Avertir le modérateur

27/12/2012

Partenariat électronucléaire entre EDF et la Chine !

Selon Le Canard enchaîné qui a publié l’information ce mercredi, l'Inspection générale des finances a engagé EDF, AREVA, Henri Proglio, Anne Lauvergeon, Luc Ourcel, Bercy, CGNPC, China Guangdond Nuclear Power Compagny, EPR, Canard enchaïné, Nouvel Observateur,, Agence des participations de l'Etat, François Baroin, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Intelligence Economique, tout récemment une enquête afin de faire la lumière sur les conditions dans lesquelles, Henri Proglio, le Président d'EDF a conclu et signé au mois de novembre 2011 un accord de partenariat entre EDF et son équivalant chinois CGNPC – China Guangdong Nuclear Power Company – .

Bercy cherche aujourd’hui à « élucider les conditions EDF, AREVA, Henri Proglio, Anne Lauvergeon, Luc Ourcel, Bercy, CGNPC, China Guangdond Nuclear Power Compagny, EPR, Canard enchaïné, Nouvel Observateur,, Agence des participations de l'Etat, François Baroin, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Intelligence Economique, dans lesquelles Proglio a signé en novembre 2011 un drôle de partenariat nucléaire entre l'électricien français et son homologue chinois, China Guangdong Nuclear Power Company (CGNPC) », indique l' «hebdomadaire satirique paraissant le mercredi».

Le Canard enchaîné indique également que : «de leur côté, les services de renseignement s'efforcent d'établir la nature des liens entre certains dirigeants d'EDF et leurs partenaires chinois».

Dans l’immédiat l’information circule sans que les mis en cause n’aient apporté leur commentaire sur un dossier qui semble tout de même «explosif».

Le dossier est assez lourd. De quoi parle-t-on?

Dans l'article du Canard il est indiqué que le patron EDF, AREVA, Henri Proglio, Anne Lauvergeon, Luc Ourcel, Bercy, CGNPC, China Guangdond Nuclear Power Compagny, EPR, Canard enchaïné, Nouvel Observateur,, Agence des participations de l'Etat, François Baroin, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Intelligence Economique, d'EDF, Henri Proglio, a présenté «quelques semaines avant la présidentielle, le 11 avril» aux administrateurs de l’électricien «un accord de coopération avec Pékin» au terme duquel seraient réalisées des centrales nucléaires équipées d'un réacteur concurrent de l'EPR. Jusque-là rien de grave à priori.

Toujours selon l’hebdomadaire, qui semble bien informé, c’est là que les affaires se corsent, l’accord a d’abord fait l’objet de critiques de la part de l’Agence des participations de l’Etat, qu’ensuite, le 16 avril 2012, sa remise en question a été abordée dans une note classée «confidentiel-défense», et enfin que «le 19 avril 2012, à trois jours du premier tour de la présidentielle» François Baroin, le ministre de l’économie en place a procédé à son blocage.

Le Canard enchaîné, toujours dans l’article en question, relève également qu’à la suite d’une réunion du conseil EDF, AREVA, Henri Proglio, Anne Lauvergeon, Luc Ourcel, Bercy, CGNPC, China Guangdond Nuclear Power Compagny, EPR, Canard enchaïné, Nouvel Observateur,, Agence des participations de l'Etat, François Baroin, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Intelligence Economique, de politique nucléaire tenue en septembre sous l'autorité de François Hollande, EDF a consenti à signer le 19 octobre 2012 avec Areva et CGNPC «un accord confidentiel tripartite»

Areva et EDF forts de leur retrouvailles, objectant d’un travail en étroite collaboration sur le projet commun de nouveau réacteur, avaient démenti courant du mois octobre les articles du NouvelObs et du Canard, faisant état du fait qu’un accord sur le nucléaire avec le Chinois CGNPC avait été négocié par Henri Proglio sans l’aval du gouvernement alors que l’Etat est actionnaire d’EDF à 84%.

EDF, AREVA, Henri Proglio, Anne Lauvergeon, Luc Ourcel, Bercy, CGNPC, China Guangdond Nuclear Power Compagny, EPR, Canard enchaïné, Nouvel Observateur,, Agence des participations de l'Etat, François Baroin, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Intelligence Economique, Accord dont les termes, qui plus est, se sont révélés plus que défavorables à Areva société où l’Etat est actionnaire cette fois à 90%.

D’un point de vue strictement marchand on pourrait considérer que vouloir trouver le moyen de établir une coopération avec un partenaire chinois est en soi une idée tout à fait recevable au regard de la taille et du potentiel du marché Chinois.

Mais en l’occurrence, le produit en question est loin d’être un produit anodin.

Dans le domaine nucléaire, l’on parle d’un produit stratégique, ultrasensible, de très haute technologie dont le savoir-faire et les acquis nécessitent une protection particulièrement élevée.

De plus, pour mesurer la gravité de ce qui s’est passé, il convient de noter que la China Guangdong Nuclear Power Company (CGNPC) est une entreprise publique d’état.

Dans le contexte de concurrence généralisée au niveau mondial, une compagnie d’état chinoise se serait rendue EDF, AREVA, Henri Proglio, Anne Lauvergeon, Luc Ourcel, Bercy, CGNPC, China Guangdond Nuclear Power Compagny, EPR, Canard enchaïné, Nouvel Observateur,, Agence des participations de l'Etat, François Baroin, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Intelligence Economique, maître, d’un savoir-faire et de retours sur expérience acquis après des décennies de recherche-développement et d’exploitation supportés financièrement en totalité par la collectivité nationale française.

L’opération étant rendue possible à travers les exigences de transfert de technologie contenues dans un contrat de nature marchande, à caractère privé, en court-circuitant l’Etat français qui aurait été mis devant le fait accompli.

Cela, fort justement, a fait dire à l’un des membres de l’Agence des participations de l’Etat membre du Conseil d’Administration d’EDF en qualité d’actionnaire représentant de la puissance publique lorsque le contrat lui a été présenté: «Il ne peut pas être question d'ouvrir aux Chinois la base industrielle de notre parc nucléaire, le premier au monde».

De fait parmi les «curiosités»  de l’accord cadre concocté par Henri Proglio le NouvelObs relève notamment (*) : «en page 5, EDF abandonnerait la propriété intellectuelle du coeur du réacteur, le Nuclear Steam Supply System, à son partenaire chinois …en page 13, EDF s'engage à EDF, AREVA, Henri Proglio, Anne Lauvergeon, Luc Ourcel, Bercy, CGNPC, China Guangdond Nuclear Power Compagny, EPR, Canard enchaïné, Nouvel Observateur,, Agence des participations de l'Etat, François Baroin, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Intelligence Economique, ouvrir à CGNPC toute sa documentation et ses bases de données de « retour d'expérience » sur l'exploitation de ses centrales nucléaires actuelles….. La page suivante, EDF se dit aussi prêt à partager avec CGNPC ses recherches dans le domaine des « logiciels informatiques classifiés»».

Abordées d’un point de vue « Intelligence économique » les concessions faites aux Chinois dans ce contrat, sont en effet invraisemblables et inacceptables.

D’autant plus invraisemblables et inacceptables que ce contrat à l’exportation touchait à des matières pour lesquelles «les relations contractuelles ne pouvaient être établies en dehors d'une stratégie établie par l'Etat».

Il faut ici saluer la décision de blocage du dossier prise le 19 avril 2012 par François Baroin.

Dans cette négociation menée en solitaire les libertés prises par Henri Proglio, l’actuel patron d'EDF, sans en référer à la tutelle posent réellement question sur le thème, mais en dehors de la lutte qu’il l’opposait à Anne Lauvergeon, quelles pouvaient être les motivations d’Henri Proglio pour agir comme il l’a fait.

Au fur et à mesure de l’avancement des révélations il semble se confirmer qu’EDF, malgré les demandes expresses formulées par l’état en Février 2011, a poursuivi des négociations bilatérales avec son homologue Chinois, engagée dès 2010, sans en informer le CEA et Areva.

Chez Areva, où la pilule est difficile à avaler, on tombe de l’armoire.

La récente agression, dont a été victime à son domicile la secrétaire CFDT du comité de groupe d'Areva, que le EDF, AREVA, Henri Proglio, Anne Lauvergeon, Luc Ourcel, Bercy, CGNPC, China Guangdond Nuclear Power Compagny, EPR, Canard enchaïné, Nouvel Observateur,, Agence des participations de l'Etat, François Baroin, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Intelligence Economique, quotidien Libération lie aux accords de coopération auxquels s’opposait Anne Lauvergeon – ex-patronne d’Areva débarquée par Nicolas Sarkozy et remplacée par Luc Oursel –  contribue à alimenter une ambiance détestable de soupçon et de trahison.

Anne Lauvergeon a d’ailleurs été entendue jeudi dernier dans le cadre de l’enquête que mène la section de recherches de Versailles à la suite de cette agression.

Côté gouvernement, l’on indique qu’un «bilan des EDF, AREVA, Henri Proglio, Anne Lauvergeon, Luc Ourcel, Bercy, CGNPC, China Guangdond Nuclear Power Compagny, EPR, Canard enchaïné, Nouvel Observateur,, Agence des participations de l'Etat, François Baroin, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Intelligence Economique, relations passées » entre la France, EDF, Areva et la Chine dans le domaine du nucléaire est « en cours » sans autre commentaires concernant les informations publiées dans les différents articles de presse parus à ce jour à propos de ce dossier « explosif ».

Quoi qu’il en soit cette affaire dont les tenants et EDF, AREVA, Henri Proglio, Anne Lauvergeon, Luc Ourcel, Bercy, CGNPC, China Guangdond Nuclear Power Compagny, EPR, Canard enchaïné, Nouvel Observateur,, Agence des participations de l'Etat, François Baroin, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Intelligence Economique, aboutissant ne sont pas encore connus montre à l’évidence que la culture de la transparence n’est pas encore la règle dans le nucléaire français et que de plus dans ce domaine, la culture marchande concurrentielle ne peut pas être livrée à elle-même. L’Etat doit en matière nucléaire être le seul maître à bord. 

Affaire à suivre donc, et à suivre de très près !

(*)http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20121226.OBS3548/edf-chine-liaisons-dangereuses.html

 

 

 

21/12/2012

François Hollande en Algérie : Le regard de Janus (***)!

françois hollande,abdelaziz bouteflika,nicolas sarkozy,gerre d'indépendance,guerre d'algérie,algérie,france,maroc,mali,mauritanie,libye,sahel,union européenne,europe saélo-méditérranéenne,maurice audin,jeanette bougrab,eric ciotti,lionel lucas,ump,mrump,harkis,pieds-noirs,torture,colonisation,sétifCinquante ans, après la fin de la «guerre », cinquante ans après l'indépendance acquise dramatiquement dans le feu et par le sang versé, il fallait bien qu’un jour le ciel s’éclaircisse enfin entre les hommes et les femmes de la France et de l’Algérie, ou de l’Algérie et de la France, unis, quoiqu’en disent les irréductibles des deux camps, par les liens indéfectibles des blessures de l’histoire, de leur histoire commune.

françois hollande,abdelaziz bouteflika,nicolas sarkozy,gerre d'indépendance,guerre d'algérie,algérie,france,maroc,mali,mauritanie,libye,sahel,union européenne,europe saélo-méditérranéenne,maurice audin,jeanette bougrab,eric ciotti,lionel lucas,ump,mrump,harkis,pieds-noirs,torture,colonisation,sétifLe Président de la République, né en 1954, énarque stagiaire à l’ambassade d’Alger en 1978, qui a pour lui le privilège de ne pas avoir été acteur de cette période difficile de la guerre d’indépendance et à fortiori de celle de la colonisation, disposait des atouts pour tenter, non pas de faire table rase du passé mais devant l’histoire d’ouvrir des perspectives nouvelles.

A travers ses interventions, il a su en pacificateur intelligent trouver les mots justes et forts pour répondre enfin aux attentes des Algériens.

Cinq ans après Nicolas Sarkozy, dès son arrivée sur le sol algérien où il avait été invité par, Abdelaziz françois hollande,abdelaziz bouteflika,nicolas sarkozy,gerre d'indépendance,guerre d'algérie,algérie,france,maroc,mali,mauritanie,libye,sahel,union européenne,europe saélo-méditérranéenne,maurice audin,jeanette bougrab,eric ciotti,lionel lucas,ump,mrump,harkis,pieds-noirs,torture,colonisation,sétifBouteflika, son homologue algérien, acclamé par de très nombreux Algérois, François Hollande a lancé, mercredi soir, un message en direction tant des Français que des Algériens: «Je ne viens pas ici faire repentance ou excuses, je viens dire la vérité, et la vérité vaut aussi pour ce qu'a été la gauche dans l'Histoire».

Le cadre fixé, il a ensuite, sous les applaudissements des membres des deux chambres de la représentation algérienne réunis jeudi en la circonstance (*), déclaré : «Je reconnais ici les souffrances infligées par la colonisation (...), pendant 132 ans, l'Algérie a été soumise à un système profondément injuste et brutal».

françois hollande,abdelaziz bouteflika,nicolas sarkozy,gerre d'indépendance,guerre d'algérie,algérie,france,maroc,mali,mauritanie,libye,sahel,union européenne,europe saélo-méditérranéenne,maurice audin,jeanette bougrab,eric ciotti,lionel lucas,ump,mrump,harkis,pieds-noirs,torture,colonisation,sétifPour ceux des membres de la représentation algérienne présents qui furent des combattants de ce qui est, et restera toujours pour les Algériens, une guerre de libération, cette phrase vaut justification et reconnaissance de la légitimité de leur soulèvement.

Tout le monde n’est pas pleinement satisfait. Comme toujours certains estiment que le Président en a trop fait, d’autres qu’il n’en pas fait assez. Des attentes légitimes qui ont été exprimées trouveront à n’en pas douter réponse plus tard. Tout ne pouvait pas être réglé de suite.

françois hollande,abdelaziz bouteflika,nicolas sarkozy,gerre d'indépendance,guerre d'algérie,algérie,france,maroc,mali,mauritanie,libye,sahel,union européenne,europe saélo-méditérranéenne,maurice audin,jeanette bougrab,eric ciotti,lionel lucas,ump,mrump,harkis,pieds-noirs,torture,colonisation,sétifJeannette Bougrab aurait aimé que l’on aille plus loin en évoquant la situation des harkis et de ceux qui aujourd’hui encore « ne peuvent toujours pas retourner dans leur terre natale». La demande est légitime, elle doit être réglée.

De même celle de l’épouse de Maurice Audin – jeune françois hollande,abdelaziz bouteflika,nicolas sarkozy,gerre d'indépendance,guerre d'algérie,algérie,france,maroc,mali,mauritanie,libye,sahel,union européenne,europe saélo-méditérranéenne,maurice audin,jeanette bougrab,eric ciotti,lionel lucas,ump,mrump,harkis,pieds-noirs,torture,colonisation,sétifmilitant communiste mort sous la torture des autorités en place au moment des « évènements – qui réclame la vérité sur l’assassinat de son mari.

Implicitement, sur ces sujets le discours du Président a valeur de promesse. Ces questions ne resteront pas ignorées. 

Pour les autres, les deuxièmes couteaux du MRUMP – Eric Ciotti, Thierry Mariani, Lionel Lucas, Geoffroy Didier – qui instrumentalisent harkis et pieds-noirs de peur d’être à la ramasse aux prochaines élections municipales, régionales ou législatives la prestation est «pitoyable» car ce n’est pas aimer la France que de ne pas savoir reconnaître ce qui est bon pour Elle et son avenir.

D’ailleurs, il faut avoir la vue courte comme l’ont toujours les politiciens qui chaussent les lunettes petitement partisanes de la « baston électoraliste », pour ne pas reconnaître que François Hollande a parlé de ces difficultés qui sont encore comme un fer chaud sur le bras des relations franco-algériennes.

Certes de façon discrète, mais de façon audible, François Hollande a évoqué ces questions douloureuses pour certains de nos compatriotes qui ont été contraints à l’exil, dans des conditions difficiles et inoubliables.

La France attend de l'Algérie « qu'elle ouvre plus largement ses portes aux Français qui souhaitent se rendre sur votre territoire», a dit le Président de la République à Abdelaziz Bouteflika.

De même Il a parlé de ceux qui « ont des souvenirs, des attaches familiales, affectives ou des projets professionnels ou personnels à réaliser», dans une allusion explicite aux pieds noirs et aux harkis.

On ne naît pas sur une terre sans en garder la marque profonde dans sa chair et dans son cœur, cette attente doit trouver sa paix.

françois hollande,abdelaziz bouteflika,nicolas sarkozy,gerre d'indépendance,guerre d'algérie,algérie,france,maroc,mali,mauritanie,libye,sahel,union européenne,europe saélo-méditérranéenne,maurice audin,jeanette bougrab,eric ciotti,lionel lucas,ump,mrump,harkis,pieds-noirs,torture,colonisation,sétifAlain Juppé a su lui, en homme d’état qu’il est, se montrer digne et à la hauteur en s’attachant à valoriser ce qui dans cette visite va permettre de construire en regardant devant.

françois hollande,abdelaziz bouteflika,nicolas sarkozy,gerre d'indépendance,guerre d'algérie,algérie,france,maroc,mali,mauritanie,libye,sahel,union européenne,europe saélo-méditérranéenne,maurice audin,jeanette bougrab,eric ciotti,lionel lucas,ump,mrump,harkis,pieds-noirs,torture,colonisation,sétifOn attend de François Fillon qu’il clarifie sa position et qu’il fasse taire ses «hommes du sud» qui craignent tellement le FN qu’ils en adoptent les discours et en oublient les valeurs gaullistes qui devraient les inspirer.

Et puis peu importe si certains « politiciens », qui ne voient pas plus loin que le bout du bulletin de vote des citoyens au point d’en oublier l’intérêt premier de la françois hollande,abdelaziz bouteflika,nicolas sarkozy,gerre d'indépendance,guerre d'algérie,algérie,france,maroc,mali,mauritanie,libye,sahel,union européenne,europe saélo-méditérranéenne,maurice audin,jeanette bougrab,eric ciotti,lionel lucas,ump,mrump,harkis,pieds-noirs,torture,colonisation,sétifNation au service de laquelle ils sont censés se dévouer, limitent leurs appréciation de ces moments à une posture de pisses-vinaigres, d’éternels insatisfaits et d’opposants de principe, cette visite et les discours qui l’ont ponctuée, en particulier celui devant la représentation nationale algérienne, sont historiques.

Tant pis pour les politiciens grincheux qui devant l’histoire mentent à leurs compatriotes ! Le train de françois hollande,abdelaziz bouteflika,nicolas sarkozy,gerre d'indépendance,guerre d'algérie,algérie,france,maroc,mali,mauritanie,libye,sahel,union européenne,europe saélo-méditérranéenne,maurice audin,jeanette bougrab,eric ciotti,lionel lucas,ump,mrump,harkis,pieds-noirs,torture,colonisation,sétifl’Avenir est sur les rails. Ces moments vécus sous les applaudissements et la chaleur de l’accueil fait à François Hollande par les Algériens sont, il ne faut pas se priver de le répéter.

Ils sont historiques, d’abord parce que, construits sur la «reconnaissance du passé, la solidarité entre les deux nations, et l'espérance pour la jeunesse».

Ils sont historiques  ensuite parce qu’ils posent les termes d’une synthèse tout à fait  acceptable par une très large majorité des citoyens qui vivent des deux côtés de la Méditerranée.

Ils sont historiques enfin parce qu’ils permettent françois hollande,abdelaziz bouteflika,nicolas sarkozy,gerre d'indépendance,guerre d'algérie,algérie,france,maroc,mali,mauritanie,libye,sahel,union européenne,europe saélo-méditérranéenne,maurice audin,jeanette bougrab,eric ciotti,lionel lucas,ump,mrump,harkis,pieds-noirs,torture,colonisation,sétifd’envisager concrètement la construction entre les deux puissances souveraines que sont l’Algérie et la France une relation bilatérale de confiance réciproque, solide et équilibrée.

L’histoire rendra compte de l’importance de ce qui résultera de l’initiative que vient de prendre François Hollande, permise par l’invitation de son homologue Abdelaziz Bouteflika, à la réussite de laquelle le pays doit aujourd’hui se rallier.

Dans la crise structurelle qui se joue actuellement à l’échelle mondiale globale, crise où il faut convenir que, non seulement la France ne joue pas ou plus les premiers rôles – nous sommes «out» au Moyen-Orient, nous n’existons pas dans le Pacifique – mais, qui plus est, qui est directement menacée dans ses intérêts, cette mise à plat du passé douloureux franco-algérien et l’ouverture vers un futur apaisé, durablement coopératif et fructueux est d’une importance capitale.

L’Algérie constitue, par sa géographie d’une part et par    un pôle central de rayonnement régional stratégique au sein du Maghreb du Makresh et de l’Afrique noire.

françois hollande,abdelaziz bouteflika,nicolas sarkozy,gerre d'indépendance,guerre d'algérie,algérie,france,maroc,mali,mauritanie,libye,sahel,union européenne,europe saélo-méditérranéenne,maurice audin,jeanette bougrab,eric ciotti,lionel lucas,ump,mrump,harkis,pieds-noirs,torture,colonisation,sétifCe n’est surement pas par hasard si la situation malienne a été évoquée au cours de cette visite.

Le rôle de l’Algérie dans la résolution de cette crise sera déterminant à la fois pour l’Algérie et la France mais aussi pour l’ensemble des pays de la région : Tunisie, Maroc, Mauritanie, Mali, Niger, Libye, au Sahel et au-delà.

«Nous devons affronter ensemble la crise du Sahel» a dit François Hollande à Abdelaziz Bouteflika.

françois hollande,abdelaziz bouteflika,nicolas sarkozy,gerre d'indépendance,guerre d'algérie,algérie,france,maroc,mali,mauritanie,libye,sahel,union européenne,europe saélo-méditérranéenne,maurice audin,jeanette bougrab,eric ciotti,lionel lucas,ump,mrump,harkis,pieds-noirs,torture,colonisation,sétifC’est que la contamination terroriste installée au Mali, à toute la zone, que représente la menace terroriste radicale incarnée par AQMI (**) – Al-Qaïda au Maghreb islamique – doit être d’empêchée. Il suffit pour s’en convaincre de regarder une carte de la région.

Il est un second point qui milite en faveur d’un soutien solide à l’initiative de « réconciliation sincère » engagée par François Hollande, soutenue par Abdelaziz Bouteflika et, il ne faut pas craindre de le dire, l’immense majorité du Peuple Algérien.

Ce «nouvel âge entre la France et l’Algérie»,  gravé dans  «une déclaration d’amitié et de coopération» et «un document cadre de partenariat» dans les grands secteurs  politique, économique, culturel, et de la défense, doit permettre de jeter les bases, à l’initiative de l’Algérie et de la France, d’un grand projet d’avenir de construction d’une «Europe sahélo-méditerranéenne».

Ainsi se réaliserait un salutaire rééquilibrage de l’Union Européenne quelquefois trop tentée de jeter ses regards en direction des PECO –  Pays d’Europe Centrale et Orientale – sous parapluie américain de défense, confinant la diplomatie à un avenir d’impuissance impotente jouet des grandes puissances américaine, russe et chinoise.  

françois hollande,abdelaziz bouteflika,nicolas sarkozy,gerre d'indépendance,guerre d'algérie,algérie,france,maroc,mali,mauritanie,libye,sahel,union européenne,europe saélo-méditérranéenne,maurice audin,jeanette bougrab,eric ciotti,lionel lucas,ump,mrump,harkis,pieds-noirs,torture,colonisation,sétifTout commandait à cette initiative ! Saluons là comme n’a pas hésité à le faire le Ministre algérien des Affaires étrangères, Mourad Medelci.

Parlant de l’intervention de notre Président devant le Parlement algérien celui-ci a dit : «c'est un discours qui n'a occulté ni le passé ni l'avenir. M. Hollande a mis au coeur de son intervention l'injustice du système colonial et la grande souffrance du peuple algérien».

Poursuivant «François Hollande a mis en relief dans son discours la culture de la paix et du respect de l'autre» pour conclure en estimant que «Nous ne pouvons que nous reconnaître dans ces principes et les accompagner sur le terrain».

(*) Conseil de la Nation - Chambre haute - : composé de françois hollande,abdelaziz bouteflika,nicolas sarkozy,gerre d'indépendance,guerre d'algérie,algérie,france,maroc,mali,mauritanie,libye,sahel,union européenne,europe saélo-méditérranéenne,maurice audin,jeanette bougrab,eric ciotti,lionel lucas,ump,mrump,harkis,pieds-noirs,torture,colonisation,sétif144 membres dont le tiers est désigné par le président de la République et l’Assemblée populaire nationale - Chambre basse - : composée de 389 membres élus au suffrage universel direct pour une mandature de cinq ans.

(**)http://www.franceculture.fr/emission-les-enjeux-internationaux-sahara-un-sahel-de-plus-en-plus-conflictuel-2012-11-23

(***) Janus est le dieu romain des portes et des commencements –  de françois hollande,abdelaziz bouteflika,nicolas sarkozy,gerre d'indépendance,guerre d'algérie,algérie,france,maroc,mali,mauritanie,libye,sahel,union européenne,europe saélo-méditérranéenne,maurice audin,jeanette bougrab,eric ciotti,lionel lucas,ump,mrump,harkis,pieds-noirs,torture,colonisation,sétifjanua, qui selon Tertullien signifie porte en latin –. Il est le gardien des portes du ciel. On le représente avec deux visages, l'un tourné vers le passé et l'autre tourné vers le futur. Son règne fut pacifique, c’est pourquoi il est aussi considéré dans la mythologie romaine comme le dieu de la paix. Rome a été placé sous sa protection.

http://www.universalis.fr/encyclopedie/janus/

10/12/2012

Depardieu : «une vraie ordure» chez les Belges!

Gérard Depardieu, Néchin, Tournay, Roubaix, Nicolas Sarkozy, Mulliez, Auchan, Grande distribution, Salaud, Sagouin, BBC, TF1, Vol Paris-Dublin, PochtronLe vieux sac à vin délabré, qui encore hier s’est fait pécho par les flics pour conduite en état avancé d’ébriété, a choisi de se domicilier dans le Hainaut  en Belgique.

C’est dans le petit village de Néchin, près de Tournay, à un kilomètre de Roubaix que le richissime comédien  - Gérard Depardieu est l’acteur le mieux payé du cinéma français -  vivra désormais une partie, une partie seulement de sa vie.  Juste ce qu’il faut pour cuver tranquillement son vin et dépenser son fric à l’abri du fisc français.

Le soutien, généralement imbibé de vinasse, de Nicolas Gérard Depardieu, Néchin, Tournay, Roubaix, Nicolas Sarkozy, Mulliez, Auchan, Grande distribution, Salaud, Sagouin, BBC, TF1, Vol Paris-Dublin, PochtronSarkozy lors du dernier scrutin présidentiel y rejoint d’autres personnes pleines aux as, comme, par exemple, certains  membres de la tribu Mulliez. Mulliez cette famille qui fait son beurre dans la bouffe et la fripe  vendues dans les hyper-marchés  sous l’enseigne  Auchan !

On ne doit rien avoir à dire aux riches à propos de leur Gérard Depardieu, Néchin, Tournay, Roubaix, Nicolas Sarkozy, Mulliez, Auchan, Grande distribution, Salaud, Sagouin, BBC, TF1, Vol Paris-Dublin, Pochtronfortune. Ils sont riches c’est tant mieux pour eux !  Surtout quand ils ont travaillé pour l’être, et qu’il contribue à la bonne image de la France. Ce fut à n’en pas douter longtemps le cas de Gérard Depardieu !

Mais là où cela devient  insupportable, indécent, voir obscène c’est de le voir aujourd’hui nous prendre pour des truffes.

«Là-bas, je ne suis pas un salaud qui a gagné de l'argent!», claironne le bouffon pour justifier  sa décision. Oui, Gérard Depardieu est un «salaud» non pas parce qu’il est riche –  qui d’ailleurs le lui reproche en France ? Personne ! – 

Gérard Depardieu se comporte comme un salaud parce qu’il se  tire pour ne pas régler son juste écot à la solidarité nationale et républicaine.  Gérard Depardieu ne mérite rien d’autre que mépris et mise à l’index.

Gérard Depardieu en pervers défrayant la chronique pour des affaires pas nettes dont, semble-t-il, il a tant bien que mal réussit à se sortir, ses fans ont passé l’éponge. 

Gérard Depardieu en voyageur en délire d’alcool  s’en prenant aux hôtesses de l’air ses fans ont commencé à la trouver saumâtre.

Gérard Depardieu en «sagouin» irrespectueux envers ses devoirs de citoyens,  cela ne lui serait pas pardonné comme ce n’est pas pardonné à son collègue en boisson Johnny Halliday.

La charge est lourde pourriez-vous rétorquer à l’auteur de ce papier pour le moins inamical.

Au nom de quel règle de bonne conduite ne devrions-nous pas river son clou à ce «sale type» qui fort de son fric et de sa notoriété s’attribue depuis quelque temps un droit permanent de mépris, de goujaterie partout où il passe et qui aujourd’hui nous trahis ?

Ces dernières années les frasques du comédien dépravé, qui partout fustige le «politiquement correct»  ne se comptent plus.

Depuis le mégot écrasé sur la moquette d’un studio de télévision de la BBC, en passant par les insultes envers une journaliste de TF1 qu’il traite de «salope», le coup boule à Florence contre un paparazzi dont il ne supportait pas la présence, ses urines répandues devant les passagers dans un avion de la ligne Paris-Dublin,  sa garde à vue après une chute de scooter à Paris où il circulait avec 1,8g d’alcool dans le sang…….

Au fond  cet ex-grand du cinéma, qui a su nous régaler et qui aujourd’hui n’est plus qu’une épave, remuante et bourrée de pognon, confite dans la vinasse est peut-être celui qui le mieux a su trouver un qualificatif pour se définir.

«Je suis une vraie ordure» a-t-il un soir déclaré à Frédéric Taddeï dont il était l’invité dans l’émission «Ce soir ou jamais».

Hé oui, Gérard Depardieu est «une vraie ordure» comme il le dit lui-même, non pas parce qu’il a gagné beaucoup d’argent encore une fois, mais parce qu’en se tirant en Belgique pour échapper aux règles qui s’imposent à tous dans le pays, dont il est encore un citoyen, il abandonne lâchement tous ceux qui ont contribué grandement  à faire sa notoriété et son  patrimoine.

Tous ceux qui ont payé pour le voir au cinoche, ceux-là sont des humbles à qui la société n’aurait pas pardonné le dixième de ce que lui Gérard Depardieu s’est autorisé. Ils se sentent trahis, abandonnés méprisés !

Gérard Depardieu, Néchin, Tournay, Roubaix, Nicolas Sarkozy, Mulliez, Auchan, Grande distribution, Salaud, Sagouin, BBC, TF1, Vol Paris-Dublin, PochtronPour cela et parce que de plus  il n’est pas un modèle pour la jeunesse de notre pays Gérard Depardieu ne mérite aucun respect ni indulgence! Dégages Pochtron !

25/11/2012

Sondage BVA : François Fillon loin devant Copé!

ump,françois fillon,jean-françois copé,guillaume pelletier,jean-luc mélanchon,marine le pen,françois bayrou,jean-louis borloo,udi,modem,sondage bva,pierre laurent,pcf,nicolas sarkozy,jean-marc ayraultAlors que l’UMP est en pleine crise et au bord du naufrage, un sondage BVA pour Le Parisien/Aujourd'hui de dimanche, réalisé auprès d'un échantillon de 976 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus selon la méthode des quotas, révèle que pour 30% des Français, François Fillon serait le meilleur opposant au Président François Hollande et au gouvernement Ayrault .

ump,françois fillon,jean-françois copé,guillaume pelletier,jean-luc mélanchon,marine le pen,françois bayrou,jean-louis borloo,udi,modem,sondage bva,pierre laurent,pcf,nicolas sarkozy,jean-marc ayraultFrançois Fillon arrive loin devant Jean-François Copé,  son rival  dans la course à la présidence de l’UMP, qui lui n’est cité que par 19% des personnes interrogées soit à peine plus que Jean-Luc Mélenchon du Front de Gauche, qui recueille 17%, et Marine Le Pen  15%.

Dans ce même sondage, Jean-Louis Borloo se situe très ump,françois fillon,jean-françois copé,guillaume pelletier,jean-luc mélanchon,marine le pen,françois bayrou,jean-louis borloo,udi,modem,sondage bva,pierre laurent,pcf,nicolas sarkozy,jean-marc ayraultloin derrière  à 9%, tout comme François Bayrou et Pierre Laurent qui n’obtiennent respectivement que 4% et 1%. 5% des sondés n'ont pas d'opinion. A noter qu'aucune personalité écologiste n'est citée dans ce sondage.

Dernier élément de ce sondage très instructif, Jean-François Copé ne devance François Fillon que dans la ump,françois fillon,jean-françois copé,guillaume pelletier,jean-luc mélanchon,marine le pen,françois bayrou,jean-louis borloo,udi,modem,sondage bva,pierre laurent,pcf,nicolas sarkozy,jean-marc ayraultmesure où seuls sont interrogés les sympathisants de droite, 30% contre 28%. La même opération menée chez les sympathisants de gauche Place Jean-Luc Mélenchon devant l’ancien premier ministre 31% contre 30%.

Visiblement ce sondage confirme que la ligne politique ump,françois fillon,jean-françois copé,guillaume pelletier,jean-luc mélanchon,marine le pen,françois bayrou,jean-louis borloo,udi,modem,sondage bva,pierre laurent,pcf,nicolas sarkozy,jean-marc ayraultbuissonno-décentrée, si chère à Nicolas Sarkozy, adoptée par Jean-François Copé et soutenue par l’ex frontiste Guillaume Pelletier – «la droite forte» – est loin de faire recette.

Au fond cette crise violente qui secoue l’UMP permet de clarifier les positions et leur poids respectif dans l’opinion public.

Au point où vont les choses – Alain Juppé, s’est déclaré ump,françois fillon,jean-françois copé,guillaume pelletier,jean-luc mélanchon,marine le pen,françois bayrou,jean-louis borloo,udi,modem,sondage bva,pierre laurent,pcf,nicolas sarkozy,jean-marc ayraultpessimiste ce matin sur l’issue de la crise – la meilleure solution serait que François Fillon et les parlementaires qui le soutiennent constituent un mouvement politique qui transcende les boutiques partisanes.

Ainsi les égos surdimensionnés de tous les petits chefaillons qui empoisonnent le climat en France à un ump,françois fillon,jean-françois copé,guillaume pelletier,jean-luc mélanchon,marine le pen,françois bayrou,jean-louis borloo,udi,modem,sondage bva,pierre laurent,pcf,nicolas sarkozy,jean-marc ayraultmoment où le Pays plus que jamais a besoin d’unité et de rassemblement, seraient remis à leur place à commencer par celui de Nicolas Sarkozy dont la rumeur dit que dans cette affaire, il est encore très attentif et à la manoeuvre.

 

Logo UMP dessinateur Baudry

23/11/2012

Fillon sur Tf1 : «je renonce à la présidence de l’UMP»

Jean-François Copé, François Fillon, Alain Jupé, UMP, Droite forte, Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse, Eric Ciotti, FN, UDI, PS, Nicolas Sarkozy, Guillaume Pelletier, Geodffroy Didier, Nice, TF1, Antenne 2, la Cocoe,Hier soir, sur TF1 François Fillon, tout en contestant de la manière la plus explicite l’élection de Jean-François Copé à la tête de l’UMP a déclaré : « Je renonce à la présidence de l’UMP car l’UMP ne peut pas être gouvernée par un président qui a 26 voix d’avance ou par un président qui a 98 voix d’avance. J’agis pour l’honneur de mon parti».

Poursuivant sa déclaration il a avancé une proposition claire : « Ce que je demande, c’est qu’Alain Juppé, parce que c’est une personnalité incontestable, forme une équipe qui regroupera l’ensemble des responsables de notre famille politique et nous propose une sortie de crise».

Très déterminé l’ancien 1er ministre a terminé son intervention en concluant très tranquillement : «Il faut que chacun comprenne bien que j’irai jusqu’au bout. Si personne n’écoute ce que je demande, si on ne met pas en place une équipe provisoire pour diriger l’UMP, alors, oui, je déposerai un recours devant la justice.»

Jean-François Copé, François Fillon, Alain Jupé, UMP, Droite forte, Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse, Eric Ciotti, FN, UDI, PS, Nicolas Sarkozy, Guillaume Pelletier, Geodffroy Didier, Nice, TF1, Antenne 2, la Cocoe,Jean-François Copé, qui dimanche soir s’était précipité devant les caméras pour s’autoproclamer  vainqueur de la consultation interne à l’UMP avant même que les résultats soient annoncés par la fameuse Cocoe – seule statutairement habilitée à valider les résultats –, intervenait de son côté sur Antenne 2.

Tout en continuant de revendiquer la victoire pour son propre compte, visiblement très décontenancé par la très habile intervention de François Fillon, il s’est contenté de maintenir son cap en se refusant à toute espèce d’ouverture.

Ce matin, alors que les positions semblaient bloquées et que la presse en général condamnait le «cirque ambiant» qualifié de honteux, honteux pour les militants de l’UMP, honteux pour la droite, honteux pour la politique, vers midi 1er coup de théâtre,  Jean-François Copé a tenté une manoeuvre de diversion un peu grossière.

Jean-François Copé, François Fillon, Alain Jupé, UMP, Droite forte, Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse, Eric Ciotti, FN, UDI, PS, Nicolas Sarkozy, Guillaume Pelletier, Geodffroy Didier, Nice, TF1, Antenne 2, la Cocoe,Dans une courte déclaration il a annoncé qu’il saisissait dès ce jeudi la commission nationale des recours de l'UMP et proposait à Alain Juppé d’être «observateur» des travaux que celle-ci auraient à mener pour sortir de l’impasse.

Sauf que la commission nationale des recours de l'UMP est entre les mains de seuls copéistes depuis le mois d’octobre après que le directeur des affaires juridiques de l’UMP a été « débarqué » par Jean-François Copé « himself » et remplacé par un de ses fidèles parmi les fidèles.

Dans ces conditions, Alain Juppé, flairant l’entourloupe, n’a pas tardé à faire aux deux protagonistes une contreproposition qui le plaçait au centre des débats : «création d’une instance collégiale composée, sous ma présidence – celle du maire de bordeaux ndlr –, de représentants des deux candidats et de personnalités n’ayant pas pris parti ».

François Fillon a immédiatement «salué l’initiative» et s’en est remis à Alain Jupé : «Cette initiative constitue la meilleure solution pour sortir l’UMP de l’impasse».

Jean-François Copé et ses fidèles ont bien dans un premier temps tenter de refuser l’offre d’Alain Juppé qui s’est empressé de préciser, «Ma proposition tient jusqu’à ce soir 20 heures, au-delà, je n’ai pas l’intention de me laisser instrumentaliser dans les confrontations délétères».

Le début d’après-midi a donné lieu à un 2ème coup de Jean-François Copé, François Fillon, Alain Jupé, UMP, Droite forte, Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse, Eric Ciotti, FN, UDI, PS, Nicolas Sarkozy, Guillaume Pelletier, Geodffroy Didier, Nice, TF1, Antenne 2, la Cocoe,théâtre. La Cocoe a validé les déclarations de la veille d’Eric Ciotti, Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez. Les trois circonscriptions d’outre-mer n’ont effectivement pas été prises en compte  dans les décomptes finaux de dimanche soir.

La Cocoe dans son communiqué reconnaissait son erreur et admettait que la prise en compte des voix manquantes «aboutirait vraisemblablement à une inversion des résultats ». Incroyable mais vrai !

Du coup Jean-François Copé acceptait finalement la proposition d’Alain Jupé, reste désormais à finaliser et à ajuster les positions des uns et des autres qui ne sont pas encore totalement synchronisées, d’autant que les lieutenants du Maire de Maux s’égosillaient sur les ondes prétextant des fraudes à Nice. 

Les bidons ne sont donc pas encore totalement rangés à l’UMP et il faudra attendre les jours à venir pour connaitre l’issue de la confrontation qui s’est déroulée en direct sur les médias.

Ce que l’on peut dire tout de même c’est que ces bidons sont bien cabossés au grand dam des militants qui ne s’y retrouvent plus dans la série de rebondissements des derniers jours.

Restent malgré tout, des questions à se poser !

Que se passera-t-il demain si Alain Jupé devait annoncer à la fin de sa mission que François Fillon qui, mercredi soir,  a renoncé à la présidence de l’UMP est le vainqueur du scrutin de dimanche dernier ?

Quel l’objectif réel d’Alain Jupé le nouvel homme fort de l’UMP ? Coiffer les deux protagonistes sur le poteau ? Bloquer toute tentative de retour « providentiel » de Nicolas Sarkozy pour la reconquête en 2017 ?

Pour les copéistes l’enjeu de cette « guerre civile interne » n’est au fond que celui-ci : assurer le retour de Nicolas Sarkozy. Pour cela son bilan ne devait en aucun cas être tiré au sein de l’UMP. L’élection de Jean-François Copé à la présidence de l’UMP en était le verrou indispensable.

Il faut avoir en mémoire que la jeune garde sarkozyste Jean-François Copé, François Fillon, Alain Jupé, UMP, Droite forte, Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse, Eric Ciotti, FN, UDI, PS, Nicolas Sarkozy, Guillaume Pelletier, Geodffroy Didier, Nice, TF1, Antenne 2, la Cocoe,emmenée par Guillaume Peltier et Geoffroy Didier, les deux porte-flingue de « la droite forte » qui ont soutenu  Jean-François Copé,ont affiché dans leur motion que la posture, la campagne et le quinquennat ne devait pas faire l’objet d’un bilan.

Les gaullistes sociaux, les humanistes de droite sincères, plutôt centristes peuvent-ils désormais cohabiter avec les libéraux-conservateurs-identitaires, bons bourgeois pleins aux as et complètement buissonno-décentrés à droite toute ?

Assurément non ! Une des tâches de la « collégiale-jupé » sera peut-être aussi de proposer un plan de partage de l’UMP acceptable pour tous et d’éviter le renforcement du FN et de l’UDI.

Jean-François Copé, François Fillon, Alain Jupé, UMP, Droite forte, Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse, Eric Ciotti, FN, UDI, PS, Nicolas Sarkozy, Guillaume Pelletier, Geodffroy Didier, Nice, TF1, Antenne 2, la Cocoe,Quoi qu’il en soit, Nicolas Sarkozy vient d’être battu pour la deuxième fois en l’espace de 6mois. La première, ce fut en mai 2012, face à la gauche républicaine, la deuxième c’est aujourd’hui face à la droite républicaine.

Si ce misérable et tragique épisode de la vie politique de la droite française doit avoir au final quelque chose de positif, c’est probablement de ce côté qu’il faut le trouver.

Les Français favorables ou pas à François Fillon devront au moins lui reconnaître cette vertu : il a eu le courage de sortir de l’ambiguïté pour démasquer les impostures au nez et à la barbe des emfumeurs, des opportunistes et des manipulateurs.

Ce faisant il s’est peut-être donné un véritable destin de rassembleur dans le plus pur esprit du gaullisme authentique. L’avenir nous le dira ! 

04/11/2012

Face aux petits arrangements politiciens l’offensive citoyenne.

Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,A l’UMP on assiste aux grandes manœuvres en vue de la prise de contrôle du poste convoité de nouveau patron de la «sarkoboutique».  Chaque jour apporte son lot de ralliements-surprises. Aujourd’hui c’est Dominique de Villepin qui fait la une.

L’ancienne cible de Nicolas Sarkozy, personne n’a oublié les différents épisodes de la tristement célèbre affaire Clearstream, au cours de laquelle Nicolas Sarkozy utilisant une formule choc qui rappelait la fin du Duce Benito Mussolini, était allé, jusqu’à dire, qu’il voulait « pendre à un croc de boucher » ceux qui avaient tenté de le déstabiliser, visant très directement Dominique de Villepin son concurrent potentiel le plus dangereux à la succession de Jacques Chirac.

Eh bien Dominique de Villepin, l’homme qui se présente volontiers comme un rassembleur, le président de République Solidaire, vient de débarquer dans le clan  Jean-François Copé. Jean-François Copé, l’homme qui s’affiche comme le chantre de la «droite décomplexée» décidée à mener un combat sans faille contre la gauche sociale-démocrate, les écologistes et les gauchistes comme il dit.

Pris à contre-pied les citoyens gaullistes s’interrogent ! Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,Ils s’interrogent d’autant plus que François Fillon, héritier du gaulliste social Philippe Seguin, annoncé comme l’homme du large rassemblement, est rejoint entre-autre par Guéant, Estrosi et Ciotti qui ont pris l’engagement, « quelles que soient les circonstances, d’appeler à voter pour un candidat socialiste ».

Comprenne qui pourra ! Cela dit un mode d’emploi de l’UMP nouvelle serait le bienvenu.

Question subsidiaire pour clore le chapitre, Dominique de Villepin a-t-il, avant de s’engager auprès de Jean-François  Copé, intégré l’engagement publique de celui-ci de se retirer de la course pour la présidentielle 2017 dans l’hypothèse du retour de Nicolas Sarkozy aux affaires ?

Nous n’en avons donc pas terminé avec les coups tordus et autres reniements futurs que s’ingénient à pratiquer les «grands leaders politiques» toutes tendances confondues.

Car la gauche, écologistes verts d’EELV, inclus n’est pas Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,en reste de ce point de vue. Il n’est que de voir comment les « amis » de François Hollande –  François Rebsamen, Marie-Noëlle Lienemann, André Vallini, Gérard Collomb et autres –  se comportent en ce moment.

Les conseils amicaux prodigués abondamment dans la presse sont autant de piques lancées pour abattre le chef du gouvernement Jean-Marc Ayrault et avoir une chance de se placer en bonne position lors de la prochaine distribution des portefeuilles.

Tout cela ne serait pas grave si « ces petits assassinats entre amis » ne contribuaient à finir de démolir le peu de crédibilité que ces «grands leaders politiques» ont encore chez nos concitoyens. Tout cela risque de nous conduire au pire.

En effet préoccupés par leurs seuls intérêts personnels, couverts par des médias dans le moule, quand ils n’en tirent pas indirectement avantage de leurs manigances, Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,les «édiles de la Nation» laissent la porte grande ouverte  aux lobbys en tout genre – OGM, Pesticide, Nucléaire, Agro-industrie, Pétrochimie, Pharmaco-industrie, Grande Distribution – qui avancent leurs pions à tous les échelons de la société et des lieux de pouvoir décisionnel.

C’est ainsi que ces lobbys en toute impunité se donnent les moyens d’imposer cyniquement une logique qui depuis plusieurs années maintenant ont sorti « l’humain » de la seule place qui devrait lui revenir au cœur des politiques publiques – santé, culture, éducation, justice, police –.

Ils tiennent tout. Ils achètent tout. Rien ne leur échappe même le vivant fait désormais l’objet d’un rapt intolérable de la part de ces prédateurs insatiables.

Malheur  à tous ceux qui auraient l’idée de se rebeller car la machine à détruire se met très vite en route. A la moindre alerte les mercenaires experts et médiatiques au service des grands intérêts économiques et financiers, payés par eux, montent au créneau.

Il suffit pour s’en convaincre de voir comment en à peine Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,vingt-quatre heures la meute pourrie des « salauds » s’est jetée sur le professeur Gilles-Eric Séralini pour contester la pertinence des travaux de son équipe de chercheurs de l’Université de Caen sur la nocivité des OGM NK03.

Outre le fait que la publication de cette étude a été validée par le comité de lecture de la revue scientifique « Nature » dont le sérieux est unanimement reconnu, la question doit se poser quant à la révision de l’évaluation de l’ensemble des Produits Génétiquement Modifiés, actuellement autorisés ou en cours d’autorisation de mise sur le marché.

Pourquoi la demande effectuée en 2011 auprès du Ministère de l’environnement concernant 46 OGM autorisés en Europe n’a-t-elle pas encore reçu à ce jour de réponse alors que 24 heures ont suffi pour s’en prendre à l’étude Gilles-Eric Séralini. Pourquoi ce deux poids deux mesures ?

Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,Pourquoi les Organismes Publiques chargé des mises sur le marché des OGM se contentent-ils des données fournies par les fabricants eux-mêmes sans même remettre en cause les méthodes utilisées ?

Pourquoi les études menées par Monsanto sur les produits pour lesquels l’entreprise demandent une mise sur le marché sont –elles exécutées sur une durée 8 fois moins longues que celle qui a été choisie par les équipes de Gilles-Eric Séralini dans sa propre étude.

Trop occupée à vider leurs querelles ridicules, au regard des questions majeures qui se posent pour l’avenir de la société au plan éthique social et sociétal, globalement les membres de la classe politique en situation de pouvoir de décision, hormis quatre ministres de l’environnement Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,– Corine Lepage, Ségolène Royale et Dominique Voynet – se sont bien gardés de s’engager clairement pour défendre les travaux du professeur Gilles-Eric Séralini et de ses équipes.

Tout cela en dit long sur le degré de corruption morale de notre société !

En attendant l’extrême droite doit se régaler en voyant les dégâts  que cette situation gravissime provoque dans le corps social laissé à l’abandon où de plus en plus nombreux sont les hommes et les femmes qui souffrent de ne pas être entendus et représentés.

A ceux qui seraient choqués par le ton intransigeant et sans doute injuste de ce billet pour ceux qui n’ont pas encore cédés aux sirènes des « salauds » qui pourrissent tout.

Ce billet est fait pour inciter les résignés, les endormis à relever la tête et à dire stop ça suffit, nous ne voulons pas attendre d’avoir atteint le fond pour réagir.

Il est fait aussi pour dire à ceux qui n’ont pas encore cédés, sortez de l’anonymat et participez à l’offensive Jean-François Copé, François Fillon, Dominique De Villepin, Philippe Segauin, Gaullisme social, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Corine Lepage, Cécile Duflot, Dominique Voynet, OGM, Monsanto, François Rebsamen, Gérard Collomb, André Vallini, Gilles-Eric Séralini, UMP, PS, EELV, Ecologiste, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,citoyenne qui s’impose désormais si nous ne voulons pas tous finir cobayes des multinationales de l’Agro-industrie, de la Pétrochimie et de la Pharmaco-industrie qui actuellement sont entrain de plomber notre santé et notre humaine nature.

28/10/2012

Copé/Fillon: un débat oui, pour les actes il faudra attendre

nicolas sarkozy,françois fillon,jean-françois copé,jacques chirac,david pujadas,rascisme anti-blanc,pain au chocolatPour le débat chacun a pu constater que ce fut beaucoup de paroles pour se battre entre membres de la même famille – quoique… gaulliste ou sarkozyste ça ne veut pas forcément dire la même chose – sans montrer que l’on a mal ou que l’on veut faire mal. Pour les actes, il faudra attendre !

Pour l’instant les compères, après avoir été aux machines pendant 10 ans et avoir laissé à la France une situation pas très brillante sur tous les plans – au plan écologique, social, santé et globalement en terme économiques public ou privé –  devraient essayer d’un peu moins la ramener.

nicolas sarkozy,françois fillon,jean-françois copé,jacques chirac,david pujadas,rascisme anti-blanc,pain au chocolatOn se dit d’ailleurs que s’ils avaient été meilleurs on ne voit pas pourquoi Sarkozy aurait été battu et dire que Hollande a menti durant la campagne présidentielle c’est tout de même un peu prendre les Français pour des « cons », ce qu’ils sont loin d’être.

Cela posé, il faut reconnaître que ce débat a été utile pour plusieurs raisons.

D’abord il est bien que l’on sache à qui l’on a affaire. François Fillon et Jean-François Copé ne puisent pas la même source idéologique à l’intérieur de la droite. L’un est aujourd’hui à Nicolas Sarkozy ce que l’autre fut à Philippe Seguin.

Rien de commun entre le libéral bateleur d’estrade prêt à tous les reniements et le rassembleur, lucide, nourri  au lait du gaullisme social. Copé a beau jeu de rappeler qu’il a servi Chirac et Villepin, aujourd’hui le voilà plus sarkozyste que Sarkozy après lui avoir savonné la planche durant tout le quinquennat. C’est un fait !

Ensuite, François Fillon a su montrer qu’il était respectueux de la Constitution et de la loi.

A deux reprises il en a fait la démonstration.

nicolas sarkozy,françois fillon,jean-françois copé,jacques chirac,david pujadas,rascisme anti-blanc,pain au chocolatUne première fois, en disant clairement que si la loi sur le mariage des homosexuels était votée il l’appliquerait en qualité de maire s’il devait le devenir, tout en précisant son opposition nette à ce mariage y compris en faisant revoter un texte d’abrogation dès lors que les conditions seraient réunies.

Une seconde fois en prenant ses distances, nettement également, en disant avoir accepté de suivre Nicolas Sarkozy sur des positions qu’il ne partageait pas en acceptant les contraintes constitutionnelles qui font du chef de l’état le véritable inspirateur de la politique nationale.

nicolas sarkozy,françois fillon,jean-françois copé,jacques chirac,david pujadas,rascisme anti-blanc,pain au chocolatLe fait pour François Fillon de reconnaître aujourd’hui que Nicolas Sarkozy a demandé au dirigeant de Peugeot le report du plan social après la présidentielle montre la loyauté de Fillon à sa famille politique en n’en disant rien pendant la campagne présidentielle.

Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé en leurs temps respectifs n’ont pas été aussi scrupuleux sur le sujet vis-à-vis de leur Président respectif.

On doit reconnaître à Jean-François Copé au moins un point positif. Celui de ne pas accepter fermement – François Fillon a été sur ce point « élégant » – se laisser embarquer par des journalistes qui n’avaient qu’un souhait transformer cette émission en une bataille de cirque.

Cette pratique journalistique est un fléau détestable qui ronge la démocratie et participe  du phénomène de division permanente négatif pour le pays, négatif pour la formation d’une opinion éclairée en capacité de pérenniser la démocratie. 

S’appuyant sur la question récurrente des incidents, désormais symbolisés par «le racisme anti-blanc» et «pain au chocolat arraché pendant le ramadan»  , certes minoritaires mais non anecdotiques, générés à l’école ou dans la rue, par des tenants d’un islamisme radical de combat, Jean-François Copé a su renvoyer David Pujadas à sa responsabilité de journaliste dont la mission est de donner objectivement une information qui correspondre à la réalité vécue par les citoyens.

Lnicolas sarkozy,françois fillon,jean-françois copé,jacques chirac,david pujadas,rascisme anti-blanc,pain au chocolata balle est désormais dans le camp des militants de l’UMP. Qu’ils choisissent, ils peuvent désormais le faire. Le feront-ils avec sagesse ? La question est posée.

30/07/2012

Syrie: Fabius traite Bachar al-Assad de «bourreau»

Le 21 juillet,  il se disait prêt à organiser d’urgence à Paris une réunion ministérielle, « en vue de consolider les efforts des pays arabes dans la construction de la Syrie de demain », Laurent Fabius, Bachar Al-Assad, Syrie, Russie, Etats-Unis, Europe, Angleterre, Pacte de Quincy, Les Pays du Levants, Iran, Arabie Saoudite, Qatar, Jaruzelski, coupable jamais responsable, Conseil de Sécurité des Nations Unies, Accords Sykes-Picot 1915, la Chine, Rainbow Warrior, Quai d'orsay, Jean Jaurès, Nicolas Sarkozy, François Mittérand, Flamby, Bourreau,aujourd’hui Laurent Fabius annonce :  « Puisque la France prend la présidence du Conseil de sécurité des Nations unies au 1er août, nous allons donc demander avant la fin de cette semaine la réunion du Conseil de sécurité, probablement au niveau ministériel à la fois pour essayer d'arrêter les massacres et pour préparer la transition politique ».

Au passage, histoire de donner un caractère dramatique à ses propos et tenter de nous convaincre qu’il est du bon côté – celui des Chevaliers blancs aux pensées belles et pures qui, désintéressés, sont sincèrement choqués par la tragédie qui se joue en ce moment dans ce pays aux frontières artificielles laurent fabius,bachar al-assad,syrie,russie,etats-unis,europe,angleterre,pacte de quincy,les pays du levants,iran,arabie saoudite,qatar,jaruzelski,coupable jamais responsable,conseil de sécurité des nations unies,accords sykes-picot 1915,la chine,rainbow warrior,quai d'orsay,jean jaurès,nicolas sarkozy,françois mittérand,flamby,bourreaunées des accords Sykes-Picot en 1915 quand l’Angleterre et la France œuvraient au Levant et se dessinaient une région à la main de leurs intérêts pétroliers et financiers en trahissant chaque jour les promesses faites la veille aux tribus bédouines – le « ministre de la parole » nous gratifie d’une de ses formules destinée à faire la une des médias : «C'est un martyr que subit le peuple syrien et le bourreau s'appelle Bachar al-Assad ».

« Il faut tout tenter » ajoute-t-il dans la même interview ! Chiche pourrait-il lui être répondu en lui demandant de se démarquer nettement des Etats-Unis qui aujourd’hui au Moyen-Orient nous rejouent un remake des années 1915 !

Intarissable Laurent Fabius poursuit «On ne peut plus dire que c'est une affaire intérieure – c’est ce qu’a dit l’ambassadeur de Russie il y déjà plusieurs jours – sans même se rendre compte que sa déclaration précédente immédiate est en contradiction avec celle qui fait de Bachar Al-Assad le seul responsable concerné par le martyr des syriens.

A moins que sans le dire Laurent Fabius vise la Russie, l’Iran, La Chine et tous ceux qui par extension ne sont pas d’accord avec la version officielle « dégueulée » à longueur de temps par les médias à la botte de Washington, Londres et Paris.

Laurent Fabius, Bachar Al-Assad, Syrie, Russie, Etats-Unis, Europe, Angleterre, Pacte de Quincy, Les Pays du Levants, Iran, Arabie Saoudite, Qatar, Jaruzelski, coupable jamais responsable, Conseil de Sécurité des Nations Unies, Accords Sykes-Picot 1915, la Chine, Rainbow Warrior, Quai d'orsay, Jean Jaurès, Nicolas Sarkozy, François Mittérand, Flamby, Bourreau,Et de préciser : «Il y a des armes qui leur sont livrées, d'après les informations qu'on a, à la fois par le Qatar, l'Arabie Saoudite, probablement d'autres (...) » – on aimerait bien savoir qui ? – « Mais pas nous » dit-il enfin pour se dédouaner par avance.

Il est ainsi il prend soin de ne pas se mouiller comme dans l’affaire de sinistre mémoire du « Rainbow Warrior » où la France mitterrandienne, dont le gouvernement était dirigé par laurent fabius,bachar al-assad,syrie,russie,etats-unis,europe,angleterre,pacte de quincy,les pays du levants,iran,arabie saoudite,qatar,jaruzelski,coupable jamais responsable,conseil de sécurité des nations unies,accords sykes-picot 1915,la chine,rainbow warrior,quai d'orsay,jean jaurès,nicolas sarkozy,françois mittérand,flamby,bourreauun certain Laurent Fabius, coulait un bateau de Greenpeace au large des côtes néozélandaises causant la mort d’un photographe de l’association écologiste. Pas nous…… pas lui quoi ! 

S’il faut compter sur «l’agité du quai d’Orsay» c’est toujours pour parler, faire semblant, donner le change  et au final pour ne rien faire du tout de ce qu’il dit. Ou plutôt de tranquillement continuer, avec force moulinets de manches, à jouer le rôle de petit caniche diplomatique des USA tout en validant des ventes d’armes à la Fédération de Russie. 

laurent fabius,bachar al-assad,syrie,russie,etats-unis,europe,angleterre,pacte de quincy,les pays du levants,iran,arabie saoudite,qatar,jaruzelski,coupable jamais responsable,conseil de sécurité des nations unies,accords sykes-picot 1915,la chine,rainbow warrior,quai d'orsay,jean jaurès,nicolas sarkozy,françois mittérand,flamby,bourreauLaurent Fabius a justifié sa position en reprenant à son compte la très belle formule de Jean Jaurès  la détournant complètement de son sens : «il faut aller à l’idéal et comprendre le réel».

C’est ainsi que sans sourciller Fabius a répondu le 12 juillet à un journaliste qui l’interrogeait à propos d’un contrat d’armement  – fourniture de laurent fabius,bachar al-assad,syrie,russie,etats-unis,europe,angleterre,pacte de quincy,les pays du levants,iran,arabie saoudite,qatar,jaruzelski,coupable jamais responsable,conseil de sécurité des nations unies,accords sykes-picot 1915,la chine,rainbow warrior,quai d'orsay,jean jaurès,nicolas sarkozy,françois mittérand,flamby,bourreau2 navires de guerre ultra sophistiqués – passé entre la France et la Russie du temps de Nicolas Sarkozy.

Si «Paris vaut bien une messe», pour Fabius l’honneur et la crédibilité de la France valent en tout cas moins que 4000 emplois pendant 4 ans. Ceci n’a rien d’étonnant venant d’un ministre qui nous a toujours habitué à pratiquer l’art du cynique dont l’action de responsable politique se résume à la formule – il aime les formules – je dis blanc publiquement et dans le silence de mon cabinet, par en-dessous, je fais agir noir ; «responsable mais jamais coupable» !.

Maintenant sur le fond de l’affaire.

Il bien va falloir tout de même à la diplomatie française trouver les voies et moyens de sortir de l’impasse dans laquelle elle Laurent Fabius, Bachar Al-Assad, Syrie, Russie, Etats-Unis, Europe, Angleterre, Pacte de Quincy, Les Pays du Levants, Iran, Arabie Saoudite, Qatar, Jaruzelski, coupable jamais responsable, Conseil de Sécurité des Nations Unies, Accords Sykes-Picot 1915, la Chine, Rainbow Warrior, Quai d'orsay, Jean Jaurès, Nicolas Sarkozy, François Mittérand, Flamby, Bourreau,s’est fourvoyée avec l’Angleterre et les Etats-Unis en roulant dans la farine les diplomates russes et chinois au sujet de la résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies     dont l’interprétation tripatouillée a permis l’intervention armée en Libye. Le changement c’est aussi de rattraper et de revenir sur les erreurs passées.

Car à la faveur de cette arnaque diplomatique, un climat Laurent Fabius, Bachar Al-Assad, Syrie, Russie, Etats-Unis, Europe, Angleterre, Pacte de Quincy, Les Pays du Levants, Iran, Arabie Saoudite, Qatar, Jaruzelski, coupable jamais responsable, Conseil de Sécurité des Nations Unies, Accords Sykes-Picot 1915, la Chine, Rainbow Warrior, Quai d'orsay, Jean Jaurès, Nicolas Sarkozy, François Mittérand, Flamby, Bourreau,détestable de perte confiance s’est désormais  instauré au sein du Conseil de sécurité ; climat qui rend aujourd’hui quasi impossible l’acceptation unanime du Conseil de toute résolution «occidentale» sur la question Syrienne et plus largement sur les équilibres dans cette région où couve indiscutablement un feu mauvais.

C’est évidemment dans ce sens qu’il faut travailler avec les Laurent Fabius, Bachar Al-Assad, Syrie, Russie, Etats-Unis, Europe, Angleterre, Pacte de Quincy, Les Pays du Levants, Iran, Arabie Saoudite, Qatar, Jaruzelski, coupable jamais responsable, Conseil de Sécurité des Nations Unies, Accords Sykes-Picot 1915, la Chine, Rainbow Warrior, Quai d'orsay, Jean Jaurès, Nicolas Sarkozy, François Mittérand, Flamby, Bourreau,Russes les Chinois et bien sûr avec les opposants de Bachar Al-Assad favorables à la recherche d’une solution dans le maintien de l’unité nationale syrienne. On ne fait jamais la paix en étant seul à la décider. Il faut être deux à le vouloir et du coup il faut savoir faire les concessions qui s’imposent. Aucune décision unilatérale ne permettra jamais de conduire à une paix juste et durable.

Tout le reste n’est que gesticulations de circonstance destinées à faire croire aux gogos que l’on est en capacité d’agir efficacement et d’aboutir dans le respect des intérêts bien compris de chacune des parties prenantes au conflit. Quels sont d’ailleurs les intérêts que la France défend au Moyen-Orient ? On aimerait entendre Laurent Fabius nous éclairer sur ce point!

laurent fabius,bachar al-assad,syrie,russie,etats-unis,europe,angleterre,pacte de quincy,les pays du levants,iran,arabie saoudite,qatar,jaruzelski,coupable jamais responsable,conseil de sécurité des nations unies,accords sykes-picot 1915,la chine,rainbow warrior,quai d'orsay,jean jaurès,nicolas sarkozy,françois mittérand,flamby,bourreauPar le passé, ce grand champion du camouflage tout azimut a toujours su enfoncer des portes ouvertes, ciseler des formules, creuses de préférence, et surtout prendre soin de ne pas se mouiller personnellement – souvenez- vous, «lui c’est lui et moi c’est moi» à propos de la visite de Jaruzelski à François Mitterrand –

François Hollande dans cette affaire syrienne, mais pas que celle-là, devra prendre soin d’être particulièrement vigilant Laurent Fabius, Bachar Al-Assad, Syrie, Russie, Etats-Unis, Europe, Angleterre, Pacte de Quincy, Les Pays du Levants, Iran, Arabie Saoudite, Qatar, Jaruzelski, coupable jamais responsable, Conseil de Sécurité des Nations Unies, Accords Sykes-Picot 1915, la Chine, Rainbow Warrior, Quai d'orsay, Jean Jaurès, Nicolas Sarkozy, François Mittérand, Flamby, Bourreau,avec ce ministre qui aujourd’hui traite Bachar Al-Assad de «bourreau de son peuple» et qui il y a pas très longtemps qualifiait de «Flamby» celui qui est aujourd’hui le Président de la République française et qu’il s’empresse, sans vergogne, d’embrasser devant les caméras de télévision sous le crépitement nourri des flashs des photographes de la presse écrite.

24/07/2012

Quand Henri Guaino réécrit l'Histoire de France et insulte le président Hollande

Bernard FRAU : en complément du billet rédigé hier à propos de la commémoration des 70 ans de la Rafle du Vel d’Hiv et de la réaction d’Henri Guaino au discours prononcé à cette occasion par François Hollande, j’avais prévu de commettre un texte pour dire ce que m’inspirait cette réaction de l’ancien porte-plume de Nicolas Sarkozy, tant celle-ci m’a choqué, indigné. Ce matin à la lecture de l’éditorial Jean-Marcel Bouguereau il m’est apparu que celui-ci était si proche de ce que j’aurai pu moi-même écrire – sans doute avec moins de talent – qu’il ne m’a pas semblé que cela valait la peine d’en ajouter. Merci à lui d’avoir su si bien dire ses quatre vérités à l’imposteur dont le chef est, semble-t-il depuis qu’il est député, en train de prendre la taille d’une montgolfière, au point d’en perdre le sens de la mesure et du savoir vivre républicain.

LE PLUS. Suivant les pas de Jacques Chirac, François Hollande a fait porter la responsabilité du Vel' d'Hiv' à la France. Des propos qui ont heurté Henri Guaino, qui ne s'est pas reconnu dans la France que décrivait le président. Et pourtant, cette France a existé, comme le rappelle Jean-Marcel Bouguereau.

Édité par Louise Pothier  

8061320751281.jpgMonsieur Henri Guaino se veut gaulliste. Il en prend volontiers la pose. Le gaullisme, c’était, dit-on, une certaine idée de la France. De la grandeur. De Gaulle expliquant qu’il n’y avait plus la gauche et la droite, ajouta un jour : "Il y a les gens qui sont en haut (…) et il y a les gens qui sont en bas et qui s’agitent dans les marécages." Henri Guaino, fait partie de ces gens du bas. De ces gens qui s’agitent dans les marécages.

Scandalisé par les propos de Hollande sur la tragédie du Vél' d’Hiv', l’ancien porte-plume de Nicolas Sarkozy a jugé bon d’injurier le chef de l’état : "Peut-être que Monsieur Hollande se sent plus proche de la France des notables apeurés qui se sont précipités à Vichy après l'armistice ? Ce n'est pas ma France." Pourquoi ? Parce que le chef de l’État avait dit la veille que le crime du Vél' d’Hiv' "fut commis en France, par la France". "Ce qui a été commis au moment de la rafle du Vél d'Hiv est une abomination. C'est une horreur (...) Mais la France, qu'est-ce qu'elle a à voir avec cela? " a déclaré le néo-député Guaino.

Un crime de la France contre la France

Eh oui, bien sûr que la France avait quelque chose à voir avec le Vel' d'Hiv'. La France concrète, pas la France des rêves d’Henri Guaino.

La France, c’est Charles de Gaulle ET Philippe Pétain, Pierre Dac ET Jacques Doriot, Robert Brasillach ET Louis Aragon, Adolphe Thiers ET Louise Michel, que ça vous plaise ou pas. La France des flics qui ont raflé les Juifs, ceux qui, sachant ce qui allait se passer, ont prévenu des Juifs et leur ont permis de fuir. Et bien sûr l’écrasante majorité de ceux qui n’ont rien fait.

Oui, comme l’a rappelé François Hollande, "ce crime a été commis en France par la France. Ce fut aussi un crime contre la France, une trahison de ses valeurs que la résistance, la France libre, les Justes surent incarner dans l’honneur." Non content d’injurier François Hollande, Henri Guaino a ajouté : "Bien qu'il soit président de la République, [il] n'a pas à parler en mon nom, il n'a pas à parler au nom de la France que j'aime, de la France qui est ma France". Car celle-ci "était à Londres, elle était avec la France libre, elle était dans les maquis". Ce souverainiste ne reconnaîtrait-il plus la légitimité de l’élection du président de la République pour lui refuser le droit de parler au nom de la France ?

Se sentait-il plus dignement représenté dans sa fibre gaulliste et résistante lorsque son mentor, Nicolas Sarkozy a prononcé le discours de Grenoble sur sa guerre à l’insécurité et à l’immigration qu’il avait lui-même critiqué ? Et lorsque Jacques Chirac, premier président français à reconnaître une responsabilité longtemps passée sous silence, déclarait en 1995, que "la France, patrie des Lumières et des Droits de l'Homme, terre d'accueil et d'asile, la France, ce jour-là, accomplissait l'irréparable. Manquant à sa parole, elle livrait ses protégés à leurs bourreaux", que pensait alors Henri Guaino ?

En tous cas, il n’a rien dit. Pas un mot. Il ne s’est pas senti mal représenté. Pourtant Chirac ce jour là n’avait rien dit de fondamentalement différent de François Hollande mais cette année-là, Henri Guaino venait de travailler à la campagne de Jacques Chirac !

6531302121736.jpg


Jean-Marcel Bouguereau éditorialiste

 

Source : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/598457-quand-hen...

 

20/07/2012

Les « heures sup » défiscalisées c’est fini !

 

3887983.jpgFrançois Hollande s’y était engagé durant sa campagne. C’est fait désormais ! Après l’augmentation de la TVA sociale, les parlementaires ont enterré, dans la nuit de mercredi à jeudi par 89 voix contre 64, le dispositif concocté pour répondre au slogan « Sarkozy » « travailler plus pour gagner plus » mis en place par l’ancienne majorité au titre de la loi dite TEPA en juillet 2007.

fisc-impots_paysage360.jpgCette mesure prise dans le cadre de l’examen du projet de la loi de finance rectificative 2012 vise à engager, dans un contexte global particulièrement tendu, le redressement des finances de la France. Elle rapportera en année pleine environs 5 milliards d’euros répartis entre 1,5 milliards pour le volet fiscal et 3.5 milliards pour le volet social.

Les figures de proue de l’opposition de la droite dure s’étranglent de rage !

Le combat a d’abord été mené frontalement  à l’Assemblée où les débats ont donné lieu à de très vifs accrochages et dans les médias où chacun des passés ministres et soutiens de Nicolas Sarkozy ont rivalisé d’ingéniosité lourdingue pour stigmatiser qui le Président de la République, qui les membres de la majorité.

A ce jeu stupide et peu crédible, François Fillon Jean-François 148704-lellouche-tribune-une-jpg_54101.jpgCopé, Xavier Bertrand et Laurent Wauquiez rejoints par Pierre Lellouche ont été les plus en vue. Sans omettre le pauvre Eric Woerth – qui ferait mieux de se faire oublier et de se consacrer au nettoyage de ses casseroles municipales –  y est allé de sa formule à propos de date de mise en application de la loi : « "C'est une reculade du gouvernement sous notre pression" !

Quelle reculade ? Une commission parlementaire a travaillé, le premier ministre a tranché pour une application de la loi au 1er Aout et au final les parlementaires ont décidé et voté. Point !

A entendre les Copé, Fillon et Bertrand  il n’y aurait que la droite sarkozyste pour proposer des réformes qui soient profitables aux citoyens de ce pays?

Ces gens-là sont extraordinaires, les électeurs viennent de les  renvoyer dans l’opposition pour maltraitance de la France et ils continuent comme si de rien était à nous abreuver de leurs boniments ! On en serait presque à leur demander un peu de décence, un peu d’humilité et un peu moins suffisance d’arrogance et de violences verbales mensongères.

Petit rappel du passé aux combattants d’arrière garde.

1613211_3_7fb6_francois-fillon-a-loue-la-langue-subtile-et.jpgLa défaite a probablement fait perdre la mémoire à l’ex-collaborateur de Nicolas Sarkozy, François Fillon, qui nous avait expliqué en son temps que son gouvernement prenait en main une France en « quasi faillite ».

Trois comparaisons chiffrées permettent de vérifier que dans leur action  pour sortir le pays de la faillite, François Fillon et son gouvernement ont été d’une redoutable efficacité !!!

Le taux de chômage d’abord : il  est passé de 8,44% en 2007 à 2877594.jpg9,22% en 2012. La dette de l’Etat ensuite: elle a été portée de 1200 milliards d’euros en 2007 à 1800 milliards en 2012. Quand au déficit de la balance commerciale enfin, il s’est envolé, passant de 40 milliards d’euros à 70 milliards d’€ à fin 2011. Sans oublier la sanction de la perte du triple A.

C’est sans appel ! Et au lieu de parler d’  « erreur terrifiante » comme le dit Patrick Balkany – le député bien propre sur lui – de « décision scandaleuse » dixit Xavier Bertrand ou de « cynisme effrayant » comme le fait Laurent Wauquiez, peut-être vaudrait-il mieux à ces «minables petits loubards de la politique » aller prendre quelques leçons de savoir vivre d’intelligence et de justice républicaine .

Et surtout qu’ils n’oublient pas au passage de prendre avec eux l’inénarrable député de Paris, Pierre Lellouche, qui a lancé à l’adresse des députés de la majorité : «Vous êtes en train de vous scotcher l'étiquette de ceux qui piquent de l’argent aux pauvres !» qui en matière « d’escroquerie politique » a, au cours de ces débats mais il est coutumier du fait, battu des records de stupidité.

En faisant, dans ce dossier, le choix, de se tenir mordicus à une ligne d’attaque au premier degré, au point de perdre toute crédibilité, les mauvais perdants de droite se sont fourvoyés.

La mesure miracle de l’ancien président de la République avait fait l’objet d’un rapport parlementaire conjoint – élus de droite et de gauche confondus, qui a été publié fin juin 2011.

Que disait ce rapport ?

14660.jpgD’abord d’un point de vue général que le bilan de la défiscalisation des heures supplémentaires était plutôt mitigé – belle formule pour une habile concession au politiquement correct –.

Ensuite, que oui incontestablement un nombre important de salariés – 9 millions selon Bercy - ont à travers la défiscalisation des heures supplémentaires gagné plus – 500 euro de gain annuel par salarié ou agent public, soit 42 euros par mois et un gain médian de 350 euros (*) –

Mais cette défiscalisation a-telle été pour autant un encouragement à « travailler plus », c'est-à-dire à permettre la création d’emplois durables par amélioration de la compétitivité des entreprises et l’augmentation du pouvoir d’achat des salariés ? La réponse donnée par les auteurs est moins qu’évidente voir carrément douteuse.

En effet le dispositif aurait permi pour une grande part à exonérer des heures qui en tout état de cause ont été réalisées sans exonération sans avoir été déclarées. La sous déclaration concernerait 12% des salariés à temps complet pour qui 96% des heures supplémentaires n’étaient pas déclarées (**).

Sur ce point le rapport parlementaire se contente d’indiquer : Web-Chomage-demandeur-novembre-01.jpg« Cette sous-déclaration a pu conduire après le 1er octobre 2007 à une hausse du nombre d’heures supplémentaires déclarées sans que la durée du travail effective n’augmente » –  effet d’aubaine fiscale – puis entre 2007 et 2010, le nombre supplémentaire s’est infléchit car «  il reste déterminé par les variations de l’activité ».

Enfin cerise sur le gâteau le rapport signale que : « Constituant un moyen de flexibilité supplémentaire pour l’employeur, la mesure a pu contribuer à réduire l’offre d’emplois en période de récession ».

Comment ne pas mieux dire tout, même en ne disant pas?

Avec la défiscalisation certains ont "gagné plus" pendant que d’autres ont travaillé moins ; d’ailleurs l’augmentation du taux de chômage depuis 2007 en France est là pour l’attester.

Quels ont été les bénéficiaires de la mesure?

Toujours selon la même source, le rapport parlementaire : « Le profil-type serait plutôt un homme, dans un emploi stable, à la rémunération médiane – soit 1.600 euros mensuels –, travaillant dans la métallurgie ou dans les secteurs de l’hôtellerie, des cafés et des restaurants ». La mesure conçue pour toucher très largement les salariés « n’a pas bénéficié aux travailleurs indépendants : artisans, commerçants, membres des professions libérales, auto-entrepreneurs ».

De manière générale est-il précisé, « la mesure est favorable aux personnes disposant d’un emploi salarié, et elle contribue donc à dégrader relativement la situation des autres catégories – actifs non-salariés ou actifs sans emploi notamment –. « De plus, parmi les salariés, elle ne bénéficiait pas aux foyers non imposables : les plus modestes, représentant le tiers des salariés ».

Par ailleurs, la défiscalisation des heures supplémentaires a été jugée très couteuse par les parlementaires – plus de 4,5 milliards d’euros par an – dont le financement était injuste quoi qu’il arrive

« Si la mesure devait être financée par l’impôt plutôt que par la dette, le salarié non imposable, le non-salarié n’effectuant pas d’heures supplémentaires ou les inactifs pourraient se retrouver en situation de financer le dispositif via les impôts directs ou indirects dont ils s’acquittent »

Voilà une mesure qui, loin d’être la panacée qu’on voulu et veulent encore nous faire avaler les grognards de Nicolas Sarkozy, était en réalité très contestable tant dans ses résultats que dans son principe et son financement?

Injuste, car elle ne bénéficiait qu’à une partie des Français, inefficace car elle n’a pas tenu ses promesses en matière de création d’emploi – effet d’aubaine pour les entreprises qui, plutôt que d’embaucher, ont préféré faire faire des heures supplémentaires – cette mesure devait être abrogée

Personne en Europe n’a imaginé de mettre en œuvre cette défiscalisation car elle était totalement inadaptée au contexte économique du moment.

euros_argent_billets__2113b.jpgDe plus son coût exorbitant eu égard aux faibles effets positifs constatés – 4,5 milliards d’euros par an – en période de basses eaux des rentrées fiscales ne pouvait que la rendre intolérable et impropre à la mise en œuvre d’une politique de redressement.

Au fond il est probable que les différents « camelots politiques » vaseline250.jpgde l’opposition savaient tout cela et que le tapage qu’ils ont mené avec force « indignations simulées » et « propos vengeurs » n’avait pour seul but que d’éviter à leur ancien commandeur déchu une claque politique monumentale à propos de la mesure phare de son début de mandat en 2007.

Tout cela est bien triste car les Français eux ne s’y trompent pas, intuitivement ils sentent bien tout cela n’est que de l’esbroufe et que l’on essaye de les embobiner, de les instrumentaliser !

Qui peut croire que les amis de Nicolas Sarkozy ont aujourd’hui à cœur la défense des pauvres, des précaires et des classes que l’ont dits moyennes – c’est qui d’abord un Français moyen – ?

La situation globale du pays est alarmante.

La rentrée sociale sur fond de plans de licenciements et de grèves dures risque d’être d’une violence que la France n’a pas connue depuis bien longtemps ! Les évènements de 1968 ne seront rien à côté de ce qui fermente en ce moment !

1642330_3_6a84_manifestation-devant-le-parlement-a-athenes-le_decd3385d1ec630f8bdf7c79335b0d45.jpgDans un contexte général international « électrique » le règlement des défis imposés à notre Pays réclament du sang froid, de l’intelligence et une confiance retrouvée faute de quoi le chaos social et économique sera devant nous.

D’autres débats vont venir au parlement, s’il reste deux sous de bon sens aux républicains de la représentation nationale des deux bords, qu’ils en fassent usage pour éviter une fracture entre les citoyens et leurs élites qui ne profitera qu’aux forces de la division, des replis identitaires et obscurantistes, ainsi que de l’autoritarisme anti-démocratique.

La responsabilité politique des parlementaires est engagée car lorsque le feu sera allumé il sera bien difficile de l’éteindre sans assemblée nationale.jpgqu’il n’y ait de casse importante. Les Français au fur et à mesure du temps et des difficultés tolèreront de moins en moins le spectacle confondant d’une Assemblée Nationale transformée en lieu d’affrontements non constructifs et pour tout dire profondément inutiles à la République et à ses citoyens.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu