Avertir le modérateur

24/02/2012

Jamais vu depuis 40 ans ! Le Gouvernement n’a plus de ministre de l'écologie

Nicolas Sarkozy, Nathalie Kossusco-Moriset, François Hollande,François Fillon, UMP, PS, Minsitre de l'Environnement, Grenelle de l'Environnement, Agriculture productiviste, Robert Poujade, Cancers, Diabettes, Maladies cardio-vasculaires, chute de la fertilité, Développement durable, Nicolas Hulot, Claude Allègre, Nathalie Kosciusko-Morizet a été appelée par le candidat Nicolas Sarkozy pour devenir sa porte-parole dans la campagne présidentielle. François Fillon, «le collaborateur» du Président, a hérité du dossier et des fonctions gouvernementales associées. Comme si le Premier ministre dans la période de turbulences internationales, européennes et nationales à laquelle doit faire face son gouvernement, n’avait pas assez de boulot comme cela.

Que faut-il comprendre de cette décision ?

Nicolas Sarkozy, Nathalie Kossusco-Moriset, François Hollande,François Fillon, UMP, PS, Minsitre de l'Environnement, Grenelle de l'Environnement, Agriculture productiviste, Robert Poujade, Cancers, Diabettes, Maladies cardio-vasculaires, chute de la fertilité, Développement durable, Nicolas Hulot, Claude Allègre, Il est vrai que la réponse est évidente ce choix est la conclusion logique du discours de celui qui,  face à un parterre breton d’agriculteurs-éleveurs productivistes esbaudis, s’était exclamé « l’environnement ça commence à bien faire».

Nicolas Sarkozy ne s’intéresse pas à l’écologie et surtout il se moque des écologistes qu’en réalité il méprise profondément.

Nicolas Sarkozy, Nathalie Kossusco-Moriset, François Hollande,François Fillon, UMP, PS, Minsitre de l'Environnement, Grenelle de l'Environnement, Agriculture productiviste, Robert Poujade, Cancers, Diabettes, Maladies cardio-vasculaires, chute de la fertilité, Développement durable, Nicolas Hulot, Claude Allègre, Qu’il s’agisse de nucléaire, d’algues vertes, ou de chasse avec lui tout  y passe et est une bonne occasion de dénigrement enfantin et rétrograde. Pour lui les Ecologistes sont des intégristes point barre. Les Ecologistes pourraient lui répondre qu’ils « l’emmerdent » mais ils ne le feront pas, trop respectueux de la fonction présidentielle qu’il a su « s’accaparer par effraction de langage».

Le quinquennat avait pourtant bien commencé. La promotion et la mise en place du Grenelle de l’environnement, il faut savoir le reconnaître, a été un bonne avancée en terme de volonté de changement sur les questions environnementales. On aurait pu, croire qu’enfin les écologistes étaient entendus.

Tu parles Charles ! Les sondages et les enquêtes d’opinion semblant montrer que les Français sont en ce moment plus préoccupés par d’autres sujets – l’emploi, la sécurité, l’identité, la justice apparaissent en tête de leurs soucis quotidiens, avant l’environnement – la stratégie de communication du Président-candidat s’est orientée dans le sens du vent, la crise.

Et comme cela est commode quand on tient l’appareil médiatique on en profite pour y aller sur le mode du clivage et de l’opposition entre les uns et les autres.

Mais si, d’une certaine manière on peut et on doit entendre et comprendre les inquiétudes d’un Peuple, il est totalement inadmissible pour les titulaires de mandats confiés par le Peuple pour agir en son nom, de sacrifier le long terme à des préoccupations électoralistes immédiates !!

Nicolas Sarkozy, Nathalie Kossusco-Moriset, François Hollande,François Fillon, UMP, PS, Minsitre de l'Environnement, Grenelle de l'Environnement, Agriculture productiviste, Robert Poujade, Cancers, Diabettes, Maladies cardio-vasculaires, chute de la fertilité, Développement durable, Nicolas Hulot, Claude Allègre, Elections oblige, le candidat Sarkozy sans état d’âme s’assoit sur ses promesses de 2007 et le travail de son début de mandat en matière d’environnement. Exit le Grenelle, les écolos ne votent pas pour moi qu’ils aillent « se faire voir ailleurs »!

L’heure est maintenant à la risette aux propriétaires des « camps de concentration pour animaux» qui cochon-chient la Bretagne de leurs Nicolas Sarkozy, Nathalie Kossusco-Moriset, François Hollande,François Fillon, UMP, PS, Minsitre de l'Environnement, Grenelle de l'Environnement, Agriculture productiviste, Robert Poujade, Cancers, Diabettes, Maladies cardio-vasculaires, chute de la fertilité, Développement durable, Nicolas Hulot, Claude Allègre, algues vertes. Aux chasseurs à qui PS et UMP réunis ont désormais décerné un brevet « d’experts en gestion de la biodiversité »  – article 1er de la loi votée au Sénat le 02 février 2012 – Les oies cendrées n’ont qu’à bien se tenir et faire gaffe à leurs plumes.».

Nicolas Sarkozy, Nathalie Kossusco-Moriset, François Hollande,François Fillon, UMP, PS, Minsitre de l'Environnement, Grenelle de l'Environnement, Agriculture productiviste, Robert Poujade, Cancers, Diabettes, Maladies cardio-vasculaires, chute de la fertilité, Développement durable, Nicolas Hulot, Claude Allègre, Il faut reconquérir l’électorat perdu reparti vers le FN ! L’électorat et le maintien au pouvoir, voilà le maître programme. Tout le reste n’est plus important même l’avenir du Pays au nom duquel on est sensé demander un mandat aux Citoyens !

Depuis la nomination en 1971 de Robert Poujade à la tête d’un Ministère de l’Environnement ce sera la première fois que le gouvernement de la France ne sera pas doté d’un ministre en charge des questions écologiques.

Nicolas Sarkozy aura beau expliquer, sur un ton faussement grave, qu’en confiant à François Fillon la responsabilité du dossier et des fonctions associées à ce secteur majeur de l’avenir du Pays, l’environnement sera au coeur de la politique gouvernementale.

Nicolas Sarkozy, Nathalie Kossusco-Moriset, François Hollande,François Fillon, UMP, PS, Minsitre de l'Environnement, Grenelle de l'Environnement, Agriculture productiviste, Robert Poujade, Cancers, Diabettes, Maladies cardio-vasculaires, chute de la fertilité, Développement durable, Nicolas Hulot, Claude Allègre, Le monde associatif et les écologistes qui agissent au quotidien sur le terrain, n’en croient pas un traitre mot. Ils savent que ces propos ne sont que propos de circonstances en quoi même celui qui les prononce ne croit pas.

Non ! Les questions environnementales sont d’une telle importance, tant en terme d’équilibres naturels des écosystèmes que des questions de santé associées, qu’il est intolérable de traiter, comme le fait Nicolas Sarkozy sans même être dénoncé par François Hollande, ce lourd dossier par-dessus la jambe au grès de l’humeur électorale de l’opinion publique du moment.

D’où proviennent chez les humains, les augmentations de maladies cardio-vasculaires, des cancers, des diabètes et même de la chute de la fertilité des jeunes Françaises et Français? Quels en sont les agents pathogènes?

Nicolas Sarkozy, Nathalie Kossusco-Moriset, François Hollande,François Fillon, UMP, PS, Minsitre de l'Environnement, Grenelle de l'Environnement, Agriculture productiviste, Robert Poujade, Cancers, Diabettes, Maladies cardio-vasculaires, chute de la fertilité, Développement durable, Nicolas Hulot, Claude Allègre, D’où proviennent dans les milieux naturels les grandes diminutions d’insectes pollinisateurs, la raréfaction de la ressource halieutique en mer, la dégradation générale de la qualité des eaux de rivières, la lente démolition de la biodiversité, le recul des zones humides et le mitage permanent des surfaces arables ? Quels en sont les causes initiales destructrices ?

Répondre à ces interrogations, diligenter les enquêtes, faire des propositions de lois, tout cela relève du rôle et des attributions d’un vrai Ministre de l’environnement. Pas d’un intermittent!

Qui désormais donnera au quotidien les impulsions nécessaires pour avancer sur ces innombrables dossiers ? Va-t-on, durant cette vacance, laisser le soin à des directeurs d’administration centrale de délivrer des autorisations, d’exploiter ou de mise sur le marché, pour des produits et des procédés mal ou non complètement évalués ?

Dans le Pacte écologique de 2007 proposé par Nicolas Hulot et signé des principaux candidats à l’élection présidentielle il était demandé que soit mis en place un poste de vice-Premier ministre pour placer Nicolas Sarkozy, Nathalie Kossusco-Moriset, François Hollande,François Fillon, UMP, PS, Minsitre de l'Environnement, Grenelle de l'Environnement, Agriculture productiviste, Robert Poujade, Cancers, Diabettes, Maladies cardio-vasculaires, chute de la fertilité, Développement durable, Nicolas Hulot, Claude Allègre, « le développement durable au sommet de l’Etat ». Comble de cynisme et de mépris, Nathalie Kossusco-Morizet, sans doute se souvenant de ce pacte, en a remis une couche en signalant que le souhait des écologistes était de voir ses responsabilités reprises par le Premier ministre.

Cerise sur le gâteau – enfin, cerise si l’on peut dire – Nicolas Sarkozy vient de s’assurer le ralliement de Claude Allègre dont chacun connaît l’estime qu’il porte aux mouvements écologistes en général et aux écologistes en particulier.

Nicolas Sarkozy, Nathalie Kossusco-Moriset, François Hollande,François Fillon, UMP, PS, Minsitre de l'Environnement, Grenelle de l'Environnement, Agriculture productiviste, Robert Poujade, Cancers, Diabettes, Maladies cardio-vasculaires, chute de la fertilité, Développement durable, Nicolas Hulot, Claude Allègre, Que l’on s’entende bien, si l’Ecologie Politique n’a rien à attendre de Nicolas Sarkozy, elle ne sera guère mieux servie par François Hollande.

Une seule voie raisonnable s’offre désormais aux écologistes de bon sens !

Refonder une puissante force de contestation radicale dotée d’un Projet  global et indépendant d’Ecologie Politique destiné à porter les actions de ses militants, sans concessions, compromissions ou compromis d’aucune sorte.

Entre tolérance et laxisme il est une ligne à ne pas franchir. Pour le Parti Socialiste comme pour l’UMP, cette ligne est franchie. Les Nicolas Sarkozy, Nathalie Kossusco-Moriset, François Hollande,François Fillon, UMP, PS, Minsitre de l'Environnement, Grenelle de l'Environnement, Agriculture productiviste, Robert Poujade, Cancers, Diabettes, Maladies cardio-vasculaires, chute de la fertilité, Développement durable, Nicolas Hulot, Claude Allègre, Ecologistes le  savaient mais ils n’ont voulu le croire ! Cette campagne en est la démonstration.

L’écologie pour eux est une question secondaire dont leurs dirigeants se servent au moment des élections pour dégager la voie au rouleau compresseur – bleu pour l’UMP, rose-vert pour  le PS – d’une société sans éthique, scientiste, productiviste, prédatrice, destructrice de toutes valeurs humanistes écologistes et sociales qui, sans sourcilier, Nicolas Sarkozy, Nathalie Kossusco-Moriset, François Hollande,François Fillon, UMP, PS, Minsitre de l'Environnement, Grenelle de l'Environnement, Agriculture productiviste, Robert Poujade, Cancers, Diabettes, Maladies cardio-vasculaires, chute de la fertilité, Développement durable, Nicolas Hulot, Claude Allègre, broie tout sur son passage : les Hommes, la Nature, les Animaux, la Liberté, l’Egalité, la Fraternité, la Solidarité et la Dignité.

16/02/2012

Présidentielles 2012: Sarkozy régularise sa situation.

Comme si de rien n’était, il l’a dit hier à Laurence Ferrari : question : « Monsieur le Président êtes-vous candidat » réponse «  oui je suis candidat à l’élection présidentielle ». Puis Laurence Ferrari enchaîne « Monsieur le Président depuis quand avez-vous pris cette décision ? (d’être candidat ndlr) », sans se démonter Nicolas Sarkozy a répondu : « Depuis plusieurs semaines ».

Nicolas Sarkozy, Présidentielles 2012, François Hollande, Papandréou, La Grèce, FMI, UE, Chancelière allemande, bipolarisation, chômeurs, resto du coeur, Neuilly-sur-Seine, Tunisie, Maroc, Algérie, FNSEA, Bolloré, Fouquet's, modèle social allemand, Référendum, Lavaur, Laurence Ferrari,  Que doit-on tirer de cette entrée en matière ? La réponse est simple et de bon sens ! Le Président de la République a été pendant plusieurs semaines un candidat clandestin qui a mené campagne avec l’argent des contribuables, l’appui et la complaisance des grands médias.

De plus plusieurs ministres en fonction – Nadine Morano, Nathalie Kossusco-Morizet, Laurent Vauquier, Eric Besson, Claude Guéant, Valérie Pécresse – en accompagnant le « candidat clandestin » dans ses tournées de représentation ont été complices de ce hold-up sur la démocratie dans le plus pur tripatouillage de l’esprit républicain.

Et qu’on ne vienne pas nous dire qu’il n’était pas possible à ce petit monde de séparer ce qui relevait dans leur quotidien de l’exercice de leur mission et de celui de la campagne de leur candidat.

L’épisode marquant, le plus intolérable de cette période, entre chien et loup, restera cette visite dans le Tarn où lors de l’arrivée du « Chef »  de « l’Etat » sur la place de l’Hôtel de Ville de Lavaur des écoliers, agitant un drapeau tricolore, auraient été invités à crier « Vive Sarkozy » !

Nicolas Sarkozy, Présidentielles 2012, François Hollande, Papandréou, La Grèce, FMI, UE, Chancelière allemande, bipolarisation, chômeurs, resto du coeur, Neuilly-sur-Seine, Tunisie, Maroc, Algérie, FNSEA, Bolloré, Fouquet's, modèle social allemand, Référendum, Lavaur, Laurence Ferrari,  A ceux qui pourrait s’étonner d’un tel reproche, il faut rappeler que des Français qui ont largement plus de cinquante ans racontent qu’en d’autres temps on leur a demandé de chanter « Maréchal nous voilà » avant de commencer les cours. Il n’est pas anormal qu’ils s’interrogent ! Ceux qui oublient leur histoire sont paraît-il condamnés à la revivre. Par ces temps de pétainisme rampant la vigilance n’est pas superflue bien au contraire.

Bref nous n’en sommes pas encore là et c’est heureux. Cette fois donc, ça y est ! Le « revoilou » candidat, le Sarko nouveau est arrivé ! Il aurait dit-il des choses à nous dire ! Encore…… ? C’est que ces cinq dernières années il ne s’est pas privé de faire usage du moulin à promesses. Depuis 2007, on peut même dire qu’il n’a pas arrêté de dire et de contre-dire. Certains se livrent à l’art du pipeau à dix-huit trous, il a préféré la trompette, c’est plus voyant !

Pour la campagne qui débute il a choisit, au moins pour le début, la mandoline c’est plus charmeur ! Qui peut aujourd’hui croire en la sincérité des propos de Nicolas Sarkozy en tout cas sur sa volonté de redonner la parole aux Français ?

 nicolas sarkozy,présidentielles 2012,françois hollande,papandréou,la grèce,fmi,ue,chancelière allemande,bipolarisation,chômeurs,resto du coeur,neuilly-sur-seine,tunisie,maroc,algérie,fnsea,bolloré,fouquet's,modèle social allemand,référendum,lavaur,laurence ferrariPendant la campagne de 2007 pour bien marquer son opposition au référendum il avait fermement indiqué au journal l’Express : « Croyez-vous que, si je suis élu, je vais aussitôt dire aux Français : « Excusez-moi, j'ai besoin de vous demander votre avis sur un autre sujet ? ». Le voilà aujourd’hui affirmant souhaiter « redonner la parole au Peuple » car « il ne faut pas avoir peur de la parole du Peuple ».

Encore faudrait-il qu’après avoir consulté et entendu le Peuple on respecte ses choix. Le verdict de la consultation de 2005 concernant la constitution européenne a été clair. Les Français avaient dit Non. Nicolas Sarkozy, sans état d’âme gaulliste ou républicain s’est assis sur leur volonté en faisant ratifier le texte par le Congrès.

Tout récemment les Grecs ont eu à faire l’expérience de l’amour débordant que voue Nicolas Sarkozy à la consultation des peuples Nicolas Sarkozy, Présidentielles 2012, François Hollande, Papandréou, La Grèce, FMI, UE, Chancelière allemande, bipolarisation, chômeurs, resto du coeur, Neuilly-sur-Seine, Tunisie, Maroc, Algérie, FNSEA, Bolloré, Fouquet's, modèle social allemand, Référendum, Lavaur, Laurence Ferrari,  lorsque leurs intérêts majeurs sont engagés. Les marchés, l’Europe, l’Allemagne et la France ont décidé du plan d’austérité qui doit être appliqué et les Grecs doivent se soumettre. Papandréou le 1er ministre en poste à l’époque à Athènes s’est vu imposer une décision dont aujourd’hui chacun peut mesurer les effets sur la situation économique et sociale de la Grèce et des Grecs.

Et puis en annonçant mielleusement qu’il veut maintenant redonner la parole aux Français Nicolas Sarkozy reconnaît qu’il la leur avait bien retirée. Certains pêchent par omission lui dit la vérité par effraction. Qui peut encore croire celui qui, durant son mandat, n’a fait en réalité que de se comporter comme un mauvais camelot de la République ?!

« Dans cette campagne, je vais essayer de dire la vérité ». La dira-t-il c’est moins sûr ! Il va essayer…et ça commencera comme pour le Grenelle de l’environnement.

Nicolas Sarkozy, Présidentielles 2012, François Hollande, Papandréou, La Grèce, FMI, UE, Chancelière allemande, bipolarisation, chômeurs, resto du coeur, Neuilly-sur-Seine, Tunisie, Maroc, Algérie, FNSEA, Bolloré, Fouquet's, modèle social allemand, Référendum, Lavaur, Laurence Ferrari,  D’abord les amuse-gueules, un certain « enthousiasme écologique »  et ensuite le plat les cadeaux aux chasseurs, aux agriculteurs productivistes, aux lobbies du nucléaire aux pétroliers et aux plus fortunés des français. Le tout sera  assaisonné de charges verbales éculées contre les écologistes dont le « chef des riches industriels de l’agriculture (FNSEA ndlr) client du Fouquet’s et ami de Bolloré » dit le plus grand mal.

Nicolas Sarkozy qui a passé son temps à diviser les Français en appelle au Rassemblement le plus large de ceux qui aiment leur pays.

Qu’est-ce à dire ? Ceux qui ne se rassembleraient pas sous la protection de celui qui préfère se faire appeler « Chef de l’Etat » plutôt que « Président de la République » n’aimeraient pas la France ?

De quoi ce président qui s’est couché devant les marchés et la chancelière allemande a-t-il protégé les Français pendant son mandat ?

Nicolas Sarkozy, Présidentielles 2012, François Hollande, Papandréou, La Grèce, FMI, UE, Chancelière allemande, bipolarisation, chômeurs, resto du coeur, Neuilly-sur-Seine, Tunisie, Maroc, Algérie, FNSEA, Bolloré, Fouquet's, modèle social allemand, Référendum, Lavaur, Laurence Ferrari,  De quoi ce candidat qui à longueur d’antenne nous vante le modèle économique et social allemand, en oubliant de nous dire les salaires à 400 euros et les désinscriptions de chômeurs sur les listes de recherche d’emploi en Allemagne, en quoi ce candidat va-t-il protéger les Français ?

Que les choses soient bien claires cet homme là est l’homme du consensus FMI-UE qui est entrain d’infliger aux classes populaires grecques, espagnoles, portugaises italiennes et demain françaises un régime d’austérité de cheval pendant que les multinationales, leurs dirigeants et leurs actionnaires se font les rognons bien gras.

Quelle audace pour cet homme aux promesses tonitruantes de 2007 et au triste bilan de 2012 de dire en direction de son soi-disant adversaire « On parle du rêve français ? J’en ai vu d’autre dans ma longue carrière des hommes qui parlent de rêve. Ca se termine toujours en cauchemar » !

Nicolas Sarkozy, Présidentielles 2012, François Hollande, Papandréou, La Grèce, FMI, UE, Chancelière allemande, bipolarisation, chômeurs, resto du coeur, Neuilly-sur-Seine, Tunisie, Maroc, Algérie, FNSEA, Bolloré, Fouquet's, modèle social allemand, Référendum, Lavaur, Laurence Ferrari,  De quel cauchemar Nicolas Sarkozy  nous parle-t-il? Il est bien trop jeune pour avoir connu les affres de la France sous la botte fasciste, les affres de la guerre en Afrique du Nord et ceux de l’obligation du retour pour ces pieds-noirs, qui n’étaient pas tous, loin s’en faut, les amis des riches habitants de Neuilly-sur Seine.

Ces familles de Tunisie, du Maroc et d’Algérie, qui ont dû refaire leur vie en France sous les quolibets de certains à qui les préjugés servaient de raisonnements n’ont pas de leçon à recevoir concernant les valeurs du travail, de l’autorité et de la responsabilité. Comme n’ont pas de leçons à recevoir sur ces sujets les millions de Français privés de leur emploi où ceux qui en ce moment dorment à la rue fréquentent les resto du cœur et qui voient au quotidien que l’avenir est mal barré.

Mal barré avec un candidat va-ten guerre qui propose déjà ses services pour aller faire le coup de poing en Syrie et ailleurs. Pour protéger qui et pour servir les intérêts de qui ?

Cette entrée en matière du candidat Sarkozy est une insulte à la vérité, une insulte aux classes populaires dont il se moque comme de sa première culotte.

Nicolas Sarkozy, Présidentielles 2012, François Hollande, Papandréou, La Grèce, FMI, UE, Chancelière allemande, bipolarisation, chômeurs, resto du coeur, Neuilly-sur-Seine, Tunisie, Maroc, Algérie, FNSEA, Bolloré, Fouquet's, modèle social allemand, Référendum, Lavaur, Laurence Ferrari,  Faire la leçon au compagnon de route François Hollande sur le thème « parlons des vrais problèmes et proposons de vrais solutions » est une imposture. Ces deux candidats sont complices et se confortent en poussant les feux de la bipolarisation.

Ni l’un ni l’autre ne méritent notre considération et encore moins notre suffrage. 

13/02/2012

Athènes: l'austérité et le chaos!

Lundi dans la nuit les Députés conservateurs et sociaux démocrates réunis ont voté un nouveau Plan d’austérité – autant dire une nouvelle cure de réduction du pouvoir d’achat et de souveraineté pour le Peuple.

70032_anti-austerity-protester-waves-a-greek-flag-in-front-of-the-heavily-guarded-parliament-in-athens.jpgDimanche la rue qui s’était manifestée pacifiquement et calmement dans un premier temps s’est enflammée après la charge des policiers anti-émeutes, qui semble-t-il s’en sont pris aux manifestants avec des cocktails Molotov.

 grece-manifestations-austerite.jpgAthènes a été mise à feu et à sang. Des scènes de guérilla urbaine ont embrasé la ville millénaire, berceau de la Démocratie et des manifestations se sont également déroulées à Salonique.

 

Pendant que le gouvernement se couchait et proposait à la représentation nationale d’en faire autant, dehors, sur la place Syntagma, devant le Parlement, chez les manifestants, venus dire leur rage et leur indignation drapeau national grec en main, un seul cri à l’adresse des parlementaires en train de les trahir, « kleftes, kleftes ! »  – voleurs, voleurs –

1642329_3_6be0_la-police-anti-emeute-prend-place-devant-le_9b7d4f1ae59a19249a39fa5279eee226.jpgLa nuit ensuite n’a été que jets de pierre et cocktails Molotov. En face, la police y a répondu avec force coups de matraque et bombes lacrymogènes. Des deux côtés plusieurs dizaines de blessés. Des immeubles ont été incendiés. Des agences bancaires et des commerces ont été saccagés. Des cinémas ont été ravagés par les flammes. En centre ville l’air est rapidement devenu irrespirable à cause des fumées dégagées par les incendies et tant il a été fait usage de bombes lacrymogènes.

Parmi les manifestants, malgré leur grand âge, le compositeur Mikis Theodorakis, 86 ans, fondateur d'un nouveau parti nationaliste, était Mikis théodorakis touché par les gazs lacrymo.jpgprésent. Il voulait voir dans les yeux « ceux qui s'apprêtent à condamner à mort la Grèce ». Avec lui le héros de la résistance Manolis Glezos, 89 ans, dont on dit qu’il a retiré le drapeau nazi accroché à l'Acropole en 1941. Le vieil homme indigné a déclaré : «Est-il possible d’imposer ces mesures à coups de gaz lacrymogènes ? Elles n'ont pas reçu le vote du peuple grec»  

Le Pasok – parti social-démocrate grec  de Papandréou – et la Nouvelle Démocratie – parti de droite libérale conservatrice –  et 1768c1a0-54cd-11e1-bcc1-796320d8122d-150x150.jpgdeux membres du LAOS – extrême-droite grecque – ont donc ensemble, ce lundi à une heure du matin, adopté, par 199 voix  sur 300, la potion de cheval imposée par Bruxelles. Quarante députés de la coalition ont refusé d’obtempérer. Ils ont été immédiatement exclus de leur groupe. De son côté le LAOS qui dès le 10 février s’était retiré de la coalition, s’est tenue à l’écart.

L’heure est maintenant à Athènes à la casse et à la révolte face à des élites complices d’un système qui lorsqu’il est en crise, ne voit son salut que dans la mise en coupe réglée des faibles avantages acquis après des années de dur labeur par ceux-là même qui n’ont aucune prise sur les ressorts du mécanisme financier qui les broie.

Qui peut blâmer ces gens qui ne veulent plus qu’on les traite de fainéants et de tricheurs ?

Jusqu’à quelle limite les stratèges de l’Union Européenne, du FMI et de BCE vont-ils exiger de faire marcher ce supplice du «presse purée» contre le Peuple Grec ?

Et puis d’abord, en quoi ce Peuple est-il responsable de la crise qu’on veut aujourd’hui lui faire payer ? Qui se tortore les intérêts exorbitants.de la dette grecque ?

8e14ebf4-e9bf-11e0-bbdf-8f61412ee623.jpgQui aujourd’hui vend à la Grèce un matériel militaire destiné à verrouiller l’espace européen méditerranéen face aux prétentions de la Turquie à faire main basse sur les réserves de gaz naturels que l’on vient d’y découvrir?

Pourquoi les instances Européennes n’exigent-elles pas du clergé orthodoxe grec repus, bourré d’or et d’argent, de mettre la main dans ses réserves et d’apporter sa part contributive à la sortie de crise du Pays sur lequel il vit grassement ?

772533361.13.jpgOn n’a laissé aux Grecs humiliés qu’un seul choix celui de la révolte, même celui de se prononcer par référendum lui a été refusé lorsqu’au G20 Papandréou a du se plier aux exigences de Nicolas Sarkozy et d’Angela Merkel les bons soldats du FMI et de l’Amérique.

Tout en se félicitant du vote du parlement, les capitales européennes se disent inquiètes de cette puissante révolte populaire. Elles ont raison de l’être.

by-default-2012-02-11-at-2.jpegDemain viendra le tour des masses espagnoles, portugaises, italiennes et françaises d’avoir à porter la révolte et à faire tomber les nouvelles Bastilles. Celles où l’on veut enfermer les peuples dans l’austérité et la régression sociales doivent être rasées et leur gardiens dégagés.

L’avenir que les élites nous dessinent à Bruxelles, Londres et Washington dans les temples de la finance internationale n’est en effet ni tolérable, ni acceptable.

La révolte est toujours au rendez-vous quand la colère des Peuples est poussée à son paroxysme face à des élites sourdes et aveugles, compromises, pourries et corrompues. De ce point de vue une réaction en France mérite d’être soulignée. Celle de Ségolène Royale.

h-4-2061491-1295541115.jpgEstimant que les événements grecs avaient pour cause : « la dégradation de la démocratie, un pouvoir contrôlé par quelques uns,  la collusion entre les intérêts financiers et politiques», elle a déclaré « Ce qui se passe aujourd'hui en Grèce est dramatique. On voit 20 % de diminution du smic et, à aucun moment, il n'est demandé à la Grèce de lutter contre la fraude fiscale qui atteint des sommets vertigineux de la part des grandes fortunes», enchaînant interrogative, « Ça flambe à Athènes où est M. Barroso, l'ultralibéral que les dirigeants ont remis à la tête de la commission européenne, que fait le Parlement européen, où sont les ministres du conseil des ministres européens ! ».

La charge de la Présidente de Poitou-Charentes est rude. Elle n’y va pas par quatre chemins «C'est encore le système financier qui dicte ses règles au peuple grec, qui va imposer de nouveaux sacrifices dont on sait à l'avance qu'ils ne produiront rien car c'est un nouveau plan d'austérité qui va aggraver la récession européenne. Et personne ne dit rien!».

860104_francois-hollande-socialist-party-presidential-candidate-for-the-2012-elections-attends-the-questions-to-the-government-session-at-the-national-assembly-in-paris.jpgReste maintenant à savoir si le camarade Hollande saura tirer les leçons de cette embardée grecque prémonitoire. Les déclarations-programmes  du candidat à la Présidence de la République pour le début de son prochain mandat à la tête du Pays (sic)  ne semblent pas vraiment, au-delà des mots aller, dans ce sens. Pas plus d’ailleurs que celles du couple Merkel-Sarkozy couple dans lequel on ne sait plus qui demain sera le président de la France.

Evangelos papademos.jpegLa révolte grecque est légitime, le premier ministre l’ex-banquier Loukas Papademos, et le ministre des Finances, le socialiste Evangelos Venizélos, ont beau promettre des élections législatives pour le mois d’Avril, rien n’y fera, la machine du rejet est en route et elle n’est pas prête de s’arrêter!

grèce,ue,fmi,loukas papadémos,evangélos venizélos,françois hollande,ségolène royale,pasok,nouvelle démocratie,laos,g20,manolis glesos,mikis theodorakisLes autres dirigeants européens devraient y réfléchir très sérieusement pour eux-mêmes. Nous sommes tous aujourd’hui des Athéniens en devenir.

 

24/01/2012

Afghanistan: Partir au plus vite, oui ! Mais en bon ordre.

Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, En moins d’un mois six nouveaux militaires français ont été tués en Afghanistan. Deux le 29 décembre, et quatre ce vendredi 20 janvier. Ce qui porte à 82 le nombre de morts français depuis 2001 pour un contingent militaire qui compte 3600 hommes – troisième par le nombre des forces de la coalition –. Ce contingent, qui participe à l’entraînement de l’ANA – Armée Nationale Afghane – devrait quitter le théâtre des opérations fin 2013.

Partir, fin 2013 au terme de la mission que la France, PS et UMP confondus, a acceptée aux côtés des Allemands, des Anglais et des Américains ou partir dès la fin 2012 comme le réclame François Hollande, n’est pas vraiment la question. Les militaires français doivent quitter l’Afghanistan, en bon ordre, en toute sécurité et, oui, le plus tôt sera le mieux.

Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, Visiblement la position de la France, exprimée vendredi par le Chef de l’Etat – constitutionnellement chef des armées – semble s’être infléchie. Nicolas Sarkozy a toujours considéré l’engagement des troupes françaises en Afghanistan comme un « combat des démocraties pour défendre leurs valeurs » contre « la barbarie ».

En août 2010, il rassurait les membres de la coalition, en indiquant que la France resterait «en Afghanistan, avec ses alliés, aussi longtemps que nécessaire» tout en précisant que les décisions qu’il pourrait être amené à prendre ne seraient «pas soumises à des calendriers artificiels ou à des humeurs médiatiques».

Le voilà, vendredi 20 janvier, qu’il annonce une « suspension de toutes les opérations de formation et d’aides au combat de l’armée afghane » allant même jusqu’à poser «la question d’un retour anticipé des troupes françaises».

Que se passe-t-il ? Sommes-nous une fois de plus confrontés au travers de Nicolas Sarkozy aussi prompt dire tout et le contraire  du tout dès lors que ses intérêts du moment lui semblent en cause ?

Ce dossier mérite sans doute un examen un peu plus approfondi et un jugement moins tranché.

D’abord, les quatre soldats ont été tués par un membre de l’ANA alors que ceux-ci n’étaient pas armés. Cela est parfaitement inacceptable, comme l’a dit très justement Nicolas Sarkozy lors de la cérémonie des vœux aux corps constitués « l’armée française n’est pas en Afghanistan pour que les soldats afghans lui tirent dessus »

Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, Ensuite ces actes criminels ont été perpétrés dans un contexte que jusqu’alors les porte-parole de l’Otan n’ont jamais admis officiellement. Un rapport interne de l’ISAF – force de l’OTAN pour l’Afghanistan – rendu public en juin 2011 et repris vendredi par le New-York Times révèle que depuis 2007 les soldats américains ont été victimes de fusillades de la part de soldats et policiers afghans.

Cette animosité meurtrière s’est progressivement développée au point qu’entre mai 2007 et mai 2011 elle serait la cause de 6% des pertes totales occasionnées par les opérations de combat.

L’infiltration d’insurgés talibans dans les forces de l’ANA, même si des cas existent, ne suffirait pas à expliquer un phénomène plus global qui s’est accéléré brutalement depuis 2009.

Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, « Il est clair que les altercations meurtrières ne sont ni rare ni isolées; elles reflètent une menace en hausse rapide et systématique – dont l’ampleur pourrait être sans précédent, entre alliés, dans l’histoire militaire moderne –», explique l’auteur du rapport qui ajoute, que les dénégations des officiels de l’OTAN « semblent peu sincères, sinon intellectuellement profondément malhonnêtes».

Le climat de haine qui s’est installé entre les forces afghanes et celles de la coalition est en train d’apparaître au grand jour. Il inquiète y compris dans les rangs de l’ANA.

Un officier de cette armée, dont les propos ont été repris par le New-York Times, qualifie ses soldats de « voleurs, des menteurs et des drogués » et désigne les américains comme « des brutes grossières et arrogantes ». Il dit craindre que ce contexte « ne devienne bientôt un problème majeur dans les rangs subalternes des deux armées ».

Alors que Gérard Longuet – le ministre français de la défense – s’en tient à la version officielle, l’auteur de la fusillade qui a tué 4 de nos compatriotes et blessé 15 autres est « un taliban manifestement infiltré de puis longtemps » dans l’armée afghane, une des sources locales indiquent de son côté : « c’était un vrai soldat, enregistré. Pendant ses premiers interrogatoires par des soldats français, il leur a dit qu’il avait fait cela – la fusillade ndlr – à cause de la vidéo sur laquelle des soldats américains urinaient sur des cadavres ».

Enfin, pour ce qu’il est possible d’en savoir à l’heure actuelle, il apparaît très nettement que la position française au sein de la coalition à propos des conditions de sortie d’Afghanistan ne soit pas identique à celle envisagée par les américains.

L’équation actuelle retenue pour se dépatouiller  du bourbier dans lequel Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, Georges BUSH a entrainé l’Amérique et ses alliés britanniques, allemands et français peut se résumer d’une trait synthétique: sortir au plus vite – fin 2014 – au moindre coût humain et en laissant le pays assurer seul sa destinée en donnant aux autorités afghanes – le régime de l’actuel président KARZAÏ – les moyens de contenir les Talibans sans l’aide de l’Otan à un coût financier le plus réduit.

Hors à ce jour non seulement la situation financière du pays n’est pas assurée – 90% du budget afghan provient de l’aide extérieure – mais Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, Washington, bien que souhaitant maintenir après 2014 cinq bases militaires en Afghanistan, renâcle à maintenir sa participation au niveau actuel et tente d’imposer à ses alliés une nouvelle répartition de l’aide plus à son avantage. Ce que ceux-ci refusent en proposant que les pays du Golfe soient mis à contribution.

De plus les Etats-Unis qui continuent unilatéralement de dérouler leur plan de sortie d’Afghanistan ont engagé à Doha au Qatar des négociations avec les Talibans en vue d’explorer la possibilité de leur intégration dans un futur gouvernement d’union nationale.

Au regard du contexte général extérieur – montée de la haine à l’endroit des occidentaux, augmentations des pertes humaines, détricotage des solidarités à l’intérieur de la coalition – la diplomatie française doit trouver un juste équilibre qui permette à notre pays de ne pas se laisser imposer une ligne qui ne préserve pas ses intérêts dès lors qu’elle s’aligne sur les positions de l’Oncle Sam.

Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, Faut-il vraiment que la France, en collant systématiquement à la diplomatie de la canonnière des USA, se mette encore un peu plus à dos l’Iran, la Russie et le Pakistan qui ne veulent pas de bases militaires américaines dans la Région ?

Faut-il vraiment que les soldats français fassent les frais d’une politique qui viserait à l’intégration des Talibans dans un gouvernement d’union nationale contre le souhait d’une partie des fractions afghanes qui les ont combattus jusqu’à ce jour ?

Faut-il vraiment que la France, qui doit emprunter pour couvrir son déficit primaire, se laisse imposer une augmentation de la part financière qu’elle assume dans cette guerre où elle s’est laissée entraîner?

Faut-il vraiment que la France se brouille avec ses alliés de la coalition en particulier ses alliés européens ?

A ces quatre questions la réponse est non !

Cette détestable période de 10 ans de guerre, dont l’issue, à ce jour, est largement incertaine –  la guerre civile et le chaos en Afghanistan ne sont pas à exclure – exige de tous les responsables politiques français exemplarité et solidarité dans la manière d’aborder les faits qui nous parviennent d’Afghanistan.

Les enjeux sont d’une grande gravité. Le respect que nous devons à ceux de nos soldats qui sont morts ou blessés gravement commande de ne pas céder à la tentation d’instrumentaliser à des fins électorales les difficultés qui sont celles du Pays tout entier.

Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, François Bayrou qui s’est exprimé hier dimanche sur Canal +  a su, sur ce point, donné le ton juste et responsable en déclarant très simplement mais avec beaucoup de hauteur «  au moins soyons calmes et rationnels dans les décisions que nous allons prendre et ne prenons pas des décisions uniquement dictées par l’émotion».

16/01/2012

Triple A: Cette fois c'est plié!

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Vendredi en fin de journée Standard and Poor's  a dégradé la note de la France ! Le Triple A. dont Nicolas Sarkozy avait fait le cheval de bataille de son gouvernement c’était hier !

Pour l’heure, les politiques font feu de tout bois, c’est haro sur les agences de notations.

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Le Parti Socialiste, ses satellites – Front de Gauche et EE-Les Verts –  et le Front National, s’en prennent au gouvernement sans faire l’ombre d’une proposition constructive pour sortir du marasme dans lequel est plongé le Pays.

A l’UMP on tente, sans convaincre, de minimiser l’importance de l’évènement et en guise de  justification on réplique que la France n’est pas la seule à voir sa politique sanctionnée.

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Côté Modem, François Bayrou a beau jeu de taper et sur les uns et sur les autres et c’est bien normal. Il est le seul à avoir été clairvoyant tant sur la question des déficits de la balance commerciale de la France que sur les dérives de sa dette souveraine.

A moins de 100 jours d’une élection capitale, l’UMP et le PS peuvent bien tenter de se refiler la « patate chaude » en reportant sur l’autre la responsabilité de l’échec que constitue pour la France cette sanction, François Bayrou a raison de dire que les deux parrains de la 5ème République sont coresponsables de la situation dont ils sont, l’un et l’autre, bien incapables de proposer une solution pour en sortir.

Dans l’immédiat il faut bien se convaincre que cette affaire est plus grave que ce que les autorités politiques et économiques en place veulent ou voudront bien nous en dire jusqu’aux prochaines élections. Les effets de cette décision, s’ils ne sont pas visibles en l’état, n’en impacteront pas moins en profondeur le quotidien des Français.

La dégradation de la note de la France va se répercuter sur celles des banques avec pour conséquence une hausse probable des taux d’emprunts qui rendra plus difficile l’investissement et la consommation des ménages. Un nouveau plan de rigueur est à prévoir même si le ministre Baroin ne cesse de s’en défendre.

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Le poids de la dette sera encore plus lourd à porter car son financement sur les marchés coûtera plus cher. Ceci remet en cause les objectifs de retour à l’équilibre prévu pour 2016 par Nicolas Sarkozy et 2017 par François Hollande.

L’austérité, quoi qu’en dise le clan des sarkozystes, est au bout de la perte du Triple AAA et les mois à venir vont être durs pour les plus fragiles des Français.

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Dans les motivations de Standard and Poor's, pour dégrader la note de la France et celle de 8 autres pays sur 16 que compte la zone euro, la question de la dette n’est pas le point le plus critique. A la base de cette dégradation est d’abord l’écart de compétitivité entre les économies des pays de la zone Euro depuis la création de la monnaie unique et bien sûr l’incapacité des gouvernements de ces pays à réagir.

S’agissant de la France, en plus de l’augmentation de 600 milliards d’€, entre 2007 et aujourd’hui, ce qui a pesé le plus dans cette décision est le déficit croissant de notre balance commerciale qui est l’indicateur premier de la compétitivité d’un pays, donc de sa capacité à rembourser sa dette.

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Pour mémoire, positif en 2004, ce déficit, qui depuis n’a cessé d’augmenter, se situe aujourd’hui à un niveau compris entre 6 et 7 milliards d’euros par mois.

Inutile de préciser qu’en matière de compétitivité les solutions habituelles connues ne laissent pas imaginer des jours faciles et  désormais la question se pose : « et maintenant que faut-il faire? »

Des tôliers de la 5ème République, il ne faut rien attendre d’autre que de l’austérité, façon Grèce, Italie, Espagne pour ne pas dire Argentine. La France est dans un tunnel, au bout de la perte du Triple AAA les mois à venir vont être durs.

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Au plan politique un choix s’impose prioritairement, en aucun cas il ne faut reconduire à la direction de la France, Nicolas Sarkozy et ses «valets»: Pécresse, Morano, Baroin, Bachelot, Kossusco- Moriset, Ciotti…..

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Ceci ne veut pas dire qu’il faudra pour autant confier la destinée de notre Pays à François Hollande et ses « vrais ou faux copains »: Fabius, Baylet, Aubry, Dray, Lang, Bartolone…..

A condition qu’il soit en mesure de fédérer autour de lui, les compétences nécessaires pour impulser en France et en Europe la mise en place d’un modèle européen de société en rupture avec le modèle néolibéral poussé depuis 30 ans par l’Allemagne, l’Angleterre et la France, François Bayrou pourrait, dans cette élection présidentielle, être un bon candidat.

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Le 1er et le 2ème tour de l’élection présidentielle passé il restera aux Français à doter l’Assemblée Nationale d’une majorité en capacité de mettre en œuvre le changement dont il dit vouloir être le moteur. Changement qu'il appartient, à François Bayrou, de définir dès à présent.

13/01/2012

Présidentielle 2012 : Eva pas bien, mais pas bien du tout.

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, Eva Joly, la candidate EE- Les Verts à la prochaine élection présidentielle, vient de déclarer, dans un meeting de campagne au Bataclan à Paris, qu’elle voulait que «Juifs et Musulmans puissent célébrer Kippour et l’Aïd-el-kébir lors d’un jour férié» car a-t-elle dit «l’égalité et la laïcité auront avancé dans notre pays». Selon la candidate une telle décision permettrait que «chaque religion ait un égal traitement dans l’espace public»

Après ses déclarations fustigeant les défilés militaires du 14 juillet, après ses regrets exprimés de voir commémorer le 11 novembre, après s’être élevée contre le fait que l’on puisse honorer Jeanne d’Arc, l’ex magistrate, qui dans cette élection présidentielle prétend «représenter la France qui n’est pas bien née», en est arrivée maintenant à nous servir un brouet pseudo républicain pour le moins difficile à avaler.

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, D’abord et en admettant que l’on suive Eva Joly sur le terrain qui est le sien, à savoir le communautarisme érigé en principe d’égalité républicaine, pourquoi octroyer aux juifs et aux musulmans une journée férié que l’on n’accorderait pas aux bouddhistes, aux chrétiens orthodoxes, aux agnostiques, aux athées aux philosophes, aux témoins de Jéhovah et autres églises de scientologie, adventistes du 7ème jour voir aux adeptes du culte du poireau – il doit bien y en avoir en France et plus que l’on croit –.

Ensuite posons-nous la question: en quoi, avec cette proposition Eva Joly, fait-elle avancer positivement le débat dans cette campagne présidentielle déjà mal engagée par les poids lourds de la 5ème République PS et UMP réunis qui n’ont à ce jour rien offert d’autre aux Français que le désastreux spectacle de leur bataille quotidienne du lancé boules puantes?

Enfin est-ce faire preuve de responsabilité, pour celle qui, il y a quelques jours à peine lors de ses vœux, interpellait François Bayrou, François Hollande et Jean-Luc Mélanchon, les invitant pour «battre Nicolas Sarkozy» à «s’engager à un désistement réciproque pour celui ou celle d’entre-nous qui sera qualifié à l’issue du premier tour» de multiplier des déclarations «foutraques» en direction d’une opinion publique particulièrement désorientée prête à basculer sur un vote bien peu rassurant dont on nous dit qu’il est aujourd’hui en constante progression.

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, Cette surenchère médiatique extrémiste, loin de faciliter le développement d’un projet d’Écologie Politique pour sortir la France de la crise – écologique, économique et sociale –, fait au contraire le lit de ceux qui ont pour projet d’entraîner notre pays dans la logique «populo-pétainiste» de l’Etat français replié sur lui-même intolérant et sectaire de surcroit.

L’on a pu apprécier chez Eva Joly magistrate une bonne dose de courage et de fermeté mais là en politique c’est le pompon, son comportement est consternant et peu sérieux!

Les Ecologistes et leurs sympathisants sont en droit d’attendre d’une candidate «écologiste» à l’élection présidentielle qu’on leur parle de transition écologiste de la société et non de sujet polémiques qui n’ont rien à voir avec l’écologie.

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, A l’heure de la sortie du rapport de la Cour des comptes à paraître fin janvier sur le coût de la filière nucléaire, où sont les propositions concrètes en matière de production locales, de sortie du nucléaire et de transition énergétique.

Au moment où sort un rapport scientifique qui fait état d’un nombre deux fois plus important de cas de leucémie chez les enfants vivant à proximité des centrales nucléaires que propose Eva Joly en matière d’épidémiologie environnemental des cancers(*)?

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, Que nous dit-elle en matière de sortie du système de production agricole hyper intensif, d’éducation et d’éducation à la santé, de sortie du système d’exploitation intensive des ressources halieutiques etc ….. Rien ou presque.

Corine Lepage l’autre candidate écolo, qui revendique son indépendance et propose une approche responsable de l’écologie a raison de dire qu’ «il n’y a plus aucun intérêt à voter pour Eva Joly».

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, Il ne faut en effet pas s’y tromper, c’est cet accord passé entre le Parti Socialiste et le Parti d’Éva Joly avant même que la campagne soit engagée qui pousse cette dernière, si elle veut exister, à prendre une posture extrémiste et gauchiste. Le pire dans tout cela est que dans son propre camp, à gauche, les dirigeants se détournent.

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, François Hollande a répondu sèchement à la proposition de jours fériés supplémentaires:«Je suis attaché au principe de laïcité. Il ne peut donc être question d’introduire de nouveaux jours fériés en fonction des religions»! Sous entendu Eva Joly n’est pas attachée au principe de laïcité.

Daniel Cohn Bendit de son côté d’exprimer ses doutes publiquement à propos de son vote au 1er tour de la présidentielle «il est bien possible aussi que moi je vote utile, je n’en sais rien. Utile, pour moi, c’est François Hollande». Sous-entendu le vote Eva Joly n’est pas un vote utile!

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, Pour couronner le tout Arnaud Montebourg vient de déclarer qu’il refuse d’appliquer dans son département les accords que son parti a signé avec le parti de la candidate Eva Joly: «c’est un acte de résistance par rapport à des accords politiques concocté sur un coin de table à Paris entre deux appareils politiques dont le nôtre». Bigre un acte de résistance!

Cette prise de position, qui ne vise pas directement Eva Joly, montre à quel point sur ce qui fait le cœur de la bataille des écologistes, une société à terme sans nucléaire civil et militaire, les dirigeants d’EE-Les Verts se sont fourvoyés en s’alliant au Parti Socialiste avant même d’avoir construit un rapport de force politique.

Ce faisant ils se sont assurés de postes pour eux-mêmes et sont donc redevables à un parti – pro-nucléaire, pro-croissance, pro-chimie, pro-austérité mal partagée – qui ne fera aucun cadeaux aux militants de l’Écologie Politique qui se battent sur le terrain pour faire avancer leurs idées.

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, Si au moins Eva Joly avait été une candidate à la hauteur, les meubles auraient pu être sauvés. Ce n’est même pas le cas. Eva Joly doit se retirer et laisser la voie libre à Corinne Lepage, afin que celle-ci tente de remettre le train de l’Écologie Politique libre et Indépendante sur les rails.

Il faut pour les écologistes une candidate responsable, républicaine, qui ne nous promettra pas demain en guise de programme la semaine des quatre jeudis.


 (*) Etude conjointe INSERM et IRSN docteur Jacqueline Clavel

04/01/2012

Présidentielles 2012: Les "insultes" de François Hollande

Nadine Morano, Jean-François Coppé, Présidentielles 2012, Les insultes de François Hollande, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin, UMP, sale mec, casses-toi pauvre con, chômage, dette de l'état, bilan sarkozy, inégalités, pouvoir d'achat, promesses de campagne 2007,Branle-bas de combat à l’UMP, Nicolas Sarkozy, c’est le journal le Parisien qui ce matin en a rapporté les faits, aurait été insulté par François Hollande. Au cours d’une conversation privée avec des journalistes celui-ci aurait qualifié le Président de la République de « sale mec ».

Plusieurs membres du gouvernement, toujours prompts à ferrailler lorsqu’il s’agit de s’empoigner sur des questions Nadine Morano, Jean-François Coppé, Présidentielles 2012, Les insultes de François Hollande, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin, UMP, sale mec, casses-toi pauvre con, chômage, dette de l'état, bilan sarkozy, inégalités, pouvoir d'achat, promesses de campagne 2007,dérisoires, sont montés au créneau pour dénoncer « l’insulte faite » au Président. Nadine Morano, dont chacun apprécie les finesses de langage et la modération des propos, réclame, exige, des excuses publiques du candidat socialiste à la Présidence de la République.

Dès cet après-midi l’interprétation des propos de François Hollande ont été largement démentis. Ce qui n’a rien de vraiment surprenant lorsque l’on connait la personnalité de François Hollande dont chacun reconnait le caractère « bon enfant »  qui d’ailleurs lui ont valu, de la part de ses amis de gauche, le sobriquet, pas toujours flatteur d’ailleurs, de «Flamby».

Il est clair que lui ne se serait jamais permis les dérapages de Nadine Morano, Jean-François Coppé, Présidentielles 2012, Les insultes de François Hollande, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin, UMP, sale mec, casses-toi pauvre con, chômage, dette de l'état, bilan sarkozy, inégalités, pouvoir d'achat, promesses de campagne 2007,langage outranciers de Nicolas Sarkozy, « casse-toi pauvre con ! » lancé à un citoyen qui refusait de lui serrer la main. Tout cela est nul, tout cela est lamentable, tout cela est dérisoire !

Là où les membres du gouvernement, qui se sont exprimés bien hâtivement sur cet épsilonique détail, devraient montrer Nadine Morano, Jean-François Coppé, Présidentielles 2012, Les insultes de François Hollande, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin, UMP, sale mec, casses-toi pauvre con, chômage, dette de l'état, bilan sarkozy, inégalités, pouvoir d'achat, promesses de campagne 2007,de la hauteur et de la sérénité pour défendre le bilan de leur action et de celle du Chef de l’Etat durant le mandat qui leur a été confié par les électeurs, on assiste de leur part, chef de l’UMP en tête, à des manœuvres indignes de la mission et du statut qui est le leur.

C’est avoir beaucoup de mépris pour les Français que d’essayer de leur faire avaler des bobards de comptoirs de bistrots à l’heure où la situation du pays est aussi difficile. Ces gens sont bien éloignés de la gravité de la situation.

A moins qu’il ne faille comprendre que l’impuissance du Président de la République à sortir la France des grandes difficultés, auxquelles il a largement contribué, est telle qu’il faut à ses amis user de subterfuges minables pour écarter un concurrent par ailleurs tout aussi impuissant que lui à proposer un programme consistant mais dont l’avantage est d’être encore vierge de toute promesse de campagne non tenues ?

Certes l’argument qui consiste à vouloir mettre sur le dos de la crise, le non-respect par Nicolas Sarkozy, qui aujourd’hui prétend se poser en protecteur des Français, des promesses faites en 2007 ne passe plus. Mais tout de même.

nadine morano,jean-françois coppé,présidentielles 2012,les insultes de françois hollande,françois hollande,nicolas sarkozy,dominique de villepin,ump,sale mec,casses-toi pauvre con,chômage,dette de l'état,bilan sarkozy,inégalités,pouvoir d'achat,promesses de campagne 2007La confiance n’est plus au rendez-vous. Mais ce n’est pas en faisant de la diversion que les amis de Nicolas Sarkozy  pourront occulter le bilan catastrophique de ce « très mauvais » Président de la République.

Qu’il s’agisse de l’explosion de la dette de l’état, de la chute du pouvoir d’achat, de la hausse record nadine morano,jean-françois coppé,présidentielles 2012,les insultes de françois hollande,françois hollande,nicolas sarkozy,dominique de villepin,ump,sale mec,casses-toi pauvre con,chômage,dette de l'état,bilan sarkozy,inégalités,pouvoir d'achat,promesses de campagne 2007du chômage, de la régression en matière de sécurité, des coups portés à la protection sociale et aux retraites, de l’incroyable progression des inégalités en milieu rural, ou de l’abandon de la priorité écologique, il n’est pas un seul domaine où la situation de la France en 2012 n’est pas plus dégradée qu’en 2007.

Même la coûteuse gesticulation médiatique du chef de l’état dans les sommets mondiaux auxquels il a participé n’a pas renforcé la place de la France dans le concert international des Nations.

nadine morano,jean-françois coppé,présidentielles 2012,les insultes de françois hollande,françois hollande,nicolas sarkozy,dominique de villepin,ump,sale mec,casses-toi pauvre con,chômage,dette de l'état,bilan sarkozy,inégalités,pouvoir d'achat,promesses de campagne 2007Dominique de Villepin en seul discours à l’ONU avait fait largement plus pour l’influence de la France que le total des interventions de Nicolas Sarkozy aux différents Sommets Européens à répétition dont il n’est rien sorti. De même pour les G20, G8 et autres discours de Dakar ou de Tripoli.

A l’aune d’un tel bilan, Nicolas Sarkozy devrait avoir l’élégance et la décence de ne pas se présenter aux suffrages des Français pour un second mandat. Cela économiserait à ses amis de devoir mener l’insupportable campagne électorale qu’ils nous préparent  à travers le chahut médiatique qu’ils nous imposent en ce début d’année.

12/12/2011

Présidentielles 2012: Dominique de Villepin est candidat.

Dominique de Villepin a déclaré dimanche 11 décembre qu’il serait candidat à la Présidence de la République. Ce faisant il vient de prendre à contre-pied tous ceux qui à gauche comme à droite l’avait mis sur le banc de touche des personnalités en capacité de déterminer les grandes orientations qui concernent les intérêts et l’avenir de notre Pays.  Il est candidat, et cela en réjouit plus d’un et plus d’une parmi nos concitoyens.

L’effet de surprise passée « le syndicat des fabricants de sièges parlementaires ou de situations confortables » – l’UMP et dans une moindre mesure le PS – n’ont pas tardé à réagir. Plus ou moins poli plus ou moins fielleux les propos ne brillent pas par leur objectivité.

Dominique de Villepin, Nadine Morano, Marie-Anne Montchamp, Valérie Rosso-Debord, PS, UMP, DeGaulle, Général De Gaulle, Union Nationale, Rassemblement, François Hollande, Jean-Luc Mélanchon, François Bayrou, Jacques Chirac, Rassemblement,Nadine Morano, toujours légèrement plus câline dans l’expression qu’un pit-bull, y est allé de sa gentillesse : « Villepin est un homme seul » ! Peut être mais, la campagne n’ayant pas encore vraiment commencé, à tout prendre, Dominique de Villepin et sa solitude toute relative est dans une position plus confortable que Nicolas Sarkozy dont le rejet est chaque jour plus important chez nos concitoyens.

Nadine Morano, mais elle n’est pas la seule – Marie-Anne Montchamp et Valérie Rosso-Debord ont aussi fait entendre leur petite musique – a cru bon d’en remettre une louche et d’ajouter « dans cette période de crise grave, se lancer dans une candidature solitaire est dangereux » !

Qu’est-ce à dire madame Morano ! Aurait-elle oublié que dominique de villepin,nadine morano,marie-anne montchamp,valérie rosso-debord,ps,ump,degaulle,général de gaulle,union nationale,rassemblement,françois hollande,jean-luc mélanchon,françois bayrou,jacques chiracl’élection présidentielle est la rencontre d’un homme ou d’une femme avec les citoyens ? La débâcle de juin 40 n’était-elle pas une période de crise grave ? Le général De Gaulle était-il si entouré que cela au moment où il s’est dressé pour refuser de céder au fatalisme d’une France à genoux par la faute des partis?

« L’intérêt général de la France, c’est de faire bloc autour du président de la République » nous dit-elle ! Nous n’aurons pas ici la cruauté de rappeler qu’à cette époque une majorité de parlementaires avaient décidé au nom de l’intérêt général de faire bloc autour du sauveur de Verdun!

Allons, allons, Nadine Morano un peu de décence, il ne faut pas prendre les Français pour des imbéciles. Ils connaissent l’Histoire de leur pays.

Côté socialiste les remarques polies n’en sont pas moins perfides. Ainsi François Hollande qui a déclaré sur RTL « je ne dominique de villepin,nadine morano,marie-anne montchamp,valérie rosso-debord,ps,ump,degaulle,général de gaulle,union nationale,rassemblement,françois hollande,jean-luc mélanchon,françois bayrou,jacques chiracsais pas exactement si cette candidature ira jusqu’au bout»  tout en ajoutant que celui qui fût le 1er Ministre de Jacques Chirac « est un homme de conviction » pour conclure sur le mode « pourri »  de la phrase qu’on prononce pour dire tout en ne disant pas :« on verra si sa conviction est aussi forte que les pressions qu’il a sur le dos ».

Le jeu politique est souvent cruel et assassin mais lorsque l’on prétend devenir Président de la République il est inacceptable de procéder de la sorte. 

Ce d’autant qu’en matière de pérennité de la chose engagée François Hollande aurait mieux à faire de s’assurer de la solidité de l’accord PS/ EE – Les Verts : cet accord tiendra-t-il jusqu’à la fin de la campagne ? François Hollande serait bien avisé par ailleurs de ne pas se placer sur le terrain des affaires au moment où le  tintamarre que font, sans parler de l’affaire DSK, les casseroles du Conseil général du Pas de Calais et celles du Conseil général des Bouches du Rhône qui  ne cessent d’enfler.

Dominique de Villepin a choisi de se porter candidat à la présidentielle de 2012. Personne ne conteste à François Hollande, François Bayrou, Eva Joly ou Jean-Luc Mélanchon hier et Nicolas Sarkozy demain d’en faire de même.

dominique de villepin,nadine morano,marie-anne montchamp,valérie rosso-debord,ps,ump,degaulle,général de gaulle,union nationale,rassemblement,françois hollande,jean-luc mélanchon,françois bayrou,jacques chiracCette décision Dominique de Villepin l’a prise en se positionnant délibérément en dehors des contraintes partisanes comme le candidat du rassemblement : « je veux rassembler tous les Français, ceux de gauche, ceux de droite, ceux du centre »  dans la pure tradition de la pensée et de l’action gaullienne.

Que cela en gêne certains c’est possible ! Mais personne ne peut lui dénier le droit d’être candidat. Au nom de quelle logique constitutionnelle d’ailleurs pourrait-on s’autoriser à le faire ?

Il entend se faire le défenseur de la France aujourd’hui « humiliée par la loi des marchés qui impose de plus en plus d’austérité ». Cela il entend le faire au-delà de la « loi des partis »  considérant que « notre souveraineté nous échappe en grande partie » et que « nous nous alignons sur des intérêts qui ne sont pas ceux de la France ».

Qui peut dire que ce n’est pas la vérité ? Une large majorité de Français ne s’y trompe d’ailleurs pas elle pense que Dominique de Villepin a raison de se présenter à cette élection présidentielle.

Parce qu’il est l’homme du refus  de l’alignement de la France, parce qu’il propose un projet différent de l’UMP et du PS, parce qu’il est l’homme du rassemblement et contre la division de la communauté nationale, il est celui parmi nos dirigeants qui aujourd’hui constitue la meilleure garantie face à la montée du Front national.

Il importe, dans l’intérêt du pays, de le laisser librement exposer ses idées, sans tenter de le marquer à droite comme le font ses soi-disant amis de l’UMP, ou de faire croire que sa candidature n’ira pas au bout comme le chuchote le Parti Socialiste.

dominique de villepin,nadine morano,marie-anne montchamp,valérie rosso-debord,ps,ump,degaulle,général de gaulle,union nationale,rassemblement,françois hollande,jean-luc mélanchon,françois bayrou,jacques chiracLes temps menacent d’être durs aux Français dans les mois et les années à venir. L’heure est au Rassemblement et à la constitution d’une Union nationale, vraie, sincère qui n’a rien à voir avec celle qu’avance de façon politicienne Nicolas Sarkozy avec la ratification de sa règle d’or.

dominique de villepin,nadine morano,marie-anne montchamp,valérie rosso-debord,ps,ump,degaulle,général de gaulle,union nationale,rassemblement,françois hollande,jean-luc mélanchon,françois bayrou,jacques chiracL’heure est au Rassemblement et à l’Union nationale ratifiée dans les urnes à l’issue d’une campagne où les Français seront invités à se déterminer sur les propositions des candidats.

 

30/11/2011

Présidentielles 2012: Les discours stigmatisants de Nicolas Sarkozy ça suffit!

Nicolas Sarkozy, François Hollande, UMP, PS, Parti socialiste, Les Ecologiste, Sectarisme, Obscurentisme moyénâgeux, Président de la République, Vivre ensemble, Mieux vivre, immigration, fonctionnaires, assistés sociaux, jeunes, délinquance, discrimination,Il n’est pas un déplacement du Président de la République en France où celui-ci n’exprime dans des termes négatifs son opposition à telle ou telle groupe politique sur le ton de l’ironie parfois, du mépris souvent mais aussi de la dénonciation calomnieuse. Agrémentés de remarques qui relèvent plus ou moins d’une forme de haine idéologique ses discours ne sont plus tolérables.

Cette attitude particulièrement peu républicaine n’est pas loin de pousser l’opinion publique à une forme d’incitation à l’exécution politique de tout ce qui ressemblerait à la défense du modèle de société porté par les écologistes.

Nicolas Sarkozy, François Hollande, UMP, PS, Parti socialiste, Les Ecologiste, Sectarisme, Obscurentisme moyénâgeux, Président de la République, Vivre ensemble, Mieux vivre, immigration, fonctionnaires, assistés sociaux, jeunes, délinquance, discrimination,Ainsi lors d’un de son dernier déplacement à Gimont dans le Gers où il était venu rendre une visite de plus aux agriculteurs, mais ce fut déjà le cas lors d’un voyage en Bretagne, Nicolas Sarkozy s’en est pris aux écologistes dont il dénonce « le sectarisme » après en avoir dénoncé « l’obscurantisme moyenâgeux » devant un parterre de salariés du nucléaire à la centrale du Tricastin.

Au nom de quelle légitimité le Président de la République s’autorise-t-il de telles affirmations et de telles généralisations. ?

Au nom de quelle légitimité, Nicolas Sarkozy, dont la Constitution fait de lui le gardien de l’Unité de la Nation s’autorise-t-il à pousser à la division des Français entre ceux qui ne pensent pas comme lui et par voie de conséquences seraient des sectaires et des obscurantistes refusant le progrès et les autres les bien-pensants qui en creux seraient de bons citoyens ?

Nicolas Sarkozy, François Hollande, UMP, PS, Parti socialiste, Les Ecologiste, Sectarisme, Obscurentisme moyénâgeux, Président de la République, Vivre ensemble, Mieux vivre, immigration, fonctionnaires, assistés sociaux, jeunes, délinquance, discrimination, Pascal Bruckner,Que Nicolas Sarkozy ne partage pas les options de tel parti politique c’est son droit le plus strict mais qu’il profite de sa tribune présidentielle pour stigmatiser, à la manière de Pascal Bruckner*, toute une famille de pensée n’est pas tolérable.

Les Ecologistes, ce groupes d’hommes et de femmes qui dans sa bouche donne à croire qu’ils ne seraient pas des Français comme les autres –  une sorte de groupe d’individus touchés par une maladie honteuse, « l’écologisme » – rassemble, faut-il le rappeler, des partis politiques, des associations, des sympathisants et des électeurs, ce qui au total représente un Nicolas Sarkozy, François Hollande, UMP, PS, Parti socialiste, Les Ecologiste, Sectarisme, Obscurentisme moyénâgeux, Président de la République, Vivre ensemble, Mieux vivre, immigration, fonctionnaires, assistés sociaux, jeunes, délinquance, discrimination, Pascal Bruckner,nombre plus que respectable de citoyens engagés qui comme les autres dans notre pays ont le droit de s’exprimer, de faire grève, de pétitionner et, n’en déplaise au Président de la République, de présenter au suffrage des électeurs leurs propositions pour « bien vivre »  en France et dans le monde.

Bref les écologistes en France sont des citoyens qui comme les autres ont le droit de penser et de ne pas être d’accord et qui de Nicolas Sarkozy, François Hollande, UMP, PS, Parti socialiste, Les Ecologiste, Sectarisme, Obscurentisme moyénâgeux, Président de la République, Vivre ensemble, Mieux vivre, immigration, fonctionnaires, assistés sociaux, jeunes, délinquance, discrimination, Pascal Bruckner,plus ont le droit au respect de la part de celui qui est à la tête de l’Etat.

Que la controverse politique se fasse entre des représentants des partis politiques et que dans le feu des polémiques puissent jaillir des jets de noms d’oiseaux, des invectives et des propos inappropriés, passe. Cela ne contribue pas à enrichir les débats ni à les faire avancer tout juste peut-on se dire que ces débordements spontanés en pimente quelquefois le déroulement.

Mais en l’occurrence que dans un discours préparé, dans le cadre d’une visite de soutien, ici aux agriculteurs, l’on flatte ces derniers  et l’on se serve des « écologistes » comme des boucs émissaires relève d’une approche de la vie de la Cité et du « vivre ensemble » particulièrement limite pour ne pas dire des choses qui pourraient fâcher.

A ce rythme qu’en sera-t-il demain des fonctionnaires «qui ne Nicolas Sarkozy, François Hollande, UMP, PS, Parti socialiste, Les Ecologiste, Sectarisme, Obscurentisme moyénâgeux, Président de la République, Vivre ensemble, Mieux vivre, immigration, fonctionnaires, assistés sociaux, jeunes, délinquance, discrimination, Pascal Bruckner,travaillent pas assez», des assistés sociaux «qui fraudent», des jeunes des banlieues issus de l’immigration «qui font grimper la délinquance»…..? Jusqu’où les discriminations, jusqu’où la division entre les Français pour gagner dans les urnes l’approbation d’une majorité de nos concitoyens que l’on n’a pas été capable de conquérir dans les actes durant son mandat ?

Jusqu’où….?

Car il faut le souligner, lorsque qu’il se rend aujourd’hui, en Région accompagné de ministres pour des déplacements thématiques, et qu’il s’exprime sur les estrades devant un public acquis, sous l’œil souvent complaisant des caméras et des journalistes de la presse écrite et audio, le Président de la République n’est en fait qu’un simple candidat en précampagne qui prépare le terrain lorsque la campagne, la vraie, sera officiellement ouverte.

Personne ne peut nier que la France traverse une période difficile et tous les secteurs de notre pays sont touchés. La perspective d’une république à reconstruire est évidemment celle qu’il faudra retenir pour demain.

Depuis plus de 30 ans maintenant se sont succédés aux manettes du pays des hommes et des femmes  issus des partis de gouvernement et de leurs alliés – RPR/UMP/Ecologistes, PC/PS/PRG/Ecologistes – partagés entre deux blocs, la droite et la gauche, dont les politiques ont conduit le pays dans la situation où ils se trouve.

La division permanente et le pusillanisme des dirigeants ont fait que de dérives laxistes en dérives clientélistes, fiscales, budgétaires, administratives et législatives le pays n’a pas été réformé et n’est pas aujourd’hui en situation d’affronter les difficultés qui se présentent.    

On peut comprendre dès lors la fébrilité des candidats de l’UMP et du PS à vouloir marquer le terrain le plus tôt possible. Nicolas Sarkozy, François Hollande, UMP, PS, Parti socialiste, Les Ecologiste, Sectarisme, Obscurentisme moyénâgeux, Président de la République, Vivre ensemble, Mieux vivre, immigration, fonctionnaires, assistés sociaux, jeunes, délinquance, discrimination, Pascal Bruckner,Mais rien ne fera accepter les méthodes de divisions dans lesquelles veulent nous engager les têtes d’affiches de ces deux partis. Car n’en doutons pas, si aujourd’hui Nicolas Sarkozy s’en prend aux écologistes et aux socialistes, déjà François Hollande s’en prend à l’UMP et au Front National.

La France et les Français dans tout cela qui s’occupera d’eux?

Assez de ce cirque politico médiatique, de ces petites phrases et de ces soi-disant remèdes à la crise qui font le buzz pendant que le chômage continue de monter, que les déficits se creusent, que les pollutions n’en finissent pas de se développer!

Nicolas Sarkozy, François Hollande, UMP, PS, Parti socialiste, Les Ecologiste, Sectarisme, Obscurentisme moyénâgeux, Président de la République, Vivre ensemble, Mieux vivre, immigration, fonctionnaires, assistés sociaux, jeunes, délinquance, discrimination, Pascal Bruckner,L’heure est au rassemblement, à la vérité et aux propositions concrètes, sûrement pas à la division aux mensonges et aux remèdes bidons.

Dans cette affaire c’est au Président de la République qu’il revient d’abord de donner l’exemple.

* Le fanatisme de l'Apocalypse (Grassset)

28/11/2011

Présidentielles 2012 : Bonne nouvelle, François Bayrou sera candidat !

 

François Bayrou, Bearn, Eva Joly, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Socialiste, France Unie, Jospin, Bayrou candidat, droite, gauche, ème République, FNSEA, Nucléaire, Allemagne, Jean Arthuis, Pierre Mahaignerie, Alain Lambert,U, Droit de Veto, Reconquête industrielle, Modem, Alain Juppé, Jean-Christophe Lagarde, Dominique Paillé, Lionel Jospin, Dominique De Villepin,Jeudi 24 novembre François Bayrou sur TF1 à répondu affirmativement à la question de savoir s’il avait fait le choix « d’être candidat pour 2012 ». Jamais ces dernier temps le Président du Modem n’avait démenti les journalistes qui faisaient état de sa volonté d’être présent en 2012.

La déclaration solennelle  de sa candidature est prévue pour le 7 Décembre avec intervention sur France 2 et premier meeting en fin semaine en Béarn.

La candidature de François Bayrou, entre celle de Nicolas Sarkozy qui, quoi qu’il en dise, représente les intérêts de la François Bayrou, Bearn, Eva Joly, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Socialiste, France Unie, Jospin, Bayrou candidat, droite, gauche, ème République, FNSEA, Nucléaire, Allemagne, Jean Arthuis, Pierre Mahaignerie, Alain Lambert,U, Droit de Veto, Reconquête industrielle, Modem, Alain Juppé, Jean-Christophe Lagarde, Dominique Paillé, Lionel Jospin, Dominique De Villepin,droite de l’argent au détriment de l’intérêt général et celle de François Hollande bousculé par Eva Joly  et empêtré dans les méandres d’un programme socialiste tourné vers le passé, devrait incarner le rêve inabouti de tous ceux qui aujourd’hui encore aspirent, dans « une France Unie et Rassemblée »,  pouvoir enfin voir se mettre en place les réformes propres à « Changer d’horizon de Vie ».

Le temps est venu pour François Bayrou qui n’a jamais changé de cap quant à son refus de s’inscrire dans l’entonnoir imposé l’interprétation des institutions de la 5ème république renforcée depuis la réforme Jospin,   de proposer aux Français une candidature de large rassemblement et de tourner le dos à cette idée que pour gouverner il faut faire allégeance à l’un des deux partis majoritaire du système droite contre gauche.

François Bayrou qui le premier a su alerter les Français sur les dangers de l’endettement de la France est assurément plus crédible sur le sujet que  Nicolas Sarkozy dont le quinquennat porte la lourde responsabilité de ne pas avoir fait, par entêtement idéologique, ce qu’il convenait quand il fallait. Aujourd’hui la situation de la France est telle que sa crédibilité est entacFrançois Bayrou, Bearn, Eva Joly, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Socialiste, France Unie, Jospin, Bayrou candidat, droite, gauche, ème République, FNSEA, Nucléaire, Allemagne, Jean Arthuis, Pierre Mahaignerie, Alain Lambert,U, Droit de Veto, Reconquête industrielle, Modem, Alain Juppé, Jean-Christophe Lagarde, Dominique Paillé, Lionel Jospin, Dominique De Villepin,hée et que du coup l’Allemagne se sent suffisamment forte pour imposer ses vues à ses partenaires européens, notamment en matière monétaire et de gouvernance.

Bien sur il ne suffira pas à François Bayrou de jouer sur le rejet qu’inspire l’omniprésence médiatique du Chef de l’Etat qui de sommet en mini-sommets européens et visites calibrées en province – ici le soutien aux agriculteurs de la FNSEA, là pour rassurer les salariés du nucléaire ou de l’automobile, là encore pour flatter les électeurs sensibles aux thèses du Front national –  pour gagner l’approbation des électeurs.

François Bayrou, Bearn, Eva Joly, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Socialiste, France Unie, Jospin, Bayrou candidat, droite, gauche, ème République, FNSEA, Nucléaire, Allemagne, Jean Arthuis, Pierre Mahaignerie, Alain Lambert,U, Droit de Veto, Reconquête industrielle, Modem, Alain Juppé, Jean-Christophe Lagarde, Dominique Paillé, Lionel Jospin, Dominique De Villepin,Aujourd’hui à 7% dans les intentions de vote François Bayrou doit au premier tour, pour figurer en position de concourir pour le round final, présenter une équipe crédible compétente et d’expérience – la présence de Jean Arthuis à ses côtés ainsi que celles de Pierre Méhaignerie et d’Alain Lambert sont un atout – ainsi qu’un programme réaliste chiffré et argumenté.

Les Français savent clairement que l’Etat ne peut pas dépenser plus que ce qu’il perçoit en impôts et taxes, ils n’acceptent donc plus les promesses vagues des candidats qui une fois élus font le contraire de ce qu’ils ont promis tout en expliquant qu’ils ont raison et que demain tout ira mieux. Ils veulent être traités en citoyens adultes à qui on dit la Vérité et non pas électeurs infantilisés à qui l’on raconte des histoires pour les rassurer après leur avoir fait peur.

Il lui faudFrançois Bayrou, Bearn, Eva Joly, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Socialiste, France Unie, Jospin, Bayrou candidat, droite, gauche, ème République, FNSEA, Nucléaire, Allemagne, Jean Arthuis, Pierre Mahaignerie, Alain Lambert,U, Droit de Veto, Reconquête industrielle, Modem, Alain Juppé, Jean-Christophe Lagarde, Dominique Paillé, Lionel Jospin, Dominique De Villepin,ra parler aux écologistes qui pensent que notre Pays doit prendre toute sa place dans les grands débats qui ont traits aux questions  internationales – Climat, Energie, Désarmement, Faim dans le monde, Démographie, Développement, Biodiversité – mais aussi aux Républicains qui sont attachés à l’influence de la France dans le concert des Nations – Droit de Véto à l’ONU, François Bayrou, Bearn, Eva Joly, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Socialiste, France Unie, Jospin, Bayrou candidat, droite, gauche, ème République, FNSEA, Nucléaire, Allemagne, Jean Arthuis, Pierre Mahaignerie, Alain Lambert,U, Droit de Veto, Reconquête industrielle, Modem, Alain Juppé, Jean-Christophe Lagarde, Dominique Paillé, Lionel Jospin, Dominique De Villepin,Souveraineté en matière de défense, Reconquête industrielle –  et enfin aux Humanistes qui veulent à travers une construction européenne qui permette de renforcer la Paix, la Coopération et la Démocratie.

Paradoxalement la relative faiblesse du Modem loin d’être un handicap est au contraire un atout important pour son Président qui, en tant que candidat, aura les mains libres pour parler largement aux Français et rassembler sans être, comme François Hollande contraint par un programme partisan étudié avant les développements de la crise actuelle dans laquelle se débat le Pays et l’Europe c’est une chance.

En laissant les appels « amicaux » d’Alain Juppé de Jean-Christophe Lagarde pour ce qu’ils sont – des tentatives pour l’arrimer à Nicolas Sarkozy – et en ignorant les railleries perfides et venimeuses de Dominique Paillé, François Bayrou doit pouvoir créer la bonne nouvelle de cette Présidentielle 2012. Il est incontestablement aujourd’hui mieux placé que jamais pour réussir ce qu’il a entreprit en 2002 et en 2007. 

François Bayrou, Bearn, Eva Joly, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Socialiste, France Unie, Jospin, Bayrou candidat, droite, gauche, ème République, FNSEA, Nucléaire, Allemagne, Jean Arthuis, Pierre Mahaignerie, Alain Lambert,U, Droit de Veto, Reconquête industrielle, Modem, Alain Juppé, Jean-Christophe Lagarde, Dominique Paillé, Lionel Jospin, Dominique De Villepin,Appuyés sur un programme écologique économique et social, chiffré  équilibré, adapté aux circonstances actuelles, sa constance et son positionnement au centre du débat devraient lui permettre, ces prochains mois, de tranquillement rallier tous ceux qui ne souhaitent ni le retour aux années Jospin ni une redite des années Sarkozy.

Reste l’hypothèse d’une éventuelle candidature de Dominique De Villepin! L’idéal bien sur étant que ces deux là s’entendent pour parler ensemble au Pays et emporter son adhésion.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu