Avertir le modérateur

24/01/2012

L’abominable vidéo !

Cette vidéo filmée en Afghanistan est abominable ! Elle relate, si les faits sont confirmés, un comportement ignoble de la part de soldats censés avoir été envoyés en Afghanistan pour combattre le soi-disant "axe du mal" au nom des valeurs de la démocratie et des droits de l’Homme.

De quoi s’agit-il ?

La vidéo montre quatre individus rigolards, en uniforme américain, urinant tranquillement sur trois cadavres qualifiés de rebelles talibans. Pour ajouter au sordide de l’affaire il est clair que ces ignobles individus étaient parfaitement conscients qu’une autre personne était en train de les filmer.

Pendant qu’ils se laissent aller les « salauds », en effet, jettent des « yeah » satisfaits, et l’un d’eux va jusqu’à lancer à l’adresse du cadavre dont il salit la dignité « passe une bonne journée mon pote».

Les autorités militaires et civiles américaines ont beau indiquer qu’une enquête est ouvertes, prendre des mines contrites, ce n’est pas la première fois que ce genre de dérapage dégradant pour l’adversaire mort ou prisonnier est évoquée à propos de militaires américains en campagne.

h_9_ill_1183723_d782_cia AFP PAUL J RICARD.jpgPersonne n’a oublié les tortures et les humiliations dont été victimes des détenus militaires irakiens dans la prison d’Abou Ghraïb en Irak. Tout cela vient s’ajouter aux bombardements de civils et autres exactions commises ces dix dernières années.

Si quelque part l’on souhaitait attiser encore plus la haine de la communauté musulmane mondiale à l'égard du monde occidental, pour mieux préparer une nouvelle intervention « pour la liberté » on ne s'y prendrait pas autrement.

Décidément, il y a définitivement quelque chose de pourri en Amérique!

« Uriner sur quelqu’un, c’est un acte radical, la violence est physique» a déclaré Rony Brauman l’ancien Président de Médecins Sans Frontière, ajoutant «on « élimine», et cela rentre dans cette logique. C’est très extrême».

Une condamnation sans appel est requise des autorités américaines, civiles et militaires. La France et l'Allemagne, mais également l’Union Européenne, s’honoreraient de marquer officiellement leur désapprobation pour ce qu’il faut bien appeler une profanation sordide de corps humains.

Les pays de la coalition en Afghanistan ont-ils clairement fait connaître leur condamnation de ces actes odieux?

Afghanistan, Droits de l'Homme, Dignité bafouée, Otan, Soldats américains, Démocratie, Axe du Mal, Rebelles, Talibans, Irak, Abou Ghraïb, Rony Brauman,Des enquêteurs indépendants doivent être nommés par l’ONU avec mission d’aboutir, dans la transparence la plus totale, rapidement et concrètement, à l’arrestation et au jugement des coupables à qui une lourde condamnation doit être infligée.Il faut que justice passe.

Il ne s’agit pas ici de cautionner en en aucune manière les actions des Talibans qui, lorsqu'ils sèment la mort par des actes terroristes, sont tout aussi ignobles et détestables, mais en l’occurrence, rien ne peu justifier, si les faits sont avérés, un tel mépris de la dignité humaine.

Dans cette affaire exécrable c'est d’abord à ceux de notre propre camp que nous devons réclamer des comptes.

22/12/2011

Génocide arménien : la loi est votée.

Turquie, Arménie, Génocide, Kurdes, AKP, Ankara, Comité Talat Pacha, CUP, Valérie Boyer, Droits de l'Homme, Recep Tayyip Erdogan, Union Européenne, Anatolie, Organisation spéciale,Abdülhamid II,Rien n’y aura fait, en dépit des menaces très directes du Premier Ministre turc, Recep Tayyip Erdogan,  le leader de l’AKP de centre droit en place au pouvoir depuis 2002, et les gesticulations de quelques chefs d’entreprises turcs venus pour peser sur le choix des députés et du gouvernement de la France.

Turquie, Arménie, Génocide, Kurdes, AKP, Ankara, Comité Talat Pacha, CUP, Valérie Boyer, Droits de l'Homme, Recep Tayyip Erdogan, Union Européenne, Anatolie, Organisation spéciale,Abdülhamid II,La position de la Turquie dans cette affaire est totalement intenable. Faut-il le rappeler les faits sont établis. Au moment de l’entrée en guerre de l’empire ottoman aux côtés de l’Allemagne, en novembre 1914, les minorités indépendantistes arméniennes ont été accusées de pactiser avec les forces militaires russes.

Des centaines de milliers de personnes ont été victimes de massacres en Anatolie et de déportation en Syrie, au Liban, en Palestine et en Irak. Tout cela n’a rien eu de spontané mais a été mis en œuvre par les membres d’une organisation criminelle l’ « Organisation spéciale».   

Turquie, Arménie, Génocide, Kurdes, AKP, Ankara, Comité Talat Pacha, CUP, Valérie Boyer, Droits de l'Homme, Recep Tayyip Erdogan, Union Européenne, Anatolie, Organisation spéciale,Abdülhamid II,En 1915, les persécutions d’Arméniens dans l’empire ottoman n’étaient pas nouvelles. Déjà à la fin du 19ème siècle, sous le sultanat d’Abdülhamid II, les relations s’étaient dégradées entre le pouvoir et la minorité arménienne. L’entrée en guerre a été l’occasion pour « les jeunes turcs », au pouvoir depuis 1908 et opposés à la création d’une Arménie autonome, de résoudre définitivement le problème arménien.

En 1915, à l’heure du nationalisme turc et pan-turc, les arméniens ont été les victimes d’une «extermination» parce qu’ils étaient  différents et considérés comme des infidèles. Ils n’étaient plus considérés comme des citoyens à part entière.

Des intellectuels, des diplomates, des chefs d’état ont rapporté les preuves des massacres qui ont été perpétrés. Les autorités turques sont bien mal venues de prétendre, aujourd’hui, presque 100 ans après les faits, qu’il faut laisser aux historiens le soins de trancher et que des lois mémorielles ne devraient pas être votées.

Certes il appartient aux historiens d’étudier l’histoire, d’en rapporter les faits, et d’en débattre. Mais le soin doit être laissé aux politiques de décider de légiférer. En l’occurrence sur le sujet, le pouvoir turc qui réclame la liberté d’expression pour les négationnistes ferait mieux de faire « pédale douce », lui qui finance et soutient des associations favorables au déni du génocide de 1915.

Turquie, Arménie, Génocide, Kurdes, AKP, Ankara, Comité Talat Pacha, CUP, Valérie Boyer, Droits de l'Homme, Recep Tayyip Erdogan, Union Européenne, Anatolie, Organisation spéciale,Abdülhamid II,Jeudi à Ankara était déployée devant l’ambassade de France une banderole sur laquelle était écrit « il n’y a pas eu de génocide. Nous avons défendu la Patrie ». Cette manifestation était organisée par « le Comité Talat Pacha ». Pour mémoire Talat Pacha fut le ministre de l’Intérieur du  CUP – Comité Union et Progrès – qui en février 1915 a mis au point le plan destiné à résoudre la question arménienne.

D’ailleurs s’agissant de la liberté d’expression les autorités turques en général et Recep Tayyip Erdogan, en particulier, qui vient d’évoquer « le retour en France des tribunaux de l’inquisition » à propos du vote de ce jour, feraient mieux d’éviter de se donner en spectacle. La Turquie, mardi 20 décembre 2011, a embastillé au moins 38 journalistes à la suite d’une rafle opérée contre les médias kurdes installés en Turquie.

Turquie, Arménie, Génocide, Kurdes, AKP, Ankara, Comité Talat Pacha, CUP, Valérie Boyer, Droits de l'Homme, Recep Tayyip Erdogan, Union Européenne, Anatolie, Organisation spéciale,Abdülhamid II,Erdogan et les seins ont sans doute leurs bonnes raisons à nous avancer à propos de ces opérations «liberticides», qui sont autant d’actes attentatoires à la bonne marche démocratique de tout état moderne.

L’Assemblée Nationale a voté, à une très large majorité, la proposition de loi, déposée par la Député UMP des Bouches du Rhône Valérie Boyer, qui vise à criminaliser le négationnisme en matière de génocide dont celui de l’Arménie, c’est tout à leur honneur.

Turquie, Arménie, Génocide, Kurdes, AKP, Ankara, Comité Talat Pacha, CUP, Valérie Boyer, Droits de l'Homme, Recep Tayyip Erdogan, Union Européenne, Anatolie, Organisation spéciale,Abdülhamid II,La Turquie, dès le vote  des Députés connu, a rappelé son ambassadeur et menace de rétorsions diplomatiques et économiques notre Pays. La France en a vu d’autres. Elle ne se laissera pas impressionner par les gesticulations de dirigeants d’une puissance étrangère qui ignorent les valeurs attachées aux Droits de l’Homme et au respect de la dignité humaine.

De plus en décidant de rétorsions économiques contre la France, le Premier Ministre turc Erdogan voudrait imaginer qu’au fond ce serait l’offre et la demande des marchés qui devraient régler les questions de valeurs et de civilisation. Il s’est lourdement trompé  et il n’est d’ailleurs pas sur que ces décisions ne se retourneront pas contre la Turquie.

On le voit les dirigeants actuels de ce pays, qui aujourd’hui cherche à devenir une puissance régionale de poids au Moyen-Orient, ont encore un grand chemin à faire pour nous assurer de leur capacité à respecter et faire respecter les valeurs démocratiques sur lesquelles s’est construite l’Union Européenne.

Turquie, Arménie, Génocide, Kurdes, AKP, Ankara, Comité Talat Pacha, CUP, Valérie Boyer, Droits de l'Homme, Recep Tayyip Erdogan, Union Européenne, Anatolie, Organisation spéciale,Abdülhamid II,Parler de rétorsions est intolérable, inacceptable et, pour tout dire au final, parfaitement disqualifiant s’agissant d’un pays qui prétend franchir demain les portes de l’Union Européenne.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu