Avertir le modérateur

03/04/2013

Rassemblement Citoyen : Convention du Dimanche 24 mars 2013

Intégralité de l’Intervention prononcée au Théâtre du Soleil de la Cartoucherie de Vincennes

«Parmi les priorités principales du «Rassemblement Citoyen» figure "le retour à l'idéal républicain" comme base de la reconquête d’une confiance populaire en l’avenir.

Comment aujourd’hui nos concitoyens pourraient-ils garder confiance dans l’avenir alors que chaque jour apporte son lot d’informations qui toutes concourent à les faire douter.

Comment nier que nous traversons une crise majeure qui touche à tout et nous interpelle tous !

A chaque consultation électorale le clivage droite /gauche permet, aux formations dominantes, qui tiennent le pouvoir à tous les échelons administratifs de la Nation, de faire des promesses en direction de leur clientèle pour ensuite une fois aux manettes expliquer pourquoi elles ne pourront pas les tenir.

Les vainqueurs ne sont plus élus sur leur programme mais parce que leurs adversaires, les sortants, se sont littéralement fait jeter.

Trop souvent éloignés du terrain les représentants de ces partis dominants ne sont plus à l’écoute.

Cela se traduit par un grave décrochage citoyen, que viennent renforcer les multiples «affaires» qui ces derniers mois ont défrayé l’actualité.

La radicalisation de l’opinion publique, les accents populistes des extrêmes, la montée du racisme et de l’antisémitisme en sont les marques les plus visibles !

Cette crise nous interpelle individuellement en tant que citoyen, car au fond si demain notre Pays devait être submergé par une vague noire nous n’aurions à nous en prendre qu’à nous-mêmes.

La République «la chose publique» est notre propriété collective et il anormal qu’au final certains s’en soit approprié les leviers de commande, laissant les citoyens spectateurs d’une parodie de débat démocratique, car au fond ils (les partis de gouvernements) s’accordent pour perpétuer un système qu’ils ne veulent pas faire bouger et qui pourtant doit changer sur les plans institutionnel, social, économique et écologique.

Le refus systématique des communautarismes, l’application stricte du principe de laïcité et la réaffirmation de l’unicité de la République doivent être inscrits au cœur de cette reconquête républicaine que nous appelons de nos voeux.

Le renouvellement des élites au service de la Nation – à travers le Non-cumul des mandats, la limitation du nombre de renouvellement des mandats, la parité homme-femme, le statut de l’élu, l’introduction de la proportionnelle dans les scrutins nationaux – en sera le moyen incontournable.

L’heure est à l’offensive citoyenne responsable et républicaine afin de reprendre la main. Nous voulons être acteurs de notre destin et de celui de la Nation.

Acteurs de la République, statut qui trop longtemps nous a été confisqué et il faut bien le dire que par confort intellectuel nous avons abandonné.

Jean Jaurès  dans l’un de ses discours a prononcé une phrase qui me paraît de circonstance en ce jour de Convention nationale de lancement du «Rassemblement Citoyen» : «Je veux essayer de construire une citée d’espérance où l’homme s’aperçoit que les étoiles existent».

N’est-ce pas au fond ce à quoi nous invitons aujourd’hui nos concitoyens à bâtir avec nous? »  

Bernard FRAU  Délégué Général

Humanisme-Ecologie-République

28/11/2011

Présidentielles 2012 : Bonne nouvelle, François Bayrou sera candidat !

 

François Bayrou, Bearn, Eva Joly, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Socialiste, France Unie, Jospin, Bayrou candidat, droite, gauche, ème République, FNSEA, Nucléaire, Allemagne, Jean Arthuis, Pierre Mahaignerie, Alain Lambert,U, Droit de Veto, Reconquête industrielle, Modem, Alain Juppé, Jean-Christophe Lagarde, Dominique Paillé, Lionel Jospin, Dominique De Villepin,Jeudi 24 novembre François Bayrou sur TF1 à répondu affirmativement à la question de savoir s’il avait fait le choix « d’être candidat pour 2012 ». Jamais ces dernier temps le Président du Modem n’avait démenti les journalistes qui faisaient état de sa volonté d’être présent en 2012.

La déclaration solennelle  de sa candidature est prévue pour le 7 Décembre avec intervention sur France 2 et premier meeting en fin semaine en Béarn.

La candidature de François Bayrou, entre celle de Nicolas Sarkozy qui, quoi qu’il en dise, représente les intérêts de la François Bayrou, Bearn, Eva Joly, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Socialiste, France Unie, Jospin, Bayrou candidat, droite, gauche, ème République, FNSEA, Nucléaire, Allemagne, Jean Arthuis, Pierre Mahaignerie, Alain Lambert,U, Droit de Veto, Reconquête industrielle, Modem, Alain Juppé, Jean-Christophe Lagarde, Dominique Paillé, Lionel Jospin, Dominique De Villepin,droite de l’argent au détriment de l’intérêt général et celle de François Hollande bousculé par Eva Joly  et empêtré dans les méandres d’un programme socialiste tourné vers le passé, devrait incarner le rêve inabouti de tous ceux qui aujourd’hui encore aspirent, dans « une France Unie et Rassemblée »,  pouvoir enfin voir se mettre en place les réformes propres à « Changer d’horizon de Vie ».

Le temps est venu pour François Bayrou qui n’a jamais changé de cap quant à son refus de s’inscrire dans l’entonnoir imposé l’interprétation des institutions de la 5ème république renforcée depuis la réforme Jospin,   de proposer aux Français une candidature de large rassemblement et de tourner le dos à cette idée que pour gouverner il faut faire allégeance à l’un des deux partis majoritaire du système droite contre gauche.

François Bayrou qui le premier a su alerter les Français sur les dangers de l’endettement de la France est assurément plus crédible sur le sujet que  Nicolas Sarkozy dont le quinquennat porte la lourde responsabilité de ne pas avoir fait, par entêtement idéologique, ce qu’il convenait quand il fallait. Aujourd’hui la situation de la France est telle que sa crédibilité est entacFrançois Bayrou, Bearn, Eva Joly, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Socialiste, France Unie, Jospin, Bayrou candidat, droite, gauche, ème République, FNSEA, Nucléaire, Allemagne, Jean Arthuis, Pierre Mahaignerie, Alain Lambert,U, Droit de Veto, Reconquête industrielle, Modem, Alain Juppé, Jean-Christophe Lagarde, Dominique Paillé, Lionel Jospin, Dominique De Villepin,hée et que du coup l’Allemagne se sent suffisamment forte pour imposer ses vues à ses partenaires européens, notamment en matière monétaire et de gouvernance.

Bien sur il ne suffira pas à François Bayrou de jouer sur le rejet qu’inspire l’omniprésence médiatique du Chef de l’Etat qui de sommet en mini-sommets européens et visites calibrées en province – ici le soutien aux agriculteurs de la FNSEA, là pour rassurer les salariés du nucléaire ou de l’automobile, là encore pour flatter les électeurs sensibles aux thèses du Front national –  pour gagner l’approbation des électeurs.

François Bayrou, Bearn, Eva Joly, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Socialiste, France Unie, Jospin, Bayrou candidat, droite, gauche, ème République, FNSEA, Nucléaire, Allemagne, Jean Arthuis, Pierre Mahaignerie, Alain Lambert,U, Droit de Veto, Reconquête industrielle, Modem, Alain Juppé, Jean-Christophe Lagarde, Dominique Paillé, Lionel Jospin, Dominique De Villepin,Aujourd’hui à 7% dans les intentions de vote François Bayrou doit au premier tour, pour figurer en position de concourir pour le round final, présenter une équipe crédible compétente et d’expérience – la présence de Jean Arthuis à ses côtés ainsi que celles de Pierre Méhaignerie et d’Alain Lambert sont un atout – ainsi qu’un programme réaliste chiffré et argumenté.

Les Français savent clairement que l’Etat ne peut pas dépenser plus que ce qu’il perçoit en impôts et taxes, ils n’acceptent donc plus les promesses vagues des candidats qui une fois élus font le contraire de ce qu’ils ont promis tout en expliquant qu’ils ont raison et que demain tout ira mieux. Ils veulent être traités en citoyens adultes à qui on dit la Vérité et non pas électeurs infantilisés à qui l’on raconte des histoires pour les rassurer après leur avoir fait peur.

Il lui faudFrançois Bayrou, Bearn, Eva Joly, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Socialiste, France Unie, Jospin, Bayrou candidat, droite, gauche, ème République, FNSEA, Nucléaire, Allemagne, Jean Arthuis, Pierre Mahaignerie, Alain Lambert,U, Droit de Veto, Reconquête industrielle, Modem, Alain Juppé, Jean-Christophe Lagarde, Dominique Paillé, Lionel Jospin, Dominique De Villepin,ra parler aux écologistes qui pensent que notre Pays doit prendre toute sa place dans les grands débats qui ont traits aux questions  internationales – Climat, Energie, Désarmement, Faim dans le monde, Démographie, Développement, Biodiversité – mais aussi aux Républicains qui sont attachés à l’influence de la France dans le concert des Nations – Droit de Véto à l’ONU, François Bayrou, Bearn, Eva Joly, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Socialiste, France Unie, Jospin, Bayrou candidat, droite, gauche, ème République, FNSEA, Nucléaire, Allemagne, Jean Arthuis, Pierre Mahaignerie, Alain Lambert,U, Droit de Veto, Reconquête industrielle, Modem, Alain Juppé, Jean-Christophe Lagarde, Dominique Paillé, Lionel Jospin, Dominique De Villepin,Souveraineté en matière de défense, Reconquête industrielle –  et enfin aux Humanistes qui veulent à travers une construction européenne qui permette de renforcer la Paix, la Coopération et la Démocratie.

Paradoxalement la relative faiblesse du Modem loin d’être un handicap est au contraire un atout important pour son Président qui, en tant que candidat, aura les mains libres pour parler largement aux Français et rassembler sans être, comme François Hollande contraint par un programme partisan étudié avant les développements de la crise actuelle dans laquelle se débat le Pays et l’Europe c’est une chance.

En laissant les appels « amicaux » d’Alain Juppé de Jean-Christophe Lagarde pour ce qu’ils sont – des tentatives pour l’arrimer à Nicolas Sarkozy – et en ignorant les railleries perfides et venimeuses de Dominique Paillé, François Bayrou doit pouvoir créer la bonne nouvelle de cette Présidentielle 2012. Il est incontestablement aujourd’hui mieux placé que jamais pour réussir ce qu’il a entreprit en 2002 et en 2007. 

François Bayrou, Bearn, Eva Joly, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Socialiste, France Unie, Jospin, Bayrou candidat, droite, gauche, ème République, FNSEA, Nucléaire, Allemagne, Jean Arthuis, Pierre Mahaignerie, Alain Lambert,U, Droit de Veto, Reconquête industrielle, Modem, Alain Juppé, Jean-Christophe Lagarde, Dominique Paillé, Lionel Jospin, Dominique De Villepin,Appuyés sur un programme écologique économique et social, chiffré  équilibré, adapté aux circonstances actuelles, sa constance et son positionnement au centre du débat devraient lui permettre, ces prochains mois, de tranquillement rallier tous ceux qui ne souhaitent ni le retour aux années Jospin ni une redite des années Sarkozy.

Reste l’hypothèse d’une éventuelle candidature de Dominique De Villepin! L’idéal bien sur étant que ces deux là s’entendent pour parler ensemble au Pays et emporter son adhésion.

16/08/2011

Nicolas Hulot ne va pas à Clermont-Ferrand!

Gauche, Droite, Centre, Jean-Louis Borloo, Nicolas Hulot, EE-Les Verts, Journées d'été EELV, Clermont-Férrand, Parti Socialiste,L’ex-candidat à la primaire EE-Les Verts ne se rendra pas aux journées d’été de Clermont-Ferrand qui se tiendront de jeudi à samedi.

Qui pourrait l’en blâmer après les marques d’inimitié dont il a été l’objet durant cette primaire «verrouillée» par les gauchistes du parti vert pour faire avorter la ligne d’indépendance du projet d’Écologie Politique qu’il entendait porter durant les débats précédant les 2 tours.

Tout le monde a en mémoire le sceau d’épluchures de légumes que l’on a déversé sur sa tête lors du rassemblement à Notre-Dame des Landes sans que l’on entende le moindre soutien de la part d'Éva Joly et de ses amis.

L’annonce de sa non participation à ces journée, a été faite mardi dans un communiqué où Nicolas Hulot tout en assurant qu’il ne renonçait pas à poursuivre son «son engagement politique» s’est déclaré «conscient d'être aujourd'hui plus un facteur de division et de dispersion médiatique que de rassemblement».

Dans le même communiqué Nicolas Hulot a regretté que, «l’idée de l’écologie ouverte et de rassemblement» qu’il souhaitait soutenir n’ait «pas trouvé l’écho» qu’il avait espéré.

A travers ces déclarations, le promoteur du Pacte écologique de 2007, a fait connaître sa volonté de «profiter de ce recul momentané pour apporter en temps utile au débat public de nouvelles contributions» pour répondre aux nécessités ouvertes par l’ «enjeu universel» soulevé par l’Écologie.

Son bras gauche, Jean Paul Besset raconte que sur l’analyse de son échec Nicolas Hulot se trompe, soit!

Gauche, Droite, Centre, Jean-Louis Borloo, Nicolas Hulot, EE-Les Verts, Journées d'été EELV, Clermont-Férrand, Parti Socialiste,Mais, lorsqu’il ajoute – visant en cela le partenariat des écologistes envisagé avec le centriste Jean-Louis Borloo – que «ce qu’il incarne a été violemment rejeté», Jean-Paul Besset confirme qu’au-delà des discours hypocrites sur «l’union de tous les écologistes» – énoncés à longueur d'interviews aux médias par Cécile Duflot, Dominique Voynet et autres Noël Mamère – il existe en France une fracture entre des écologistes hémiplégiques* et des écologistes indépendants**.

Cette fracture est nette et le poids des Indépendantistes, comme partout ailleurs en Europe, n’est pas négligeable.

Même en interne, Nicolas Hulot a réalisé, dans les conditions que l’on connaît, un résultat plus que flatteur de 41,34%. En dehors de la structure militante d’EE-Les Verts le rapport de force est largement en faveur de la liberté et de l’indépendance. L’on peut sans risque de se tromper lourdement le situer aux environs de 70/30.

S’il est point important qu’il faut retenir de cette primaire c’est bien celui là! L’Écologie Politique en France est partagée entre deux tendances qui pour l’instant ne sont pas encore prêtes de s’accorder.

Nicolas Hulot ne participera aux journées d’été d’EE-Les Verts ce n’est pas un évènement important en soit!

En revanche sa détermination à ne pas abandonner son engagement en politique et sa volonté d’apporter «en temps utile de nouvelles contributions au débat public» est une excellente nouvelle!



(*) inféodés à la gauche, au Parti Socialiste et aux mandats électoraux

(**) qui revendiquent la liberté de traiter des accords indifféremment à droite, à gauche ou au centre dès lors que le projet y retrouve son compte et que leur identité n’est pas dépréciée

22/04/2011

Nicolas Hulot fait le choix de la Gauche et non de l’Alternative !

Paris, le 22/04/2011 - L’Alliance Ecologiste Indépendante regrette la position de Nicolas Hulot de n’être «que» le candidat des écologistes de gauche suite à ses déclarations concernant sa participation aux primaires étriquées et verrouillées d’Europe Ecologie – Les Verts

Nicolas Hulot fait le choix de la Gauche

Nicolas Hulot rejoint ainsi le choix des Verts d’une alliance exclusive à gauche qui les ont conduits durant ces années à être les sous-traitants du PS en matière d’écologie en échange de quelques postes d’élus.

A gauche toute, semble être le mot d’ordre chez Europe Ecologie, Daniel Cohn Bendit en tête appelant à soutenir DSK dès le premier tour suivi de Cécile Duflot, Éva Joly et Jean Vincent Placé pour lesquels un projet écologiste ne peut être que de gauche et donc uniquement avec les partis de gauche; même Yannick Jadot qui voulait l’indépendance d’EELV à ses débuts est rentré dans le rang. Mais quelle vision passéiste binaire! Surtout pour un mouvement qui proclame à qui veut bien l’entendre qu’il incarne «la politique du 21ème siècle».

Si l’Alliance Ecologiste Indépendante, est d’accord pour dire que l’attachement de la droite actuelle au tout libéralisme financier et marchand, incarné en France par Nicolas Sarkozy et ses troupes, rend impossible, pour les écologistes, toute possibilité de gouvernement avec cette droite, elle affirme en revanche très nettement qu’il en de même avec la gauche socialiste et productiviste. Ceci constitue un point de désaccord de fond avec EELV.

Nicolas Sarkozy, DSK ou Martine Aubry c’est pareil!

Remplacer un Nicolas Sarkozy pro-nucléaire par une Martine Aubry ou un DSK pro-nucléaires – changer de président pour que rien ne change – ne constitue pas en soi un programme politique. Hors c’est ce vers quoi Daniel Cohn-Bendit et EELV veulent entrainer les écologistes en échange de quelques postes au gouvernement et à l’Assemblée Nationale.

Tracer résolument les voies d’un avenir meilleur et plus éclairé exige, pour nos concitoyens, de sortir de ces jeux politiciens dont ils sont abreuvés jusqu’à l’écœurement. La montée du FN et la faible participation aux échéances électorales en témoignent. L’heure est plus que jamais à la construction d’une réelle force alternative aux conservateurs de gauche comme de droite et aux extrémistes des mêmes bords.

L’Alliance Ecologiste Indépendante considère que vouloir un avenir de bien-être et de justice, plus respectueux des hommes, des espaces, de la faune et de la flore nécessite plus que jamais de profondes réformes, institutionnelles, sociales et économiques. Elle estime que le temps de l’élection présidentielle de 2012 est propice pour opérer des choix fondateurs à travers une candidature émancipée des traditionnels territoires politiques tels que les a façonnés la 5ème République.

Une candidature de rassemblement écologiste, humaniste et républicaine

L’Alliance Ecologiste Indépendante appelle Nicolas Hulot, Corinne Lepage, Franck Laval et tous ceux qui se sentent concernés à prendre leurs responsabilités en décidant, de mettre leur compétence au service d’un projet d’Écologie Politique authentique et Indépendant. Laissons les dirigeants d’EELV cultiver avec le Parti Socialiste leurs petites ambitions personnelles et agissons ensemble pour l’intérêt public.

Les Français réclament pour 2012 un candidat qui serait à même de tracer une voie majoritaire nouvelle en faisant la synthèse des valeurs qui sont au cœur de l’Humanisme, de l’Écologie et de la République.

Dans cette perspective, l’Alliance Ecologiste Indépendante, s’efforcera de favoriser les rencontres avec les principaux mouvements du Centre politique actuellement émancipés de l’UMP et du Parti Socialiste.

Contact presse:

Alliance Ecologiste Indépendante:

Bernard Frau, secrétaire national / 06 63 24 00 66 /

bernard.frau@sfr.fr

Jean Marc Governatori, secrétaire national / 06 11 44 58 21 /

info@alliance-ecologiste-independante.fr

 

 

10/03/2010

«Le choix de l'écologisme»

v2_logo Paris normandie.jpg

 

 

 

 

 

Le 09/03/2010 Entretien :

Paris-NORMANDIE donne la parole à Bernard FRAU

 

ALLIANCE POUR LA NORMANDIE

 

Quel est le sens de votre candidature aux élections régionales?

 

«Parce que socialisme, social-démocratie et libéralisme économique refusent obstinément de changer leurs orientations, nous avons fait le choix de l'écologisme.

L'écologisme postule que, si l'on veut assurer aux générations présentes et futures un développement juste, sain et soutenable pour tous, il faut ajouter à l'action économique une dimension qui lui fait cruellement défaut. Cette dimension est que tout doit être subordonné au respect et la continuité du vivant dans la nature.

 

C'est dans ce sens que les candidats de la liste Alliance pour la Normandie, se sont engagés. Ensemble, sur fond de ruralité revalorisée et de temps réapproprié, nous voulons retracer, avec les habitants, une voie où la tranquillité, la douceur de vivre et le bonheur durable existeront demain dans une Normandie réunifiée.»

 

Elu, quelle serait la toute première mesure à adopter?

 

«Elus, notre première décision sera de modifier la gouvernance de la région pour permettre aux Normands de prendre toute leur part dans la définition des stratégies futures pour leur territoire.»

 

Comment convaincre les abstentionnistes d'aller voter?

 

«Nous comprenons le ras-le-bol de ceux qui dimanche veulent s'abstenir. Nous leur disons, cette Région est la vôtre! Ne la laissez pas au PS ou à l'UMP. Avec leurs alliés, à la tête de l'Etat et en Région, ils ont tous les pouvoirs et ne les utilisent pas comme il convient. Il faut les sanctionner! Pour cela vous détenez un bon moyen, le vote au 1er tour pour l'Ecologie, pour l'Indépendance et pour la Normandie

 

18/08/2009

Appel au Rassemblement

Dans la perspective des prochaines élections régionales de mars 2010 Philippe de Villiers, a décidé de s'associer à l'UMP. L’affaire suscite des commentaires divers à droite et à gauche !

En fait De Villiers dans cette affaire répond avec empressement à une proposition de Nicolas SARKOZY qui lui voit dans ce pacte l’occasion de rassembler son camp et ses partisans au moment où le Parti Socialiste n’en finit pas de se débattre écarté entre des forces centripètes qui toutes concourent à sa déstabilisation voir demain à sa désagrégation.

De son côté l’eurodéputé socialiste Vincent Peillon, lieutenant de Ségolène Royale, leader du courant « Espoir à Gauche » lance une opération  "nouvelle alliance majoritaire" allant des communistes au MoDem de François Bayrou,

Ligne d’horizon fixée à 2012

Pour Nicolas Sarkozy, comme pour Ségolène Royal, la ligne d’horizon est fixée à 2012, en bons politiques ils savent qu’en France une élection de ce niveau se prépare d’abord en rassemblant son camp. C’est ce qu’ils font, le Président sans concurrent, Ségolène Royal dans la mêlée des ambitions, qui pourrait le leur reprocher ?

Dans les deux camps mariage de la carpe et du lapin !

Qu’y as-t-il de commun entre De Villiers et Lellouche, à part la détestation de la Gauche en général et du PS en particulier ?

De la même manière la question se pose de savoir ce qu’il peut y avoir de commun entre Bayrou et Marie-Georges Buffet sinon que tous les deux considèrent le nucléaire comme incontournables ?

A chacun ses responsabilités,

L’immobilisme en politique est probablement le pire des comportements et les écologistes quoi qu’ils puissent penser de ces manœuvres sont concernés ils doivent agir !

Pourquoi ?

Parce que ces manœuvres tactiques, celles du Président de la République et celles de la gauche, sont indéniablement une chance pour les écologistes. Elle les oblige à devoir d’abord s’interroger sur leur devenir commun et à donner des réponses claires et précises sur la place qu’ils comptent occuper dans le débat national. 

Partie d’un tout productiviste ? Enfermement dans une bataille dépassée « libéralisme contre socialisme » qui n’en finit pas et dont la capacité à résoudre les difficultés planétaires est proche de zéro.

Une aspiration au changement

Il existe dans notre pays une aspiration au changement qui ne trouve pas véritablement de porteur identifié et crédible aux yeux de l’opinion publique. La très nette montée du vote écologiste aux dernières élections européennes en constitue la manifestation la plus probante.

Ces manœuvres de recomposition des champs de forces politiques leur offrent une chance de se donner les moyens de dépasser la condition de force d’appoint ou d’arbitrage. Elles les placent en situation de se saisir de l’occasion qui se présente pour devenir dès maintenant une force d’alternative crédible, adaptée aux exigences du monde actuel et capable de redonner aux citoyens épars et inquiets de notre pays des raisons de croire au futur pour eux-mêmes et leurs enfants.

Les élections régionales arrivent à point pour travailler au rassemblement des écologistes en vue de l’échéance décisive de 2012.

Quelles conditions pour ne pas passer à côté ?

D’abord et avant tout il faut aux écologistes prendre le risque de se rencontrer et de parler, sans préalable et sans ressasser les petites querelles du passé qui deviennent chaque jour de plus en plus dérisoires au regard des enjeux qui s’impose à la société !

Ensuite il faut que chaque mouvement, dans ces rencontres, apporte sa sensibilité avec la ferme intention de construire une grande force écologiste, rassemblée autour d’une plateforme de gouvernement des Régions, en  capacité d’en diriger plusieurs dès 2010.

Cela suppose évidemment que Cap 21 retrouve son autonomie, que les Verts se dégagent de leur tropisme, que l’Alliance Ecologiste réaffirme haut et clair que l’indépendance n’est pas l’isolement et qu’Europe Ecologie ait la volonté d’accueillir en son sein  toutes ces forces sans gommer leurs spécificités, en les amenant à se compléter utilement.

Renvoyer Socialisme et Libéralisme à ce qu’ils sont

Après une phase de rencontres, de dialogues et d’ajustements, des assises Nationales pourraient  proposer aux Français de renvoyer Socialisme et Libéralisme à ce qu’ils sont en réalité, des modèles datés et dépassés qui doivent désormais être remplacés par un modèle adapté au temps nouveaux, l’Ecologisme,  et acter dans les faits la création de « La Fédération des Ecologistes ».

Seuls les actes ont valeur d’exemple

Quoi qu’il en soit, parce que seuls les actes ont valeur d’exemple, je propose aux responsables des mouvements qui souhaitent voir s’enclencher, chez les écologistes, une dynamique unitaire, que d’ores et déjà, ici et maintenant en Haute-Normandie, un premier contact direct soit pris afin qu’ ensemble nous puissions procéder à une première évaluation des possibilités de mise en œuvre d’une telle initiative pour notre région.

J’invite également les sympathisants qui se sentent proches de la sensibilité écologiste, femmes et hommes attachés aux valeurs humanistes et républicaines, du centre, de la droite et de la gauche modérées, qui ne veulent pas rester étrangers à la démarche de profonde rénovation de la société qui nous est désormais imposée, à se joindre à la démarche et faire route avec nous.

Ensemble nous seront plus forts pour dire non à tous ceux qui tentent , ici par la peur, là par la pub et la démagogie, de nous faire admettre que nous ne pouvons pas nous réapproprier le sens de la vie qu’ils ont abandonné au mensonge, à l’hypocrisie, à la démagogie et à l’argent roi.

Ni à vendre ni à acheter

Notre vie n’est ni à vendre ni à acheter, elle nous appartient pour en faire autre chose qu’une course folle, inutile et  sans fin, contre l’autre et contre les autres. C’est aux forces du mouvement  qu’il appartient d’en décider !  Construire un nouveau monde est possible pour cela nous devons faire le choix  de l’Engagement et du Rassemblement.

02:03 Écrit par Bernard FRAU dans 8.Région Haute Normandie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : ecologistes, camp, droite, gauche, libéralisme, socialisme, ecologisme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu