Avertir le modérateur

18/11/2011

Présidentielle 2012: que reste-il des exigences écolos dans l'accord EE-LV/PS?

 

Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,« Si le PS, sous la pression d’AREVA et du lobby nucléaire, décide de changer d’avis, cela va changer la donne pour nous et on ne peut pas construire l’avenir et un pacte majoritaire avec des gens qui renient leur parole ».

Ainsi s’exprimait, toute moustache frémissante, Noël Mamère le Député-maire Vert de Bègles ; c’était il y a 48 heures après le début de l’invraisemblable pataquès à propos d’un passage de « l’accord sur les désaccords »,  caviardé en douce mardi soir par le bureau national du PS alors qu’il figurait sur le texte original signé l’après midi par Martine Aubry et Cécile Duflot.

Le passage en question concernait l’arrêt du retraitement des déchets et de la fabrication du MOX – mélange de 93% d’uranium appauvri et de 7% de plutonium extrait sur le site de la Hague –  qui vient d’être abandonné par les Anglais et constituait le seul point véritablement fort et ambitieux de l’accord.

Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,Les affaires n’ont pas trainé ! Dès l’annonce par Martine Aubry et Cécile Duflot de l’accord, une intervention auprès des membres du bureau National du PS par les équipes d’Henri Proglio a provoqué l’amputation du texte initial déclenchant la confusion la plus complète sur l’avenir de l’accord PS/EE-Les Verts et la sortie du Député-Maire de Bègles.

Depuis un communiqué de presse conjoint a été publié dans lequel Michel Sapin et Jean-Vincent Placé – les négociateurs du PS et de EE-LV –  ont en gros expliqué que pour rester cohérent avec la position de François Hollande – passer la part du nucléaire dans la production d’électricité en France de 75% à 50% – reprise dans l’accord de base  accepté par EE-Les Verts, il ne pouvait être question de stopper la production du combustible MOX mais que celle-ci diminuerait comme les besoins résultant du plan d’arrêt des réacteurs.

 Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,Bref le PS a réussit à imposer son point de vue et celui des lobbys français de l’atome : pas de Sortie du nucléaire pas d’arrêt de la production de MOX indispensable pour alimenter en combustible l’EPR de Flamanville dont la construction sera poursuivie.

« Cette affaire classée, ça va nous permettre d’en revenir à l’énorme conviction partagée qui nous rassemble Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,dans cet accord, et pas simplement aux désaccords réels ou supposé » Affaire classée comme l’affirme Michel Sapin dans cet extrait d’une interview accordée Jeudi au journal Libération?

Pas si sûr, l’accord devra en effet, franchir ce samedi l’épreuve de la validation par les instances d’EE-Les Verts.

Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,D’abord se pose désormais le maintien de la candidature d’Eva Joly. Serge Coronado son directeur de campagne a affirmé dans une interview au site Paris Match.com que « l’accord sur les désaccords » n’engageait pas la candidate qui par ailleurs était « très choquée et troublée par le côté vaudevillesque des négociations »

Noël Mamère de son côté, dans un entretien à Public Sénat, a expliqué que la candidate d’EE-Les Verts prenait de la distance : « Eva Joly s’interroge. Elle est dans une position extrêmement difficile à assumer » a-t-il dit.

Quoi qu’il en soit Eva Joly, au regard des ses déclarations initiales sur la Sortie du Nucléaire doit avoir en travers de la gorge les derniers renoncements des négociateurs d’EE-Les Verts. Elle ne participera pas au Conseil Fédéral de samedi ni à l’émission télévisée « des parole et des actes » où elle devait débattre avec Jean-François Coppé.

Le sens de l’éthique et la rigueur intellectuelle de la Juge candidate vont-il prévaloir et l’inciter à renoncer ? La question effectivement peut aujourd’hui se poser.

Il faut tout de même se souvenir que le 17 mars 2011, à l’initiative du Réseau Sortir du Nucléaire son parti avait cosigné, avec environs soixante autres organisations ou partis écologistes un texte, sous forme Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,d’appel solennel, pour demander la fermeture des réacteurs français après 30 ans de fonctionnement. Les termes de l’accord signé par Cécile Duflot et Jean-Vincent Placé est loin d’y souscrire.

Ensuite, il semble que sur la ligne générale des engagements européens de la France, de grandes divergences existent entre les deux formations politiques. Divergences qui s’expriment tout à fait dans la déclaration de Jean-Vincent Placé numéro Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,deux d’EE-Les Verts devant l’AJP – Association des journalistes parlementaires –  « Nous ne sommes pas pour des objectifs que l’on ne tient pas. C’est un sujet de désaccord », un de plus ! Et plus loin, «  Nous avons bon espoir de convaincre que les urgences sociales et environnementales font que le pays n’est peut-être pas prêt à subir le 3% en perspective en 2013 ou 2014 ».

Inutile de lui poser la question du retour à l’équilibre des finances pour 2016, la réponse a été donnée par avance à l’AFP : « Qui est le magicien qui connaîtrait la situation économique de la France en 2016 ? »  François Hollande doit apprécier.

Sur quoi donc le PS et EE-Les Verts  se sont-ils vraiment mis d’accord en dehors des circonscriptions gagnables?

D’autant que comme le dit fort bien Pascal Durand – actuel porte parole d’EE-Les Verts – c’est, au-delà du nucléaire, sur le modèle de société que réside la différence avec le parti de Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,François Hollande, Laurent Fabius et Martine Aubry : «  le PS reste dans une logique de relance de la croissance et de la production. Nous nous portons un modèle qui tend vers la sobriété et la protection des ressources ».   

Alors à quoi riment ces accords/désaccords qui ne font pas avancer la cause de l’Ecologie Politique et qui au contraire dans un moment où partout le modèle de société porté par l’UMP et le PS est rejeté ne font que la discréditer.

Il serait heureux que dans un sursaut salutaire le Conseil Fédéral d’EE-Les Verts rejette en bloc cet accord insuffisamment porteur des valeurs qui animent les Ecologistes d’où qu’ils viennent.

17/11/2011

PS/EE-LV:Ils sont tombés d’accord ……sur leurs désaccords!

Le vaudeville politico-médiatique des négociations entre le PS et EE-Les Verts se vient de connaître un temps fort.

Acte 1 : alors que les négociations se poursuivent depuis plusieurs mois et qu’un premier aperçu a été donné de ce à quoi pourrait aboutir les tractations en cours entre les deux partis – cf. l’accord intervenu au Sénat qui a permi le basculement à gauche de la chambre haute – la déclaration de Parti Socialiste, EE-Les Verts, Cécile Duflot, Eva Joly, Noël Mamère, Philippe Mérieux, Flamanville, EPR, Sortir du Nucléaire, Législatives 2012, Présidentielles 2012, Députés, Accord de gouvernement, Clause de revoyure, Jean-Vincent Placé, Martine Aubry, accord de majorité parlementaire, 6ème circonscription de Paris, battre Sarkozy,François Hollande à propos de la poursuite de la construction de l’EPR de Flamanville avait fait monter la pression à un tel niveau que certains, chez les Ecologistes, s’étaient pris à imaginer que Les Verts allaient faire la preuve que leurs convictions étaient fortes, sincères et dénuées de toutes arrières pensées alimentaires et politiciennes.

Eva Joly, la candidate en campagne présidentielle d’EELV, raide comme un passe lacet avait instantanément Parti Socialiste, EE-Les Verts, Cécile Duflot, Eva Joly, Noël Mamère, Philippe Mérieux, Flamanville, EPR, Sortir du Nucléaire, Législatives 2012, Présidentielles 2012, Députés, Accord de gouvernement, Clause de revoyure, Jean-Vincent Placé, Martine Aubry, accord de majorité parlementaire, 6ème circonscription de Paris, battre Sarkozy,déclaré : « il n’y aura pas d’accord si l’abandon du projet EPR à Flamanville, n’est pas acté » ajoutant quelques jours plus tard pour bien se faire comprendre : « il n’y aura pas d’accord de gouvernement si nous ne sommes pas d’accord sur le fait qu’il faut sortir du nucléaire ». 

Quant à la voix officielle du parti le signal en direction des socialistes ne prêtait pas non plus à confusion, Cécile Duflot – secrétaire nationale d’EE-Les Verts –  ayant déclaré « on est en situation de s’interroger si, de la part de François Hollande, tout cela signifie une fin de non recevoir et la volonté d’avoir une stratégie qui fait l’impasse sur le rassemblement de la gauche et des écologistes ». Tout un chacun de s’imaginer à la fin de ce premier acte que la rupture était au bout du chemin et les verts se comporteraient en vrais écologistes.

Acte 2 : Charles Péguy l’avait déjà remarqué au siècle dernier « Tout commence en mystique et tout se termine en politique ». Il donnait déjà au mot politique le sens que bien des Français dégoutés lui donnent aujourd’hui à force de devoir subir, de la part de leurs représentants, les renoncements et les reniements des belles idées qui inéluctablement finissent par se dissoudre dans l’élixir du pouvoir que constituent, pour quelques-uns, l’obtention de quelques juteuses prébendes et arrangements personnels.

Un texte a été arrêté entre les négociateurs des deux parti socialiste,ee-les verts,cécile duflot,eva joly,noël mamère,philippe mérieux,flamanville,epr,sortir du nucléaire,législatives 2012,présidentielles 2012,députés,accord de gouvernement,clause de revoyure,jean-vincent placé,martine aubry,accord de majorité parlementaire,6ème circonscription de paris,battre sarkozyformations et soumis au vote du conseil national du PS mardi soir. Il est loin des espérances qu’avaient laissé entrevoir la fermeté des déclarations d’Eva Joly et de Cécile Duflot. Que reste-t-il dans ce texte des exigences « écologistes » préalables à la conclusion d’un accord ?

La poursuite de la construction de Flamanville, la date de sortie du nucléaire et même la réalisation de l’aéroport de Notre Parti Socialiste, EE-Les Verts, Cécile Duflot, Eva Joly, Noël Mamère, Philippe Mérieux, Flamanville, EPR, Sortir du Nucléaire, Législatives 2012, Présidentielles 2012, Députés, Accord de gouvernement, Clause de revoyure, Jean-Vincent Placé, Martine Aubry, accord de majorité parlementaire, 6ème circonscription de Paris, battre Sarkozy,de Dame des Landes ont été évacués du vrai faux accord permettant ainsi à Cécile Duflot de dire : « Personne n’a cédé, on aurait cédé si on avait reconnu qu’on allait poursuivre la construction de l’EPR » enchaînant, «  on a toujours dit que ce ne serait pas possible. On a acté qu’on avait un désaccord sur cette question ».

Bref, c’est la débandade en rase campagne mais ce n’est pas grave, au bout des mois de dures négociations EE-Les Verts et le PS sont parvenus à un accord : ils sont d’accord……sur le fait qu’ils ont des désaccords sur des sujets majeurs, qui font Parti Socialiste, EE-Les Verts, Cécile Duflot, Eva Joly, Noël Mamère, Philippe Mérieux, Flamanville, EPR, Sortir du Nucléaire, Législatives 2012, Présidentielles 2012, Députés, Accord de gouvernement, Clause de revoyure, Jean-Vincent Placé, Martine Aubry, accord de majorité parlementaire, 6ème circonscription de Paris, battre Sarkozy,l’objet d’une « clause de revoyure » comme le dit si élégamment, Jean-Vincent Placé, le négociateur des Verts. Martine Aubry, pour le PS a déclaré de son côté «  ce texte est un accord de majorité parlementaire, pas une liste d’engagement programmatiques ».

On peut se demander ce qui, dans cette opération de bluff et d’intox, a fait qu’au bout du bout EE-Les Verts a finit par parti socialiste,ee-les verts,cécile duflot,eva joly,noël mamère,philippe mérieux,flamanville,epr,sortir du nucléaire,législatives 2012,présidentielles 2012,députés,accord de gouvernement,clause de revoyure,jean-vincent placé,martine aubry,accord de majorité parlementaire,6ème circonscription de paris,battre sarkozys’aplatir devant les ukases de François Hollande. La réponse est d’une simplicité biblique. Outre l’accord sur les désaccords, un autre accord a été rédigé et acté. Sonnant et trébuchant celui-là qui concerne les législatives2012.

Au terme de celui-ci il est prévu qu’EE-Les Verts disposera d’un groupe parlementaire à l’Assemblée Nationale de « 25 à 30 députés » en cas de victoire de la gauche ou de « 15 députés en cas de défaite.

Parti Socialiste, EE-Les Verts, Cécile Duflot, Eva Joly, Noël Mamère, Philippe Mérieux, Flamanville, EPR, Sortir du Nucléaire, Législatives 2012, Présidentielles 2012, Députés, Accord de gouvernement, Clause de revoyure, Jean-Vincent Placé, Martine Aubry, accord de majorité parlementaire, 6ème circonscription de Paris, battre Sarkozy,Cécile Duflot a déjà obtenu pour elle d’être délocalisée du Val de Marne dans la 6ème circonscription de Paris et Philippe Mérieux dans la première circonscription de Lyon. Fin de l’acte 2 : Ils sont d’accord sur leurs désaccords et comme l’a déclaré Cécile Duflot, au delà de tout « « l’essentiel maintenant est de battre Sarkozy ».

Acte 3 : les sénatoriales et les législatives réglées, reste désormais pour parfaire l’ensemble à traiter la question de la composition du futur gouvernement de gauche de la France – personne au PS et à EE-Les Verts ne doute un instant que 2012 verra la victoire de François Hollande et celle du PS et de ses alliés – qui permettra de calmer les appétits et les ambitions de certains esprits « encore rétifs » tant qu’ils n’auront pas été servis. Et la boucle sera bouclée.

Pour cela la campagne doit se passer sans problèmes particuliers et les reports de voix de second tour se faire avec le Parti Socialiste, EE-Les Verts, Cécile Duflot, Eva Joly, Noël Mamère, Philippe Mérieux, Flamanville, EPR, Sortir du Nucléaire, Législatives 2012, Présidentielles 2012, Députés, Accord de gouvernement, Clause de revoyure, Jean-Vincent Placé, Martine Aubry, accord de majorité parlementaire, 6ème circonscription de Paris, battre Sarkozy,maximum d’efficacité. Noël Mamère a-t-il autre chose en tête lorsqu’il déclare à la presse, « le score d’Eva Joly au premier tour permettra peut-être de faire acter un certain nombre de points qui ne sont pas aujourd’hui dans l’accord » ? Qui seront les prochains gagnants du Mercato-Ecolosos ? Réponse en 2012 dans les prochains mois.

En attendant les grands perdants de ce cirque sont les militants de base qui sont entrain de « se faire enfumer ». Les Parti Socialiste, EE-Les Verts, Cécile Duflot, Eva Joly, Noël Mamère, Philippe Mérieux, Flamanville, EPR, Sortir du Nucléaire, Législatives 2012, Présidentielles 2012, Députés, Accord de gouvernement, Clause de revoyure, Jean-Vincent Placé, Martine Aubry, accord de majorité parlementaire, 6ème circonscription de Paris, battre Sarkozy,voilà obligés de manger leur chapeau, tous ces militants qui étaient à Rennes pour le rassemblement anti-nucléaire d’il y a peine quelques semaine, ceux qui dimanche sont monté à Paris pour dire leur opposition au futur aéroport de Notre de Dame des Landes et tous ceux bien que n’étant pas sur place les soutiennent dans leurs combats car leurs combats est juste. Cet accord n’est pas bon. Ni pour eux, ni pour le Pays, ni pour l’Ecologie Politique.

Seule l’écologie politicienne et politicarde y retrouve son compte. La mise en avant dans les négociations  d’objectifs de carrières personnels ainsi que l’instrumentalisation des sincérités militantes au profit de minables arrangements d’appareils sont autant de comportement pitoyables et écœurants qui font que chaque jour un peu plus font détester « la politique » et en détournent les citoyens.   

Toutes proportions gardées, les pratiques actuelles que nous donnent à voir les dirigeants du parti Vert font penser, à celles des dirigeants soviétophiles des anciens pays de l’est qui, hier avec le cynisme le plus total, se taillaient la part du lion du festin des luttes pendant que le menu peuple à la base se tapait le sale boulot et permettait à la machine à broyer les libertés de tourner au plus grand bénéfice des maîtres de Moscou.

 

Parti Socialiste, EE-Les Verts, Cécile Duflot, Eva Joly, Noël Mamère, Philippe Mérieux, Flamanville, EPR, Sortir du Nucléaire, Législatives 2012, Présidentielles 2012, Députés, Accord de gouvernement, Clause de revoyure, Jean-Vincent Placé, Martine Aubry, accord de majorité parlementaire, 6ème circonscription de Paris, battre Sarkozy,Même manipulations, même langue de bois, même cynisme  il n’y a que la couleur qui a changé, on est tout simplement passé du Rouge au Vert. Ce n’est certes pas un hasard chacun sait qu’elle est la couleur complémentaire de la première.

 

20/09/2011

Nucléaire: Qui ment Besson ou Joly ?

Eva Joly, Eric Besson, François Mittérand, Parti Socialiste, EE-Les Verts, Angela MERKEL, Energies renouvelables, AIEA, Fukushima,Eric Besson, s’en est pris lundi à Eva Joly – la candidate à la présidentielle des écologistes de gauche –  l’accusant de mensonge ou d’incompétence.

 

 

«  Eva Joly soit ment, soit se trompe tellement lourdement que c’est une faute professionnelle insensée, quand elle affirme régulièrement que l’on peut remplacer le parc nucléaire existant par des parcs d’éoliennes »  a indiqué à l’AFP l’ancien cadre socialiste aujourd’hui ministre du « nucléocrate » Nicolas Sarkozy qui de son côté ne rate jamais une occasion pour dire sa haine des écologistes qu’il qualifie d’intégriste.

 

« Je ne sais pas quelle est la part de mensonge et quelle est la part d’incompétence, mais là c’est grave. On ne peut pas dire cela »  s’est lâché le « ministre-toutou de Sarkozy »  à Vienne où a débuté ce lundi la réunion annuelle de l’AIEA – Agence internationale de l’Energie Atomique – qui se tient pour la première fois depuis la catastrophe de FUKUSHIMA.

 

Eva Joly, Eric Besson, François Mittérand, Parti Socialiste, EE-Les Verts, Angela MERKEL, Energies renouvelables, AIEA, Fukushima,Eva Joly considère que la France peut sortir du nucléaire en 20 ou 25 ans. Au nom de quelle démonstration crédible Eric Besson s’autorise-t-il à la traiter de menteuse ou d’incompétente ?

 

Rappelons qu’en Mai dernier Angela Merkel  vient a décidé que l’Allemagne sortirait du nucléaire dans des délais courts.

 

Eva Joly, Eric Besson, François Mittérand, Parti Socialiste, EE-Les Verts, Angela MERKEL, Energies renouvelables, AIEA, Fukushima,A la différence d’Eric Besson et de Nicolas Sarkozy, la chancelière allemande s’est engagée sur une stratégie forte qui prévoie : un objectif global de baisse de 10% de la consommation d’électricité et une montée en puissance plus rapide des énergies renouvelables dont la part va passer de 30 à 35%.

 

Le tout est assorti de mesures d’accompagnement pour les secteurs forts consommateurs en énergie ainsi que des actions d’isolation d’immeubles anciens. De plus Berlin s’est engagé dans le même temps à ne pas renoncer à ses objectifs de réduction de gaz a effet de serre de 40% d’ici à 2020.

 

Siemens un des grands de la construction électrique allemande vient de son côté d’annoncer tout récemment qu’il se retirait des activités nucléaires.

 

Il est donc possible de sortir du Nucléaire tant en terme de production d’énergie qu’au plan industriel de construction d’équipements dès lors que la volonté politique de le faire existe chez les dirigeants concernés.

 

Eva Joly, Eric Besson, François Mittérand, Parti Socialiste, EE-Les Verts, Angela MERKEL, Energies renouvelables, AIEA, Fukushima,En France, le puissant lobby des ingénieurs du corps des mines fait encore la loi, soutenu qu’il est par les politiques des deux bords dont le moins que l’on puisse dire est qu’ils manquent sérieusement de courage ou tout simplement qu’ils entendent, comme le fait Nicolas Sarkozy, maintenir notre pays sur un marché que les autres pays développés sont en train de déserter.

 

Plutôt que d’annoncer la vérité ils mentent et cachent avec soin les réalités de cette filière nucléaire qui est sale, dangereuse, chère et dont on peut envisager de se passer.

 

Alors qui ment ? Eva Joly ou Eric Besson ? A chacun de s’informer, la vérité est bout de la recherche et non du côté de l’invective et de l’anathème.

 

S’il est un reproche que l’on peut toutefois faire à Eva Joly et aux écologistes de gauche d’EE-Les Verts qui la soutiennent, c’est de se caler sur cette question sur les promesses et les positions du Parti socialiste.

 

En la matière il ne faut pas avoir la mémoire courte c’est François Mitterand et les gouvernements socialistes qui ont réalisé – alors qu’il s’était engagé dans ses 110 propositions à ne pas le faire –  le programme de construction des réacteurs, prévu par Pierre Messmer en dehors de celui de Plogoff.

 

Eva Joly, Eric Besson, François Mittérand, Parti Socialiste, EE-Les Verts, Angela MERKEL, Energies renouvelables, AIEA, Fukushima,Aujourd’hui les déclarations de Martine Aubry ou de François Hollande montre que le Parti Socialiste au gouvernement ne sortira pas du nucléaire avant 2050 et encore pas totalement. Ne jamais oublier que le PS soutient la construction des EPR de Penly et de Flamanville.

 

31/08/2011

Des malfaçons inquiétantes sur l’EPR de Flamanville !

EPR, ASN, Ministèrede l'Industrie, EDF, Flamanville, Basse-Normandie, malfaçon, Dans un article à paraître mercredi le « Canard Enchainé », ferait état de plusieurs  courriers de l’ASN – Autorité de Sureté Nucléaire –  adressés à EDF pour signaler des malfaçons concernant le gros œuvre du réacteur EPR actuellement en construction à Flamanville. Certaines des malfaçons relevées sont de nature à « porter préjudice à la qualité finale des structures » indique le « Canard Enchainé ».

 

EPR, ASN, Ministèrede l'Industrie, EDF, Flamanville, Basse-Normandie, malfaçon, Selon l’hebdomadaire, EDF, exploitant de la centrale, a été destinataire « entre octobre 2010 et août 2011, de quatre lettres au vitriol qui mettent en cause la qualité de plusieurs constructions vitales pour la sécurité du futur réacteur EPR ».

 

De quoi s’agit-il ? Le relevé des défauts des inspecteurs du « gendarme du nucléaire », l’ASN, porte, selon le journal, sur la présence de trous dans les piliers en béton de la structure et malfaçons dans les parois de la piscine prévue pour le refroidissement du combustible irradié. 

 

 

Le ministère en charge de l’industrie et de l’énergie son côté s’est empressé de réagir. Dans un premier temps il botte en touche, «les travaux béton visés par les lettres de l’ASN citées dans cet article sont encore en cours et n’ont même pas été réceptionnés par EDF » tout en ajoutant dans son communiqué : « les observations de l’ASN seront bien entendu prises en compte dans le cadre de ce chantier en cours».

 

EPR, ASN, Ministèrede l'Industrie, EDF, Flamanville, Basse-Normandie, malfaçon, De son côté l’ASN confirme bien l’envoi à EDF de « quatre courriers » dont le dernier en date du 10 août dans lequel est précisé que parmi les malfaçons relevées  certaines sont, selon les termes du « Canard Enchainé», de nature à « porter préjudice à la qualité finale des structures ».

 

« Les trous dans le béton, les nids de cailloux – zone manquant de ciment – au sens large, c’est une problématique courante du génie civil. EDF, en tant qu’exploitant, se doit de les identifier et de les réparer » a souligné Simon Huffeteau chef de la division de Caen de l’ASN questionné par un journaliste. « Les réparations sont évidemment obligatoires » a-t-il ajouté.

 

EDF ne semble pas vouloir faire de commentaire.

 

Prévue initialement pour 2014 la mise service de l’EPR de Flamanville en Basse-Normandie, réacteur nucléaire tête de série de troisième génération n’est pas envisagée avant 2016 maintenant soit un retard de deux ans sur les prévisions initiales.

 

EPR, ASN, Ministèrede l'Industrie, EDF, Flamanville, Basse-Normandie, malfaçon, D’ici là chacun peut à bon droit s’interroger : EDF est-il désormais en mesure de mettre en œuvre les moyens requis pour pallier l’ensemble des écarts ou faiblesses techniques répertoriés au long de l’avancement de ce chantier qui, outre les retards et les augmentations exorbitantes des coûts, s’est également révélé particulièrement peu performant en matière de recrutement et de conduite des personnels sous-traitants ?

 

Les dernières révélations à propos des retours de non-qualité à la suite des visites d’inspection des installations en cours par l’ASN dont certains concernent « plusieurs constructions vitales pour la sécurité du futur réacteur EPR » sont particulièrement inquiétantes.

 

EPR, ASN, Ministèrede l'Industrie, EDF, Flamanville, Basse-Normandie, malfaçon, Après la catastrophe de Fukushima, dont il ne semble pas qu’au gouvernement on veuille tirer les conclusions qui s’imposent – à savoir une sortie en bon ordre du nucléaire dans les délais les plus courts –  on peu s’étonner que de telles révélations ne fassent pas l’objet d’une information large et qu’il faille s’en remettre à la sagacité d’un hebdomadaire satyrique pour en connaître.

 

EPR, ASN, Ministèrede l'Industrie, EDF, Flamanville, Basse-Normandie, malfaçon, Le silence « no comment » d’EDF et le mini-communiqué « langue de bois » du Ministère de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique  sont à eux seuls la marque du profond mépris du monde nucléaire pour nos concitoyens et de l’impuissance de l’Etat et du gouvernement actuel – mais ceux du passé également – à y résister (*).

 

 

Source : AFP 2011

 

(*) C’est sous un gouvernement de droite qu’a été décidé le programme nucléaire civil de la France. C’est sous les gouvernements de François Mitterrand qu’il a ensuite été réalisé.

18:12 Écrit par Bernard FRAU dans 6. Politique nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : epr, asn, ministèrede l'industrie, edf, flamanville, basse-normandie, malfaçon | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

21/07/2011

EPR Flamenville: Nouveau report de délais et doublement de la facture initiale!

EDF.jpg EDF vient d’annoncer – mercredi 20 juillet – une prévision de retard de deux ans supplémentaire concernant la mise en service du réacteur nucléaire 3ème génération (EPR) de Flamanville dans la Manche. Ce nouveau retard porte à 2016 la mise en route qui était initialement prévue à 2012.

Et comme une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule, EDF annonce que le coût initial de l’opération de 3,3 milliards d’€uros est aujourd’hui porté à 6 milliards sachant qu'il ne s'agit là que nouvelle évaluation le chantier n'étant encore pas terminé.

EDF a beau arguer du fait que le réacteur de Flamanville est le premier de sa génération et le premier de l’après catastrophe de Fukushima pour expliquer les retards et les surcoûts, il n’empêche que la réalité des faits qui s’imposent.

SIGE_EPR_px_501__w_ouestfrance_.jpgEDF et Bouygues-Construction sur ce chantier font preuve d’une maîtrise industrielle relative. Tant la nature des travaux que ses coûts de réalisation ont été très mal évalués.

Quand au déroulement des travaux par lui-même, le moins que l’on puisse dire est que dans ce domaine également la maîtrise organisationnelle du chantier n’est pas à la hauteur. L’Autorité de Sureté Nucléaire a été dans l’obligation d’intervenir à plusieurs reprises.

202px-Logo_ASN_svg.pngL’ASN a constaté qu’un accident du travail sur quatre n’était pas déclaré – une vingtaine d’entreprises seraient concernées, le Parquet de Cherbourg a ouvert une enquête – et il semble que des salariés d’un sous-traitant de Bouygues n’auraient pas de protection sociale.

Depuis le début de l’année 3 accidents du travail mortels doivent être déplorés sur le chantier qui occupe 3300 salariés. Des enquêtes préliminaires sont en cours dont l’une pour « homicide involontaire ».

article_billet.JPGIls convient par ailleurs d’ajouter qu’à la note déjà salée, 6 milliards d’€uros à ce jour, il faut ajouter, le montant de la part de l’investissement nécessaire au stockage des déchets que produira le réacteur en service ainsi que les coûts de démantèlement du réacteur au terme de sa durée de vie.

De quoi s’interroger sur la compétitivité réelle du KW nucléaire face au KW Énergie renouvelable, sur le plan de l'investissement mais également en fonctionnement, car en la matière il faudra bien prendre en compte le montant des assurances à contracter pour couvrir les dédommagements en cas d’accident nucléaire, toujours possible !

Cette question est d’autant plus pertinente qu’EDF se garde bien d’aborder cet aspect la question lors de ses demandes d’augmentation du prix KW/H facturé.

manif nuc à Dieppes mardi 15 mars 2011.jpgDans ces conditions d’incertitudes sur le montant final de la facture – des surcoûts peuvent encore apparaître durant les dernières années de réalisation – mais également sur les délais – le réacteur d’Olkiluoto en Finlande démarré par AREVA en 2005 est annoncé avec un retard de 4 ans – il serait sage de déclarer un moratoire sur le démarrage de du réacteur EPR de Penly. D’autant que le retour d’expérience de la catastrophe de Fukushima conduira inévitablement à une augmentation des exigences de sécurité dont les coûts viendront encore grossir la facture.

Le Président de la République aura-t-il cette sagesse?

On peut malheureusement en douter tant il fait preuve dans ce domaine comme dans d’autres d’ailleurs, d’aveuglement et d’entêtement

13:10 Écrit par Bernard FRAU dans 6. Politique nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : edf, epr, flamanville, penly, bouygues, fukushima, asn, parquet de cherbourg, areva, olkiluoto | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

06/04/2011

EPR Penly: Après les déclarations du maire communiste de Dieppe

Communiqué de Presse

Paris-Normandie dans son édition de vendredi a repris les propos de Sébastien Jumel maire communiste d’Évreux après les déclarations du Président de l'Autorité de Sureté Nucléaire concernant la construction des EPR de Penly et de Flamanville pour laquelle l'hypothèse d'un moratoire est aujourd'hui envisagé.

Ces propos ne manquent pas de soulever quelques interrogations majeures!

D'abord, au nom de quelle légitimité Sébastien Jumel, reprenant les formules de Nicolas Sarkozy et des Ministres Besson et Kossusco-Morisset, s'autorise-t-il à commenter les déclarations du président d'une Agence d’État dont le caractère indépendant est par nature indispensable à la mission qui lui est confiée?.

Ensuite quelle expertise le Maire de Dieppe peut-il mettre en avant pour affirmer que: «les propos du président de l'Autorité de sûreté nucléaire ont été sur interprétés»?.

Enfin à quelles sources le Maire de Dieppe fait-il référence lorsqu'il déclare : «Il faudra tirer tous les enseignements de l'accident nucléaire de Fukushima dans le nucléaire français, tout particulièrement sur des projets expérimentaux comme l'EPR...... la réalité des choses justifie que l'on renforce tous les dispositifs de sécurité des centrales. Cela fera l'objet d'un audit qu'il faudra prendre en compte»?.

Alliance Écologiste n'est d'ailleurs pas surpris des prises de position du Maire de Dieppe qui sont conformes à celles que soutient depuis toujours le Parti Communiste en Haute et Basse Normandie.

Ces prises de positions ont moins le mérite de clarté. Ce n'est pas le cas des Députés socialistes et des Président de Conseil Régionaux de Haute et Basse Normandie qui soutiennent eux les propositions en trompe l’œil de Martine Aubry qui prévoient une sortie du tout nucléaire dans 30 ou 40 ans. Autant dire qu'avec le PS la sortie du Nucléaire n'est pas pour demain ni pour après demain.

En ce mois de commémoration du 25ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, «Alliance Écologiste» d'un point de vue général rappelle:

 

  • Que l'objectif après le désastre de FUKUSHIMA le 11 mars 2011 est désormais de «Sortir du nucléaire tant civil que militaire».

  • Que cette sortie doit être une sortie intégrale et non partielle.

  • Que la décision de sortie du nucléaire assortie d'un calendrier précis doit être prise dès cette année 2011.

 

A cet effet Alliance Écologiste demande pour l’immédiat:

 

  • la fermeture des vieilles centrales de Fessenheim et du Bugey

  • l'abandon des projets EPR de Penly et de Flamanville

  • le lancement d'un «Plan National de Reconversion Énergie» construit pour renforcer la déconcentration et l'amélioration des rendements des productions ainsi que celles de l'isolation des constructions publiques et privées.

Enfin Alliance Écologiste appelle l'ensemble des Mouvements et associations écologistes à faire de la commémoration du 25ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl un grand moment de mobilisation et de contestation citoyenne face aux irréductibles tenants de la folie nucléaire.

 

Contact: Bernard FRAU 0663240066

04/02/2010

EPR PENLY Débat Public

1587566976-edf-ouvert-a-des-partenariats-pour-l-epr-au-royaume.jpg Dans  trois semaines doit démarrer les travaux de la commission du débat public à propos de la construction du réacteur EPR à Penly. Ces travaux se dérouleront à Dieppe pendant 4 mois. A la fin du débat public,  une synthèse des débats qui ont eu lieu lors des réunions sera rédigée par  une commission « ad hoc » et EDF aura dès lors 3 mois pour donner sa position définitive.

 

L’Alliance Ecologiste Indépendante s’étonne de voir de se mettre en place un débat public et une consultation:

 

ð      alors qu’EDF, maitre d'œuvre du projet, s’était prononcé pour que Flamanville serve de retour d'expérience, tant pour la construction que pour l’exploitation de nouveaux réacteurs et que ces 2 points ne sont pas mis à l’ordre du jour.

 

ð      alors que malgré les réserves émises, lundi 2 novembre 2009, par les autorités de sûreté nucléaire britannique, française et finlandaise concernant les systèmes de sûreté des réacteurs nucléaires EPR aucune réponse publique circonstanciée et crédible n’a été publiée par EDF

 

ð      alors que les chantiers français et finlandais cumulent les retards de construction pour raisons techniques, financière et juridique.

 

ð      après le fiasco commercial de Dubaï qui ont fait la démonstration du coût exorbitant de l’EPR

 

L’Alliance Ecologiste demande :

 

ð      à défaut de l’abandon immédiat du projet que soient réunies les conditions d’un véritable débat public régional et national où l’ensemble des opposants au projet officiel du lobby nucléaire (PS, PCF, UMP, FN) puissent  faire valoir leur point de vue et leurs arguments.

 

ð      La tenue, à la suite de ce débat public, d’un référendum pour ou contre la construction de réacteurs EPR à Penly ou ailleurs.

 

ð      La mise en place d’un plan national pluriannuel de sortie progressive du nucléaire adossé à des objectifs d'économies d'énergies et de production d’énergies renouvelables.

12:17 Écrit par Bernard FRAU dans 8.Région Haute Normandie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : penly, débat public, commission, edf, référendum, flamanville | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu