Avertir le modérateur

07/06/2012

Cannabis Duflot et les tontons fumeurs

Cécile Duflot, dépénalisation du Cannabis, Daniel Vaillant, François Rebsamen, Manuel Vals, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Daniel Cohn-Bendit, Noël Mamère, Xavier Bertrand, Henri Guaino, EELV, Europe-Ecologie Les Verts, PS, UMP, Ecologie Politique, Nicolas Sarkozy, France Inter, BFMTV-RMC, AFP, drogues dures, drogues douces, légaliser le cannabis, dépénalisation contrôlée, tabac, alcool., La ministre du Logement Cécile Duflot, à quatre jours du 1er tour des élections législatives, vient  de se prononcer pour la dépénalisation du cannabis.


La droite s’étrangle.

Cécile Duflot, dépénalisation du Cannabis, Daniel Vaillant, François Rebsamen, Manuel Vals, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Daniel Cohn-Bendit, Noël Mamère, Xavier Bertrand, Henri Guaino, EELV, Europe-Ecologie Les Verts, PS, UMP, Ecologie Politique, Nicolas Sarkozy, France Inter, BFMTV-RMC, AFP, drogues dures, drogues douces, légaliser le cannabis, dépénalisation contrôlée, tabac, alcool., Sur LCI, indigné, Henri Guaino, le passé conseiller du président de la République désormais en retraite Nicolas Sarkozy, a déclaré : « C'est vraiment un désastre moral, cette idée de légaliser le cannabis, les drogues douces comme si elles étaient douces, comme s'il n'y avait pas de rapport entre drogues douces et drogues dures ! ».

Alarmiste en diable, Xavier Bertrand, sur BFMTV-RMC, s’est lui empressé de souffler le vent nauséabond des affirmations sans fondement : « si la gauche l’emporte – ndlr aux législatives –, il y aura légalisation du cannabis. J’en suis persuadé » a-t-il affirmé.

Le gouvernement reste stoïque.

Côté gouvernement les propos incongrus de la Ministre du Logement, au regard de ses fonctions ministérielles, ont permis quelques mises au point de circonstance.

Cécile Duflot, dépénalisation du Cannabis, Daniel Vaillant, François Rebsamen, Manuel Vals, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Daniel Cohn-Bendit, Noël Mamère, Xavier Bertrand, Henri Guaino, EELV, Europe-Ecologie Les Verts, PS, UMP, Ecologie Politique, Nicolas Sarkozy, France Inter, BFMTV-RMC, AFP, drogues dures, drogues douces, légaliser le cannabis, dépénalisation contrôlée, tabac, alcool., Ce jeudi, au cours d’un point de presse consacré à l’éducation, le Président de la République à propos de la dépénalisation du cannabis a très fermement  fait savoir : «Il n’est pas question qu’il y ait d’autres positions que celles que j’ai présentées aux Français pendant la campagne présidentielle»

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault ne s’est pas embarrassé de nuance, prenant nettement et rapidement ses distances il s’est borné à indiquer : «Le gouvernement n'a rien dit sur ce sujet!».

Le Ministre de l’intérieur, Manuel Vals a également été très clair, se déclarant «fermement opposé, au nom même des valeurs de la gauche (...), à toute concession dans ce domaine».

Cécile Duflot, dépénalisation du Cannabis, Daniel Vaillant, François Rebsamen, Manuel Vals, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Daniel Cohn-Bendit, Noël Mamère, Xavier Bertrand, Henri Guaino, EELV, Europe-Ecologie Les Verts, PS, UMP, Ecologie Politique, Nicolas Sarkozy, France Inter, BFMTV-RMC, AFP, drogues dures, drogues douces, légaliser le cannabis, dépénalisation contrôlée, tabac, alcool., La porte-parole du gouvernement,  Najat Vallaud-Belkacem, a simplement  rappelé mercredi que la ministre du Logement «n’occupe pas de fonction» au gouvernement liée au sujet.

De quoi river le clou d’une opposition qui cherche, à travers la dénonciation de «cette déclaration inopinée» à faire diversion et à cacher les conflits ouverts de pouvoirs et les ambitions rentrées qui minent ce qui reste d’unité du parti de l’ancien président dans l’incapacité d’avancer une quelconque proposition crédible pour sortir la France de ses difficultés.

Au PS on précise les choses.

Cécile Duflot, dépénalisation du Cannabis, Daniel Vaillant, François Rebsamen, Manuel Vals, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Daniel Cohn-Bendit, Noël Mamère, Xavier Bertrand, Henri Guaino, EELV, Europe-Ecologie Les Verts, PS, UMP, Ecologie Politique, Nicolas Sarkozy, France Inter, BFMTV-RMC, AFP, drogues dures, drogues douces, légaliser le cannabis, dépénalisation contrôlée, tabac, alcool., Plus positives sont les interventions sur le sujet de Daniel Vaillant et de François Rebsamen qui l’un comme l’autre, prenant acte du fait qu’en Europe, la France est le pays qui «pénalise» le plus l’usage du cannabis tout en étant celui où la consommation est la plus importante, n’ont pas fermé la porte à un débat futur qu’ils ont jugé nécessaire mais inopportun à l’instant.

Daniel Vaillant, l'ancien ministre socialiste de l'Intérieur dans le gouvernement Jospin – auteur dans un rapport interne au groupe socialiste à l'Assemblée nationale d’une proposition de «légalisation contrôlée» du cannabis – a balayé les accusations des leaders de l’UMP. «Est-ce que la lutte contre le cannabis est une réussite en France ? La réponse est non. La droite nous a mis dans l'échec... Ils sont mal placés pour venir parler du bilan», a-t-il dit sur France Inter.

Le député-maire du XVIIIe arrondissement de Paris souhaite un «débat pour voir comment on peut mieux lutter contre le cannabis». Il promet d’ailleurs des «initiatives» au cours du prochain quinquennat en  vue d’une utilisation «thérapeutique» du cannabis.

Quant à François Rebsamen – le  président du groupe PS au Sénat –, tout en indiquant que ce n’est «pas le moment» d’évoquer le sujet, celui-ci a, comme Daniel Vaillant, fait part de son souhait de voir à l’avenir la question débattue.

«Dans ce pays, on se voile les yeux et aujourd'hui des jeunes qui fument du cannabis dans la rue sont fichés au fichier des empreintes génétiques comme des grands bandits alors qu'en réalité, c'est de soins thérapeutiques et de prévention qu'on a besoin», a-t-il avancé sur i-Télé.  Ajoutant «En faisant semblant d'être répressif, on a 120000 fumeurs de cannabis qui ne sont condamnés à rien».

Quel est l’objectif de Cécile Duflot ?

Cécile Duflot, dépénalisation du Cannabis, Daniel Vaillant, François Rebsamen, Manuel Vals, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Daniel Cohn-Bendit, Noël Mamère, Xavier Bertrand, Henri Guaino, EELV, Europe-Ecologie Les Verts, PS, UMP, Ecologie Politique, Nicolas Sarkozy, France Inter, BFMTV-RMC, AFP, drogues dures, drogues douces, légaliser le cannabis, dépénalisation contrôlée, tabac, alcool., Dès lors on peut à juste titre s’interroger sur les objectifs poursuivis par Cécile Duflot en ouvrant ce débat sur la «dépénalisation du cannabis».

Pourquoi, à ce moment précis de la campagne législative, s’est-elle décidée à ouvrir un débat sur un sujet dont elle ne peut pas ignorer qu’il est ultra polémique, dont l’examen est tellement secondaire au regard des priorités de ce début de mandat – réorientation du projet de construction européenne, pouvoir d’achat, reconquête rurale, emploi, restauration des finances publiques –?

A quoi joue-t-elle?

Actuelle ministre du gouvernement de la France, supposée être au service de tous les Français, sachant, selon ses propres déclarations, que la ligne politique qu’elle annonce «n’est pas la position du gouvernement», la voilà, qui tout à trac se répand sans retenue dans les médias.

Cette femme politique, à l’heure où il importe de donner au Président de la République les moyens du changement en lui assurant une majorité forte, stable et incontestable à l’Assemblée Nationale, est politiquement irresponsable et particulièrement déloyale envers un allié qui s’est montré plutôt généreux.

La réponse claire et limpide à l’interrogation qui se pose, est entièrement contenue dans la déclaration même de Cécile Duflot et celles des soutiens que lui ont apportés Noël Mamère et Daniel Cohn-Bendit.

Faisant fi de ses responsabilités gouvernementales elle s’est exprimée en qualité de secrétaire nationale du parti Europe Ecologie les Verts, sans se préoccuper de savoir si ses propos allaient fragiliser ou pas la majorité présidentielle.

La petite musique de Noël Mamère et Daniel Cohn-Bendit.

Cécile Duflot, dépénalisation du Cannabis, Daniel Vaillant, François Rebsamen, Manuel Vals, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Daniel Cohn-Bendit, Noël Mamère, Xavier Bertrand, Henri Guaino, EELV, Europe-Ecologie Les Verts, PS, UMP, Ecologie Politique, Nicolas Sarkozy, France Inter, BFMTV-RMC, AFP, drogues dures, drogues douces, légaliser le cannabis, dépénalisation contrôlée, tabac, alcool., Sur le sujet par lui-même  et le choix du moment pour en traiter, le député-maire de Bègles a dit à l’AFP, «Il faut lever un tabou, on est là pour lever des tabous. Et pour lever des tabous, il n'y a pas de moments particuliers».

Cécile Duflot, dépénalisation du Cannabis, Daniel Vaillant, François Rebsamen, Manuel Vals, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Daniel Cohn-Bendit, Noël Mamère, Xavier Bertrand, Henri Guaino, EELV, Europe-Ecologie Les Verts, PS, UMP, Ecologie Politique, Nicolas Sarkozy, France Inter, BFMTV-RMC, AFP, drogues dures, drogues douces, légaliser le cannabis, dépénalisation contrôlée, tabac, alcool., Noël Mamère estimant que la position de Cécile Duflot est «conforme à celle des écologistes depuis plus de trente ans», a cru bon de préciser, que la leader d’EELV est «dans son rôle» et que somme toute elle «ne demande rien d'autre que d'aligner le cannabis sur l'alcool et le tabac, qui sont finalement des drogues tolérées qui coûtent très cher à la société».

Interprétant, à sa manière, les positions de Daniel Vaillant et celles de Manuel Vals – l’actuel patron de la Place Beauvau – «qui campe sur des positions très répressives», dit-il, Noël Mamère croit pouvoir affirmer «nos partenaires socialistes sont plus que divisés sur la question», «il va bien falloir qu’on sorte de cette contradiction et qu’il y ait enfin un vrai débat».

Cécile Duflot, dépénalisation du Cannabis, Daniel Vaillant, François Rebsamen, Manuel Vals, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Daniel Cohn-Bendit, Noël Mamère, Xavier Bertrand, Henri Guaino, EELV, Europe-Ecologie Les Verts, PS, UMP, Ecologie Politique, Nicolas Sarkozy, France Inter, BFMTV-RMC, AFP, drogues dures, drogues douces, légaliser le cannabis, dépénalisation contrôlée, tabac, alcool., De son côté Daniel Cohn-Bendit s’est contenté d’une formule pour le moins curieuse «je trouve normal que Cécile Duflot soit une ministre ouverte qui donne son opinion tout en disant que ce n'est pas la position du gouvernement». «Est-ce qu’on veut des ministres hypocrites ?» interroge-t-il.

Alors même que les électeurs ne se sont pas encore prononcés, le député européen vient de déclaré ce jeudi : «J'espère qu'un groupe EELV à l'Assemblée déposera un projet de loi. Je crois qu'il faut sortir de l'ambiguïté et de l'hypocrisie de la situation dans laquelle nous vivons».

Sans foi ni loi, rien que les postes et les avantages

Une fois de plus, aujourd’hui, comme lors de la campagne présidentielle, où Eva Joly s’était posée en adversaire résolue de François Hollande – allant même jusqu’à refuser de dire si elle appellerait à voter pour lui au second tour –, les Ecologistes du parti Vert – Europe-Ecologie les Verts – tentent, par la voix de Cécile Duflot cette fois, d’obtenir du partenaire majoritaire, à n’importe quel prix, tout et le contraire de tout.

Cécile Duflot, dépénalisation du Cannabis, Daniel Vaillant, François Rebsamen, Manuel Vals, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Daniel Cohn-Bendit, Noël Mamère, Xavier Bertrand, Henri Guaino, EELV, Europe-Ecologie Les Verts, PS, UMP, Ecologie Politique, Nicolas Sarkozy, France Inter, BFMTV-RMC, AFP, drogues dures, drogues douces, légaliser le cannabis, dépénalisation contrôlée, tabac, alcool., Les postes et les avantages afférents sans retour de solidarité ni de loyauté politique. Ceci est minable et dramatique, bien loin de la défense de l’intérêt général et de celui de la cause écologiste en particulier!

A ce jeu c’est l’Ecologie Politique dans son ensemble qui est décrédibilisée. Avec EELV pas besoin d’adversaires pour détruire le mouvement écologiste, ses représentants et ses dirigeants actuels sans foi ni loi, font le boulot mieux que quiconque.

Voilà les Ecologistes sincères, réalistes et pragmatiques prévenus pour la suite des combats à mener. Cela vaut également pour François Hollande et Jean-Marc Ayrault dont la tâche risque bien d’être compliquées avec de pareils alliés!

23/04/2012

Présidentielles 2012: Appel des écologistes à voter François Hollande

Pour nous donner les moyens de ne pas être déçus en tant qu'écologistes

Nous appartenons à des formations politiques différentes : EELV, Modem, PS, Front de Gauche, Cap 21, MEI, etc ou à aucune d'entre elles. Au premier tour, nous avons défendu des stratégies différentes. Mais ce qui nous unit, c'est d'affirmer que l'écologie est un axe fondamental de la politique aujourd'hui et qu’elle détermine notre choix pour le second tour de l’élection présidentielle.

Nicolas Sarkozy s'est discrédité. Le Grenelle de l’environnement avait suscité des espoirs : les promesses n’ont pas été tenues. L’abandon de la taxe carbone, le choix du tout nucléaire, l’ouverture aux recherches sur l’extraction des gaz de schiste, l’autorisation de l’épandage des pesticides par hélicoptère ont clairement signifié que, pour le président sortant, l’environnement ça commence à bien faire.

De son côté, François Hollande s’est engagé à réduire d’un tiers la part du nucléaire dans la production de l’énergie électrique : la centrale de Fessenheim sera fermée. Le candidat socialiste s’est aussi engagé à organiser un grand débat sur l'avenir énergétique de la France, ce qui n’avait jamais eu lieu jusqu’à maintenant. Il promet enfin d'organiser des Etats généraux de l'environnement.

Nous avons donc décidé de voter pour lui.

A nous, demain, de peser ensemble pour que ces promesses soient tenues. A nous de nous donner les moyens d’intervenir dans ces débats, pour contrecarrer les lobbys qui ne manqueront pas de s'y exprimer et de faire pression.

Nous devrons aussi être capables d'avoir un dialogue permanent et de l'imposer s'il le faut, avec le gouvernement et les forces politiques qui le soutiennent, sur toutes les questions de l'écologie.

Pour avoir une chance de faire avancer nos idées, nous devons nous unir dans une force politique ouverte sans exclusive à tous les écologistes, tout en respectant les choix de chacun, qu’ils adhèrent au PS, au MODEM ou au Front de Gauche, à EELV, à Cap 21, au MEI ou à Génération Ecologie, et bien sûr à tous ceux qui n'adhèrent à aucune formation politique.

Non, l'écologie politique n'est pas morte. Elle doit se rassembler sur ses valeurs, avec de nouveaux modes d'expression, impliquée dans une culture de projet, pour influer effectivement sur les orientations et les choix du prochain gouvernement.

Premiers signataires par ordre alphabétique 

Aïchi Leïla sénatrice (EELV), Bové José député européen (EELV), Bennehamias Jean- Luc (Modem), Cohn-Bendit Dany député européen (EELV), Cohn-Bendit Gabriel Président des Amis d’Europe Ecologie (non encarté), Bernard FRAU (Humanisme – Ecologie – République), Géraud Guibert (Président du Pole Ecologique du PS), Nicolas Imbert (Président association Green Cross), Le Page Corinne députée européen (cap 21), Lipietz Alain (cofondateur des Verts) Loget  Pascale ancienne élue au conseil Régional Bretagne consultante (Non encartée), Pludermacher  Bruno (cap 21), Rebelle Bruno ancien directeur général de Greenpeace, Nadir Saïfi  président d’association initiateur du Grenelle de l’environnement, Taubira Christiane, députée de Guyane (PRG), Vichnievsky  Laurence conseillère régionale (EELV)…………

14/10/2011

Ralliement de Montebourg à François Hollande

Sur fond de surenchère entre les deux finalistes de la primaire socialisArnaud Montebourg, François Hollande, Martine Aubry, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Laurent Fabius, Manuel Valls, Jean-Michel Baylet, Partisocialiste, Front de gauche, Jean-luc Mélanchon, Philippe Poutou, NPA, Marine Le Pen, Daniel Cohn-Bendit, Europe-Ecologie Les Verts, EE-LV, Cécile Duflot, Dominique Voynet, Nicolas Sarkozy, UMP, PS, Alliance Centriste, République Solidaire, Modem, Parti Radical Valloisien, Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin, François Bayrou, Jean Arthuis, Cap 21, Corinne Lepage,te le « 3ème impétrant», qui avait été la révélation du 1er tour, vient assez curieusement d’apporter son soutien  «  à titre exclusivement personnel »  au plus libéral des deux socio-démocrates. Celui dont en 2007 il avait dit qu’il était « le seul défaut » de Ségolène Royal.

Arnaud Montebourg, François Hollande, Martine Aubry, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Laurent Fabius, Manuel Valls, Jean-Michel Baylet, Partisocialiste, Front de gauche, Jean-luc Mélanchon, Philippe Poutou, NPA, Marine Le Pen, Daniel Cohn-Bendit, Europe-Ecologie Les Verts, EE-LV, Cécile Duflot, Dominique Voynet, Nicolas Sarkozy, UMP, PS, Alliance Centriste, République Solidaire, Modem, Parti Radical Valloisien, Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin, François Bayrou, Jean Arthuis, Cap 21, Corinne Lepage,Dimanche Arnaud Montebourg mettra donc un bulletin Hollande dans l’urne, et même s’il se « refuse à donner une consigne de vote » les électeurs qui ont voté pour ses propositions dimanche dernier ont bien compris qu’en creux il les invitait à faire comme lui «  les propositions des deux candidats étant pour moi équivalentes, je ne peux me déterminer en fonction de ma seule éthique de conviction. C’est pourquoi mon choix relèvera avant tout de l’éthique de responsabilité : je veux faire gagner la gauche et battre Nicolas Sarkozy ».

Arnaud Montebourg, François Hollande, Martine Aubry, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Laurent Fabius, Manuel Valls, Jean-Michel Baylet, Partisocialiste, Front de gauche, Jean-luc Mélanchon, Philippe Poutou, NPA, Marine Le Pen, Daniel Cohn-Bendit, Europe-Ecologie Les Verts, EE-LV, Cécile Duflot, Dominique Voynet, Nicolas Sarkozy, UMP, PS, Alliance Centriste, République Solidaire, Modem, Parti Radical Valloisien, Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin, François Bayrou, Jean Arthuis, Cap 21, Corinne Lepage,Ségolène Royal de son côté n’a pas dit autre chose en apportant son soutien au Député de la Corrèze « J’ai décidé de prendre mes responsabilités pour aider le plus efficacement possible à la victoire de la gauche. Il est arrivé en tête du premier tour et il est légitime d’amplifier cette avance donnée par les électeurs ».

Arnaud Montebourg, François Hollande, Martine Aubry, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Laurent Fabius, Manuel Valls, Jean-Michel Baylet, Partisocialiste, Front de gauche, Jean-luc Mélanchon, Philippe Poutou, NPA, Marine Le Pen, Daniel Cohn-Bendit, Europe-Ecologie Les Verts, EE-LV, Cécile Duflot, Dominique Voynet, Nicolas Sarkozy, UMP, PS, Alliance Centriste, République Solidaire, Modem, Parti Radical Valloisien, Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin, François Bayrou, Jean Arthuis, Cap 21, Corinne Lepage,Après tout chacun est libre de son positionnement politique et fait ses choix comme il l’entend. Cela dit les électeurs d’Arnaud Montebourg qui ont cru un moment que la politique au sens noble du terme faisait son retour au sein du PS –  Emanuel Todd doit en avoir le souffle coupé, comme Jean-Luc Mélanchon d’ailleurs – en sont pour leur frais.

En termes de responsabilités Arnaud Montebourg en a pris au moins une particulièrement importante : celle de décevoir des sympathisants sincères qui demain risquent bien de voter « anti-système » au plus grand bénéfice de Marine Le Pen.

Arnaud Montebourg, François Hollande, Martine Aubry, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Laurent Fabius, Manuel Valls, Jean-Michel Baylet, Partisocialiste, Front de gauche, Jean-luc Mélanchon, Philippe Poutou, NPA, Marine Le Pen, Daniel Cohn-Bendit, Europe-Ecologie Les Verts, EE-LV, Cécile Duflot, Dominique Voynet, Nicolas Sarkozy, UMP, PS, Alliance Centriste, République Solidaire, Modem, Parti Radical Valloisien, Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin, François Bayrou, Jean Arthuis, Cap 21, Corinne Lepage,Les partisans de Martine Aubry ne s’y sont pas trompés qui dès ce matin n’ont pas hésités à qualifier François Hollande de « candidat du système », provoquant l’ire des « Hollandais » et du coup chacun y va de son reproche.

Ainsi s’indigne Manuel Valls  « Nous avons eu de belles primaires, évitons d’utiliser des mots qui sont ceux de la droite Aubry se trompe d’adversaire, ça suffit ! ».

Arnaud Montebourg, François Hollande, Martine Aubry, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Laurent Fabius, Manuel Valls, Jean-Michel Baylet, Partisocialiste, Front de gauche, Jean-luc Mélanchon, Philippe Poutou, NPA, Marine Le Pen, Daniel Cohn-Bendit, Europe-Ecologie Les Verts, EE-LV, Cécile Duflot, Dominique Voynet, Nicolas Sarkozy, UMP, PS, Alliance Centriste, République Solidaire, Modem, Parti Radical Valloisien, Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin, François Bayrou, Jean Arthuis, Cap 21, Corinne Lepage,Côté Pierre Moscovici, coordonateur de la campagne de François Hollande, parlant du langage de Martine Aubry, l’on monte d’un ton et l’on met en garde: «ce n’est pas un langage de gauche……cette rhétorique peut évoquer d’autres familles politiques ……on est passé de la dérive au dérapage ».

 

La boite de Pandore est ouverte, ça pleut comme à Gravelotte !

 

Dès lors la Haute autorité des primaires se sent obligée d’intervenir : « les candidats et leurs équipes doivent constamment à l’esprit que toute stigmatisation de l’un ou de l’autre revient à blesser une partie de l’électorat des primaires. Or quel que soit l’élu ou l’élue, il ou elle aura besoin de tout l’électorat pour gagner ».

Sera-t-elle entendue ? Au point où vont les choses on peut en douter.

Chez les autres partis de Gauche la démarche de Montebourg est diversement appréciée. Pour le NPA de Philippe Poutou, « Arnaud Montebourg s’est mis dans les clous de l’alternance sociale libérale » ajoutant « si l’on ne peut que se réjouir du désarroi actuel de la droite, on ne peut que constater qu’une nouvelle fois le virage à gauche du PS n’a pas eu lieu ».

Pour Jean-Luc Mélanchon du Front de gauche, « ce n’est pas notre affaire du tout que ce deuxième tour »  a déclaré le candidat commun du PCF et du Front de Gauche.

Même posture pour Daniel Cohn-Bendit « il y a un volontarArnaud Montebourg, François Hollande, Martine Aubry, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Laurent Fabius, Manuel Valls, Jean-Michel Baylet, Partisocialiste, Front de gauche, Jean-luc Mélanchon, Philippe Poutou, NPA, Marine Le Pen, Daniel Cohn-Bendit, Europe-Ecologie Les Verts, EE-LV, Cécile Duflot, Dominique Voynet, Nicolas Sarkozy, UMP, PS, Alliance Centriste, République Solidaire, Modem, Parti Radical Valloisien, Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin, François Bayrou, Jean Arthuis, Cap 21, Corinne Lepage,isme de gauche chez Martine Aubry, une tentative d’ouverture chez François Hollande……nous on veut gagner avec celui ou celle qui gagnera. Il faut faire avec …… Cécile Duflot est copine de Martine Aubry mais ça ne changera rien ».

Arnaud Montebourg, François Hollande, Martine Aubry, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Laurent Fabius, Manuel Valls, Jean-Michel Baylet, Partisocialiste, Front de gauche, Jean-luc Mélanchon, Philippe Poutou, NPA, Marine Le Pen, Daniel Cohn-Bendit, Europe-Ecologie Les Verts, EE-LV, Cécile Duflot, Dominique Voynet, Nicolas Sarkozy, UMP, PS, Alliance Centriste, République Solidaire, Modem, Parti Radical Valloisien, Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin, François Bayrou, Jean Arthuis, Cap 21, Corinne Lepage,Cécile Duflot, pour éviter de se positionner comme l’a fait Dominique Voynet – qui votera pour Martine Aubry – a indiqué « je ne vais pas voter dimanche », ajoutant « je ne soutiens personne ». Globalement une tendance lourde au soutien de Martine Aubry semble se dessiner toutefois chez les militants d’EE-Les Verts.

Au final ce qui ressort de tout ce tintamarre des primaires socialistes pourrait se résumer à une chose et une seule : Battre Nicolas Sarkozy et après une fois au pouvoir, nous socialistes, avec nos partenaires, à qui nous aurons accordé quelques circonscriptions, nous finiront bien nous arranger des affaires de la France! Un chèque en blanc quoi !

Arnaud Montebourg, François Hollande, Martine Aubry, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Laurent Fabius, Manuel Valls, Jean-Michel Baylet, Partisocialiste, Front de gauche, Jean-luc Mélanchon, Philippe Poutou, NPA, Marine Le Pen, Daniel Cohn-Bendit, Europe-Ecologie Les Verts, EE-LV, Cécile Duflot, Dominique Voynet, Nicolas Sarkozy, UMP, PS, Alliance Centriste, République Solidaire, Modem, Parti Radical Valloisien, Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin, François Bayrou, Jean Arthuis, Cap 21, Corinne Lepage,Car à quoi d’autre peut aboutir cette bataille des égos – moi je suis le meilleur pour battre Sarkozy, moi j’ai l’expérience des affaires de la France, moi je …… –  qui s’invectivent violemment au point d’en oublier de parler de propositions nouvelles?

Arnaud Montebourg, François Hollande, Martine Aubry, Pierre Moscovici, Ségolène Royale, Laurent Fabius, Manuel Valls, Jean-Michel Baylet, Partisocialiste, Front de gauche, Jean-luc Mélanchon, Philippe Poutou, NPA, Marine Le Pen, Daniel Cohn-Bendit, Europe-Ecologie Les Verts, EE-LV, Cécile Duflot, Dominique Voynet, Nicolas Sarkozy, UMP, PS, Alliance Centriste, République Solidaire, Modem, Parti Radical Valloisien, Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin, François Bayrou, Jean Arthuis, Cap 21, Corinne Lepage,Tout cette foire d’empoigne donne une bien piètre image du parti majoritaire à gauche et conforte ceux qui à toute force réclament  pour la France une autre voie que celle offerte par le couple infernal PS/UMP qui dirige le pays depuis plusieurs décennies et qui au final est en train de faire le lit de l’extrême droite.

Le choix sera diablement difficile en 2012 ! A moins que…… au centre entre PS et UMP on ne se décide enfin à comprendre que la voie est ouverte pour un changement Humaniste Ecologiste et Républicain.

05/10/2011

Présidentielles 2012: Corinne Lepage est candidate

 
Corinne Lepage : "Je souhaite être candidate en... par Cap21-IDF

Corine Lepage, Ecologie Radicale, Ecologie bleue, Cap 21, Humanisme-Ecologie -République, Europe Ecologie les Verts, Jean-Vincent Placé, Daniel Cohn-Bendit, Antoine Waechter, Eva Joly, Martine Aubry, François Hollande, Ségolène Royale, Corine Lepage, UMP, PS, Modem, Jean-Luc Benhamias, Cécile Duflot, Jean-Vincent Placé, Notre Dame des Landes, Nucléaire, Corinne Lepage a indiqué qu’elle se portait candidate à l’élection présidentielle de 2012. L’annonce a été faite mardi soir sur le plateau de TF1.

Ministre de l’Environnement de 1995 à 1997, Présidente du Mouvement écologiste Cap21, membre de l’Association Anticor, Député européen, avocate de profession et militante de la cause écologique de longue date Corinne Lepage est « déterminée à aller jusqu’au bout ».

Déjà candidate en 2002, bien connue pour son indépendance, sa combativité et le sérieux de ses interventions Corinne Lepage est à coup sur bien mieux placée pour représenter dans cette course présidentielle un véritable projet global d’Ecologie Politique qui tranche avec les sempiternelles déclarations réductrices d’Eva Joly pour qui la transition écologique ressemble plus à une punition qu’à une véritable bouffée d’espoir mobilisatrice.

Bien sur les leaders d’Ecologie Les Verts qui soutiennent Eva Joly et qui ne supportent pas que d’autres se portent sur le terrain que leur a octroyé le Parti Socialiste vont y aller de leur crise de « nerfs ».

Cela a déjà commencé coté Yannick Jadot sur le mode du mépris « Elle veut avant tout exister, mais que pèse-t-elle face à Cécile Duflot, José Bové, Daniel Cohn-Bendit ? », « elle veut, comme toujours, un poste de ministre et quelques députés ».

Franchement, Corinne Lepage veut exister, et alors ? N’y aurait-il de vie pour les écologistes qu’à l’intérieur et sous la baguette des Verts ? S’agissant du poids politique de Corinne Lepage l’eurodéputé Jadot devrait faire preuve d’un peu plus de clairvoyance et d’abord s’interroger sur sa propre notoriété ! Pour le reste il serait bien inspiré d’attendre un peu le résultat des urnes!

corine lepage,ecologie radicale,ecologie bleue,cap 21,humanisme-ecologie -république,europe ecologie les verts,jean-vincent placé,daniel cohn-bendit,antoine waechter,eva joly,martine aubry,françois hollande,ségolène royale,corine lepage,ump,ps,modem,jean-luc benhamias,cécile duflot,notre dame des landes,nucléaireQuand à la volonté de Corinne Lepage d’obtenir pour Cap21 la possibilité de voir quelques uns, parmi les siens, devenir Députés : en quoi cela serait-il, déplacé voir désonohorant ?

Faut-il rappeler, au Porte parole d’Eva Joly, les négociations que vient de mener  Jean-Vincent Placé au Sénat pour obtenir une présidence de commission et la possibilité de constituer un groupe EE-LV autonome après que les 10 sénateurs aient été élus dans les valises du PS au prix pour l’un d’entre-eux de s’asseoir sur sa lutte à Notre Dame des Landes.

corine lepage,ecologie radicale,ecologie bleue,cap 21,humanisme-ecologie -république,europe ecologie les verts,jean-vincent placé,daniel cohn-bendit,antoine waechter,eva joly,martine aubry,françois hollande,ségolène royale,corine lepage,ump,ps,modem,jean-luc benhamias,cécile duflot,notre dame des landes,nucléaireVenant de gens qui toute honte bue – le nucléaire, les lignes TGV, la corruption, notre Dame des Landes – n’hésitent pas  à pactiser pour obtenir demain du PS un groupe de députés à l’assemblée nationale, les leçons de morale politique ça suffit.

Corinne Lepage vient d’afficher son choix clair de ne pas « s’inscrire dans la politique qui a été suivie depuis cinq ans »  c’est également un point fort de sa déclaration.

C’est aussi un point important à prendre en compte par les Centristes indépendants, émancipés de l’UMP sarkozienne. Il y aura un deuxième tour. Dans cette perspective mieux vaut ne pas insulter l’avenir, les voix des Ecologistes Indépendants seront déterminantes pour la victoire.

Alors certains peuvent légitiment s’interroger 2 candidats écologistes pour cette élection, n’y en a-t-il pas un de trop ?

La réponse est oui qu’Eva Joly, après avoir négocié avec Martine Aubry ou François Hollande son poste de Ministre de la Justice, se retire, Corinne Lepage fera le boulot comme il convient !

corine lepage,ecologie radicale,ecologie bleue,cap 21,humanisme-ecologie -république,europe ecologie les verts,jean-vincent placé,daniel cohn-bendit,antoine waechter,eva joly,martine aubry,françois hollande,ségolène royale,corine lepage,ump,ps,modem,jean-luc benhamias,cécile duflot,notre dame des landes,nucléaireS’appuyant sur son expérience d’élue et de militante qui connaît le terrain, elle saura dans cette campagne faire des propositions réalistes, concrètes et précises aux millions de bénévoles et d’associatifs trop peu souvent écoutés ces dernières années par le couple infernal UMP/PS.

En position centrale, loin des gauchistes et de la droite populaire sarkozienne, la candidature Corinne Lepage apporte aux électeurs écologistes un peu d’espoir et de fraicheur dans une campagne qui s’annonce d’ores et déjà lourde des prochains coups tordus dont nous allons être gratifiés.

11/12/2010

«Pour tourner la page du passé et ouvrir le livre de l’avenir»

exemple_appel1.jpg

La «grande crise» - sociale, écologique, économique et politique -nous impose un nouveau rendez-vous avec l’histoire de l’humanité. L’heure, est à la recherche d’un nouveau pacte de vie en commun construit sur une vision de la société où les relations entre la nature - dans sa diversité et ses limites - et les Hommes – dans leurs rythmes, leurs singularité, leurs droits et leurs devoirs – seront à la fois plus apaisées, plus équilibrées et garantes du bien être des générations futures.

 

Sortir du monde d’hier en surmontant les peurs et les replis sur soi, prendre à bras le corps la construction du monde de demain en transcendant les vieux clivages inopérants et artificiels qui entravent la politique – la droite, la gauche, le centre -, telle est la perspective.

Dans ce contexte, l’esprit de l’appel fédérateur du 22 mars lancé par Daniel Cohn-Bendit ouvrait une fenêtre. L’union de tous les Écologistes semblait enfin possible avec à la clé la possibilité de porter, dans l’indépendance, un projet commun alternatif.

Force est de constater que 6 mois après, les caciques de la maison verte sont retombés dans les ornières du bipolarisme gauche-droite et travaillent à reconduire les mêmes accords avec leurs alliés traditionnels de gauche, sacrifiant, en échange de quelques sinécures, toute ambition de soutenir un programme authentiquement écologiste à l’instar d’Antoine Waechter qui a fait le choix de l’alignement et de l’abandon des convictions qui jusqu’à maintenant l’animaient.

L’action politique est toujours l’expression d’une volonté en mouvement. Signataires de l’Appel des Écologistes Indépendants nous continuons de penser que seule une mobilisation d’acteurs dégagés des préjugés traditionnels permettra d’avancer.

En signant et en relayant cet appel, je soutiens la nécessaire indépendance de l’Écologie politique.

Je m’engage à rénover les institutions et les pratiques politiques afin que les citoyens se réapproprient leur espace politique pour faire émerger une voie alternative dans la résolution des questions sociale, écologique, économique et politique qui se posent en ce début de siècle.

Retrouver les chemins de l’unité, du sens et de l’intérêt général, permettre à chacun, dans le respect de l’animal, de l’humain et du végétal, d’inscrire son destin individuel dans un destin collectif pérenne et soutenable, tel est le défi qui est proposé.

En signant et en relayant cet appel, je relève ce défi et contribue à la création d’une force écologiste nouvelle positionnée au cœur des besoins de la vie, qui respecte en dehors des droites et des gauches de gouvernement dont la crise que nous traversons signe l’échec politique cuisant.

En signant et en relayant cet appel, j’agis à mon niveau et deviens porteur d’un message collectif fort: l’écologie est notre nature, l’indépendance est notre culture.

 

Pour signer l’appel

Faites-nous parvenir vos coordonnées (ville, profession), au correspondant de l’euro-région Nord à l’adresse mail suivante :

appel.ecologistes.independant@gmail.com

Indiquez :

  • Nom/Prénom

  • Département/Région

  • Mandat électif actuel

  • Responsabilité interne d’un parti, actuelle ou passée

  • Auteur de livre

  • Responsabilité associative actuelle

  • Responsabilité syndicale passée

  • Fonction professionnelle « d’importance »

Vous pouvez aussi nous contacter par téléphone : 0663240066 / 0232610238

10/12/2010

L’opposition interne du MEI communique

Paris le jeudi 9 décembre – Trois semaine après les noces de Lyon, alors que Daniel Cohn-Bendit exprime une différence ferme et critique avec la nouvelle organisation d'Europe Écologie-Les Verts, que de son côté Jean Paul Besset claque la porte en dénonçant le «climat délétère de guerre froide» qui y règne, Antoine Waechter, dans une déclaration publique, vient d’indiquer qu’il a fait le choix de l’alignement sur l’axe Vert/PS.

En abandonnant les convictions qui l’animaient, Antoine WAECHTER tourne résolument le dos à l’écologie politique indépendante. Le choix de renoncement que vient de faire le Président du Mouvement des Écologistes Indépendants choque de nombreux responsables et militants du parti, dont certains vont même jusqu'à réclamer sa démission.

Pour ces derniers il reste désormais une tâche impérative. Reconstruire à la base, en tissant des liens solides avec tous les écologistes qui croient à la nécessité pour l’Écologie Politique de se constituer en force militante indépendante.

Une initiative dans ce sens sera engagée dans les jours à venir.


Carine CURTET, Présidente Région Paca

Henri BAILLEUL, Président Région Nord-Pas de Calais

Bernard FRAU, Secrétaire national aux élections du MEI,

Contact Presse

Bernard FRAU 0663240066/0232610238

14:42 Écrit par Bernard FRAU dans 1. Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : daniel cohn-bendit, antoine waechter, renoncement, alignement, ps | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Mise au point de l'AEI

Paris le jeudi 9 décembre- Alors que la démission de Jean Paul Besset et les dernières déclarations de Daniel COHN-BENDIT, sur l'organisation mort-née d'Europe Écologie-Les Verts ont clairement levé le voile sur l’indépendance et l’autonomie de façade d’un parti Verts bis, Antoine WAECHTER fait le choix de l’alignement et abandonne les convictions qui jusqu’à présent l’animaient.

Après son élection en Alsace sur une liste Europe Ecologie et sa présence aux Assises de Lyon, Antoine WAECHTER vient définitivement de tourner le dos à l’écologie politique indépendante en annonçant une discussion de partenariat entre le MEI et EELV et donc avec le Front de gauche et le PS.

Contrairement à ses déclarations, l’Alliance Écologiste Indépendante existe belle et bien et compte à ce jour 1200 membres à jour de cotisation. Plusieurs membres de Génération Ecologie et du MEI ont d’ailleurs fait récemment le choix d’adhérer directement à AEI.

 

Jean Marc GOVERNATORI, président d’AEI

Patrice MIRAN, porte parole national AEI, 1er Vice-président du MEI

Bernard FRAU, secrétaire national aux élections du MEI


 

Pour le comité national d’Alliance Écologiste Indépendante

Contact: Bernard FRAU 06 63 24 00 66 / 02 32 61 02 38

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu