Avertir le modérateur

22/04/2011

Nicolas Hulot fait le choix de la Gauche et non de l’Alternative !

Paris, le 22/04/2011 - L’Alliance Ecologiste Indépendante regrette la position de Nicolas Hulot de n’être «que» le candidat des écologistes de gauche suite à ses déclarations concernant sa participation aux primaires étriquées et verrouillées d’Europe Ecologie – Les Verts

Nicolas Hulot fait le choix de la Gauche

Nicolas Hulot rejoint ainsi le choix des Verts d’une alliance exclusive à gauche qui les ont conduits durant ces années à être les sous-traitants du PS en matière d’écologie en échange de quelques postes d’élus.

A gauche toute, semble être le mot d’ordre chez Europe Ecologie, Daniel Cohn Bendit en tête appelant à soutenir DSK dès le premier tour suivi de Cécile Duflot, Éva Joly et Jean Vincent Placé pour lesquels un projet écologiste ne peut être que de gauche et donc uniquement avec les partis de gauche; même Yannick Jadot qui voulait l’indépendance d’EELV à ses débuts est rentré dans le rang. Mais quelle vision passéiste binaire! Surtout pour un mouvement qui proclame à qui veut bien l’entendre qu’il incarne «la politique du 21ème siècle».

Si l’Alliance Ecologiste Indépendante, est d’accord pour dire que l’attachement de la droite actuelle au tout libéralisme financier et marchand, incarné en France par Nicolas Sarkozy et ses troupes, rend impossible, pour les écologistes, toute possibilité de gouvernement avec cette droite, elle affirme en revanche très nettement qu’il en de même avec la gauche socialiste et productiviste. Ceci constitue un point de désaccord de fond avec EELV.

Nicolas Sarkozy, DSK ou Martine Aubry c’est pareil!

Remplacer un Nicolas Sarkozy pro-nucléaire par une Martine Aubry ou un DSK pro-nucléaires – changer de président pour que rien ne change – ne constitue pas en soi un programme politique. Hors c’est ce vers quoi Daniel Cohn-Bendit et EELV veulent entrainer les écologistes en échange de quelques postes au gouvernement et à l’Assemblée Nationale.

Tracer résolument les voies d’un avenir meilleur et plus éclairé exige, pour nos concitoyens, de sortir de ces jeux politiciens dont ils sont abreuvés jusqu’à l’écœurement. La montée du FN et la faible participation aux échéances électorales en témoignent. L’heure est plus que jamais à la construction d’une réelle force alternative aux conservateurs de gauche comme de droite et aux extrémistes des mêmes bords.

L’Alliance Ecologiste Indépendante considère que vouloir un avenir de bien-être et de justice, plus respectueux des hommes, des espaces, de la faune et de la flore nécessite plus que jamais de profondes réformes, institutionnelles, sociales et économiques. Elle estime que le temps de l’élection présidentielle de 2012 est propice pour opérer des choix fondateurs à travers une candidature émancipée des traditionnels territoires politiques tels que les a façonnés la 5ème République.

Une candidature de rassemblement écologiste, humaniste et républicaine

L’Alliance Ecologiste Indépendante appelle Nicolas Hulot, Corinne Lepage, Franck Laval et tous ceux qui se sentent concernés à prendre leurs responsabilités en décidant, de mettre leur compétence au service d’un projet d’Écologie Politique authentique et Indépendant. Laissons les dirigeants d’EELV cultiver avec le Parti Socialiste leurs petites ambitions personnelles et agissons ensemble pour l’intérêt public.

Les Français réclament pour 2012 un candidat qui serait à même de tracer une voie majoritaire nouvelle en faisant la synthèse des valeurs qui sont au cœur de l’Humanisme, de l’Écologie et de la République.

Dans cette perspective, l’Alliance Ecologiste Indépendante, s’efforcera de favoriser les rencontres avec les principaux mouvements du Centre politique actuellement émancipés de l’UMP et du Parti Socialiste.

Contact presse:

Alliance Ecologiste Indépendante:

Bernard Frau, secrétaire national / 06 63 24 00 66 /

bernard.frau@sfr.fr

Jean Marc Governatori, secrétaire national / 06 11 44 58 21 /

info@alliance-ecologiste-independante.fr

 

 

07/04/2011

PS et nucléaire : le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce un double langage intolérable

gp_bigger_bigger.jpgAlors que dans un récent communiqué de presse Greenpeace vient de fustiger le peu d'ambition du Parti Socialiste face à l'impérieuse nécessité de changement de cap en matière de production d'énergie électrique, c'est maintenant le Réseau "Sortir du Nucléaire" qui dénonce le double langage de Martine Aubry. Rappelons que plus de 70% de nos concitoyens sont favorables à une sortie totale du nucléaire et à son remplacement par une production d'énergie électrique à partir des modes de production doux , solaire, éolien, géothermique et biomasse. L'ensemble adossé à un programme d'économie d'énergie et d'efficacité en terme d'isolation des constructions. Toutes ces dispositions sont retenues par l'Alliance Ecologiste Indépendante qui s'est à de nombreuses reprises prononcée dans ce sens.

Communiqué de Presse - 6 avril

logo-sdn.gifMardi 5 avril, Martine Aubry a présenté le nouveau programme du Parti Socialiste, intitulé... « Le changement ». Au cours de la conférence de presse, elle a notamment évoqué sa préférence personnelle pour la sortie du nucléaire, en ajoutant ne pas savoir combien de temps serait nécessaire. Est-ce la même personne qui, s’exprimant en tant que première secrétaire du Parti Socialiste, avait énergiquement plaidé pour une sortie du nucléaire en 20 ou 30 ans sur le plateau de Canal + le 21 mars dernier [1] ?

Le Réseau "Sortir du nucléaire" rappelle à Martine Aubry que la sortie du nucléaire n'est pas un argument électoral : c'est une nécessité écologique, afin que les générations futures n'aient pas à souffrir des conséquences dramatiques pour l'Homme et l'environnement d'un accident toujours possible et du poids de la gestion de déchets dangereux pour des milliers d'années. Quoi qu’il en soit, ces prises de position publiques auraient pu laisser penser que le principal parti d’opposition de France avait enfin intégré la nécessité d’une révolution énergétique… si elles n’étaient pas en décalage total avec le texte programmatique du PS pour 2012 présenté mardi.

Pour Corinne François, porte-parole du Réseau "Sortir du nucléaire", « on se trouve face à un double langage intolérable : loin des belles déclarations de Mme Aubry, ce texte constitue une ode à la poursuite du nucléaire, qui aurait tout aussi bien pu être rédigée par Eric Besson ! »

En effet, on n’y trouve plus aucune mention d’une sortie du nucléaire, quels qu’en soient les délais. En dépit de quelques déclarations d’intention de développer les énergies renouvelables et les économies d’énergie, tout est mis en œuvre, à grands coups de cocoricos déplacés, pour sauver le « fleuron industriel » atomique : « Ne gâchons pas des années de succès technique et économique, unique au monde, du secteur public français – le nucléaire civil ».

Rien sur les points d’étapes indispensables à une transition énergétique pourtant évoquée. Aucune remise en cause des installations vieillissantes, poursuite du « retraitement » du combustible, et surtout poursuite du programme de renouvellement du parc nucléaire actuellement engagé (donc aucune remise en question de l’EPR, pourtant échec industriel monumental).

« Malgré un habillage qui se veut progressiste sur la transition énergétique, plus on avance dans la lecture du programme du Parti Socialiste, plus le discours s’appauvrit », souligne également Corinne François.

vaseline250.jpgOn y retrouve en effet les mêmes lieux communs et poncifs éculés que dans le discours de l’UMP, notamment sur le nucléaire « décarboné » [2] et peu coûteux, la « renaissance » de l’atome dans le monde et la soi-disant indépendance énergétique française. Par ailleurs, de nombreuses incohérences et formules maladroites ("sortir de la dépendance du nucléaire" (sic !)) donnent l’impression d’un texte-patchwork, champ de bataille où le camp pro-nucléaire l’a finalement emporté.

Ce double langage relève-t-il d’une stratégie électoraliste ? Déjà, en 1981, François Mitterrand promettait un référendum, la réduction du programme nucléaire et le développement des énergies renouvelables ; il n'a tenu aucune de ces promesses [3]. En 1997, hormis l'incontournable fermeture de Superphénix, la gauche plurielle n'a rien fait pour réduire la part du nucléaire, bien au contraire.
Ou cette cacophonie ne traduit-elle pas l’incapacité du Parti Socialiste à produire un programme ambitieux et novateur, en raison du soutien inconditionnel à l’atome de certains caciques ?

Il est affligeant de constater que le principal parti d’opposition français n’a tiré qu’en façade les leçons de la catastrophe de Fukushima, qui ne cesse de s'amplifier.

Alors que 70 % des Français plébiscitent la sortie du nucléaire dans deux sondages récents [4], le PS confirme son immobilisme et son éloignement de la population.

Corinne François conclut : « en refusant de remettre en question le règne de l’atome, le PS, à l’instar de l’UMP, pourrait condamner la France à cinq nouvelles années de retard pour enclencher une véritable transition énergétique, et à continuer à vivre avec un risque nucléaire qui ne fera que s’accroître avec le vieillissement des centrales ».


NOTES :

[1] Martine Aubry, sur Canal + le 21 mars 2011 :

http://www.dailymotion.com/video/xhrf1f_aubry-vers-une-sortie-du-nucleaire-d-ici-20-a-30-ans_news

[2] « le nucléaire [produit], sans émettre de CO2, une électricité abondante, permanente et bon marché », p. 8

[3] " Les crédits économisés par la réduction du programme nucléaire permettront d’augmenter fortement les moyens accordés aux économies d’énergie et aux énergies nouvelles." http://seaus.free.fr/spip.php?article781

[4] Sondage 1 de l'IFOP, réalisé du 15 au 17 mars 2011, à la demande d'Europe-Écologie Les Verts ; Sondage 2 d'Opinion Way réalisé les 16 et 17 mars 2011, à la demande de l'Alliance Écologiste Indépendante.

Contacts presse :

Réseau "Sortir du nucléaire"

Fédération de 875 associations agréée pour la protection de l'environnement
http://www.sortirdunucleaire.org/

Corinne François : 06 86 74 85 11

Jean-Pierre Minne : 06 71 07 24 47

logo Alliance Ecolo11.jpgAlliance Écologiste Indépendante

Bernard FRAU : 06 63 24 00 66

02:06 Écrit par Bernard FRAU dans 1. Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nucléaire, ps, alliance ecologiste indépendante, martine aubry, ump | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

10/12/2010

Mise au point de l'AEI

Paris le jeudi 9 décembre- Alors que la démission de Jean Paul Besset et les dernières déclarations de Daniel COHN-BENDIT, sur l'organisation mort-née d'Europe Écologie-Les Verts ont clairement levé le voile sur l’indépendance et l’autonomie de façade d’un parti Verts bis, Antoine WAECHTER fait le choix de l’alignement et abandonne les convictions qui jusqu’à présent l’animaient.

Après son élection en Alsace sur une liste Europe Ecologie et sa présence aux Assises de Lyon, Antoine WAECHTER vient définitivement de tourner le dos à l’écologie politique indépendante en annonçant une discussion de partenariat entre le MEI et EELV et donc avec le Front de gauche et le PS.

Contrairement à ses déclarations, l’Alliance Écologiste Indépendante existe belle et bien et compte à ce jour 1200 membres à jour de cotisation. Plusieurs membres de Génération Ecologie et du MEI ont d’ailleurs fait récemment le choix d’adhérer directement à AEI.

 

Jean Marc GOVERNATORI, président d’AEI

Patrice MIRAN, porte parole national AEI, 1er Vice-président du MEI

Bernard FRAU, secrétaire national aux élections du MEI


 

Pour le comité national d’Alliance Écologiste Indépendante

Contact: Bernard FRAU 06 63 24 00 66 / 02 32 61 02 38

08/11/2009

Appel à Alain LE VERN,Pour l’Abandon de l’EPR de PENLY et la création d’un Pôle Haut-Normand d’Energies Marines

Les réserves émises, lundi 2 novembre, par les autorités de sûreté nucléaire britannique, française et finlandaise concernant les systèmes de sûreté des réacteurs nucléaires EPR ont amené le sénateur socialiste pro-nucléaire, Alain LE VERN, président de la Région Haute-Normandie, à interpeller dans un communiqué le ministre de l’Ecologie et de l’Energie.

 

Il s’agissait pour Alain LE VERN  de rappeler au ministre de ne « pas retarder …. », le projet des Deux Côtes, prévu au large du Tréport, pour lequel est envisagé l’implantation de 141 éoliennes à plus de 14 km des côtes.

 

Le Sénateur socialiste Alain LE VERN en champion de la production d’énergie propre et renouvelable, les Ecologistes Haut-Normands n’en reviennent pas ! L’infatigable soutien de la construction de l’EPR de PENLY aurait-il trouvé son chemin de Damas ? Ira-t-il jusqu’à soutenir désormais la position des Ecologistes en réclamant l’arrêt définitif de l’EPR et la sortie progressive du Nucléaire en Haute-Normandie ?

 

Chaque jour qui passe n’en finit pas d’apporter son lot de mauvaises nouvelles à propos des « malaises » du nucléaire!

 

Après les incidents à répétition dans différentes centrales, le dernier incident en date à la centrale du Tricastin dans la Drome a conduit ce vendredi 6 novembre le PDG sortant d'EDF Pierre Gadonneix, à reconnaître que sur les 58 réacteurs que compte le parc  nucléaire français, 15 sont actuellement à l'arrêt pour des opérations de maintenance soit 25% de la capacité de production.

 

La situation est mauvaise au point que la France pour passer l’hiver sans coupure d’électricité devra importer massivement de l’électricité de l’étranger dont elle dépend pour ses besoins! On parle de  4.000 mégawatts (MW) d'électricité «durant plusieurs semaines de novembre 2009 à janvier 2010» soit la production de quatre réacteurs nucléaires.

 

 

 

Le parc nucléaire français est vieillissant, dans un état dégradé.

 

La situation est donc favorable en France pour faire les choix politiques d’opportunité qui s’imposent : retrait du projet EPR de PENLY et mise en place d’un plan global de reconversion de l’outil de production énergétique français afin de sortir progressivement du tout nucléaire pour passer au renouvelable. 

 

La Haute-Normandie pourrait dans ce plan faire figure de fer de lance en proposant dès maintenant, la création, sur le site de la Côte d’Albâtre  à Saint-Jouin de Bruneval, d’un Pôle Haut-Normand d’Energies Marines, à la place du projet GAZ Normandie qui prévoie la construction d’un Port Méthanier et d’une usine de regazéification sur un site Natura 2000.

 

Une telle proposition, abandon de l’EPR de PENLY et création d’un Pôle Haut-Normand d’Energies Marines, constituerait la marque réelle d’une volonté politique forte de tourner le dos simultanément à l’énergie nucléaire et aux énergies carbonées.

 

L’alliance Ecologiste de Haute-Normandie :

 

·         Demande à Alain LE VERN, Président de la Région Haute-Normandie, de sortir des postures politiciennes faciles et de s’engager résolument à soutenir les écologistes Haut-Normands qui militent pour l’arrêt de PENLY et la Création d’un Pôle Haut-Normand d’Energies Marines.

 

·         Appelle tous les Ecologistes Haut-Normands –  les Verts, Europe-Ecologie et Cap 21 – à se rassembler pour exiger du Président de la Région Haute-Normandie une réponse claire et sans ambigüité concernant une question qui est au cœur des propositions de l’Ecologie Politique.

23/10/2009

54 fûts d’uranium appauvri en partance pour la Russie

300px-Centraletricastin.jpgUne source AFP en date du 22 10 2009 fait savoir qu’un transport l'uranium appauvri d'origine française quittera le Havre d'ici samedi 24 10 2009 pour la Russie !

 

Toujours selon cette source, Henri-Jacques Neau, directeur délégué de la logistique d'Areva aurait indiqué que la cargaison comporterait "54 fûts de 200 litres d'uranium naturel appauvri" en provenance du site nucléaire du Tricastin dans la Drome où sont regroupées des installations de fabrication de combustible nucléaire. L’uranium en partance pour la Russie est un produit  résiduel issu du cycle de production d’enrichissement destiné à l’alimentation des centrales.

 

Le responsable AREVA  indiquerait que les futs sont expédiés à Tomsk en Russie pour y être enrichis en vue de fabriquer d’autres combustibles nucléaires.

 

Si, comme l’indique Greenpeace, les produits en question sont faiblement radioactifs et moins dangereux que ceux dont il a été question dans le documentaire Arte "Déchets: le cauchemar du nucléaire", il n’en reste pas moins que comme l’a affirmé Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire de Greenpeace France, " La logique est la même, on nous dit qu'on envoie de l'uranium en Russie pour le transformer afin de le réutiliser, en fait il n'est pas réutilisé et c'est pourquoi nous considérons cet uranium comme un déchet".

 

En fait il s’agit bel et bien de déchets dont on voudrait faire croire qu’ils pourraient être assimilés à une sorte de matière première secondaire recyclable.

 

Selon Henri-Jacques Neau, directeur délégué de la logistique d'Areva, c’est au moins "au moins une dizaine" de convoi de ce type par an qui chaque année quittent le Havre.

 

Il convient de rappeler que ces voyages d'uranium appauvri datent des années 70 et l’on peut s’étonner de les voir se perpétuer alors même que le Haut Comité pour la Transparence et l'information sur la sécurité nucléaire (HCTISN) saisi par (le ministre de l'Ecologie) Jean-Louis Borloo vient d’en demander vient le un recensement.

 

L’Alliance Ecologiste indépendante dénonce le transport du 24 10 2009 et s’associe à la campagne de Greenpeace France sur le sujet.

 

L’Alliance Ecologiste réclame, en outre, au gouvernement d’interdire tous transports de matières et de déchets nucléaires français dans le monde jusqu’au terme du recensement qui vient d'être annoncé par le gouvernement.

14/10/2009

Rencontre Débat

 

 

« Régionales 2010 »

avatar_3f037f1f32e7_128.pngBernardFrau.JPG  

Pinterville

Salle du Conseil Municipal  

 

Vendredi 30 octobre 2009

18h1/2 – 20h1/2

spatule_blanche_estuaire_seine-04d74.jpg 

Rencontre Débat

La Normandie

Le Grand PARIS

seine-portduhavre.jpgpecheur_bateau_469_30_4818b 2.jpg

petrole_489.jpg800475-960359.jpg

 

 

Photo-CMC-paris-sarko_jpg_pics_390.jpg

12:49 Écrit par Bernard FRAU dans 8.Région Haute Normandie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : normandie, grand paris, alliance ecologiste indépendante | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu