Avertir le modérateur

22/01/2013

Lubrizol : fuite de gaz mais pas fuite d’informations!

Lubrizol, basse vallée de seine, Haute-Normandie, PPI, usine classée Seveso2, Mercaptan, Aglomération de Rouen, Ile de France, Paris, Londres, Delphine Batho, Ineris, retour sur expérience, processus qualité,Lundi s’est produit à Rouen un événement dans le process de fabrication d'une des trop nombreuses usines chimiques situées en basse vallée de Seine.

L’usine chimique impliquée – Lubrizol – spécialisée dans la fabrication d’additifs pour lubrifiants est une usine est classée Seveso 2  – seuil haut risque majeur –. Elle emploie 300 personnes.   

À 8 heures du matin lundi, des émanations de gaz ont commencé de se répandre dans l’environnement du site à la suite d’une fuite d’un produit dont il a été indiqué par l’exploitant comme étant du mercaptan. Cet échappement dans l’atmosphère s’est produit à la suite d’une  réaction chimique instable et non maîtrisée.

Le mercaptan, est  un composé soufré qui produit des Lubrizol, basse vallée de seine, Haute-Normandie, PPI, usine classée Seveso2, Mercaptan, Aglomération de Rouen, Ile de France, Paris, Londres, Delphine Batho, Ineris, retour sur expérience, processus qualité,odeurs nauséabondes de sueur, d'ail et éventuellement d'oeufs pourris, que l’on associe au gaz de ville afin de pouvoir repérer des éventuelles fuites qui sans cet additif seraient totalement  inodores.

L’objectif étant d'éviter les accidents et les risques d’explosion lors de fuites de gaz de ville sur une canalisation.

Selon les services préfectoraux le mercaptan est «un marqueur très olfactif (...) qui ne présente pas de risques pour la population»

Lubrizol, basse vallée de seine, Haute-Normandie, PPI, usine classée Seveso2, Mercaptan, Aglomération de Rouen, Ile de France, Paris, Londres, Delphine Batho, Ineris, retour sur expérience, processus qualité,De nombreuses personnes vivant dans l’agglomération rouennaise ont néanmoins très rapidement  fait état d’indispositions indiquant être victimes de céphalées, de nausées, d’irritation de la gorge, se plaignant par ailleurs d’être fortement incommodées par des odeurs désagréables.

Dans la nuit de lundi à mardi les odeurs qui avaient touché des secteurs situés largement au-delà de l’agglomération de Rouen se sont répandues le long de la vallée de seine jusqu’à Paris.

Cet après-midi l’on signale que les londoniens sont désormais logés à la même enseigne que les Parisiens et Lubrizol, basse vallée de seine, Haute-Normandie, PPI, usine classée Seveso2, Mercaptan, Aglomération de Rouen, Ile de France, Paris, Londres, Delphine Batho, Ineris, retour sur expérience, processus qualité,les Haut-Normands, que la Ministre Delphine Batho en déplacement à Berlin pour participer aux festivités du cinquantenaire du traité d’amitié franco-allemand est revenu en France pour se rendre sur le site et que le PPI – plan particulier d’intervention a été déclenché –.  

Du coup  la rencontre de 16e de finale de la Coupe de France de football entre  Rouen et Marseille a été reportée et  les activités l’usine ont été stoppée.

«Nous ne voulions pas nous retrouver avec 10 000 spectateurs à 2 kilomètres de l'usine sans aucune capacité à les confiner ou les évacuer si nécessaire», a déclaré, Florence Gouache, la directrice du cabinet du préfet de Seine-Maritime.  

A l’heure actuelle la réaction chimique «inattendue» n’est en effet toujours pas maîtrisée et sa cause n’a pas été identifiée.

Les opérations de transfert de la solution à l’origine de la fuite de mercaptan – dithiophosphate de zinc  entrant dans la composition d’additifs pour lubrifiant –, contenue dans un bac d’une capacité de  35m3 de fabrication, vers un bac d’eau sodée afin, selon la porte-parole de l’usine, «de neutraliser ainsi la réaction chimique de manière à ce que les émanations de mercaptan s'arrêtent d'elles-mêmes» ne sont pas encore terminées.

Lubrizol, basse vallée de seine, Haute-Normandie, PPI, usine classée Seveso2, Mercaptan, Aglomération de Rouen, Ile de France, Paris, Londres, Delphine Batho, Ineris, retour sur expérience, processus qualité,L’Ineris – Institut National de l’Environnement industriel et des risques a été chargé par les services de l’état d’évaluer la procédure industrielle retenue pour traiter le problème.

«Ce procédé a rarement été mis en oeuvre pour neutraliser une telle émission de gaz et comme pour tout procédé expérimental, nous voulons nous entourer de toutes les garanties», a ajouté Florence Gouache.

On peut légitimement s’étonner qu’alors que depuis 1988 plus de 50 incidents de fuite de mercaptan ont été répertoriées en France, l’on soit amené à utiliser un «procédé expérimental jamais utilisée en France» pour régler les conséquences sur l’environnement de cette «réaction chimique inattendue» dont l’entreprise fait état!

Lubrizol, basse vallée de seine, Haute-Normandie, PPI, usine classée Seveso2, Mercaptan, Aglomération de Rouen, Ile de France, Paris, Londres, Delphine Batho, Ineris, retour sur expérience, processus qualité,Le fait que les services de la préfecture aient décidé de déclencher un PPI montre que nous sommes bien désormais au stade d’un accident non maîtrisé dont redoute qu’il puisse avoir des conséquences graves pour la population.

Par ailleurs il est faux de dire, comme le font et Lubrizol et les services de l’état que le mercaptan est inoffensif et sans danger.

Le mercaptan est un produit «toxique par inhalation» et «dangereux pour l'environnement» en particulier  pour les organismes aquatiques et l'eau potable.

Toutes les conséquences de cet accident doivent faire Lubrizol, basse vallée de seine, Haute-Normandie, PPI, usine classée Seveso2, Mercaptan, Aglomération de Rouen, Ile de France, Paris, Londres, Delphine Batho, Ineris, retour sur expérience, processus qualité,l’objet d’une évaluation sérieuse et complète tant du point de vue industriel qu’en matière de santé des populations et d’impact sur les écosystèmes impactés.

Il conviendra en particulier de vérifier si, en plus du mercaptan,  un autre gaz n’aurait pas été libéré lors de cette fuite «inattendue» de lundi matin.

Quoi qu’il en soit une transparence totale doit être de mise sur le dossier et l’accès aux éléments de retours d’expériences  imposés par les procédures qualité de l’entreprise doivent être rendus publics ainsi que les conclusions de l’Ineris.

 

05/03/2012

Présidentielles 2012 : Soutien à la candidature de Corinne LEPAGE

Nous sommes écologistes, nous sommes indépendants et nous avons à cœur, dans le débat présidentiel actuel, de ne pas laisser l’Écologie Politique s'abimer à force de ne pas pouvoir aborder les questions essentielles pour l’avenir écologique social économique et culturel de la France.

Comme cela s’est déjà produit dans la campagne présidentielle en 2007 nous assistons à une véritable dilution de nos idées dans le « buzz médiatique » organisé par les grosses cylindrées des écuries construites, formées et entrainées aux luttes pour le pouvoir et aux promesses de lendemains qui sans elles ne pourraient pas chanter.

Cette campagne présidentielle, au fur et à mesure qu’en approche le premier tour, se résume finalement, comme une sorte de fatalité imposée à nos concitoyens, avec force sondages et reportages médias, à un duel entre ceux dont il a été décidé une fois pour toutes, qu’ils étaient les plus grands et les seuls en capacité de penser juste pour l’avenir de notre Pays. Ils sont trois ou quatre au maximum, c’est selon l’humeur du jour et le dépouillement du dernier sondage.

Nous autres, Ecologistes, n’en sommes pas.

Pouvons-nous cautionner en silence cette « désolation » ? La réponse est non car le risque est grand pour notre sensibilité politique de disparaître en tant que force autonome en capacité de peser sur les choix de l’Avenir!

Tout n’est évidemment pas que de la faute des autres – le PS, l’UMP, Nicolas Sarkozy, François Hollande, les médias, les lobbies – loin s’en faut. Notre responsabilité est également fortement engagée.

Nous sommes, par exemple, très nombreux à considérer que l’accord négocié par la direction d’EE-Les Verts avec le PS ne pouvait être l’alpha et l’oméga de ce que les Ecologistes avaient à dire à nos concitoyens durant cette campagne. Pire nous pensons que cet accord qui lie les mains des écologistes leur ferme la porte à des discussions transparentes sur le fond et les fait collectivement passer auprès des électeurs pour des politiciens ni différents ni meilleurs que les autres.

Si les Ecologistes ne veulent pas que la campagne présidentielle 2012 soit pour l’Ecologie Politique à l’image de ce que fut celle de 2007 il est urgent pour eux de réagir pour tenter de reprendre le terrain laissé en jachère. Le temps du débat n’est pas clos, la résignation n’est pas de mise, la mobilisation s’impose.

L’Ecologie Politique est actuellement en difficulté coincée dans une  mauvaise passe de laquelle elle doit sortir. Nos concitoyens à une large majorité – soixante-deux pour cent – estiment aujourd’hui que Corinne Lepage est la personnalité politique la plus crédible pour porter les idées auxquelles sont attachés toutes celles et tous ceux qui se reconnaissent une proximité avec ce mouvement de penser.

L’expérience de Corinne Lepage – au sein de la société civile et des institutions européennes, mais également auprès des collectivités territoriales et du monde associatif – ancrée dans la réalité au quotidien, son approche – fondée sur le choix de privilégier les solutions concrètes et réalisables aux incantations électoralistes de circonstances – son autonomie – elle n’est tenue pas aucun accord électoral de quelque nature que ce soit –  et son programme – recentré sur les thèmes de l’Ecologie responsable en prise avec le terrain, les questions d'emploi de pouvoir d'achat et de santé, de la reconquête rurale et paysane et de la protection animale – font d’elle une candidate qui doit pouvoir redonner confiance et espoir pour l’Avenir.

Aussi avons-nous décidé, comme plusieurs autres amis dans d’autres régions, de former en Haute-Normandie un comité de soutien à la campagne de Corinne Lepage.

Les portes et les fenêtres sont grandes ouvertes à toutes celles et à tous ceux –  militants engagés dans des mouvements ou partis politiques, syndicalistes, militants associatifs ou élus – qui veulent donner un autre sens à leur bulletin de vote en choisissant de soutenir une candidate écologiste, libre et indépendante, en capacité de donner un véritable contenu au changement qui s’impose à tous dès lors que l’on a décidé de sortir de la crise sociale, écologique et économique actuelle.

Vous souhaitez retrouver les chemins du rassemblement des forces pour un progrès moderne attaché à l’intérêt général, à la dignité et aux droits et aux devoirs de l’homme et du citoyen. Vous souhaitez, avec le souci de respecter le bien-être animal et la nature dans sa complexité et sa diversité, permettre à chacun d’inscrire son destin personnel dans un destin collectif pérenne et soutenable.

Vous partagez  alors le cœur de ce que propose l’Ecologie Politique et cet appel à une mobilisation en confiance vous est destiné!

Campagne 2012  "Ecologistes Avec Corinne Lepage"

456.jpg

Premiers signataires en Haute-Normandie

Jean-Claude MARY: Adjoint au Maire Écologiste de Vernon 27200
Philippe HACHET: Collectif «Les Ecologistes de l’Eure» Gaillon 27600

Joël SPIROU: Docteur médecine générale et de l'environnement Évreux 27000

Natalis BOUST:«Humanisme -Écologie – République» – Conseiller Municipal de Grand-Couronne 76530

Bernard FRAU: Délégué général HER – «Humanisme - Écologie – République» –

Premiers signataires Poitou-Charentes

Jacques MARET: Président Ecologie Développement Durable Démocratie

Premiers signataires Ile-de France

Christian SAUVAIRE: Mouvement des Ecologistes Indépendants

Gérard DUPIN: Coopérateur Europe-Ecologie-Les Verts

Premiers signataires PACA

Gaud Chauvin: Mouvement des Ecologistes Indépendants

Contact :

Téléphonne : 06 63 24 00 66/ 02 32 61 02 38

Commentaires sur le blog

Courriel: bernard.frau@sfr.fr

 

23/09/2011

Nucléaire : Ségolène Royal prend position

 

epr penly,fessenheim,epr flamanville,centrale de flamanville,ségolène royal,alain le vern,laurent fabius,martine aubry,françois hollande,sortir du nucléaire,nicolas sarkozy,eric besson,haute-normandie,sandrine hurel,dieppe,parti communiste,pcf,présidentielle 2012,primaire socialiste,ecologistes,ee-lvSégolène Royal, Présidente de la Région Poitou-Charentes, candidate à la primaire socialiste, vient de déclarer au quotidien « Libération » : « Si je suis élue, j’arrête Flamanville ».

Elle en a profité pour tacler au passage ses concurrents et faire la différence : « Les autres ne sont pas aussi clairs que moi ». Les propos ont fait l’objet d’une confirmation à l’AFP de la part de ses proches.

Sur ce dernier point Ségolène Royal a parfaitement raison de marquer sa différence !

epr penly,fessenheim,epr flamanville,centrale de flamanville,ségolène royal,alain le vern,laurent fabius,martine aubry,françois hollande,sortir du nucléaire,nicolas sarkozy,eric besson,haute-normandie,sandrine hurel,dieppe,parti communiste,pcf,présidentielle 2012,primaire socialiste,ecologistes,ee-lvMartine Aubry – « moi je suis claire » –  s’est montrée favorable à une sortie progressive du nucléaire sans en préciser l’échéance, tout en se gardant bien de remettre en cause la construction programmée par Nicolas Sarkozy de l’EPR de Penly. Construction qui est soutenue en terre fabiusienne par la Députée PS Sandrine Hurel et le Sénateur Alain Le VERN.

Martine Aubry pour la « Sortie du Nucléaire » c’est plutôt le gris obscur. C’est que dans cette région les voix du Parti communiste

epr penly,fessenheim,epr flamanville,centrale de flamanville,ségolène royal,alain le vern,laurent fabius,martine aubry,françois hollande,sortir du nucléaire,nicolas sarkozy,eric besson,haute-normandie,sandrine hurel,dieppe,parti communiste,pcf,présidentielle 2012,primaire socialiste,ecologistes,ee-lvQuand à François Hollande, tout le monde aura compris que sa promesse de ramener la part du nucléaire à 50% en 2025 c’est comme avec l’UMP, avec lui la filière nucléaire aura encore de beaux jours devant elle. Pour la petite histoire Eric Besson est en train de faire plancher  ses services sur une réduction à 50%. François Hollande et le nucléaire c’est plutôt la série noire qui continue.

De son côté la ministre de l’environnement de François Mitterand a choisi de prendre en compte les remarques formulées par l’ASN dans ses derniers rapports qui ont mis en évidence les problèmes de sécurité  rencontrés sur le chantier de la centrale et non de suivre les idolâtres de l’atome. La directrice de la campagne pour la primaire, Dominique Bertinotti, qepr penly,fessenheim,epr flamanville,centrale de flamanville,ségolène royal,alain le vern,laurent fabius,martine aubry,françois hollande,sortir du nucléaire,nicolas sarkozy,eric besson,haute-normandie,sandrine hurel,dieppe,parti communiste,pcf,présidentielle 2012,primaire socialiste,ecologistes,ee-lvuant à elle s’est attachée à souligner, en parlant de la construction interminable de l’EPR, « le gouffre financier que cela représente ».

Sécurité d’abord et souci des deniers publics ensuite telles sont les pistes qui ont motivé cette décision qui bien sur impactera la vie économique du site.

epr penly,fessenheim,epr flamanville,centrale de flamanville,ségolène royal,alain le vern,laurent fabius,martine aubry,françois hollande,sortir du nucléaire,nicolas sarkozy,eric besson,haute-normandie,sandrine hurel,dieppe,parti communiste,pcf,présidentielle 2012,primaire socialiste,ecologistes,ee-lvSur ce sujet, la Présidente de Poitou-Charentes a par ailleurs indiqué que sa proposition de fermeture de Flamanville s’inscrivait dans un plan qui prévoit «  une reconversion du site vers la recherche et celle de son personnel dans les nouvelles énergies et les technologies du démantèlement.

Ségolène Royale, en affirmant sa volonté de fermer Flamanville, a fait également le choix de la cohérence. Prévoir une sortie du nucléaire sans dans le même temps décider la fermeture de Flamanville qui est en la matière  le marqueur emblématique de ce qu’il ne faut plus faire est absurde.

epr penly,fessenheim,epr flamanville,centrale de flamanville,ségolène royal,alain le vern,laurent fabius,martine aubry,françois hollande,sortir du nucléaire,nicolas sarkozy,eric besson,haute-normandie,sandrine hurel,dieppe,parti communiste,pcf,présidentielle 2012,primaire socialiste,ecologistes,ee-lvSégolène Royal vient d’envoyer un signal fort aux écologistes qui attendent deux autres engagements immédiats. L’arrêt de Penly et la fermeture de Fessenheim.

epr penly,fessenheim,epr flamanville,centrale de flamanville,ségolène royal,alain le vern,laurent fabius,martine aubry,françois hollande,sortir du nucléaire,nicolas sarkozy,eric besson,haute-normandie,sandrine hurel,dieppe,parti communiste,pcf,présidentielle 2012,primaire socialiste,ecologistes,ee-lvSortir du Nucléaire n’est pas une question économique mais une question politique qui engage l’Avenir. Ségolène Royal prendra-t-elle l’initiative de pousser plus loin l’audace dont elle vient de faire preuve? La question est désormais posée.

 

08/11/2009

Appel à Alain LE VERN,Pour l’Abandon de l’EPR de PENLY et la création d’un Pôle Haut-Normand d’Energies Marines

Les réserves émises, lundi 2 novembre, par les autorités de sûreté nucléaire britannique, française et finlandaise concernant les systèmes de sûreté des réacteurs nucléaires EPR ont amené le sénateur socialiste pro-nucléaire, Alain LE VERN, président de la Région Haute-Normandie, à interpeller dans un communiqué le ministre de l’Ecologie et de l’Energie.

 

Il s’agissait pour Alain LE VERN  de rappeler au ministre de ne « pas retarder …. », le projet des Deux Côtes, prévu au large du Tréport, pour lequel est envisagé l’implantation de 141 éoliennes à plus de 14 km des côtes.

 

Le Sénateur socialiste Alain LE VERN en champion de la production d’énergie propre et renouvelable, les Ecologistes Haut-Normands n’en reviennent pas ! L’infatigable soutien de la construction de l’EPR de PENLY aurait-il trouvé son chemin de Damas ? Ira-t-il jusqu’à soutenir désormais la position des Ecologistes en réclamant l’arrêt définitif de l’EPR et la sortie progressive du Nucléaire en Haute-Normandie ?

 

Chaque jour qui passe n’en finit pas d’apporter son lot de mauvaises nouvelles à propos des « malaises » du nucléaire!

 

Après les incidents à répétition dans différentes centrales, le dernier incident en date à la centrale du Tricastin dans la Drome a conduit ce vendredi 6 novembre le PDG sortant d'EDF Pierre Gadonneix, à reconnaître que sur les 58 réacteurs que compte le parc  nucléaire français, 15 sont actuellement à l'arrêt pour des opérations de maintenance soit 25% de la capacité de production.

 

La situation est mauvaise au point que la France pour passer l’hiver sans coupure d’électricité devra importer massivement de l’électricité de l’étranger dont elle dépend pour ses besoins! On parle de  4.000 mégawatts (MW) d'électricité «durant plusieurs semaines de novembre 2009 à janvier 2010» soit la production de quatre réacteurs nucléaires.

 

 

 

Le parc nucléaire français est vieillissant, dans un état dégradé.

 

La situation est donc favorable en France pour faire les choix politiques d’opportunité qui s’imposent : retrait du projet EPR de PENLY et mise en place d’un plan global de reconversion de l’outil de production énergétique français afin de sortir progressivement du tout nucléaire pour passer au renouvelable. 

 

La Haute-Normandie pourrait dans ce plan faire figure de fer de lance en proposant dès maintenant, la création, sur le site de la Côte d’Albâtre  à Saint-Jouin de Bruneval, d’un Pôle Haut-Normand d’Energies Marines, à la place du projet GAZ Normandie qui prévoie la construction d’un Port Méthanier et d’une usine de regazéification sur un site Natura 2000.

 

Une telle proposition, abandon de l’EPR de PENLY et création d’un Pôle Haut-Normand d’Energies Marines, constituerait la marque réelle d’une volonté politique forte de tourner le dos simultanément à l’énergie nucléaire et aux énergies carbonées.

 

L’alliance Ecologiste de Haute-Normandie :

 

·         Demande à Alain LE VERN, Président de la Région Haute-Normandie, de sortir des postures politiciennes faciles et de s’engager résolument à soutenir les écologistes Haut-Normands qui militent pour l’arrêt de PENLY et la Création d’un Pôle Haut-Normand d’Energies Marines.

 

·         Appelle tous les Ecologistes Haut-Normands –  les Verts, Europe-Ecologie et Cap 21 – à se rassembler pour exiger du Président de la Région Haute-Normandie une réponse claire et sans ambigüité concernant une question qui est au cœur des propositions de l’Ecologie Politique.

11/10/2009

Elections Régionales 2010

Communiqué de Presse N°1

Bernard FRAU, Vice-président  « Affaires sociales et Santé » du Mouvement des Ecologistes Indépendants d’Antoine WAECHTER, conduira la liste de l’Alliance Ecologiste Indépendante pour les prochaines Elections Régionales dont le scrutin se déroulera les 16 et 22 Mars 2010.

7094_gd.jpgPour cette élection, l’Alliance Ecologiste Indépendante confirme son souhait de voir se rassembler, dans le respect de leur diversité, tous les acteurs indépendants de l'écologie régionale afin qu'ensemble ils confirme la très forte poussée qui s'est opérée en faveur de leurs propositions lors des dernières élections européennes.

L’heure est désormais venue de transformer concrètement l’essai et de montrer la volonté des Ecologistes de Haute Normandie de porter leurs propositions au cœur de l’action publique en créant les conditions pour gouverner la Région.

0000227261-0_w_230_h_230.jpgEn Haute-Normandie les sujets qui opposent les Ecologistes aux partis traditionnels productivistes, qui ont gouverné la Région depuis plus de 20 ans, ne manquent pas !  La construction du 2ème EPR français à la Centrale de Penly, les menaces contre la réserve naturelle de l’Estuaire de la Seine, celles contre la faune, la flore et les paysages des boucles de la Seine ainsi que le  soutien à la filière de l’énergie sale produite par Total et EDF, tous ces sujets et bien d’autres encore appellent une mobilisation écologiste forte !

Bernard FRAU et ses Amis de l’Alliance Ecologiste Indépendante lancent un appel à toutes celles et tous ceux qui, au delà de la droite et de la gauche, veulent changer la donne politique dans notre Région.

 

Cet appel Bernard FRAU et ses Amis de l’Alliance Ecologiste Indépendante l’adressent plus particulièrement aux adhérents et sympathisants des associations qui luttent pour la préservation de l’environnement en Haute-Normandie, mais également aux militants politiques du parti Vert, d’Europe Ecologie, du Pôle écologiste du PS, du Modem et de Cap 21.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu