Avertir le modérateur

27/05/2012

Shame on You Ms Christine Lagarde !

6fe9e994-c7e7-11e0-be7b-3e283aca3183.jpgIl n’aura pas fallu très longtemps pour que de vives réactions se multiplient après que la directrice général du FMI, Christine Lagarde, dans une interview au Gardian ait invité les Grecs à acquitter leurs impôts.

Celle-ci ajoutant, pour illustrer un peu mieux ses propos, qu'elle « pense davantage à ces petits enfants d'une école d'un petit village du Niger qui n'ont que deux heures de cours par jour, qui partagent une chaise pour trois et qui cherchent passionnément à avoir accès à l'éducation ».

Sans introduire de sélectivité à propos de la compassion que tout un chacun est en droit d’avoir envers la souffrance humaine en général, pourquoi les enfants du Niger et pas les innombrables autres enfants qui souffrent.

Ceux, par exemple, du Tamil Nadu en Inde (*), qui ont vu leur emmacollage.JPGécole ravagée par le cyclone Thane le 30 décembre 2011, ou ceux des populations de l’état d’Alberta au Canada dont on détruit la forêt boréale pour le seul profit des compagnies pétrolières, ou ceux encore des régions de la Corne Somalienne voués depuis plusieurs années à la famine et à la mort prématurée.

Et encore enfonçant le clou, comme s’il fallait nous expliquer « Je pense à eux en permanence, parce que je pense qu'ils ont davantage besoin d'aide que la population d'Athènes.». Quelle ignoble manière d’argumenter pour faire passer le message de l’austérité dont les peuples ne veulent plus connaître à l’heure où les paradis fiscaux ont encore de beaux jours devant eux!

grece-503809-jpg_344511.JPG« Je pense qu'ils devraient s'aider mutuellement (...) en payant tous leurs impôts » a-t-elle expliqué au journaliste du Guardian, en parlant de « tous ces gens qui tentent en permanence d'échapper à l'impôt ».

Madame Lagarde pense ! Excellente nouvelle ! En tout état de cause si, l’avocate internationale, ancien ministre des finances de Nicolas Sarkozy, pense elle ne fait pas preuve d’un grand courage dans ses admonestations.

Car, si elle en avait eu ne serait-ce qu’un peu, de ce courage qui fait les grands dirigeants, elle se serait adressée plus particulièrement et de manière claire à ceux des Grecs qui effectivement ne payent pas l’impôt et qui pourtant sont richissimes, repus et assurés quoi qu’il arrive de s’en sortir.

Mais évidemment, personne n’ignore qu’il est plus facile de s’en prendre à la cohorte des humbles, des chômeurs, des salariés et des fonctionnaires, dont l’impôt en Grèce, faut-il le rappeler, est prélevé à la source, plutôt que de dénoncer les turpitudes des élites que l’on fréquente dans les grandes réunions internationales avec force risettes et congratulations hypocrites.

Christine Lagarde moins que personne n’ignore cela, c’est pourquoi ses propos sont minables!

Pourquoi l’Eglise Orthodoxe n’apporte-t-elle pas sa part 1646229_3_2232_le-pope-de-la-paroisse-sainte-sophie-une_1cfd27c94a086491e2b9616b3f762411.jpgcontributive à la solidarité de l’Etat ? Pourquoi les richissimes armateurs planquent-ils leurs avoirs en Suisse ou dans les paradis fiscaux européens et mondiaux ? Pourquoi ne prennent-ils pas leurs responsabilités en commençant par donner l’exemple de leur bonne foi et de leur confiance dans leur pays? Et pourquoi ne les oblige t-on pas ?

grece-crise-quotidien-inside_0.jpgEst-il raisonnable, comme le fait Christine Lagarde, de s’en prendre à un peuple qui lors des dernières élections législatives a sanctionné les partis qui soutiennent une politique d’austérité dont le résultat concret fait qu’en Grèce un jeune sur deux est au chômage ?

Décidemment nos élites, ou le personnel qui en sert, sont devenues autistes et incapables de sortir d’une idéologie fanatique qui les fait prendre l’équilibre financier, la compétitivité, et l’austérité pour l’alpha et l’oméga de la pensée politique moderne.

A moins qu’il ne faille comprendre à travers cette intervention brutale, immorale, irresponsable, honteuse et scandaleuse que le Fond Monétaire International pousse à l’exaspération la population grecque avec le secret espoir que celle-ci finira se déchainer et prendre la rue.

Ceci permettant de justifier par la suite un coup d’état, ourdi pour imposer une junte militaire favorable au plan des grandes autorités internationales financières à défaut de celles tenant de la conscience morale politique humaniste et universelle.

grece.jpgLa Grèce est en crise, les plans d’austérité, imposés par les « hommes en noir » de la troïka – BCE, FMI et UE  réunis –, se succèdent sans résultats concrets ni perspective de redressement économique.

Dans ce contexte de crise généralisé, en pleine campagne législatives, les déclarations de la directrice générale du Fond Monétaire International constituent une intrusion inacceptable dans le champ politique  et démocratique grec.

1537287_3_2d0f_evangelos-venizelos-au-parlement-grec-a.jpgDans un discours où il interpelle la directrice du FMI, lui demandant de « reconsidérer ses déclarations », le leader du Parti socialiste - Pasok - , Evangelos Venizélos, a accusé celle-ci d'avoir « humilié » le peuple grec. « Personne ne peut humilier le peuple grec en cette période de crise et je dis ça tout particulièrement à l'adresse de Mme Lagarde ». Comment ne pas lui donner raison ?

Devant le flot de critiques, Christine Lagarde s’est contentée d’expliquer sur sa page Facebook: « Ainsi que je l'ai dit à de nombreuses reprises par le passé, j'éprouve beaucoup de sympathie pour le peuple grec pour les défis auxquels il est confronté (...) Une part importante de cet effort réside dans le fait que chacun assume sa part du fardeau».

Bien peu de personnes ne sont convaincues par cette déclaration surréaliste qui ne fait que confirmer les propos initiaux de cette « dame patronnesse » qui voudrait nous faire croire qu’elle a du cœur en tentant de faire pleurer dans les chaumières sur le compte des enfants du Niger.

Cette nouvelle intervention, sur Facebook – quel mépris ! –, n’apporte aucun élément nouveau permettant de dire que le FMI est en mesure de proposer une contribution efficace au dénouement de la crise qui assaille la zone euro dans son ensemble.

La réalité et la lucidité aujourd’hui, au lieu de focaliser les débats sur le plus faible des 27, commande, aux chefs des états européens, de dire que la solution pour la zone euro réside prioritairement dans une renégociation générale des traités européens.

Il faut sortir de cette impasse qui est en train de faire de europe-crise-traite.jpgl’Europe  une vaste zone  de libre-échange inféodée, sous parapluie militaire de l’Otan, aux intérêts financiers du monde anglo-saxon et dirigée par une Allemagne inflexible et triomphante qui impose ses « nein » à répétition avec l’assentiment résigné de la France comme cela a été le cas avec Nicolas Sarkozy.

La solution doit être politique avant d’être financière !

Quoi qu’il arrive, la rigueur et l’orthodoxie dans la gestion des deniers de l’état sont nécessaires et tout manquement doit être sanctionné. Quel dirigeant conséquent, quel citoyen responsable pourrait ne pas être d’accord avec cela?

Mais quoi qu’il arrive aussi, rien ne pourra se faire sans que les peuples, qui n’ont que leur seule force de travail  à offrir comme contribution à la pérennisation de la solidarité collective, puissent être assurés de disposer, d’une activité qui leur permette, dans des conditions justes d’assurer le développement harmonieux et paisible de leurs familles.

Nos dirigeants, partie prenante à la crise européenne, auront-ils la sagesse, l’intelligence, la volonté et le sens des responsabilités pour, dans la transparence,  reconnaître que rien ne sera désormais possible sans une modification des traités européens effectuée dans un cadre pacifique et démocratique ?

En Grèce, le parti néo-nazi Chryssi Avghi – Aube Dorée –, a obtenu de 7% des voix aux dernières élections législatives, selon les derniers sondages sa présence au parlement grec serait assurée.

Les peuples à force d’être méprisés finissent toujours par se retourner contre leurs élites dirigeantes dont ils s’accommodaient bon gré mal gré jusqu’au moment ou ils décident qu’ils n’ont plus rien à perdre.

A force d’avoir méprisé l’Allemagne après 1914 en 220px-Bundesarchiv_Bild_102-13229,_Heinrich_Brüning.jpgs’époumonant « l’Allemagne paiera » les Européens et la France ont récupéré après que les Allemands, n’en pouvant plus ont choisit, en 1933, de porter au pouvoir Adolph Hitler alors que le chancelier Brüning scandait à longueur de discours depuis 1930 à un peuple allemand exsangue « austérité, austérité ».

Ceux qui ignorent leur histoire, sont condamner à la revivre dit l’adage. Allons-nous être suffisamment aveugles pour ne pas voir, toutes proportions gardées, les grandes similitudes entre la Grèce de nos années 2010-2012 et celles de l’Allemagne des années 30.

europe.jpgL’Europe de Maastricht nous a été vendue au nom de la Paix, prenons garde que demain une Grèce surarmée aux mains d’irresponsables nationalistes nous apporte la guerre en Méditerranée.

Madame Lagarde vous fûtes bien légère en vous laissant aller à proférer, du haut de votre poste directorial, ces propos d’une inqualifiable bêtise. Shame on You, Ms Christine Lagarde!

 

(*) APRES SCHOOL  à Pondichéry. « Une école pour changer l’avenir des enfants les plus défavorisés » http://www.apresschool.org/

Source photo enfants d'APRES SCHOOL    www.emmacollages.com

06/04/2012

Hospitalisation psy : « Loi du 5 juillet 2011 » vous connaissez ?

Loi du 5 juillet 2011, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Claude-Marie Vadrot, Les Ecologistes réalistes, Natura 2000, hospitalisation d'office, gouvernement Harper,  Vic Toews, Canada, Biélorussie, gazs de schistes, sables bitumineux, élection présidentielle, 1er tour, Le 26 mars 2012, un militant écologiste apprenant que le maire de son village – Loupian dans l’Hérault – demandait le déclassement de la seule zone natura 2000 de la commune s’en est allé à l’hôtel de Ville pour démarrer une action pacifique de contestation. Il s’est enchaîné à la grille d’un puits.

Alors que l’action se déroulait dans le calme, les autorités du village, élus pompiers et gendarmes ont décidé que l’homme serait hospitalisé d’office. Un arrêté municipal a été pris dans ce sens.

loi du 5 juillet 2011,nicolas sarkozy,françois hollande,claude-marie vadrot,les ecologistes réalistes,natura 2000,hospitalisation d'office,gouvernement harper,vic toews,canada,biélorussie,gazs de schistes,sables bitumineux,élection présidentielle,1er tour48 heures après cette mesure « sécuritaire », personne n’a pu communiquer avec l’écologiste qui, est, sauf avis contraire, toujours enfermé. Les services de la ville refusent de communiquer. De son côté la gendarmerie se borne à indiquer « que l’action troublait l’ordre public et que le militant présentait un danger… pour lui-même ».

Comment une telle aventure a-t-elle pu arriver ?

Depuis le 5 juillet 2011 une nouvelle loi a été promulguée concernant les hospitalisations psychiatriques sans consentement. Désormais tous les « troubles à l’ordre public » peuvent être psychiatrisés. Ainsi pourront être privés de liberté, pour au moins 48 heures, internés et mis au secret les auteurs d’actions militantes ou syndicales sans décision d’un juge.

Loi du 5 juillet 2011, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Claude-Marie Vadrot, Les Ecologistes réalistes, Natura 2000, hospitalisation d'office, gouvernement Harper,  Vic Toews, Canada, Biélorussie, gazs de schistes, sables bitumineux, élection présidentielle, 1er tour, Plusieurs associations dont la Ligue des droits de l’Homme dénoncent ces faits pour ce qu’ils sont : « une atteinte considérable portée aux liberté et aux droits sociaux ».

 

Au Canada le gouvernement Harper a prévu d’inclure certaines formes de luttes environnementalistes dans sa nouvelle stratégie de lutte contre le terrorisme. Pour le gouvernement canadien « les écologistes sont une menace à surveiller ». Certes comparaison n’est pas raison mais tout de même…..

«Ces groupes extrémistes sont enclins à faire des revendications - légitimes ou illégitimes - portant sur la défense de diverses causes telles que les droits des animaux, l’environnementalisme et l’anticapitalisme », est-il écrit dans le document de 46 pages, en date du 18 février 2012 émanent des services de Vic Toews actuel ministre de la sécurité publique du gouvernement Harper qui traite du terrorisme.

C’est au Canada – démocratie comparable à la nôtre – et non chez Fidel Castro ou en Biélorussie qu’un gouvernement s’en prend de la sorte aux Ecologistes.

Toujours au Canada une députée a été qualifiée de « traître » par le ministre des Ressources naturelles, Joe Oliver : elle s’était prononcée sur la scène internationale contre l’exploitation des sables bitumineux.

Autant dire que tout cela ne présage de rien de bon pour les militants de la cause animale, de la cause des générations futures et de la préservation de la Planète.

Jusqu’où iront-ils tous ces forcenés du capitalisme productiviste qui ne savent plus quoi imaginer pour sucer la moindre parcelle de planète et se faire des « rognons gras » ?

Loi du 5 juillet 2011, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Claude-Marie Vadrot, Les Ecologistes réalistes, Natura 2000, hospitalisation d'office, gouvernement Harper,  Vic Toews, Canada, Biélorussie, gazs de schistes, sables bitumineux, élection présidentielle, 1er tour, Si en France nous n’en sommes pas encore tout à fait là, chacun a encore en mémoire les propos prononcés devant le lobby de l’agro industrie à propos de la campagne FNE  que Claude-Marie Vadrot a rapportés dans les colonnes du journal Politis : l’actuel Président de la République déclarant « je ne laisserais pas insulter les agriculteurs, cette campagne est particulièrement déplacée, blessante et humiliante » comparant ensuite le radicalisme de la nature au radicalisme des islamiste.

En visite dans le Gers, en novembre 2011 le même Nicolas Sarkozy devant une salle composée en majorité d’agriculteurs et en présence d’élus régionaux, parlant des écologistes, n’avait pas hésité à lâcher : « quand je dis les sectaires, vous voyez bien ce que je veux dire »

Loi du 5 juillet 2011, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Claude-Marie Vadrot, Les Ecologistes réalistes, Natura 2000, hospitalisation d'office, gouvernement Harper,  Vic Toews, Canada, Biélorussie, gazs de schistes, sables bitumineux, élection présidentielle, 1er tour, Si encore une fois comparaison n’est pas raison, il importe en tous cas de rester vigilants pour empêcher que ces pratiques qui visent à interdire revendications et manifestations ne s’étendent à notre pays et viennent porter atteinte aux fondements du droit républicain à la contestation surtout lorsqu’elle pacifique.

Ces dispositions si elles devaient s’étendre nous conduiraient inéluctablement aux pires des pratiques des systèmes que le 20ème siècle a bien connu. Les hôpitaux psychiatriques en réponse à la dissidence politique ne peuvent avoir droit de citer en France cette loi liberticide du 5 juillet 2011 devra être reconsidérée et le militant injustement interné doit être libéré.

Loi du 5 juillet 2011, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Claude-Marie Vadrot, Les Ecologistes réalistes, Natura 2000, hospitalisation d'office, gouvernement Harper,  Vic Toews, Canada, Biélorussie, gazs de schistes, sables bitumineux, élection présidentielle, 1er tour, D’un point de vue pratique d’ailleurs et par précaution tous les écologistes feraient bien de ne pas se disperser en apportant, même avec quelques états d’âme, massivement, dès le 1er tour de l’élection présidentielle, leurs suffrages à François Hollande.

07/02/2012

Au pays des souris !

Tommy Douglas, Canada, Province des Prairies, Saskatchewan, assurance maladie,Avec un peu d’imagination, vraiment un peu vous trouverez ce discours de Tommy Douglas (*) prononcé en 1944 au Canada d’une actualité particulièrement brulante.

C’est à mourir de rire mais tellement plein de réalisme !

Thomas-Clément Douglas est né le 20 octobre 1904 à Falkirk  en Ecosse. Il est décédé le 24 février 1986 au Canada.

Tommy Douglas, Canada, Province des Prairies, Saskatchewan, assurance maladie,L’homme connaissait bien son sujet il fut premier ministre de la Saskatchewan (**) de 1944 à 1961. Il a par ailleurs dirigé le premier gouvernement socialiste en Amérique du Nord et a été le premier chef fédéral du Nouveau Parti démocratique.

En outre, il fut un des ardents défenseurs de la mise en place d’un système d’assurance maladie dans sa province.

Et maintenant place au spectacle:

(*) http://fr.wikipedia.org/wiki/Tommy_Douglas

(**) http://wikini.ten.laval.tuxcafe.org/wakka.php?wiki=RegiondesPrairies/show&time=2010-03-18+00%3A38%3A46

18/09/2011

Palestine : avis de tempête à l’ONU

Etats-Unis, France,Israël, Canada, ONU, Mahmoud Abbas, Benjamin Netanyahu, Turquie, Empire Ottoman, Ramallah, Plan de partage, Etat de Palestine, Russie, Quartet pour le Proche-Orient, Autorité palestinienne,Vendredi 16 septembre, le Président de l’Autorité palestienne, Mahmoud Abbas, a fait savoir qu’il allait présenter, le 23 de ce mois, une demande d’adhésion d’un Etat de Palestine à l’ONU.

 

L’annonce a été prononcée devant la direction palestienne réunie à Ramallah en Cisjordanie. « Nous allons au Conseil de Sécurité ….. Après mon discours, je présenterai la demande d’adhésion au Secrétaire Général afin qu’il la transmette au Président du Conseil de Sécurité ».

 

Etats-Unis, France,Israël, Canada, ONU, Mahmoud Abbas, Benjamin Netanyahu, Turquie, Empire Ottoman, Ramallah, Plan de partage, Etat de Palestine, Russie, Quartet pour le Proche-Orient, Autorité palestinienne, Canada,Israël a rejeté la déclaration de Ramallah. Un communiqué émanant du Premier ministre de l’Etat hébreux, Benjamin Netanyahu indique « la Paix ne s’obtiendra pas par une démarche unilatérale à l’ONU».

 

Les Etats-Unis de leur côté ont indiqué leur hostilité au projet palestinien annonçant qu’il opposerait leur veto au Conseil de Sécurité. « Tout mouvement dans ce sens à New-York serait contre productif vis-à-vis de la vraie priorité, qui est une négociation entre les partie » a précisé le Département d’Etat.

 

Sourd aux demandes des envoyés américains, européens et ceux du Quartet pour le Proche-Orient – ONU, Russie, UE et Etats-Unis –  le Président de l’Autorité palestienne s’est montré  ferme sur ses intentions. Il a insisté sur son choix politique et affirmé : « C’est notre droit légitime de demander l’adhésion à part entière de l’Etat de Palestine à l’ONU » explicitant son objectif, « mettre fin à une injustice historique en accédant à l’indépendance comme tous les autres peuples de la Terre dans un Etat palestinien sur les lignes de 1967 ».

 

Quoi de plus logique pour les Palestiniens que de vouloir se mettre en position de négocier d’état à état?

 

Etats-Unis, France,Israël, Canada, ONU, Mahmoud Abbas, Benjamin Netanyahu, Turquie, Empire Ottoman, Ramallah, Plan de partage, Etat de Palestine, Russie, Quartet pour le Proche-Orient, Autorité palestinienne, Canada,En procédant comme il se propose d’agir, le successeur de Yasser Arafat peut, en effet, envisager sur le plan intérieur de mieux avancer le processus de réconciliation nationale engagé avec le Hamas, pour ensuite revenir à la table des négociations avec Israël afin dit-il « traiter sur des bases claires les questions de statut final : Jérusalem, les réfugiés, l’eau, la sécurité, les colonies et nos valeureux prisonniers».

 

Etats-Unis, France,Israël, Canada, ONU, Mahmoud Abbas, Benjamin Netanyahu, Turquie, Empire Ottoman, Ramallah, Plan de partage, Etat de Palestine, Russie, Quartet pour le Proche-Orient, Autorité palestinienne, Canada,Il faut observer que, d’une certaine manière, Mahmoud Abbas, en agissant comme il le fait, ouvre une voie d’un retour à des négociations directes avec Israël, totalement bloquées depuis un an, tout menant une opération de correction du déséquilibre incontestable du rapport de force qui existe entre l’Etat Hébreux et les Palestiniens.

 

La manœuvre est particulièrement intéressante d’autant que ce conflit n’a que trop duré et que la situation dans cette région du monde demande des solutions urgentes et durables.

 

Etats-Unis, France,Israël, Canada, ONU, Mahmoud Abbas, Benjamin Netanyahu, Turquie, Empire Ottoman, Ramallah, Plan de partage, Etat de Palestine, Russie, Quartet pour le Proche-Orient, Autorité palestinienne, Canada,Faut-il croire Mahmoud Abbas lorsqu’il affirme « Nous n’allons pas à l’ONU pour isoler ou délégitimer Israël mais l’occupation israélienne »? La question n’est plus là ! La question qui est posée aujourd’hui est : pouvons-nous prendre le risque d’un nouvel embrasement ?

 

Israël et les Etats-Unis ne pourront pas éternellement s’opposer à la création d’un Etat de Palestine.

 

Etats-Unis, France,Israël, Canada, ONU, Mahmoud Abbas, Benjamin Netanyahu, Turquie, Empire Ottoman, Ramallah, Plan de partage, Etat de Palestine, Russie, Quartet pour le Proche-Orient, Autorité palestinienne, Canada,Le retour, sur fond de renouveau d’un islam politique « ottoman », de la Turquie d'Erdogan, dans la géopolitique de la Région devrait inciter les puissances européennes, canadiennes et américaines à un peu de sagesse stratégique!

 

La reconfiguration du Moyen-Orient sur fond de chute de l’empire ottoman après la 1ère guerre mondiale et de promesses « foireuses » de la diplomatie anglaise et française de l’époque doivent encore alimenter bien des rancœurs qui ne demandent qu’à être réactivées.

 

Etats-Unis, France,Israël, Canada, ONU, Mahmoud Abbas, Benjamin Netanyahu, Turquie, Empire Ottoman, Ramallah, Plan de partage, Etat de Palestine, Russie, Quartet pour le Proche-Orient, Autorité palestinienne, Canada,Les grandes puissances doivent finir le boulot ! La création de l’Etat d’Israël prévoyait un plan de partage de la Palestine.

 

L’heure est arrivée, tout en veillant, scrupuleusement  à garantir la pérennité et la souveraineté de l’Etat d’Israël, de créer les conditions pour faire droit à la demande légitime des populations arabes palestiniennes de vivre dans un Etat souverain aux frontières sûres durables et reconnues.

 

Etats-Unis, France,Israël, Canada, ONU, Mahmoud Abbas, Benjamin Netanyahu, Turquie, Empire Ottoman, Ramallah, Plan de partage, Etat de Palestine, Russie, Quartet pour le Proche-Orient, Autorité palestinienne, Canada,La France dans ce dossier diplomatique majeur doit œuvrer dans cette direction et pousser ainsi au renforcement à l’ONU du poids diplomatique de l’Europe actuellement encore trop souvent sous influence américaine.

 

29/09/2009

G20 rien de nouveau à l'ouest!

651877_photo-1253905720868-10-0.jpgAu théâtre ambulant du G20 la pièce de s’achever, ce vendredi 20 septembre le rideau est tiré ! La tournée se poursuivra avec pour prochaine étape juin 2010 le Canada puis en novembre  la  Corée du Sud et en 2011 la France.

 

Au sortir de leur prestation de Pittsburg les acteurs dirigeants des 20 pays les plus développés de la planète, tous aux ordres d’un pouvoir financier incontrôlable, ont l’air et la mine de gens, assez contents d’eux-mêmes.  Certes le boulet leur a sifflé près des oreilles mais ne leur a pas encore fracassé la tête, tout va bien !

 

Pittsburg pour eux c’est nous sommes les meilleurs !

 

8ff52e2c-829a-11de-863b-7c647ed9dd37.jpgLa preuve ils déclarent et la presse reprend « Nos pays avaient alors – G20 de Londres –  décidé de faire tout ce qui était nécessaire pour assurer la reprise, remettre en état nos systèmes financiers et préserver les flux mondiaux de capitaux….. Cela a marché ». Il est passé si près, le boulet,  qu’ils  n’entendent plus rien, la confiance est revenue et cela suffit à leur bonheur ! Même s’ils conviennent que « le sentiment de retour à la normalité ne doit pas nous conduire à un excès de confiance ».

 

La normalité selon les 20, c’est, ils le disent « Alors même que l’action en faveur de la reprise se poursuit, nous nous engageons à adopter les politiques nécessaires pour jeter les fondements d’une croissance forte, durable et équilibrée au XXIème siècle »

 

Pittsburg pour eux c’est nous sommes les meilleurs ! « Aujourd’hui, nous avons passé en revue les progrès accomplis depuis le sommet de Londres en avril. Les engagements que nous avons pris au niveau national pour rétablir la croissance ont constitué le soutien budgétaire et monétaire le plus vaste et le mieux coordonnée de tous les temps »

 

On a tout de même un peu parlé de lutte contre la faim

 

Pour faire bonne mesure on a parlé à Pittsburg de pauvreté et de faim dans le monde «  Avant même l’apparition de la crise, trop nombreuses étaient les personnes souffrant encore de la faim et de la pauvreté, et plus nombreuses encore celles n’ayant pas d’accès à l’énergie et aux financements » Quel aveux …..! «  Reconnaissant que la crise a exacerbé cette situation, nous prenons l’engagement de coopérer afin d’améliorer l’accès des pauvres à l’alimentation, à l’énergie et aux financements ! Doit-on comprendre que jusqu’à maintenant la coopération n’existait pas ?

 

h_9_ill_1199060_21c8_dollar.jpgPour autant le dogme de la globalisation des économies est réaffirmé avec force « Nous demeurons résolus à poursuivre la libéralisation des échanges » et d’enfoncer le clou, « la reprise des échanges et des investissements mondiaux est indispensable pour rétablir la croissance mondiale. Nous devons impérativement faire front ensemble pour lutter contre le protectionnisme » !

 

En fait ce G20 c’est :

 

  • l’affirmation forte d’un modèle de développement, « un cadre qui définisse les politiques et la manière dont nous agirons ensemble pour parvenir à une croissance mondiale forte, durable et équilibrée »
  • plus d’ouverture des marchés, plus de croissance, plus de concurrence, plus de circulation des capitaux « pas d’obstacles aux investissements ou aux échanges de biens et de services ou d’en imposer de nouveaux » –  exit la Taxe Tobin ou la Taxe carbone aux frontières de l’Europe – 

·         des promesses pour faire social et écolo : coopération avec les pauvres, et engagement « de stimuler les investissements dans les énergies propres et renouvelables et l’efficacité énergétique et de fournir un appui technique et financier à ce type de projets dans les pays en développement »

·         silence radio sur les paradis fiscaux véritable scandale du système qui permet aux plus riches de s’exonérer d’une contribution à l’effort général en rapport avec leurs revenus. S’il est indiqué que les paradis fiscaux seront sanctionnable dès mars 2010,  rien n’est précisé s’agissant des critères et des sanctions qui seraient applicables.

·          Aucune obligation concrète en ce qui concerne les bonus des traders, autre scandale de notre beau modèle. Le G20 « approuve totalement » l’idée que le montant global de la rémunération variable d’une banque pourra « désormais être limité à un pourcentage des revenus nets totaux, lorsque celui-ci n'est pas compatible avec le maintien d'une base de capital solide ». Autant dire que les banques continueront, comme le passé, à faire ce qu’elles veulent comme elles veulent.

·         Pas de décision claire pour la nécessaire réforme du système financier mondial

 

Sans vouloir jouer les cassandres et dire que ce sommet est un sommet pour rien qui nous prépare à vivre la prochaine crise il est tout de même troublant de voir les similitudes entre les deux crises que nous venons de vivre en  moins de 10 ans.

 

2001, 2008 deux crises similaires

 

Dans les deux crises  on a commencé par une spéculation folle – la nouvelle économie avant hier, les subprimes hier – avec au bout un effondrement de la bulle – krach boursier avant-hier crise financière hier. Dans les deux cas une récession économique qui entraîne pertes de d’emploi et baisse du pouvoir d’achat.

 

Les deux crises sont l’occasion de faire apparaître des scandales d’une ampleur incroyable – Enron, Madoff –  par le montant des sommes engagées, des personnalités impliquées et des moyens utilisés pour tromper les investisseurs.

 

Mêmes cris, mêmes exclamations des dirigeants du monde occidental « plus jamais ça ! ».

 

Mêmes promesses aussi nous mettons en œuvre une réflexion collective en vue d’élaborer un mécanisme de contrôle et de régulation de  l’économie mondiale globalisée.

 

La différence entre la crise que nous vivons, dont il est faux de dire qu’elle terminée, et celle de 2001 est qu’aujourd’hui la crise a éclaté dans une économie mondiale fragilisée à peine remise des coups porté à la confiance et au système par la précédente.

 

Le monde occidental est délabré

 

549716_photo-1245136683173-1-0_150x113.jpgRien n’y fera et surtout pas les bobards des experts qui savent tout sur tout et qui se trompent et nous trompent sur commande, le monde occidental est dans un état de délabrement incroyable dont certain commencent à dire « qu’il nécessite un conflit armé pour en sortir ».

 

La dette des pays s’est démesurément enflée pour endiguer la crise de liquidité engendrée par la crise de l’éclatement de l’économie virtuelle, permise par la dérégulation aveugle née de la mondialisation voulue par le sois disant nouvel ordre mondial au service des intérêts anglo-saxon.

 

L’emploi est en chute libre et la fin de  l’année verra des faillites retentissantes venir gonfler le nombre déjà impressionnant des demandeurs d’emploi.

 

2009-09-27T085150Z_01_SIN904_RTRMDNP_3_IRAN-MISSILES-WARGAMES-432.jpgLes points de conflits armés impliquant l’occident en faillite, se multiplient sans que des solutions ne s’entrevoient,  Palestine, Liban, Irak, Afghanistan, Pakistan, Yémen. Ils constituent autant de menaces pour la paix mondiale et font peser sur les états une charge financière  qui trouverait à être mieux utilisée pour lutter contre la faim dans le monde, pour aider au développement des pays pauvres et pour investir dans un autre modèle de société mondiale.

 

La dernière bataille pour faire échec au candidat égyptien Farouk Hosni à la  direction de l'Organisation des Nations unies pour l'Éducation, la Science et la Culture (Unesco) est un affront fait au monde arabe et musulman  qui tôt ou tard nous reviendra à la figure comme un boomerang 

 

Le capitalisme anglo-saxon continue d’imposer son vieux modèle

 

Rien n’y fait G20 après G20, Le capitalisme anglo-saxon continue d’imposer son vieux modèle qui ne sert que les intérêts de ses riches au détriment de l’intérêt général de l’Humanité et de la Planète.  Même vert il ne faut pas imaginer qu’il n’échappera pas à ses démons que sont l’égoïsme, le cynisme et le bellicisme.

 

sarkozy-Merkel-Brown_pics_180.jpg

L’Europe, malgré les auto-satisfécits de ses dirigeants, n’est pas à la hauteur des enjeux et n’arrive pas à imposer une voie politique souveraine capable de faire contrepoids à la machine anglo-saxonne.  

 

Dans ces conditions, comment ne pas être pessimiste sur les possibilités d’un retour rapide à une économie réelle pourvoyeuse d’un équilibre durable pour les peuples, social, écologique et pacifique ?

 

Non, décidément Pittsburg et ses policiers, qui tabassent les contestataires venus protester contre ce monde que l’on veut imposer, ne nous fait pas rêver ! Il nous fait craindre le pire n’est pas encore advenu

02:18 Écrit par Bernard FRAU dans 10. International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : capitalisme, anglo-saxon, dette, emploi, faim, policiers, canada, corée du sud, france, rêver | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu