Avertir le modérateur

01/09/2013

Syrie: Barack OBAMA décrète la pause François Hollande suit!

Le 29 août, la Chambre des communes, par 285 voix contre 272 voix, a refusé d’approuver la proposition de David Cameron d’intervenir militairement en Syrie.

Le vote à la Chambre de communes, à claqué comme une gifle cinglante pour David Cameron qui est désormais contraint mettre Barack Obama, François Hollande, Jacques Chirac, De Gaulle, Jean-Pierre Chevènement, David Cameron, Fraçois Bayrou, Syries, Lettre ouverte Bayrou, Sunites Chiites, Vote Chambre des Communes, Parlement à Versailles, Syrie, Damas,un bémol à ses propos et actions belliqueuses. Du coup  Barack Obama dont le piège dans lequel il s’est enferré tout seul – la fameuse ligne rouge – se referme sur lui un peu plus et l’oblige à consulter le Congrès américain pour solliciter un « feu vert » avant de décider de lancer sur la Syrie ses missiles Tomawaksà partir des navires de la flotte américaine pré-positionnée au large des côtes syriennes.

En France, François Hollande, suivant en cela Laurent Fabius et les «pousse à la guerre» de Barack Obama, dit avoir «la certitude» de «la responsabilité indubitable du régime» syrien dans l'attaque chimique du 21 août dernier est désormais dans une position Barack Obama, François Hollande, Jacques Chirac, De Gaulle, Jean-Pierre Chevènement, David Cameron, Fraçois Bayrou, Syries, Lettre ouverte Bayrou, Sunites Chiites, Vote Chambre des Communes, Parlement à Versailles, Syrie, Damas,politique et diplomatique assez inconfortable.  

La pause décrétée par Barack Obama, qui militait pour des frappes punitives immédiates à laquelle la France s’était ralliée, oblige François Hollande à attendre une décision qui le placera demain plus encore en suiveur atlantiste soumis quel que soit la position qu’adoptera le Congrès américain.

De plus au plan national à gauche comme à droite de nombreuses Barack Obama, François Hollande, Jacques Chirac, De Gaulle, Jean-Pierre Chevènement, David Cameron, Fraçois Bayrou, Syries, Lettre ouverte Bayrou, Sunites Chiites, Vote Chambre des Communes, Parlement à Versailles, Syrie, Damas,voix s’élèvent pour réclamer un vote du Parlement.  

François Hollande, qui a déclaré que cette exigence n’est pas inscrite dans la Constitution et que donc il pouvait s’en passer, serait bien inspiré d’y souscrire, ce d’autant que selon un sondage BVA publié le 30 août, 64 % des Français sont hostiles à une intervention armée.

Bernard FRAU Délégué général HER

 


Dominique de Villepin: l'invité de Ruth Elkrief... par BFMTV

Syrie : Lettre ouverte de François Bayrou à François Hollande:

« S’il est peu de doute qu’il existe des armes chimiques – les mêmes ont été si largement utilisées pendant la guerre de 14 –, les preuves indiscutables de la responsabilité de leur utilisation Barack Obama, François Hollande, Jacques Chirac, De Gaulle, Jean-Pierre Chevènement, David Cameron, Fraçois Bayrou, Syries, Lettre ouverte Bayrou, Sunites Chiites, Vote Chambre des Communes, Parlement à Versailles, Syrie, Damas,n’ont pas été apportées, comme l’a reconnu M. Cameron. Le fer et le feu continuent à faire des deux côtés de nombreuses victimes.

Vous créez un précédent : vous allez intervenir sans mandat des Nations unies, sans nos alliés européens, sans l’Otan, dans une action bilatérale avec les États-Unis. Ce que la France reprochait en 2003 à Berlusconi, à Blair, à Aznar, elle va l’accomplir aujourd’hui. Comment interdire à d’autres demain des interventions unilatérales? »

 (…) « … la France a un devoir vis-à-vis d’elle-même! Nous avons construit une image de la France au travers des décennies : de de Gaulle à Jacques Chirac lors du drame irakien, nous étions le pays qui parlait avec tous, et protégeait l’essentiel. Et ce n’était pas seulement une image : c’était notre identité et notre réalité. C’était un patrimoine pour notre pays.

Monsieur le Président, nous étions nombreux à avoir mis de l’espoir en votre modération et votre équilibre. Vous engagez la France dans une voie périlleuse.

Je souhaite me tromper, mais je voulais vous dire que vous faites courir un grand risque à l’avenir de la Syrie, aux minorités, au Liban, et à une certaine idée de la France qui ne s’aligne pas ».

Lu sur : Journal du Dimanche 01/09/2013

http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Syrie-la-lettre-ouverte-de-Bayrou-a-Hollande-626689

Syrie : Entretien de Jean-Pierre Chevènement au Parisien dimanche,

Propos recueillis par Philippe Martinat.

Le Parisien: Vous attendiez-vous à une telle escalade de la tension internationale sur la Syrie?

Jean-Pierre Chevènement: J’ai toujours été inquiet au sujet de la Syrie. J’avais d’ailleurs exprimé ma préoccupation à François Barack Obama, François Hollande, Jacques Chirac, De Gaulle, Jean-Pierre Chevènement, David Cameron, Fraçois Bayrou, Syries, Lettre ouverte Bayrou, Sunites Chiites, Vote Chambre des Communes, Parlement à Versailles, Syrie, Damas,Hollande et à Laurent Fabius dès le mois de juin 2012 quant à la définition de notre politique. Selon moi, il eût mieux valu privilégier une posture de négociation et faire de la France un intermédiaire entre les camps qui s’opposent dans ce qui est une véritable guerre civile intercommunautaire avec, à l’arrière-plan, une rivalité entre sunnites et chiites.

Je ne pense pas que la France ait intérêt à entrer dans une guerre de religion.

Vous jugez notre diplomatie imprudente?

Je m’étais inquiété de la formulation « Bachar doit partir », calquée sur celle employée naguère par Alain Juppé: «Kadhafi doit partir.»

Je me suis entretenu à plusieurs reprises avec le président de la République et avec le ministre des Affaires étrangères. Je pense qu’il n’y a pas de solution militaire, il ne peut y avoir qu’une solution politique.

Celle-ci doit intervenir avec l’ensemble des parties prenantes du conflit, ce qui suppose le respect de la légalité internationale, car c’est dans le cadre du Conseil de sécurité de l’ONU que ces négociations peuvent être menées.

En tout cas, j’ai clairement privilégié cette ligne de la négociation et j’ai beaucoup regretté qu’Alain Juppé ait fermé l’ambassade de France à Damas en mars 2012 : il y a une continuité, si je puis dire…

Bachar al-Assad n’a-t-il pas néanmoins franchi la ligne rouge en employant des armes chimiques?

C’est possible, mais ce n’est pas sûr. Etait-ce vraiment son intérêt? Je pense qu’une erreur a été commise par le président Obama quand il a déclaré, en août 2012, que l’emploi de l’arme chimique serait la ligne rouge conditionnant une intervention occidentale. Il s’est piégé lui-même.

Reste maintenant à savoir ce qui s’est passé réellement. On nous parle de preuves, mais je me rappelle de Colin Powell devant le Conseil de sécurité de l’ONU brandissant ses fioles : « We’ve got the evidence! » - NDLR : « Nous avons les preuves ! » - Le secrétaire d’Etat, qui était peut-être de bonne foi, avait été intoxiqué par la CIA. Dans le cas présent, nous n’avons pas de preuves irréfutables.

Il y a tout de même environ un millier de morts dans ce massacre…
Au Caire aussi, il y a un millier de personnes qui ont été tuées, certes par balles, mais on n’a guère entendu les professeurs de morale. Autrefois, il y avait le droit. Aujourd’hui, on a remplacé le droit par la morale. Et de la morale on passe à la punition. C’est plus facile, mais c’est très dangereux, car le fameux « droit d’ingérence », c’est toujours le droit du plus fort : on n’a jamais vu les faibles intervenir dans les affaires des forts.

Je n’ai pas besoin de vous rappeler tous les exemples de manipulation de l’opinion publique dans l’histoire. Je me méfie donc beaucoup des manipulations de l’opinion publique et de la dictature de l’émotion à partir de laquelle on prend des décisions apparemment dictées par la morale mais qui ont en fait un sens politique. Le droit-de-l’hommisme ignore ou, de manière plus perverse, occulte les choix politiques.

La France prend-elle un risque en restant en première ligne à côté des Etats-Unis?

Je constate que la France sera, si cette frappe intervient, le seul allié européen de M. Obama, d’ailleurs soutenu par l’ancien président Bush. C’est la situation inverse de celle de 2003, où les Etats-Unis et la Grande-Bretagne avaient le concours de l’Italie, de l’Espagne, de la Pologne et d’autres pays européens. Là, nous sommes totalement isolés.

J’ajoute que l’opinion publique est divisée. Ce n’est pas servir la défense du pays que d’engager nos forces dans un pareil contexte. Le président Hollande parle à juste titre du maintien de la souveraineté de la France.

Mais l’indépendance de la France suppose que nous ne soyons pas ralliés à la ligne « occidentaliste », celle qu’on appelait autrefois néoconservatrice : c’est-à-dire l’Occident contre les autres.

Vous êtes donc résolument hostile à des frappes?

Je n’ai pas un esprit systématique : je m’étais abstenu sur la Libye, j’ai été tout à fait en pointe sur le Mali. Quand on fait le bilan de toutes les ingérences, ce n’est pas très brillant : au Kosovo, nous avons récolté un Etat mafieux ; en Irak, où il n’y a plus d’Etat, il y a eu 1 000 morts en juillet dans des attentats ; en Libye, les milices islamistes sont maîtresses du terrain… Que se passera-t-il demain après Bachar al-Assad? Nous savons très bien qu’il y a des groupes jihadistes importants, armés de l’extérieur. Moi, je serais prudent. Il faut absolument privilégier les voies de la paix.

-------
Source:
Le ParisienDimanche 1 Septembre 2013 à 08:36

17/02/2013

2017 : Les envies de Sarkozy !

présidentielles,présidentielles 2012,edouard balladur,nicolas sarkozy,p'tit niko,carlita,giuletta,bernadette chirac,bernard tapie,johny halliday,depardieu,françois pinault,bernard arnault,ziad takiedinne,alain juppé,jean-françois copé,françois fillon,jean-louis borloo,jacques chirac,françois hollande,brice hortefeux,atlantico,emir du qatar,les amis de nicolas sarkozy,guillaume tabar,patrick buisson,guillaume pelletier,fnsea,christian jacob,chantale jouano,nathalie koscuisco-moriset,nicolas hulot,grenelle de l'environnement,fn,front national,ump,assemblée nationale,les envies de sarkozy,le caniche d'angela,bruno lemaireSi l’on en croit Alain Juppé, Nicolas Sarkozy aurait «envie» de se représenter au scrutin présidentiel en 2017.

Les spéculations du coup vont bon train.

Pour les uns : il n’est pas très gentil l’Alain Juppé pour ses petits copains et copines, les Fillon, Copé, Lemaire, Dati, Morizet !  En en disant que Sarkozy a «envie», de façon élégante il serait tout simplement en train d’expliquer à tout ce petit monde UMP, les amis vous n’êtes pas à la hauteur !

présidentielles,présidentielles 2012,edouard balladur,nicolas sarkozy,p'tit niko,carlita,giuletta,bernadette chirac,bernard tapie,johny halliday,depardieu,françois pinault,bernard arnault,ziad takiedinne,alain juppé,jean-françois copé,françois fillon,jean-louis borloo,jacques chirac,françois hollande,brice hortefeux,atlantico,emir du qatar,les amis de nicolas sarkozy,guillaume tabar,patrick buisson,guillaume pelletier,fnsea,christian jacob,chantale jouano,nathalie koscuisco-moriset,nicolas hulot,grenelle de l'environnement,fn,front national,ump,assemblée nationale,les envies de sarkozy,le caniche d'angela,bruno lemairePour les autres : et si, en faisant cette annonce, le Maire de Bordeaux, qui ne dit jamais rien à la légère, nous expliquait tout bonnement que lui Alain Juppé est le candidat idéal pour battre le Président sortant.

Guillaume Tabar dans un article récent paru dans les Echos, assure de son côté qu’il ne faut pas écouter Alain Juppé mais «Carlita» qui assure : «Hollande, on va en prendre pour dix ans, parce que dans cinq ans, ce sera Marine Le Pen qui sera face à lui au second tour, et il gagnera».

L’éditorialiste poursuit et précise à propos de l’ancien locataire de l’Elysée, «il reçoit beaucoup» et que s’agissant de son retour en 2017, la question  n’est pas, dixit l’intéressé, d'«envie», mais de «devoir».

Guillaume Tabar, décidément très informé, ajoute que pour le battu de 2012 trois conditions seraient de nature à le convaincre, de répondre à cette exigence.

présidentielles,présidentielles 2012,edouard balladur,nicolas sarkozy,p'tit niko,carlita,giuletta,bernadette chirac,bernard tapie,johny halliday,depardieu,françois pinault,bernard arnault,ziad takiedinne,alain juppé,jean-françois copé,françois fillon,jean-louis borloo,jacques chirac,françois hollande,brice hortefeux,atlantico,emir du qatar,les amis de nicolas sarkozy,guillaume tabar,patrick buisson,guillaume pelletier,fnsea,christian jacob,chantale jouano,nathalie koscuisco-moriset,nicolas hulot,grenelle de l'environnement,fn,front national,ump,assemblée nationale,les envies de sarkozy,le caniche d'angela,bruno lemaireEt d’énumérer ces conditions : «Que la situation de la France soit grave et l'échec de la gauche patent ; que personne ne se soit imposé à l'UMP ; et… que Marine Le Pen menace de se qualifier au second tour ».

Marine Le Pen elle sera au second tour c’est Carlita qui le dit alors……Nicolas Sarkozy, marchant sur tous ses porte-valises de l’UMP tel le sauveur viendrait nous en délivrer. C’est Guillaume Tabar qui le dit….

Mais, qui se préoccupe dans cette affaire de savoir si les Français ont «envie» de voir revenir à la tête de l’Etat celui qui leur a tant menti et qui a fait si bien ami-ami avec le prince –Emir  du Qatar islamique qui a investi la France et de ses banlieues ?

C’est que «p’tit Niko à sa Carlita c’est du sérieux » s’en est donné à cœur-joie en matière de pipeau à dix-huit trous;  pas un matin ou un midi ou un soir sans son bobard quotidien !

Des tas, des caisses, de bobards qu’il a raconté aux Français le «p’tit Niko»

Souvenez-vous, l’histoire du taux de chômage qui devait descendre en dessous de 5%  et même  que si le taux de chômage dépassait ce chiffre il s’engageait à ne pas se représenter.

Tu parles Charles ! Il nous a fini son mandat  avec 10% de chômeurs et il s’est quand même représenté sans demander son avis ni à l’UMP, ni à personne d’ailleurs.

Et l’usine en Lorraine, même que la CFDT lui dressé une pierre tombale à cette autre promesse de campagne de Sarko. L’usine ne fermerait pas. Elle est bel et bien bouclée !

Et le travailler plus pour gagner plus ; tout le monde s’en marre encore de cette promesse du «p’tit Niko». Enfin pas les chômeurs qui avant son arrivée avaient du boulot et qui entre-deux se sont retrouvés au chom’du !

Par contre les autres, ses potes du Fouquet’s et du Medef présidentielles,présidentielles 2012,edouard balladur,nicolas sarkozy,p'tit niko,carlita,giuletta,bernadette chirac,bernard tapie,johny halliday,depardieu,françois pinault,bernard arnault,ziad takiedinne,alain juppé,jean-françois copé,françois fillon,jean-louis borloo,jacques chirac,françois hollande,brice hortefeux,atlantico,emir du qatar,les amis de nicolas sarkozy,guillaume tabar,patrick buisson,guillaume pelletier,fnsea,christian jacob,chantale jouano,nathalie koscuisco-moriset,nicolas hulot,grenelle de l'environnement,fn,front national,ump,assemblée nationale,les envies de sarkozy,le caniche d'angela,bruno lemaire– Johny Halliday, Depardieu, Bernard Arnault, Bernard Tapie, Liliane Béthencourt, Alain Afflelou, François Pinault…. – pleins aux as qui se sont régalé avec le bouclier contre l’impôt des plus riches, dont certains se marrent encore depuis leur exil belge, suisse, russe ou anglais pour en payer encore moins.

Pendant que ceux-là se faisaient les rognons bien gras, le nombre de Français en dessous du seuil de pauvreté n’a pas cessé d’augmenter sous le règne de «p’tit Niko». Eux non plus ne se marrent pas.

Il ne nous avait pas dit le «caniche à Angela» que pendant présidentielles,présidentielles 2012,edouard balladur,nicolas sarkozy,p'tit niko,carlita,giuletta,bernadette chirac,bernard tapie,johny halliday,depardieu,françois pinault,bernard arnault,ziad takiedinne,alain juppé,jean-françois copé,françois fillon,jean-louis borloo,jacques chirac,françois hollande,brice hortefeux,atlantico,emir du qatar,les amis de nicolas sarkozy,guillaume tabar,patrick buisson,guillaume pelletier,fnsea,christian jacob,chantale jouano,nathalie koscuisco-moriset,nicolas hulot,grenelle de l'environnement,fn,front national,ump,assemblée nationale,les envies de sarkozy,le caniche d'angela,bruno lemairequ’il promettait aux pauvres et aux classes moyennes que tout irait mieux avec lui, mieux qu’avec la France de Jacques Chirac, il ferait un maximum pour que dans notre pays les riches deviennent un peu plus riches et les pauvres beaucoup plus pauvres.

Bon c’est une sorte de variante du fameux «travailler plus pour gagner plus». Mais là on se dit que voir une minorité ne pas travailler et «gagner plus et gagner plus», pendant que d’autres travaillent plus et payent toujours plus » c’est juste intolérable.

présidentielles,présidentielles 2012,edouard balladur,nicolas sarkozy,p'tit niko,carlita,giuletta,bernadette chirac,bernard tapie,johny halliday,depardieu,françois pinault,bernard arnault,ziad takiedinne,alain juppé,jean-françois copé,françois fillon,jean-louis borloo,jacques chirac,françois hollande,brice hortefeux,atlantico,emir du qatar,les amis de nicolas sarkozy,guillaume tabar,patrick buisson,guillaume pelletier,fnsea,christian jacob,chantale jouano,nathalie koscuisco-moriset,nicolas hulot,grenelle de l'environnement,fn,front national,ump,assemblée nationale,les envies de sarkozy,le caniche d'angela,bruno lemaireDu Sarkozy les riches en redemanderont peut-être, mais les Français ceux qui marnent au boulot ou ceux qui tirent le diable par la queue et qui ont peur du lendemain….?

Et le Grenelle de l’environnement qui devait répondre à conversion subite de «p’tit Niko» à l’exigence faite à tout pays moderne de relever les défis imposé par l’écologie.

Les loulous de la FNSEA n’ont eu qu’à faire les gros yeux, façon Christian Jacob quand il se met à houspiller les ministres socialistes à l’Assemblée Nationale, pour que brutalement il en oublie toutes ses engagements et ses beaux discours tout peints en vert pour nécessité de campagne électorale.

Et tant pis pour le bras d’honneur aux ministres Borloo, Kosciusco-Morizet et Chantale Jouanno, aux nombreux militants des ONG, à Nicolas Hulot qui ont travaillé à cette belle idée du Grenelle, pendant que lui s’en allait expliquer aux agriculteurs pollueurs de la FNSEA « c’est fini, l’environnement ça suffit » comme il a dit « casses- toi pauv’con » à un quidam qui refusait de lui serrer la paluche.

présidentielles,présidentielles 2012,edouard balladur,nicolas sarkozy,p'tit niko,carlita,giuletta,bernadette chirac,bernard tapie,johny halliday,depardieu,françois pinault,bernard arnault,ziad takiedinne,alain juppé,jean-françois copé,françois fillon,jean-louis borloo,jacques chirac,françois hollande,brice hortefeux,atlantico,emir du qatar,les amis de nicolas sarkozy,guillaume tabar,patrick buisson,guillaume pelletier,fnsea,christian jacob,chantale jouano,nathalie koscuisco-moriset,nicolas hulot,grenelle de l'environnement,fn,front national,ump,assemblée nationale,les envies de sarkozy,le caniche d'angela,bruno lemaireC’est lourd ça fait beaucoup, c’est habillé pour l’hiver. Certes mais trop c’est trop ce petit politicard ne mérite ni notre respect, il n’en a pas eu beaucoup pour un grand nombre de ses concitoyens, ni  que la France et les Français ne le rappellent.

Et oui le «p’tit Niko» est  totalement disqualifié pour nous avoir trop longtemps et trop souvent servi aux Français des brouets aux promesses non tenues qui aujourd’hui leur brûlent l’estomac!

Madame «Bernadette», elle pas chouette, peut bien s’échiner et en redemander, jusqu’au bout il a menti le «p’tit Niko », les Français aujourd’hui n’en veulent plus !

Durant la campagne de 2012, il avait même précisé durant la campagne que «les Français n’entendraient plus parler de lui» s’il était battu.

Et le voilà qui maintenant nous parle de «devoir», auquel il voudrait faire croire qu’il ne peut se résoudre à se soustraire…pipeau!

Le voilà qu’il ose se poser en barrage contre le FN alors qu’avec ses amis Patrick Buisson et Guillaume Pelletier il n’a cessé, des mois durant de braconner sur les terres de la Marine. De qui se moque-t-il ?

Pour une fois que lui et ses amis, Brice Hortefeux et les autres, fassent preuve d’un peu de dignité, qu’ils cessent de nous «gonfler», parce qu’au-delà des mensonges il y a l’héritage qu’il a laissé à la France!

présidentielles,présidentielles 2012,edouard balladur,nicolas sarkozy,p'tit niko,carlita,giuletta,bernadette chirac,bernard tapie,johny halliday,depardieu,françois pinault,bernard arnault,ziad takiedinne,alain juppé,jean-françois copé,françois fillon,jean-louis borloo,jacques chirac,françois hollande,brice hortefeux,atlantico,emir du qatar,les amis de nicolas sarkozy,guillaume tabar,patrick buisson,guillaume pelletier,fnsea,christian jacob,chantale jouano,nathalie koscuisco-moriset,nicolas hulot,grenelle de l'environnement,fn,front national,ump,assemblée nationale,les envies de sarkozy,le caniche d'angela,bruno lemaireA commencer  par la guerre en Lybie, dont les méchantes langues disent, sans qu’aucun démenti ne les fassent taire, qu’il l’a faite pour le bon plaisir  de ses «amis-créanciers» du Qatar qui aujourd’hui sécurisent les réserves pétrolières sur lesquelles ils louchaient avec un œil très intéressé.

Et la dette – alouette –  1600 milliards à son départ, plus 600 milliards rien que pour lui.

présidentielles,présidentielles 2012,edouard balladur,nicolas sarkozy,p'tit niko,carlita,giuletta,bernadette chirac,bernard tapie,johny halliday,depardieu,françois pinault,bernard arnault,ziad takiedinne,alain juppé,jean-françois copé,françois fillon,jean-louis borloo,jacques chirac,françois hollande,brice hortefeux,atlantico,emir du qatar,les amis de nicolas sarkozy,guillaume tabar,patrick buisson,guillaume pelletier,fnsea,christian jacob,chantale jouano,nathalie koscuisco-moriset,nicolas hulot,grenelle de l'environnement,fn,front national,ump,assemblée nationale,les envies de sarkozy,le caniche d'angela,bruno lemaireLes plans sociaux, bloqués avant la présidentielle, qui s’accumulent et dont la France doit maintenant se sortir et payer le prix social.

Et les souplesses fiscales consenties, sous l’ancienne présidence, qui permettent une exonération des plus-values immobilières qataries.

L’appétit du prince-émir du Qatar islamiste ne s’est pas arrêté au PSG et au cadeau qui lui a permis d’obtenir l’organisation de la coupe du monde de football en 2022.

En très peu de temps l’Emirat islamiste, pas plus grand que la Corse, gorgé de fric,  s’est fait omniprésent dans de nombreux secteurs du business hexagonal.

Industrie, immobilier, médias, banlieues, tout y passe et présidentielles,présidentielles 2012,edouard balladur,nicolas sarkozy,p'tit niko,carlita,giuletta,bernadette chirac,bernard tapie,johny halliday,depardieu,françois pinault,bernard arnault,ziad takiedinne,alain juppé,jean-françois copé,françois fillon,jean-louis borloo,jacques chirac,françois hollande,brice hortefeux,atlantico,emir du qatar,les amis de nicolas sarkozy,guillaume tabar,patrick buisson,guillaume pelletier,fnsea,christian jacob,chantale jouano,nathalie koscuisco-moriset,nicolas hulot,grenelle de l'environnement,fn,front national,ump,assemblée nationale,les envies de sarkozy,le caniche d'angela,bruno lemairecela grâce aux faveurs de «p’tit Niko» dont Ziad Takieddine, l’ami de Jean-François Copé, nous a dit lors de son passage chez «Ruquier» qu’il remboursait ainsi la rançon que l’Emirat islamiste avait payé pour la libération des infirmières roumaines.   

Il y aurait encore de quoi écrire quelques lignes, mais bon, ça va quoi!

Que «p’tit Niko» règle proprement la question épineuse du financement  de sa candidature à l’élection présidentielle 2012.

A l’instar de son ami «Edouard encore empêtré dans l’affaire de Karachi », dont il fut en 2002 le proche collaborateur, «p’tit Niko» n’a toujours pas réussit à faire valider son propre compte de campagne.

«Nous sommes très heureux dans notre nouvelle vie» a déclaré «la grande Carlita» sur Atlantico.

De grâce qu’elle et «p’tit Niko» s’en tiennent là ! Qu’ils s’occupent de Giulietta, et qu’ils nous fichent définitivement la Paix!

04/11/2012

Face aux petits arrangements politiciens l’offensive citoyenne.

Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,A l’UMP on assiste aux grandes manœuvres en vue de la prise de contrôle du poste convoité de nouveau patron de la «sarkoboutique».  Chaque jour apporte son lot de ralliements-surprises. Aujourd’hui c’est Dominique de Villepin qui fait la une.

L’ancienne cible de Nicolas Sarkozy, personne n’a oublié les différents épisodes de la tristement célèbre affaire Clearstream, au cours de laquelle Nicolas Sarkozy utilisant une formule choc qui rappelait la fin du Duce Benito Mussolini, était allé, jusqu’à dire, qu’il voulait « pendre à un croc de boucher » ceux qui avaient tenté de le déstabiliser, visant très directement Dominique de Villepin son concurrent potentiel le plus dangereux à la succession de Jacques Chirac.

Eh bien Dominique de Villepin, l’homme qui se présente volontiers comme un rassembleur, le président de République Solidaire, vient de débarquer dans le clan  Jean-François Copé. Jean-François Copé, l’homme qui s’affiche comme le chantre de la «droite décomplexée» décidée à mener un combat sans faille contre la gauche sociale-démocrate, les écologistes et les gauchistes comme il dit.

Pris à contre-pied les citoyens gaullistes s’interrogent ! Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,Ils s’interrogent d’autant plus que François Fillon, héritier du gaulliste social Philippe Seguin, annoncé comme l’homme du large rassemblement, est rejoint entre-autre par Guéant, Estrosi et Ciotti qui ont pris l’engagement, « quelles que soient les circonstances, d’appeler à voter pour un candidat socialiste ».

Comprenne qui pourra ! Cela dit un mode d’emploi de l’UMP nouvelle serait le bienvenu.

Question subsidiaire pour clore le chapitre, Dominique de Villepin a-t-il, avant de s’engager auprès de Jean-François  Copé, intégré l’engagement publique de celui-ci de se retirer de la course pour la présidentielle 2017 dans l’hypothèse du retour de Nicolas Sarkozy aux affaires ?

Nous n’en avons donc pas terminé avec les coups tordus et autres reniements futurs que s’ingénient à pratiquer les «grands leaders politiques» toutes tendances confondues.

Car la gauche, écologistes verts d’EELV, inclus n’est pas Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,en reste de ce point de vue. Il n’est que de voir comment les « amis » de François Hollande –  François Rebsamen, Marie-Noëlle Lienemann, André Vallini, Gérard Collomb et autres –  se comportent en ce moment.

Les conseils amicaux prodigués abondamment dans la presse sont autant de piques lancées pour abattre le chef du gouvernement Jean-Marc Ayrault et avoir une chance de se placer en bonne position lors de la prochaine distribution des portefeuilles.

Tout cela ne serait pas grave si « ces petits assassinats entre amis » ne contribuaient à finir de démolir le peu de crédibilité que ces «grands leaders politiques» ont encore chez nos concitoyens. Tout cela risque de nous conduire au pire.

En effet préoccupés par leurs seuls intérêts personnels, couverts par des médias dans le moule, quand ils n’en tirent pas indirectement avantage de leurs manigances, Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,les «édiles de la Nation» laissent la porte grande ouverte  aux lobbys en tout genre – OGM, Pesticide, Nucléaire, Agro-industrie, Pétrochimie, Pharmaco-industrie, Grande Distribution – qui avancent leurs pions à tous les échelons de la société et des lieux de pouvoir décisionnel.

C’est ainsi que ces lobbys en toute impunité se donnent les moyens d’imposer cyniquement une logique qui depuis plusieurs années maintenant ont sorti « l’humain » de la seule place qui devrait lui revenir au cœur des politiques publiques – santé, culture, éducation, justice, police –.

Ils tiennent tout. Ils achètent tout. Rien ne leur échappe même le vivant fait désormais l’objet d’un rapt intolérable de la part de ces prédateurs insatiables.

Malheur  à tous ceux qui auraient l’idée de se rebeller car la machine à détruire se met très vite en route. A la moindre alerte les mercenaires experts et médiatiques au service des grands intérêts économiques et financiers, payés par eux, montent au créneau.

Il suffit pour s’en convaincre de voir comment en à peine Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,vingt-quatre heures la meute pourrie des « salauds » s’est jetée sur le professeur Gilles-Eric Séralini pour contester la pertinence des travaux de son équipe de chercheurs de l’Université de Caen sur la nocivité des OGM NK03.

Outre le fait que la publication de cette étude a été validée par le comité de lecture de la revue scientifique « Nature » dont le sérieux est unanimement reconnu, la question doit se poser quant à la révision de l’évaluation de l’ensemble des Produits Génétiquement Modifiés, actuellement autorisés ou en cours d’autorisation de mise sur le marché.

Pourquoi la demande effectuée en 2011 auprès du Ministère de l’environnement concernant 46 OGM autorisés en Europe n’a-t-elle pas encore reçu à ce jour de réponse alors que 24 heures ont suffi pour s’en prendre à l’étude Gilles-Eric Séralini. Pourquoi ce deux poids deux mesures ?

Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,Pourquoi les Organismes Publiques chargé des mises sur le marché des OGM se contentent-ils des données fournies par les fabricants eux-mêmes sans même remettre en cause les méthodes utilisées ?

Pourquoi les études menées par Monsanto sur les produits pour lesquels l’entreprise demandent une mise sur le marché sont –elles exécutées sur une durée 8 fois moins longues que celle qui a été choisie par les équipes de Gilles-Eric Séralini dans sa propre étude.

Trop occupée à vider leurs querelles ridicules, au regard des questions majeures qui se posent pour l’avenir de la société au plan éthique social et sociétal, globalement les membres de la classe politique en situation de pouvoir de décision, hormis quatre ministres de l’environnement Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,– Corine Lepage, Ségolène Royale et Dominique Voynet – se sont bien gardés de s’engager clairement pour défendre les travaux du professeur Gilles-Eric Séralini et de ses équipes.

Tout cela en dit long sur le degré de corruption morale de notre société !

En attendant l’extrême droite doit se régaler en voyant les dégâts  que cette situation gravissime provoque dans le corps social laissé à l’abandon où de plus en plus nombreux sont les hommes et les femmes qui souffrent de ne pas être entendus et représentés.

A ceux qui seraient choqués par le ton intransigeant et sans doute injuste de ce billet pour ceux qui n’ont pas encore cédés aux sirènes des « salauds » qui pourrissent tout.

Ce billet est fait pour inciter les résignés, les endormis à relever la tête et à dire stop ça suffit, nous ne voulons pas attendre d’avoir atteint le fond pour réagir.

Il est fait aussi pour dire à ceux qui n’ont pas encore cédés, sortez de l’anonymat et participez à l’offensive Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,citoyenne qui s’impose désormais si nous ne voulons pas tous finir cobayes des multinationales de l’Agro-industrie, de la Pétrochimie et de la Pharmaco-industrie qui actuellement sont entrain de plomber notre santé et notre humaine nature.

28/10/2012

Copé/Fillon: un débat oui, pour les actes il faudra attendre

nicolas sarkozy,françois fillon,jean-françois copé,jacques chirac,david pujadas,rascisme anti-blanc,pain au chocolatPour le débat chacun a pu constater que ce fut beaucoup de paroles pour se battre entre membres de la même famille – quoique… gaulliste ou sarkozyste ça ne veut pas forcément dire la même chose – sans montrer que l’on a mal ou que l’on veut faire mal. Pour les actes, il faudra attendre !

Pour l’instant les compères, après avoir été aux machines pendant 10 ans et avoir laissé à la France une situation pas très brillante sur tous les plans – au plan écologique, social, santé et globalement en terme économiques public ou privé –  devraient essayer d’un peu moins la ramener.

nicolas sarkozy,françois fillon,jean-françois copé,jacques chirac,david pujadas,rascisme anti-blanc,pain au chocolatOn se dit d’ailleurs que s’ils avaient été meilleurs on ne voit pas pourquoi Sarkozy aurait été battu et dire que Hollande a menti durant la campagne présidentielle c’est tout de même un peu prendre les Français pour des « cons », ce qu’ils sont loin d’être.

Cela posé, il faut reconnaître que ce débat a été utile pour plusieurs raisons.

D’abord il est bien que l’on sache à qui l’on a affaire. François Fillon et Jean-François Copé ne puisent pas la même source idéologique à l’intérieur de la droite. L’un est aujourd’hui à Nicolas Sarkozy ce que l’autre fut à Philippe Seguin.

Rien de commun entre le libéral bateleur d’estrade prêt à tous les reniements et le rassembleur, lucide, nourri  au lait du gaullisme social. Copé a beau jeu de rappeler qu’il a servi Chirac et Villepin, aujourd’hui le voilà plus sarkozyste que Sarkozy après lui avoir savonné la planche durant tout le quinquennat. C’est un fait !

Ensuite, François Fillon a su montrer qu’il était respectueux de la Constitution et de la loi.

A deux reprises il en a fait la démonstration.

nicolas sarkozy,françois fillon,jean-françois copé,jacques chirac,david pujadas,rascisme anti-blanc,pain au chocolatUne première fois, en disant clairement que si la loi sur le mariage des homosexuels était votée il l’appliquerait en qualité de maire s’il devait le devenir, tout en précisant son opposition nette à ce mariage y compris en faisant revoter un texte d’abrogation dès lors que les conditions seraient réunies.

Une seconde fois en prenant ses distances, nettement également, en disant avoir accepté de suivre Nicolas Sarkozy sur des positions qu’il ne partageait pas en acceptant les contraintes constitutionnelles qui font du chef de l’état le véritable inspirateur de la politique nationale.

nicolas sarkozy,françois fillon,jean-françois copé,jacques chirac,david pujadas,rascisme anti-blanc,pain au chocolatLe fait pour François Fillon de reconnaître aujourd’hui que Nicolas Sarkozy a demandé au dirigeant de Peugeot le report du plan social après la présidentielle montre la loyauté de Fillon à sa famille politique en n’en disant rien pendant la campagne présidentielle.

Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé en leurs temps respectifs n’ont pas été aussi scrupuleux sur le sujet vis-à-vis de leur Président respectif.

On doit reconnaître à Jean-François Copé au moins un point positif. Celui de ne pas accepter fermement – François Fillon a été sur ce point « élégant » – se laisser embarquer par des journalistes qui n’avaient qu’un souhait transformer cette émission en une bataille de cirque.

Cette pratique journalistique est un fléau détestable qui ronge la démocratie et participe  du phénomène de division permanente négatif pour le pays, négatif pour la formation d’une opinion éclairée en capacité de pérenniser la démocratie. 

S’appuyant sur la question récurrente des incidents, désormais symbolisés par «le racisme anti-blanc» et «pain au chocolat arraché pendant le ramadan»  , certes minoritaires mais non anecdotiques, générés à l’école ou dans la rue, par des tenants d’un islamisme radical de combat, Jean-François Copé a su renvoyer David Pujadas à sa responsabilité de journaliste dont la mission est de donner objectivement une information qui correspondre à la réalité vécue par les citoyens.

Lnicolas sarkozy,françois fillon,jean-françois copé,jacques chirac,david pujadas,rascisme anti-blanc,pain au chocolata balle est désormais dans le camp des militants de l’UMP. Qu’ils choisissent, ils peuvent désormais le faire. Le feront-ils avec sagesse ? La question est posée.

29/07/2012

Syrie : Jusqu’où le soutien à la politique géostratégique de l’Amérique au Moyen-Orient ?

Bachar Al-Assad, Syrie, Liban, Tunisie, Irak, Iran, Egypte, Levant, Pacte de Quincy, Pacete de Bagdad, Russie, Vladimir Poutine, François Hollande, Jacques Chirac, Dominique De Villepin, UAS, Etats-Unis, UE, Union Européenne, Europe, Sunnites, Chiites. Liban, Frères musulmans, salafisres, wahabites, Arabie Saoudite, Ibn Saoud, Qatar, Alexandre Orlov, ONU, Homs, Alep, Chine, Russie, Fédération de Russie, Tchétchénie, Conseil de Sécurité, empire Ottoman, Moyen-Orient, Damas, Turquie, Printemps arabe. Tunisie, 16 mois d’affrontements, plus de 20000 morts, des villes dévastées, des milliers de réfugiés : rien n’y fait ! Ni les sanctions économiques, ni les résolutions du Conseil de sécurité ou les missions de l’ONU.

Comme à chaque fois, dès lors qu’ils considèrent que « leurs intérêts sont mis en cause » les Etats-Unis font donner la canonnière. Directement ou indirectement la machine se déploie et broie tout sur son passage. Les civils japonais, vietnamiens, irakiens pour ne citer qu’eux sont les innombrables témoignages incontestables des victimes tombées au nom des Droits de l’Homme, de la Liberté et de la Démocratie.

Toutes sont en réalité tombées au nom de la volonté Bachar Al-Assad, Syrie, Liban, Tunisie, Irak, Iran, Egypte, Levant, Pacte de Quincy, Pacete de Bagdad, Russie, Vladimir Poutine, François Hollande, Jacques Chirac, Dominique De Villepin, UAS, Etats-Unis, UE, Union Européenne, Europe, Sunnites, Chiites. Liban, Frères musulmans, salafisres, wahabites, Arabie Saoudite, Ibn Saoud, Qatar, Alexandre Orlov, ONU, Homs, Alep, Chine, Russie, Fédération de Russie, Tchétchénie, Conseil de Sécurité, empire Ottoman, Moyen-Orient, Damas, Turquie, Printemps arabe. Tunisie, hégémonique d’une puissance qui veut, à elle seule, depuis la fin de la dernière guerre mondiale, régenter la destinée de tous les peuples et contrôler à son bénéfice l’ensemble des ressources nécessaires à la pérennisation et au développement de son modèle de société.

Ce projet de suprématie absolue, un temps entrevu au moment de la chute de l’URSS – l’essayiste Fukuyama à l’époque parlait de «fin de l’histoire» –, est à nouveau contesté à la fois par la Chine et la Russie qui sont ses plus redoutables concurrents dans la compétition pour la mainmise sur les territoires et les ressources de la planète.

Bachar Al-Assad, Syrie, Liban, Tunisie, Irak, Iran, Egypte, Levant, Pacte de Quincy, Pacete de Bagdad, Russie, Vladimir Poutine, François Hollande, Jacques Chirac, Dominique De Villepin, UAS, Etats-Unis, UE, Union Européenne, Europe, Sunnites, Chiites. Liban, Frères musulmans, salafisres, wahabites, Arabie Saoudite, Ibn Saoud, Qatar, Alexandre Orlov, ONU, Homs, Alep, Chine, Russie, Fédération de Russie, Tchétchénie, Conseil de Sécurité, empire Ottoman, Moyen-Orient, Damas, Turquie, Printemps arabe. Tunisie, La Syrie de Bachar-Al-Assad est aujourd’hui le point chaud de cette «confrontation des ogres» pour qui l’Iran qui a été désigné par les «néocons américains» comme l’axe du mal  constituant une menace globale au Moyen-Orient.

Située sur une ligne de cassure entre les espaces sunnite et chiite, la Syrie multiconfessionnelle n’est ni la Tunisie, la Libye ou l’Egypte.

Ce point rend la situation bien plus complexe que ce à quoi veulent bien la réduire les chroniqueurs et éditorialistes, pour ne pas parler des responsables politiques européens et américains,  qui se gardent bien de donner tous les tenants et aboutissants de ce qui se joue sur le théâtre syrien.

En Syrie, nous n’avons pas affaire à un simple affrontement entre de bons révolutionnaires armés – par qui d’ailleurs ? – et un «abominable» dictateur «hitlérisé».

Dire cela ne constitue en rien une absolution de principe des carences du régime en place à Damas. Dire cela est la marque du refus de gober cette vision réductrice et orvellienne que nous servent en ce moment à longueur de reportages orientés les grands médias du monde occidental à propos d’une réalité qui est plus complexe que l’on veut bien le dire.

Bachar-Al-Assad, c’est un fait, n’a pas su, pu ou voulu continuer, après les premières années 2000, l’ouverture du Bachar Al-Assad, Syrie, Liban, Tunisie, Irak, Iran, Egypte, Levant, Pacte de Quincy, Pacete de Bagdad, Russie, Vladimir Poutine, François Hollande, Jacques Chirac, Dominique De Villepin, UAS, Etats-Unis, UE, Union Européenne, Europe, Sunnites, Chiites. Liban, Frères musulmans, salafisres, wahabites, Arabie Saoudite, Ibn Saoud, Qatar, Alexandre Orlov, ONU, Homs, Alep, Chine, Russie, Fédération de Russie, Tchétchénie, Conseil de Sécurité, empire Ottoman, Moyen-Orient, Damas, Turquie, Printemps arabe. Tunisie, « printemps de Damas » en menant les réformes qu’attendait une jeunesse syrienne impatiente de voir le pays évoluer. Travaillée par la propagande déversée par les chaines satellitaires qatarie d’Al-Jazeera et d’Al Arabia, cette jeunesse, comme cela s’est passé avec les mouvements sociaux déclencheurs des révoltes du printemps arabe, a porté dans la rue sa contestation du régime.

Très vite la revendication politique des Frères musulmans, concentrés dans les villes d’Homs et d’Alep, s’est manifestée provoquant un durcicement systématique de la contestation sociale.

Les tribus sunnites localisées à proximité des frontières et les Bachar Al-Assad, Syrie, Liban, Tunisie, Irak, Iran, Egypte, Levant, Pacte de Quincy, Pacete de Bagdad, Russie, Vladimir Poutine, François Hollande, Jacques Chirac, Dominique De Villepin, UAS, Etats-Unis, UE, Union Européenne, Europe, Sunnites, Chiites. Liban, Frères musulmans, salafisres, wahabites, Arabie Saoudite, Ibn Saoud, Qatar, Alexandre Orlov, ONU, Homs, Alep, Chine, Russie, Fédération de Russie, Tchétchénie, Conseil de Sécurité, empire Ottoman, Moyen-Orient, Damas, Turquie, Printemps arabe. Tunisie, filières de contrebande du Nord-Liban ont alors permis l’introduction  d’armes de guerre dans plusieurs villes facilitant l’apparition de «poches de guerres civiles» - Homs, Hama, Idleb, Deraa – La mèche était allumée et, de manifestations hostiles en répressions, le mouvement social initial s’est transformé en de multiples affrontements entre des bandes rebelles armées et l’armée régulière.

L’implication directe dans le conflit intérieur syrien du Qatar – la grenouille politique dégoulinante de pétrodollars aux ambitions invraisemblables – et de l’Arabie Saoudite, allié inconditionnel des Etats-Unis, – en 1945 un pacte, toujours respecté, a été signé avec Ibn Saoud chef d’une dynastie bédouine au terme duquel l’administration américaine a obtenu un monopole sur les plus grandes réserves de pétrole au détriment des Anglais et des puissance européennes – et soutenus par les puissances occidentales a fini de transformer la «révolte syrienne» en un affrontement confessionnel intra-islamique entre Sunnites et Chiites.

Bachar Al-Assad, Syrie, Liban, Tunisie, Irak, Iran, Egypte, Levant, Pacte de Quincy, Pacete de Bagdad, Russie, Vladimir Poutine, François Hollande, Jacques Chirac, Dominique De Villepin, UAS, Etats-Unis, UE, Union Européenne, Europe, Sunnites, Chiites. Liban, Frères musulmans, salafisres, wahabites, Arabie Saoudite, Ibn Saoud, Qatar, Alexandre Orlov, ONU, Homs, Alep, Chine, Russie, Fédération de Russie, Tchétchénie, Conseil de Sécurité, empire Ottoman, Moyen-Orient, Damas, Turquie, Printemps arabe. Tunisie, En ligne de mire pour la coalition occidentalo-sunnite, l’Iran des mollahs chiites que l’on cherche à  déstabiliser pour tenir le Moyen-Orient et accessoirement pour les Etats-Unis le positionnement de pions en direction de la Chine et de la Russie qui au Conseil de Sécurité ne laisse plus rien passer.

Bachar Al-Assad, Syrie, Liban, Tunisie, Irak, Iran, Egypte, Levant, Pacte de Quincy, Pacete de Bagdad, Russie, Vladimir Poutine, François Hollande, Jacques Chirac, Dominique De Villepin, UAS, Etats-Unis, UE, Union Européenne, Europe, Sunnites, Chiites. Liban, Frères musulmans, salafisres, wahabites, Arabie Saoudite, Ibn Saoud, Qatar, Alexandre Orlov, ONU, Homs, Alep, Chine, Russie, Fédération de Russie, Tchétchénie, Conseil de Sécurité, empire Ottoman, Moyen-Orient, Damas, Turquie, Printemps arabe. Tunisie, La France, qui pendant de nombreuses années après la chute de l’empire Ottoman a été une puissance mandataire dans la région, est désespérément suiviste dans cette partie géostratégique et politique qui est en train de se jouer.

«La seule solution qui permettra de réconcilier et de réunir les Syriens, ce sera le départ de Bachar el-Assad et la constitution d'un gouvernement de transition », vient d’indiquer le Président de la République, François Hollande, au journaliste de l’AFP qui l’interrogeait à propos des derniers développements des affrontements à Alep.

Bachar Al-Assad, Syrie, Liban, Tunisie, Irak, Iran, Egypte, Levant, Pacte de Quincy, Pacete de Bagdad, Russie, Vladimir Poutine, François Hollande, Jacques Chirac, Dominique De Villepin, UAS, Etats-Unis, UE, Union Européenne, Europe, Sunnites, Chiites. Liban, Frères musulmans, salafisres, wahabites, Arabie Saoudite, Ibn Saoud, Qatar, Alexandre Orlov, ONU, Homs, Alep, Chine, Russie, Fédération de Russie, Tchétchénie, Conseil de Sécurité, empire Ottoman, Moyen-Orient, Damas, Turquie, Printemps arabe. Tunisie, Imaginer que demain le départ de Bachar Al-Assad suffira à régler la bombe à retardement contre la paix mondiale qu’est devenue la Syrie – la Turquie déploie des missiles à la frontière, Israël menace, l’Iran prévient, des navires de guerre russes font mouvement - relève de l’incantation.

Sans d’ailleurs, écarter l’hypothèse d’un départ de Bachar Al-Assad, Alexandre Orlov, l’ambassadeur de Russie en France, dans une interview publiée par le Parisien le 22 07 2012, a déjà répondu par avance à cette question : « S’ingérer dans les affaires intérieures d’un pays pour changer son dirigeant, cela remet en cause tout l’ordre international conçu et entériné par la Charte des Nations unies après la Seconde Guerre mondiale ».

Ajoutant : «Cela ouvre la boîte de Pandore : on a changé hier le dirigeant de la Yougoslavie, de l’Irak, de la Libye, aujourd’hui de la Syrie, demain de l’Iran, après-demain de la Corée du Nord… et ainsi de suite»

Que dire de plus ? Aujourd’hui, au point de blocage politique où en est la situation syrienne la question n’est pas de savoir si «Bachar Al-Assad tombera» comme le répète en permanence Bachar Al-Assad, Syrie, Liban, Tunisie, Irak, Iran, Egypte, Levant, Pacte de Quincy, Pacete de Bagdad, Russie, Vladimir Poutine, François Hollande, Jacques Chirac, Dominique De Villepin, UAS, Etats-Unis, UE, Union Européenne, Europe, Sunnites, Chiites. Liban, Frères musulmans, salafisres, wahabites, Arabie Saoudite, Ibn Saoud, Qatar, Alexandre Orlov, ONU, Homs, Alep, Chine, Russie, Fédération de Russie, Tchétchénie, Conseil de Sécurité, empire Ottoman, Moyen-Orient, Damas, Turquie, Printemps arabe. Tunisie, Laurent Fabius ou si Bachar Al-Assad surmontera la crise, la question est désormais de savoir jusque quand la France et l’Europe vont se faire les soutiens de la puissance américaine qui impose à l’agenda de ce conflit, sanctions, menaces diverses et présentations de résolutions au Conseil de Sécurité toutes rejetées par la Chine et la Russie le tout sans résultats probants.

La Russie ne laissera pas se casser le régime en place à Damas. C’est un fait, il n’est, pour s’en convaincre, que de se reporter à nouveau à l’interview d’Alexandre Orlov publiée le 22 07 2012 pour le comprendre.

Bachar Al-Assad, Syrie, Liban, Tunisie, Irak, Iran, Egypte, Levant, Pacte de Quincy, Pacete de Bagdad, Russie, Vladimir Poutine, François Hollande, Jacques Chirac, Dominique De Villepin, UAS, Etats-Unis, UE, Union Européenne, Europe, Sunnites, Chiites. Liban, Frères musulmans, salafisres, wahabites, Arabie Saoudite, Ibn Saoud, Qatar, Alexandre Orlov, ONU, Homs, Alep, Chine, Russie, Fédération de Russie, Tchétchénie, Conseil de Sécurité, empire Ottoman, Moyen-Orient, Damas, Turquie, Printemps arabe. Tunisie, L’ambassadeur de Russie en France, dit plusieurs choses qui posent au fond les termes du débat tels qu’ils se présentent à la Russie. Et tel qu’il est proposé à la France

D’abord que la crise n’est pas que syrienne « c’est une crise internationale… mais surtout la crise de confiance entre les membres du Conseil de sécurité. C’est pour cela qu’il faut travailler avec les deux parties».

Ensuite que l’opposition à Bachar Al Assad ne constitue pas Bachar Al-Assad, Syrie, Liban, Tunisie, Irak, Iran, Egypte, Levant, Pacte de Quincy, Pacete de Bagdad, Russie, Vladimir Poutine, François Hollande, Jacques Chirac, Dominique De Villepin, UAS, Etats-Unis, UE, Union Européenne, Europe, Sunnites, Chiites. Liban, Frères musulmans, salafisres, wahabites, Arabie Saoudite, Ibn Saoud, Qatar, Alexandre Orlov, ONU, Homs, Alep, Chine, Russie, Fédération de Russie, Tchétchénie, Conseil de Sécurité, empire Ottoman, Moyen-Orient, Damas, Turquie, Printemps arabe. Tunisie, un bloc monolithique : il y a des opposants de l’extérieur, comme ceux du Conseil national syrien (CNS), et d’autres groupements qui sont basés en France, en Turquie ou ailleurs. Mais il y a aussi une opposition intérieure qui, elle, est prête à négocier avec le président actuel. C’est pourquoi nous avons toujours souligné que c’est le peuple syrien qui doit décider de son avenir et élire son président ».

De plus et c’est une donnée forte dont il faut tenir compte lorsque l’on parle avec les Russes, Alexandre Orlov  précise  « Ce n’est pas notre guerre, mais nous voyons chez les sunnites les tendances les plus radicales de l’islam, les salafistes et les wahhabites, que nous avons combattus en Tchétchénie. Cela nous inquiète, car nous avons dans la Fédération de Russie beaucoup de musulmans.

Enfin que « C’est une contre-vérité de dire que la Russie défend le régime d’Assad. Il n’y a aucun lien particulier qui lie la Russie au président Assad et à son clan…... Mais il est vrai que la Russie a des intérêts en Syrie qui est notre partenaire de très longue date. Du temps de l’Union soviétique, beaucoup de Syriens ont fait leurs études supérieures chez nous. Il y a beaucoup de mariages mixtes et la communauté russe compte plusieurs dizaines de milliers de personnes en Syrie ».

Bachar Al-Assad, Syrie, Liban, Tunisie, Irak, Iran, Egypte, Levant, Pacte de Quincy, Pacete de Bagdad, Russie, Vladimir Poutine, François Hollande, Jacques Chirac, Dominique De Villepin, UAS, Etats-Unis, UE, Union Européenne, Europe, Sunnites, Chiites. Liban, Frères musulmans, salafisres, wahabites, Arabie Saoudite, Ibn Saoud, Qatar, Alexandre Orlov, ONU, Homs, Alep, Chine, Russie, Fédération de Russie, Tchétchénie, Conseil de Sécurité, empire Ottoman, Moyen-Orient, Damas, Turquie, Printemps arabe. Tunisie, Alors pourquoi ne pas dire non, comme l’ont fait Jacques Chirac et Dominique De Villepin pour la guerre en Irak, dire à Washington qu’il pas possible de poursuivre dans la voie que les US ont fait prévaloir depuis le début de la révolte syrienne.

La France ancienne puissance mandataire a toute légitimité pour proposer de changer de plan de discussion au risque de mettre un peu de tension dans ces relations avec les USA. Après tout François Hollande et sa majorité n’en sont qu’au début de leur mandat.

La stratégie de fragmentation des Etats arabes du Moyen-Orient en une multitude d’émirats tribaux sous tutelle de l’oncle Sam n’est l’intérêt de la France, ni de personne d’ailleurs et surtout pas de la Paix – que risque-t-on au plan international si les armes chimiques devaient échapper au contrôle d’un état encore responsable? –.

La libanisation des états arabes n’est pas une solution.

Faire comme en Irak et en Afghanistan la guerre pour au final partir sans avoir fait avancer d’un pouce les conditions d’une paix durable n’est plus acceptable, pour la crédibilité des démocraties occidentales mais aussi parce qu’en période de basses eaux économiques il y a mieux à faire pour les équilibres budgétaires que d’engager son Pays dans des opérations aux issues incertaines.

L’union Européenne a également intérêt à sortir de la spirale infernale syrienne. Ne vaut-il pas mieux pour l’Union cesser un Bachar Al-Assad, Syrie, Liban, Tunisie, Irak, Iran, Egypte, Levant, Pacte de Quincy, Pacete de Bagdad, Russie, Vladimir Poutine, François Hollande, Jacques Chirac, Dominique De Villepin, UAS, Etats-Unis, UE, Union Européenne, Europe, Sunnites, Chiites. Liban, Frères musulmans, salafisres, wahabites, Arabie Saoudite, Ibn Saoud, Qatar, Alexandre Orlov, ONU, Homs, Alep, Chine, Russie, Fédération de Russie, Tchétchénie, Conseil de Sécurité, empire Ottoman, Moyen-Orient, Damas, Turquie, Printemps arabe. Tunisie, soutien sans intérêt véritable et saisir au bond la main tendue d’Alexandre Orlov qui, dans cette décidément très riche interview, a dit : «le président Poutine a signé un décret fixant les priorités de sa politique étrangère et, parmi celles-ci, la définition d’un espace commun économique et humain entre la Russie et l’Europe. Cela va dans le sens de la fameuse phrase du général de Gaulle parlant de « l’Europe de l’Atlantique à l’Oural ». Le temps est venu de commencer à bâtir cette grande Europe.»

Le règlement de l’affaire syrienne à partir d’une solution russo-européenne négociée pourrait assurément constituer le point de départ d’un changement radical des relations internationales, d’abord tournées vers la paix et la collaboration juste et pacifique entre les Peuples.

Il manque face à la Chine et aux Etats-Unis une puissance d’équilibre. Séparément l’Europe actuelle et la Russie n’ont pas les moyens d’être cette force. Rassemblées elles auraient incontestablement la masse critique culturelle, économique scientifique et militaire pour le faire. Alors pourquoi se priver de tenter ce rapprochement?.

 

23/07/2012

La rafle du Vél d'hiv : un «crime commis en France par la France».

Les 16 et 17 juillet 1942, 13.152 juifs, dont 4.115 enfants,  de Paris et de la banlieue ont été arrêtés, à leur domicile sur ordre du chef de la police de Vichy, René Bousquet, l’indéfectible ami de feu François Mitterrand.

Vél d'Hiv, la Rafle du Vel d'Hiv, François Hollande, Jacques Chirac, De Gaulle, L'état de Vichy, Philippe Pétain, Allemagne nazie, Vélodrome d'hiver, René Bousquet, occupation, un crime commis en France par la France, Henri Guaino, François Mittérand, «Les équipes chargées des arrestations devront procéder avec le plus de rapidité possible, sans paroles inutiles et sans commentaires. En outre, au moment de l'arrestation, le bien-fondé ou le mal-fondé de celle-ci n'a pas à être discuté » est-il précisé dans la circulaire de neuf pages du 13 juillet 1942, où se trouve décrit le mode opératoire de la rafle dite du Vél d’Hiv, exécutée par l'administration française à la demande des autorités allemandes d’occupation.

Vél d'Hiv, la Rafle du Vel d'Hiv, François Hollande, Jacques Chirac, De Gaulle, L'état de Vichy, Philippe Pétain, Allemagne nazie, Vélodrome d'hiver, René Bousquet, occupation, un crime commis en France par la France, Henri Guaino, François Mittérand, Pour la plupart, ces hommes, ces femmes, ces enfants et  ces  vieillards furent parqués dans des conditions détestables d’hygiène, au  Vélodrome d'hiver, dans le 15ème arrondissement de Paris,  puis internés au camp, de sinistre mémoire, de Drancy, avant de se voir dirigés vers les camps de la mort de l’Allemagne nazie.

Vél d'Hiv, la Rafle du Vel d'Hiv, François Hollande, Jacques Chirac, De Gaulle, L'état de Vichy, Philippe Pétain, Allemagne nazie, Vélodrome d'hiver, René Bousquet, occupation, un crime commis en France par la France, Henri Guaino, François Mittérand, Moins d'une centaine de ces déportés ont survécus à cet épisode tragique de l’Histoire des Hommes – l’enfer de la déportation, des chambres à gaz et de la solution finale –.  Aucun enfant raflé les 16 et 17 juillet 1942 n’est revenu.

Le nombre de victimes aurait pu être plus important. Les autorités françaises avaient tablé sur 27.000 arrestations, alors même, il faut le souligner,  que les autorités allemandes d’occupation en avaient réclamé 24.000.

«L'opération [...] se trouve ralentie par beaucoup de cas spéciaux : beaucoup d'hommes ont quitté leur domicile hier» est-il rapporté dans une note en date du 16 juillet 1942. Et pour cause, certains fonctionnaires de police, la veille de la Rafle,  ont eu le courage de décider de prévenir les victimes potentielles pour leur permettre d’échapper à l’arrestation.

Vél d'Hiv, la Rafle du Vel d'Hiv, François Hollande, Jacques Chirac, De Gaulle, L'état de Vichy, Philippe Pétain, Allemagne nazie, Vélodrome d'hiver, René Bousquet, occupation, un crime commis en France par la France, Henri Guaino, François Mittérand, C’était il y a 70 ans, l’Etat français de Vichy, en cédant aux exigences ignobles de l’Allemagne nazie, collaborant avec ses représentants, s’était déshonoré faisant ainsi porter à la France l’image odieuse d’un pays criminel!

Le scandale moral qu’a constitué cet épisode très peu reluisant de notre histoire commune a longtemps été tabou. Il a fallu Vél d'Hiv, la Rafle du Vel d'Hiv, François Hollande, Jacques Chirac, De Gaulle, L'état de Vichy, Philippe Pétain, Allemagne nazie, Vélodrome d'hiver, René Bousquet, occupation, un crime commis en France par la France, Henri Guaino, François Mittérand, beaucoup de temps, trop de temps, pour qu’enfin soit assumé le «crime» d’une administration française au service de l’occupant, pendant qu’à Londres la Résistance, sous l’impulsion du Général De Gaulle, s’engageait la longue marche pour la libération et le rétablissement de la République.

Vél d'Hiv, la Rafle du Vel d'Hiv, François Hollande, Jacques Chirac, De Gaulle, L'état de Vichy, Philippe Pétain, Allemagne nazie, Vélodrome d'hiver, René Bousquet, occupation, un crime commis en France par la France, Henri Guaino, François Mittérand, Ce dimanche 22 juillet, à Paris à l’emplacement où se situait l’ancien  Vélodrome d'Hiver, détruit en 1959, le Président de la République, François Hollande  a pris position. Il l’a fait de façon nette et sans ambiguïté.

Affirmant que la rafle du  Vél d'hiv, les 16 et 17 juillet 1942, Vél d'Hiv, la Rafle du Vel d'Hiv, François Hollande, Jacques Chirac, De Gaulle, L'état de Vichy, Philippe Pétain, Allemagne nazie, Vélodrome d'hiver, René Bousquet, occupation, un crime commis en France par la France, Henri Guaino, François Mittérand, était un «crime commis en France par la France», et en  saluant  la «lucidité» et le «courage» de Jacques Chirac, qui le 16 Juillet 1995 fut le premier président à l'avoir reconnu, François Hollande a définitivement et sans appel levé le tabou.

Ce faisant, François Hollande en s’inscrivant dans la voie tracée par Jacques Chirac a clairement fait le choix d’une double et salutaire rupture.

Rupture d’abord avec son prédécesseur, Nicolas Sarkozy,  qui durant son quinquennat n’avait de cesse de dénoncer avec vigueur « la repentance permanente», affaiblissant du coup la nécessaire oeuvre de transmission afin que mémoire ne meure.

Rupture ensuite,  à l’intérieur même de son camp, avec François Mitterrand, le président qui refusait obstinément que la République française soit «comptable» des crimes de Vichy, ce qui pourrait se concevoir intellectuellement, mais qui fleurissait la tombe du Maréchal Philippe Pétain, l’auteur du coup d’état contre la République du 10 juillet 1940, ce qui pour le coup n’était pas acceptable.

Vél d'Hiv, la Rafle du Vel d'Hiv, François Hollande, Jacques Chirac, De Gaulle, L'état de Vichy, Philippe Pétain, Allemagne nazie, Vélodrome d'hiver, René Bousquet, occupation, un crime commis en France par la France, Henri Guaino, François Mittérand, Cette prise de position de François Hollande marque aussi politiquement le choix d’une ligne de rassemblement des Français. C’est en effet une nouveauté qu’un Président de gauche rejoigne un Président de droite sur les questions mémorielles et la Shoa.

Position qui, à l’heure de l’actuelle banalisation rampante de l’antisémitisme  en France, en particulier dans les banlieues, est aussi l’affirmation d’une ferme volonté de ne pas fléchir et de ne faire aucune concession sur le sujet.

Vél d'Hiv, la Rafle du Vel d'Hiv, François Hollande, Jacques Chirac, De Gaulle, L'état de Vichy, Philippe Pétain, Allemagne nazie, Vélodrome d'hiver, René Bousquet, occupation, un crime commis en France par la France, Henri Guaino, François Mittérand, Dans un pays où, selon une dernière étude publiée le 16 Juillet de cette année, une majorité – 57 à 67% – des moins de 35 ans déclare ignorer ce qu'est la rafle du Vel d'Hiv – qui a conduit à la déportation, il y a à peine 70 ans, 13.152 Juifs arrêtés à Paris par la police française –, il n’est pas neutre, qu’un Président de la République se positionne aussi clairement.

En qualifiant la rafle du Vel d'Hiv de «crime français», François Hollande a prononcé, en présence de nombreux ministres du gouvernement et devant les Français une condamnation sans appel des actes odieux commis par des Français félons à la République – policiers, gendarmes, magistrats, officiers de l’armée, fonctionnaires de l’administration, hommes et femmes de France de toutes conditions complices ou indifférents –.

Il y eu, en France, durant ces années de plomb, des «salopards», beaucoup de «salopards», qui se sont accommodés de ce qui s’est passé durant cette période sombre. Notre pays porte, à jamais effaçable et au retour toujours potentiellement possible, la marque de leur infamie.

Vél d'Hiv, la Rafle du Vel d'Hiv, François Hollande, Jacques Chirac, De Gaulle, L'état de Vichy, Philippe Pétain, Allemagne nazie, Vélodrome d'hiver, René Bousquet, occupation, un crime commis en France par la France, Henri Guaino, François Mittérand, La France comme la République est une et indivisible, elle ne découpe pas en morceaux. La France est un bloc qui peut être déchiré pour un temps mais dont les fidèles veillent à la recoudre pour lui faire tenir son rôle de puissance émancipatrice et républicaine garante de la dignité humaine universelle.

Aujourd’hui, certains, «pisse-vinaigre», qui lors des dernières élections présidentielles ne se sont pas gênés pour soutenir la campagne d’un candidat ouvertement tournée en direction de l’extrême-droite, se sentent autorisés à nous jouer l’air de la pure référence républicaine outrée et scandalisée, «ma France, elle n'était pas à Vichy, elle était à Londres depuis le 18 juin».

Qu’ils chantent la division et leur haine – la déclaration dHenri Guaino sur BFM-TV et RMC «Peut-être que M. Hollande se sent proche de la France des notables apeurés qui se sont précipités à Vichy après l'armistice. Ce n'est pas ma France » est d’une stupidité et d’une méchanceté insigne qui ne le Vél d'Hiv, la Rafle du Vel d'Hiv, François Hollande, Jacques Chirac, De Gaulle, L'état de Vichy, Philippe Pétain, Allemagne nazie, Vélodrome d'hiver, René Bousquet, occupation, un crime commis en France par la France, Henri Guaino, François Mittérand, grandit pas –  il n’en reste pas moins que les déclarations de François Hollande sont toutes à son honneur et à celui de la France éternelle des Droits et des Devoirs de l'Homme et du citoyen,et des Français qu’il représente aujourd’hui.

07/05/2012

Appel des démocrates, écologistes, républicains, gaullistes

Publié le 04 mai

Le rassemblement des démocrates écologistes et républicains qui avaient lancé un appel à voter pour François Hollande, dès le premier tour a présenté lors d'une conférence de presse son nouvel appel pour le second tour.

Plusieurs personnalités, qui s’étaient prononcées individuellement, comme Jean-Jacques Aillagon ou Azouz Begag, ont rejoint leur démarche, ainsi qu'un certain nombre de responsables du Modem, conduits par Olivier Henno, et des militants écologistes.

Ce rassemblement démontre que, contrairement à ce qu'à dit Nicolas Sarkozy hier, bien d'autres que les socialistes soutiennent la candidature de François Hollande.

Ils appellent aujourd'hui tous les démocrates, notamment François Bayrou, tous les humanistes, les gaullistes sociaux, les écologistes, à s'unir autour de François Hollande, dans un grand pôle d'équilibre pour soutenir le redressement dans la justice, de notre pays, et la réorientation de la construction européenne.

Faire gagner François Hollande le 6 mai, permettre le succès de son quinquennat ensuite, et donc faire gagner la France, voilà notre feuille de route.

Avec la présence de Jean François Kahn

- Corinne Lepage (Présidente de Cap 21)
- Jean Jacques Aillagon (Ancien Ministre de Jacques Chirac)
- Azouz BEGAG (Ancien Ministre de Jacques Chirac)
- Michel Suchod (président de "L´autre chemin pour une gauche moderne")
- Olivier Henno et les signataires de l’appel par des élus et responsables locaux du MoDem
- Stéphane Gemmani (fondateur du SAMU social de Grenoble‚ ancien MoDem)
- Bernard Brun (Ancien porte-parole de Raymond Barre)
- Gérard Faivre (Alternative démocrate Franche-Comté)
- Gilles Casanova (dirigeant de "L´alliance républicaine‚ écologiste et sociale")
- Rodrigue Lohier (Elu Nouveau Centre de Taverny)
- Philippe Coste (diplomate)
- Bouchera Azzouz (responsable d´une association féministe)
- Morad Bachir-Cherif (VP Métro de Grenoble‚ ancien MoDem)
- Dominique Belpomme (professeur de cancérologie)
- Fréderic Bouchareb (conseiller municipal de Poitiers)
- Benoit Bordat (conseiller municipal Dijon)
- Marianne Buhler (médecin VP de CAP21)
- Sébastien Croizier (syndicaliste)
- Stéphane Fillette (tête de liste MoDem aux municipales de Versailles)
- Bernard Frau (Délégué Général "Humanisme Ecologie République")
- Yann Hélary‚ (conseiller régional des Pays de la Loire ancien directeur de campagne de Noël Mamère)
- Eugéne Kremp (agriculteur)
- Bernard Kremp (agriculteur)
- Dominique Lemoine (Conseiller communautaire Tours)
- Estelle le Touzé (ancienne élue les verts de Nanterre‚ SG de CAP21)
- Laurent Martinez (conseiller régional Pays de la Loire)
- Mathieu Mauvais (ancien VP MoDem 38)
- Yvan Mouton (journaliste)
- Christian Romain (enseignant et auteur)
- Claude Rambaud (Présidente association de santé)
- Jean Rapenne (SG de CAP21)
- Tahar Rahmani (chef d´entreprise)
- Nathalie Tortrat (Bureau exécutif CAP21)
- Jacques Hervé Riffaud (conseiller municipal à Fontaines les Dijon)
- Philippe San Marco (universitaire)
- Jean Michel Verpillot (conseiller municipal à Marssanay)

22/04/2012

C’est parti …… résultats ce soir 20heures

 

Mélanchon, Le Pen, Joly, Poutou, Artaud, Bayrou, Hollande, Sarkozy, Dupont-Aignan, Cheminade, CSA, BVA, Sofres, Harris, Ségolène Royal, Jacques Chirac, Lionel Jospin, Ifop,La dernière livraison des sondages publics laissait à penser que décidément rien ne viendrait faire bouger le scénario des commentateurs qui verrait l’arrivée en tête qualificative pour le 2ème tour des deux poids lourds de cette compétition électorale 2012 pour la présidence de la France. Si l’hypothèse d’un nouveau 21 avril semble de moins en moins probable, à l’endroit comme à l’envers, de nombreuses interrogations tout de même posées sur le tapis.

Qui de François Hollande ou de Nicolas Sarkozy décrochera ce soir l’avantage d’être en pôle position ?

La Sofres et l’Ifop les placent 1er ex éco à 27%. Pour les autres Ipsos, CSA, BVA et Harris Interactive François Hollande serait le premier.

Quel sera l’écart entre les deux ?

L’écart reste à l’intérieur des marges d’incertitudes, variant de 3.5 %  selon BVA et Ipsos) et 1 petit % pour Harris.

Qui sera le suivant en 3ème position : Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélenchon ?

La encore les sondeurs ne sont pas d’accord, les résultats affichés par  BVA les place à égalité alors que ceux de la Sofres affichent une avance de 4% en faveur de Marine Le Pen.

Quel sera ce soir le rapport de forces entre la gauche et la droite et quel sera le taux de participation ?

Toutes ces questions laissent la porte ouverte aux surprises pour ceux qui se sont appuyés sur ces nombreux sondages parus durant la campagne et les commentaires qui les ont accompagnés, pour établir  un pronostic quand à l’issue du scrutin.

Pronostic d’autant plus aléatoire que même réalisées aux mêmes dates – 18 et 19 avril –  les enquêtes n’ont pas donné les mêmes scores selon tel ou tel institut de sondage.

Ainsi François Hollande serait à 30% selon BV pendant q la Sofres l’annonce à 27%. De même pour Nicolas Sarkozy qui selon CSA recueillerait 25% alors que la Sofres l’annonce à 27%. Le même phénomène se constate pour Jean Luc Mélanchon situé à 12% pour Harris et 14.5% pour CSA pendant que Marine Lepen ressort à 14% pour BVA et 17% pour la Sofres.

Pour compliquer un peu plus l’affaire, il apparaît pour la Sofres que parmi les personnes interrogées les 18 et 19 avril seulement 63% d’entre-elles ont déclaré avoir définitivement fait leur choix.

Cela rend pour le moins difficiles les certitudes. Un sondage reste un état de la situation, une tendance à un moment donné de la course mais qui en pratique ne peut pas en donner l’issue finale à coup sûr.

Chacun se rappelle la configuration des résultats du 1er tour envisagée en 2002 par les instituts de sondage. Au soir du 1er tour  l’ordre des 3 premiers candidats avaient été bousculés, montrant à l’évidence que les instituts dans leur ensemble n’avait rien vu venir.

Ces sondages à J-3 du 21 avril avaient indiqué que  l’écart entre le 1e ministre Lionel Jospin et Jean-Marie Lepen serait de 4% en faveur du socialiste, les « bidons » étaient pratiquement rangés et l’affrontement du 2ème tour entre Jacques Chirac et Lionel Jospin était annoncé comme serré.

L’histoire on s’en souvient ! Lionel Jospin avec 16.18% est, contre toute attente arrivé derrière Jean-Marie Lepen qui de son côté en réalisant16.86% a mis fin à la carrière politique du leader socialiste.

Pour l’élection de 2007 la fiabilité des résultats a laissé encore plus à désirer, sans pour autant que la tendance lourde, qui donnait Nicolas Sarkozy et Ségolène Royale au second tour, n’ait été infirmée.

Mélanchon, Le Pen, Joly, Poutou, Artaud, Bayrou, Hollande, Sarkozy, Dupont-Aignan, Cheminade, CSA, BVA, Sofres, Harris, Ségolène Royal, Jacques Chirac, Lionel Jospin, Ifop,Suspense donc rien n’est joué il faudra attendre 20 heures ce soir.

18/04/2012

Présidentielles 2012 : Et un et deux et trois et… Hollande finit fort ce 1er tour

Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac, Dominique de Villepin, François Hollande, Corinne Lepage, Jean-Luc Barré, Gaullisme social, radical-socialisme, humanisme, Jean-François Coppé, Thiérry REY, Claude Chirac, Azouz Begag, Jacques Aillagon, Brigitte Girardin, République Solidaire, Martin Hirsch, Fadela Amara, Jean-Luc Bennahmias, Modem, Robert Rochefort, France Bleue Périgord, Union nationale, Humanisme-Ecologie-République, Ecologistes Réalistes, Cap 21Alors qu’hier Corinne Lepage annonçait qu’elle apportait son soutien à François Hollande, que 100 sportifs de haut niveau ont annoncé le leur et que 40 économistes l’on fait également, c’est désormais une véritable hola qui est en train de se lever pour parachever en feu d’artifice cette fin de campagne du 1er tour de l’élection présidentielle.

Plusieurs anciens membres des gouvernements Sarkozy-Fillon ont fait connaître tout récemment leur intention ainsi que de nombreux proches de l’ancien Président de la République Jacques Chirac.

Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac, Dominique de Villepin, François Hollande, Corinne Lepage, Jean-Luc Barré, Gaullisme social, radical-socialisme, humanisme, Jean-François Coppé, Thiérry REY, Claude Chirac, Azouz Begag, Jacques Aillagon, Brigitte Girardin, République Solidaire, Martin Hirsch, Fadela Amara, Jean-Luc Bennahmias, Modem, Robert Rochefort, France Bleue Périgord, Union nationale, Humanisme-Ecologie-République, Ecologistes Réalistes, Cap 21Celui-ci avait s’était déjà prononcé en juin 2011 à l’occasion d’une visite commune effectuée au musée de Sarran en Corrèze. En sorte « d’humour corrézien » il avait, à l’époque affirmé « Je voterai François Hollande ».

Aujourd’hui c’est Jean-Luc Barré qui confirme au journal le Parisien « Jacques Chirac est fidèle à lui-même lorsqu’il déclare qu’il votera pour Hollande»  précisant par ailleurs que dans « le clan Chirac », « Bernadette est la seule à militer pour le Président sortant. Elle a toujours été plus conservatrice ».

« Il est fidèle à lui-même et à ses racines politiques. Chirac est un humaniste, marqué à la fois par la fibre radical-socialiste corrézienne et la dimension sociale du gaullisme. Synthèse qu'il reconnaît aujourd'hui chez le candidat de gauche » a ajouté Jean-Luc Barré.

Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac, Dominique de Villepin, François Hollande, Corinne Lepage, Jean-Luc Barré, Gaullisme social, radical-socialisme, humanisme, Jean-François Coppé, Thiérry REY, Claude Chirac, Azouz Begag, Jacques Aillagon, Brigitte Girardin, République Solidaire, Martin Hirsch, Fadela Amara, Jean-Luc Bennahmias, Modem, Robert Rochefort, France Bleue Périgord, Union nationale, Humanisme-Ecologie-République, Ecologistes Réalistes, Cap 21Les risettes plus qu’appuyées en direction des thèses du FN, les libertés prises avec l’esprit des institutions de la République telles qu’elles avaient été pensée par le général De gaulle, la dérive «anglo-saxonne» de la gestion du pays, les choix en matière de politique étrangère, le favoritisme en direction des plus riches ne pouvaient que peser lourd au moment décisif.

C’est fait, c’est dit. Cela peut bien susciter l’ire de Jean-François Coppé et la tristesse de Nicolas Sarkozy mais c’est ainsi. Un jour l’on finit bien par se voir présenter la note des écarts politiques que l’on a commis.

Au-delà des proches, Thierry Rey, Claude Chirac, Jean-Luc Barré, Laurent Glépin, Hugues Renson qui fut ancien conseiller aux affaires sociales de Jacques Chirac, trois anciens ministres chiraquiens ont également pris position en faveur de Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac, Dominique de Villepin, François Hollande, Corinne Lepage, Jean-Luc Barré, Gaullisme social, radical-socialisme, humanisme, Jean-François Coppé, Thiérry REY, Claude Chirac, Azouz Begag, Jacques Aillagon, Brigitte Girardin, République Solidaire, Martin Hirsch, Fadela Amara, Jean-Luc Bennahmias, Modem, Robert Rochefort, France Bleue Périgord, Union nationale, Humanisme-Ecologie-République, Ecologistes Réalistes, Cap 21François Hollande : Azouz Begag, ministre délégué à la promotion de l’égalité des chances de 2005 à 2007Jean-Jacques Aillagon, ministre de la Culture de 2002 à 2004 et Brigitte Girardin ministre de l'Outre-mer de Jacques Chirac de 2002 à 2005 puis de la coopération de 2005 à 2007.

Celle-ci, secrétaire général de République Solidaire le parti de Dominique De Villepin, a déclaré à l’AFP  « souhaitant mettre fin à une politique qui, pendant cinq ans, a affaibli notre pays, a divisé les Français et a remis en cause la politique pour l'outre-mer que j'avais mise en place entre 2002 et 2005, mon vote personnel se portera sur François Hollande dès le premier tour, sans qu'il s'agisse d'un quelconque ralliement au candidat socialiste ».

Et comme si cela ne suffisait pas Martin Hirsch,Ancien haut-commissaire aux solidarités actives de 2007 à -2010, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac, Dominique de Villepin, François Hollande, Corinne Lepage, Jean-Luc Barré, Gaullisme social, radical-socialisme, humanisme, Jean-François Coppé, Thiérry REY, Claude Chirac, Azouz Begag, Jacques Aillagon, Brigitte Girardin, République Solidaire, Martin Hirsch, Fadela Amara, Jean-Luc Bennahmias, Modem, Robert Rochefort, France Bleue Périgord, Union nationale, Humanisme-Ecologie-République, Ecologistes Réalistes, Cap 21Fadela Amara, fondatrice de Ni putes Ni soumises, qui a été secrétaire d’Etat à la Politique de la ville de 2007 à 2010, que Nicolas Sarkozy, viennent tous les deux apporter leur pierre au lot des personnalités politiques qui souhaitent sanctionner Nicolas Sarkozy en se déclarant favorables à la candidature de François Hollande.

Enfin Jean-Luc Bennahmias, l’écologiste historique, ancien Secrétaire national des Verts, aujourd’hui vice-président du MoDem a annoncé son choix en faveur  de François Hollande. Déjà le 12 avril dernier il avait fait savoir au Monde « une majorité nouvelle ne peut pas se construire avec le candidat sortant ».

Alors que ses amis se refusent à réagir à ses propos et que Robert Rochefort, l’homme en charge de l’économie au Modem Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac, Dominique de Villepin, François Hollande, Corinne Lepage, Jean-Luc Barré, Gaullisme social, radical-socialisme, humanisme, Jean-François Coppé, Thiérry REY, Claude Chirac, Azouz Begag, Jacques Aillagon, Brigitte Girardin, République Solidaire, Martin Hirsch, Fadela Amara, Jean-Luc Bennahmias, Modem, Robert Rochefort, France Bleue Périgord, Union nationale, Humanisme-Ecologie-République, Ecologistes Réalistes, Cap 21estime « qu’il aurait dû attendre », Jean-Luc Bennahmias invité de France Bleue Périgord a nettement fait comprendre qu’il se situait parmi les 34% qui voteront Hollande au second tour – sondage récent qui indique qu’en cas de défaite de François Bayrou, 34 % voteraient Hollande, 30% Nicolas Sarkozy et 30% ne savaient encore pas – ajoutant, « en tous les cas, je ne vote pas pour Nicolas Sarkozy ».

Tout va donc pour le mieux pour François Hollande qui semble bien parti pour l’emporter le 6 mai, les derniers sondages lui octroient 58% des suffrages contre 42% à un Nicolas Sarkozy dans l’incapacité totale de rassembler autour de lui.

Il n’y a pas eu d’effet Concorde pour le président-candidat, les électeurs semblent décidés à lui faire payer ses façons de diviser les Français, ses choix politiques injustes, son mépris, des Ecologistes en particulier et de l’Ecologie en général, bref ce quinquennat où l’esbroufe gesticulatoire l’a disputé au reniement des promesses et engagements de campagne trouve en cette fin de campagne du 1er tour la sanction qu’il mérite.

La volonté d’en finir avec le mandat de Nicolas Sarkozy est grande chez nos concitoyens et toutes ces déclarations en faveur de François Hollande montrent que pour lui la victoire est désormais largement à portée de main, sauf erreur toujours possible avant le 6 mai.

Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac, Dominique de Villepin, François Hollande, Corinne Lepage, Jean-Luc Barré, Gaullisme social, radical-socialisme, humanisme, Jean-François Coppé, Thiérry REY, Claude Chirac, Azouz Begag, Jacques Aillagon, Brigitte Girardin, République Solidaire, Martin Hirsch, Fadela Amara, Jean-Luc Bennahmias, Modem, Robert Rochefort, France Bleue Périgord, Union nationale, Humanisme-Ecologie-République, Ecologistes Réalistes, Cap 21La diversité de ces soutiens est aussi une opportunité réelle pour la constitution d’une majorité présidentielle de large union nationale sans laquelle compte-tenu du contexte global de crise écologique, économique et sociale, il sera demain difficile de gouverner. François Hollande, cela fait partie de ses qualités, saura la faire vivre et travailler ?

A chaque jour suffit sa peine pour l’heure tous ceux qui aspirent au changement doivent maintenir la pression et rester mobilisés pour conforter cette candidature qui est aujourd’hui portée par des vents favorables.

17/04/2012

Présidentielles 2012: Corinne Lepage s'engage pour François Hollande!

 Corinne Lepage, Les Ecologistes Réalistes, François Hollande, Nicolas Hulot, Eva Joly, Appel Corinne Lepage en faveur de François Hollande, Nicolas Sarkozy, le sarkozisme, le changement, l'Ecologie Politique, Jacques Chirac, AFP, 1er tour présidentielles, 2ème tour présidentielle, énergie pétrolière, santé, paix biodiversité, climat, agroindustrie, industrie pharmaceutiques, FNSEA FNAB, Confédération Paysanne, EELV, Europe-Ecologie les Verts, Parti socialiste, Socialiste, PS, mal-vivre, injustices, peurs.Corinne Lepage fait un retour important dans la campagne présidentielle. Ne « souhaitant pas la réélection de Nicolas Sarkozy » et ne se « retrouvant pas dans la façon dont Eva Joly défend l'écologie », Corinne Lepage, présidente de Cap21 et Député Européen vient de lancer un appel à voter dès le premier tour pour François Hollande.

« Il est important qu'il y ait un pôle réaliste, au-delà de la gauche, qui vienne soutenir François Hollande», a indiqué à l’AFP, celle qui fût ministre de l’Environnement de Jacques Chirac. 

« C'est la raison pour laquelle, j'appelle à un rassemblement des écologistes, démocrates, républicains, gaullistes sociaux Corinne Lepage, Les Ecologistes Réalistes, François Hollande, Nicolas Hulot, Eva Joly, Appel Corinne Lepage en faveur de François Hollande, Nicolas Sarkozy, le sarkozisme, le changement, l'Ecologie Politique, Jacques Chirac, AFP, 1er tour présidentielles, 2ème tour présidentielle, énergie pétrolière, santé, paix biodiversité, climat, agroindustrie, industrie pharmaceutiques, FNSEA FNAB, Confédération Paysanne, EELV, Europe-Ecologie les Verts, Parti socialiste, Socialiste, PS, mal-vivre, injustices, peurs.pour constituer un pôle dans la future majorité présidentielle. Nous ne sommes pas socialistes, nous venons de différentes familles modérées, mais, nous partageons le diagnostic de François Hollande sur l'urgence et la nécessité d'agir pour permettre le redressement national, avec une nouvelle façon d'être et de faire» a-t-elle ajouté.

Dans une interview, accordée à un journaliste du Monde, datée du mardi 17 avril, Corinne Lepage a expliqué clairement son positionnement: « Je suis et reste une écologiste réaliste et humaniste. Je ne suis pas socialiste. J’aurais pu appeler, comme Nicolas Hulot, à voter pour la planète. Je préfère appeler à un rassemblement des hommes et femmes républicains, démocrates et écologistes, au-delà de la gauche, pour peser dans la majorité présidentielle autour de François Hollande»

Cette prise de position de Corinne Lepage, au moment où elle est annoncée est capitale.

Corinne Lepage, Les Ecologistes Réalistes, François Hollande, Nicolas Hulot, Eva Joly, Appel Corinne Lepage en faveur de François Hollande, Nicolas Sarkozy, le sarkozisme, le changement, l'Ecologie Politique, Jacques Chirac, AFP, 1er tour présidentielles, 2ème tour présidentielle, énergie pétrolière, santé, paix biodiversité, climat, agroindustrie, industrie pharmaceutiques, FNSEA FNAB, Confédération Paysanne, EELV, Europe-Ecologie les Verts, Parti socialiste, Socialiste, PS, mal-vivre, injustices, peurs.D’abord, faite avant le 1er tour elle sera un élément déterminant de renforcement de la dynamique de la campagne de François Hollande dans la perspective du 2ème tour, amorcée dimanche à Vincennes. Il ne faut pas, en effet, l’oublier : c’est le 6 mai que sera désigné le futur Président de la République. Dans cette perspective la qualité du résultat du 1er tour est particulièrement importante.

De plus cette prise de position va clairement redonner à l’Ecologie Politique la crédibilité nécessaire à son implantation durable au cœur des décisions pour la France de demain, qu’Eva Joly n’a jamais, dans cette campagne, été en mesure d’imposer tant elle a été décalée.

Enfin, en s’engageant dès le 1er tour aux côtés de François Hollande, Corinne Lepage, fait preuve de courage politique car elle prend le risque d’un éventuel échec. La sécurité pour elle eût été d’attendre le 2ème tour et de surfer sur la vague gagnante.

Entre un engagement dès le 1er tour et un ralliement au second, Corinne Lepage a choisit. Ce faisant elle a montré qu’elle a du caractère et des convictions. Autant de qualités qui seront nécessaires demain pour gouverner le Pays.

L’heure est désormais à un soutien le plus large et le plus total à la candidature de François Hollande.

La France a besoin d’une nouvelle majorité et d’un nouveau gouvernement, pour conduire une politique qui soit plus proche des besoins du plus grand nombre de nos concitoyens, des plus jeunes aux plus âgés, aujourd’hui bousculés par la crise et l’austérité et qui sont désorientés par une majorité et un Président qui ne leur apportent chaque jour rien sinon un peu plus de mal-vivre, d’injustices et de peurs du lendemain.

Corinne Lepage, Les Ecologistes Réalistes, François Hollande, Nicolas Hulot, Eva Joly, Appel Corinne Lepage en faveur de François Hollande, Nicolas Sarkozy, le sarkozisme, le changement, l'Ecologie Politique, Jacques Chirac, AFP, 1er tour présidentielles, 2ème tour présidentielle, énergie pétrolière, santé, paix biodiversité, climat, agroindustrie, industrie pharmaceutiques, FNSEA FNAB, Confédération Paysanne, EELV, Europe-Ecologie les Verts, Parti socialiste, Socialiste, PS, mal-vivre, injustices, peurs.En même temps cette nouvelle majorité et ce nouveau gouvernement auront à poser, tâche oh combien nécessaire, les fondations d’une politique de long terme pour prendre en compte les enjeux posés par les graves questions qui touchent à notre modèle de développement actuel, assis sur l’énergie pétrolière, dont les méfaits sur la paix, les aliments, la santé, le climat et la biodiversité sont chaque jour plus évidents.

Au-delà du rejet que peut inspirer aux Français le sarkozysme tel qu’il s’est imposé durant ces cinq dernières années, c’est de changement profond dont le pays a besoin. Les forces de ce changement sont en marche, il faut aux  « Femmes et aux Hommes de bonne volonté » les accompagner et ne surtout pas, par esprit de boutique, les contrarier.

Corinne Lepage, Les Ecologistes Réalistes, François Hollande, Nicolas Hulot, Eva Joly, Appel Corinne Lepage en faveur de François Hollande, Nicolas Sarkozy, le sarkozisme, le changement, l'Ecologie Politique, Jacques Chirac, AFP, 1er tour présidentielles, 2ème tour présidentielle, énergie pétrolière, santé, paix biodiversité, climat, agroindustrie, industrie pharmaceutiques, FNSEA FNAB, Confédération Paysanne, EELV, Europe-Ecologie les Verts, Parti socialiste, Socialiste, PS, mal-vivre, injustices, peurs.Le 22 Avril en votant massivement dès le 1er tour, avec les Ecologistes Réalistes et Corinne Lepage, pour le candidat François Hollande, celui-ci sera placé dans la meilleure situation pour gagner le 6 mai et surtout une chance véritable sera offerte à la France pour repartir d’un bon pied.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu