux, Il est aujourd’hui trop tard, ce qui est pris est toujours bon à prendre mais que Nicolas Sarkozy ne s’y trompe pas ceux qu’il a  arnaqués en 2007 – travailler plus pour gagner plus – ne vont pas manquer, en 2012, de lui rendre la monnaie de la pièce.

06/12/2011

Formidable pied de nez de Greenpeace à EDF!

Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, En pénétrant à l’intérieur de la Centrale de Cruas dans la Dôme et de la Centrale de Nogent sur Seine où une banderole a été déployée de puis le dôme du réacteur en service les militants de Greenpeace ont fait la démonstration « in situ »  de ce que disent depuis toujours les écologistes qui s’opposent au nucléaire.

Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, Les installations nucléaires, non seulement ne sont pas sures mais en plus elles ne sont pas sécurisées contrairement à ce qui a été abondamment raconté par EDF, AREVA et tous les promoteurs de cette industrie.

Franchissant, selon Sophia Majnoni porte parole de l’ONG Greenpeace pour les questions nucléaires, une première barrière de sécurité puis des grillages électrifiés « ils ont mis en tout 15 minutes pour atteindre le cœur de la centrale ». 

Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, Pendant que Nicolas Sarkozy, l’homme qui voulait vendre des centrales à la Lybie de  Kadhafi – en septembre 2007 à l’ONU il déclarait : « la France est prête à aider tout pays qui veut se doter de l’énergie nucléaire » – jugeait l’action de Greenpeace « assez Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, irresponsable », Claude Guéant admettait de son côté que cette opération avait mis en lumière des « défaillances du dispositif » de sécurité, pendant qu’une « fouille approfondie » était lancée pour s’assurer que d’autres militants n’étaient pas encore présents dans d’autres centrales.

Chacun peut s’interroger et se demander de quel côté se situe l’irresponsabilité des uns ou des autres.

Une catastrophe nucléaire, consécutive d’une intrusion terroriste, à Nogent-sur-Seine nécessiterait  l’évacuation de la région parisienne – 10 millions d’habitants –, provoquerait l’interruption de l’approvisionnement en eau potable pour une durée indéterminée et rendrait impropres à la consommation près de 2/3 des cultures céréalières françaises.

Malgré les dispositifs de vidéo surveillance en continu, malgré les doubles clôtures électrifiées, malgré le pelotonspécialisé de protection de la gendarmerie (PSPG) – unité chargée de lutter contre les intrusions et les actes de malveillance et de surveiller la centrale et ses abords – le fait est là, irréfutable, 9 personnes se sont introduites sur le site et se sont rendues sur le dôme d’un des 2 réacteurs en service.  

Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, Les communiquants d’EDF ont beau tenter d’expliquer qu’ils avaient repérés les intrus et que la situation était bien en main, le président de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques – OPECST – s’est à juste titre interrogé, ne comprenant pas que les militants de Greenpeace «  n’aient pas été interceptés tout de suite »  ajoutant la « sécurité est un tout ».

Remarque d’autant plus judicieuse, qu’à 19 h 30 –  l’opération globale a démarré à 6 heures du matin – deux autres militants  étaient encore cachés à l’intérieur de la centrale de CRUAS dans la Drôme.

Avec cette opération pacifique, les militants de Greenpeace ont  d’abord mis en évidence la vulnérabilité des centrales nucléaires !

Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, Ils ont ensuite fait à nos concitoyens la démonstration de la preuve que quoi qu’en disent Nicolas Sarkozy et son ministre de l’Industrie Eric Besson « les audits de sécurité »  décidés par l’Europe, après la catastrophe de Fukushima,  ne constituent nullement une garantie  contre une agression terroriste qui Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, pourrait être menée par une équipe déterminée qui s’introduirait sur un site nucléaire dans le but d’y commettre un attentat. 

Quel crédit d’ailleurs donner à des audits de sécurité dont le champ d’investigation exclu à priori les risques terroristes terrestres ou aériens ?

Dans une démocratie qui fonctionne normalement, cette opération n’aurait jamais du être nécessaire. De plus elle pouvait comporter des risques pour ses exécutants – le zèle des forces de l’ordre n’étant pas toujours bien contrôlable –.

En France le nucléaire est hors champ démocratique et devant la propagande continue déversée par ses défenseurs  et ses promoteurs –  en particulier par le premier d’entre-eux, le chef de l’état – cette action est parfaitement justifiée.

Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, « Il y a des choses qu’il vaudrait mieux ne pas faire »  a un jour dit Albert Einstein, persévérer dans le choix de poursuivre dans la voie du nucléaire pour la production de l’énergie  dont la France a besoin en est une. Voilà ce que les militants de Greenpeace on voulut faire passer comme message avec ce formidable pied de nez à EDF. C’est réussit ! Qu’ils en soient remerciés.

Il faut sortir du nucléaire, le plus vite sera le mieux ! C’est une question de bon sens tant au plan économique qu’au plan social et écologique.

26/02/2011

Libye: Il faut y aller!

ec1854fa-3dcd-11e0-a712-f20bfd96b055.jpg« Lorsque les jeunes seront arrêtés et punis, ils demanderont à être graciés – mais cette fois nous ne serons pas si cléments » ainsi s’est exprimé le colonel Kadhafi, chef d’un état libyen en proie à un déchaînement de violence orchestrée par un homme désormais pris de folie délirante.

Le sois-disant «guide de la révolution» qui a engagé une véritable guerre contre des civils en révolte est désormais disqualifié, il doit mis hors d'état de nuire.

Lorsqu'en effet les dirigeants d’un état, pour se maintenir au pouvoir, en dépit de la volonté de leur peuple, en arrivent à payer des mercenaires et à faire donner la mitraille avec des avions de chasse contre les femmes et les hommes qu’ils sont sensés représenter, il faut qu'une autorité s'élève et réagisse très fermement et très concrètement.

En l'occurrence la communauté internationale doit sans délai prendre les dispositions nécessaires et intervenir pour protéger les populations afin de faire cesser les massacres.

e8092d4a-3e4e-11e0-8172-3b98351b8af6.jpgL’UE doit exiger du Conseil de Sécurité une décision d’envoi à Tripoli d’un force d’interposition, sous commandement européen, pour d’abord mettre fin à une situation qui désormais risque de tourner à la guerre civile et ensuite amener à résipiscence le colonel Kadhafi et ceux qui avec lui se sont rendus coupables des crimes contre le peuple libyen.

Les opérations de retour à la paix sociale et l’ordre démocratique étant menée à bien il conviendra de faire traduire le Colonel Kadhafi et ses affidés devant le Tribunal International pour qu’ils rendent compte de leurs crimes et qu’ils soient jugés.

Tout plaide désormais pour décider de cette intervention: le pouvoir sans partage de la tribu des Kadhafi père et fils, le manque flagrant d’autonomie de l’armée, les rivalités tribales et civiles. L’heure n’est plus aux calculs et aux tergiversations il faut y aller.

Cette responsabilité échoit à l’UE, première concernée au regard de sa proximité le continent africain et les liens historiques qui marquent les relations entre les deux rives de la Méditerranée.

sarkozy-kadhafi_pics_180.jpgEspérons qu’après des décennies de compromissions avec le Colonel Kadhafi, les dirigeants européens, à commencer par ceux de la France, prendront leurs responsabilités sans faiblir et ne s’en remettront pas une fois de plus au gendarme américain dont chacun peut mesurer les dégâts qui entourent les interventions qu’il a mené au nom de la Paix et de la Liberté tant au Viêt-Nam de sinistre mémoire qu'en Irak ou en Afghanistan.

 

12:01 Écrit par Bernard FRAU dans 10. International | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : kadhafi, ue, folie, libye | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu