Avertir le modérateur

06/12/2011

Formidable pied de nez de Greenpeace à EDF!

Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, En pénétrant à l’intérieur de la Centrale de Cruas dans la Dôme et de la Centrale de Nogent sur Seine où une banderole a été déployée de puis le dôme du réacteur en service les militants de Greenpeace ont fait la démonstration « in situ »  de ce que disent depuis toujours les écologistes qui s’opposent au nucléaire.

Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, Les installations nucléaires, non seulement ne sont pas sures mais en plus elles ne sont pas sécurisées contrairement à ce qui a été abondamment raconté par EDF, AREVA et tous les promoteurs de cette industrie.

Franchissant, selon Sophia Majnoni porte parole de l’ONG Greenpeace pour les questions nucléaires, une première barrière de sécurité puis des grillages électrifiés « ils ont mis en tout 15 minutes pour atteindre le cœur de la centrale ». 

Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, Pendant que Nicolas Sarkozy, l’homme qui voulait vendre des centrales à la Lybie de  Kadhafi – en septembre 2007 à l’ONU il déclarait : « la France est prête à aider tout pays qui veut se doter de l’énergie nucléaire » – jugeait l’action de Greenpeace « assez Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, irresponsable », Claude Guéant admettait de son côté que cette opération avait mis en lumière des « défaillances du dispositif » de sécurité, pendant qu’une « fouille approfondie » était lancée pour s’assurer que d’autres militants n’étaient pas encore présents dans d’autres centrales.

Chacun peut s’interroger et se demander de quel côté se situe l’irresponsabilité des uns ou des autres.

Une catastrophe nucléaire, consécutive d’une intrusion terroriste, à Nogent-sur-Seine nécessiterait  l’évacuation de la région parisienne – 10 millions d’habitants –, provoquerait l’interruption de l’approvisionnement en eau potable pour une durée indéterminée et rendrait impropres à la consommation près de 2/3 des cultures céréalières françaises.

Malgré les dispositifs de vidéo surveillance en continu, malgré les doubles clôtures électrifiées, malgré le pelotonspécialisé de protection de la gendarmerie (PSPG) – unité chargée de lutter contre les intrusions et les actes de malveillance et de surveiller la centrale et ses abords – le fait est là, irréfutable, 9 personnes se sont introduites sur le site et se sont rendues sur le dôme d’un des 2 réacteurs en service.  

Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, Les communiquants d’EDF ont beau tenter d’expliquer qu’ils avaient repérés les intrus et que la situation était bien en main, le président de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques – OPECST – s’est à juste titre interrogé, ne comprenant pas que les militants de Greenpeace «  n’aient pas été interceptés tout de suite »  ajoutant la « sécurité est un tout ».

Remarque d’autant plus judicieuse, qu’à 19 h 30 –  l’opération globale a démarré à 6 heures du matin – deux autres militants  étaient encore cachés à l’intérieur de la centrale de CRUAS dans la Drôme.

Avec cette opération pacifique, les militants de Greenpeace ont  d’abord mis en évidence la vulnérabilité des centrales nucléaires !

Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, Ils ont ensuite fait à nos concitoyens la démonstration de la preuve que quoi qu’en disent Nicolas Sarkozy et son ministre de l’Industrie Eric Besson « les audits de sécurité »  décidés par l’Europe, après la catastrophe de Fukushima,  ne constituent nullement une garantie  contre une agression terroriste qui Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, pourrait être menée par une équipe déterminée qui s’introduirait sur un site nucléaire dans le but d’y commettre un attentat. 

Quel crédit d’ailleurs donner à des audits de sécurité dont le champ d’investigation exclu à priori les risques terroristes terrestres ou aériens ?

Dans une démocratie qui fonctionne normalement, cette opération n’aurait jamais du être nécessaire. De plus elle pouvait comporter des risques pour ses exécutants – le zèle des forces de l’ordre n’étant pas toujours bien contrôlable –.

En France le nucléaire est hors champ démocratique et devant la propagande continue déversée par ses défenseurs  et ses promoteurs –  en particulier par le premier d’entre-eux, le chef de l’état – cette action est parfaitement justifiée.

Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, « Il y a des choses qu’il vaudrait mieux ne pas faire »  a un jour dit Albert Einstein, persévérer dans le choix de poursuivre dans la voie du nucléaire pour la production de l’énergie  dont la France a besoin en est une. Voilà ce que les militants de Greenpeace on voulut faire passer comme message avec ce formidable pied de nez à EDF. C’est réussit ! Qu’ils en soient remerciés.

Il faut sortir du nucléaire, le plus vite sera le mieux ! C’est une question de bon sens tant au plan économique qu’au plan social et écologique.

08/11/2010

Convoi de déchets nucléaires: surchauffe sur un essieu, selon Greenpeace

BERLIN - L'association écologique Greenpeace a affirmé dimanche avoir détecté, sur des images infrarouges, une surchauffe anormale sur un essieu d'un wagon du convoi de déchets nucléaire Castor, parti de France à destination du nord de l'Allemagne, et demande l'arrêt du train pour un examen.

"L'analyse des images thermographiques, réalisées par Greenpeace sur ce convoi, révèle l'existence d'une source de chaleur anormale au niveau d'une roue, entre les wagons Castor 6 et 7", ces conteneurs écrit l'organisation.

"Comme personne ne peut savoir le risque que fait courir cette surchauffe sur le trajet, nous demandons, dans l'intérêt de la sécurité du public, que le transport des Castor soit immédiatement stoppé pour contrôler les essieux concernés", poursuite Greenpeace.

La police allemande a confirmé à l'AFP avoir été informé, ainsi que la société publique de transport ferroviaire Deutsche Bahn, des images thermiques prises par Greenpeace et de ses craintes.

Mais selon cette même source, "des ingénieurs de Deutsche Bahn ont profité d'une escale technique prévue à Kehl", juste de l'autre côté de la frontière avec Strasbourg, franchie par le convoi vers 13H00 GMT "pour tout contrôler, y compris les essieux, et aucune anomalie n'a été enregistrée".

Le "train a repris la route et roule actuellement tout à fait normalement", a ajouté le centre de contrôle de la police allemande mobilisée pour le transport Castor, situé à Lunebourg (nord de l'Allemagne), sans vouloir toutefois préciser où se trouvait le train actuellement.

Selon Greenpeace, le train serait actuellement dans le nord de l'Etat fédéral de Hesse (ouest), à environ 350 km du site de stockage de Gorleben (nord), sa destination finale.

(©AFP / 07 novembre 2010 01h50)

 

01:10 Écrit par Bernard FRAU dans 6. Politique nationale | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : police, greenpeace, castor | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

30/10/2009

Robin des Bois apporte son soutien à Greenpeace

"Nous avons demandé au ministre Jean-Louis Borloo un moratoire immédiat sur ces exportations de matières nucléaires. Mais il fait la sourde oreille. Greenpeace va donc tout mettre en œuvre pour s'opposer à la poursuite de ces trafics", vient d’annoncer l’organisation écologiste par la voix de Yannick Rousselet.

C’est dans cette perspective que Greenpeace, qui veut "empêcher toutes nouvelles exportations de myas2m.jpgmatière nucléaire vers la Russie", a positionné son brise-glace Arctic Sunrise dans le port du Havre d'où sont expédiés les fûts d'uranium appauvri par Areva.

Désormais une seconde organisation – Robin des Bois –  dénonce "le transport de matières radioactives sur des navires non spécialisés battant pavillon maltais" et apporte son soutien à Green peace.

Areva de son côté reste sur ses position et considère que l'uranium appauvri qu'elle envoie en Russie n'est pas un déchet considérant que celui-ci y est envoyé pour être enrichi afin d’être réutilisé comme combustible dans les centrales nucléaires françaises. 

L’alliance Ecologiste Indépendante en Haute-Normandie :

·         demande à Jean-Louis Borloo ministre de l'Environnement et de l’Energie, mais également au premier ministre, la suspension immédiate des transports d'uranium appauvri, au motif que ces transports concernent des « déchets radioactifs ».

·         réitère  son soutien à Greenpeace, apporte ses encouragements aux militants de l’association et se félicite du renfort de Robin des Bois pour faire échouer les expéditions envisagées par AREVA

·         appelle tous les Haut-normands à manifester leur désaccord en sollicitant de leurs Députés et Sénateurs une action forte de leurs groupes respectifs à l’Assemblée Nationale et au Sénat en vue d’obtenir qu’enfin la transparence devienne la règle en matière de nucléaire civil !

 

01:59 Écrit par Bernard FRAU dans 1. Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : déchets, greenpeace, robin des bois, soutiens, transport | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu