Avertir le modérateur

31/01/2013

Asssemblée Nationale: examen de la loi Taubira

Le «Mariage pour tous» (1ère partie)

mariage pour tous, égalité pour les couples homosexuel, droit de l'enfant, droit à l'enfant, droit des générations futures, égalité citoyenne et républicaine, loi Taubira, Gestation pour autrui, GPA, Procréation médicalement assistée, PMA, Jacques Testart, Pierre Bergé, eugénisme, Humanisme, écologie, Ecologie politique, gouvernement, Homosexuel, Hétérosexuel, discrimination, stigmatisation, Depuis hier l’Assemblée Nationale examine le projet de loi du gouvernement dit Loi Taubira qui s’il était voté ouvrirait le mariage aux personnes du même sexe.

Le projet de loi Taubira dit «mariage pour tous» mobilise depuis plusieurs semaines la droite, la gauche, les écologistes, les associations de tous poils, les institutions religieuses, les philosophes, les pros et les antis.

Sans reprendre par le menu  les arguments des uns et des autres, il est quelques arguments qui apparemment n’ont pas, d’un point de vue humaniste et écologiste été suffisamment abordés, aussi il nous a semblé utile ici d’en dire quelques mots.

Toutefois il convient semble-t-il nécessaire de préciser quelques points qui sont incontournables d’un point de vue humaniste et républicain.

mariage pour tous, égalité pour les couples homosexuel, droit de l'enfant, droit à l'enfant, droit des générations futures, égalité citoyenne et républicaine, loi Taubira, Gestation pour autrui, GPA, Procréation médicalement assistée, PMA, Jacques Testart, Pierre Bergé, eugénisme, Humanisme, écologie, Ecologie politique, gouvernement, Homosexuel, Hétérosexuel, discrimination, stigmatisation, Que veulent ceux des homosexuels qui réclament le «mariage pour tous», en remarquant d’ailleurs que tous ne le réclament pas?

A cette question et sans vouloir parler à leur place, il apparaît qu’à travers leurs revendications ceux-ci aspirent à trois choses claires.

D’abord ils revendiquent d’être considérés comme des mariage pour tous, égalité pour les couples homosexuel, droit de l'enfant, droit à l'enfant, droit des générations futures, égalité citoyenne et républicaine, loi Taubira, Gestation pour autrui, GPA, Procréation médicalement assistée, PMA, Jacques Testart, Pierre Bergé, eugénisme, Humanisme, écologie, Ecologie politique, gouvernement, Homosexuel, Hétérosexuel, discrimination, stigmatisation, êtres  humains au même titre que tous les autres, bref ils font valoir un droit citoyen à l’égalité républicaine. Cette première revendication est juste, recevable et ne souffre pas contestation. Pas de discrimination pas de stigmatisation!

Ensuite, ils souhaitent obtenir pour les couples qu’ils sont amenés à former les mêmes garanties civiles et patrimoniales qui sont celles des couples hétérosexuels, notamment en matière de garanties accordées au dernier vivant lors du décès de l’un ou l’autre des conjoints.

mariage pour tous, égalité pour les couples homosexuel, droit de l'enfant, droit à l'enfant, droit des générations futures, égalité citoyenne et républicaine, loi Taubira, Gestation pour autrui, GPA, Procréation médicalement assistée, PMA, Jacques Testart, Pierre Bergé, eugénisme, Humanisme, écologie, Ecologie politique, gouvernement, Homosexuel, Hétérosexuel, discrimination, stigmatisation, Comme la première, cette deuxième revendication est juste recevable et   ne souffre pas contestation. D’un point de vue républicain l’inégalité sur ce point n’est pas concevable.

Troisième revendication, les homosexuels veulent accéder au statut, reconnu aux couples hétérosexuels, de «couples mariés officiellement». 

Cette dernière demande fait débat car pour y faire droit elle nécessite une modification de l’institution du «mariage» qui à ce jour «ne peut être légalement contracté qu'entre deux personnes appartenant l'une au sexe masculin, l'autre au sexe féminin».

mariage pour tous, égalité pour les couples homosexuel, droit de l'enfant, droit à l'enfant, droit des générations futures, égalité citoyenne et républicaine, loi Taubira, Gestation pour autrui, GPA, Procréation médicalement assistée, PMA, Jacques Testart, Pierre Bergé, eugénisme, Humanisme, écologie, Ecologie politique, gouvernement, Homosexuel, Hétérosexuel, discrimination, stigmatisation, Là encore de quoi il s’agit, d’un point de vue très général, d’assurer à tous les citoyens le caractère universel de l’union de deux êtres qui s'aiment avec les mêmes droits et les mêmes devoirs ?

Pourquoi ne pas y faire droit ? Tout en notant tout de même le paradoxe de la demande des homosexuels qui veulent être reconnus à égalité de droit dans le mariage mais qui n’acceptent pas la condition singulière qui est la leur, comme le font ceux qui veulent que l’on reconnaisse le caractère libre de leur union dans le concubinage par exemple?

En tout état de cause, le «mariage pour tous» ne saurait donc, comme cela a été indiqué précédemment, faire l’objet d’un interdit de quelque ordre que ce soit, dès lors qui s’agit d’acter officiellement l’union de deux êtres qui ont décidés de faire couple et le débat pourrait en rester là.

Sauf que le mariage n’est pas qu’un acte qui ne fait que constater l’union entre deux êtres qui ont décidé de vivre ensemble sous le même toit, il donne aussi et conjointement accès «à la parenté» ce que précisément visent à obtenir ceux des homosexuels qui réclament «le mariage pour tous» et que se propose de leur accorder la Loi Taubira si elle était votée au Parlement, à travers l’ «ouverture d’un droit à l’adoption»!

mariage pour tous, égalité pour les couples homosexuel, droit de l'enfant, droit à l'enfant, droit des générations futures, égalité citoyenne et républicaine, loi Taubira, Gestation pour autrui, GPA, Procréation médicalement assistée, PMA, Jacques Testart, Pierre Bergé, eugénisme, Humanisme, écologie, Ecologie politique, gouvernement, Homosexuel, Hétérosexuel, discrimination, stigmatisation, La question fait débat et chaque camp avance à l’appui de ses démonstrations des arguments qu’il juge irréfutables  et qui peuvent ou pas être recevables.

Le développement d’un enfant est-il mieux assuré sous un toit où la mère et le père entre deux séances d’alcoolisme, s’entredéchirent, où le père bat la mère sous ses yeux,  que sous un toit avec deux homosexuels qui prennent soin de lui ?

L’affaire n’est pas tranchée parce que tout simplement la question peut être inversée. L’argument n’est donc pas recevable au nom de l’égalité entre tous, les êtres humains étant tous faillibles par nature qu’ils soient homos ou hétéros.

mariage pour tous, égalité pour les couples homosexuel, droit de l'enfant, droit à l'enfant, droit des générations futures, égalité citoyenne et républicaine, loi Taubira, Gestation pour autrui, GPA, Procréation médicalement assistée, PMA, Jacques Testart, Pierre Bergé, eugénisme, Humanisme, écologie, Ecologie politique, gouvernement, Homosexuel, Hétérosexuel, discrimination, stigmatisation, Quant à la nécessité, pour assurer le développement harmonieux d’un enfant, d’avoir un père et une mère bien identifiés, les conclusions des experts psychiatres sont loin de faire unanimité.

Du coup dans le doute il paraîtrait plus prudent de faire application  du principe de précaution et de ne pas ouvrir un droit à l’adoption dans le cadre du «mariage pour tous»

Mais un train peut en cacher un autre! (2ème partie)

Au-delà de l’accès à l’adoption, dont il généralement reconnu qu’elle est et reste très hypothétique pour les couples homosexuels, la revendication principale de ceux qui réclament  le «mariage pour tous» est le droit au recours à la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples féminins et, au nom du principe d’égalité,  le droit au recours à la gestation pour autrui (GPA) en ce qui concerne les couples masculins.

S’il paraît légitime pour une femme et un homme de vouloir recourir à différents procédés médicaux de mariage pour tous, égalité pour les couples homosexuel, droit de l'enfant, droit à l'enfant, droit des générations futures, égalité citoyenne et républicaine, loi Taubira, Gestation pour autrui, GPA, Procréation médicalement assistée, PMA, Jacques Testart, Pierre Bergé, eugénisme, Humanisme, écologie, Ecologie politique, gouvernement, Homosexuel, Hétérosexuel, discrimination, stigmatisation, nature à permettre d'optimiser la fécondité de leur couple, il est en revanche d’un point de vue humaniste et surtout d’un point de vue écologiste parfaitement paradoxal de défendre la nature et en même temps de laisser la possibilité voir s’ouvrir la porte d’une banalisation de techniques médicales qui forcent le caractère naturel de la vie et qui soulèvent des questions de société et de bioéthiques majeures.

Là très clairement il ne s’agit plus de revendication à l’égalité pour tous mais bien de choix de société et de contradiction majeure !

mariage pour tous, égalité pour les couples homosexuel, droit de l'enfant, droit à l'enfant, droit des générations futures, égalité citoyenne et républicaine, loi Taubira, Gestation pour autrui, GPA, Procréation médicalement assistée, PMA, Jacques Testart, Pierre Bergé, eugénisme, Humanisme, écologie, Ecologie politique, gouvernement, Homosexuel, Hétérosexuel, discrimination, stigmatisation, Ceux qui aujourd’hui pensent en effet que tout est possible, sont en train de préparer un monde où demain les médecins seront transformés en ingénieur du corps humain travaillant à partir de logiciel d’aide au diagnostic et au traitement. 

Un monde curieux  où les hommes et les femmes de demain pourront être issus d’un processus de fabrication à partir d’un catalogue d’éléments type, customisés en fin de gestation.

mariage pour tous, égalité pour les couples homosexuel, droit de l'enfant, droit à l'enfant, droit des générations futures, égalité citoyenne et républicaine, loi Taubira, Gestation pour autrui, GPA, Procréation médicalement assistée, PMA, Jacques Testart, Pierre Bergé, eugénisme, Humanisme, écologie, Ecologie politique, gouvernement, Homosexuel, Hétérosexuel, discrimination, stigmatisation, Poussées par "l'hybris" de quelques savants fous au service d’un argent qui ne s’embarrasse pas de scrupules, la marchandisation généralisée, la technique et la technologie finiront à ce rythme par tout submerger.

La vie, la nature mais également l'homme dans sa dignité et sa respectabilité seront les prisonniers d’un système entièrement artificiel, froid désenchanté et dépourvu de surprise. Un monde abominablement technicisé et informatisé.

Une femme n'est pas un ventre à louer pour permettre à des homosexuels masculins de se payer une filiation à travers une opération qui ne relève que de la technique sans passer par l’acte personnel que la nature a conçu pour permettre aux humains de perpétuer leur espèce.

mariage pour tous, égalité pour les couples homosexuel, droit de l'enfant, droit à l'enfant, droit des générations futures, égalité citoyenne et républicaine, loi Taubira, Gestation pour autrui, GPA, Procréation médicalement assistée, PMA, Jacques Testart, Pierre Bergé, eugénisme, Humanisme, écologie, Ecologie politique, gouvernement, Homosexuel, Hétérosexuel, discrimination, stigmatisation, "Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l'usine, quelle différence?"(*) 

Un ventre ça se loue comme des bras explique, Pierre Berger à un journaliste! Quel mépris à l’endroit des femmes !!!

A quand, dans le monde de l’égalité pour les homosexuels de Pierre Bergé, le catalogue des 100 bambins en promo de Noël, les cliniques privées et les femmes-ateliers pour les produire?

mariage pour tous, égalité pour les couples homosexuel, droit de l'enfant, droit à l'enfant, droit des générations futures, égalité citoyenne et républicaine, loi Taubira, Gestation pour autrui, GPA, Procréation médicalement assistée, PMA, Jacques Testart, Pierre Bergé, eugénisme, Humanisme, écologie, Ecologie politique, gouvernement, Homosexuel, Hétérosexuel, discrimination, stigmatisation, Des bébés «comme vous ne les avez jamais rêvés» ! Chacun peut imaginer le contenu des prochaines pubs à la télé quand des Pierre Berger se retrouveront aux manettes de la société.

Lorsque les vannes seront ouvertes rien n'arrêtera le flot de l'inventivité créatrice des machines à «Fric sans Frontière».

Il faut bien être conscient que la GPA ou la PMA et l’eugénisme qui, à coup sûr, découlera de la mariage pour tous, égalité pour les couples homosexuel, droit de l'enfant, droit à l'enfant, droit des générations futures, égalité citoyenne et républicaine, loi Taubira, Gestation pour autrui, GPA, Procréation médicalement assistée, PMA, Jacques Testart, Pierre Bergé, eugénisme, Humanisme, écologie, Ecologie politique, gouvernement, Homosexuel, Hétérosexuel, discrimination, stigmatisation, libéralisation de la mise en œuvre de ces techniques, constituent les prémisses d’un monde où les plus forts et les plus libres, parce que les plus riches, imposeront aux «epsilons» un modèle de société où les valeurs de l’humanisme se seront évanouies et où l’artificialisation totale de la nature sera la figure imposée.

C’est tout ce à quoi cette méchante farce d’un prétendu droit à l’enfant qu’il faudrait accorder aux homosexuels au nom de l’égalité de tous les citoyens dans la république est en train de nous engager.

Le droit à l'enfant est une fiction surtout lorsqu’il est posé dans les termes où veulent le poser les partisans du «mariage pour tous» ! Et puis de quel droit à l’enfant parle-t-on au moment où sur la planète l’éclatement de la démographie constitue une menace écologique majeure.

En revanche, le droit des enfants est lui une réalité incontournable en particulier lorsqu'il s'agit pour eux d’abord de savoir d'où ils viennent – de quel père et de quelle mère biologiques sont-ils les enfants ? – et ensuite du droit à ne pas naître dans un monde sans âme et sans perspective humaine.

Il est étonnant que des écologistes au gouvernement en soient à défendre l’usage de la PMA et de la GPA pour satisfaire des droits auquel la nature pourvoie de façon biologiquement normale.

Ce choix des écologistes au gouvernement est totalement incompréhensible et inconséquent. Toute cette histoire ne constitue pas une avancée mais marquera  à terme, au contraire, un recul de civilisation essentiellement dû à une utilisation perverse du progrès scientifique de la technique.

mariage pour tous, égalité pour les couples homosexuel, droit de l'enfant, droit à l'enfant, droit des générations futures, égalité citoyenne et républicaine, loi Taubira, Gestation pour autrui, GPA, Procréation médicalement assistée, PMA, Jacques Testart, Pierre Bergé, eugénisme, Humanisme, écologie, Ecologie politique, gouvernement, Homosexuel, Hétérosexuel, discrimination, stigmatisation, Le professeur Jacques Testart, qui en 1982 a permis la naissance du premier bébé éprouvette crie aujourd’hui au casse-cou, il a raison.

Rappelons que la GPA est interdite dans notre pays. Il est en effet précisé dans l'article 16-7 du code civil que "toute convention portant sur la procréation ou la gestation pour le compte d'autrui est nulle".

De plus l'article 227-12 du code pénal prévoie de sanctionner d'une peine de six mois d'emprisonnement et de 7 500 € d'amende "le fait de s’entremettre une personne ou un couple désireux d’accueillir un enfant et une femme acceptant de porter en elle cet enfant en vue de le leur remettre".

mariage pour tous, égalité pour les couples homosexuel, droit de l'enfant, droit à l'enfant, droit des générations futures, égalité citoyenne et républicaine, loi Taubira, Gestation pour autrui, GPA, Procréation médicalement assistée, PMA, Jacques Testart, Pierre Bergé, eugénisme, Humanisme, écologie, Ecologie politique, gouvernement, Homosexuel, Hétérosexuel, discrimination, stigmatisation, Vendredi dernier une circulaire  rédigée par le ministère de la justice va désormais rendre plus facile la délivrance de certificats de nationalité française aux enfants nés de mère porteuse à l'étranger.

En d’autre terme d’ores et déjà sont créées les conditions pour plus tard justifier la régularisation d’une pratique des hommes de recourrir à des mères porteuses à l’étranger en vue d'assurer leur filiation.

La folle machine est lancée et pour l’heure cette affaire c’est «chronique annoncée de  dégâts futurs assurés».

Aurons-nous encore suffisamment de lucidité pour prendre la mesure de la voie dans laquelle notre société est en train de s’engager?

mariage pour tous, égalité pour les couples homosexuel, droit de l'enfant, droit à l'enfant, droit des générations futures, égalité citoyenne et républicaine, loi Taubira, Gestation pour autrui, GPA, Procréation médicalement assistée, PMA, Jacques Testart, Pierre Bergé, eugénisme, Humanisme, écologie, Ecologie politique, gouvernement, Homosexuel, Hétérosexuel, discrimination, stigmatisation, Il ne faut bien sur jamais cesser d’espérer au retour d’une raison enfin repositionnée au juste milieu des possibilités pour les hommes de rester à leur juste place dans le champ immense du phénomène de la vie

Cette question du mariage pour tous méritait d’être débattue dans un cadre plus large pour lui donner sa véritable dimension.

En cantonnant cette affaire à la seule question de l’égalité citoyenne et républicaine pour les homosexuels, question légitime au demeurant, le gouvernement fait passer notre communauté nationale à côté d’un débat éthique important pour le droit des générations futures.

(*) source: http://www.marieclaire.fr/,pierre-berge-pma-gpa-louer-son...

12/06/2012

Législatives 1er tour : la majorité présidentielle devant!

De ce premier tour des élections législatives qui s’est déroulé dimanche il est possible d’ores et déjà de tirer un premier bilan, ce  à plusieurs niveaux.

Au plan général et global d’abord.

Trois faits marquants sont à prendre en compte dans ce scrutin : d’une part l’abstention record – 57,52% des électeurs se sont déplacés pour voter,  alors qu’ils avaient été 79,46 % à François Hollande, Ségolène Royal, Valérie Trierweiler, Jean-François Coppé, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen, François Bayrou, Jean-Luc Mélanchon, Martine Aubry, Nadine Morano, Nathalie Kosciusko Morizet, Georges Tron, Eric Raoult, Gérard Longuet, Dominique Bussereau, Jean-Pierre Raffarin, Cécile Duflot, Maxime Bono, Jean Urbaniak, Jean-Marc Ayrault, PS, UMP, Front de Gauche, Europe-Ecologie Les Verts, Modem, Humanisme-Ecologie-République, Ecologie Politique, Front National, Ni Front National- Ni Front de Gauche, Mairie de La Rochelle, deuxième tour législatives, 17 juin 2012,     le faire pour l’élection présidentielle et 60,98% aux législatives 2007 –,  d’autre part la forte poussée de la bipolarisation des suffrages exprimés – PS et UMP réalisent chacune un score de 35% – et enfin pour le  Front National un résultat qui laisse espérer à ses dirigeants d’avoir des élus à l’Assemblée Nationale à l’occasion d’un scrutin majoritaire.

Au plan plus particulier ensuite

Quatre points méritent ici d’être soulignés.

François Hollande, Ségolène Royal, Valérie Trierweiler, Jean-François Coppé, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen, François Bayrou, Jean-Luc Mélanchon, Martine Aubry, Nadine Morano, Nathalie Kosciusko Morizet, Georges Tron, Eric Raoult, Gérard Longuet, Dominique Bussereau, Jean-Pierre Raffarin, Cécile Duflot, Maxime Bono, Jean Urbaniak, Jean-Marc Ayrault, PS, UMP, Front de Gauche, Europe-Ecologie Les Verts, Modem, Humanisme-Ecologie-République, Ecologie Politique, Front National, Ni Front National- Ni Front de Gauche, Mairie de La Rochelle, deuxième tour législatives, 17 juin 2012,     En premier lieu, la bonne tenue du Front de Gauche qui malgré l’élimination de Jean-Luc Mélenchon, son courageux leader, permet à ce mouvement néo-communiste d’espérer un nombre  de sièges suffisants pour peser sur les choix futurs du gouvernement.

François Hollande, Ségolène Royal, Valérie Trierweiler, Jean-François Coppé, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen, François Bayrou, Jean-Luc Mélanchon, Martine Aubry, Nadine Morano, Nathalie Kosciusko Morizet, Georges Tron, Eric Raoult, Gérard Longuet, Dominique Bussereau, Jean-Pierre Raffarin, Cécile Duflot, Maxime Bono, Jean Urbaniak, Jean-Marc Ayrault, PS, UMP, Front de Gauche, Europe-Ecologie Les Verts, Modem, Humanisme-Ecologie-République, Ecologie Politique, Front National, Ni Front National- Ni Front de Gauche, Mairie de La Rochelle, deuxième tour législatives, 17 juin 2012,     En second lieu il faut enregistrer l’effondrement total, l’échec, du Modem dont le leader François Bayrou, arrivé en troisième position à Pau, devra livrer bataille dans le cadre d’une triangulaire de tous les dangers –  11 points de  retard derrière la candidate du PS et 2 points derrière le candidat de l’UMP –.

Troisième point, la déconvenue d’Europe Ecologie Les Verts qui François Hollande, Ségolène Royal, Valérie Trierweiler, Jean-François Coppé, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen, François Bayrou, Jean-Luc Mélanchon, Martine Aubry, Nadine Morano, Nathalie Kosciusko Morizet, Georges Tron, Eric Raoult, Gérard Longuet, Dominique Bussereau, Jean-Pierre Raffarin, Cécile Duflot, Maxime Bono, Jean Urbaniak, Jean-Marc Ayrault, PS, UMP, Front de Gauche, Europe-Ecologie Les Verts, Modem, Humanisme-Ecologie-République, Ecologie Politique, Front National, Ni Front National- Ni Front de Gauche, Mairie de La Rochelle, deuxième tour législatives, 17 juin 2012,     malgré un accord « en or » avec le PS de Martine Aubry n’a réussi à capter que 5,46% des suffrages exprimés et voit ainsi la possibilité de constituer un groupe à l’Assemblée Nationale assez largement compromise.

Quatrième et dernier point, ce scrutin a fait disparaitre des écrans radars le courant indépendant de l’Ecologie Politique qui lors des dernières élections européennes avait réussi, dans des conditions similaires de taux de participation, un score significatif à 4%. Ce courant est désormais à reconstruire complètement.

Les perspectives pour le second tour.

Sauf retournement de situation spectaculaire fort improbable – depuis toujours, quand les élections législatives suivent immédiatement l’élection présidentielle les électeurs François Hollande, Ségolène Royal, Valérie Trierweiler, Jean-François Coppé, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen, François Bayrou, Jean-Luc Mélanchon, Martine Aubry, Nadine Morano, Nathalie Kosciusko Morizet, Georges Tron, Eric Raoult, Gérard Longuet, Dominique Bussereau, Jean-Pierre Raffarin, Cécile Duflot, Maxime Bono, Jean Urbaniak, Jean-Marc Ayrault, PS, UMP, Front de Gauche, Europe-Ecologie Les Verts, Modem, Humanisme-Ecologie-République, Ecologie Politique, Front National, Ni Front National- Ni Front de Gauche, Mairie de La Rochelle, deuxième tour législatives, 17 juin 2012,     confirment le choix qu’ils ont exprimé pour donner au nouveau président les moyens de mettre en application son programme – François Hollande, le 17 juin au soir, disposera d’une majorité stable et confortable à l’Assemblée Nationale, « pour conduire le changement » qu’il a promis aux Français lors de la campagne présidentielle.

Le total cumulé des voix de gauche au soir du 1er tour, 46,77%  – Cumul PS et ses alliés radicaux, les « divers » gauche,  EELV, le Front de Gauche –, soit plus de 10 points d’avance par rapport à l’opposition de droite le laisse à penser.

Restent quelques questions

Que feront dimanche les électeurs du Front National dans les circonscriptions où leurs candidats ne seront plus candidats, n’ayant pas été en mesure de franchir en suffrages la barre des 12,5% d’électeurs inscrits? Se désintéresseront-ils de ce 2ème tour ? Feront-ils battre les candidats UMP restés en course ?

François Hollande, Ségolène Royal, Valérie Trierweiler, Jean-François Coppé, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen, François Bayrou, Jean-Luc Mélanchon, Martine Aubry, Nadine Morano, Nathalie Kosciusko Morizet, Georges Tron, Eric Raoult, Gérard Longuet, Dominique Bussereau, Jean-Pierre Raffarin, Cécile Duflot, Maxime Bono, Jean Urbaniak, Jean-Marc Ayrault, PS, UMP, Front de Gauche, Europe-Ecologie Les Verts, Modem, Humanisme-Ecologie-République, Ecologie Politique, Front National, Ni Front National- Ni Front de Gauche, Mairie de La Rochelle, deuxième tour législatives, 17 juin 2012,     Répondront-ils à l’appel de ceux qui comme Nadine Morano, l’ex-ministre de Nicolas Sarkozy en Meurthe et Moselle, ont explicitement déclarés qu’ils partageaient les mêmes valeurs que celles prônées par le Front National ?

Malgré les affirmations répétées des leaders nationaux de l’UMP qui disent rejeter tout accord avec le FN, notamment celles de Jean-François Coppé, qui au 2ème tour de l’élection François Hollande, Ségolène Royal, Valérie Trierweiler, Jean-François Coppé, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen, François Bayrou, Jean-Luc Mélanchon, Martine Aubry, Nadine Morano, Nathalie Kosciusko Morizet, Georges Tron, Eric Raoult, Gérard Longuet, Dominique Bussereau, Jean-Pierre Raffarin, Cécile Duflot, Maxime Bono, Jean Urbaniak, Jean-Marc Ayrault, PS, UMP, Front de Gauche, Europe-Ecologie Les Verts, Modem, Humanisme-Ecologie-République, Ecologie Politique, Front National, Ni Front National- Ni Front de Gauche, Mairie de La Rochelle, deuxième tour législatives, 17 juin 2012,     présidentielle, pour faire élire son président, n’avait pas hésité à braconner durement sur les terres du parti d’extrême-droite, les discussions vont bon train localement. Il n’est que d’entendre les arguments développés par Gérard Longuet, Eric Raoult sur la question.

Qu’adviendra-t-il de la bataille de la Rochelle qui oppose Ségolène Royal à un candidat dissident PS, Olivier Falorni, qui refuse d’appliquer la règle républicaine à gauche qui veut que le candidat arrivé second au 1er tour se  retire au profit de celui arrivé en tête.

Olivier Falorni bénéficie aujourd’hui du soutien « vicieux » de Dominique Bussereau, Jean-Pierre Raffarin et de celui plus surprenant de…….  Valérie Trierweiler dont on se demande bien ce qu’elle vient faire dans ce débat alors que François François Hollande, Ségolène Royal, Valérie Trierweiler, Jean-François Coppé, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen, François Bayrou, Jean-Luc Mélanchon, Martine Aubry, Nadine Morano, Nathalie Kosciusko Morizet, Georges Tron, Eric Raoult, Gérard Longuet, Dominique Bussereau, Jean-Pierre Raffarin, Cécile Duflot, Maxime Bono, Jean Urbaniak, Jean-Marc Ayrault, PS, UMP, Front de Gauche, Europe-Ecologie Les Verts, Modem, Humanisme-Ecologie-République, Ecologie Politique, Front National, Ni Front National- Ni Front de Gauche, Mairie de La Rochelle, deuxième tour législatives, 17 juin 2012,     Hollande, son compagnon dans la vie, la totalité du PS, Martine Aubry et Cécile Duflot en tête ainsi que Maxime Bono, le Maire de la Rochelle, sont aux côtés de la Présidente de la Région Poitou-Charentes et ex-candidate PS à l’élection présidentielle en 2007.

Quelques prises de positions claires néanmoins

Il faut noter qu’à Hénin-Beaumont dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais, Jean URBANIAK, le candidat du Modem soutenu par l’UMP, vient d’appeler à « empêcher l'entrée à l'Assemblée nationale » de Marine Le Pen et implicitement à voter pour le candidat du PS Philippe Kemel.

A ce moment précis Marine Le Pen a confirmé qu’elle appelait les électeurs frontistes à faire battre les ex-ministres de droite  Nathalie Kosciusko-Morizet et Georges Tron.

Roland Chassain, candidat UMP dans la 16e circonscription des Bouches-du-Rhône, a lui annoncé son soutien au second tour en faveur du candidat FN pour faire barrage au socialiste Michel Vauzelle.

François Hollande, Ségolène Royal, Valérie Trierweiler, Jean-François Coppé, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen, François Bayrou, Jean-Luc Mélanchon, Martine Aubry, Nadine Morano, Nathalie Kosciusko Morizet, Georges Tron, Eric Raoult, Gérard Longuet, Dominique Bussereau, Jean-Pierre Raffarin, Cécile Duflot, Maxime Bono, Jean Urbaniak, Jean-Marc Ayrault, PS, UMP, Front de Gauche, Europe-Ecologie Les Verts, Modem, Humanisme-Ecologie-République, Ecologie Politique, Front National, Ni Front National- Ni Front de Gauche, Mairie de La Rochelle, deuxième tour législatives, 17 juin 2012,     De son côté, alors que le PS a choisi de faire appliquer face au FN la stratégie de désistement  républicain, l’UMP au plan national a décidé d’adopter la ligne, « ni FN, ni FG », édictée par Nicolas Sarkozy aux dernières élections cantonales

Pour le 17 juin un choix cohérent et responsable

Visiblement  en faisant ce choix, les leaders de  l’UMP ont décidé de faire une croix sur le deuxième tour des législatives 2012 au profit de la préparation de la prochaine bataille des chefs pour la direction de l’UMP. Chacun ayant en ligne de mire la future présidentielle en 2017…. si d’ici-là ce parti n’explose pas en vol miné par les ambitions personnelles et déchiré par le choix  idéologique que va leur imposer le Parti de Marine Le Pen.

Au-delà de l’écume politique des petites ambitions personnelles et des mauvais coups tordus, qui n’ont rien à voir avec l’intérêt général de la France, dimanche prochain François Hollande et Jean-Marc Ayrault devraient avoir en main toutes les cartes pour faire face à la double tâche qui leur incombent.

François Hollande, Ségolène Royal, Valérie Trierweiler, Jean-François Coppé, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen, François Bayrou, Jean-Luc Mélanchon, Martine Aubry, Nadine Morano, Nathalie Kosciusko Morizet, Georges Tron, Eric Raoult, Gérard Longuet, Dominique Bussereau, Jean-Pierre Raffarin, Cécile Duflot, Maxime Bono, Jean Urbaniak, Jean-Marc Ayrault, PS, UMP, Front de Gauche, Europe-Ecologie Les Verts, Modem, Humanisme-Ecologie-République, Ecologie Politique, Front National, Ni Front National- Ni Front de Gauche, Mairie de La Rochelle, deuxième tour législatives, 17 juin 2012,     Faire vivre le changement dans la justice qu’attendent les Français de gauche, du centre et de l’écologie politique réaliste, tout en permettant à notre pays de reconquérir en Europe face à une Allemagne trop sure d’elle-même, un rôle que Nicolas Sarkozy n’aurait jamais dû lui faire perdre.

François Hollande, Ségolène Royal, Valérie Trierweiler, Jean-François Coppé, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen, François Bayrou, Jean-Luc Mélanchon, Martine Aubry, Nadine Morano, Nathalie Kosciusko Morizet, Georges Tron, Eric Raoult, Gérard Longuet, Dominique Bussereau, Jean-Pierre Raffarin, Cécile Duflot, Maxime Bono, Jean Urbaniak, Jean-Marc Ayrault, PS, UMP, Front de Gauche, Europe-Ecologie Les Verts, Modem, Humanisme-Ecologie-République, Ecologie Politique, Front National, Ni Front National- Ni Front de Gauche, Mairie de La Rochelle, deuxième tour législatives, 17 juin 2012,     Dans la période très difficile de crise internationale écologique, économique, sociale et financière à laquelle sont confrontées les démocraties, dont celle de notre pays, faire le choix d’assurer à François Hollande une majorité stable est un choix de cohérence institutionnelle et républicaine qui doit mobiliser un maximum de citoyens responsables.

07/06/2012

Cannabis Duflot et les tontons fumeurs

Cécile Duflot, dépénalisation du Cannabis, Daniel Vaillant, François Rebsamen, Manuel Vals, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Daniel Cohn-Bendit, Noël Mamère, Xavier Bertrand, Henri Guaino, EELV, Europe-Ecologie Les Verts, PS, UMP, Ecologie Politique, Nicolas Sarkozy, France Inter, BFMTV-RMC, AFP, drogues dures, drogues douces, légaliser le cannabis, dépénalisation contrôlée, tabac, alcool., La ministre du Logement Cécile Duflot, à quatre jours du 1er tour des élections législatives, vient  de se prononcer pour la dépénalisation du cannabis.


La droite s’étrangle.

Cécile Duflot, dépénalisation du Cannabis, Daniel Vaillant, François Rebsamen, Manuel Vals, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Daniel Cohn-Bendit, Noël Mamère, Xavier Bertrand, Henri Guaino, EELV, Europe-Ecologie Les Verts, PS, UMP, Ecologie Politique, Nicolas Sarkozy, France Inter, BFMTV-RMC, AFP, drogues dures, drogues douces, légaliser le cannabis, dépénalisation contrôlée, tabac, alcool., Sur LCI, indigné, Henri Guaino, le passé conseiller du président de la République désormais en retraite Nicolas Sarkozy, a déclaré : « C'est vraiment un désastre moral, cette idée de légaliser le cannabis, les drogues douces comme si elles étaient douces, comme s'il n'y avait pas de rapport entre drogues douces et drogues dures ! ».

Alarmiste en diable, Xavier Bertrand, sur BFMTV-RMC, s’est lui empressé de souffler le vent nauséabond des affirmations sans fondement : « si la gauche l’emporte – ndlr aux législatives –, il y aura légalisation du cannabis. J’en suis persuadé » a-t-il affirmé.

Le gouvernement reste stoïque.

Côté gouvernement les propos incongrus de la Ministre du Logement, au regard de ses fonctions ministérielles, ont permis quelques mises au point de circonstance.

Cécile Duflot, dépénalisation du Cannabis, Daniel Vaillant, François Rebsamen, Manuel Vals, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Daniel Cohn-Bendit, Noël Mamère, Xavier Bertrand, Henri Guaino, EELV, Europe-Ecologie Les Verts, PS, UMP, Ecologie Politique, Nicolas Sarkozy, France Inter, BFMTV-RMC, AFP, drogues dures, drogues douces, légaliser le cannabis, dépénalisation contrôlée, tabac, alcool., Ce jeudi, au cours d’un point de presse consacré à l’éducation, le Président de la République à propos de la dépénalisation du cannabis a très fermement  fait savoir : «Il n’est pas question qu’il y ait d’autres positions que celles que j’ai présentées aux Français pendant la campagne présidentielle»

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault ne s’est pas embarrassé de nuance, prenant nettement et rapidement ses distances il s’est borné à indiquer : «Le gouvernement n'a rien dit sur ce sujet!».

Le Ministre de l’intérieur, Manuel Vals a également été très clair, se déclarant «fermement opposé, au nom même des valeurs de la gauche (...), à toute concession dans ce domaine».

Cécile Duflot, dépénalisation du Cannabis, Daniel Vaillant, François Rebsamen, Manuel Vals, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Daniel Cohn-Bendit, Noël Mamère, Xavier Bertrand, Henri Guaino, EELV, Europe-Ecologie Les Verts, PS, UMP, Ecologie Politique, Nicolas Sarkozy, France Inter, BFMTV-RMC, AFP, drogues dures, drogues douces, légaliser le cannabis, dépénalisation contrôlée, tabac, alcool., La porte-parole du gouvernement,  Najat Vallaud-Belkacem, a simplement  rappelé mercredi que la ministre du Logement «n’occupe pas de fonction» au gouvernement liée au sujet.

De quoi river le clou d’une opposition qui cherche, à travers la dénonciation de «cette déclaration inopinée» à faire diversion et à cacher les conflits ouverts de pouvoirs et les ambitions rentrées qui minent ce qui reste d’unité du parti de l’ancien président dans l’incapacité d’avancer une quelconque proposition crédible pour sortir la France de ses difficultés.

Au PS on précise les choses.

Cécile Duflot, dépénalisation du Cannabis, Daniel Vaillant, François Rebsamen, Manuel Vals, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Daniel Cohn-Bendit, Noël Mamère, Xavier Bertrand, Henri Guaino, EELV, Europe-Ecologie Les Verts, PS, UMP, Ecologie Politique, Nicolas Sarkozy, France Inter, BFMTV-RMC, AFP, drogues dures, drogues douces, légaliser le cannabis, dépénalisation contrôlée, tabac, alcool., Plus positives sont les interventions sur le sujet de Daniel Vaillant et de François Rebsamen qui l’un comme l’autre, prenant acte du fait qu’en Europe, la France est le pays qui «pénalise» le plus l’usage du cannabis tout en étant celui où la consommation est la plus importante, n’ont pas fermé la porte à un débat futur qu’ils ont jugé nécessaire mais inopportun à l’instant.

Daniel Vaillant, l'ancien ministre socialiste de l'Intérieur dans le gouvernement Jospin – auteur dans un rapport interne au groupe socialiste à l'Assemblée nationale d’une proposition de «légalisation contrôlée» du cannabis – a balayé les accusations des leaders de l’UMP. «Est-ce que la lutte contre le cannabis est une réussite en France ? La réponse est non. La droite nous a mis dans l'échec... Ils sont mal placés pour venir parler du bilan», a-t-il dit sur France Inter.

Le député-maire du XVIIIe arrondissement de Paris souhaite un «débat pour voir comment on peut mieux lutter contre le cannabis». Il promet d’ailleurs des «initiatives» au cours du prochain quinquennat en  vue d’une utilisation «thérapeutique» du cannabis.

Quant à François Rebsamen – le  président du groupe PS au Sénat –, tout en indiquant que ce n’est «pas le moment» d’évoquer le sujet, celui-ci a, comme Daniel Vaillant, fait part de son souhait de voir à l’avenir la question débattue.

«Dans ce pays, on se voile les yeux et aujourd'hui des jeunes qui fument du cannabis dans la rue sont fichés au fichier des empreintes génétiques comme des grands bandits alors qu'en réalité, c'est de soins thérapeutiques et de prévention qu'on a besoin», a-t-il avancé sur i-Télé.  Ajoutant «En faisant semblant d'être répressif, on a 120000 fumeurs de cannabis qui ne sont condamnés à rien».

Quel est l’objectif de Cécile Duflot ?

Cécile Duflot, dépénalisation du Cannabis, Daniel Vaillant, François Rebsamen, Manuel Vals, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Daniel Cohn-Bendit, Noël Mamère, Xavier Bertrand, Henri Guaino, EELV, Europe-Ecologie Les Verts, PS, UMP, Ecologie Politique, Nicolas Sarkozy, France Inter, BFMTV-RMC, AFP, drogues dures, drogues douces, légaliser le cannabis, dépénalisation contrôlée, tabac, alcool., Dès lors on peut à juste titre s’interroger sur les objectifs poursuivis par Cécile Duflot en ouvrant ce débat sur la «dépénalisation du cannabis».

Pourquoi, à ce moment précis de la campagne législative, s’est-elle décidée à ouvrir un débat sur un sujet dont elle ne peut pas ignorer qu’il est ultra polémique, dont l’examen est tellement secondaire au regard des priorités de ce début de mandat – réorientation du projet de construction européenne, pouvoir d’achat, reconquête rurale, emploi, restauration des finances publiques –?

A quoi joue-t-elle?

Actuelle ministre du gouvernement de la France, supposée être au service de tous les Français, sachant, selon ses propres déclarations, que la ligne politique qu’elle annonce «n’est pas la position du gouvernement», la voilà, qui tout à trac se répand sans retenue dans les médias.

Cette femme politique, à l’heure où il importe de donner au Président de la République les moyens du changement en lui assurant une majorité forte, stable et incontestable à l’Assemblée Nationale, est politiquement irresponsable et particulièrement déloyale envers un allié qui s’est montré plutôt généreux.

La réponse claire et limpide à l’interrogation qui se pose, est entièrement contenue dans la déclaration même de Cécile Duflot et celles des soutiens que lui ont apportés Noël Mamère et Daniel Cohn-Bendit.

Faisant fi de ses responsabilités gouvernementales elle s’est exprimée en qualité de secrétaire nationale du parti Europe Ecologie les Verts, sans se préoccuper de savoir si ses propos allaient fragiliser ou pas la majorité présidentielle.

La petite musique de Noël Mamère et Daniel Cohn-Bendit.

Cécile Duflot, dépénalisation du Cannabis, Daniel Vaillant, François Rebsamen, Manuel Vals, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Daniel Cohn-Bendit, Noël Mamère, Xavier Bertrand, Henri Guaino, EELV, Europe-Ecologie Les Verts, PS, UMP, Ecologie Politique, Nicolas Sarkozy, France Inter, BFMTV-RMC, AFP, drogues dures, drogues douces, légaliser le cannabis, dépénalisation contrôlée, tabac, alcool., Sur le sujet par lui-même  et le choix du moment pour en traiter, le député-maire de Bègles a dit à l’AFP, «Il faut lever un tabou, on est là pour lever des tabous. Et pour lever des tabous, il n'y a pas de moments particuliers».

Cécile Duflot, dépénalisation du Cannabis, Daniel Vaillant, François Rebsamen, Manuel Vals, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Daniel Cohn-Bendit, Noël Mamère, Xavier Bertrand, Henri Guaino, EELV, Europe-Ecologie Les Verts, PS, UMP, Ecologie Politique, Nicolas Sarkozy, France Inter, BFMTV-RMC, AFP, drogues dures, drogues douces, légaliser le cannabis, dépénalisation contrôlée, tabac, alcool., Noël Mamère estimant que la position de Cécile Duflot est «conforme à celle des écologistes depuis plus de trente ans», a cru bon de préciser, que la leader d’EELV est «dans son rôle» et que somme toute elle «ne demande rien d'autre que d'aligner le cannabis sur l'alcool et le tabac, qui sont finalement des drogues tolérées qui coûtent très cher à la société».

Interprétant, à sa manière, les positions de Daniel Vaillant et celles de Manuel Vals – l’actuel patron de la Place Beauvau – «qui campe sur des positions très répressives», dit-il, Noël Mamère croit pouvoir affirmer «nos partenaires socialistes sont plus que divisés sur la question», «il va bien falloir qu’on sorte de cette contradiction et qu’il y ait enfin un vrai débat».

Cécile Duflot, dépénalisation du Cannabis, Daniel Vaillant, François Rebsamen, Manuel Vals, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Daniel Cohn-Bendit, Noël Mamère, Xavier Bertrand, Henri Guaino, EELV, Europe-Ecologie Les Verts, PS, UMP, Ecologie Politique, Nicolas Sarkozy, France Inter, BFMTV-RMC, AFP, drogues dures, drogues douces, légaliser le cannabis, dépénalisation contrôlée, tabac, alcool., De son côté Daniel Cohn-Bendit s’est contenté d’une formule pour le moins curieuse «je trouve normal que Cécile Duflot soit une ministre ouverte qui donne son opinion tout en disant que ce n'est pas la position du gouvernement». «Est-ce qu’on veut des ministres hypocrites ?» interroge-t-il.

Alors même que les électeurs ne se sont pas encore prononcés, le député européen vient de déclaré ce jeudi : «J'espère qu'un groupe EELV à l'Assemblée déposera un projet de loi. Je crois qu'il faut sortir de l'ambiguïté et de l'hypocrisie de la situation dans laquelle nous vivons».

Sans foi ni loi, rien que les postes et les avantages

Une fois de plus, aujourd’hui, comme lors de la campagne présidentielle, où Eva Joly s’était posée en adversaire résolue de François Hollande – allant même jusqu’à refuser de dire si elle appellerait à voter pour lui au second tour –, les Ecologistes du parti Vert – Europe-Ecologie les Verts – tentent, par la voix de Cécile Duflot cette fois, d’obtenir du partenaire majoritaire, à n’importe quel prix, tout et le contraire de tout.

Cécile Duflot, dépénalisation du Cannabis, Daniel Vaillant, François Rebsamen, Manuel Vals, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Daniel Cohn-Bendit, Noël Mamère, Xavier Bertrand, Henri Guaino, EELV, Europe-Ecologie Les Verts, PS, UMP, Ecologie Politique, Nicolas Sarkozy, France Inter, BFMTV-RMC, AFP, drogues dures, drogues douces, légaliser le cannabis, dépénalisation contrôlée, tabac, alcool., Les postes et les avantages afférents sans retour de solidarité ni de loyauté politique. Ceci est minable et dramatique, bien loin de la défense de l’intérêt général et de celui de la cause écologiste en particulier!

A ce jeu c’est l’Ecologie Politique dans son ensemble qui est décrédibilisée. Avec EELV pas besoin d’adversaires pour détruire le mouvement écologiste, ses représentants et ses dirigeants actuels sans foi ni loi, font le boulot mieux que quiconque.

Voilà les Ecologistes sincères, réalistes et pragmatiques prévenus pour la suite des combats à mener. Cela vaut également pour François Hollande et Jean-Marc Ayrault dont la tâche risque bien d’être compliquées avec de pareils alliés!

27/04/2012

Antoine Waechter : le bon sens en politique ?

Antoine Waechter, MEI, CAP21, Modem, EELV, Pole ecolo du PS, Eva Joly, Nicolas Sarkozy, Ecologie Politique, François Hollande, Humanisme-Ecologie-République, Le président du Mouvement écologiste indépendant (MEI), Antoine Waechter, a fait connaître contrairement à Europe Écologie, sa décision de ne pas donner de consigne de vote à ses électeurs.

Antoine Waechter, MEI, CAP21, Modem, EELV, Pole ecolo du PS, Eva Joly, Nicolas Sarkozy, Ecologie Politique, François Hollande, Humanisme-Ecologie-République, Regrettant par ailleurs le faible score d’Eva Joly il a déploré qu’ « À aucun moment, les défis écologiques du XXI e siècle n’ont été placés au cœur du débat » lors de la campagne de l’ancienne magistrate.

Etonnant de la part d’un des piliers de l’équipe de campagne d’Eva Joly qui, après cette débâcle de l’Ecologie Politique à laquelle il a contribué, en vient se poser en donneur de leçons demandant aux écologistes de vouloir bien «affirmer leur identité » et «d’apprendre à ne pas être des supplétifs, mais des partenaires respectés».

Antoine Waechter, MEI, CAP21, Modem, EELV, Pole ecolo du PS, Eva Joly, Nicolas Sarkozy, Ecologie Politique, François Hollande, Humanisme-Ecologie-République, Faut-il comprendre de cette dernière affirmation que le mouvement Europe-Ecologie Les Verts, sous la bannière duquel Antoine Waechter a placé le MEI durant cette campagne présidentielle n’aurait pas été respecté par le Parti Socialiste et, plus grave, qu’il aurait été considéré comme simple supplétif?

Etonnant de la part du candidat – ndlr Antoine Waechter – aux prochaines législatives à qui Europe-Ecologie-Les verts a attribué en Alsace une circonscription où il sera le candidat unique de la gauche! Certains esprits mal tournés pourraient y voir une contradiction.

Etonnant également, dans le contexte actuel de la campagne du second tour de la présidentielle, ce rappel que «l’électorat écologiste ne répond pas aux consignes de vote » ajoutant «Il votera pour celui qui lui donne de bonnes raisons de le faire».

Antoine Waechter, MEI, CAP21, Modem, EELV, Pole ecolo du PS, Eva Joly, Nicolas Sarkozy, Ecologie Politique, François Hollande, Humanisme-Ecologie-République, Est-ce à dire qu’Antoine Waechter cautionnerait les dérapages contrôlés du candidat Sarkozy braconnant allègrement sur des terres fertiles en propositions qui n’ont jamais fait bon ménage avec l’esprit de la République ?

Le «vrai travail», les attaques récurrentes contre les syndicats, les chercheurs et les fonctionnaires, la présomption de légitime défense pour les policiers – proposition directement puisée à la source du programme de Marine Le Pen –, la préférence accordée au curé sur l’instituteur pour l’éducation des enfants, tout cela n’inciterait pas le Président du MEI et son Conseil National à prendre leurs responsabilités citoyennes en condamnant fermement Nicolas Sarkozy à défaut d’appeler à voter pour François Hollande.

Antoine Waechter a en effet refusé de s’associer à l’Appel en Antoine Waechter, MEI, CAP21, Modem, EELV, Pole ecolo du PS, Eva Joly, Nicolas Sarkozy, Ecologie Politique, François Hollande, Humanisme-Ecologie-République, faveur d’un vote pour François Hollande au second tour, lancé par des  personnalités écologistes et démocrates de toutes origines politiques – Cap 21, Modem, EE-Les Verts, Humanisme-Ecologie-République, Pole Ecologiste du PS –  soucieux de ne pas voir Nicolas Sarkozy continuer 5 ans de plus son travail de sape écologique, économique et social à la tête de la France.

Le bon sens politique voudrait que pour « donner un nouveau souffle à l’écologie politique » l’on commence par renvoyer celui qui s’est acharné ces trois dernières années à l’enterrer et qui n’annonce rien qui puisse faire penser qu’il tentera de la ressusciter.

« L’environnement, ça commence à bien faire », a déclaré sans Antoine Waechter, MEI, CAP21, Modem, EELV, Pole ecolo du PS, Eva Joly, Nicolas Sarkozy, Ecologie Politique, François Hollande, Humanisme-Ecologie-République, complexe celui qui considère les écologistes comme la secte des gens qui veulent faire revenir la France au Moyen-Age. Celui dont le gouvernement a, en autres disposition, tué le Grenelle de l’Environnement, assoupli les normes d’épandage de lisiers, autorisé l’augmentation des rejets de nitrate, réduit les aides à l’agriculture biologique, autorisé 800 épandages aérien de pesticides……

Faut-il croire que le bons sens politique n’est pas la qualité première de l’homme politique Antoine Waechter ? Ses récentes déclarations tendraient naturellement à le faire croire.

Quoi qu’il en soit une clarification s’impose !

02/04/2012

« Ecologistes Réalistes »: Le choix de l’action positive, en confiance et dans l’ouverture

Le statut de l’écologie fait de celle-ci une science parmi les autres sciences – l’économie, la sociologie, l’anthropologie, l’entomologie…... à ceci près que l'écologie est la science qui théorise la globalité des milieux de vie. Ainsi, l'économie est une partie de l'écologie, l'entomologie ne peut se séparer des lieux de vie des insectes...Ceci implique de facto qu’aucun parti politique ne saurait en revendiquer l’usage exclusif.

declarationdhc.jpgEn 1789 la déclaration universelle décrétait que « tous les hommes naissent libres et égaux »  elle prononçait en même temps un droit naturel à la propriété individuelle dont la justification avait été théorisée en 1690 par le philosophe anglais John Locke. De cette avancée importante est né le libéralisme économique et entrepreneurial.

Mais force a été de vérifier que si  en théorie tous les hommes avaient en droit accès à la possibilité d’être libres tous dans les faits, tous ne peuvent accéder à la propriété, n’ayant à apporter à l’œuvre commune que leur force de travail. De cette dualité et des affrontements qu’elle a produits est né le socialisme.

Jusqu’à une période récente les arbitrages politiques de la gouvernance de l’état résultaient du compromis entre ces deux grands courants – libéralisme et socialisme – l’un s’attachant plutôt à favoriser l’ordre et l’efficacité économique, en voulant « accumuler des richesses », l’autre priorisant le mouvement et l’amélioration du bien-être social, en visant à « répartir les dites richesses. »

A la fin du 20ème siècle l’attention s’est portée sur les terre%20beboy%20Fotolia.jpgdéséquilibres et le mauvais état « écologique » de l’écosystème planétaire et l’impact « destructeur » sur celui-ci d’un modèle de développement sans véritable perspective sur le long terme, assis sur un productivisme compétitif, des objectifs de croissance permanente des productions, une compétition débridée et un consumérisme généralisé.

Cette remise en cause a fait émerger « l’écologie politique » et le concept de développement durable. Il s'agit d'une remise en cause profonde de la place relative de l'homme et de ses sociétés vis à vis du milieu environnant et de la Planète.

Ce courant, au sein duquel se côtoient conservatismes – protection de la nature, de la biodiversité, de la qualité des eaux, de la persistance des forêts, reconquête rurale et préserver la biodiversité et les espaces naturels.jpgpaysanne…… – et progrès – énergies renouvelables, nouvelles relations internationales, nouvelles approches agricoles, nouvelles approches territoriales… – constitue indiscutablement le 3ème pilier incontournable pour la détermination des orientations politiques qui visent à la bonne gestion de la vie des citées et des territoires dans le monde.

Pour autant son implantation durable dans le paysage politique tarde à se réaliser, pire le risque est devenu réel de voir « l’écologie politique » disparaître et se diluer pour n’être qu’une simple variable d’ajustement des politiques d’état ou ne tenir qu’un rôle subalterne de caution plus ou moins respectée pour des partis de gouvernement dans leur lutte pour détenir le pouvoir.

Certes la crise financière, qui n’est qu’un des marqueurs de l’essoufflement du modèle de croissance aujourd’hui dépassé, krach-boursier-crise-boursiere_pics_390.jpga conduit dans l’urgence et la panique ambiante des imprévoyants, à placer au dernier rang des préoccupations les questions qui touchent à l’état écologique de la planète. Pour autant, même si les logiques de court terme se sont imposées les sujets à traiter de façon globale et sur le long-terme demeurent.

Changer de cap, aujourd'hui, est une exigence politique, une exigence citoyenne et surtout une exigence sociétale.

Aujourd'hui, les écologistes, ensembles, doivent choisir le moyen le plus efficace pour entrer de plein pied dans les centres de pouvoir où se tranchent les arbitrages politiques.  Ce choix permettra à ce que leur poids citoyen les fassent peser réellement pour le nécessaire changement de cap, obligatoire en regard de l’évolution des conditions démographiques, climatiques et géopolitiques de la planète.

Elle suppose d'abandonner définitivement les oppositions de principe et les approches punitives et catastrophistes qui trop longtemps ont rythmé le discours de quelques leaders verts qui au final ont sacrifié ce qu’ils avançaient comme des convictions profondes pour des sinécures personnelles rémunératrices.

Changer de cap exige d'ouvrir un champ de débats et de dialogues avec les autres ceux des 1er et 2ème piliers, pour dégager des convergences, déplacer les lignes, créer des Nymphosis02 Paskua la métamorhose.jpgpasserelles et faire avancer concrètement des solutions réalistes et adaptées aux défis qui s’imposent à tous – citoyens évoluant dans le privé comme dans le public ou le militaire, syndicalistes patronaux et ouvriers, membres des secteurs associatifs, éducatifs, scientifiques, sanitaires et sociaux, cadres de grande entreprises comme dirigeants de Pme et Tpe dans le milieux industriel ou agricole.

La transformation du modèle de développement est affaire du plus grand nombre et nécessite de bien se convaincre que l’Alliance de l’Ecologie de l’Economie et du Social n’est pas une alliance contre nature mais bien la condition impérative de la réussite du changement et d’un saut bénéfique dans la nouvelle modernité.

Il faut aujourd'hui passer à un modèle de développement du bien être plutôt que du consumérisme, à un modèle qui parle de partage des ressources, plutôt que de richesses, que l'on veuille les accumuler ou les répartir.

La Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen doit s'enrichir de la notion de partage de ressources de notre Planète.

Michel Rocard en nous invitant, dans la recherche de nouvelles régulations, à nous rappeler d’être radicaux dans nos manières de penser indiquait récemment que « La société de demain sera moins marchande et moins cupide », nous affirmons qu’elle devra aussi être plus écologiquement responsable.

Après le 6 mai quelque soit le vainqueur du scrutin, celui-ci aura besoin de s’appuyer sur un programme de gouvernement équilibré où les trois composantes de la gouvernance de l’état devront avoir voix au chapitre.

image.pngPour l’Ecologie Politique l’heure est à la refondation urgente afin d’être en mesure de répondre présent sur la base des maître mots ouverture, réalisme, confiance lucide et pragmatisme.

Contribution: Bernard FRAU et Jacques MARET

25/03/2012

Présidentielles 2012: Ca suffit, Eva Joly doit partir!

Après les tueries de Toulouse et de Montauban, Nicolas Sarkozy s’est empressé d’annoncer un train de mesures pour lutter contre le terrorisme. Mesures qu’il aurait pu durant les cinq années de son mandat soumettre à la réflexion de la représentation nationale. Chacun aura compris, il n’a pas fallu très longtemps pour que le naturel de notre Président reprenne le dessus.

Eva Joly, Ecologie Politique, PS, Bruno Leroux, 3ème pilier, François Hollande, Les Verts, EE-Les Verts, Nicolas Sarkozy, Marine Lepen, Légalisation du cannabis, Toulouse, Montauban, Roubaix,Il en est de même avec Eva Joly dont le naturel ne l’a jamais quittée depuis le début de cette campagne présidentielle.

Vendredi dernier, la candidate des Verts, qui peine à se dégager des basses eaux sondagières où elle n’en finit pas de stagner, entraînant avec elle toute l’Ecologie Politique, Eva Joly donc, a cru bon de faire aux Français cette proposition «fumante»: légaliser le cannabis pour saper « l’économie parallèle à la base » et ainsi lutter contre le trafic d’armes.

Précisant que cette légalisation serait «un premier stade qui permettrait de régler beaucoup de problèmes dans nos cités de banlieue».

Eva Joly, Ecologie Politique, PS, Bruno Leroux, 3ème pilier, François Hollande, Les Verts, EE-Les Verts, Nicolas Sarkozy, Marine Lepen, Légalisation du cannabis, Toulouse, Montauban, Roubaix,Expliquer aux Français que légaliser le cannabis, cette herbe sois disant «inoffensive » – qui détruit les neurones des jeunes cerveaux, qui empêche toute forme de réflexion lucide, qui conduit ses usagers à des comportements suicidaires – pour régler le problème des banlieues, est au mieux la proposition d’une candidate démagogique qui ne sait plus quoi dire pour faire du buzz et exister, au pire l’expression d’une politicienne totalement incompétente, dangereuse et à côté de la plaque.

On pourrait d’ailleurs même en finir presque par se demander si Eva Joly – dont le 1er meeting de campagne s’est déroulé à Roubaix – n’a pas choisi dans la dernière ligne droite avant le 1er tour de donner du grain à moudre à Nicolas Sarkozy et à Marine Lepen pour faire battre la gauche et le centre.

Cette attitude, de bourdes à répétition, est suicidaire pour l’Ecologie Politique et pour l’alternance démocratique qu’une majorité de Français espèrent. Eva Joly doit se retirer. Le plus vite sera le mieux. Ça suffit !

Eva Joly, Ecologie Politique, PS, Bruno Leroux, 3ème pilier, François Hollande, Les Verts, EE-Les Verts, Nicolas Sarkozy, Marine Lepen, Légalisation du cannabis, Toulouse, Montauban, Roubaix,François Hollande par la voix de son porte-parole Bruno Leroux, depuis la Corse, a immédiatement fait savoir que la proposition de la candidate Verte n’est en aucun cas une « proposition de François Hollande », faisant remarquer que la « question ne figure pas dans l’accord signé avec les Verts ».

D’un point de vue plus général, les sorties dévastatrices d’Eva Joly, les accords passés entre quelques apparatchiks, aux Eva Joly, Ecologie Politique, PS, Bruno Leroux, 3ème pilier, François Hollande, Les Verts, EE-Les Verts, Nicolas Sarkozy, Marine Lepen, Légalisation du cannabis, Toulouse, Montauban, Roubaix,dents longues, du parti vert et la première secrétaire du PS qui ont placé l’écologie politique sous tutelle, montrent la nécessité impérieuse de voir émerger une force écologiste autonome, crédible, lucide et réaliste en capacité de dialoguer avec la prochaine majorité présidentielle.

Cette force politique, autonome, réaliste et responsable, est nécessaire parce que pour les cinq prochaines années il faudra que s’établisse un partenariat constructif avec l’Ecologie Politique comme 3ème pilier indispensable et complémentaire des piliers économique et social pour assurer à notre Pays une gouvernance équilibrée et durable.

31/01/2012

Présidentielles 2012: Jusqu'où iront EE-Les Verts et Eva Joly pour gagner quelques voix de plus?

EE-Les Verts, Eva Joly, Ecologie Politique, Jean-Vincent Placé, Cécile Duflot, Parti socialiste, productivisme, néolibéralisme, Pascal Canfin, OFCE, Observatoire des Conjonctures économiques, Jim Jarrassé, Felipe de La Roche, Dominique Voynet, Noël Mamère, ,Chez EE-Les Verts on n’est jamais mieux servi que par soi-même ! Jean-Vincent Placé, Cécile Duflot, en savent quelque chose. Dominique Voynet, Noël Mamère, avaient déjà usé de la ficelle avant eux. Tous sont bien installés et entendent bien profiter  de ce que les Socialistes en échange de leur complaisance leur ont accordé.

EE-Les Verts, Eva Joly, Ecologie Politique, Jean-Vincent Placé, Cécile Duflot, Parti socialiste, productivisme, néolibéralisme, Pascal Canfin, OFCE, Observatoire des Conjonctures économiques, Jim Jarrassé, Felipe de La Roche, Dominique Voynet, Noël Mamère, ,A la limite on pourrait les comprendre « c’est humain » – disent certains pour se justifier de leurs turpitudes – mais dans ce cas là qu’ils ne nous bassinent pas, qu’ils ne bassinent les militants, politiques et associatifs, qui font le travail des humbles parce qu’ils croient que leurs représentants font « la politique autrement ».

S’ils font « la politique autrement » ? Oui ils la font « autrement la politique» ! Mais pas pour le mieux, ils la font pour le pire. Pire que ceux qu’ils dénoncent en donnant des leçons de morale.


EE-Les Verts, Eva Joly, Ecologie Politique, Jean-Vincent Placé, Cécile Duflot, Parti socialiste, productivisme, néolibéralisme, Pascal Canfin, OFCE, Observatoire des Conjonctures économiques, Jim Jarrassé, Felipe de La Roche, Dominique Voynet, Noël Mamère, ,Selon le journaliste Jim Jarrassé, Felipe de La Roche, membre du Conseil Fédéral d’EE Les Verts porteur d’une motion pour la mise en place d’une transparence financière au sein du mouvement écologiste aurait été victime d’un passage à tabac en règle à son domicile. Cette motion n’étant, semble-t-il, pas du goût de tout le monde, l’on aurait tenté de dissuader son porteur de la présenter.

« La motion de finance, il faut que tu arrêtes, sinon on te tue ». Voilà ce que dit avoir entendu Felipe de La Roche  pendant qu’il était agressé à son domicile le 20 novembre 2011.

Agression dont il a donné détail et que rapporte le journaliste dans son papier (*); «Il était six heures du matin quand la sonnette a retenti. A moitié endormi, j'ai ouvert la porte et j'ai reçu immédiatement un violent coup de poing dans le visage, suivi d'un second au niveau de la lèvre. Je suis tombé au sol. Mes deux agresseurs m'ont ensuite frappé à coup de pieds et m'ont menacé de mort, avant de s'en aller».

A la suite de cette visite « amicale autrement » Felipe de La Roche a été transporté aux urgences médico-judiciaires, celles-ci lui ont prescrit deux jours d'interruption temporaire du travail (ITT). Par ailleurs les enquêteurs de la brigade de répression de la délinquance aux personnes (BRDP) de Paris ont été saisis.

Aujourd’hui c’est d’une autre manière de « faire la politique autrement » dont il est question chez EE-Les Verts.

EE-Les Verts, Eva Joly, Ecologie Politique, Jean-Vincent Placé, Cécile Duflot, Parti socialiste, productivisme, néolibéralisme, Pascal Canfin, OFCE, Observatoire des Conjonctures économiques, Jim Jarrassé, Felipe de La Roche, Dominique Voynet, Noël Mamère, ,A l’appui de son budget, l’équipe de campagne d’Eva Joly, la candidate d’EE- les Verts pour la présidentielle 2012, a produit mercredi dernier une étude – dite simulation des effets macroéconomiques du budget d’Eva Joly » confiée à un organisme indépendant l’OFCE – Observatoire Français des Conjonctures Economiques – qui, concluait à l’efficacité des mesures préconisées par l’ancien magistrat pour sortir de la crise.

Selon Le Figaro (**) et Le Monde (***) trois des économistes, sensés avoir été partie prenante du document ont indiqué sur le site de l’OFCE (****) qu’ils n’ont «  ni participé, ni signé, ni contribué directement ou indirectement au travail d’évaluation proposé par Europe-Ecologie-Les Verts » ajoutant pour préciser les choses que « ce travail est la responsabilité pleine et entière de Gael Callonec et n’engage que lui »

Gael Callonec est effectivement économiste, il est le quatrième des économistes ayant été cités comme ayant participé à l’étude en question.

Mais pour être complet il faut tout de même dire que Gael Callonec est par ailleurs un militant actif d’EE-Les Verts, candidat aux législatives de 2012 et porte parole du groupe EE-LV de Conflans-Sainte-Honorine.

Et voilà le travail ! Inutile d’en écrire plus. Les instigateurs de cette entourloupe ne sont pas dignes de confiance. Ils sont disqualifiés! Pascal Canfin peut bien essayer de botter en touche en reconnaissant un amalgame. Le Mal est fait! EE-Les Verts c'est pas mieux que les autres.

EE-Les Verts, Eva Joly, Ecologie Politique, Jean-Vincent Placé, Cécile Duflot, Parti socialiste, productivisme, néolibéralisme, Pascal Canfin, OFCE, Observatoire des Conjonctures économiques, Jim Jarrassé, Felipe de La Roche, Dominique Voynet, Noël Mamère, ,La candidate ex-Juge la rigueur, ou ses amis conseillers pour la campagne, tous pris les mains dans le sac des pratiques peu reluisantes qu’habituellement ils n’hésitent pas à attribuer aux autres. Ces politiques désignés comme difficilement fréquentables.

EE-Les Verts, Eva Joly, Ecologie Politique, Jean-Vincent Placé, Cécile Duflot, Parti socialiste, productivisme, néolibéralisme, Pascal Canfin, OFCE, Observatoire des Conjonctures économiques, Jim Jarrassé, Felipe de La Roche, Dominique Voynet, Noël Mamère, ,Les dirigeants d’EE-Les Verts ne sont pas gênés pour se jeter dans les bras d’un Parti Socialiste dont on peut au fil du temps pourtant constater qu’au plan du projet tout les sépare. Reste bien sur en partage une appétence commune pour les postes d’élus et les avantages qui vont avec. Ils n’ont pas mis beaucoup de temps à apprendre les mauvaises manières.

Faut-il en rire ? Faut-il en pleurer ?

Oui il faut en rire ! En rire un bon coup ! Et immédiatement après se remettre au travail en se disant que ces gens là sont en train de décrédibiliser et de détruire une des seules voie du futur pour sortir effectivement du productivisme libéral et social-démocrate qui tue la vie dans toutes ses dimensions éthiques, morales et sociétales.

Non il ne faut pas pleurer ! Agir pas Gémir ! Tel était le slogan de certains écologistes des années 90. C’est effectivement le choix de l’action dont les écologistes ont besoin pour ne pas disparaître, broyés, dans la main des productivistes qui ne rêvent que de cela !

EE-Les Verts, Eva Joly, Ecologie Politique, Jean-Vincent Placé, Cécile Duflot, Parti socialiste, productivisme, néolibéralisme, Pascal Canfin, OFCE, Observatoire des Conjonctures économiques, Jim Jarrassé, Felipe de La Roche, Dominique Voynet, Noël Mamère, ,L’Ecologie Politique n’a pas vocation à se diluer dans l’eau dure de l’austérité imposée aux peuples par tous les productivistes du monde - Européens, Chinois, Russes, Brésiliens, Indiens, Japonnais ou Américains - pour en adoucir l’amertume comme le feraient des « morceaux de sucre»  ou pire « des pilules chimique d’aspartame »  dans une potion trop forte à avaler.

L’heure est à la mobilisation de l’Ecologie Indépendante et à la mise en place d’un grand Mouvement de Rassemblement des Ecologistes qui refusent de se laisser tromper plus longtemps. Des Ecologistes qui refusent de voir leur idéal décrédibilisé par les pratiques « indignes » de quelques opportunistes aujourd’hui disqualifiés.


 (*) http://www.lefigaro.fr/politique/2012/01/13/01002-20120113ARTFIG00344-eelv-une-motion-une-agression-et-des-questions.php

(**) http://www.lefigaro.fr/politique/2012/01/30/01002-20120130ARTFIG00544-une-etude-independante-sur-joly-faite-par-un-militant.php

(***) http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/01/30/l-analyse-du-budget-d-eva-joly-etait-realisee-par-un-militant-vert_1636296_1471069.html

(****) http://www.ofce.sciences-po.fr/blog/?p=1183 des vertes et des pas mures

18/11/2011

Présidentielle 2012: que reste-il des exigences écolos dans l'accord EE-LV/PS?

 

Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,« Si le PS, sous la pression d’AREVA et du lobby nucléaire, décide de changer d’avis, cela va changer la donne pour nous et on ne peut pas construire l’avenir et un pacte majoritaire avec des gens qui renient leur parole ».

Ainsi s’exprimait, toute moustache frémissante, Noël Mamère le Député-maire Vert de Bègles ; c’était il y a 48 heures après le début de l’invraisemblable pataquès à propos d’un passage de « l’accord sur les désaccords »,  caviardé en douce mardi soir par le bureau national du PS alors qu’il figurait sur le texte original signé l’après midi par Martine Aubry et Cécile Duflot.

Le passage en question concernait l’arrêt du retraitement des déchets et de la fabrication du MOX – mélange de 93% d’uranium appauvri et de 7% de plutonium extrait sur le site de la Hague –  qui vient d’être abandonné par les Anglais et constituait le seul point véritablement fort et ambitieux de l’accord.

Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,Les affaires n’ont pas trainé ! Dès l’annonce par Martine Aubry et Cécile Duflot de l’accord, une intervention auprès des membres du bureau National du PS par les équipes d’Henri Proglio a provoqué l’amputation du texte initial déclenchant la confusion la plus complète sur l’avenir de l’accord PS/EE-Les Verts et la sortie du Député-Maire de Bègles.

Depuis un communiqué de presse conjoint a été publié dans lequel Michel Sapin et Jean-Vincent Placé – les négociateurs du PS et de EE-LV –  ont en gros expliqué que pour rester cohérent avec la position de François Hollande – passer la part du nucléaire dans la production d’électricité en France de 75% à 50% – reprise dans l’accord de base  accepté par EE-Les Verts, il ne pouvait être question de stopper la production du combustible MOX mais que celle-ci diminuerait comme les besoins résultant du plan d’arrêt des réacteurs.

 Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,Bref le PS a réussit à imposer son point de vue et celui des lobbys français de l’atome : pas de Sortie du nucléaire pas d’arrêt de la production de MOX indispensable pour alimenter en combustible l’EPR de Flamanville dont la construction sera poursuivie.

« Cette affaire classée, ça va nous permettre d’en revenir à l’énorme conviction partagée qui nous rassemble Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,dans cet accord, et pas simplement aux désaccords réels ou supposé » Affaire classée comme l’affirme Michel Sapin dans cet extrait d’une interview accordée Jeudi au journal Libération?

Pas si sûr, l’accord devra en effet, franchir ce samedi l’épreuve de la validation par les instances d’EE-Les Verts.

Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,D’abord se pose désormais le maintien de la candidature d’Eva Joly. Serge Coronado son directeur de campagne a affirmé dans une interview au site Paris Match.com que « l’accord sur les désaccords » n’engageait pas la candidate qui par ailleurs était « très choquée et troublée par le côté vaudevillesque des négociations »

Noël Mamère de son côté, dans un entretien à Public Sénat, a expliqué que la candidate d’EE-Les Verts prenait de la distance : « Eva Joly s’interroge. Elle est dans une position extrêmement difficile à assumer » a-t-il dit.

Quoi qu’il en soit Eva Joly, au regard des ses déclarations initiales sur la Sortie du Nucléaire doit avoir en travers de la gorge les derniers renoncements des négociateurs d’EE-Les Verts. Elle ne participera pas au Conseil Fédéral de samedi ni à l’émission télévisée « des parole et des actes » où elle devait débattre avec Jean-François Coppé.

Le sens de l’éthique et la rigueur intellectuelle de la Juge candidate vont-il prévaloir et l’inciter à renoncer ? La question effectivement peut aujourd’hui se poser.

Il faut tout de même se souvenir que le 17 mars 2011, à l’initiative du Réseau Sortir du Nucléaire son parti avait cosigné, avec environs soixante autres organisations ou partis écologistes un texte, sous forme Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,d’appel solennel, pour demander la fermeture des réacteurs français après 30 ans de fonctionnement. Les termes de l’accord signé par Cécile Duflot et Jean-Vincent Placé est loin d’y souscrire.

Ensuite, il semble que sur la ligne générale des engagements européens de la France, de grandes divergences existent entre les deux formations politiques. Divergences qui s’expriment tout à fait dans la déclaration de Jean-Vincent Placé numéro Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,deux d’EE-Les Verts devant l’AJP – Association des journalistes parlementaires –  « Nous ne sommes pas pour des objectifs que l’on ne tient pas. C’est un sujet de désaccord », un de plus ! Et plus loin, «  Nous avons bon espoir de convaincre que les urgences sociales et environnementales font que le pays n’est peut-être pas prêt à subir le 3% en perspective en 2013 ou 2014 ».

Inutile de lui poser la question du retour à l’équilibre des finances pour 2016, la réponse a été donnée par avance à l’AFP : « Qui est le magicien qui connaîtrait la situation économique de la France en 2016 ? »  François Hollande doit apprécier.

Sur quoi donc le PS et EE-Les Verts  se sont-ils vraiment mis d’accord en dehors des circonscriptions gagnables?

D’autant que comme le dit fort bien Pascal Durand – actuel porte parole d’EE-Les Verts – c’est, au-delà du nucléaire, sur le modèle de société que réside la différence avec le parti de Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,François Hollande, Laurent Fabius et Martine Aubry : «  le PS reste dans une logique de relance de la croissance et de la production. Nous nous portons un modèle qui tend vers la sobriété et la protection des ressources ».   

Alors à quoi riment ces accords/désaccords qui ne font pas avancer la cause de l’Ecologie Politique et qui au contraire dans un moment où partout le modèle de société porté par l’UMP et le PS est rejeté ne font que la discréditer.

Il serait heureux que dans un sursaut salutaire le Conseil Fédéral d’EE-Les Verts rejette en bloc cet accord insuffisamment porteur des valeurs qui animent les Ecologistes d’où qu’ils viennent.

28/09/2011

AG du MEI: Scandaleux, honteux et indigne !

 

L'assembléMEI, Mouvement des Ecologistes Indépendants, Europe-Ecologie les Verts, Les Verts, Ecologie Politique, Projet de l'Ecologie Politique, Indépendance de l'Ecologie Politique, Parti Socialiste, la Gauche, Antoine Waechter, e générale du Mouvement Ecologiste Indépendant s'est tenue le 24 septembre à Paris dans des conditions les plus détestables.

La politique d’Antoine Waechter, président sortant, a été très vivement contestée par un front uni d’adhérents venus pour dire « Non » à sa réélection à la tête du Mouvement et pour proposer une alternative.

Ces opposants ont d’abord mis en cause un exercice clanique du pouvoir waechterien au sein des instances, l’absence de concertation et de transparence et le non respect des décisions prises dans les conseils nationaux. Rejetant les pratiques instaurées en Alsace, ils se sont unanimement prononcés pour la mise en place d’une direction collégiale entièrement tournée vers une participation active de l’ensemble des adhérents.

MEI, Mouvement des Ecologistes Indépendants, Europe-Ecologie les Verts, Les Verts, Ecologie Politique, Projet de l'Ecologie Politique, Indépendance de l'Ecologie Politique, Parti Socialiste, la Gauche, Antoine Waechter, Dans un deuxième temps l’orientation  politique «à gauche» retenue par le président sortant – approuvée par seulement une toute petite centaine d’adhérents sur les 700 revendiqués – a fait l’objet d’une très vive critique.

Il a notamment été reproché à Antoine Waechter sa décision de renoncer à la ligne fondatrice d’Indépendance du MEI.

Le partenariat, dont personne ne connaît les conditions, engagé par Antoine Waechter avec Europe Ecologie les Verts a également été mis en cause.

MEI, Mouvement des Ecologistes Indépendants, Europe-Ecologie les Verts, Les Verts, Ecologie Politique, Projet de l'Ecologie Politique, Indépendance de l'Ecologie Politique, Parti Socialiste, la Gauche, Antoine Waechter, Les opposants critiques considèrent, en effet, que la traditionnelle Indépendance du Mouvement a été remplacée par une allégeance aux tenants d’une écologie de gauche – celle d’Europe-Ecologie-les Verts – faux nez d’un Parti socialiste hégémonique bien loin des valeurs du projet de l’Écologie Politique.

L’envoi aux organisateurs de la primaire EE-Les Verts d’un fichier d’adhérents du MEI sans leur accord et sans l’accord du Conseil National du Mouvement a fait l’objet de reproches acerbes, d’autant plus véhéments que ce fichier n’a même pas été communiqué aux candidats à la Présidence du MEI.

De nombreux «historiques» du Mouvement se sont élevés avec force et ont été jusqu’à demander le départ d’Antoine Waechter du Mouvement lors de la présentation du rapport moral et du rapport d’activité.

Cette assemblée générale, entachée d’un grand nombre irrégularités – convocation des adhérents, rejet arbitraire de pouvoirs, absence de liste d’émargement en début de séance…….. – a vu un Antoine Waechter se comporter comme il ne sied ni à un président de mouvement républicain et démocrate, ni à un écologiste soucieux de pacifisme.

MEI, Mouvement des Ecologistes Indépendants, Europe-Ecologie les Verts, Les Verts, Ecologie Politique, Projet de l'Ecologie Politique, Indépendance de l'Ecologie Politique, Parti Socialiste, la Gauche, Antoine Waechter, Ne supportant pas, par exemple, de devoir répondre à un rappel aux statuts, Antoine Waechter, hurlant, a menacé un militant «en fauteuil roulant». «Je vais te sortir» lui a-t-il dit, puis se ravisant et quittant la salle en vociférant «je vais appeler la police pour qu’ils te sortent»!  Cette attitude non maitrisée a été fort justement condamnée par de nombreux participants présents. Tout ceci fut scandaleux, honteux et indigne.

Dans cette ambiance lourde et détestable, 45 % des adhérents –  autorisés à voter par une commission aux ordres et sous contrôle du Président et de son Secrétaire National – se sont prononcés contre la réélection d’Antoine Waechter à la tête du MEI. 

Ce résultat marque en fait que sans les «tripatouillages», opérés par une commission de validation des pouvoirs de vote «aux ordres», Antoine Waechter est aujourd’hui bel et bien minoritaire au MEI.

Scandalisés par les nombreuses irrégularités et la violence des propos échangés – dont il faut rappeler qu’ils ont été tolérés par un président en charge des travaux de l’assemblée générale complice – n’en pouvant plus, les opposants se sont résignés à quitter la salle, laissant Antoine Waechter et ses affidés face à leurs responsabilités.

MEI, Mouvement des Ecologistes Indépendants, Europe-Ecologie les Verts, Les Verts, Ecologie Politique, Projet de l'Ecologie Politique, Indépendance de l'Ecologie Politique, Parti Socialiste, la Gauche, Antoine Waechter, Un recours en annulation devant les juridictions compétentes de la République va être lancé dans les jours qui viennent. De plus, il se prépare une saisine des administrations «ad hoc» concernant la gestion financière et administrative du MEI.

Autant dire qu’Antoine Waechter, sourd depuis octobre 2010, à toute proposition de conciliation et d’apaisement, a choisi ce samedi 24 septembre 2011 de prendre le risque incroyable de saborder le seul mouvement garant, en France, de l’Indépendance du projet de l’Écologie Politique.

Le Mouvement des Ecologistes Indépendants né en 1994, à l’initiative d’Antoine Waechter, d’une scission du parti Vert qui avait choisit une ligne d’orientation politique à gauche est devenu un champ de ruines. Antoine Waechter n’est plus waechterien, la dynamique propre de l’Indépendance du Projet de l’Ecologie Politique doit maintenant être relevée.

MEI, Mouvement des Ecologistes Indépendants, Europe-Ecologie les Verts, Les Verts, Ecologie Politique, Projet de l'Ecologie Politique, Indépendance de l'Ecologie Politique, Parti Socialiste, la Gauche, Antoine Waechter, N’en déplaise à tous ceux qui ont œuvré à vouloir la détruire des femmes et des hommes fidèles à cet esprit d’Indépendance sont debout bien décidés à ne rien lâcher.

 

06/09/2011

Bayrou-Villepin : prémisses d’un printemps politique pour la France et les Français?

françois bayrou,dominique de villepin,jean-louis borloo,manuel valls,eva joly,ecologie politique,nicolas sarkozyEnfin une ouverture intéressante se dessine dans la bataille des Présidentielles 2012. Un axe Bayrou-Villepin serait en construction qui permettrait aux Français de se rassembler pour, dans l’unité, faire face à une crise qui, quelque soit le vainqueur de la consultation de 2012, sera encore plus dure après les élections.

Nicolas Sarkozy s’est discrédité à force d’avoir abusé de formules et de slogans à l’emporte-pièce,  d’avoir trop parlé et de s’être trompé. Chaque jour qui passe le voit revenir sur ses promesses. Sa présence médiatique n’est plus crédible. On aimerait moins le voir et le savoir plus efficace. Ce n’est pas le cas et désormais il n’est plus qualifié pour rassembler les Français qu’il a ces 5 dernières années abusés et surtout divisés.

françois bayrou,dominique de villepin,jean-louis borloo,manuel valls,eva joly,ecologie politique,nicolas sarkozyDepuis 2007, la situation sur le plan de la pauvreté s’est considérablement dégradée, de même en matière de chômage et de sécurité publique. Les principales réformes du candidat Sarkozy sont renvoyée à plus tard – Grenelle de l’Environnement, Régime fiscal, Dépendance des personnes âgées – et le spectre de la récession frappe à la porte du Pays.

Il y a urgence, l’heure est donc effectivement à la nécessité d’un changement profond et d’un véritable rassemblement pour faire face aux difficultés qui s’annoncent au plan intérieur comme à l’international.

Visiblement le programme socialiste sensé proposer une alternance face à l’impuissance de ce quinquennat n’apporte pas les assurances attendues tant il ressemble à celui de la Gauche plurielle qui, au pouvoir, n’a jamais été capable de construire les fondations d’une France forte.  

Dominique de Villepin se prononce aujourd’hui pour la construction d’un « centre courageux » et François Bayrou n’écarte pas l’idée d’y travailler.

La concrétisation de cette initiative permettrait à n’en pas douter de bousculer l’ordre établit de la 5ème République qui fait de l’affrontement droite-gauche – du Parti Socialiste et de l’UMP – l’alpha et l’oméga de la politique française de ces 40 dernières années

Cet ordre est désormais dépassé et s’il a permit à la France de faire sa révolution industrielle dans les années 60, force est de constater qu’aujourd’hui il plonge le pays dans la sclérose et l’impuissance.

françois bayrou,dominique de villepin,jean-louis borloo,manuel valls,eva joly,ecologie politique,nicolas sarkozyPour autant, si Dominique de Villepin et François Bayrou souhaitent réussir l’opération de Rassemblement et de Renouvellement qu’ils annoncent pour l’automne, il leur faudra ouvrir large les portes du centre, à droite comme à gauche Jean-Louis Borloo, Hervé Morin, Jean Arthuis, Manuel Valls – françois bayrou,dominique de villepin,jean-louis borloo,manuel valls,eva joly,ecologie politique,nicolas sarkozymais également aux écologistes – Corine Lepage, Nicolas Hulot – qui ne se reconnaissent pas dans les options gaucho-communautaristes d’une Eva Joly qui piétine allègrement la laïcité (*) et qui considère, avec ses amis, comme impossible de parler ou de s’allier avec une bonne moitié des Français.

françois bayrou,dominique de villepin,jean-louis borloo,manuel valls,eva joly,ecologie politique,nicolas sarkozyEn effet, au delà des sujets fondamentaux immédiats qui touchent aux matières de tout projet politique classique – économie, social, éducation, recherche, construction européenne, relations internationales –  aucune impasse ne pourra pas être faite sur les questions qui concernent les grands axes de l’Ecologie Politique – reconquête de la ruralité, choix énergétiques, protection des forêts, protection des mers, accès aux ressources hydrauliques, accès françois bayrou,dominique de villepin,jean-louis borloo,manuel valls,eva joly,ecologie politique,nicolas sarkozypartagés aux matières premières, réchauffement climatiques, démographie, faim dans le monde –  qui doivent abordés avec le souci de préparer le futur avec le plus de chance de ne pas être pris au dépourvus.

Si cette construction envisagée par Dominique de Villepin et François Bayrou réussit la synthèse entre des acteurs indépendants françois bayrou,dominique de villepin,jean-louis borloo,manuel valls,eva joly,ecologie politique,nicolas sarkozyet sincères et des projets qui traitent de l’immédiat tout en pensant au futur, alors l’idée d’un « printemps politique pour la France et les Français» peut être raisonnablement envisagée.

Mais attention la responsabilité est grande l’attente est forte. Il ne faudra pas décevoir.  

 (*) Source Libération Tribune Débat Rebonds: Noël Mamère, Eva Joly Esther Bendassa

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu