Avertir le modérateur

26/10/2013

France : le Pays est sur une pente dangereuse

Eric Woerth, Bernard Tapie, Régionales 2015, municipales 2014, européennes 2014, Front National, PRG, Social-Démocratie, Ecologie punitive, EELV, UDI, Républicain sociaux, Gauchistes, Jean-Luc Melenchon, Nicolas Sarkozy,Alors que les épargnants viennent d’être informés qu’ils devront acquitter une taxe rétroactive de 15% sur les revenus de leur épargne longue pour rééquilibrer les comptes de la Sécurité sociale, l’on vient d’apprendre – source « Libération » –  qu’à la suite d’une intervention d’Eric Woerth – l’ex-ministre du budget du gouvernement Fillon sous Nicolas Sarkozy – Bernard Tapie aurait été bénéficiaire d’un rab
ais d’un montant évalué à plusieurs dizaines de millions d’euros sur l’arbitrage Adidas.

On parle d’une somme comprise entre 54 à 83 millions d’euros, qui aurait été décidée au mois d’avril 2009 par Eric Woerth, ce contre l’avis des services de l’administration fiscale.

Ils sont nombreux les petits épargnants à penser qu’une telle somme aurait été la bienvenue pour boucher le trou de la sécu, et qu’il y avait mieux à faire que de s’en prendre à l’épargne.

L’on aurait pu par exemple regarder ce qui se passe du côté de l’industrie pharmaceutique, de l’efficacité des médicaments mis  sur le marché et des conflits d’intérêt. Mais c’est ainsi ……

Eric Woerth, Bernard Tapie, Régionales 2015, municipales 2014, européennes 2014, Front National, PRG, Social-Démocratie, Ecologie punitive, EELV, UDI, Républicain sociaux, Gauchistes, Jean-Luc Melenchon, Nicolas Sarkozy,Comme toujours et avec la gouaille qu’on lui connaît bien, l’homme d’affaires, qui est mis en cause dans un grand nombre de dossiers fiscaux de ces dernières années, s’est immédiatement porté devant les médias pour réfuter les informations du quotidien « Libération ».

«Tout est absolument faux», a déclaré, en moulinant des bras, Tapie à l’AFP, assurant au contraire que le fisc  lui a réclamé de payer «7 millions de trop».

Pour son avocat fiscaliste, Patrick Philip qui dénonce «une accusation grotesque», l’affaire «paraît comme étant un cadeau, mais tout ça est complètement ridicule et ne tient pas. En plus, ça a été imposé par l'administration, ce n'est pas un régime qu'on a demandé, c'est un régime qu'on nous a imposé ».

Le quotidien affirme lui qu’au moins une des réunions, où les choses se sont discutées, a été organisée à l’initiative de Stéphane Richard – ex-directeur de cabinet de Christine Lagarde à Bercy, lui-même  mis en examen, tout comme  Bernard Tapie, pour «escroquerie en bande organisée» dans l’enquête pénale en cours concernant le fameux arbitrage rendu de 400 millions d’euros.

Eric Woerth a de son côté choisit de ne pas répondre aux journalistes qui le questionnaient sur cette affaire se contentant d’un laconique : «Un sujet après l'autre, non? ».

Il est vrai que déjà bien occupé devant la Cour de Justice de la République, pour un deuxième jour d'audition, où il devait répondre des «coupes» effectuées par ses soins pour  parvenir au montant anormalement bas de la transaction concernant la cession de l'hippodrome de Compiègne, Eric Woerth avait d’autres chats à fouetter.

Tout cela laisse planer une bien mauvaise odeur sur les pratiques de nos ministres et députés. Et chaque jour qui passe élargi encore plus le fossé qui sépare les élites « républicaines » des citoyens qu’elles sont censées représentés.

Soyons clairs les deux affaires – la bouillabaisse Adidas et le Eric Woerth, Bernard Tapie, Régionales 2015, municipales 2014, européennes 2014, Front National, PRG, Social-Démocratie, Ecologie punitive, EELV, UDI, Républicain sociaux, Gauchistes, Jean-Luc Melenchon, Nicolas Sarkozy,mauvais coup de l’état sur l’épargne longue – ne sont pas sur le fond de même nature et l’on aurait tort de jeter dans une même poubelle les dirigeants qui ont dirigé ou dirigent la République comme le fait l’extrême-droite anti-européenne, popularde, communautariste et franchouillarde.

Il n’en reste pas moins que la brèche s’élargi dans le pacte de confiance entre les gouvernements et les citoyens. Il faut craindre même qu’il ne soit désormais rompu ou en tout cas très proche de l’être

Il apparaît de plus en plus nécessaire de faire émerger une force nouvelle venant de tous les territoires politiques républicains de la Nation pour procéder à un renouvellement de fond des élites républicaines aujourd’hui très discréditées.

Le désaveu se concrétisera aux prochaines élections municipales et européennes à la suite desquelles l’extrême-droite lepéniste sortira en grand vainqueur.

Les conséquences en sont déjà prévisibles. Droite et gauche se renverront la balle, les opportunistes de l’UMP et certains de l’UDI rejoindront le FN, et EELV sera réduit à singer le PRG quémandant ici ou là des postes rémunérateurs en échange de leur docilité jamais acquise définitivement.

De ces élections  un paysage politique nouveau devrait donc se dessiner :

Eric Woerth, Bernard Tapie, Régionales 2015, municipales 2014, européennes 2014, Front National, PRG, Social-Démocratie, Ecologie punitive, EELV, UDI, Républicain sociaux, Gauchistes, Jean-Luc Melenchon, Nicolas Sarkozy,1) une radicalisation à l’extrême droite lepenniste renforcée par l’apport des « durs » de l’UMP et de l’UDI qui auront pactisé lors des deuxièmes tours des municipales.

Eric Woerth, Bernard Tapie, Régionales 2015, municipales 2014, européennes 2014, Front National, PRG, Social-Démocratie, Ecologie punitive, EELV, UDI, Républicain sociaux, Gauchistes, Jean-Luc Melenchon, Nicolas Sarkozy,2) une radicalisation opposée de la frange gauchiste emmenée par Jean-Luc Mélenchon, le Front de Gauche, une majorité des enragés de l’écologie punitive verte et des socialistes irresponsables d’opposition.

3) Une social-démocratie humaniste,  un centre droit démocrate, ce qui reste des républicains  gaullistes sociaux authentiques et la mouvance regroupée des écologistes réalistes d’avenir.

Les leaders de ce dernier groupe, encore majoritaire dans le pays, auront-il la sagesse de constituer une grande coalition à l’Allemande pour aborder les prochaines élections régionales en position de force et sortir la France du marasme politicien dans laquelle elle s’enfonce jour après jour ?

La question est posée.

La réponse n’est pas évidente, tant l’empreinte de la 5ème   république marque les esprits et les réflexes des dirigeants des forces politiques actuelles tant ils ont le nez dans le guidon et les œillères solidement attachées.

La perspective des Présidentielles 2017 et  des élections législatives et sénatoriales qui suivront devrait les amener à très vite prendre conscience de leur grande responsabilité. Il faut toujours et encore voir la bouteille à moitié pleine.

Pourquoi ? Parce que la prise par le Front National aux élections Régionales de 2015 d’une ou deux régions constituerait à l’évidence pour l’extrême-droite une dynamique irrésistible pour 2017 et lui permettrait de regarder avec grande confiance l’avenir.

Une catastrophe politique, économique, écologique et sociale pour, la République de cet ordre n’est pas à écarter en l’état actuel du climat entretenu tant à droite qu’à gauche pour le plus grand bonheur du Front National et de ses soutiens entrevus mais non encore déclarés.

La France, son image, sa diplomatie et ses citoyens ne se relèveraient pas avant plusieurs décennies  quant la construction de Europe politique n’en parlons pas.

 

Eric Woerth, Bernard Tapie, Régionales 2015, municipales 2014, européennes 2014, Front National, PRG, Social-Démocratie, Ecologie punitive, EELV, UDI, Républicain sociaux, Gauchistes, Jean-Luc Melenchon, Nicolas Sarkozy,La France est sur une pente dangereuse, l’heure est au ressaisissement rien n’est jamais définitivement écrit, il n’y a pas de fatalité du désastre annoncé à condition que les citoyens se lèvent et fassent entendre la voix du bien commun qui aujourd’hui appelle au secours.

28/06/2013

L’ancien ministre de la ville au tapis !

Bernard TAPIE, Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, Eric Woerth, CDR, Christine Lagarde, FMI, Pierre Estoup, Stéphane Richard, Adidas, Crédit Lyonnais, Consortium de Réalisation, FMI, mise en examen de Bernard Tapie,

Après 96 heures de garde à vue Bernard Tapie a été présenté ce vendredi devant les 3 juges d’instruction chargés de l’enquête judiciaire   à propos de l’arbitrage dont il a été bénéficiaire au terme duquel une somme de 403 millions d'euros lui a été accordée en juillet 2008 pour solde de tout compte de son litige avec le Crédit lyonnais sur la vente d'Adidas.

A l’issue de cette présentation il a été mis en examen pour « escroquerie en bande organisée » et placé sous contrôle judiciaire.

Vidéo Thomas Clay 3 questions sur le recours en révision

http://www.dailymotion.com/cdn/H264-512x384/video/x11ccwm.mp4?auth=1372613025-7fc6d6b75fe1f8b30495f6d65ea96f95&helper=0

 

Les juges ont considéré que les soupçons de trucage concernant l'arbitrage arrêté au profit de l'homme d'affaires étaient suffisants pour décider de la mise en examen.

Ils cherchent en particulier à faire la lumière sur la manière dont Bernard Tapie à user pour plaider son dossier auprès de Nicolas Bernard TAPIE, Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, Eric Woerth, CDR, Christine Lagarde, FMI, Pierre Estoup, Stéphane Richard, Adidas, Crédit Lyonnais, Consortium de Réalisation, FMI, mise en examen de Bernard Tapie,Sarkozy Président de la République à l’époque des faits  et de Christine Lagarde aujourd'hui à la tête du FMI –  Fonds Monétaire International – et  Ministre de l'économie en charge du dossier au moment de l’arbitrage. Les juges mènent aussi leurs investigations pour connaître des liens que Bernard Tapie entretenait avec les arbitres, notamment Pierre Estoup.

Bernard Tapie rejoint donc trois autres personnes qui, sur cette affaire Adidas/Tapie/Crédit Lyonnais, ont également été mises en examen pour escroquerie en bande organisée : l'ancien juge-arbitre Pierre Estoup, Stéphane Richard, le PDG d’Orange et Jean-François Rocchi, l'ancien président du Consortium de réalisation (CDR) qui l’instance chargée de gérer le passif du Crédit lyonnais.

Il n’est pas exclu que l’affaire ne fasse pas l’objet de nouveaux développements.

Selon Médiapart la police judiciaire serait en possession d'un courrier d’Eric Woerth aux avocats de Bernard Tapie à propos  du montant des impôts que celui-ci a dû acquitter après l'arbitrage.

Le mode de calcul l’impôt utilisé pour évaluer les sommes à acquitter – approximativement 12 millions d’euros –  aurait été extrêmement favorable au contribuable Tapie. Toujours selon Médiapart qui cite une source anonyme d’autres modes de calcul aurait pu se traduire par un impôt à régler d’une somme dix fois plus élevée.

Bernard TAPIE, Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, Eric Woerth, CDR, Christine Lagarde, FMI, Pierre Estoup, Stéphane Richard, Adidas, Crédit Lyonnais, Consortium de Réalisation, FMI, mise en examen de Bernard Tapie,On s’attend par ailleurs à ce que Claude Guéant – secrétaire général de l'Elysée à l’époque des faits – qui aurait été le pivot central de cette affaire dans la décision de recourir à la formule de l’arbitrage soit prochainement convoqué devant les juges.

Enfin un recours contre la sentence arbitrale qui a attribué 403 millions d'euro à Bernard Tapie et aux liquidateurs de ses sociétés a été déposé ce vendredi  devant la cour d'appel de Paris par le Consortium de réalisation – CDR –  qui dès le 4 juin s'était constitué partie civile pour disposer de l’accès au dossier d'instruction et connaître les conditions dans lesquelles le 7 juillet 2008, l'arbitrage avait été rendu.

Ce recours s’appuie sur l'article 1491 du code de procédure civile – avant révision en 2011 –  qui dispose que « le recours en révision n'est ouvert que pour l'une des causes suivantes : s'il se révèle, après le jugement, que la décision a été surprise par la fraude de la partie au profit de laquelle elle a été rendue ; s'il a été jugé sur des pièces reconnues ou judiciairement déclarées fausses depuis le jugement ; s'il a été jugé sur des attestations, témoignages ou serments judiciairement déclarés faux depuis le jugement ».

Dans son communiqué le CDR indique  « les investigations menées par la brigade financière sous le contrôle de trois juges d'instruction et du parquet ont révélé au CDR l'existence d'indices graves et concordants permettant de considérer que l'arbitrage a été entaché de fraude »

Dans l’hypothèse où il était renvoyé en correctionnelle à l'issue de l'instruction, et condamné pour le chef « d'escroquerie en bande organisée », Bernard Tapie, qui disait il y a quelques jours encore « qu’il n’avait rien à foutre de sa convocation »,  pourrait se voir infliger  une des peines les plus dures encourues pour un délit : au maximum dix ans de prison et une amende d'un million d'euros, sans compter le remboursement des 403 millions d’euros en litige.

 

24/06/2013

Ça suffit, y’en a marre !

Les affaires succèdent aux affaires, les mises en examen aux Bernard Tapie, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Eric Woerth, Edouard Baladur, Claude Guéant, Laurent Fabius, Jean-Luois Borloo, Christine Lagarde, Christine Taubira, François Léotard, Stéphane Richard,François Pérol, François Bayrou, EADS-Clearstream, Karachi, Crédit Lyonais, Campagne 2007, Harlem Désir, Jean-Noël Guérini, Gérad Dalongeville, Sylvie Andrieux, Jean-Pierre Kucheida, Jérôme Cahuzac, Front National, Villeneuve sur Lot, Tapie candidat à laMairie de Marseille, FNSEA, Le Qatar, l'Arabie Séoudite, Syrie, Bachar Al-Assad, Talibans, Poutine, mises en examen et, pendant que la presse en fait ses choux gras et que nos députés s’étripent et s’égosillent comme des pantins à l’Assemblée Nationale, le chômage continue de progresser, le pouvoir d’achat de reculer et les impôts d’augmenter.

La liste des règlements de compte entre truands en Corse, à Marseille en Région parisienne et lyonnaise s’allonge, l’on change les préfets mais le sang continue de couler et les bandits de prospérer.

Bernard Tapie, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Eric Woerth, Edouard Baladur, Claude Guéant, Laurent Fabius, Jean-Luois Borloo, Christine Lagarde, Christine Taubira, François Léotard, Stéphane Richard,François Pérol, François Bayrou, EADS-Clearstream, Karachi, Crédit Lyonais, Campagne 2007, Harlem Désir, Jean-Noël Guérini, Gérad Dalongeville, Sylvie Andrieux, Jean-Pierre Kucheida, Jérôme Cahuzac, Front National, Villeneuve sur Lot, Tapie candidat à laMairie de Marseille, FNSEA, Le Qatar, l'Arabie Séoudite, Syrie, Bachar Al-Assad, Talibans, Poutine, Les Plans de licenciement succèdent aux plans de licenciement qualifiés à chaque fois de Plan de sauvegarde de l’emploi.

La France vient d’être condamnée par les instances européennes pour non-respect des directives « nitrate ». Qui fait la loi en France, l’Etat ou la FNSEA ?

Le Qatar, qui soutient ou a soutenu nos adversaires au Mali, qui Bernard Tapie, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Eric Woerth, Edouard Baladur, Claude Guéant, Laurent Fabius, Jean-Luois Borloo, Christine Lagarde, Christine Taubira, François Léotard, Stéphane Richard,François Pérol, François Bayrou, EADS-Clearstream, Karachi, Crédit Lyonais, Campagne 2007, Harlem Désir, Jean-Noël Guérini, Gérad Dalongeville, Sylvie Andrieux, Jean-Pierre Kucheida, Jérôme Cahuzac, Front National, Villeneuve sur Lot, Tapie candidat à laMairie de Marseille, FNSEA, Le Qatar, l'Arabie Séoudite, Syrie, Bachar Al-Assad, Talibans, Poutine, aujourd’hui fait table ouverte aux Talibans à Doha, investit à qui mieux mieux sur le territoire national en vertu d’accords passés du temps de Nicolas Sarkozy et François Hollande poursuit sur la même voie.

Il est vrai qu’en Syrie nous sommes du côté des rebelles soutenus par l’Arabie Saoudite et le Qatar qui se disputent le leadership dans la Région. On va se marrer lorsqu’il il faudra choisir entre les deux quand Bachar Al-Assad sera tombé…..s’il Bernard Tapie, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Eric Woerth, Edouard Baladur, Claude Guéant, Laurent Fabius, Jean-Luois Borloo, Christine Lagarde, Christine Taubira, François Léotard, Stéphane Richard,François Pérol, François Bayrou, EADS-Clearstream, Karachi, Crédit Lyonais, Campagne 2007, Harlem Désir, Jean-Noël Guérini, Gérad Dalongeville, Sylvie Andrieux, Jean-Pierre Kucheida, Jérôme Cahuzac, Front National, Villeneuve sur Lot, Tapie candidat à laMairie de Marseille, FNSEA, Le Qatar, l'Arabie Séoudite, Syrie, Bachar Al-Assad, Talibans, Poutine, tombe parce que la Russie et l’Iran n’ont pas l’air pour le moment de vouloir  le lâcher.

Pas grave on y enverra Fabius toute bouche en cul de poule et force moulinets s’aplatir devant le vainqueur désigné par les grands frères américains une fois que ces derniers se seront mis d’accord avec Poutine sur les modalités du partage.

On promet au bon Peuple un nouveau tour de vis sur les retraites pendant que Sénateurs et Députés s’arrangent pour ne pas toucher aux très avantageux régimes spéciaux qu’ils se sont octroyés aux frais de la République.

Pour revenir aux affaires, dont on arrive plus à savoir qui de la gauche ou de la droite est la plus corrompue,  elles empoisonnent la vie démocratique et casse le pacte de confiance républicain entre la classe politique représentative et les citoyens qu’elle est censée représenter.

La liste est longue des turpitudes de trop nombreux de nos dirigeants mais il faut la rappeler car dans cette société médiatique une affaire pousse l’autre et l’on finit par ne plus se rappeler de celles qui sont passées même si le climat lentement se détériore comme le ferait les coups de vagues successifs au pied de la falaise qui finit par s’écrouler.

A gauche après l’incroyable saga « patte en l’air de New-York à Lille » de Dominique Strauss Khan, la condamnation pour emploi fictif d’Harlem Désir, l’indémerdable dossier Jean-Noël Guérini dans des dossiers de marché publics passés dans des conditions Bernard Tapie, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Eric Woerth, Edouard Baladur, Claude Guéant, Laurent Fabius, Jean-Luois Borloo, Christine Lagarde, Christine Taubira, François Léotard, Stéphane Richard,François Pérol, François Bayrou, EADS-Clearstream, Karachi, Crédit Lyonais, Campagne 2007, Harlem Désir, Jean-Noël Guérini, Gérad Dalongeville, Sylvie Andrieux, Jean-Pierre Kucheida, Jérôme Cahuzac, Front National, Villeneuve sur Lot, Tapie candidat à laMairie de Marseille, FNSEA, Le Qatar, l'Arabie Séoudite, Syrie, Bachar Al-Assad, Talibans, Poutine, douteuses, mais aussi ceux de Gérard Dalongeville en procès pour détournement de fond publics, Sylvie Andrieux condamnée  à la prison ferme pour détournement de fonds publics Jean-Pierre Kucheida, en attente de jugement pour abus de biens sociaux et enfin la bombe Jérôme Cahuzac, l’arbre qui cache la forêt des connivences et affaires crapoteuses entre la gauche et la droite dans l’industrie pharmaceutique.

La droite, avec les scandales des affaires Sarkozy – EADS-Clearstream, Karachi, Bettencourt, Arbitrage Crédit Lyonnais, les accusations répétées de responsables libyens sur le financement de la campagne de 2007 – où sont mis en cause Bernard Tapie, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Eric Woerth, Edouard Baladur, Claude Guéant, Laurent Fabius, Jean-Luois Borloo, Christine Lagarde, Christine Taubira, François Léotard, Stéphane Richard,François Pérol, François Bayrou, EADS-Clearstream, Karachi, Crédit Lyonais, Campagne 2007, Harlem Désir, Jean-Noël Guérini, Gérad Dalongeville, Sylvie Andrieux, Jean-Pierre Kucheida, Jérôme Cahuzac, Front National, Villeneuve sur Lot, Tapie candidat à laMairie de Marseille, FNSEA, Le Qatar, l'Arabie Séoudite, Syrie, Bachar Al-Assad, Talibans, Poutine, plusieurs de ses leaders et plusieurs des plus hauts responsables de l’état de la période 2007-2012 – Edouard Balladur, François Léotard, Claude Guéant, Eric Woerth, Christine Lagarde, Stéphane Richard, François Pérol, l’on s’interroge même dans les milieux autorisés sur l’implication de Jean-Louis Borloo dans l’affaire Tapie … – n’est pas en reste.

Selon le Point.fr, mais d’autres médias s’en font l’écho, Bernard Tapie a été placé ce matin lundi, en garde à vue à la brigade financière de Paris dans le cadre de l'enquête à propos de l'arbitrage prononcé en sa faveur dans le litige qui l’opposait au Crédit lyonnais sur la vente d'Adidas.

La décision prise à Bercy avait, en 2008, rapporté à Bernard Tapie la modique somme de plus de 400 millions d’Euros. Une paille !

L’affaire est sérieuse, certains n’hésitent pas, François Bayrou pour ne pas le nommer, à considérer cette affaire comme « une affaire d’état » !

Trois personnes ont déjà été mises en examen dans cette affaire pour « escroquerie en bande organisée », et Christine Lagarde Bernard Tapie, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Eric Woerth, Edouard Baladur, Claude Guéant, Laurent Fabius, Jean-Luois Borloo, Christine Lagarde, Christine Taubira, François Léotard, Stéphane Richard,François Pérol, François Bayrou, EADS-Clearstream, Karachi, Crédit Lyonais, Campagne 2007, Harlem Désir, Jean-Noël Guérini, Gérad Dalongeville, Sylvie Andrieux, Jean-Pierre Kucheida, Jérôme Cahuzac, Front National, Villeneuve sur Lot, Tapie candidat à laMairie de Marseille, FNSEA, Le Qatar, l'Arabie Séoudite, Syrie, Bachar Al-Assad, Talibans, Poutine, quant à elle a été placée sous statut de témoin assisté.

La garde à vue peut durer quatre jours au terme de laquelle  l’homme  d’affaire, ex-ministre de la Ville de François Mitterrand,  risque d’être présenté devant les juges pour une éventuelle mise en examen.

Bernard Tapie, dont on dit qu’il serait candidat à la Mairie de Marseille, ne s’inquiète pas pour autant. Mieux il fanfaronne dans les médias en expliquant sur Europe1 «Qu’est-ce que vous croyez ? Des rendez-vous comme celui-là, j’en ai eu sept avec Eva Joly. Résultat : six non-lieu et une relaxe », avant d’en terminer  méprisant «même système, même procédure, j’en ai rien à foutre…».

Entre deux il n’omet pas  au passage  d’indiquer «Je suis copain Bernard Tapie, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Eric Woerth, Edouard Baladur, Claude Guéant, Laurent Fabius, Jean-Luois Borloo, Christine Lagarde, Christine Taubira, François Léotard, Stéphane Richard,François Pérol, François Bayrou, EADS-Clearstream, Karachi, Crédit Lyonais, Campagne 2007, Harlem Désir, Jean-Noël Guérini, Gérad Dalongeville, Sylvie Andrieux, Jean-Pierre Kucheida, Jérôme Cahuzac, Front National, Villeneuve sur Lot, Tapie candidat à laMairie de Marseille, FNSEA, Le Qatar, l'Arabie Séoudite, Syrie, Bachar Al-Assad, Talibans, Poutine, avec Christine Taubira»  pour  conclure « De toute façon j’espère qu’il va y avoir un recours. Vous allez voir ce que je vais leur mettre ».

Tout cela est d’un incroyable mépris pour les institutions, les citoyens et la démocratie.

Trop c’est trop, ça suffit. Et que l’on ne vienne pas nous dire que la protestation est populiste et qu’elle fait le jeu du Front National.

Non ce qui fait le jeu du FN c’est cette langue de bois qui veut faire prendre aux citoyens des vessies pour des lanternes.

Lorsqu’il pleut, il ne suffit pas de dire aux citoyens qu’il fait soleil pour que ces derniers ne se rendent pas compte qu’ils sont mouillés pendant que les menteurs barbotent dans la boue.

Au lendemain de la sévère défaite politique de Villeneuve sur Lot, Bernard Tapie, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Eric Woerth, Edouard Baladur, Claude Guéant, Laurent Fabius, Jean-Luois Borloo, Christine Lagarde, Christine Taubira, François Léotard, Stéphane Richard,François Pérol, François Bayrou, EADS-Clearstream, Karachi, Crédit Lyonais, Campagne 2007, Harlem Désir, Jean-Noël Guérini, Gérad Dalongeville, Sylvie Andrieux, Jean-Pierre Kucheida, Jérôme Cahuzac, Front National, Villeneuve sur Lot, Tapie candidat à laMairie de Marseille, FNSEA, Le Qatar, l'Arabie Séoudite, Syrie, Bachar Al-Assad, Talibans, Poutine, subie tant par le PS que par l’UMP, qui a vu un gamin de 23 ans candidat d’un parti d’extrême droite faire jeu quasi égal avec un «cumulard» qui avait le soutien officiel des deux partis de gouvernement, il est plus que jamais nécessaire que le Chef de l’Etat fasse preuve d’autorité et qu’il envoie un signal fort au Pays.

La politique d’austérité «libérale» doit être infléchie, le moment de nommer un nouveau gouvernement est arrivé.

Un nouveau gouvernement resserré, soudé, cohérent, débarrassé des «vieux bourrins politiciens», ouvert à des personnalités de la société civile à la compétence reconnue. Un  nouveau gouvernement qui enfin doit être constitué d’hommes et de Bernard Tapie, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Eric Woerth, Edouard Baladur, Claude Guéant, Laurent Fabius, Jean-Luois Borloo, Christine Lagarde, Christine Taubira, François Léotard, Stéphane Richard,François Pérol, François Bayrou, EADS-Clearstream, Karachi, Crédit Lyonais, Campagne 2007, Harlem Désir, Jean-Noël Guérini, Gérad Dalongeville, Sylvie Andrieux, Jean-Pierre Kucheida, Jérôme Cahuzac, Front National, Villeneuve sur Lot, Tapie candidat à laMairie de Marseille, FNSEA, Le Qatar, l'Arabie Séoudite, Syrie, Bachar Al-Assad, Talibans, Poutine, femmes irréprochables, d’une honnêteté scrupuleuse.

La pression monte fort dans la cocotte-minute France.

François Hollande ferait bien d’entendre que ça siffle fort et que faute d’y prendre garde il pourrait bien sauter avec le couvercle.

19/06/2013

De Mitterrand à Sarkozy, le révélateur Tapie!

13 JUIN 2013 Par LAURENT MAUDUIT

Mis en difficulté avec l'affaire Cahuzac, les socialistes ont 

Bernard Tapie, Nicolas Sarkozy, Les années Fric, Claude Bartolone, Elf, Pechiney Triangle, Adidas, Crédit Lyonnais, François Bayrou, Modem, escroquerie en bande organisée, scandale Tapie, Christine Lagarde, affaire d'état,

trouvé avec le scandale Tapie une opportunité de contre-attaque pour dénoncer l'affairisme qui avait cours sous le précédent quinquennat. En chœur, tous les hiérarques de la Rue de Solferino dénoncent donc à qui mieux mieux cette « affaire d'Etat »

Bernard Tapie, Nicolas Sarkozy, Les années Fric, Claude Bartolone, Elf, Pechiney Triangle, Adidas, Crédit Lyonnais, François Bayrou, Modem, escroquerie en bande organisée, scandale Tapie, Christine Lagarde, affaire d'état,

Ils se font un malin plaisir de souligner qu'elle va nécessairement éclabousser Nicolas Sarkozy, à l'origine des instructions qui ont conduit au désormais célèbre arbitrage et aux 403 millions d'euros perçus sans doute indûment par Bernard Tapie. 

Au risque de jouer les rabat-joie, il faut pourtant dire les choses telles qu'elles sont : les dignitaires socialistes n'ont aucune raison de tirer la couverture à eux et de s'attirer les mérites de ce spectaculaire épilogue judiciaire qui est en train de se jouer, avec la mise en examen de l'un des arbitres pour «escroquerie en bande organisée». 

D'abord parce qu'ils n'ont pas joué les premiers rôles Bernard Tapie, Nicolas Sarkozy, Les années Fric, Claude Bartolone, Elf, Pechiney Triangle, Adidas, Crédit Lyonnais, François Bayrou, Modem, escroquerie en bande organisée, scandale Tapie, Christine Lagarde, affaire d'état,dans la bataille pour que la vérité finisse par émerger - le président du MoDem, François Bayrou, a manifesté une pugnacité autrement plus remarquable. Et puis, surtout, les socialistes ont une part de responsabilité dans cette histoire stupéfiante, qu'il est opportun de ne pas oublier.

En quelque sorte, Bernard Tapie fait le pont entre les 

Bernard Tapie, Nicolas Sarkozy, Les années Fric, Claude Bartolone, Elf, Pechiney Triangle, Adidas, Crédit Lyonnais, François Bayrou, Modem, escroquerie en bande organisée, scandale Tapie, Christine Lagarde, affaire d'état,

aspects les plus sombres du mitterrandisme et les traits les plus saillants du sarkozysme. Ou, si l'on préfère, c'est un formidable révélateur de l'affairisme qui avait cours sous le premier, et qui s'est encore accentué sous le second.

L'histoire de Bernard Tapie peut en effet se résumer à ce sidérant raccourci : le scandale, c'est sous François Mitterrand qu'il a commencé, et c'est sous Nicolas Sarkozy qu'il s'est achevé.

Sa bonne fortune, c'est, de fait, sous le second septennat de François Mitterrand que Bernard Tapie a commencé à la connaître.

D'abord parce que les socialistes ont pris à l'époque la responsabilité de le présenter sous les traits d'un entrepreneur modèle, au point de faire de lui un ministre, alors qu'il n'était qu'un aventurier sans trop de scrupule de la vie financière, jouant en permanence sur le registre du populisme. 

Mais il y a encore beaucoup plus grave que cela.

C'est que Bernard Tapie a tiré financièrement avantage de cette courte échelle que lui ont faite les socialistes.

L'homme d'affaires se présente en effet souvent en victime et fait valoir qu'il aurait été floué par le Crédit
lyonnais lors de la revente du groupe Adidas, mais la vérité est tout autre. S'il n'avait pas été protégé par François Mitterrand, il n'aurait jamais profité des bonnes grâces du Crédit lyonnais, qui était à l'époque une banque nationalisée.

On oublie trop souvent que Bernard Tapie n'a jamais engagé le moindre argent personnel - pas un seul centime - lors de sa prise de contrôle, en juillet 1990, du groupe Adidas : c'est la banque publique qui a financé l'opération, en lui faisant un prêt de 1,6 milliard de francs sur deux ans ; prêt que Bernard Tapie n'a jamais été capable de rembourser.

Or, deux ans plus tard, après déjà bien des péripéties, si la banque, à l'époque dirigée par Jean-Yves Haberer,
avait été un établissement normal ; si l'Elysée n'avait pas fait comprendre que Bernard Tapie était sous sa protection et allait bientôt redevenir ministre, l'histoire se serait arrêtée là. 

Le Crédit lyonnais aurait fait jouer les nantissements dont il disposait sur les titres Adidas de Bernard Tapie, et il n'y aurait pas eu de litige commercial les années suivantes. Et il n'y aurait pas eu non plus d'arbitrage seize ans plus tard. 

En somme, Bernard Tapie a profité d'un traitement de Bernard Tapie, Nicolas Sarkozy, Les années Fric, Claude Bartolone, Elf, Pechiney Triangle, Adidas, Crédit Lyonnais, François Bayrou, Modem, escroquerie en bande organisée, scandale Tapie, Christine Lagarde, affaire d'état,faveur indigne d'une démocratie, en 1992, parce qu'il était l'un des protégés de François Mitterrand. Et c'est grâce à cela, sans jamais avoir investi le moindre sou dans Adidas, qu'il a pu, longtemps après, intriguer dans les coulisses du pouvoir 

Bernard Tapie, Nicolas Sarkozy, Les années Fric, Claude Bartolone, Elf, Pechiney Triangle, Adidas, Crédit Lyonnais, François Bayrou, Modem, escroquerie en bande organisée, scandale Tapie, Christine Lagarde, affaire d'état,

sarkozyste.

A bon droit, on peut donc juger sévèrement cette histoire d'arbitrage, dont Nicolas Sarkozy et Christine Lagarde ont pris l'initiative en 2007.

Très sévèrement, surtout si la justice arrive à étayer ce qui est aujourd'hui sa suspicion, à savoir que toute la procédure n'a été, en réalité, qu'une invraisemblable «escroquerie», conduite par une «bande organisée» qui pourrait avoir des ramifications jusqu'à l'intérieur même de l'Etat. 

Mais il ne faut donc pas perdre de vue que ce scandale trouve sa source dans d'autres dérives, celles qu'ont connues les socialistes au début des années 90. Epoque passablement glauque !

C'étaient les «années-fric», les années de «l'argent fou», éclaboussées par une cascade de scandales, du délit d'initiés de Pechiney-Triangle jusqu'aux détournements d'Elf. 

De cette époque lointaine, où Bernard Tapie était le protégé de l'Elysée, il reste d'ailleurs des traces. Car, aujourd'hui encore, quelques socialistes lui sont restés fidèles et défendent sa cause.

A commencer par le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, qui intrigue en 

Bernard Tapie, Nicolas Sarkozy, Les années Fric, Claude Bartolone, Elf, Pechiney Triangle, Adidas, Crédit Lyonnais, François Bayrou, Modem, escroquerie en bande organisée, scandale Tapie, Christine Lagarde, affaire d'état,

permanence en sa faveur. 

En quelque sorte, Bernard Tapie est un trait d'union entre deux époques détestables, où la démocratie était anémiée et l'affairisme, prospère.

En sommes-nous vraiment sortis ?

Bernard Tapie, Nicolas Sarkozy, Les années Fric, Claude Bartolone, Elf, Pechiney Triangle, Adidas, Crédit Lyonnais, François Bayrou, Modem, escroquerie en bande organisée, scandale Tapie, Christine Lagarde, affaire d'état,

 

 

 

 

 

 

 

 

Source: Médiapart

17/02/2013

2017 : Les envies de Sarkozy !

présidentielles,présidentielles 2012,edouard balladur,nicolas sarkozy,p'tit niko,carlita,giuletta,bernadette chirac,bernard tapie,johny halliday,depardieu,françois pinault,bernard arnault,ziad takiedinne,alain juppé,jean-françois copé,françois fillon,jean-louis borloo,jacques chirac,françois hollande,brice hortefeux,atlantico,emir du qatar,les amis de nicolas sarkozy,guillaume tabar,patrick buisson,guillaume pelletier,fnsea,christian jacob,chantale jouano,nathalie koscuisco-moriset,nicolas hulot,grenelle de l'environnement,fn,front national,ump,assemblée nationale,les envies de sarkozy,le caniche d'angela,bruno lemaireSi l’on en croit Alain Juppé, Nicolas Sarkozy aurait «envie» de se représenter au scrutin présidentiel en 2017.

Les spéculations du coup vont bon train.

Pour les uns : il n’est pas très gentil l’Alain Juppé pour ses petits copains et copines, les Fillon, Copé, Lemaire, Dati, Morizet !  En en disant que Sarkozy a «envie», de façon élégante il serait tout simplement en train d’expliquer à tout ce petit monde UMP, les amis vous n’êtes pas à la hauteur !

présidentielles,présidentielles 2012,edouard balladur,nicolas sarkozy,p'tit niko,carlita,giuletta,bernadette chirac,bernard tapie,johny halliday,depardieu,françois pinault,bernard arnault,ziad takiedinne,alain juppé,jean-françois copé,françois fillon,jean-louis borloo,jacques chirac,françois hollande,brice hortefeux,atlantico,emir du qatar,les amis de nicolas sarkozy,guillaume tabar,patrick buisson,guillaume pelletier,fnsea,christian jacob,chantale jouano,nathalie koscuisco-moriset,nicolas hulot,grenelle de l'environnement,fn,front national,ump,assemblée nationale,les envies de sarkozy,le caniche d'angela,bruno lemairePour les autres : et si, en faisant cette annonce, le Maire de Bordeaux, qui ne dit jamais rien à la légère, nous expliquait tout bonnement que lui Alain Juppé est le candidat idéal pour battre le Président sortant.

Guillaume Tabar dans un article récent paru dans les Echos, assure de son côté qu’il ne faut pas écouter Alain Juppé mais «Carlita» qui assure : «Hollande, on va en prendre pour dix ans, parce que dans cinq ans, ce sera Marine Le Pen qui sera face à lui au second tour, et il gagnera».

L’éditorialiste poursuit et précise à propos de l’ancien locataire de l’Elysée, «il reçoit beaucoup» et que s’agissant de son retour en 2017, la question  n’est pas, dixit l’intéressé, d'«envie», mais de «devoir».

Guillaume Tabar, décidément très informé, ajoute que pour le battu de 2012 trois conditions seraient de nature à le convaincre, de répondre à cette exigence.

présidentielles,présidentielles 2012,edouard balladur,nicolas sarkozy,p'tit niko,carlita,giuletta,bernadette chirac,bernard tapie,johny halliday,depardieu,françois pinault,bernard arnault,ziad takiedinne,alain juppé,jean-françois copé,françois fillon,jean-louis borloo,jacques chirac,françois hollande,brice hortefeux,atlantico,emir du qatar,les amis de nicolas sarkozy,guillaume tabar,patrick buisson,guillaume pelletier,fnsea,christian jacob,chantale jouano,nathalie koscuisco-moriset,nicolas hulot,grenelle de l'environnement,fn,front national,ump,assemblée nationale,les envies de sarkozy,le caniche d'angela,bruno lemaireEt d’énumérer ces conditions : «Que la situation de la France soit grave et l'échec de la gauche patent ; que personne ne se soit imposé à l'UMP ; et… que Marine Le Pen menace de se qualifier au second tour ».

Marine Le Pen elle sera au second tour c’est Carlita qui le dit alors……Nicolas Sarkozy, marchant sur tous ses porte-valises de l’UMP tel le sauveur viendrait nous en délivrer. C’est Guillaume Tabar qui le dit….

Mais, qui se préoccupe dans cette affaire de savoir si les Français ont «envie» de voir revenir à la tête de l’Etat celui qui leur a tant menti et qui a fait si bien ami-ami avec le prince –Emir  du Qatar islamique qui a investi la France et de ses banlieues ?

C’est que «p’tit Niko à sa Carlita c’est du sérieux » s’en est donné à cœur-joie en matière de pipeau à dix-huit trous;  pas un matin ou un midi ou un soir sans son bobard quotidien !

Des tas, des caisses, de bobards qu’il a raconté aux Français le «p’tit Niko»

Souvenez-vous, l’histoire du taux de chômage qui devait descendre en dessous de 5%  et même  que si le taux de chômage dépassait ce chiffre il s’engageait à ne pas se représenter.

Tu parles Charles ! Il nous a fini son mandat  avec 10% de chômeurs et il s’est quand même représenté sans demander son avis ni à l’UMP, ni à personne d’ailleurs.

Et l’usine en Lorraine, même que la CFDT lui dressé une pierre tombale à cette autre promesse de campagne de Sarko. L’usine ne fermerait pas. Elle est bel et bien bouclée !

Et le travailler plus pour gagner plus ; tout le monde s’en marre encore de cette promesse du «p’tit Niko». Enfin pas les chômeurs qui avant son arrivée avaient du boulot et qui entre-deux se sont retrouvés au chom’du !

Par contre les autres, ses potes du Fouquet’s et du Medef présidentielles,présidentielles 2012,edouard balladur,nicolas sarkozy,p'tit niko,carlita,giuletta,bernadette chirac,bernard tapie,johny halliday,depardieu,françois pinault,bernard arnault,ziad takiedinne,alain juppé,jean-françois copé,françois fillon,jean-louis borloo,jacques chirac,françois hollande,brice hortefeux,atlantico,emir du qatar,les amis de nicolas sarkozy,guillaume tabar,patrick buisson,guillaume pelletier,fnsea,christian jacob,chantale jouano,nathalie koscuisco-moriset,nicolas hulot,grenelle de l'environnement,fn,front national,ump,assemblée nationale,les envies de sarkozy,le caniche d'angela,bruno lemaire– Johny Halliday, Depardieu, Bernard Arnault, Bernard Tapie, Liliane Béthencourt, Alain Afflelou, François Pinault…. – pleins aux as qui se sont régalé avec le bouclier contre l’impôt des plus riches, dont certains se marrent encore depuis leur exil belge, suisse, russe ou anglais pour en payer encore moins.

Pendant que ceux-là se faisaient les rognons bien gras, le nombre de Français en dessous du seuil de pauvreté n’a pas cessé d’augmenter sous le règne de «p’tit Niko». Eux non plus ne se marrent pas.

Il ne nous avait pas dit le «caniche à Angela» que pendant présidentielles,présidentielles 2012,edouard balladur,nicolas sarkozy,p'tit niko,carlita,giuletta,bernadette chirac,bernard tapie,johny halliday,depardieu,françois pinault,bernard arnault,ziad takiedinne,alain juppé,jean-françois copé,françois fillon,jean-louis borloo,jacques chirac,françois hollande,brice hortefeux,atlantico,emir du qatar,les amis de nicolas sarkozy,guillaume tabar,patrick buisson,guillaume pelletier,fnsea,christian jacob,chantale jouano,nathalie koscuisco-moriset,nicolas hulot,grenelle de l'environnement,fn,front national,ump,assemblée nationale,les envies de sarkozy,le caniche d'angela,bruno lemairequ’il promettait aux pauvres et aux classes moyennes que tout irait mieux avec lui, mieux qu’avec la France de Jacques Chirac, il ferait un maximum pour que dans notre pays les riches deviennent un peu plus riches et les pauvres beaucoup plus pauvres.

Bon c’est une sorte de variante du fameux «travailler plus pour gagner plus». Mais là on se dit que voir une minorité ne pas travailler et «gagner plus et gagner plus», pendant que d’autres travaillent plus et payent toujours plus » c’est juste intolérable.

présidentielles,présidentielles 2012,edouard balladur,nicolas sarkozy,p'tit niko,carlita,giuletta,bernadette chirac,bernard tapie,johny halliday,depardieu,françois pinault,bernard arnault,ziad takiedinne,alain juppé,jean-françois copé,françois fillon,jean-louis borloo,jacques chirac,françois hollande,brice hortefeux,atlantico,emir du qatar,les amis de nicolas sarkozy,guillaume tabar,patrick buisson,guillaume pelletier,fnsea,christian jacob,chantale jouano,nathalie koscuisco-moriset,nicolas hulot,grenelle de l'environnement,fn,front national,ump,assemblée nationale,les envies de sarkozy,le caniche d'angela,bruno lemaireDu Sarkozy les riches en redemanderont peut-être, mais les Français ceux qui marnent au boulot ou ceux qui tirent le diable par la queue et qui ont peur du lendemain….?

Et le Grenelle de l’environnement qui devait répondre à conversion subite de «p’tit Niko» à l’exigence faite à tout pays moderne de relever les défis imposé par l’écologie.

Les loulous de la FNSEA n’ont eu qu’à faire les gros yeux, façon Christian Jacob quand il se met à houspiller les ministres socialistes à l’Assemblée Nationale, pour que brutalement il en oublie toutes ses engagements et ses beaux discours tout peints en vert pour nécessité de campagne électorale.

Et tant pis pour le bras d’honneur aux ministres Borloo, Kosciusco-Morizet et Chantale Jouanno, aux nombreux militants des ONG, à Nicolas Hulot qui ont travaillé à cette belle idée du Grenelle, pendant que lui s’en allait expliquer aux agriculteurs pollueurs de la FNSEA « c’est fini, l’environnement ça suffit » comme il a dit « casses- toi pauv’con » à un quidam qui refusait de lui serrer la paluche.

présidentielles,présidentielles 2012,edouard balladur,nicolas sarkozy,p'tit niko,carlita,giuletta,bernadette chirac,bernard tapie,johny halliday,depardieu,françois pinault,bernard arnault,ziad takiedinne,alain juppé,jean-françois copé,françois fillon,jean-louis borloo,jacques chirac,françois hollande,brice hortefeux,atlantico,emir du qatar,les amis de nicolas sarkozy,guillaume tabar,patrick buisson,guillaume pelletier,fnsea,christian jacob,chantale jouano,nathalie koscuisco-moriset,nicolas hulot,grenelle de l'environnement,fn,front national,ump,assemblée nationale,les envies de sarkozy,le caniche d'angela,bruno lemaireC’est lourd ça fait beaucoup, c’est habillé pour l’hiver. Certes mais trop c’est trop ce petit politicard ne mérite ni notre respect, il n’en a pas eu beaucoup pour un grand nombre de ses concitoyens, ni  que la France et les Français ne le rappellent.

Et oui le «p’tit Niko» est  totalement disqualifié pour nous avoir trop longtemps et trop souvent servi aux Français des brouets aux promesses non tenues qui aujourd’hui leur brûlent l’estomac!

Madame «Bernadette», elle pas chouette, peut bien s’échiner et en redemander, jusqu’au bout il a menti le «p’tit Niko », les Français aujourd’hui n’en veulent plus !

Durant la campagne de 2012, il avait même précisé durant la campagne que «les Français n’entendraient plus parler de lui» s’il était battu.

Et le voilà qui maintenant nous parle de «devoir», auquel il voudrait faire croire qu’il ne peut se résoudre à se soustraire…pipeau!

Le voilà qu’il ose se poser en barrage contre le FN alors qu’avec ses amis Patrick Buisson et Guillaume Pelletier il n’a cessé, des mois durant de braconner sur les terres de la Marine. De qui se moque-t-il ?

Pour une fois que lui et ses amis, Brice Hortefeux et les autres, fassent preuve d’un peu de dignité, qu’ils cessent de nous «gonfler», parce qu’au-delà des mensonges il y a l’héritage qu’il a laissé à la France!

présidentielles,présidentielles 2012,edouard balladur,nicolas sarkozy,p'tit niko,carlita,giuletta,bernadette chirac,bernard tapie,johny halliday,depardieu,françois pinault,bernard arnault,ziad takiedinne,alain juppé,jean-françois copé,françois fillon,jean-louis borloo,jacques chirac,françois hollande,brice hortefeux,atlantico,emir du qatar,les amis de nicolas sarkozy,guillaume tabar,patrick buisson,guillaume pelletier,fnsea,christian jacob,chantale jouano,nathalie koscuisco-moriset,nicolas hulot,grenelle de l'environnement,fn,front national,ump,assemblée nationale,les envies de sarkozy,le caniche d'angela,bruno lemaireA commencer  par la guerre en Lybie, dont les méchantes langues disent, sans qu’aucun démenti ne les fassent taire, qu’il l’a faite pour le bon plaisir  de ses «amis-créanciers» du Qatar qui aujourd’hui sécurisent les réserves pétrolières sur lesquelles ils louchaient avec un œil très intéressé.

Et la dette – alouette –  1600 milliards à son départ, plus 600 milliards rien que pour lui.

présidentielles,présidentielles 2012,edouard balladur,nicolas sarkozy,p'tit niko,carlita,giuletta,bernadette chirac,bernard tapie,johny halliday,depardieu,françois pinault,bernard arnault,ziad takiedinne,alain juppé,jean-françois copé,françois fillon,jean-louis borloo,jacques chirac,françois hollande,brice hortefeux,atlantico,emir du qatar,les amis de nicolas sarkozy,guillaume tabar,patrick buisson,guillaume pelletier,fnsea,christian jacob,chantale jouano,nathalie koscuisco-moriset,nicolas hulot,grenelle de l'environnement,fn,front national,ump,assemblée nationale,les envies de sarkozy,le caniche d'angela,bruno lemaireLes plans sociaux, bloqués avant la présidentielle, qui s’accumulent et dont la France doit maintenant se sortir et payer le prix social.

Et les souplesses fiscales consenties, sous l’ancienne présidence, qui permettent une exonération des plus-values immobilières qataries.

L’appétit du prince-émir du Qatar islamiste ne s’est pas arrêté au PSG et au cadeau qui lui a permis d’obtenir l’organisation de la coupe du monde de football en 2022.

En très peu de temps l’Emirat islamiste, pas plus grand que la Corse, gorgé de fric,  s’est fait omniprésent dans de nombreux secteurs du business hexagonal.

Industrie, immobilier, médias, banlieues, tout y passe et présidentielles,présidentielles 2012,edouard balladur,nicolas sarkozy,p'tit niko,carlita,giuletta,bernadette chirac,bernard tapie,johny halliday,depardieu,françois pinault,bernard arnault,ziad takiedinne,alain juppé,jean-françois copé,françois fillon,jean-louis borloo,jacques chirac,françois hollande,brice hortefeux,atlantico,emir du qatar,les amis de nicolas sarkozy,guillaume tabar,patrick buisson,guillaume pelletier,fnsea,christian jacob,chantale jouano,nathalie koscuisco-moriset,nicolas hulot,grenelle de l'environnement,fn,front national,ump,assemblée nationale,les envies de sarkozy,le caniche d'angela,bruno lemairecela grâce aux faveurs de «p’tit Niko» dont Ziad Takieddine, l’ami de Jean-François Copé, nous a dit lors de son passage chez «Ruquier» qu’il remboursait ainsi la rançon que l’Emirat islamiste avait payé pour la libération des infirmières roumaines.   

Il y aurait encore de quoi écrire quelques lignes, mais bon, ça va quoi!

Que «p’tit Niko» règle proprement la question épineuse du financement  de sa candidature à l’élection présidentielle 2012.

A l’instar de son ami «Edouard encore empêtré dans l’affaire de Karachi », dont il fut en 2002 le proche collaborateur, «p’tit Niko» n’a toujours pas réussit à faire valider son propre compte de campagne.

«Nous sommes très heureux dans notre nouvelle vie» a déclaré «la grande Carlita» sur Atlantico.

De grâce qu’elle et «p’tit Niko» s’en tiennent là ! Qu’ils s’occupent de Giulietta, et qu’ils nous fichent définitivement la Paix!

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu