Avertir le modérateur

17/06/2012

Le MEI d’Antoine Waechter a des vapeurs.

 

Antoine Waechter, président du Mouvement des Ecologistes Indépendants, soutien mou d’Eva Joly à 14.jpgl’élection présidentielle avait au soir du premier tour claironné que le MEI ne donnerait aucune consigne de vote pour finalement se raviser et annoncer du bout des lèvres un très tardif ralliement à François Hollande.

 

Pour la petite histoire au moment des primaires d’Europe-Ecologie Les Verts, alors que Nicolas Hulot avait le vent en poupe, «l’opportuniste du Sundgau» ne reculant devant rien, s’était mis à ses côtés disant pis que pendre d’Eva Joly. En octobre 2010 il avait pourtant fustigé ceux des militants au sein du MEI qui trouvait le promoteur du « Pacte Ecologique » plutôt représentatif.

 

Aujourd’hui voilà Antoine Waechter en désaccord avec son nouveau Vice-président alsacien Laurent Boitelle. Cette fois encore c’est la ligne politique qui a fait question.

antoine-waechter-et-jacques-fernique-photo-j-m-l.jpgLe stratège autoproclamé de ce qui reste du MEI, et son second ne se sont pas mis d’accord sur le candidat à soutenir dans la 6ème circonscription du Haut-Rhin. La confusion la plus totale règne désormais au «royaume de Lilliput» !

 

Le vice-président, Laurent Boitelle – candidat MEI dans la 6ème Mulhouse nord-Wittenheim-Illzach-Sierentz – a, jeudi dernier, appelé ses électeurs à soutenir, pour le second tour des législatives, le candidat de la droite NC/UMP Francis Hillmeyer.

 

De son côté, Antoine Waechter a décidé d’un choix différent. Il s’est prononcé pour un soutien à la candidate socialiste « le MEI apporte son soutien à Malika Schmidlin Ben M’Barek ». « Ce soutien traduit le souhait des écologistes de participer à une alternative majoritaire capable de mettre en œuvre leur projet » a-t-il ajouté n’hésitant pas à parler au nom des «écologistes».

 

Laurent Boitelle avait précisé dans son communiqué que son soutien résultait d’« un choix concerté motivé par la personnalité, l’expérience et l’esprit d’ouverture du député sortant ».

 

Faut-il comprendre qu’Antoine Waechter, inventeur de la glisse en zigzag alsacienne, avait dans un premier temps donné un accord à son second pour ensuite le lui retirer ? On peut faire confiance à Laurent Boitelle pour ne pas avoir décidé seul de la conduite à tenir. Ceux qui le fréquentent lui reconnaissent généralement de grandes qualités d’honnêté de probité intellectuelle et de fidélité à la parole donnée! Alors ……. ?

 

Quoi qu’il en soit ça chauffe maintenant dans ce qui reste de la maisonnette alsacienne occupée par les derniers obstinés du fan-club waechterien. Ils sont encore quelques-uns aux côtés de celui – ndlr Antoine Waechter – qui ces deux dernières années a tout raté et qui doit se demander aujourd’hui comment il va payer demain le loyer de la boutique.

 

C’est que le «grand stratège politique», qui il n’y a pas si longtemps, contre vents et marées, revendiquait encore plus de sept cents personnes au listing des adhérents, malgré l’apport conséquent des candidats de Cap 21 de Corine Lepage, n’a pas été capable de présenter 50 candidats en mesure d’obtenir plus de 1% au 1er tour des élections législatives.


article_euros.JPGCette condition n’étant pas remplie le MEI grâce à son champion de Président ne sera pas éligible au financement des partis politiques.

 

Autant dire que la fin est proche pour ce mouvement qui a vu passé tant et tant de militants sincères repartis dégoutés par l’incapacité «du taulier» à faire du mouvement dont il est encore le responsable autre chose qu’une petite cour sans projet au service de son unique personne et de ses desseins.

 

Les médiocres passent, les idées restent, dit l’adage ! Les Ecologistes sincères qui ont milité au MEI et qui ont été « débarqués » ou interdit de parole ne pleurent pas sur le lait répandu.

 

Pour eux l’heure est désormais à la refondation d’un mouvement écologiste digne, respectable et respecté déterminé à faire avancer les propositions pour faire face aux exigences nées de la crise sociale, économique, écologique et politique qui touchent nos générations et celles à venir.


image.pngUn mouvement où se retrouveront toutes celles et ceux qui ont à cœur de servir et non de se servir comme cela a malheureusement trop longtemps été le cas avec MEI d’Antoine Waechter.


Ont signé cette article

Jacques Maret, Bernard FRAU,


Source: DNA Dernières Nouvelles d’Alsace 15 06 2012 Grégoire Gauchet

 

 

 

27/04/2012

Antoine Waechter : le bon sens en politique ?

Antoine Waechter, MEI, CAP21, Modem, EELV, Pole ecolo du PS, Eva Joly, Nicolas Sarkozy, Ecologie Politique, François Hollande, Humanisme-Ecologie-République, Le président du Mouvement écologiste indépendant (MEI), Antoine Waechter, a fait connaître contrairement à Europe Écologie, sa décision de ne pas donner de consigne de vote à ses électeurs.

Antoine Waechter, MEI, CAP21, Modem, EELV, Pole ecolo du PS, Eva Joly, Nicolas Sarkozy, Ecologie Politique, François Hollande, Humanisme-Ecologie-République, Regrettant par ailleurs le faible score d’Eva Joly il a déploré qu’ « À aucun moment, les défis écologiques du XXI e siècle n’ont été placés au cœur du débat » lors de la campagne de l’ancienne magistrate.

Etonnant de la part d’un des piliers de l’équipe de campagne d’Eva Joly qui, après cette débâcle de l’Ecologie Politique à laquelle il a contribué, en vient se poser en donneur de leçons demandant aux écologistes de vouloir bien «affirmer leur identité » et «d’apprendre à ne pas être des supplétifs, mais des partenaires respectés».

Antoine Waechter, MEI, CAP21, Modem, EELV, Pole ecolo du PS, Eva Joly, Nicolas Sarkozy, Ecologie Politique, François Hollande, Humanisme-Ecologie-République, Faut-il comprendre de cette dernière affirmation que le mouvement Europe-Ecologie Les Verts, sous la bannière duquel Antoine Waechter a placé le MEI durant cette campagne présidentielle n’aurait pas été respecté par le Parti Socialiste et, plus grave, qu’il aurait été considéré comme simple supplétif?

Etonnant de la part du candidat – ndlr Antoine Waechter – aux prochaines législatives à qui Europe-Ecologie-Les verts a attribué en Alsace une circonscription où il sera le candidat unique de la gauche! Certains esprits mal tournés pourraient y voir une contradiction.

Etonnant également, dans le contexte actuel de la campagne du second tour de la présidentielle, ce rappel que «l’électorat écologiste ne répond pas aux consignes de vote » ajoutant «Il votera pour celui qui lui donne de bonnes raisons de le faire».

Antoine Waechter, MEI, CAP21, Modem, EELV, Pole ecolo du PS, Eva Joly, Nicolas Sarkozy, Ecologie Politique, François Hollande, Humanisme-Ecologie-République, Est-ce à dire qu’Antoine Waechter cautionnerait les dérapages contrôlés du candidat Sarkozy braconnant allègrement sur des terres fertiles en propositions qui n’ont jamais fait bon ménage avec l’esprit de la République ?

Le «vrai travail», les attaques récurrentes contre les syndicats, les chercheurs et les fonctionnaires, la présomption de légitime défense pour les policiers – proposition directement puisée à la source du programme de Marine Le Pen –, la préférence accordée au curé sur l’instituteur pour l’éducation des enfants, tout cela n’inciterait pas le Président du MEI et son Conseil National à prendre leurs responsabilités citoyennes en condamnant fermement Nicolas Sarkozy à défaut d’appeler à voter pour François Hollande.

Antoine Waechter a en effet refusé de s’associer à l’Appel en Antoine Waechter, MEI, CAP21, Modem, EELV, Pole ecolo du PS, Eva Joly, Nicolas Sarkozy, Ecologie Politique, François Hollande, Humanisme-Ecologie-République, faveur d’un vote pour François Hollande au second tour, lancé par des  personnalités écologistes et démocrates de toutes origines politiques – Cap 21, Modem, EE-Les Verts, Humanisme-Ecologie-République, Pole Ecologiste du PS –  soucieux de ne pas voir Nicolas Sarkozy continuer 5 ans de plus son travail de sape écologique, économique et social à la tête de la France.

Le bon sens politique voudrait que pour « donner un nouveau souffle à l’écologie politique » l’on commence par renvoyer celui qui s’est acharné ces trois dernières années à l’enterrer et qui n’annonce rien qui puisse faire penser qu’il tentera de la ressusciter.

« L’environnement, ça commence à bien faire », a déclaré sans Antoine Waechter, MEI, CAP21, Modem, EELV, Pole ecolo du PS, Eva Joly, Nicolas Sarkozy, Ecologie Politique, François Hollande, Humanisme-Ecologie-République, complexe celui qui considère les écologistes comme la secte des gens qui veulent faire revenir la France au Moyen-Age. Celui dont le gouvernement a, en autres disposition, tué le Grenelle de l’Environnement, assoupli les normes d’épandage de lisiers, autorisé l’augmentation des rejets de nitrate, réduit les aides à l’agriculture biologique, autorisé 800 épandages aérien de pesticides……

Faut-il croire que le bons sens politique n’est pas la qualité première de l’homme politique Antoine Waechter ? Ses récentes déclarations tendraient naturellement à le faire croire.

Quoi qu’il en soit une clarification s’impose !

05/10/2011

Présidentielles 2012: Corinne Lepage est candidate

 
Corinne Lepage : "Je souhaite être candidate en... par Cap21-IDF

Corine Lepage, Ecologie Radicale, Ecologie bleue, Cap 21, Humanisme-Ecologie -République, Europe Ecologie les Verts, Jean-Vincent Placé, Daniel Cohn-Bendit, Antoine Waechter, Eva Joly, Martine Aubry, François Hollande, Ségolène Royale, Corine Lepage, UMP, PS, Modem, Jean-Luc Benhamias, Cécile Duflot, Jean-Vincent Placé, Notre Dame des Landes, Nucléaire, Corinne Lepage a indiqué qu’elle se portait candidate à l’élection présidentielle de 2012. L’annonce a été faite mardi soir sur le plateau de TF1.

Ministre de l’Environnement de 1995 à 1997, Présidente du Mouvement écologiste Cap21, membre de l’Association Anticor, Député européen, avocate de profession et militante de la cause écologique de longue date Corinne Lepage est « déterminée à aller jusqu’au bout ».

Déjà candidate en 2002, bien connue pour son indépendance, sa combativité et le sérieux de ses interventions Corinne Lepage est à coup sur bien mieux placée pour représenter dans cette course présidentielle un véritable projet global d’Ecologie Politique qui tranche avec les sempiternelles déclarations réductrices d’Eva Joly pour qui la transition écologique ressemble plus à une punition qu’à une véritable bouffée d’espoir mobilisatrice.

Bien sur les leaders d’Ecologie Les Verts qui soutiennent Eva Joly et qui ne supportent pas que d’autres se portent sur le terrain que leur a octroyé le Parti Socialiste vont y aller de leur crise de « nerfs ».

Cela a déjà commencé coté Yannick Jadot sur le mode du mépris « Elle veut avant tout exister, mais que pèse-t-elle face à Cécile Duflot, José Bové, Daniel Cohn-Bendit ? », « elle veut, comme toujours, un poste de ministre et quelques députés ».

Franchement, Corinne Lepage veut exister, et alors ? N’y aurait-il de vie pour les écologistes qu’à l’intérieur et sous la baguette des Verts ? S’agissant du poids politique de Corinne Lepage l’eurodéputé Jadot devrait faire preuve d’un peu plus de clairvoyance et d’abord s’interroger sur sa propre notoriété ! Pour le reste il serait bien inspiré d’attendre un peu le résultat des urnes!

corine lepage,ecologie radicale,ecologie bleue,cap 21,humanisme-ecologie -république,europe ecologie les verts,jean-vincent placé,daniel cohn-bendit,antoine waechter,eva joly,martine aubry,françois hollande,ségolène royale,corine lepage,ump,ps,modem,jean-luc benhamias,cécile duflot,notre dame des landes,nucléaireQuand à la volonté de Corinne Lepage d’obtenir pour Cap21 la possibilité de voir quelques uns, parmi les siens, devenir Députés : en quoi cela serait-il, déplacé voir désonohorant ?

Faut-il rappeler, au Porte parole d’Eva Joly, les négociations que vient de mener  Jean-Vincent Placé au Sénat pour obtenir une présidence de commission et la possibilité de constituer un groupe EE-LV autonome après que les 10 sénateurs aient été élus dans les valises du PS au prix pour l’un d’entre-eux de s’asseoir sur sa lutte à Notre Dame des Landes.

corine lepage,ecologie radicale,ecologie bleue,cap 21,humanisme-ecologie -république,europe ecologie les verts,jean-vincent placé,daniel cohn-bendit,antoine waechter,eva joly,martine aubry,françois hollande,ségolène royale,corine lepage,ump,ps,modem,jean-luc benhamias,cécile duflot,notre dame des landes,nucléaireVenant de gens qui toute honte bue – le nucléaire, les lignes TGV, la corruption, notre Dame des Landes – n’hésitent pas  à pactiser pour obtenir demain du PS un groupe de députés à l’assemblée nationale, les leçons de morale politique ça suffit.

Corinne Lepage vient d’afficher son choix clair de ne pas « s’inscrire dans la politique qui a été suivie depuis cinq ans »  c’est également un point fort de sa déclaration.

C’est aussi un point important à prendre en compte par les Centristes indépendants, émancipés de l’UMP sarkozienne. Il y aura un deuxième tour. Dans cette perspective mieux vaut ne pas insulter l’avenir, les voix des Ecologistes Indépendants seront déterminantes pour la victoire.

Alors certains peuvent légitiment s’interroger 2 candidats écologistes pour cette élection, n’y en a-t-il pas un de trop ?

La réponse est oui qu’Eva Joly, après avoir négocié avec Martine Aubry ou François Hollande son poste de Ministre de la Justice, se retire, Corinne Lepage fera le boulot comme il convient !

corine lepage,ecologie radicale,ecologie bleue,cap 21,humanisme-ecologie -république,europe ecologie les verts,jean-vincent placé,daniel cohn-bendit,antoine waechter,eva joly,martine aubry,françois hollande,ségolène royale,corine lepage,ump,ps,modem,jean-luc benhamias,cécile duflot,notre dame des landes,nucléaireS’appuyant sur son expérience d’élue et de militante qui connaît le terrain, elle saura dans cette campagne faire des propositions réalistes, concrètes et précises aux millions de bénévoles et d’associatifs trop peu souvent écoutés ces dernières années par le couple infernal UMP/PS.

En position centrale, loin des gauchistes et de la droite populaire sarkozienne, la candidature Corinne Lepage apporte aux électeurs écologistes un peu d’espoir et de fraicheur dans une campagne qui s’annonce d’ores et déjà lourde des prochains coups tordus dont nous allons être gratifiés.

28/09/2011

AG du MEI: Scandaleux, honteux et indigne !

 

L'assembléMEI, Mouvement des Ecologistes Indépendants, Europe-Ecologie les Verts, Les Verts, Ecologie Politique, Projet de l'Ecologie Politique, Indépendance de l'Ecologie Politique, Parti Socialiste, la Gauche, Antoine Waechter, e générale du Mouvement Ecologiste Indépendant s'est tenue le 24 septembre à Paris dans des conditions les plus détestables.

La politique d’Antoine Waechter, président sortant, a été très vivement contestée par un front uni d’adhérents venus pour dire « Non » à sa réélection à la tête du Mouvement et pour proposer une alternative.

Ces opposants ont d’abord mis en cause un exercice clanique du pouvoir waechterien au sein des instances, l’absence de concertation et de transparence et le non respect des décisions prises dans les conseils nationaux. Rejetant les pratiques instaurées en Alsace, ils se sont unanimement prononcés pour la mise en place d’une direction collégiale entièrement tournée vers une participation active de l’ensemble des adhérents.

MEI, Mouvement des Ecologistes Indépendants, Europe-Ecologie les Verts, Les Verts, Ecologie Politique, Projet de l'Ecologie Politique, Indépendance de l'Ecologie Politique, Parti Socialiste, la Gauche, Antoine Waechter, Dans un deuxième temps l’orientation  politique «à gauche» retenue par le président sortant – approuvée par seulement une toute petite centaine d’adhérents sur les 700 revendiqués – a fait l’objet d’une très vive critique.

Il a notamment été reproché à Antoine Waechter sa décision de renoncer à la ligne fondatrice d’Indépendance du MEI.

Le partenariat, dont personne ne connaît les conditions, engagé par Antoine Waechter avec Europe Ecologie les Verts a également été mis en cause.

MEI, Mouvement des Ecologistes Indépendants, Europe-Ecologie les Verts, Les Verts, Ecologie Politique, Projet de l'Ecologie Politique, Indépendance de l'Ecologie Politique, Parti Socialiste, la Gauche, Antoine Waechter, Les opposants critiques considèrent, en effet, que la traditionnelle Indépendance du Mouvement a été remplacée par une allégeance aux tenants d’une écologie de gauche – celle d’Europe-Ecologie-les Verts – faux nez d’un Parti socialiste hégémonique bien loin des valeurs du projet de l’Écologie Politique.

L’envoi aux organisateurs de la primaire EE-Les Verts d’un fichier d’adhérents du MEI sans leur accord et sans l’accord du Conseil National du Mouvement a fait l’objet de reproches acerbes, d’autant plus véhéments que ce fichier n’a même pas été communiqué aux candidats à la Présidence du MEI.

De nombreux «historiques» du Mouvement se sont élevés avec force et ont été jusqu’à demander le départ d’Antoine Waechter du Mouvement lors de la présentation du rapport moral et du rapport d’activité.

Cette assemblée générale, entachée d’un grand nombre irrégularités – convocation des adhérents, rejet arbitraire de pouvoirs, absence de liste d’émargement en début de séance…….. – a vu un Antoine Waechter se comporter comme il ne sied ni à un président de mouvement républicain et démocrate, ni à un écologiste soucieux de pacifisme.

MEI, Mouvement des Ecologistes Indépendants, Europe-Ecologie les Verts, Les Verts, Ecologie Politique, Projet de l'Ecologie Politique, Indépendance de l'Ecologie Politique, Parti Socialiste, la Gauche, Antoine Waechter, Ne supportant pas, par exemple, de devoir répondre à un rappel aux statuts, Antoine Waechter, hurlant, a menacé un militant «en fauteuil roulant». «Je vais te sortir» lui a-t-il dit, puis se ravisant et quittant la salle en vociférant «je vais appeler la police pour qu’ils te sortent»!  Cette attitude non maitrisée a été fort justement condamnée par de nombreux participants présents. Tout ceci fut scandaleux, honteux et indigne.

Dans cette ambiance lourde et détestable, 45 % des adhérents –  autorisés à voter par une commission aux ordres et sous contrôle du Président et de son Secrétaire National – se sont prononcés contre la réélection d’Antoine Waechter à la tête du MEI. 

Ce résultat marque en fait que sans les «tripatouillages», opérés par une commission de validation des pouvoirs de vote «aux ordres», Antoine Waechter est aujourd’hui bel et bien minoritaire au MEI.

Scandalisés par les nombreuses irrégularités et la violence des propos échangés – dont il faut rappeler qu’ils ont été tolérés par un président en charge des travaux de l’assemblée générale complice – n’en pouvant plus, les opposants se sont résignés à quitter la salle, laissant Antoine Waechter et ses affidés face à leurs responsabilités.

MEI, Mouvement des Ecologistes Indépendants, Europe-Ecologie les Verts, Les Verts, Ecologie Politique, Projet de l'Ecologie Politique, Indépendance de l'Ecologie Politique, Parti Socialiste, la Gauche, Antoine Waechter, Un recours en annulation devant les juridictions compétentes de la République va être lancé dans les jours qui viennent. De plus, il se prépare une saisine des administrations «ad hoc» concernant la gestion financière et administrative du MEI.

Autant dire qu’Antoine Waechter, sourd depuis octobre 2010, à toute proposition de conciliation et d’apaisement, a choisi ce samedi 24 septembre 2011 de prendre le risque incroyable de saborder le seul mouvement garant, en France, de l’Indépendance du projet de l’Écologie Politique.

Le Mouvement des Ecologistes Indépendants né en 1994, à l’initiative d’Antoine Waechter, d’une scission du parti Vert qui avait choisit une ligne d’orientation politique à gauche est devenu un champ de ruines. Antoine Waechter n’est plus waechterien, la dynamique propre de l’Indépendance du Projet de l’Ecologie Politique doit maintenant être relevée.

MEI, Mouvement des Ecologistes Indépendants, Europe-Ecologie les Verts, Les Verts, Ecologie Politique, Projet de l'Ecologie Politique, Indépendance de l'Ecologie Politique, Parti Socialiste, la Gauche, Antoine Waechter, N’en déplaise à tous ceux qui ont œuvré à vouloir la détruire des femmes et des hommes fidèles à cet esprit d’Indépendance sont debout bien décidés à ne rien lâcher.

 

12/09/2011

Pour Antoine Waechter, l’important c’est la rose !

Antoine Waechter, MEI, EE-Les Verts, nicolas HULOT,Le dépouillement des votes concernant la consultation référendaire à propos d’un accord électoral avec EE-Les Verts proposé par Antoine Waechter « président sortant du  MEI » en vue des législatives de 2012 s’est déroulé hier 10 septembre.

 

Dans sa volonté incompréhensible de poursuivre sur la voie du renoncement et de l’abandon de l’Indépendance du MEI en s’alignant sur le choix à «gauche toute» des militants d’EE-Les Antoine Waechter, MEI, EE-Les Verts, nicolas HULOT,Verts – emmenés par Noël Mamère, Cécile Duflot, Dominique Voynet et autres Patrick Farbiaz, qui ont fait désigner Eva Joly à la candidature pour la présidence de la République – le Président sortant du MEI persiste à travestir la vérité. Il récidive dans l’embrouille et l’enfumage.

 

Outre le fait que cette consultation portait sur une question « approuvez-vous l’accord électoral pour 2012 entre le MEI et Europe Ecologie Les Vert ? », sans même fournir le contenu de l’accord « négocié », les résultats de la consultation ont fait l’objet d’une communication interne pour le moins opaque.

 

Ceux-ci ont été en effet présentés en valeur relative (%) et non en valeur absolue (en nombre). Par ailleurs le scrutin réputé anonyme a donné lieu à une présentation en résultats par région.  Ces méthodes, pour le moins  anachroniques chez des écologistes soulèvent de légitimes interrogations

 

Au delà, les commentaires « enthousiastes » d’Antoine Waechter – « Le référendum est un succès indépendamment du résultat : avec 75.5% de participation, il a mobilisé tout le mouvement »  – doivent être très sérieusement relativisés.

 

L’analyse des données, récupérées à travers divers recoupements, montre, en effet, que seuls 260 adhérents ont participé à ce scrutin référendaire et que 118 parmi ceux-ci ont approuvés cet accord « fantôme » que le président sortant du MEI veut faire passer pour « une validation des orientations adoptées par la direction (sic) depuis 16 mois ». Au passage Antoine Waechter reconnaît que durant ces 16 mois il a travaillé sans les militants et sans tenir compte du point de vue de son opposition. Amande Honorable ? Gaffe ? Acte manqué ?

 

Ces 118 bulletins oui représentent en réalité à peine 14,75 % des 800 adhérents revendiqués par Antoine Waechter dans la motion d’orientation qu’il doit proposer à l’Assemblée générale du 24 septembre 2011.

 

Antoine Waechter, MEI, EE-Les Verts, nicolas HULOT,Chacun se souvient que ce chiffre de 800 adhérents avait déjà été avancé lors de la primaire EE-Les Verts entre Nicolas Hulot et Eva Joly et qu’il avait en son temps été très largement contesté par les responsables de l’opposition au sein du Conseil National du MEI.  

 

Ce scrutin référendaire loin d’être « un succès » pour Antoine Waechter est en réalité la preuve retentissante qui vient justifier la remise en cause, par de nombreux opposants, de la légitimité du président sortant à revendiquer un nouveau mandat.

 

Il est possible de mentir une fois, peut-être deux fois, mais au bout du bout la logique et la réalité finissent par s’imposer. En l’espèce le gros mensonge à propos du nombre des adhérents du MEI, dénoncé en son temps, vient d’être révélé par le résultat de ce simulacre de consultation démocratique qu’a été ce référendum. 

Contact Presse: 0663240066/0232610238

16:42 Écrit par Bernard FRAU dans 6. Politique nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : antoine waechter, mei, ee-les verts, nicolas hulot | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

17/07/2011

Eva Joly: Française mais républicaine.

 Décidément les écologistes d’EELV sont fâchés avec la République!

1310311626.jpgAu moment où le monde est en train d’aller dans le mur en klaxonnant – crise financière généralisée, multiplication de conflits armés, menace d’éclatement de l’Europe, crise écologique planétaire – Éva Joly, candidate d’EE-Les Verts, qui vient à peine d’entrée en campagne il y a 3 jours a choisi de faire le «buzz média» en mettant ses pas dans ceux des politiciens minables. Créer la division sur des sujets dont chacun sait qu’ils ne sont pas déterminants pour régler les questions d’importance est un moyen connu pour tromper le citoyen en lui faisant croire que l’on s’occupe de lui.

Faire de la politique autrement ne consiste pas à pratiquer les méthodes de l’ancien ministre de l’intérieur de la France ou celles de l’actuel. C’est pourtant ce que vient de faire Éva Joly.

De quoi s’agit-il?

354729-193544-jpg_227399_434x276.jpgLa candidate d’EE-Les Verts a déclaré vouloir supprimer le défilé militaire du 14 juillet qui est organisé sur les Champs Elysées depuis 1880 pour le remplacer par «un défilé citoyen». Comme chacun peut le remarquer, Éva Joly n’a pas eu de mots concernant les soldats français tombés en Afghanistan et la douleur des familles touchées par le malheur.

Cette proposition dérisoire, inutilement et bêtement polémique, n’a rien de déterminant et d’éclairant concernant les choix de politique de défense de la France. Les Français attendent aussi que les écologistes se prononcent sur ces sujets. Quel budget, quelle contribution à la mise en œuvre d’une défense européenne, quel positionnement par rapport à l’Otan?

Ces questions ne semblent pas concerner Éva Joly qui, dans nos institutions, faut-il le rappeler, si elle devait devenir président de la République serait en titre le chef de nos armées. Pas qu’elle n’intéresse les dirigeants d’EE-Les Verts et leur partenaire Antoine Waechter.

Mais il y au moins aussi grave!

1550490444.jpgApostrophant «cette France guerrière» Éva Joly a justifié sa position en déclarant que «le temps est venu de supprimer les défilés militaires du 14 Juillet parce que ça correspond à une autre période». Ce faisant l’ex-magistrat se propose de gommer d’un trait de «buzz» l’histoire des liens qui depuis la Révolution française unissent la Nation, donc le Peuple, et son armée.

Valmy compte dans l’imaginaire des Républicains comme compte cette commémoration de la Fête Nationale décidée par la 3ème république, après la défaite de 1870, pour ressouder la communauté nationale.

Pour d’autres dirigeants d’EE-Les Verts cette volonté de s’affranchir des valeurs de la République n’est pas nouvelle.

291446_15432403_460x306.jpgNoël Mamère dans un article fin 2010, intitulé «la laïcité n’est pas racisme» n’écrivait-il pas déjà: «il est évident que le modèle hérité de nos parents n’est plus apte à répondre aux besoins d’aujourd’hui». Signant une tribune édifiante dans libération fin janvier 2011 – Manifeste pour une écologie de la diversité – le même Noël Mamère avec cette fois Esther Benbassa et Éva Joly proposait «une laïcité raisonnée qui reconnaisse la part de l’appartenance ethnique, culturelle, religieuse, linguistique» ajoutant, «une république équilibrée en harmonie avec la mixité réelle, tels peuvent être les moteurs d’une société active et créative»

2109_Aubry_inside.jpgC’est bien en cohérence avec cette position à propos de la laïcité que Cécile Duflot a rappelé à l’ordre une élue EE-Les Verts, Fatiha Ben Ahmed, adjointe de la mairie du IXe arrondissement de Lyon, qui début juin, avant de procéder à la cérémonie d’un mariage civil, a exigé de la future épouse qu’elle retire son voile: «Elle a dépassé le cadre de la loi. Les 2.000 élus écologistes se battent dans les mairies pour célébrer tous les mariages, quels que soient les vêtements ou les youyous. Ce n'est pas une élue qui va changer nos pratiques»!?

Il faut noter qu’à travers les interventions publiques de ses dirigeants qui remettent en cause les valeurs et l’histoire de la République, souvent en stigmatisant le passé de la France, EE-Les Verts pousse par ailleurs à Strasbourg avec les Verts européens une vision de l’Europe régionaliste soit disant parée de toutes les vertus démocratiques et pacifistes.

Il conviendra qu’à la faveur de la prochaine élection Présidentielle cette question soit mise sur la table des débats car c’est être pris d’un parti pris idéologique indécrottable que de faire croire que la réponse «aux problèmes de la fragmentation de la société française» se trouverait dans la destruction de la Nation et de sa défense, au profit d’un espace européen construit sur la disparition des Nations.

La clarification s’impose!

Tous les Ecologistes ne pensent pas comme Éva Joly, Noël Mamère, ou Cécile Duflot et ne sont pas les otages de la surenchère gauchiste du NPA sur ces questions.

1048658.jpgTous ceux qui croient que ce n’est pas en foulant aux pieds les valeurs que porte le projet Républicain que l’on fera avancer en France et en Europe un projet authentiquement écologiste et humaniste ont le devoir désormais de dire haut et fort! Ça suffit!

Antoine Waechter, Corinne Lepage, Nicolas Hulot sur le sujet doivent se sentir interpellés et prendre nettement position. Cet appel les concerne eux aussi!

11/07/2011

Primaires EELV: Nicolas Hulot battu largement!

Nicolas-Hulot_pics_180.jpgTout indique que Nicolas Hulot, malgré l’apport des voix des fichiers militants «bidonnés» fournis par Antoine Waechter, a été largement battu lors du second tour des primaires d’EELV. Ce second tour confirme donc la ligne à «gauche toute» des militants d’EELV emmenés par Noël Mamère, Cécile Duflot, Dominique Voynet, Jean-Vincent Placé, Yannick Jadot et autres Patrick Farbiaz.

Les écologistes de gauche ont voté pour la candidate qui était la plus proche de leurs aspirations. Ce n’est une surprise que pour ceux qui font de la politique comme on vend du boudin lors des jours de foire. Ce positionnement à gauche confirme très nettement la ligne choisie par les votants de la coopérative sous tutelle des Verts et les militants du Parti, lors de l’adoption le 9 octobre 2010 du Manifeste rédigé en vue de la création d’EELV en Novembre de la même année.

a-son-arrivee-a-notre-dame-des-landes-ou-etait-organise-un-rassemblement-10492803upnsy_1713.jpgCécile Duflot va maintenant tenter de rassembler au-delà des épluchures de carotte balancées sur Nicolas Hulot à Notre Dame des Landes par les partisans d’Éva Joly pour faire avancer son objectif: "faire de l'écologie politique – hémiplégique – une force majeure qui contribue à la victoire de la gauche en 2012."

Du coup, avec de ce résultat prévisible, c’est toute la stratégie imposée, contre l’avis d’une large majorité de cadres et de militants au MEI, par son Président Antoine Waechter, qui se trouve mise en échec.

En effet à vouloir soutenir l’insoutenable, Antoine Waechter en cautionnant la candidature de Nicolas Hulot dans le cadre des primaires d’EELV se retrouve de facto à devoir désormais soutenir Éva Joly – la candidate des écologistes de gauche sectaires – et par le fait à aligner le MEI sur le parti socialiste le privant ainsi de son identité indépendante.

1310311626.jpgOn peut de plus se demander si Éva Joly acceptera le soutien de quelqu’un – Antoine Waechter – qui durant la campagne des primaires s’est imprudemment avancé à déclarer qu'elle était dans une "caricature idéologique de la politique", alors même que dans le landerneau vert il se dit avec insistance que le président du MEI bataille pour obtenir, dans le cadre des négociations EELV/PS quatre circonscriptions gagnables pour son mouvement en 2012.

L'écologie politique doit devenir une "vraie force politique", "elle doit devenir centrale, ça ne veut pas dire centriste", cela peut aller "des Verts jusqu'à une partie des centristes", avait-il encore indiqué lors de son intervention tonitruante en faveur de Nicolas Hulot.

Sûrement pas avec des stratèges de son acabit! Antoine Waechter s’est trompé sur toute la ligne.

D’abord en ne tenant pas compte du signal fort d’octobre 2010 où la ligne politique à gauche de Cécile Duflot et de Jean-Vincent Placé a été inscrite dans le marbre vert du Manifeste EELV, voté à la quasi unanimité des militants coopérateurs ou partisans.

Ensuite s’obstinant à inscrire le MEI dans un processus politique interne à EELV, qui ne pouvait qu’aller au bout de sa logique, à savoir la victoire aux primaires de n’importe quel candidat sauf celle de Nicolas Hulot dont le rôle consistait à créer l’illusion que la famille écologiste était rassemblée unie et ouverte.

Enfin en apportant pour signe de son allégeance à Nicolas Hulot, dont il pensait qu’il gagnerait, un fichier non à jour d’ex-militants du MEI ayant abandonné le navire depuis plusieurs années.

antoine_waechter_1244143093.jpgPlus grave, Antoine Waechter a trompé ses amis. Alors qu’un autre choix était possible sur le plan politique, comme aux élections régionales de 2010, il a en réalité choisit de jouer une carte destinée à servir ses seuls intérêts personnels.

Le résultat est accablant, le Mouvement des Ecologistes Indépendants est aujourd’hui en ruine, déchiré, décrédibilisé au bord de l’implosion.

Antoine Waechter porte une lourde responsabilité dans cet effondrement dont il devra rendre compte devant les adhérents. Comme il devra rendre compte des libertés qu’avec son secrétaire général il s’est autorisés par rapport aux règlements et statuts de l’organisation depuis le mois d’octobre 2010 pour continuer ses manœuvres d’un autre temps.

12372808995.pngSeul espoir l’existence d’un fort courant d’opposition interne qui souhaite reconstruire ce qui a été saccagé et qui entend le faire en se débarrassant d’une direction, politiquement incompétente, humainement hypocrite et bêtement sectaire et intolérante . Dénouement de ce mauvais feuilleton politique, le 24 septembre 2011, lors de la prochaine assemblée générale ordinaire.

 

08/06/2011

Réponse au président du MEI

Selon une source AFP rapportée dans le Figaro.fr du 06 juin 2011 Antoine Waechter a déclaré que le Conseil National du MEI s'est prononcé pour une participation à la primaire organisée par EELV. Pour être complet il aurait dû mentionner que le MEI est aujourd'hui en situation de scission avancée. Il existe, en effet, au sein du Mouvement une opposition importante et décidée, qui refuse de se laisser embarquer pour 2012 dans une opération masquée de soutien au PS.

Antoine Waechter dit soutenir Nicolas Hulot. Quand le fait-il? Lorsque Nicolas Hulot envisage le dialogue avec Jean-Louis Borloo ou quand il obtempère aux injonctions de Cécile Duflot?

Aujourd'hui Nicolas Hulot, après s’être fait sermonné par Cécile Duflot, vient de d’expliquer n'avoir désormais plus qu'une main libre "la gauche". Ceci n’est pas la ligne du Mouvement Ecologiste Indépendant qui jusqu’à récemment s’était attaché à avoir les deux mains libres. Ce qu’Antoine Waechter devrait savoir.

Cette posture, avoir les deux mains libres, qui ne vaut en aucun cas un quelconque soutien à l’UMP que les écologistes conséquents ne sauraient apporter, est la marque d’une volonté indéfectible de construire en France une "majorité nouvelle" qui regrouperait dans le respect des identités de chacun, les centristes - radicaux et démocrates - les républicains sociaux et les écologistes sur la base d’une plateforme authentiquement humaniste, écologique et solidaire. Antoine Waechter n’est plus dans ce registre.

Il convient de rappeler que le Président du MEI siège au Conseil Régional d'Alsace aux côtés de l’opposition PS dans le Groupe Europe Ecologie les Verts. En 2014 auront lieu des élections territoriales et Antoine Waechter ne fait mystère à personne de sa volonté d'être réélu. Ceci explique peut-être cela. C'est son droit d’agir de la sorte mais il serait juste qu’il le fasse dans la clarté. Quand à Nicolas Hulot il peut encore se sortir du piège qui le tient. C’est maintenant qu’il doit le faire après les primaires ce sera trop tard.

Bernard FRAU

Délégué général

Humanisme Ecologie République

18:26 Écrit par Bernard FRAU dans Présidentielles 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nicolas hulot, antoine waechter, jean-luois borloo, bernard frau | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

11/12/2010

«Pour tourner la page du passé et ouvrir le livre de l’avenir»

exemple_appel1.jpg

La «grande crise» - sociale, écologique, économique et politique -nous impose un nouveau rendez-vous avec l’histoire de l’humanité. L’heure, est à la recherche d’un nouveau pacte de vie en commun construit sur une vision de la société où les relations entre la nature - dans sa diversité et ses limites - et les Hommes – dans leurs rythmes, leurs singularité, leurs droits et leurs devoirs – seront à la fois plus apaisées, plus équilibrées et garantes du bien être des générations futures.

 

Sortir du monde d’hier en surmontant les peurs et les replis sur soi, prendre à bras le corps la construction du monde de demain en transcendant les vieux clivages inopérants et artificiels qui entravent la politique – la droite, la gauche, le centre -, telle est la perspective.

Dans ce contexte, l’esprit de l’appel fédérateur du 22 mars lancé par Daniel Cohn-Bendit ouvrait une fenêtre. L’union de tous les Écologistes semblait enfin possible avec à la clé la possibilité de porter, dans l’indépendance, un projet commun alternatif.

Force est de constater que 6 mois après, les caciques de la maison verte sont retombés dans les ornières du bipolarisme gauche-droite et travaillent à reconduire les mêmes accords avec leurs alliés traditionnels de gauche, sacrifiant, en échange de quelques sinécures, toute ambition de soutenir un programme authentiquement écologiste à l’instar d’Antoine Waechter qui a fait le choix de l’alignement et de l’abandon des convictions qui jusqu’à maintenant l’animaient.

L’action politique est toujours l’expression d’une volonté en mouvement. Signataires de l’Appel des Écologistes Indépendants nous continuons de penser que seule une mobilisation d’acteurs dégagés des préjugés traditionnels permettra d’avancer.

En signant et en relayant cet appel, je soutiens la nécessaire indépendance de l’Écologie politique.

Je m’engage à rénover les institutions et les pratiques politiques afin que les citoyens se réapproprient leur espace politique pour faire émerger une voie alternative dans la résolution des questions sociale, écologique, économique et politique qui se posent en ce début de siècle.

Retrouver les chemins de l’unité, du sens et de l’intérêt général, permettre à chacun, dans le respect de l’animal, de l’humain et du végétal, d’inscrire son destin individuel dans un destin collectif pérenne et soutenable, tel est le défi qui est proposé.

En signant et en relayant cet appel, je relève ce défi et contribue à la création d’une force écologiste nouvelle positionnée au cœur des besoins de la vie, qui respecte en dehors des droites et des gauches de gouvernement dont la crise que nous traversons signe l’échec politique cuisant.

En signant et en relayant cet appel, j’agis à mon niveau et deviens porteur d’un message collectif fort: l’écologie est notre nature, l’indépendance est notre culture.

 

Pour signer l’appel

Faites-nous parvenir vos coordonnées (ville, profession), au correspondant de l’euro-région Nord à l’adresse mail suivante :

appel.ecologistes.independant@gmail.com

Indiquez :

  • Nom/Prénom

  • Département/Région

  • Mandat électif actuel

  • Responsabilité interne d’un parti, actuelle ou passée

  • Auteur de livre

  • Responsabilité associative actuelle

  • Responsabilité syndicale passée

  • Fonction professionnelle « d’importance »

Vous pouvez aussi nous contacter par téléphone : 0663240066 / 0232610238

10/12/2010

L’opposition interne du MEI communique

Paris le jeudi 9 décembre – Trois semaine après les noces de Lyon, alors que Daniel Cohn-Bendit exprime une différence ferme et critique avec la nouvelle organisation d'Europe Écologie-Les Verts, que de son côté Jean Paul Besset claque la porte en dénonçant le «climat délétère de guerre froide» qui y règne, Antoine Waechter, dans une déclaration publique, vient d’indiquer qu’il a fait le choix de l’alignement sur l’axe Vert/PS.

En abandonnant les convictions qui l’animaient, Antoine WAECHTER tourne résolument le dos à l’écologie politique indépendante. Le choix de renoncement que vient de faire le Président du Mouvement des Écologistes Indépendants choque de nombreux responsables et militants du parti, dont certains vont même jusqu'à réclamer sa démission.

Pour ces derniers il reste désormais une tâche impérative. Reconstruire à la base, en tissant des liens solides avec tous les écologistes qui croient à la nécessité pour l’Écologie Politique de se constituer en force militante indépendante.

Une initiative dans ce sens sera engagée dans les jours à venir.


Carine CURTET, Présidente Région Paca

Henri BAILLEUL, Président Région Nord-Pas de Calais

Bernard FRAU, Secrétaire national aux élections du MEI,

Contact Presse

Bernard FRAU 0663240066/0232610238

14:42 Écrit par Bernard FRAU dans 1. Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : daniel cohn-bendit, antoine waechter, renoncement, alignement, ps | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu