Avertir le modérateur

16/08/2011

Nicolas Hulot ne va pas à Clermont-Ferrand!

Gauche, Droite, Centre, Jean-Louis Borloo, Nicolas Hulot, EE-Les Verts, Journées d'été EELV, Clermont-Férrand, Parti Socialiste,L’ex-candidat à la primaire EE-Les Verts ne se rendra pas aux journées d’été de Clermont-Ferrand qui se tiendront de jeudi à samedi.

Qui pourrait l’en blâmer après les marques d’inimitié dont il a été l’objet durant cette primaire «verrouillée» par les gauchistes du parti vert pour faire avorter la ligne d’indépendance du projet d’Écologie Politique qu’il entendait porter durant les débats précédant les 2 tours.

Tout le monde a en mémoire le sceau d’épluchures de légumes que l’on a déversé sur sa tête lors du rassemblement à Notre-Dame des Landes sans que l’on entende le moindre soutien de la part d'Éva Joly et de ses amis.

L’annonce de sa non participation à ces journée, a été faite mardi dans un communiqué où Nicolas Hulot tout en assurant qu’il ne renonçait pas à poursuivre son «son engagement politique» s’est déclaré «conscient d'être aujourd'hui plus un facteur de division et de dispersion médiatique que de rassemblement».

Dans le même communiqué Nicolas Hulot a regretté que, «l’idée de l’écologie ouverte et de rassemblement» qu’il souhaitait soutenir n’ait «pas trouvé l’écho» qu’il avait espéré.

A travers ces déclarations, le promoteur du Pacte écologique de 2007, a fait connaître sa volonté de «profiter de ce recul momentané pour apporter en temps utile au débat public de nouvelles contributions» pour répondre aux nécessités ouvertes par l’ «enjeu universel» soulevé par l’Écologie.

Son bras gauche, Jean Paul Besset raconte que sur l’analyse de son échec Nicolas Hulot se trompe, soit!

Gauche, Droite, Centre, Jean-Louis Borloo, Nicolas Hulot, EE-Les Verts, Journées d'été EELV, Clermont-Férrand, Parti Socialiste,Mais, lorsqu’il ajoute – visant en cela le partenariat des écologistes envisagé avec le centriste Jean-Louis Borloo – que «ce qu’il incarne a été violemment rejeté», Jean-Paul Besset confirme qu’au-delà des discours hypocrites sur «l’union de tous les écologistes» – énoncés à longueur d'interviews aux médias par Cécile Duflot, Dominique Voynet et autres Noël Mamère – il existe en France une fracture entre des écologistes hémiplégiques* et des écologistes indépendants**.

Cette fracture est nette et le poids des Indépendantistes, comme partout ailleurs en Europe, n’est pas négligeable.

Même en interne, Nicolas Hulot a réalisé, dans les conditions que l’on connaît, un résultat plus que flatteur de 41,34%. En dehors de la structure militante d’EE-Les Verts le rapport de force est largement en faveur de la liberté et de l’indépendance. L’on peut sans risque de se tromper lourdement le situer aux environs de 70/30.

S’il est point important qu’il faut retenir de cette primaire c’est bien celui là! L’Écologie Politique en France est partagée entre deux tendances qui pour l’instant ne sont pas encore prêtes de s’accorder.

Nicolas Hulot ne participera aux journées d’été d’EE-Les Verts ce n’est pas un évènement important en soit!

En revanche sa détermination à ne pas abandonner son engagement en politique et sa volonté d’apporter «en temps utile de nouvelles contributions au débat public» est une excellente nouvelle!



(*) inféodés à la gauche, au Parti Socialiste et aux mandats électoraux

(**) qui revendiquent la liberté de traiter des accords indifféremment à droite, à gauche ou au centre dès lors que le projet y retrouve son compte et que leur identité n’est pas dépréciée

22/04/2011

Nicolas Hulot fait le choix de la Gauche et non de l’Alternative !

Paris, le 22/04/2011 - L’Alliance Ecologiste Indépendante regrette la position de Nicolas Hulot de n’être «que» le candidat des écologistes de gauche suite à ses déclarations concernant sa participation aux primaires étriquées et verrouillées d’Europe Ecologie – Les Verts

Nicolas Hulot fait le choix de la Gauche

Nicolas Hulot rejoint ainsi le choix des Verts d’une alliance exclusive à gauche qui les ont conduits durant ces années à être les sous-traitants du PS en matière d’écologie en échange de quelques postes d’élus.

A gauche toute, semble être le mot d’ordre chez Europe Ecologie, Daniel Cohn Bendit en tête appelant à soutenir DSK dès le premier tour suivi de Cécile Duflot, Éva Joly et Jean Vincent Placé pour lesquels un projet écologiste ne peut être que de gauche et donc uniquement avec les partis de gauche; même Yannick Jadot qui voulait l’indépendance d’EELV à ses débuts est rentré dans le rang. Mais quelle vision passéiste binaire! Surtout pour un mouvement qui proclame à qui veut bien l’entendre qu’il incarne «la politique du 21ème siècle».

Si l’Alliance Ecologiste Indépendante, est d’accord pour dire que l’attachement de la droite actuelle au tout libéralisme financier et marchand, incarné en France par Nicolas Sarkozy et ses troupes, rend impossible, pour les écologistes, toute possibilité de gouvernement avec cette droite, elle affirme en revanche très nettement qu’il en de même avec la gauche socialiste et productiviste. Ceci constitue un point de désaccord de fond avec EELV.

Nicolas Sarkozy, DSK ou Martine Aubry c’est pareil!

Remplacer un Nicolas Sarkozy pro-nucléaire par une Martine Aubry ou un DSK pro-nucléaires – changer de président pour que rien ne change – ne constitue pas en soi un programme politique. Hors c’est ce vers quoi Daniel Cohn-Bendit et EELV veulent entrainer les écologistes en échange de quelques postes au gouvernement et à l’Assemblée Nationale.

Tracer résolument les voies d’un avenir meilleur et plus éclairé exige, pour nos concitoyens, de sortir de ces jeux politiciens dont ils sont abreuvés jusqu’à l’écœurement. La montée du FN et la faible participation aux échéances électorales en témoignent. L’heure est plus que jamais à la construction d’une réelle force alternative aux conservateurs de gauche comme de droite et aux extrémistes des mêmes bords.

L’Alliance Ecologiste Indépendante considère que vouloir un avenir de bien-être et de justice, plus respectueux des hommes, des espaces, de la faune et de la flore nécessite plus que jamais de profondes réformes, institutionnelles, sociales et économiques. Elle estime que le temps de l’élection présidentielle de 2012 est propice pour opérer des choix fondateurs à travers une candidature émancipée des traditionnels territoires politiques tels que les a façonnés la 5ème République.

Une candidature de rassemblement écologiste, humaniste et républicaine

L’Alliance Ecologiste Indépendante appelle Nicolas Hulot, Corinne Lepage, Franck Laval et tous ceux qui se sentent concernés à prendre leurs responsabilités en décidant, de mettre leur compétence au service d’un projet d’Écologie Politique authentique et Indépendant. Laissons les dirigeants d’EELV cultiver avec le Parti Socialiste leurs petites ambitions personnelles et agissons ensemble pour l’intérêt public.

Les Français réclament pour 2012 un candidat qui serait à même de tracer une voie majoritaire nouvelle en faisant la synthèse des valeurs qui sont au cœur de l’Humanisme, de l’Écologie et de la République.

Dans cette perspective, l’Alliance Ecologiste Indépendante, s’efforcera de favoriser les rencontres avec les principaux mouvements du Centre politique actuellement émancipés de l’UMP et du Parti Socialiste.

Contact presse:

Alliance Ecologiste Indépendante:

Bernard Frau, secrétaire national / 06 63 24 00 66 /

bernard.frau@sfr.fr

Jean Marc Governatori, secrétaire national / 06 11 44 58 21 /

info@alliance-ecologiste-independante.fr

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu