Avertir le modérateur

16/02/2012

Présidentielles 2012: Sarkozy régularise sa situation.

Comme si de rien n’était, il l’a dit hier à Laurence Ferrari : question : « Monsieur le Président êtes-vous candidat » réponse «  oui je suis candidat à l’élection présidentielle ». Puis Laurence Ferrari enchaîne « Monsieur le Président depuis quand avez-vous pris cette décision ? (d’être candidat ndlr) », sans se démonter Nicolas Sarkozy a répondu : « Depuis plusieurs semaines ».

Nicolas Sarkozy, Présidentielles 2012, François Hollande, Papandréou, La Grèce, FMI, UE, Chancelière allemande, bipolarisation, chômeurs, resto du coeur, Neuilly-sur-Seine, Tunisie, Maroc, Algérie, FNSEA, Bolloré, Fouquet's, modèle social allemand, Référendum, Lavaur, Laurence Ferrari,  Que doit-on tirer de cette entrée en matière ? La réponse est simple et de bon sens ! Le Président de la République a été pendant plusieurs semaines un candidat clandestin qui a mené campagne avec l’argent des contribuables, l’appui et la complaisance des grands médias.

De plus plusieurs ministres en fonction – Nadine Morano, Nathalie Kossusco-Morizet, Laurent Vauquier, Eric Besson, Claude Guéant, Valérie Pécresse – en accompagnant le « candidat clandestin » dans ses tournées de représentation ont été complices de ce hold-up sur la démocratie dans le plus pur tripatouillage de l’esprit républicain.

Et qu’on ne vienne pas nous dire qu’il n’était pas possible à ce petit monde de séparer ce qui relevait dans leur quotidien de l’exercice de leur mission et de celui de la campagne de leur candidat.

L’épisode marquant, le plus intolérable de cette période, entre chien et loup, restera cette visite dans le Tarn où lors de l’arrivée du « Chef »  de « l’Etat » sur la place de l’Hôtel de Ville de Lavaur des écoliers, agitant un drapeau tricolore, auraient été invités à crier « Vive Sarkozy » !

Nicolas Sarkozy, Présidentielles 2012, François Hollande, Papandréou, La Grèce, FMI, UE, Chancelière allemande, bipolarisation, chômeurs, resto du coeur, Neuilly-sur-Seine, Tunisie, Maroc, Algérie, FNSEA, Bolloré, Fouquet's, modèle social allemand, Référendum, Lavaur, Laurence Ferrari,  A ceux qui pourrait s’étonner d’un tel reproche, il faut rappeler que des Français qui ont largement plus de cinquante ans racontent qu’en d’autres temps on leur a demandé de chanter « Maréchal nous voilà » avant de commencer les cours. Il n’est pas anormal qu’ils s’interrogent ! Ceux qui oublient leur histoire sont paraît-il condamnés à la revivre. Par ces temps de pétainisme rampant la vigilance n’est pas superflue bien au contraire.

Bref nous n’en sommes pas encore là et c’est heureux. Cette fois donc, ça y est ! Le « revoilou » candidat, le Sarko nouveau est arrivé ! Il aurait dit-il des choses à nous dire ! Encore…… ? C’est que ces cinq dernières années il ne s’est pas privé de faire usage du moulin à promesses. Depuis 2007, on peut même dire qu’il n’a pas arrêté de dire et de contre-dire. Certains se livrent à l’art du pipeau à dix-huit trous, il a préféré la trompette, c’est plus voyant !

Pour la campagne qui débute il a choisit, au moins pour le début, la mandoline c’est plus charmeur ! Qui peut aujourd’hui croire en la sincérité des propos de Nicolas Sarkozy en tout cas sur sa volonté de redonner la parole aux Français ?

 nicolas sarkozy,présidentielles 2012,françois hollande,papandréou,la grèce,fmi,ue,chancelière allemande,bipolarisation,chômeurs,resto du coeur,neuilly-sur-seine,tunisie,maroc,algérie,fnsea,bolloré,fouquet's,modèle social allemand,référendum,lavaur,laurence ferrariPendant la campagne de 2007 pour bien marquer son opposition au référendum il avait fermement indiqué au journal l’Express : « Croyez-vous que, si je suis élu, je vais aussitôt dire aux Français : « Excusez-moi, j'ai besoin de vous demander votre avis sur un autre sujet ? ». Le voilà aujourd’hui affirmant souhaiter « redonner la parole au Peuple » car « il ne faut pas avoir peur de la parole du Peuple ».

Encore faudrait-il qu’après avoir consulté et entendu le Peuple on respecte ses choix. Le verdict de la consultation de 2005 concernant la constitution européenne a été clair. Les Français avaient dit Non. Nicolas Sarkozy, sans état d’âme gaulliste ou républicain s’est assis sur leur volonté en faisant ratifier le texte par le Congrès.

Tout récemment les Grecs ont eu à faire l’expérience de l’amour débordant que voue Nicolas Sarkozy à la consultation des peuples Nicolas Sarkozy, Présidentielles 2012, François Hollande, Papandréou, La Grèce, FMI, UE, Chancelière allemande, bipolarisation, chômeurs, resto du coeur, Neuilly-sur-Seine, Tunisie, Maroc, Algérie, FNSEA, Bolloré, Fouquet's, modèle social allemand, Référendum, Lavaur, Laurence Ferrari,  lorsque leurs intérêts majeurs sont engagés. Les marchés, l’Europe, l’Allemagne et la France ont décidé du plan d’austérité qui doit être appliqué et les Grecs doivent se soumettre. Papandréou le 1er ministre en poste à l’époque à Athènes s’est vu imposer une décision dont aujourd’hui chacun peut mesurer les effets sur la situation économique et sociale de la Grèce et des Grecs.

Et puis en annonçant mielleusement qu’il veut maintenant redonner la parole aux Français Nicolas Sarkozy reconnaît qu’il la leur avait bien retirée. Certains pêchent par omission lui dit la vérité par effraction. Qui peut encore croire celui qui, durant son mandat, n’a fait en réalité que de se comporter comme un mauvais camelot de la République ?!

« Dans cette campagne, je vais essayer de dire la vérité ». La dira-t-il c’est moins sûr ! Il va essayer…et ça commencera comme pour le Grenelle de l’environnement.

Nicolas Sarkozy, Présidentielles 2012, François Hollande, Papandréou, La Grèce, FMI, UE, Chancelière allemande, bipolarisation, chômeurs, resto du coeur, Neuilly-sur-Seine, Tunisie, Maroc, Algérie, FNSEA, Bolloré, Fouquet's, modèle social allemand, Référendum, Lavaur, Laurence Ferrari,  D’abord les amuse-gueules, un certain « enthousiasme écologique »  et ensuite le plat les cadeaux aux chasseurs, aux agriculteurs productivistes, aux lobbies du nucléaire aux pétroliers et aux plus fortunés des français. Le tout sera  assaisonné de charges verbales éculées contre les écologistes dont le « chef des riches industriels de l’agriculture (FNSEA ndlr) client du Fouquet’s et ami de Bolloré » dit le plus grand mal.

Nicolas Sarkozy qui a passé son temps à diviser les Français en appelle au Rassemblement le plus large de ceux qui aiment leur pays.

Qu’est-ce à dire ? Ceux qui ne se rassembleraient pas sous la protection de celui qui préfère se faire appeler « Chef de l’Etat » plutôt que « Président de la République » n’aimeraient pas la France ?

De quoi ce président qui s’est couché devant les marchés et la chancelière allemande a-t-il protégé les Français pendant son mandat ?

Nicolas Sarkozy, Présidentielles 2012, François Hollande, Papandréou, La Grèce, FMI, UE, Chancelière allemande, bipolarisation, chômeurs, resto du coeur, Neuilly-sur-Seine, Tunisie, Maroc, Algérie, FNSEA, Bolloré, Fouquet's, modèle social allemand, Référendum, Lavaur, Laurence Ferrari,  De quoi ce candidat qui à longueur d’antenne nous vante le modèle économique et social allemand, en oubliant de nous dire les salaires à 400 euros et les désinscriptions de chômeurs sur les listes de recherche d’emploi en Allemagne, en quoi ce candidat va-t-il protéger les Français ?

Que les choses soient bien claires cet homme là est l’homme du consensus FMI-UE qui est entrain d’infliger aux classes populaires grecques, espagnoles, portugaises italiennes et demain françaises un régime d’austérité de cheval pendant que les multinationales, leurs dirigeants et leurs actionnaires se font les rognons bien gras.

Quelle audace pour cet homme aux promesses tonitruantes de 2007 et au triste bilan de 2012 de dire en direction de son soi-disant adversaire « On parle du rêve français ? J’en ai vu d’autre dans ma longue carrière des hommes qui parlent de rêve. Ca se termine toujours en cauchemar » !

Nicolas Sarkozy, Présidentielles 2012, François Hollande, Papandréou, La Grèce, FMI, UE, Chancelière allemande, bipolarisation, chômeurs, resto du coeur, Neuilly-sur-Seine, Tunisie, Maroc, Algérie, FNSEA, Bolloré, Fouquet's, modèle social allemand, Référendum, Lavaur, Laurence Ferrari,  De quel cauchemar Nicolas Sarkozy  nous parle-t-il? Il est bien trop jeune pour avoir connu les affres de la France sous la botte fasciste, les affres de la guerre en Afrique du Nord et ceux de l’obligation du retour pour ces pieds-noirs, qui n’étaient pas tous, loin s’en faut, les amis des riches habitants de Neuilly-sur Seine.

Ces familles de Tunisie, du Maroc et d’Algérie, qui ont dû refaire leur vie en France sous les quolibets de certains à qui les préjugés servaient de raisonnements n’ont pas de leçon à recevoir concernant les valeurs du travail, de l’autorité et de la responsabilité. Comme n’ont pas de leçons à recevoir sur ces sujets les millions de Français privés de leur emploi où ceux qui en ce moment dorment à la rue fréquentent les resto du cœur et qui voient au quotidien que l’avenir est mal barré.

Mal barré avec un candidat va-ten guerre qui propose déjà ses services pour aller faire le coup de poing en Syrie et ailleurs. Pour protéger qui et pour servir les intérêts de qui ?

Cette entrée en matière du candidat Sarkozy est une insulte à la vérité, une insulte aux classes populaires dont il se moque comme de sa première culotte.

Nicolas Sarkozy, Présidentielles 2012, François Hollande, Papandréou, La Grèce, FMI, UE, Chancelière allemande, bipolarisation, chômeurs, resto du coeur, Neuilly-sur-Seine, Tunisie, Maroc, Algérie, FNSEA, Bolloré, Fouquet's, modèle social allemand, Référendum, Lavaur, Laurence Ferrari,  Faire la leçon au compagnon de route François Hollande sur le thème « parlons des vrais problèmes et proposons de vrais solutions » est une imposture. Ces deux candidats sont complices et se confortent en poussant les feux de la bipolarisation.

Ni l’un ni l’autre ne méritent notre considération et encore moins notre suffrage. 

07/02/2012

Présidentielles 2012 : au menu de ce samedi la valeur des civilisations !

civilisations, culture, politiques, république, Claude Guéant, UNI, UMP, Nicolas Sarkozy, Parti Socialiste, PS, Ministre de l'Intérieur, FN, Eric Besson, identité nationale, François Mittérand, communautarisme, droit à la différence, Europe, Inde, Asie, Chine, Océanie, EE-Les Verts, Europe Ecologie-Les Verts, Shoa, héritage gréco-romain, philosophie des lumières, Nation, République,Samedi lors d’une intervention devant les membres d’un syndicat étudiant classé à droite, le Ministre de l’Intérieur Claude Guéant, fidèle parmi les fidèles de Nicolas Sarkozy a déclaré que toutes les civilisations(*) « ne se valent pas ».

Si tôt prononcés, les propos du ministre ont déclenché l’émoi dans la classe politique et mis le feu à la toile. Le PS s’est indigné, l’UMP a soutenu du bout des lèvres et le FN s’est contenté d’ironiser.

Que voulons-nous à la fin ? Une société décomplexée où, dans le cadre de la loi, l’on peut débattre de tout, ce qui est la marque de la démocratie, ou une société refoulée qui s’applique une dictature du silence bien propre pour éviter de se dire les choses et ne pas choquer.

L’indignation creuse des thuriféraires du silence nous a déjà volé la civilisations, culture, politiques, république, Claude Guéant, UNI, UMP, Nicolas Sarkozy, Parti Socialiste, PS, Ministre de l'Intérieur, FN, Eric Besson, identité nationale, François Mittérand, communautarisme, droit à la différence, Europe, Inde, Asie, Chine, Océanie, EE-Les Verts, Europe Ecologie-Les Verts, Shoa, héritage gréco-romain, philosophie des lumières, Nation, République,possibilité de débattre d’un sujet majeur pour la France. Qu’est-ce que l’identité française à l’heure de la mondialisation, de la montée des populismes nauséeux et des communautarismes qui n’ont pas leur place dans la République ?

A sa manière, Claude Guéant revient par la fenêtre là où Eric Besson a été jeté par la porte. Que peut-on lui reprocher ? D’être en campagne électorale et de tenter de rallier à son futur candidat un maximum d’électeurs ?

civilisations, culture, politiques, république, Claude Guéant, UNI, UMP, Nicolas Sarkozy, Parti Socialiste, PS, Ministre de l'Intérieur, FN, Eric Besson, identité nationale, François Mittérand, communautarisme, droit à la différence, Europe, Inde, Asie, Chine, Océanie, EE-Les Verts, Europe Ecologie-Les Verts, Shoa, héritage gréco-romain, philosophie des lumières, Nation, République,S’il s’agit de cela alors que la Gauche le dise clairement. Pour battre Nicolas Sarkozy elle est prête à tout y compris comme l’a fait François Mitterand en son temps à faire monter les scores du Front National pour s’assurer de la victoire au final.

S’il ne s’agit pas de cela, si nous pensons qu’effectivement la culture est le moyen de l’affirmation de soi, le cœur de la construction d’un vivre ensemble et le lieu des repères qui fondent l’équilibre d’une société dont les valeurs sont hiérarchisées et les choix esthétiques et éthiques répertoriés et classés, alors le débat doit s’ouvrir se faire avec la volonté de comprendre sans discréditer et de rassembler sans stigmatiser.

D’abord, plutôt que de taper du pied et de foncer tête baissée, comme le ferait un taureau de corrida à la vue de la muleta lors de la faena, peut être convient-il de reprendre la totalité du paragraphe d’où est tirée l’affirmation de Claude Guéant.

"Or, il y a des comportements, qui n’ont pas leur place dans notre pays, non pas parce qu’ils sont étrangers, mais parce que nous ne les jugeons pas conformes à notre vision du monde, à celle, en particulier de la dignité de la femme et de l’homme. Contrairement à ce que dit l’idéologie relativiste de gauche, pour nous, toutes les civilisations ne se valent pas. Celles qui défendent l’humanité nous paraissent plus avancées que celles qui la nient. Celles qui défendent la liberté, l’égalité et la fraternité nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique. En tout état de cause, nous devons protéger notre civilisation."

Pouvons-nous, républicains français être en désaccord avec cette déclaration? Ces propos sont-ils condamnables?

Que dit Claude Guéant en parlant « de comportements qui n’ont pas leur place dans notre pays »?

Qu’il est préférable de vivre dans un pays où la lapidation n’existe pas, où l’excision est illégale, où, dans la loi, la femme est l’égale de l’homme, où divorcer est possible, où l’on peut choisir d’être apostat civilisations, culture, politiques, république, Claude Guéant, UNI, UMP, Nicolas Sarkozy, Parti Socialiste, PS, Ministre de l'Intérieur, FN, Eric Besson, identité nationale, François Mittérand, communautarisme, droit à la différence, Europe, Inde, Asie, Chine, Océanie, EE-Les Verts, Europe Ecologie-Les Verts, Shoa, héritage gréco-romain, philosophie des lumières, Nation, République,sans risquer la peine de mort, où la peine de mort est abolie, où une femme peut choisir son futur époux sans se le voir imposer, où la polygamie est interdite, où les relations intimes avant mariage sont possibles sans que l’autorité d’un frère vienne nous parler d’honneur bafoué, où il est encore possible de manifester sans se faire embastiller et où la presse est libre.

Qui dès lors peut trouver à redire à ses propos ?

Les détracteurs de Claude Guéant, comme pour le qualifier de sauvage, n’hésitent pas à lui jeter à la figure la phrase de Lévi- Strauss : « Le barbare c’est d’abord l’homme qui croit à la barbarie »

Précisément si Claude Guéant croyait en la barbarie de la lapidation, de la peine de mort de ……de …… de ……, il s’en ferait le défenseur et non le contempteur.

Non, n’en déplaise aux tenants du droit à la différence, du communautarisme à l’anglo-saxonne et de l’égalitarisme, les civilisations ne se valent pas !

Comment pourrait-on d’ailleurs le croire ? S’il n’y avait pas de civilisations différentes, chacune avec leurs valeurs propres, il n’y aurait qu’une civilisation et qu’un seul Peuple.

civilisations, culture, politiques, république, Claude Guéant, UNI, UMP, Nicolas Sarkozy, Parti Socialiste, PS, Ministre de l'Intérieur, FN, Eric Besson, identité nationale, François Mittérand, communautarisme, droit à la différence, Europe, Inde, Asie, Chine, Océanie, EE-Les Verts, Europe Ecologie-Les Verts, Shoa, héritage gréco-romain, philosophie des lumières, Nation, République,Or force est de constater que ce n’est pas le cas. Force est de constater que  les valeurs qui régissent le vivre ensemble en Europe comme en Inde, en Afrique subsaharienne, en Asie, en Océanie, au Moyen ou en Extrême Orient sont loin d’être les mêmes.

Et d’ailleurs qui voudrait d’un monde uniformisé ?

Non seulement les civilisations ne se valent pas et il ne faut pas craindre de le dire clairement : sur certains points fondamentaux elles s’opposent radicalement dans leur traduction culturelle et politique!

civilisations, culture, politiques, république, Claude Guéant, UNI, UMP, Nicolas Sarkozy, Parti Socialiste, PS, Ministre de l'Intérieur, FN, Eric Besson, identité nationale, François Mittérand, communautarisme, droit à la différence, Europe, Inde, Asie, Chine, Océanie, EE-Les Verts, Europe Ecologie-Les Verts, Shoa, héritage gréco-romain, philosophie des lumières, Nation, République,La Justice Républicaine n’est pas la Charia ! La Nation n’est ni la Ouma-Islamiya, ni la Ouma-Arabia ! La citoyenneté Républicaine vécue en France n’a rien à voir avec le système des castes qui prévaut en Inde. De même que notre culture ne s’accommode pas de l’infanticide féminin comme en Chine ou en Inde du Nord.

civilisations, culture, politiques, république, Claude Guéant, UNI, UMP, Nicolas Sarkozy, Parti Socialiste, PS, Ministre de l'Intérieur, FN, Eric Besson, identité nationale, François Mittérand, communautarisme, droit à la différence, Europe, Inde, Asie, Chine, Océanie, EE-Les Verts, Europe Ecologie-Les Verts, Shoa, héritage gréco-romain, philosophie des lumières, Nation, République,Le porte-parole du Parti Socialiste, lors d’un point de presse, a jugé, ce lundi, que les propos de Claude Guéant ne méritent pas d’être commentés «sur le fond».

Il serait assez intéressant que Benoît Hamon nous dise à quelles valeurs de civilisation le projet de son candidat à la présidentielle 2012 est rattaché et qu’il nous dise également la position de ses alliés d’EE-Les Verts sur la question.

Ceci étant dit, peut-on esquiver la question suivante ?

La civilisation européenne et occidentale d’origine gréco-romaine et judéo-chrétienne a-telle tout au long de son histoire toujours été exemplaire ? L’est-elle encore aujourd’hui ?

Pouvons-nous être fiers d’appartenir à une civilisation qui a inventé l’inquisition et qui a pratiqué la déportation ?

civilisations, culture, politiques, république, Claude Guéant, UNI, UMP, Nicolas Sarkozy, Parti Socialiste, PS, Ministre de l'Intérieur, FN, Eric Besson, identité nationale, François Mittérand, communautarisme, droit à la différence, Europe, Inde, Asie, Chine, Océanie, EE-Les Verts, Europe Ecologie-Les Verts, Shoa, héritage gréco-romain, philosophie des lumières, Nation, République,Pouvons-nous exalter cette civilisation qui a mis en place un système de surexploitation des ressources planétaires à son profit. Qui a élaboré des moyens de destruction massive, nucléaires et chimiques, pour asseoir sa domination contre des peuples de civilisation millénaire !

La liste n’est pas exhaustive des massacres auxquelles les Peuples de la civilisation occidentale se sont prêtés y compris contre eux-mêmes. La Shoa en est un exemple des plus abjects et des plus odieux.

Non bien sur nous n’avons pas à nous glorifier de tout cela! Notre conscience est interpellée par ces faits qui viennent tamponner notre idéal humaniste de paix et de dignité universelle !

Pour autant cela signifie-t-il que tout serait bon chez les Autres et que tout serait à rejeter chez Nous ?

Pour autant, devons-nous pratiquer l’auto-flagellation permanente et nous réfugier dans une culpabilisation mutilante qui nous réduirait à l’immobilisme et à l’effacement?

En recherchant bien, les civilisations portent toutes les marques de la part animale et sauvage de l’Homme qui a produit ses débordements collectifs que l’Ethique, la Morale et la Philosophie des Droits de l’Homme réprouvent et condamnent en bloc !

Précisément c’est à travers le prisme de ces débordements odieux que civilisations, culture, politiques, république, Claude Guéant, UNI, UMP, Nicolas Sarkozy, Parti Socialiste, PS, Ministre de l'Intérieur, FN, Eric Besson, identité nationale, François Mittérand, communautarisme, droit à la différence, Europe, Inde, Asie, Chine, Océanie, EE-Les Verts, Europe Ecologie-Les Verts, Shoa, héritage gréco-romain, philosophie des lumières, Nation, République,doit aujourd’hui s’apprécier l’apport inestimable de la philosophie des Lumières et de l’héritage gréco-romain qui est le nôtre. Nous devons regarder devant pour tenter de faire avancer notre façon de voir et de penser dans ce qu’elle a de meilleur et que nous voulons pour nos enfants.

Le débat dans la République est le sang de la démocratie qui sans lui ne saurait vivre et de plus nous sommes en campagne électorale pour l’élection de celui qui, demain, devra conduire notre Nation tant au plan intérieur qu’extérieur.

Vouloir escamoter le débat de société que le Ministre de l’Intérieur fait ressurgir à travers une formule que l’on est en droit de trouver civilisations, culture, politiques, république, Claude Guéant, UNI, UMP, Nicolas Sarkozy, Parti Socialiste, PS, Ministre de l'Intérieur, FN, Eric Besson, identité nationale, François Mittérand, communautarisme, droit à la différence, Europe, Inde, Asie, Chine, Océanie, EE-Les Verts, Europe Ecologie-Les Verts, Shoa, héritage gréco-romain, philosophie des lumières, Nation, République,provocante et maladroite voir inadaptée, mais qui, en aucun cas ne saurait être, comme le dit Benoît Hamon, «  de la bouillie dans la tête de Claude Guéant » est, démocratiquement, intolérable. Ce faisant, d’ailleurs, le porte-parole du Parti Socialiste, son candidat et ses alliés ne rendent pas service à la République et à ses membres.

On ne peut pas à la fois s’en prendre aux banquiers et à «l’Amérique décadente»  et prétendre dans le même temps que toutes les civilisations se valent. A moins de ne pas croire en la possibilité qu’existe une potentielle perfectibilité de l’Homme qui fait le crédo de notre pensée humaniste on ne doit pas se prêter à ce genre d’acrobatie intellectuelle qui relève plus de l’escroquerie que du débat loyal.

civilisations, culture, politiques, république, Claude Guéant, UNI, UMP, Nicolas Sarkozy, Parti Socialiste, PS, Ministre de l'Intérieur, FN, Eric Besson, identité nationale, François Mittérand, communautarisme, droit à la différence, Europe, Inde, Asie, Chine, Océanie, EE-Les Verts, Europe Ecologie-Les Verts, Shoa, héritage gréco-romain, philosophie des lumières, Nation, République,Ce débat doit avoir lieu! Les Français en ont besoin pour juger en sérénité et en raison. Autant qu’il se déroule en toute transparence sur la place publique plutôt que de façon détournée dans le secret de l’isoloir où voudrait le maintenir une frange de politiciens dont l’honnêteté et la conscience républicaine laisse beaucoup à désirer par ces temps d’impatience, d’arrogances partisanes et d’incohérence verbale.

En ces temps de confusion générale vouloir, dans un débat public, défendre les valeurs premières de son pays c’est aussi faire œuvre de civisme et de volontarisme républicain. Qu’on se le dise chez les socialiste dont la promptitude « indignée » à proférer des leçons de morale et de démocratie n’a d’égale que la rapidité avec laquelle les élections passées ils oublient toutes les promesses faciles et les propos démagogiques de campagne électorales. .

(*) Petit Larousse : la civilisation est un :"État de développement économique, social, politique, culturel auquel sont parvenues certaines sociétés et qui est considérécomme un idéal à atteindre par les autres."

 

24/01/2012

Afghanistan: Partir au plus vite, oui ! Mais en bon ordre.

Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, En moins d’un mois six nouveaux militaires français ont été tués en Afghanistan. Deux le 29 décembre, et quatre ce vendredi 20 janvier. Ce qui porte à 82 le nombre de morts français depuis 2001 pour un contingent militaire qui compte 3600 hommes – troisième par le nombre des forces de la coalition –. Ce contingent, qui participe à l’entraînement de l’ANA – Armée Nationale Afghane – devrait quitter le théâtre des opérations fin 2013.

Partir, fin 2013 au terme de la mission que la France, PS et UMP confondus, a acceptée aux côtés des Allemands, des Anglais et des Américains ou partir dès la fin 2012 comme le réclame François Hollande, n’est pas vraiment la question. Les militaires français doivent quitter l’Afghanistan, en bon ordre, en toute sécurité et, oui, le plus tôt sera le mieux.

Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, Visiblement la position de la France, exprimée vendredi par le Chef de l’Etat – constitutionnellement chef des armées – semble s’être infléchie. Nicolas Sarkozy a toujours considéré l’engagement des troupes françaises en Afghanistan comme un « combat des démocraties pour défendre leurs valeurs » contre « la barbarie ».

En août 2010, il rassurait les membres de la coalition, en indiquant que la France resterait «en Afghanistan, avec ses alliés, aussi longtemps que nécessaire» tout en précisant que les décisions qu’il pourrait être amené à prendre ne seraient «pas soumises à des calendriers artificiels ou à des humeurs médiatiques».

Le voilà, vendredi 20 janvier, qu’il annonce une « suspension de toutes les opérations de formation et d’aides au combat de l’armée afghane » allant même jusqu’à poser «la question d’un retour anticipé des troupes françaises».

Que se passe-t-il ? Sommes-nous une fois de plus confrontés au travers de Nicolas Sarkozy aussi prompt dire tout et le contraire  du tout dès lors que ses intérêts du moment lui semblent en cause ?

Ce dossier mérite sans doute un examen un peu plus approfondi et un jugement moins tranché.

D’abord, les quatre soldats ont été tués par un membre de l’ANA alors que ceux-ci n’étaient pas armés. Cela est parfaitement inacceptable, comme l’a dit très justement Nicolas Sarkozy lors de la cérémonie des vœux aux corps constitués « l’armée française n’est pas en Afghanistan pour que les soldats afghans lui tirent dessus »

Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, Ensuite ces actes criminels ont été perpétrés dans un contexte que jusqu’alors les porte-parole de l’Otan n’ont jamais admis officiellement. Un rapport interne de l’ISAF – force de l’OTAN pour l’Afghanistan – rendu public en juin 2011 et repris vendredi par le New-York Times révèle que depuis 2007 les soldats américains ont été victimes de fusillades de la part de soldats et policiers afghans.

Cette animosité meurtrière s’est progressivement développée au point qu’entre mai 2007 et mai 2011 elle serait la cause de 6% des pertes totales occasionnées par les opérations de combat.

L’infiltration d’insurgés talibans dans les forces de l’ANA, même si des cas existent, ne suffirait pas à expliquer un phénomène plus global qui s’est accéléré brutalement depuis 2009.

Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, « Il est clair que les altercations meurtrières ne sont ni rare ni isolées; elles reflètent une menace en hausse rapide et systématique – dont l’ampleur pourrait être sans précédent, entre alliés, dans l’histoire militaire moderne –», explique l’auteur du rapport qui ajoute, que les dénégations des officiels de l’OTAN « semblent peu sincères, sinon intellectuellement profondément malhonnêtes».

Le climat de haine qui s’est installé entre les forces afghanes et celles de la coalition est en train d’apparaître au grand jour. Il inquiète y compris dans les rangs de l’ANA.

Un officier de cette armée, dont les propos ont été repris par le New-York Times, qualifie ses soldats de « voleurs, des menteurs et des drogués » et désigne les américains comme « des brutes grossières et arrogantes ». Il dit craindre que ce contexte « ne devienne bientôt un problème majeur dans les rangs subalternes des deux armées ».

Alors que Gérard Longuet – le ministre français de la défense – s’en tient à la version officielle, l’auteur de la fusillade qui a tué 4 de nos compatriotes et blessé 15 autres est « un taliban manifestement infiltré de puis longtemps » dans l’armée afghane, une des sources locales indiquent de son côté : « c’était un vrai soldat, enregistré. Pendant ses premiers interrogatoires par des soldats français, il leur a dit qu’il avait fait cela – la fusillade ndlr – à cause de la vidéo sur laquelle des soldats américains urinaient sur des cadavres ».

Enfin, pour ce qu’il est possible d’en savoir à l’heure actuelle, il apparaît très nettement que la position française au sein de la coalition à propos des conditions de sortie d’Afghanistan ne soit pas identique à celle envisagée par les américains.

L’équation actuelle retenue pour se dépatouiller  du bourbier dans lequel Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, Georges BUSH a entrainé l’Amérique et ses alliés britanniques, allemands et français peut se résumer d’une trait synthétique: sortir au plus vite – fin 2014 – au moindre coût humain et en laissant le pays assurer seul sa destinée en donnant aux autorités afghanes – le régime de l’actuel président KARZAÏ – les moyens de contenir les Talibans sans l’aide de l’Otan à un coût financier le plus réduit.

Hors à ce jour non seulement la situation financière du pays n’est pas assurée – 90% du budget afghan provient de l’aide extérieure – mais Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, Washington, bien que souhaitant maintenir après 2014 cinq bases militaires en Afghanistan, renâcle à maintenir sa participation au niveau actuel et tente d’imposer à ses alliés une nouvelle répartition de l’aide plus à son avantage. Ce que ceux-ci refusent en proposant que les pays du Golfe soient mis à contribution.

De plus les Etats-Unis qui continuent unilatéralement de dérouler leur plan de sortie d’Afghanistan ont engagé à Doha au Qatar des négociations avec les Talibans en vue d’explorer la possibilité de leur intégration dans un futur gouvernement d’union nationale.

Au regard du contexte général extérieur – montée de la haine à l’endroit des occidentaux, augmentations des pertes humaines, détricotage des solidarités à l’intérieur de la coalition – la diplomatie française doit trouver un juste équilibre qui permette à notre pays de ne pas se laisser imposer une ligne qui ne préserve pas ses intérêts dès lors qu’elle s’aligne sur les positions de l’Oncle Sam.

Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, Faut-il vraiment que la France, en collant systématiquement à la diplomatie de la canonnière des USA, se mette encore un peu plus à dos l’Iran, la Russie et le Pakistan qui ne veulent pas de bases militaires américaines dans la Région ?

Faut-il vraiment que les soldats français fassent les frais d’une politique qui viserait à l’intégration des Talibans dans un gouvernement d’union nationale contre le souhait d’une partie des fractions afghanes qui les ont combattus jusqu’à ce jour ?

Faut-il vraiment que la France, qui doit emprunter pour couvrir son déficit primaire, se laisse imposer une augmentation de la part financière qu’elle assume dans cette guerre où elle s’est laissée entraîner?

Faut-il vraiment que la France se brouille avec ses alliés de la coalition en particulier ses alliés européens ?

A ces quatre questions la réponse est non !

Cette détestable période de 10 ans de guerre, dont l’issue, à ce jour, est largement incertaine –  la guerre civile et le chaos en Afghanistan ne sont pas à exclure – exige de tous les responsables politiques français exemplarité et solidarité dans la manière d’aborder les faits qui nous parviennent d’Afghanistan.

Les enjeux sont d’une grande gravité. Le respect que nous devons à ceux de nos soldats qui sont morts ou blessés gravement commande de ne pas céder à la tentation d’instrumentaliser à des fins électorales les difficultés qui sont celles du Pays tout entier.

Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, François Bayrou qui s’est exprimé hier dimanche sur Canal +  a su, sur ce point, donné le ton juste et responsable en déclarant très simplement mais avec beaucoup de hauteur «  au moins soyons calmes et rationnels dans les décisions que nous allons prendre et ne prenons pas des décisions uniquement dictées par l’émotion».

20/01/2012

Alerte Egypte : des produits radio actifs volés à la centrale en construction d’El-Badaa

Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Egypte, vol de produits nucléaires dangereux, bédouins contestataires, Mobarak, Alexandrie, Méditérranée, Centrale d'El-Dabaa, RIA Novosti, El Arham, Guysen-News International,De source russe,- RIA Novosti – des Bédouins bloqueraient, depuis plusieurs semaines, le site de construction de la première centrale nucléaire égyptienne situé dans la région d’El-Dabaa sur la côté méditerranéenne près d’Alexandrie.

Les habitants dont les maisons d’habitation se situent à l’intérieur du périmètre de sécurité de la centrale ont décidé de franchir l’enceinte même du site pour s’attaquer aux installations techniques et les détruire.

Ils refusent aujourd’hui de quitter le chantier en cours et menacent de mort toute personne qui tenterait de s’opposer à leur action de protestation qu’ils veulent conduire jusqu’à l’arrêt définitif des travaux.

Le pouvoir en place au Caire qui condamne les protestataires s’est engagé à ramener de l’ordre au plus vite sur le chantier et a promit de fournir de nouveaux logements aux contestataires et de leur verser des indemnités.

Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Egypte, vol de produits nucléaires dangereux, bédouins contestataires, Mobarak, Alexandrie, Méditérranée, Centrale d'El-Dabaa, RIA Novosti, El Arham, Guysen-News International,C’est fin 2007 que l’ancien Raïs, Hosni Moubarak, avait lancé un programme pour équiper l’Egypte de centrales nucléaires censées aider l’Egypte  à couvrir ses besoins futurs en énergie électrique.

L’Egypte qui possède d’importants gisements d’uranium, dispose actuellement de deux réacteurs de recherche qui lui ont été fournis l’un par l’URSS en 1958 et le second par l’Argentine. Le Caire bénéficie en outre depuis 2008 d’un accord de coopération dans le domaine du nucléaire civil – production d’énergie électrique et d’uranium – signé avec la Russie et du soutien de la Chine et de l’Europe.

La construction du réacteur d’El-Dabaa devait démarrer début 2011. Mais les soulèvements populaires qui ont conduit à la chute du régime Moubarak provoqué un gel des travaux qui devaient durer entre 8 et 10 ans pour un coût total évalué en Février 2010 – source RIA Novosti – à 1,5 à 2,5 milliards de dollars.

L’agence israélienne, Guysen-News International, rapporte une information du journal égyptien, proche du gouvernement, Al Ahram, selon laquelle : « des produits radioactifs ont été volés dans la centrale nucléaire en cours de construction d’El-Dabaa voisine d’Alexandrie, en Egypte. Un coffre-fort contenant des produits dangereux aurait été emporté et un autre aurait été forcé ».

Rien n’est indiqué quand à ce que sont devenus ces produits radioactifs dangereux. Sont-ils désormais mis en circulation-vente sur le marché clandestin des produits susceptibles d’être utilisés par des terroristes ?
Aucune indication n’a filtré quant à l’identité des «voleurs». Rien n’indique d’ailleurs que des enquêtes sont engagées. Dormez tranquilles braves gens le nucléaire est inoffensif!

Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Egypte, vol de produits nucléaires dangereux, bédouins contestataires, Mobarak, Alexandrie, Méditérranée, Centrale d'El-Dabaa, RIA Novosti, El Arham, Guysen-News International,Rappelons-nous Nicolas Sarkozy comptait vendre à son ancien ami, le Colonel Kadhafi, l’EPR qu’AREVA n’arrive pas à construire ni en Finlande ni à Flamanville.

19/01/2012

Présidentielles: Sarkozy au sommet social, Président ou candidat?

Sommet social, Nicolas Sarkozy a réunit les partenaires sociaux pour, « dans l’urgence », s’attaquer à la montée du chômage qui désormais atteint presque 10 % dans notre pays. Sommet social ou Sommet de l'hypocrisie?

Nicolas Sarkozy, sommet social, Front de l'emplo, TPE, PME, CDD, Pole emploi, chômage partiel, banquiers, concurrence déloyale, agriculture paysanne, grandes chînes de distribution, Bolloré, Liliane Bethencourt, Bernard Tapi, Ben Ali, Kadhafi, cadeaux fiscaux, «Sur le front de l'emploi, la situation est extrêmement préoccupante. Cela impose des décisions fortes et rapides», a-t-il déclaré en conclusion de ce sommet où en 4 heures le Président de la République a engagé 430 millions d’euros. Oui 430 millions d’euros soit un peu plus de 100 millions à l’heure.

Le plan du Président prévoit: 100 millions pour permettre et faciliter le développement de l’activité partielle dans les entreprises en baisse d’activité, 100 millions pour exonérer de charges sociales durant 6 mois les TPE qui embaucheront un jeune de moins de 26 ans, 40 millions pour financer l’embauche de 1000 CDD pour renforcer les effectifs du Pôle emploi.

A cela s’joute une somme de  150 millions en direction des chômeurs de longue durée, privés d’emploi depuis plus de deux ans, à qui seront offerts « soit une formation, soit un emploi, soit un processus de resocialisation ».

Nicolas Sarkozy, sommet social, Front de l'emplo, TPE, PME, CDD, Pole emploi, chômage partiel, banquiers, concurrence déloyale, agriculture paysanne, grandes chînes de distribution, Bolloré, Liliane Bethencourt, Bernard Tapi, Ben Ali, Kadhafi, cadeaux fiscaux, De qui le Président de la République se moque-t-il ? Toutes ces mesures, correspondent à de vielles recettes qui n’ont jamais marché durablement. Ce n’est que du réchauffé. Il y a des années qu’avec force moulinets de bras et coups de menton les « politiques » engagent des millions sur le front de l’emploi sans jamais aboutir sur le fond à régler structurellement cette question.

Ce ne sont pas ces mesures, vieilles comme la 5ème République, qui vont permettre à la France de retrouver de la compétitivité. Il y faut autre chose. Et ce n’est pas d’un avocat, ancien Maire de Neuilly, qui n’a jamais mis les pieds à l’usine sauf pour y parader, ou à des énarques aussi bien intentionnés soient-ils qu’il faut attendre des solutions durables sur le long terme en matière d’emploi.

Nicolas Sarkozy, sommet social, Front de l'emplo, TPE, PME, CDD, Pole emploi, chômage partiel, banquiers, concurrence déloyale, agriculture paysanne, grandes chînes de distribution, Bolloré, Liliane Bethencourt, Bernard Tapi, Ben Ali, Kadhafi, cadeaux fiscaux, L’ami des banquiers, des pétroliers, de la Bourse, du Medef et des restaurants de luxe ne connaît pas le monde de la vraie vie celui où l’on produit, où l’on doit être créatif, innovant, compétent et sérieux. C’est d’ailleurs pourquoi dans l’urgence il tente de colmater les brèches en nous donnant l’heure avec la montre des autres.
A la foire aux bobards tout est permis y compris de se moquer de ses concitoyens. C’est ce que sans gêne, le Président est entrain de faire, pensant pouvoir se faire réélire.

nicolas sarkozy,sommet social,front de l'emplo,tpe,pme,cdd,pole emploi,chômage partiel,banquiers,concurrence déloyale,agriculture paysanne,grandes chînes de distribution,bolloré,liliane bethencourt,bernard tapi,ben ali,kadhafi,cadeaux fiscauxQui peut croire que l’on peut comme cela, sur un coin de table, résoudre cette importante question du chômage en France en déplaçant 430 millions d’euros d’une ligne budgétaire vers une autre ? A ce propos Nicolas Sarkozy se garde bien de nous dire où il a décidé de taper pour alimenter son opération.

Tout cela n’est que de l’enfumage de mauvaise qualité. Tout est précarité dans les mesures qui sortent de ce « sommet », 1000 CDD, 6 mois d’exonération pas plus, facilitation du chômage partiel ……Rien de solide, rien de durable. Juste de quoi tenter de passer sans encombre la future campagne présidentielle.

Nicolas Sarkozy, sommet social, Front de l'emplo, TPE, PME, CDD, Pole emploi, chômage partiel, banquiers, concurrence déloyale, agriculture paysanne, grandes chînes de distribution, Bolloré, Liliane Bethencourt, Bernard Tapi, Ben Ali, Kadhafi, cadeaux fiscaux, Si Nicolas Sarkozy avait eu une réelle volonté d’agir pour l’emploi en France c’était  dès son arrivée au pouvoir en 2007 qu’il aurait du engager les mesures de fond et les réformes structurelles pour effectivement protéger de la concurrence déloyale les productions locales de la petite agriculture paysanne à la merci des grandes chaînes de distribution.

Il aurait pris les mesures pour ne pas livrer la petite et moyenne industrie de la sous-traitance à des multinationales toujours plus dures sur les exigences de qualité des ensembles sous-traités sans retour sur les prix d’achat.

Nicolas Sarkozy, sommet social, Front de l'emplo, TPE, PME, CDD, Pole emploi, chômage partiel, banquiers, concurrence déloyale, agriculture paysanne, grandes chînes de distribution, Bolloré, Liliane Bethencourt, Bernard Tapi, Ben Ali, Kadhafi, cadeaux fiscaux, Il aurait fait en sorte de sanctionner les banquiers qui par une pratique de taux de crédit prohibitifs ont miné les capacités d’investissements et d’innovation des jeunes pousses industrielles ruinant ainsi le tissu des gisements d’emplois de la France.

Mais quand on est l’ami de Bolloré, de Liliane Bettencourt, de Bernard Tapi et accessoirement de Ben Ali de Kadhafi ou d’autres potentats que l’on est prêt à trahir au moindre coup de vent, on ne se préoccupe pas de cela. On pense d’abord à faire voter des lois fiscales donne aux entreprises du CAC 40 et à ses puissants amis à milliards le moyen de payer le moins possible de contribution à la marche de l’Etat et à la solidarité nationale.

C’est ce que Nicolas Sarkozy a fait durant son mandat ! Ses cadeaux fiscaux que même ses soutiens politiques commencent à remettre en cause, en même temps qu’ils ont gonflés la dette souveraine de notre pays, ont tari la source des recettes de l’Etat qui auraient permi d’agir sur la durée, et non dans la précipitation, sur le front de la capacité de la France à garantir des emplois aux jeunes mais également aux séniors dont l’expérience fait tant défaut sur les lieux de production.

Mais il est une constante dans la vie d’une Nation au travail, il y a plus d’électeurs chez les humbles des grands bataillons qui concourent à l’enrichissement du Pays que chez les nantis qui fort de leur position au sommet ont tous les moyens de choisir le plus efficace pour planquer en dehors du Pays l’argent qu’ils s’octroient sans vergogne.

Nicolas Sarkozy, sommet social, Front de l'emplo, TPE, PME, CDD, Pole emploi, chômage partiel, banquiers, concurrence déloyale, agriculture paysanne, grandes chînes de distribution, Bolloré, Liliane Bethencourt, Bernard Tapi, Ben Ali, Kadhafi, cadeaux fiscaux, Il est aujourd’hui trop tard, ce qui est pris est toujours bon à prendre mais que Nicolas Sarkozy ne s’y trompe pas ceux qu’il a  arnaqués en 2007 – travailler plus pour gagner plus – ne vont pas manquer, en 2012, de lui rendre la monnaie de la pièce.

16/01/2012

Triple A: Cette fois c'est plié!

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Vendredi en fin de journée Standard and Poor's  a dégradé la note de la France ! Le Triple A. dont Nicolas Sarkozy avait fait le cheval de bataille de son gouvernement c’était hier !

Pour l’heure, les politiques font feu de tout bois, c’est haro sur les agences de notations.

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Le Parti Socialiste, ses satellites – Front de Gauche et EE-Les Verts –  et le Front National, s’en prennent au gouvernement sans faire l’ombre d’une proposition constructive pour sortir du marasme dans lequel est plongé le Pays.

A l’UMP on tente, sans convaincre, de minimiser l’importance de l’évènement et en guise de  justification on réplique que la France n’est pas la seule à voir sa politique sanctionnée.

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Côté Modem, François Bayrou a beau jeu de taper et sur les uns et sur les autres et c’est bien normal. Il est le seul à avoir été clairvoyant tant sur la question des déficits de la balance commerciale de la France que sur les dérives de sa dette souveraine.

A moins de 100 jours d’une élection capitale, l’UMP et le PS peuvent bien tenter de se refiler la « patate chaude » en reportant sur l’autre la responsabilité de l’échec que constitue pour la France cette sanction, François Bayrou a raison de dire que les deux parrains de la 5ème République sont coresponsables de la situation dont ils sont, l’un et l’autre, bien incapables de proposer une solution pour en sortir.

Dans l’immédiat il faut bien se convaincre que cette affaire est plus grave que ce que les autorités politiques et économiques en place veulent ou voudront bien nous en dire jusqu’aux prochaines élections. Les effets de cette décision, s’ils ne sont pas visibles en l’état, n’en impacteront pas moins en profondeur le quotidien des Français.

La dégradation de la note de la France va se répercuter sur celles des banques avec pour conséquence une hausse probable des taux d’emprunts qui rendra plus difficile l’investissement et la consommation des ménages. Un nouveau plan de rigueur est à prévoir même si le ministre Baroin ne cesse de s’en défendre.

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Le poids de la dette sera encore plus lourd à porter car son financement sur les marchés coûtera plus cher. Ceci remet en cause les objectifs de retour à l’équilibre prévu pour 2016 par Nicolas Sarkozy et 2017 par François Hollande.

L’austérité, quoi qu’en dise le clan des sarkozystes, est au bout de la perte du Triple AAA et les mois à venir vont être durs pour les plus fragiles des Français.

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Dans les motivations de Standard and Poor's, pour dégrader la note de la France et celle de 8 autres pays sur 16 que compte la zone euro, la question de la dette n’est pas le point le plus critique. A la base de cette dégradation est d’abord l’écart de compétitivité entre les économies des pays de la zone Euro depuis la création de la monnaie unique et bien sûr l’incapacité des gouvernements de ces pays à réagir.

S’agissant de la France, en plus de l’augmentation de 600 milliards d’€, entre 2007 et aujourd’hui, ce qui a pesé le plus dans cette décision est le déficit croissant de notre balance commerciale qui est l’indicateur premier de la compétitivité d’un pays, donc de sa capacité à rembourser sa dette.

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Pour mémoire, positif en 2004, ce déficit, qui depuis n’a cessé d’augmenter, se situe aujourd’hui à un niveau compris entre 6 et 7 milliards d’euros par mois.

Inutile de préciser qu’en matière de compétitivité les solutions habituelles connues ne laissent pas imaginer des jours faciles et  désormais la question se pose : « et maintenant que faut-il faire? »

Des tôliers de la 5ème République, il ne faut rien attendre d’autre que de l’austérité, façon Grèce, Italie, Espagne pour ne pas dire Argentine. La France est dans un tunnel, au bout de la perte du Triple AAA les mois à venir vont être durs.

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Au plan politique un choix s’impose prioritairement, en aucun cas il ne faut reconduire à la direction de la France, Nicolas Sarkozy et ses «valets»: Pécresse, Morano, Baroin, Bachelot, Kossusco- Moriset, Ciotti…..

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Ceci ne veut pas dire qu’il faudra pour autant confier la destinée de notre Pays à François Hollande et ses « vrais ou faux copains »: Fabius, Baylet, Aubry, Dray, Lang, Bartolone…..

A condition qu’il soit en mesure de fédérer autour de lui, les compétences nécessaires pour impulser en France et en Europe la mise en place d’un modèle européen de société en rupture avec le modèle néolibéral poussé depuis 30 ans par l’Allemagne, l’Angleterre et la France, François Bayrou pourrait, dans cette élection présidentielle, être un bon candidat.

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Le 1er et le 2ème tour de l’élection présidentielle passé il restera aux Français à doter l’Assemblée Nationale d’une majorité en capacité de mettre en œuvre le changement dont il dit vouloir être le moteur. Changement qu'il appartient, à François Bayrou, de définir dès à présent.

04/01/2012

Présidentielles 2012: Les "insultes" de François Hollande

Nadine Morano, Jean-François Coppé, Présidentielles 2012, Les insultes de François Hollande, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin, UMP, sale mec, casses-toi pauvre con, chômage, dette de l'état, bilan sarkozy, inégalités, pouvoir d'achat, promesses de campagne 2007,Branle-bas de combat à l’UMP, Nicolas Sarkozy, c’est le journal le Parisien qui ce matin en a rapporté les faits, aurait été insulté par François Hollande. Au cours d’une conversation privée avec des journalistes celui-ci aurait qualifié le Président de la République de « sale mec ».

Plusieurs membres du gouvernement, toujours prompts à ferrailler lorsqu’il s’agit de s’empoigner sur des questions Nadine Morano, Jean-François Coppé, Présidentielles 2012, Les insultes de François Hollande, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin, UMP, sale mec, casses-toi pauvre con, chômage, dette de l'état, bilan sarkozy, inégalités, pouvoir d'achat, promesses de campagne 2007,dérisoires, sont montés au créneau pour dénoncer « l’insulte faite » au Président. Nadine Morano, dont chacun apprécie les finesses de langage et la modération des propos, réclame, exige, des excuses publiques du candidat socialiste à la Présidence de la République.

Dès cet après-midi l’interprétation des propos de François Hollande ont été largement démentis. Ce qui n’a rien de vraiment surprenant lorsque l’on connait la personnalité de François Hollande dont chacun reconnait le caractère « bon enfant »  qui d’ailleurs lui ont valu, de la part de ses amis de gauche, le sobriquet, pas toujours flatteur d’ailleurs, de «Flamby».

Il est clair que lui ne se serait jamais permis les dérapages de Nadine Morano, Jean-François Coppé, Présidentielles 2012, Les insultes de François Hollande, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin, UMP, sale mec, casses-toi pauvre con, chômage, dette de l'état, bilan sarkozy, inégalités, pouvoir d'achat, promesses de campagne 2007,langage outranciers de Nicolas Sarkozy, « casse-toi pauvre con ! » lancé à un citoyen qui refusait de lui serrer la main. Tout cela est nul, tout cela est lamentable, tout cela est dérisoire !

Là où les membres du gouvernement, qui se sont exprimés bien hâtivement sur cet épsilonique détail, devraient montrer Nadine Morano, Jean-François Coppé, Présidentielles 2012, Les insultes de François Hollande, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin, UMP, sale mec, casses-toi pauvre con, chômage, dette de l'état, bilan sarkozy, inégalités, pouvoir d'achat, promesses de campagne 2007,de la hauteur et de la sérénité pour défendre le bilan de leur action et de celle du Chef de l’Etat durant le mandat qui leur a été confié par les électeurs, on assiste de leur part, chef de l’UMP en tête, à des manœuvres indignes de la mission et du statut qui est le leur.

C’est avoir beaucoup de mépris pour les Français que d’essayer de leur faire avaler des bobards de comptoirs de bistrots à l’heure où la situation du pays est aussi difficile. Ces gens sont bien éloignés de la gravité de la situation.

A moins qu’il ne faille comprendre que l’impuissance du Président de la République à sortir la France des grandes difficultés, auxquelles il a largement contribué, est telle qu’il faut à ses amis user de subterfuges minables pour écarter un concurrent par ailleurs tout aussi impuissant que lui à proposer un programme consistant mais dont l’avantage est d’être encore vierge de toute promesse de campagne non tenues ?

Certes l’argument qui consiste à vouloir mettre sur le dos de la crise, le non-respect par Nicolas Sarkozy, qui aujourd’hui prétend se poser en protecteur des Français, des promesses faites en 2007 ne passe plus. Mais tout de même.

nadine morano,jean-françois coppé,présidentielles 2012,les insultes de françois hollande,françois hollande,nicolas sarkozy,dominique de villepin,ump,sale mec,casses-toi pauvre con,chômage,dette de l'état,bilan sarkozy,inégalités,pouvoir d'achat,promesses de campagne 2007La confiance n’est plus au rendez-vous. Mais ce n’est pas en faisant de la diversion que les amis de Nicolas Sarkozy  pourront occulter le bilan catastrophique de ce « très mauvais » Président de la République.

Qu’il s’agisse de l’explosion de la dette de l’état, de la chute du pouvoir d’achat, de la hausse record nadine morano,jean-françois coppé,présidentielles 2012,les insultes de françois hollande,françois hollande,nicolas sarkozy,dominique de villepin,ump,sale mec,casses-toi pauvre con,chômage,dette de l'état,bilan sarkozy,inégalités,pouvoir d'achat,promesses de campagne 2007du chômage, de la régression en matière de sécurité, des coups portés à la protection sociale et aux retraites, de l’incroyable progression des inégalités en milieu rural, ou de l’abandon de la priorité écologique, il n’est pas un seul domaine où la situation de la France en 2012 n’est pas plus dégradée qu’en 2007.

Même la coûteuse gesticulation médiatique du chef de l’état dans les sommets mondiaux auxquels il a participé n’a pas renforcé la place de la France dans le concert international des Nations.

nadine morano,jean-françois coppé,présidentielles 2012,les insultes de françois hollande,françois hollande,nicolas sarkozy,dominique de villepin,ump,sale mec,casses-toi pauvre con,chômage,dette de l'état,bilan sarkozy,inégalités,pouvoir d'achat,promesses de campagne 2007Dominique de Villepin en seul discours à l’ONU avait fait largement plus pour l’influence de la France que le total des interventions de Nicolas Sarkozy aux différents Sommets Européens à répétition dont il n’est rien sorti. De même pour les G20, G8 et autres discours de Dakar ou de Tripoli.

A l’aune d’un tel bilan, Nicolas Sarkozy devrait avoir l’élégance et la décence de ne pas se présenter aux suffrages des Français pour un second mandat. Cela économiserait à ses amis de devoir mener l’insupportable campagne électorale qu’ils nous préparent  à travers le chahut médiatique qu’ils nous imposent en ce début d’année.

30/12/2011

Détroit d’Ormuz : bras de fer irano-américain

Detroit d'Ormuz, Iran, Programme nucléaire iranien, Etats-Unis, France, Allemagne, Grande-Bretagne, embargo sur les exportations de brut iranien, Press TV, Hossein Slami, Gardiens de la Révolution, Irna, Ali Rahimi, Mer d'Oman, Golfe persique, Siaviosh Ghazi, AFP, Pentagone, George Little, Habibollah Sayyari, 5ème Flotte américaine, Bahreïn, Nicolas Sarkozy, Afrique, Moyen-Orient,   Depuis plusieurs jours la pression monte entre l’Iran et les Etats-Unis accompagnés de certains pays européens dont la France. En cause la question récurrente du programme nucléaire iranien qui aurait pour objectif de doter l’Iran de l’arme atomique.

Il est envisagé par les puissances occidentales de nouvelles sanctions pour contraindre l’Iran à coopérer. L’Iran de son côté continue d’affirmer que son programme nucléaire n’est destiné qu’à la production d’énergie électrique.

En gros les Etats-Unis, la France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne, convaincus que l’Iran à travers son programme nucléaire veut se doter de l’arme atomique, ont décidé de monter d’un cran la pression sur la République islamique en la menaçant  d’un embargo sur ses exportations de pétrole brut. En agissant de la sorte les « occidentaux » pensaient  obliger l’Iran, à venir s’asseoir à la table des négociations.

Loin de les impressionner cette menace a déclenché l’ire des autorités de Téhéran qui en réponse se sont contentées de diffuser deux messages particulièrement clairs.

 

Detroit d'Ormuz, Iran, Programme nucléaire iranien, Etats-Unis, France, Allemagne, Grande-Bretagne, embargo sur les exportations de brut iranien, Press TV, Hossein Slami, Gardiens de la Révolution, Irna, Ali Rahimi, Mer d'Oman, Golfe persique, Siaviosh Ghazi, AFP, Pentagone, George Little, Habibollah Sayyari, 5ème Flotte américaine, Bahreïn, Nicolas Sarkozy, Afrique, Moyen-Orient,   L’un à travers une déclaration à la chaîne iranienne Press TV d’un des Commandants des Gardiens de la révolution, Hossein Salami, « Nous ne renoncerons pas à nos décisions stratégiques si les intérêts vitaux de l’Iran sont sapés de quelque manière que ce soit ». 

Detroit d'Ormuz, Iran, Programme nucléaire iranien, Etats-Unis, France, Allemagne, Grande-Bretagne, embargo sur les exportations de brut iranien, Press TV, Hossein Slami, Gardiens de la Révolution, Irna, Ali Rahimi, Mer d'Oman, Golfe persique, Siaviosh Ghazi, AFP, Pentagone, George Little, Habibollah Sayyari, 5ème Flotte américaine, Bahreïn, Nicolas Sarkozy, Afrique, Moyen-Orient,   L’autre par le canal de l’Irna relayant les propos d’Ali Rahimi le premier-vice président iranien qui a prévenu, «  si on devait adopter des sanctions contre les exportations du pétrole iranien, aucune goutte de pétrole ne transitera par le détroit d’Ormuz »

Cette injonction à négocier de la part des Etats-Unis et de ses alliés européens  intervient à un moment où la marine iranienne est en Detroit d'Ormuz, Iran, Programme nucléaire iranien, Etats-Unis, France, Allemagne, Grande-Bretagne, embargo sur les exportations de brut iranien, Press TV, Hossein Slami, Gardiens de la Révolution, Irna, Ali Rahimi, Mer d'Oman, Golfe persique, Siaviosh Ghazi, AFP, Pentagone, George Little, Habibollah Sayyari, 5ème Flotte américaine, Bahreïn, Nicolas Sarkozy, Afrique, Moyen-Orient,   manœuvres militaires à proximité du détroit d’Ormuz, qui relie les pétro-producteurs du Golfe à la mer d’Oman et à l’océan Indien et par où transite 40% du trafic maritime pétrolier mondial.

Que faut-il penser de cette menace particulièrement violente des américains et des européens? L’Iran est le 4ème exportateur mondial de pétrole. Une impasse sur les recettes de ses exportations est économiquement impossible car celle-ci déstabiliserait une paix sociale que l’on sait précaire.

Les alliés viseraient à déstabiliser le régime en faisant pression Detroit d'Ormuz, Iran, Programme nucléaire iranien, Etats-Unis, France, Allemagne, Grande-Bretagne, embargo sur les exportations de brut iranien, Press TV, Hossein Slami, Gardiens de la Révolution, Irna, Ali Rahimi, Mer d'Oman, Golfe persique, Siaviosh Ghazi, AFP, Pentagone, George Little, Habibollah Sayyari, 5ème Flotte américaine, Bahreïn, Nicolas Sarkozy, Afrique, Moyen-Orient,   sur les recettes de l’Etat Chiite. « Le pétrole est vital pour le pays» indique à juste titre le correspondant de l’AFP en Iran, Siaviosh Ghazi. La manne pétrolière rapporte en effet près de 100 milliards de dollars par an à la République islamique.

A moins que les Etats-Unis, en accord avec leurs alliés européens, n’aient décidé, comme il l’avait fait avec l’Irak de Saddam Hussein, de tendre un piège aux iraniens afin de les entrainer dans un conflit armé pour poursuivre la stratégie de démantèlement des Etats-Nations qu’ils ont engagée au Moyen-Orient.

Detroit d'Ormuz, Iran, Programme nucléaire iranien, Etats-Unis, France, Allemagne, Grande-Bretagne, embargo sur les exportations de brut iranien, Press TV, Hossein Slami, Gardiens de la Révolution, Irna, Ali Rahimi, Mer d'Oman, Golfe persique, Siaviosh Ghazi, AFP, Pentagone, George Little, Habibollah Sayyari, 5ème Flotte américaine, Bahreïn, Nicolas Sarkozy, Afrique, Moyen-Orient,   Les déclarations côté occidental semblent aller dans ce sens. Un porte- parole du Pentagone, George Little, après que le chef de la marine iranienne Habibollah Sayyari ait affirmé «  Fermer Ormuz ? Aussi facile que boire un verre d’eau », a déjà annoncé la couleur : « aucune perturbation du trafic maritime dans le détroit d’Ormuz ne sera tolérée ».

La menace prise au premier degré est sans équivoque, avec la présence de la 5ème flotte, installée à Bahreïn, les américains disposent dans le Golfe, d’une puissance de frappe qui pourrait, sans coup férir, anéantir les capacités militaires de l’Iran.

Depuis plus de huit ans les iraniens nous ont habitués à tenir Detroit d'Ormuz, Iran, Programme nucléaire iranien, Etats-Unis, France, Allemagne, Grande-Bretagne, embargo sur les exportations de brut iranien, Press TV, Hossein Slami, Gardiens de la Révolution, Irna, Ali Rahimi, Mer d'Oman, Golfe persique, Siaviosh Ghazi, AFP, Pentagone, George Little, Habibollah Sayyari, 5ème Flotte américaine, Bahreïn, Nicolas Sarkozy, Afrique, Moyen-Orient,   la dragée haute aux menaces gesticulatoires américaines ; rappelons tout de même qu’en l’état un arsenal de sanctions, en direction des secteurs pétrolier, gazier et pétrochimique, a déjà été déployé contre la République chiite sans que cela ne fasse bouger sa ligne d’un iota.

Quoi qu’il en soit cette  hypothèse, d’une mise au pas du régime de Téhéran, ne paraît pourtant pas très crédible au regard de la situation générale dans cette partie du monde où Detroit d'Ormuz, Iran, Programme nucléaire iranien, Etats-Unis, France, Allemagne, Grande-Bretagne, embargo sur les exportations de brut iranien, Press TV, Hossein Slami, Gardiens de la Révolution, Irna, Ali Rahimi, Mer d'Oman, Golfe persique, Siaviosh Ghazi, AFP, Pentagone, George Little, Habibollah Sayyari, 5ème Flotte américaine, Bahreïn, Nicolas Sarkozy, Afrique, Moyen-Orient,   un conflit armé avec l’Iran pourrait, par effet domino, entrainer une confrontation régionale hautement explosive qui inexorablement aurait des répercutions économiques mondiales telles qu’elles rendraient  plus que probable une intervention des protecteurs de la république chiite, la Chine et la Russie.

Les Etats-Unis et ses alliés européens sont-ils prêts à prendre le risque d’une telle confrontation mondiale armée ? On peut sans trop s’avancer dire que la réponse est non! Cette gesticulation n’est au fond qu’un écran de fumée de plus !

Le bras de fer va donc se continuer encore quelques semaines Detroit d'Ormuz, Iran, Programme nucléaire iranien, Etats-Unis, France, Allemagne, Grande-Bretagne, embargo sur les exportations de brut iranien, Press TV, Hossein Slami, Gardiens de la Révolution, Irna, Ali Rahimi, Mer d'Oman, Golfe persique, Siaviosh Ghazi, AFP, Pentagone, George Little, Habibollah Sayyari, 5ème Flotte américaine, Bahreïn, Nicolas Sarkozy, Afrique, Moyen-Orient,   au plus grand plaisir des spéculateurs. Le prix du brut mais aussi celui du carburant à la pompe va flamber, les prix augmenteront et les plans de rigueur, dictés par les tenants  de la finance mondiale basés à Paris, Pékin, Tokyo, Londres et New-York fleuriront en Europe, pendant que se poursuivra la normalisation de l’Afrique et du Moyen-Orient.

Et en France Nicolas Sarkozy, jouant de toutes les peurs que Detroit d'Ormuz, Iran, Programme nucléaire iranien, Etats-Unis, France, Allemagne, Grande-Bretagne, embargo sur les exportations de brut iranien, Press TV, Hossein Slami, Gardiens de la Révolution, Irna, Ali Rahimi, Mer d'Oman, Golfe persique, Siaviosh Ghazi, AFP, Pentagone, George Little, Habibollah Sayyari, 5ème Flotte américaine, Bahreïn, Nicolas Sarkozy, Afrique, Moyen-Orient,   génèrera cette nouvelle péripétie de la recomposition politique économique et sociale du monde, en appellera à l’Union Nationale pour faire face au nouveau choc financier déclenché par les dirigeants « islamistes » iraniens en qualité de boucs émissaires désignés porteront l’entière responsabilité des misères du monde.

Tant va la cruche à l’eau qu’elle finit par casser nous disait le grand La Fontaine ! Nos dirigeants feraient bien de s’inspirer de la grande sagesse de ce grand homme de lettres. En particuliers ceux du continent européen qui feraient bien de prendre quelques distances avec l’Oncle Sam.

 

26/12/2011

Génocide arménien : « piratage de site » et « menaces de mort et de viol" contre Valérie Boyer et escalade diplomatique contre le chef de l’Etat et la France.

Génocide arménien, Arménie, Kurdes, Turquie, Valérie Boyer, Nicolas Sarkozy, Abdullah Gül, Azerbaïdjan, Nagorny Karabakh, Groupe de Minsk, Russie, Etats-Unis, Rcep Tayyip Erdogan, Algérie, Pal Sarkozy, Ali Babacan, ONU, Douma russe, Parlement Européen, Israël, A l’origine de la proposition de loi déposée par le gouvernement et approuvée par l’Assemblée Nationale jeudi dernier, réprimant la négation des génocides dont celui des Arméniens de 1915, Valérie Boyer a été victime dimanche 25 décembre du piratage de son site officiel par des hackers turcs.

Génocide arménien, Arménie, Kurdes, Turquie, Valérie Boyer, Nicolas Sarkozy, Abdullah Gül, Azerbaïdjan, Nagorny Karabakh, Groupe de Minsk, Russie, Etats-Unis, Rcep Tayyip Erdogan, Algérie, Pal Sarkozy, Ali Babacan, ONU, Douma russe, Parlement Européen, Israël, Le contenu du site a été remplacé par un message, signé Grayhatz sur fond d’écran noir et drapeau de la Turquie, qui dénonce, en turc et en anglais, le caractère électoraliste du texte de loi.

 

De plus le Député UMP des Bouches du Rhône a indiqué avoir reçu des « menaces de mort et de viol » pour lesquelles elle dit vouloir « déposer plainte ».

Ces actions, particulièrement violentes et intolérables, s’inscrivent dans une démarche d’accompagnement de la démarche diplomatique plus générale des dirigeants de la Turquie qui n’acceptent pas le choix de la France en matière de traitement du négationnisme des génocides au sein de la République.

Génocide arménien, Arménie, Kurdes, Turquie, Valérie Boyer, Nicolas Sarkozy, Abdullah Gül, Azerbaïdjan, Nagorny Karabakh, Groupe de Minsk, Russie, Etats-Unis, Rcep Tayyip Erdogan, Algérie, Pal Sarkozy, Ali Babacan, ONU, Douma russe, Parlement Européen, Israël, Le Président Turc, Abdullah Gül, a indiqué que la France devrait se retirer des travaux du groupe de Minsk qui a été crée en 1992 par l’OSCE en vue de trouver une issue pacifique et négociée au conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan sur le Nagorny Karabakh.

Ce groupe est actuellement coprésidé par la France, les Etats-Unis et la Russie dont les chambres représentatives ont reconnus l’existence du génocide arménien. Personne ne comprend très bien où veut en venir le Président Turc.

Plus concrètement, la Turquie a pris la décision de geler sa coopération militaire avec la France et a demandé à son ambassadeur à Paris de rentrer à Ankara.

Ces deux mesures ont été prises après que le Premier Ministre turc Recep Tayyip Erdogan s’en soit pris directement «au passé Génocide arménien, Arménie, Kurdes, Turquie, Valérie Boyer, Nicolas Sarkozy, Abdullah Gül, Azerbaïdjan, Nagorny Karabakh, Groupe de Minsk, Russie, Etats-Unis, Rcep Tayyip Erdogan, Algérie, Pal Sarkozy, Ali Babacan, ONU, Douma russe, Parlement Européen, Israël, colonial de la France» et à Nicolas Sarkozy sur le mode : « Si le président Sarkozy ne sait pas qu’il y a eu génocide (en Algérie ndlr) , il peut demander à son père, Pal Sarkozy (…) qui a été légionnaire en Algérie durant les années 40 (...) Je suis sûr qu’il a beaucoup de choses à dire à son fils sur les massacres commis par les Français en Algérie ».

Puis d’ajouter que pour lui le texte voté par l’Assemblée Nationale, droite et gauche confondue, était un texte de caractère raciste, discriminatoire et xénophobe à l’endroit « des Turcs et des Musulmans ».

Génocide arménien, Arménie, Kurdes, Turquie, Valérie Boyer, Nicolas Sarkozy, Abdullah Gül, Azerbaïdjan, Nagorny Karabakh, Groupe de Minsk, Russie, Etats-Unis, Rcep Tayyip Erdogan, Algérie, Pal Sarkozy, Ali Babacan, ONU, Douma russe, Parlement Européen, Israël, L’on peut à juste titre raisonnablement se demander ce que ce Premier Ministre Turc a derrière la tête pour se laisser aller de la sorte : « Ce vote qui a eu lieu en France, une France où vivent environ cinq millions de musulmans, a clairement montré à quel point le racisme, la discrimination et l'islamophobie ont atteint des dimensions dangereuses en France et en Europe».

Au niveau diplomatique, d’où parle Recep Tayyip Erdogan, l’on a pour pratique générale de mieux calibrer les discours. Ces phrases là, quelle que soit la colère qui pourraient les motiver, sont lourdes d’un sens qui n’a plus rien à voir avec un reproche fait au Président français « d’électoralisme à bon compte»!

Elles ne visent en tout état de cause qu’à créer les conditions d’un climat détestable de haine et de fanatisme propices à Génocide arménien, Arménie, Kurdes, Turquie, Valérie Boyer, Nicolas Sarkozy, Abdullah Gül, Azerbaïdjan, Nagorny Karabakh, Groupe de Minsk, Russie, Etats-Unis, Rcep Tayyip Erdogan, Algérie, Pal Sarkozy, Ali Babacan, ONU, Douma russe, Parlement Européen, Israël, toutes les exactions. C’est avec de telles méthodes qu’ont été massacrés les Arméniens au début du 20ème siècle. On pourrait presque leur faire reproche d’avoir pour projet de fomenter une solidarité « religieuse » autour de la Turquie contre un Pays européen, pour ne pas dire un pays occidental.

Les dirigeants Turcs sont en train de faire la démonstration que le régime actuel est loin d’offrir toutes les garanties requises en matière de droits de l’homme et de démocratie. D’ailleurs, les dernières arrestations de militants kurdes, avocats ou journalistes,  sont là pour en attester.

Sur ce plan là ils n’ont rien à envier à leurs ainés de 1915 qui avaient jeté l’anathème sur les arméniens avant de les massacrer.

Génocide arménien, Arménie, Kurdes, Turquie, Valérie Boyer, Nicolas Sarkozy, Abdullah Gül, Azerbaïdjan, Nagorny Karabakh, Groupe de Minsk, Russie, Etats-Unis, Rcep Tayyip Erdogan, Algérie, Pal Sarkozy, Ali Babacan, ONU, Douma russe, Parlement Européen, Israël, Depuis dimanche Nicolas Sarkozy est accusé par le vice-premier ministre turc Ali Babacan de ne pas tenir la promesse faite tant au Président Turc qu’à son premier ministre  selon laquelle le parlement français ne voterait pas de loi visant à sanctionner le négationnisme du génocide arménien.

Génocide arménien, Arménie, Kurdes, Turquie, Valérie Boyer, Nicolas Sarkozy, Abdullah Gül, Azerbaïdjan, Nagorny Karabakh, Groupe de Minsk, Russie, Etats-Unis, Rcep Tayyip Erdogan, Algérie, Pal Sarkozy, Ali Babacan, ONU, Douma russe, Parlement Européen, Israël, Trop c’est trop, quoi qu’en disent Recep Tayyip Erdogan et les siens, le massacre de 1915 a été reconnu le 2 juillet 1985 par l’ONU, le 18 juin 1987 par le Parlement Européen, le 14 avril 1995 par la Douma russe, sans compter les nombreux autres pays qui en ont fait de même.

Des discussions sont engagées actuellement en Israël qui vont également dans le sens de la reconnaissance politique du génocide arménien de 1915

Génocide arménien, Arménie, Kurdes, Turquie, Valérie Boyer, Nicolas Sarkozy, Abdullah Gül, Azerbaïdjan, Nagorny Karabakh, Groupe de Minsk, Russie, Etats-Unis, Rcep Tayyip Erdogan, Algérie, Pal Sarkozy, Ali Babacan, ONU, Douma russe, Parlement Européen, Israël, Enfin le 12 septembre 1984 la Chambre des représentants des Etats-Unis a décrété le 24 avril 1985 comme « Journée nationale du souvenir de l’inhumanité de l’homme pour l’homme » en mémoire des victimes de tous les génocides et en particulier celui du « million et demi d’arméniens victime du génocide commis par la Turquie de 1915 à 1923»

Quoi que fassent Recep Tayyip Erdogan et les siens, ils doivent savoir que les menaces, les attaques contre Nicolas Sarkozy, Valérie Boyer ou quelque autre Français que ce soit ne seront d’aucun effet pour inverser le sens du vote de jeudi dernier. Au contraire, le processus est engagé, cette loi sera votée au Sénat, tout simplement parce que tel est le souhait des Français de gauche ou de droite d’ailleurs.

Pour le reste, la France est une véritable démocratie qui saura à son heure décider dans les urnes du choix de ses représentants.

Génocide arménien, Arménie, Kurdes, Turquie, Valérie Boyer, Nicolas Sarkozy, Abdullah Gül, Azerbaïdjan, Nagorny Karabakh, Groupe de Minsk, Russie, Etats-Unis, Rcep Tayyip Erdogan, Algérie, Pal Sarkozy, Ali Babacan, ONU, Douma russe, Parlement Européen, Israël, A l’instant en tant que Français menacés et attaqués pour avoir agit dans le sens qu’ils considèrent être le mieux selon leur conscience, Nicolas Sarkozy, Valérie Boyer et les Députés ou Sénateurs qui soutiennent le texte présenté par le gouvernement, ont droit au soutien que la République ne manquera pas légitiment de leur accorder en cas de besoin.

06/12/2011

Formidable pied de nez de Greenpeace à EDF!

Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, En pénétrant à l’intérieur de la Centrale de Cruas dans la Dôme et de la Centrale de Nogent sur Seine où une banderole a été déployée de puis le dôme du réacteur en service les militants de Greenpeace ont fait la démonstration « in situ »  de ce que disent depuis toujours les écologistes qui s’opposent au nucléaire.

Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, Les installations nucléaires, non seulement ne sont pas sures mais en plus elles ne sont pas sécurisées contrairement à ce qui a été abondamment raconté par EDF, AREVA et tous les promoteurs de cette industrie.

Franchissant, selon Sophia Majnoni porte parole de l’ONG Greenpeace pour les questions nucléaires, une première barrière de sécurité puis des grillages électrifiés « ils ont mis en tout 15 minutes pour atteindre le cœur de la centrale ». 

Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, Pendant que Nicolas Sarkozy, l’homme qui voulait vendre des centrales à la Lybie de  Kadhafi – en septembre 2007 à l’ONU il déclarait : « la France est prête à aider tout pays qui veut se doter de l’énergie nucléaire » – jugeait l’action de Greenpeace « assez Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, irresponsable », Claude Guéant admettait de son côté que cette opération avait mis en lumière des « défaillances du dispositif » de sécurité, pendant qu’une « fouille approfondie » était lancée pour s’assurer que d’autres militants n’étaient pas encore présents dans d’autres centrales.

Chacun peut s’interroger et se demander de quel côté se situe l’irresponsabilité des uns ou des autres.

Une catastrophe nucléaire, consécutive d’une intrusion terroriste, à Nogent-sur-Seine nécessiterait  l’évacuation de la région parisienne – 10 millions d’habitants –, provoquerait l’interruption de l’approvisionnement en eau potable pour une durée indéterminée et rendrait impropres à la consommation près de 2/3 des cultures céréalières françaises.

Malgré les dispositifs de vidéo surveillance en continu, malgré les doubles clôtures électrifiées, malgré le pelotonspécialisé de protection de la gendarmerie (PSPG) – unité chargée de lutter contre les intrusions et les actes de malveillance et de surveiller la centrale et ses abords – le fait est là, irréfutable, 9 personnes se sont introduites sur le site et se sont rendues sur le dôme d’un des 2 réacteurs en service.  

Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, Les communiquants d’EDF ont beau tenter d’expliquer qu’ils avaient repérés les intrus et que la situation était bien en main, le président de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques – OPECST – s’est à juste titre interrogé, ne comprenant pas que les militants de Greenpeace «  n’aient pas été interceptés tout de suite »  ajoutant la « sécurité est un tout ».

Remarque d’autant plus judicieuse, qu’à 19 h 30 –  l’opération globale a démarré à 6 heures du matin – deux autres militants  étaient encore cachés à l’intérieur de la centrale de CRUAS dans la Drôme.

Avec cette opération pacifique, les militants de Greenpeace ont  d’abord mis en évidence la vulnérabilité des centrales nucléaires !

Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, Ils ont ensuite fait à nos concitoyens la démonstration de la preuve que quoi qu’en disent Nicolas Sarkozy et son ministre de l’Industrie Eric Besson « les audits de sécurité »  décidés par l’Europe, après la catastrophe de Fukushima,  ne constituent nullement une garantie  contre une agression terroriste qui Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, pourrait être menée par une équipe déterminée qui s’introduirait sur un site nucléaire dans le but d’y commettre un attentat. 

Quel crédit d’ailleurs donner à des audits de sécurité dont le champ d’investigation exclu à priori les risques terroristes terrestres ou aériens ?

Dans une démocratie qui fonctionne normalement, cette opération n’aurait jamais du être nécessaire. De plus elle pouvait comporter des risques pour ses exécutants – le zèle des forces de l’ordre n’étant pas toujours bien contrôlable –.

En France le nucléaire est hors champ démocratique et devant la propagande continue déversée par ses défenseurs  et ses promoteurs –  en particulier par le premier d’entre-eux, le chef de l’état – cette action est parfaitement justifiée.

Cruas, Nogent-sur-Seine, Greenpeace, EDF, AREVA, Sophia Malnoni, Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Claude Guéant, Fukhushima, audit de sécurité, Albert Einstein, « Il y a des choses qu’il vaudrait mieux ne pas faire »  a un jour dit Albert Einstein, persévérer dans le choix de poursuivre dans la voie du nucléaire pour la production de l’énergie  dont la France a besoin en est une. Voilà ce que les militants de Greenpeace on voulut faire passer comme message avec ce formidable pied de nez à EDF. C’est réussit ! Qu’ils en soient remerciés.

Il faut sortir du nucléaire, le plus vite sera le mieux ! C’est une question de bon sens tant au plan économique qu’au plan social et écologique.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu