Avertir le modérateur

01/04/2012

Présidentielles 2012: la dernière trouvaille de Nicolas Sarkozy!

 

Nicolas Sarkozy, François Hollande, Le prix de l'essence, Ormuz, détroit d'Ormuz, Israël, Iran, Etats-Unis, France, réserves stratégiques, peak-oil, Chine, Inde, Brésil, UMP, Prix de l'essence,Dernière en date des salades du président-candidat pour tenter d’engranger le vote quelques limaces pseudo-citoyennes à défaut de conquérir positivement des électeurs sur des propositions crédibles.

Nicolas Sarkozy vient d’annoncer sa décision d’utiliser les réserves stratégiques de carburant pour faire baisser le prix de l'essence à la pompe.

Nicolas Sarkozy, François Hollande, Le prix de l'essence, Ormuz, détroit d'Ormuz, Israël, Iran, Etats-Unis, France, réserves stratégiques, peak-oil, Chine, Inde, Brésil, UMP, Prix de l'essence,Mercredi dernier à Elancourt le candidat-président, devant un parterre de militants UMP esbaudis, n’avait pas de mots assez méprisants pour tenter de ridiculiser la proposition de son concurrent le plus coriace – François Hollande est donné largement gagnant le 6 mai au soir – de bloquer le prix de l’essence.

«Imaginez, le candidat socialiste explique qu’il va bloquer les Nicolas Sarkozy, François Hollande, Le prix de l'essence, Ormuz, détroit d'Ormuz, Israël, Iran, Etats-Unis, France, réserves stratégiques, peak-oil, Chine, Inde, Brésil, UMP, Prix de l'essence,prix du pétrole. Ça je savais qu’il avait le sens de l’humour mais à ce point……C’est-à-dire qu’il va signer un petit arrêté en disant “j’interdis aux Saoudiens d’augmenter le prix du pétrole”. Je suis sûr que ça va impressionner et je les sens déjà trembler. (Applaudissements) De qui se moque-t-on ? »

Posons-nous un instant deux questions : qu'est ce que la « réserve stratégique » ? À quoi est-elle prévue de servir ? Et à la lumière des réponses à ces deux questions voyons la portée de cette Sarkozynade.

La réserve stratégique, c’est l’équivalent de 3 mois de la consommation nationale de pétrole stocké pour faire face à une éventuelle rupture dans l’approvisionnement, notamment en cas de conflit, d’une ressource que la France importe et dont elle est dépourvue.

Nicolas Sarkozy, François Hollande, Le prix de l'essence, Ormuz, détroit d'Ormuz, Israël, Iran, Etats-Unis, France, réserves stratégiques, peak-oil, Chine, Inde, Brésil, UMP, Prix de l'essence,Chacun a encore en mémoire les menaces de l’Iran de bloquer le détroit d’Ormuz en cas d’attaque de son territoire par Israël ou les Etats-Unis. Option, faut-il le rappeler, toujours sur la table dont se font échos les rédactions américaines, libanaises, russes, chinoises et israéliennes qui rapportent la volonté de Benjamin Nétanyaou d’en découdre avec Téhéran.

En d’autres termes Nicolas Sarkozy en annonçant son intention d’amputer les réserves stratégiques de la France, à un moment délicat, est entrain de nous indiquer qu’il est prêt à prendre le risque majeur de mettre en balance la souveraineté énergétique du pays pour grappiller de quelques voix au soir du 26 avril.

Le pire c’est quéconomiquement cette mesure sera d’une efficacité plus que relative.

Nicolas Sarkozy, François Hollande, Le prix de l'essence, Ormuz, détroit d'Ormuz, Israël, Iran, Etats-Unis, France, réserves stratégiques, peak-oil, Chine, Inde, Brésil, UMP, Prix de l'essence,Quelques centimes de baisse alors que le prix à la pompe en l’espace de quelques années a plus que doublé pour cause de dépassement du Peak-oil et qu’il n’est pas prêt de baisser durablement. En cause la pression de la demande des émergents Chine, Inde et Brésil sur une offre en diminution rapide.

On peut aussi noter l’incohérence d’une mesure qui vise à faire baisser artificiellement le prix d’une ressource, donc à en favoriser la consommation, alors même que l’offre de celle-ci tend à diminuer.

Nicolas Sarkozy, François Hollande, Le prix de l'essence, Ormuz, détroit d'Ormuz, Israël, Iran, Etats-Unis, France, réserves stratégiques, peak-oil, Chine, Inde, Brésil, UMP, Prix de l'essence,De plus, dans la situation de quasi faillite des finances de l’Etat, l’heure est-elle à faire des cadeaux électoraux – baisse de l’essence à la pompe non liée à la baisse du cours mondial – qui devront être compensés par une augmentation de la dette pour combler le déficit supplémentaire collatéral? Nous avons mal à notre triple A!

Décidément les mots manquent pour qualifier cette indéniable connerie électoraliste débile, peu sérieuse, irresponsable et odieusement démagogique.

Il faut arrêter de prendre les Français que pour des c…..

27/06/2011

Amazonie: la forêt en danger!

800px-Amazon_57_53278W_2_71207S.jpgLa chambre basse du Congrès au Brésil a autorisé un assouplissement du code forestier du Pays. En clair, en l’état, il sera désormais plus facile aux exploitants forestiers de saccager la forêt brésilienne. Du coup de grandes parties de l’Amazonie – poumon vert de la planète de 7 millions de kilomètres carré – risquent d’être soumises à une action massive de déforestation.

De quels enjeux est-il question?

220px-Agalychnis_callidryas.jpgL’espace tropical amazonien est déterminant pour l’équilibre environnemental de la planète. Il remplit des fonctions capitales en matière d’'approvisionnement en eau douce – 12% des réserves d'eau douce mondiales – , de biodiversité – plus de 40000 espèces végétales, 2,5 millions d'espèces d'insectes et 427 espèces de mammifères – y sont abritées ou de fonctions de régulatrice concernant le climat.

Au Brésil la forêt est soumise à de fortes pressions générées d’une part par l’exportation du bois, dont 50% des coupes seraient illégales et d’autre part par la prédation foncière des exploitations agro-industrielles de bovin et de soja. Ainsi sous la pression cumulée et mal contrôlées de ces deux phénomènes la forêt amazonienne du Brésil a perdu 17% de sa surface.

1382_1359_Deforestation-Amazon-1024x667_1_460x230.pngEn 1995, pour préserver cet espace remarquable et lutter contre la déforestation, le gouvernement brésilien, a doté le pays d’un code forestier qui pose des règles précises d’encadrement de l’exploitation de la forêt. Les possibilités de coupe sont limitées selon la qualité écologique des surfaces exploitées, et le reboisement des surfaces déboisées est exigé. De plus, les espaces présentant une pente de 20 à 40 degrés ont été placés en «forêt de protection» pour permettre la création de zones de préservation automatiques et permanentes.

C’est tout cet édifice déjà difficilement respecté, mais qui constitue un cadre légal et juridique important que les députés brésiliens entendent passer à la tronçonneuse.

Près de 80% des Brésiliens soutiennent la possibilité constitutionnelle d’un veto que pourrait opposer la Présidente Dilma Rousseff à cette décision.

La situation est particulièrement tendue. Ces dernières semaines, à la colère et aux mouvements de protestation populaire, les très puissants lobbys forestiers ont répondu par des pressions très fortes sur la dirigeante brésilienne et des assassinats ciblés en direction de défenseurs de l’environnement connus ont été perpétrés par des hommes de main armés à la solde de forestiers en situation illégale suspectés d’en être les commanditaires.

A l’heure où la loi est en débat au Sénat du Brésil, une bataille impitoyable est engagée par les exploitants forestiers et leurs organisations agro-industrielles pour imposer la loi du silence et de la résignation au Pays en général à sa Présidente et aux écologistes en particulier.

220px-Pantanal2 amazonie.jpgLa protection de l'Amazonie ne concerne pas que les Brésiliens elle constitue une question d’importance mondiale tant pour les aspects qui touchent à la protection de la biodiversité que ceux qui ont traits au réchauffement climatique de la planète.

D’ailleurs un protocole de coopération pour le développement durable des milieux naturels de l’espace amazonien a été signé en 2008 entre la France et le Brésil.

De plus des produits agricoles et forestiers en provenance du Brésil se retrouvent sur les marchés européens et français.

250px-Chapada.jpgIl est donc légitime à notre niveau d’agir pour persuader la Présidente Dilma Rousseff de ne pas céder à la pression en lui faisant parvenir notre appel solennel pour la sauvegarde du patrimoine international que constitue l’Amazonie et pour que l’état protège la vie des militants écologistes engagés dans cette cause.

En signant la pétition à la Présidente du Brésil Dilma Rousseff vous manifesterez votre solidarité pour une cause juste qui vous concerne et qui concerne l’Humanité toute entière.

Pour signer: http://www.avaaz.org/fr/save_the_amazon_fr/

01:09 Écrit par Bernard FRAU dans 10. International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : amazonie, brésil, dilma rousseff, déforestation | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

10/06/2011

Cesare Battisti est libre, il ne purgera pas sa peine

0a877b06-169a-11e0-a88d-7a16dffe34ee.jpgMembre dans les années 1970 d'un groupe terroriste d'extrême-gauche, les Prolétaires Armés pour le Communisme (PAC), l’activiste/terroriste d’extrême-gauche italien Cesare Battisti – né le 18 décembre 1954 à Sermoneta, près de Rome (Italie) condamné, par contumace, en 1993, par la justice de son pays, à la réclusion à perpétuité pour quatre meurtres et complicité de meurtres commis durant «les années de plomb» fin 1970 – vient de sortir de prison à Brasilia où il avait été incarcéré après son arrestation à Rio en 2007 en attente de son extradition vers l’Italie.


Cette mise en liberté intervient après une décision de la Cour suprême du Brésil qui a rejeté une demande d’extradition formulée par le gouvernement italien contre Battisti.

20101231PHOWWW00304.jpgLes juges de la Cours suprême ont considéré que Rome ne pouvait pas contester la décision de l’ancien Président Lula da Silva de ne pas faire droit à la demande d’extradition de Cesare Battisti. Le 31 décembre 2010, dernier jour de son mandat, alors qu’un traité d'extradition lie le Brésil et l’Italie, Lula avait fait connaître son refus.


La récente décision déclenche la colère des autorités italiennes qui au nom des victimes de la terreur rouge des années 70 vont porter l’affaire devant la Cour internationale de Justice de La Haye.

La ministre italienne de la Jeunesse, Giorgia MELONI a indiqué de son côté: «Le gouvernement continuera à faire tout ce qui est en son pouvoir, y compris au sein de l’UE, pour faire en sorte qu’un vulgaire assassin, qui avait masqué jusqu’à présent ses délits derrière la lutte politique, puisse être finalement emprisonné dans son pays».

Ce verdict «offense le droit à la justice des victimes et apparaît en contradiction avec les obligations découlant des accords internationaux qui lient les deux pays», a estimé de son côté Franco Frattini le ministre italien des affaires étrangères.


Cesare Battisti qui a dit renoncer à la lutte armée, a toujours nié être l’auteur des crimes dont il est accusé et pour lesquels il a été condamné. Il a dénoncé clairement quatre de ses anciens complices des PAC comme responsables des assassinats que la justice italienne lui a imputé.


Dans les années 1990, sous la protection du président François Mitterrand, il avait avec plusieurs autres militants d'extrême gauche italiens cherché à reconstruire sa vie en France.

Maintenant que la Cour suprême du Brésil a décrété sa libération immédiate il a fait savoir, au travers une déclaration à la presse de son avocat, qu'il sollicitait un visa de résident permanent au Brésil.


Vu du côté des familles des victimes, dont la douleur est encore vive, cette affaire au terme de laquelle un assassin ne purgera pas la peine à laquelle il a été condamné n’est pas acceptée. Qui pourrait honnêtement leur en vouloir?

13:02 Écrit par Bernard FRAU dans 10. International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cesare battisti, lula da silva, brésil, italie, années de plomb | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu