Avertir le modérateur

06/04/2011

EPR Penly: Après les déclarations du maire communiste de Dieppe

Communiqué de Presse

Paris-Normandie dans son édition de vendredi a repris les propos de Sébastien Jumel maire communiste d’Évreux après les déclarations du Président de l'Autorité de Sureté Nucléaire concernant la construction des EPR de Penly et de Flamanville pour laquelle l'hypothèse d'un moratoire est aujourd'hui envisagé.

Ces propos ne manquent pas de soulever quelques interrogations majeures!

D'abord, au nom de quelle légitimité Sébastien Jumel, reprenant les formules de Nicolas Sarkozy et des Ministres Besson et Kossusco-Morisset, s'autorise-t-il à commenter les déclarations du président d'une Agence d’État dont le caractère indépendant est par nature indispensable à la mission qui lui est confiée?.

Ensuite quelle expertise le Maire de Dieppe peut-il mettre en avant pour affirmer que: «les propos du président de l'Autorité de sûreté nucléaire ont été sur interprétés»?.

Enfin à quelles sources le Maire de Dieppe fait-il référence lorsqu'il déclare : «Il faudra tirer tous les enseignements de l'accident nucléaire de Fukushima dans le nucléaire français, tout particulièrement sur des projets expérimentaux comme l'EPR...... la réalité des choses justifie que l'on renforce tous les dispositifs de sécurité des centrales. Cela fera l'objet d'un audit qu'il faudra prendre en compte»?.

Alliance Écologiste n'est d'ailleurs pas surpris des prises de position du Maire de Dieppe qui sont conformes à celles que soutient depuis toujours le Parti Communiste en Haute et Basse Normandie.

Ces prises de positions ont moins le mérite de clarté. Ce n'est pas le cas des Députés socialistes et des Président de Conseil Régionaux de Haute et Basse Normandie qui soutiennent eux les propositions en trompe l’œil de Martine Aubry qui prévoient une sortie du tout nucléaire dans 30 ou 40 ans. Autant dire qu'avec le PS la sortie du Nucléaire n'est pas pour demain ni pour après demain.

En ce mois de commémoration du 25ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, «Alliance Écologiste» d'un point de vue général rappelle:

 

  • Que l'objectif après le désastre de FUKUSHIMA le 11 mars 2011 est désormais de «Sortir du nucléaire tant civil que militaire».

  • Que cette sortie doit être une sortie intégrale et non partielle.

  • Que la décision de sortie du nucléaire assortie d'un calendrier précis doit être prise dès cette année 2011.

 

A cet effet Alliance Écologiste demande pour l’immédiat:

 

  • la fermeture des vieilles centrales de Fessenheim et du Bugey

  • l'abandon des projets EPR de Penly et de Flamanville

  • le lancement d'un «Plan National de Reconversion Énergie» construit pour renforcer la déconcentration et l'amélioration des rendements des productions ainsi que celles de l'isolation des constructions publiques et privées.

Enfin Alliance Écologiste appelle l'ensemble des Mouvements et associations écologistes à faire de la commémoration du 25ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl un grand moment de mobilisation et de contestation citoyenne face aux irréductibles tenants de la folie nucléaire.

 

Contact: Bernard FRAU 0663240066

04/04/2011

«Nicolas Hulot ne doit pas se placer sous la tutelle des Verts»

Communiqué de presse

Paris, le 1er avril 2011 En annonçant qu’il participera aux primaires, organisées par Europe Écologie-Les Verts pour désigner leur candidat à la présidentielle de 2012, Nicolas Hulot vient de rompre avec la logique de lindépendance partisane qui a fait une grande part de sa notoriété et de sa crédibilité jusqu’à ce jour.

Pour Bernard Frau, secrétaire national d’Alliance Écologiste: «Aujourd’hui, en rejoignant Cécile Duflot et ses amis, qui ne font pas mystère de leur volonté de positionner à gauche le projet de l’écologie politique, Nicolas Hulot fait le choix de rallier le PCF de Paul Laurent, et le PS de Martine Aubry qui au soir du 1er tour des cantonales ont affiché l’unité retrouvée d’une gauche plurielle conservatrice ancrée sur un modèle de société bien éloigné du paradigme écologiste.»

Plus que jamais s’impose la nécessité de proposer à nos concitoyens un projet alternatif au modèle productiviste du PS et de l’UMP qu’ils ne sont pas prêts d’abandonner. Pas plus qu’avec la Droite qui n’a pas été au bout du Grenelle de l’environnement, Nicolas Hulot en montant dans la barque d’EELV, ne verra ses propositions réellement prises en compte par la Gauche si ce n’est à la marge.

Dès lors, radicalement attachée à la présence en 2012 d’une candidature écologiste non alignée, Alliance Écologiste appelle Nicolas Hulot à se ressaisir et à ne pas se placer sous la tutelle des Verts.

Face à la CDU et au SPD c’est l’indépendance qui a fait gagner les Écologistes en Allemagne, face au PS et à l’UMP c’est l’indépendance qui les fera gagner en France.

---------------------------------------------------------------

FYI: Crée en 2009 au moment des européennes où elle a fait près de 5 %, l’Alliance Écologiste Indépendante, composée de Génération Ecologie, du Mouvement des Écologistes Indépendants et de la France en Action est devenue en 2011 le parti unifié «Alliance Écologiste», qui prône une écologie politique indépendante.

Contact :

Alliance Ecologiste : Bernard Frau / 06 63 24 00 66 / bernard.frau@sfr.fr

11:43 Écrit par Bernard FRAU dans 6. Politique nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cdu, spd, alliance ecologiste, nicolas hulot, présidentielles 2012 | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

09/02/2011

D'Italie à la Hague: La longue promenade de déchets nucléaires dangereux!

 

Un convoi de déchets nucléaires hautement radioactifs a été acheminé, depuis le site de stockage du réacteur de Garigliano, dans le sud de l'Italie, arrêté en 1982, par un train qui a traversé la France en direction du Terminal Nucléaire de Valognes dans la Manche d’où ils rejoindront par la route l’usine de retraitement Areva à la Hague.

Après traitement sur place ces déchets seront réexpédiés en Italie où il semblerait qu’aucune solution n’est prévue pour les recevoir.

evreux08fevrier201a1.jpgCe train qui a quitté l’Italie dimanche 6 février aura traversé, ce mardi 8 Février, 12 départements français. Dans chaque gare traversée une haute protection policière a été déployée pour accueillir les militants antinucléaires dont le seul défaut est d’être le symbole de la mauvaise conscience d’un état qui de manière constante se conduit en soutient inconditionnel d’une industrie sale, dangereuse et coûteuse.

Une fois de plus, tant les élus que les populations concernés n’ont pas été informés du passage de ce convoi ainsi que des risques et dangers qu’il fait courir potentiellement aux habitants des régions traversées qu’on expose sans leur consentement .

L’opacité la plus complète préside à ces transports dont ont ne connaît jamais les dispositions prévues pour faire face en cas d’accident toujours possible.

La non-transparence qui caractérise les opérations de transport de ces matières dangereuses est inadmissible de la part d’un état qui se dit démocratique et qui ne se prive pas de donner des leçons sur le sujet à ces homologues européens, africains, arabes ou chinois.

Au moment où AREVA, à coup de millions d’euros engouffrés dans des campagnes de communication détestables, essaye de banaliser l’industrie nucléaire, il faut rappeler que les déchets nucléaires sont dangereux et que leur nocivité se compte en milliers d’années. Il faut dire et dire encore que le nucléaire nuit à la santé et tue.

A ce propos «Alliance Écologiste» et le MEI tiennent à remercier, les militants antinucléaires de toutes tendances, qui, malgré la présence des forces policières, ont organisé des rassemblements protestataires, sur l’ensemble du parcours empruntés par le convoi.

 

 

11:12 Écrit par Bernard FRAU dans 6. Politique nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : déchets, la hague, areva, nucléaire, santé, accident, alliance Écologiste | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

08/02/2011

LeConseil National du MEI s’est réunit les 5 et 6 février 2011 à Paris

Prenant acte d’une décision du Conseil Fédéral d’Europe Ecologie Les Verts à propos des modalités de désignation d’un candidat à l’élection présidentielle de 2012, les membres du CN du MEI ont décidé qu’il n’y avait plus désormais d’intérêt, pour leur mouvement, de participer à des primaires qui ne répondent pas à une ouverture vers des partenaires naturels mais à des préoccupations internes du parti Vert.

30209.jpg

 

Les déclarations de Daniel Cohn-Bendit sur le retrait éventuel de la candidature écologiste si celle-ci devait gêner le candidat socialiste est venu renforcer la tendance des partisans déterminés de la ligne d’indépendance du MEI.

 

Attaché à la présence indispensable, dans la prochaine campagne présidentielle, d’une candidature capable d’incarner l’identité écologiste en dehors du clivage droite-gauche, le Conseil National du MEI a décidé, si les Verts (EELV) décidaient de renoncer à une telle candidature, de prendre l’initiative d’engager un processus de réunion de l’ensemble des écologistes non alignés à Droite ou à Gauche – Génération Ecologie, Alliance Écologiste, Cap21, Les Écologistes du Modem, les coopérateurs d’EELV –.

Cette décision marque la volonté du MEI:

nicolashulot2.jpg

  • d’organiser un lieu de coordination et de concertation de tous les écologistes indépendants

  • d’affirmer l’existence d’un pôle politique incarnant l’identité politique de l’écologie sans référence à la Droite et à la Gauche

  • d’envisager pour 2012 un candidat de tous les écologistes non alignés à Droite ou à Gauche et d'en faire la promotion avec l'appui de tous les écologistes.

S’agissant de la personnalité qui serait la plus à même de faire le consensus le plus large le Conseil National du MEI indiqué une préférence pour Nicolas Hulot.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu