Avertir le modérateur

23/09/2011

Nucléaire : Ségolène Royal prend position

 

epr penly,fessenheim,epr flamanville,centrale de flamanville,ségolène royal,alain le vern,laurent fabius,martine aubry,françois hollande,sortir du nucléaire,nicolas sarkozy,eric besson,haute-normandie,sandrine hurel,dieppe,parti communiste,pcf,présidentielle 2012,primaire socialiste,ecologistes,ee-lvSégolène Royal, Présidente de la Région Poitou-Charentes, candidate à la primaire socialiste, vient de déclarer au quotidien « Libération » : « Si je suis élue, j’arrête Flamanville ».

Elle en a profité pour tacler au passage ses concurrents et faire la différence : « Les autres ne sont pas aussi clairs que moi ». Les propos ont fait l’objet d’une confirmation à l’AFP de la part de ses proches.

Sur ce dernier point Ségolène Royal a parfaitement raison de marquer sa différence !

epr penly,fessenheim,epr flamanville,centrale de flamanville,ségolène royal,alain le vern,laurent fabius,martine aubry,françois hollande,sortir du nucléaire,nicolas sarkozy,eric besson,haute-normandie,sandrine hurel,dieppe,parti communiste,pcf,présidentielle 2012,primaire socialiste,ecologistes,ee-lvMartine Aubry – « moi je suis claire » –  s’est montrée favorable à une sortie progressive du nucléaire sans en préciser l’échéance, tout en se gardant bien de remettre en cause la construction programmée par Nicolas Sarkozy de l’EPR de Penly. Construction qui est soutenue en terre fabiusienne par la Députée PS Sandrine Hurel et le Sénateur Alain Le VERN.

Martine Aubry pour la « Sortie du Nucléaire » c’est plutôt le gris obscur. C’est que dans cette région les voix du Parti communiste

epr penly,fessenheim,epr flamanville,centrale de flamanville,ségolène royal,alain le vern,laurent fabius,martine aubry,françois hollande,sortir du nucléaire,nicolas sarkozy,eric besson,haute-normandie,sandrine hurel,dieppe,parti communiste,pcf,présidentielle 2012,primaire socialiste,ecologistes,ee-lvQuand à François Hollande, tout le monde aura compris que sa promesse de ramener la part du nucléaire à 50% en 2025 c’est comme avec l’UMP, avec lui la filière nucléaire aura encore de beaux jours devant elle. Pour la petite histoire Eric Besson est en train de faire plancher  ses services sur une réduction à 50%. François Hollande et le nucléaire c’est plutôt la série noire qui continue.

De son côté la ministre de l’environnement de François Mitterand a choisi de prendre en compte les remarques formulées par l’ASN dans ses derniers rapports qui ont mis en évidence les problèmes de sécurité  rencontrés sur le chantier de la centrale et non de suivre les idolâtres de l’atome. La directrice de la campagne pour la primaire, Dominique Bertinotti, qepr penly,fessenheim,epr flamanville,centrale de flamanville,ségolène royal,alain le vern,laurent fabius,martine aubry,françois hollande,sortir du nucléaire,nicolas sarkozy,eric besson,haute-normandie,sandrine hurel,dieppe,parti communiste,pcf,présidentielle 2012,primaire socialiste,ecologistes,ee-lvuant à elle s’est attachée à souligner, en parlant de la construction interminable de l’EPR, « le gouffre financier que cela représente ».

Sécurité d’abord et souci des deniers publics ensuite telles sont les pistes qui ont motivé cette décision qui bien sur impactera la vie économique du site.

epr penly,fessenheim,epr flamanville,centrale de flamanville,ségolène royal,alain le vern,laurent fabius,martine aubry,françois hollande,sortir du nucléaire,nicolas sarkozy,eric besson,haute-normandie,sandrine hurel,dieppe,parti communiste,pcf,présidentielle 2012,primaire socialiste,ecologistes,ee-lvSur ce sujet, la Présidente de Poitou-Charentes a par ailleurs indiqué que sa proposition de fermeture de Flamanville s’inscrivait dans un plan qui prévoit «  une reconversion du site vers la recherche et celle de son personnel dans les nouvelles énergies et les technologies du démantèlement.

Ségolène Royale, en affirmant sa volonté de fermer Flamanville, a fait également le choix de la cohérence. Prévoir une sortie du nucléaire sans dans le même temps décider la fermeture de Flamanville qui est en la matière  le marqueur emblématique de ce qu’il ne faut plus faire est absurde.

epr penly,fessenheim,epr flamanville,centrale de flamanville,ségolène royal,alain le vern,laurent fabius,martine aubry,françois hollande,sortir du nucléaire,nicolas sarkozy,eric besson,haute-normandie,sandrine hurel,dieppe,parti communiste,pcf,présidentielle 2012,primaire socialiste,ecologistes,ee-lvSégolène Royal vient d’envoyer un signal fort aux écologistes qui attendent deux autres engagements immédiats. L’arrêt de Penly et la fermeture de Fessenheim.

epr penly,fessenheim,epr flamanville,centrale de flamanville,ségolène royal,alain le vern,laurent fabius,martine aubry,françois hollande,sortir du nucléaire,nicolas sarkozy,eric besson,haute-normandie,sandrine hurel,dieppe,parti communiste,pcf,présidentielle 2012,primaire socialiste,ecologistes,ee-lvSortir du Nucléaire n’est pas une question économique mais une question politique qui engage l’Avenir. Ségolène Royal prendra-t-elle l’initiative de pousser plus loin l’audace dont elle vient de faire preuve? La question est désormais posée.

 

21/09/2011

Des amis proche de Nicolas Sarkozy en garde à vue!

Thierry Gaubert, Nicoals Bazire, Nicolas Sarkozy, Karachi, Pakistan, Contrats d'arement, Edouard Balladur, Reanaud Vanruymbeke, Me Olivier Morice, DCAN Cherbourg, Roger Le Loire, Ziad Takieddine, Hélène de Yougoslavie, Médiapart, Nouvel Observateur, Corruption finacière, KARACHI, attentat de Karachi, Bettencout, Francafrique,Deux jours après l’interpellation d’un ancien conseiller chargé de communication de Nicolas Sarkozy, à la Mairie de Neuilly puis au Ministère du budget, Thierry Gaubert, c’est autour Nicolas Bazire d’être interpellé et placé en garde à vue. Nicolas Bazire qui a été  le directeur de Cabinet d’Edouard Balladur de 1993 à 1995 au moment où ce dernier était 1er Ministre de François Mitterand.

Ami proche de Nicolas Sarkozy, Nicolas Bazire, qui occupe aujourd’hui des fonctions de directeur général au sein du groupe Arnault a été arrêté et placé en garde à vue afin d’être entendu les policiers de la Dnif – Division nationale des investigations financières – chargés des enquêtes dans le cadre de contrats d’armement avec le Pakistan. Comme ce fût le cas en Juillet pour le domicile de Thierry Gaubert le domicile et les locaux professionnels de Nicolas Bazire ont fait l’objet d’une perquisition.

Les juges Van Ruymbeke et Roger Le Loire cherchent à faire la lumière sur de possibles malversations financières autour des contrats d’armements traités

Thierry Gaubert, Nicoals Bazire, Nicolas Sarkozy, Karachi, Pakistan, Contrats d'arement, Edouard Balladur, Reanaud Vanruymbeke, Me Olivier Morice, DCAN Cherbourg, Roger Le Loire, Ziad Takieddine, Hélène de Yougoslavie, Médiapart, Nouvel Observateur, Corruption finacière, KARACHI, attentat de Karachi, Bettencout, Francafrique,

en 1994 par la France au Pakistan. Sont en cause d’éventuelles rétrocommissions sur les contrats dont tout ou parties auraient été reversées pour abonder les comptes de campagne du candidat Edouard Balladur à l’élection présidentielle de 2002 qui avait pour porte parole Nicolas Sarkozy.

Les enquêteurs regardent également du côté de l’homme d’affaire franco-libanais Ziad Takieddine dont ils veulent éclaircir les liens qui pourraient exister entre lui Nicolas Bazire et Thierry Gaubert.

Thierry Gaubert, Nicoals Bazire, Nicolas Sarkozy, Karachi, Pakistan, Contrats d'arement, Edouard Balladur, Reanaud Vanruymbeke, Me Olivier Morice, DCAN Cherbourg, Roger Le Loire, Ziad Takieddine, Hélène de Yougoslavie, Médiapart, Nouvel Observateur, Corruption finacière, KARACHI, attentat de Karachi, Bettencout, Francafrique,Tant Médiapart que le Nouvel Observateur ont en effet révélé dernièrement que des témoins proches des deux personnes interpellées auraient fait « déclarations fracassantes » aux enquêteurs. Un des témoins aurait affirmé que l’homme d’affaire franco-libanais se serait rendu en Suisse, accompagné de Thierry Gaubert, pour recevoir des fonds destinés à être transmis à Nicolas Bazire. Il serait question de manipulations de  «volumineuses valises» de billets. Ces faits auraient été corroborés par l’ex-épouse de Thierry Gaubert, la princesse Hélène de Yougoslavie.

Au delà des aspects, «corruption financière», qui font l’objet des soupçons des juges en charge de l’enquête, la justice doit également vérifier si cette affaire ne comporte pas de lien avec l’attentat qui a eu lieu en 2002 à Karachi et qui a couté la vie à  personnes dont 11 Français.

Thierry Gaubert, Nicoals Bazire, Nicolas Sarkozy, Karachi, Pakistan, Contrats d'arement, Edouard Balladur, Reanaud Vanruymbeke, Me Olivier Morice, DCAN Cherbourg, Roger Le Loire, Ziad Takieddine, Hélène de Yougoslavie, Médiapart, Nouvel Observateur, Corruption finacière, KARACHI, attentat de Karachi, Bettencout, Francafrique,Après que les autorités françaises se soient orientées vers la piste d’un attentat terroriste liée à la mouvance Ben Laden, une autre thèse est aujourd’hui retenue selon laquelle l’attentat aurait été commandité par des Pakistanais en guise de « représailles » après la décision française de mettre un terme au versement des commissions prévues sur les contrats de ventes d’armements.

Thierry Gaubert, Nicoals Bazire, Nicolas Sarkozy, Karachi, Pakistan, Contrats d'arement, Edouard Balladur, Reanaud Vanruymbeke, Me Olivier Morice, DCAN Cherbourg, Roger Le Loire, Ziad Takieddine, Hélène de Yougoslavie, Médiapart, Nouvel Observateur, Corruption finacière, KARACHI, attentat de Karachi, Bettencout, Francafrique,De son côté Me olivier Morice, l’avocat des familles qui ont été victimes de cet attentat, ne s’embarrasse pas de formule de précaution, il s’en prend directement au Chef de l’Etat Nicolas Sarkozy, qui au moment des négociations des contrats était ministre du Budget et porte parole de la campagne d’Edouard Balladur; il l’accuse  d’avoir « validé le système mis en place pour permettre la corruption.

Nicolas Sarkozy nie évidemment avoir eu connaissance de rétrocommissions, personne ne peut imaginer qu’il en soit autrement. Les Français eux sont impatients d’en connaître car en matière d’affaires politico-financières, il apparaît que le chef de l’Etat vogue en ce moment en eaux tumultueuses.

Bien sûr l’homme est protégé par son immunité. Mais, à neuf mois de l’élection présidentielle, à laquelle il ne fait aucun doute qu’il participera, la révélation de proximités amicales douteuses ferait tache.

thierry gaubert,nicoals bazire,nicolas sarkozy,karachi,pakistan,contrats d'arement,edouard balladur,reanaud vanruymbeke,me olivier morice,dcan cherbourg,roger le loire,ziad takieddine,hélène de yougoslavie,médiapart,nouvel observateur,corruption finacière,attentat de karachi,bettencout,francafriqueSi une implication de sa part, plus ou moins directe ou indirecte, était avérée dans toutes ces affaires d’argent « d’origine pas nette » – Francafrique, Bettencourt, Takieddine, Karachi …… – alors l’image déjà bien escamotée par les sorties « Fouquet’s bling-bling » du début de mandat, les côtés « je fais tout, je vais partout gesticulant » du milieu de mandat et enfin la posture « pseudo gaullienne » du dernier discours en Libye – certains ont du penser qu’il allait crier Vive la Libye libre –  finirait par se casser définitivement.

thierry gaubert,nicoals bazire,nicolas sarkozy,karachi,pakistan,contrats d'arement,edouard balladur,reanaud vanruymbeke,me olivier morice,dcan cherbourg,roger le loire,ziad takieddine,hélène de yougoslavie,médiapart,nouvel observateur,corruption finacière,attentat de karachi,bettencout,francafriqueChacun imagine bien que les adversaires qu’il a cherchés à tailler en pièce de façon scandaleuse ne laisseront pas passer l’occasion de le renvoyer méditer sur les limites qu’il faut savoir mettre à ses ambitions. La donne pour 2012 serait alors bouleversée.

Oui des Français sont impatients de savoir ! D’autres plus durs s’impatientent de voir !

 

20/09/2011

Dominique de Villepin : Relaxe définitive !

relaxe, Dominique de Villepin, République Solidaire, France, ONU, Clearstream, Parquet général, Présidentielles 2012, Nicolas Sarkozy,Le Parquet général, qui, à l’issue de l’audience de mercredi 14 septembre, avait 5 jours pour se pouvoir contre l’arrêt de la cour d’appel de Paris dans l’affaire Clearstream a annoncé ce lundi sa décision de ne pas poursuivre.

Le ministère public a fait connaître sa décision dans un bref communiqué non assorti de commentaires : «Le parquet général de la cour d'appel de Paris ne formera pas de pourvoi auprès de la Cour de cassation contre la décision rendue le 14 septembre 2011 par la cour d'appel de Paris dans le dossier Clearstream».

relaxe, Dominique de Villepin, République Solidaire, France, ONU, Clearstream, Parquet général, Présidentielles 2012, Nicolas Sarkozy,Mis en examen en 2006 pour « complicité de dénonciation calomnieuse » Dominique de Villepin, déjà relaxé en première instance est donc définitivement libéré des accusations portées contre lui dans cette affaire de faux listings dans laquelle Nicolas Sarkozy avait cru bon de se porter partie civile.

A l’issue du délibéré Clearstream de mercredi Dominique de Villepin avait fait une déclaration en forme d’avertissement formant le vœu que sa relaxe « puisse servir de leçon pour la présidentielle de 2012 ».

Aujourd’hui l’on apprend que l’ancien premier ministre qui veut « se consacrer pleinement à la définition d’une politique de rassemblement national » a décidé de « se placer en dehors de toute responsabilité partisane ».

Dominique de Villepin quitte donc la présidence de République Solidaire, qu’il a crée il y a un an, tout en y restant adhérent ; nul doute que l’ancien Premier Ministre, va désormais se consacrer à la préparation d’une candidature à la magistrature suprême de la France.

relaxe, Dominique de Villepin, République Solidaire, France, ONU, Clearstream, Parquet général, Présidentielles 2012, Nicolas Sarkozy,Dans la période difficile que traverse aujourd’hui le monde, l’homme d’état de stature internationale, l’homme du Non aux Etats-Unis à l’Assemblée générale de l’ONU au moment de la dernière guerre d’Irak, compte parmi les rares personnalités en capacité de présider, avec succès, aux destinées de la France, de son indépendance, de sa puissance et de sa souveraineté.

 

14/09/2011

Clearstream : Dominique de Villepin relaxé pour la deuxième fois !

Clearstream, Sarkozy, Dominique de Villepin, Imad Lahoud, Jean-Louis Gergorin, EADS, Robert Bourgi, rumeur, calomnie, UMP, PS, Corbeau, Cerveau, Radicaux, Démocrates, Républicains, Ecologistes, Cour d'Appel de Paris,Considérant que « d’autres autorités de l’Etat détenaient en juillet – de l’année 2004 – des informations permettant de conclure à la fausseté des listings et n’ont pas agi pour empêcher que la calomnie continue »  la Cour d’appel de Paris vient de déclarer que le délit de complicité par abstention pour lequel le parquet général avait requis une peine de prison de 15 mois avec sursis contre l’ancien Premier Ministre, Dominique de Villepin, « n’est pas établi ».

 

Clearstream, Sarkozy, Dominique de Villepin, Imad Lahoud, Jean-Louis Gergorin, EADS, Robert Bourgi, rumeur, calomnie, UMP, PS, Corbeau, Cerveau, Radicaux, Démocrates, Républicains, Ecologistes, Cour d'Appel de Paris,Cette décision vient confirmer le jugement prononcé en première instance au terme duquel Dominique de Villepin avait été reconnu non coupable des accusations portées contre lui dans l’affaire Clearstream où Nicolas Sarkozy s’était porté partie civile.

 

La cour a par ailleurs confirmé les sanctions prononcée en première instance contre Imad Lahoud qu’elle considère comme « le cerveau de la calomnie ». Elle a allégé celle prononcée l’ancien haut responsable d’EADS Jean-Louis Gergorin considéré lui comme « le corbeau de l’affaire ».

 

Dominique de Villepin dès sa sortie de l’audience tout en ayant préalablement salué  « après six année d’un acharnement sans précédent (…) l’indépendance de notre justice, qui a su résister aux pressions politiques » a indiqué, faisant sans doute allusion aux propos de l’avocat Robert Bourgi du collaborateur officieux de Nicolas Sarkozy, qu’il voulait « croire que cette décision contribuera à rendre notre vieux pays moins vulnérable à la rumeur et à la calomnie ».

 

« Rappelons-nous », a-t-il martelé, « que cette affaire (Clearstream ndlr) a été initiée en 2005/2006, à la veille de l’élection présidentielle de 2007 ». Ajoutant : « Comme j’aimerais que cela puisse servir de leçon pour la présidentielle de 2012 ».

 

Clearstream, Sarkozy, Dominique de Villepin, Imad Lahoud, Jean-Louis Gergorin, EADS, Robert Bourgi, rumeur, calomnie, UMP, PS, Corbeau, Cerveau, Radicaux, Démocrates, Républicains, Ecologistes, Cour d'Appel de Paris,Aujourd’hui cette confirmation de la non-culpabilité de Dominique de Villepin,  lui ouvre la voie à une candidature aux plus hautes fonctions de l’Etat dont personne ne lui contester la légitimité.

 

Le premier ministre de Jacques Chirac de 2005 à 2007, actuel  Président de République Solidaire, qui attendait cette décision de la Cour d’appel de Paris pour confirmer ses intentions s’est déclaré « plus déterminé que jamais à servir les Français »

 

Clearstream, Sarkozy, Dominique de Villepin, Imad Lahoud, Jean-Louis Gergorin, EADS, Robert Bourgi, rumeur, calomnie, UMP, PS, Corbeau, Cerveau, Radicaux, Démocrates, Républicains, Ecologistes, Cour d'Appel de Paris,Il lui appartient désormais, dans la plus pure tradition gaullienne, de rassembler au-delà des clivages et des familles politiques partisanes, les bonnes volontés qui ont à cœur de faire bouger les lignes et tracer les voies d’un nouvel élan pour la France qui en a bien besoin.

 

Dans cette « noble affaire » les Clearstream, Sarkozy, Dominique de Villepin, Imad Lahoud, Jean-Louis Gergorin, EADS, Robert Bourgi, rumeur, calomnie, UMP, PS, Corbeau, Cerveau, Radicaux, Démocrates, Républicains, Ecologistes, Cour d'Appel de Paris,hommes et les femmes de bonne volonté sincère et dévoués au Pays ne manquent pas ! En dehors des personnalités issues des machines UMP et PS, chez les Républicains sociaux, chez les Radicaux, chez les Démocrates et chez les Ecologistes libres, les personnalités ne manquent pas qui souhaitent une évolution en profondeur de la France.

 

Clearstream, Sarkozy, Dominique de Villepin, Imad Lahoud, Jean-Louis Gergorin, EADS, Robert Bourgi, rumeur, calomnie, UMP, PS, Corbeau, Cerveau, Radicaux, Démocrates, Républicains, Ecologistes, Cour d'Appel de Paris,Dominique de Villepin est de ceux-là. Le Rassemblement pour le changement doit se faire, à n’en pas douter lui qui se dit « renforcé par cette épreuve » qu’il vient de subir, saura à n’en pas douter y contribuer.

 

Nicolas HULOT prend ses distances avec EE-Les Verts!

nicolas hulot,europe ecologie les verts,ee-les verts,les verts,ecologie polique,humanisme,république,alternanceNicolas Hulot dans une longue lettre – de six pages – à ceux qui l’ont soutenu lors de la campagne des primaires EE-Les Verts Nicolas Hulot vient de redire son sentiment de «  tristesse et de gâchis » que lui inspire encore la manière dont s’est déroulée cette primaire tant sur le fond que sur la forme.

 

Aujourd’hui, en décidant de « sursoir » à la réunion avec ses fidèles qui était programmée  pour fin septembre, il prend le large et « coupe les ponts avec Europe Ecologie Les Verts ».

 

nicolas hulot,europe ecologie les verts,ee-les verts,les verts,ecologie polique,humanisme,république,alternanceC’est qu’en effet il ne peut pas accepter que le sectarisme qui a trop souvent animé et qui anime encore le noyau dur du parti Vert bloque toute possibilité d’ouverture et de respiration du Projet de l’Ecologie Politique. « Derrière cette attitude majoritaire se dessine (…) une ligne politique avec laquelle je suis en profond désaccord »  indique-t-il dans son courrier.

 

Ajoutant que loin d’être des diviseurs les écologistes ont pour vocation d’être « les artisans de la réconciliation nationale ».

 

Partisan d’une autonomie forte du Projet de l’Ecologie Politique il s’insurge de voir EE-Les Verts s’engager pour 2012 dans la voie d’un contrat de gouvernement  avec le PS.

 

« A quoi bon mener campagne si, par avance, nous nous résignons à accepter quelques offrandes de situation au détriment de réformes structurelles et structurantes ? » interroge le père du Pacte écologique qui martèle que l’Ecologie Politique constitue en dehors du clivage destructeur droite/gauche, la « troisième dimension de la politique ».

 

Alors que sont nombreux les soutiens qui se manifestent dans sa direction, Nicolas Hulot prend du recul et demande que le temps de la réflexion lui soit accordé. Qui pourrait lui reprocher cette attitude ?

 

Ce n’est pas à la régulière qu’il a été battu mais bien à partir d’une opération à laquelle ont participé des traitres, des naïfs et des cyniques. 2012 c’est près et c’est encore loin, beaucoup de choses doivent encore se décanter.

 

Au moment où les écologistes historiques se vendent pour un plat de lentilles dont ils ne savent même plus si elles sont vertes ou roses, Nicolas Hulot doit être, avec d’autres, de ceux qui acceptent la responsabilité de rassembler les écologistes pour construire une force émancipée du PS et de l’UMP et faire avancer les valeurs de l’Humanisme et de la République à travers un projet où l’Homme et la Nature seront réconciliés.

 

nicolas hulot,europe ecologie les verts,ee-les verts,les verts,ecologie polique,humanisme,république,alternanceCette force politique d’alternance, le Pays en a besoin. Les Ecologistes, dégagés de leurs pesanteurs gauchisantes y ont toute leur place. C’est, d’ailleurs leur vocation première. Il faut désormais que cela devienne leur mission.

 

Nicolas Hulot a donc un peu de temps devant lui, pas de trop, et  surtout il doit se faire à l’idée ne peut pas échapper à ce qui est désormais pour lui une responsabilité. Continuer le combat avec ceux qui sincèrement ne lui demanderont pas tous les quatre matins un certificat de bonne foi écologiste

09/09/2011

Jean-Noël GUERINI : Sénateur socialiste intouchable ?

jean-noël guerini,martine aubry,françois hollande,robert navarro,marseille,conseil général des bouches du rhône,parti socialiste,eva joly,ee-les vertsJean-Noël Guérini Sénateur et Président socialiste du Conseil Général des Bouches du Rhône, après sa mise en examen jeudi pour « association de malfaiteurs, prise illégale d’intérêts et trafic d’influence » dans le cadre d’une affaire de marchés publics présumés frauduleux dans l’agglomération marseillaise».  Ces chefs d’accusation sont sans précédent à l’égard d’un homme politique  sont d’une extrême gravité.

 

jean-noël guerini,martine aubry,françois hollande,robert navarro,marseille,conseil général des bouches du rhône,parti socialiste,eva joly,ee-les vertsLe politicien marseillais dont Arnaud Montebourg a demandé, sans être entendu de ses amis socialistes, soit « mis hors d’état de nuire à la réputation du PS » vient de donner une interview au quotidien « Le Parisien » dont on peut dire qu’elle est un monument de cynisme, de sous entendus menaçants et de jugements à l’emporte-pièce.

 

Les réponses données à Eric Hacquemand, le journaliste qui le questionnait, par le Sénateur et Président socialiste du Conseil Général des Bouches du Rhône laissent transparaître chez lui un sentiment de puissance et d’invulnérabilité. Jean-Noël Guérini intouchable pourrait être la conclusion de cet entretien.

 

Écœurant ! Comment un élu de la République peut-il se comporter avec une telle suffisance et un tel mépris des hommes et des institutions ?

 

Plaidant d’abord l’innocence, « Ce qui m’arrive est totalement injuste……je suis innocent et lucide …… la justice marseillaise n’est pas du tout sereine », l’homme se fait ensuite menaçant : « les intrigants et ambitieux de tous poils répandent leur fiel pour entacher ma réputation. C’est insupportable et je les préviens……..je vais me battre ».

 

Ajoutant plus loin dans l’interview pour que les choses soient mieux comprises : « j’ai des dizaines d’amis. De par mes fonctions, j’ai des contacts avec la police, la gendarmerie, des représentants de la justice ».

 

L’homme a de la ressource et pousse le bouchon plus loin encore pour affirmer haut et clair qu’il ne démissionnera pas de la Présidence du Conseil Général fanfaronnant : « Qui me peut me faire démissionner aujourd’hui ? Personne ».

 

Au fond tout cela est un peu comme si un voleur se mettait en tête de poursuivre le gendarme venu lui passer les menottes aux poignets. 

 

jean-noël guerini,martine aubry,françois hollande,robert navarro,marseille,conseil général des bouches du rhône,parti socialiste,eva joly,ee-les vertsA la question posée de son éventuelle exclusion du PS qui est demandée par Arnaud Montebourg, Guérini réitère les menaces à peine voilées : « J’appelle à la retenue les responsables socialistes qui par effet de mode tiendraient des propos déplacés……..je ne me laisserai pas traîner dans la boue et massacrer. Ni par des élus de droite, ni par des élus de gauche ».

 

Tiens pourquoi des menaces à droite alors que la question touche essentiellement au PS ? Message codé en direction de la droite, du type : j’en ai pour vous aussi, je peux vous faire taire comme mes camarades !

Que tout le monde se tienne tranquille et tout ira bien ; tel est, semble-t-il, le mot d’ordre en forme de message subliminal, du chef Guérini, soutien de Martine Aubry – même s’il fait mine de se tenir au dessus de la mêlée –.

jean-noël guerini,martine aubry,françois hollande,robert navarro,marseille,conseil général des bouches du rhône,parti socialiste,eva joly,ee-les vertsAu-delà des turpitudes de ce parti qui collectionne en ce moment les médailles de vertu pas toujours très nettes – Dominique Strauss-Kahn, Serge Andréoni, Bernard Granié, Sylvie Andrieux, François Bernardini, Patrick Sèves, Jacques Mahéas, Robert Navarro ….. – la question est posée clairement à EE-Les Verts.

 

Quel avenir politique construire pour la France avec un Parti Politique, le Parti socialiste en l’occurrence, qui maîtrise si peu la qualité et la respectabilité de ses cadres ?

 

Dans la 5ème république il est courant de dire que l’élection présidentielle est la rencontre d’un homme ou d’une femme et de son programme avec les Français. Hors en ce moment force est de dire qu’il nous semble tout de même que les Français sont invités par les candidats aux primaires socialistes à la rencontre  impressionnante de candidats sans programme crédible mais par contre  dotés de soutiens de « figures locales» à la réputation à tout le moins « légèrement sulfureuse ».

 

jean-noël guerini,martine aubry,françois hollande,robert navarro,marseille,conseil général des bouches du rhône,parti socialiste,eva joly,ee-les vertsL’ex-magistrate Eva Joly candidate des Verts à la Présidence de la République peut toujours signaler, qu’avec la gauche elle entend « lutter contre le clan du Fouquet’s », qu’elle veut mener une « lutte pour que Marseille ne devienne pas Naples et que l’éco-mafia ne puisse pas prospérer » et qu’à EE-Les Verts la « ligne est d’exiger une exemplarité de la République » –  on croirait par parenthèse entendre Nicolas Sarkozy –.

 

Comment sans trembler et de toute bonne foi Eva Joly pourra-telle appeler à voter pour François Hollande ou Martine Aubry au second tour de l’élection présidentielle, l’un et l’autre candidat d’un parti incapable de « faire le ménage » dans ses rangs ?

 

Quel type d’accord législatif Cécile Duflot et les siens vont-ils négocier avec le Parti socialiste pour la prochaine mandature ? Quelle garantie vont-ils obtenir quand à l’exemplarité de leurs futurs collègues à l’Assemblée Nationale ?

 

jean-noël guerini,martine aubry,françois hollande,robert navarro,marseille,conseil général des bouches du rhône,parti socialiste,eva joly,ee-les vertsLes Ecologistes de gauche, vont-ils en 2012, comme ils le font déjà en région sur les dossiers difficiles – nucléaires en particulier, ligne TGV, subventions à l’agriculture intensive –, pudiquement baisser les yeux sur ces dossiers qui font la une médiatique des socialistes et, en se pinçant le nez, accepter la dizaine ou la quinzaine de postes de députés en échange d’un soutien de second tour au nom de la « lutte contre Nicolas Sarkozy ».

 

jean-noël guerini,martine aubry,françois hollande,robert navarro,marseille,conseil général des bouches du rhône,parti socialiste,eva joly,ee-les vertsN’y a-t-il  pas mieux à faire avec Corine Lepage, Jean-Louis Borloo, François Bayrou, Dominique de Villepin et tous les Ecologistes émancipés de la gauche socialiste comme de la droite umpiste ?

  

(*) Source http://www.leparisien.fr/politique/jean-noel-guerini-qui-peut-me-faire-demissionner-aujourd-hui-personne-09-09-2011-1599952.php

 

06/09/2011

Bayrou-Villepin : prémisses d’un printemps politique pour la France et les Français?

françois bayrou,dominique de villepin,jean-louis borloo,manuel valls,eva joly,ecologie politique,nicolas sarkozyEnfin une ouverture intéressante se dessine dans la bataille des Présidentielles 2012. Un axe Bayrou-Villepin serait en construction qui permettrait aux Français de se rassembler pour, dans l’unité, faire face à une crise qui, quelque soit le vainqueur de la consultation de 2012, sera encore plus dure après les élections.

Nicolas Sarkozy s’est discrédité à force d’avoir abusé de formules et de slogans à l’emporte-pièce,  d’avoir trop parlé et de s’être trompé. Chaque jour qui passe le voit revenir sur ses promesses. Sa présence médiatique n’est plus crédible. On aimerait moins le voir et le savoir plus efficace. Ce n’est pas le cas et désormais il n’est plus qualifié pour rassembler les Français qu’il a ces 5 dernières années abusés et surtout divisés.

françois bayrou,dominique de villepin,jean-louis borloo,manuel valls,eva joly,ecologie politique,nicolas sarkozyDepuis 2007, la situation sur le plan de la pauvreté s’est considérablement dégradée, de même en matière de chômage et de sécurité publique. Les principales réformes du candidat Sarkozy sont renvoyée à plus tard – Grenelle de l’Environnement, Régime fiscal, Dépendance des personnes âgées – et le spectre de la récession frappe à la porte du Pays.

Il y a urgence, l’heure est donc effectivement à la nécessité d’un changement profond et d’un véritable rassemblement pour faire face aux difficultés qui s’annoncent au plan intérieur comme à l’international.

Visiblement le programme socialiste sensé proposer une alternance face à l’impuissance de ce quinquennat n’apporte pas les assurances attendues tant il ressemble à celui de la Gauche plurielle qui, au pouvoir, n’a jamais été capable de construire les fondations d’une France forte.  

Dominique de Villepin se prononce aujourd’hui pour la construction d’un « centre courageux » et François Bayrou n’écarte pas l’idée d’y travailler.

La concrétisation de cette initiative permettrait à n’en pas douter de bousculer l’ordre établit de la 5ème République qui fait de l’affrontement droite-gauche – du Parti Socialiste et de l’UMP – l’alpha et l’oméga de la politique française de ces 40 dernières années

Cet ordre est désormais dépassé et s’il a permit à la France de faire sa révolution industrielle dans les années 60, force est de constater qu’aujourd’hui il plonge le pays dans la sclérose et l’impuissance.

françois bayrou,dominique de villepin,jean-louis borloo,manuel valls,eva joly,ecologie politique,nicolas sarkozyPour autant, si Dominique de Villepin et François Bayrou souhaitent réussir l’opération de Rassemblement et de Renouvellement qu’ils annoncent pour l’automne, il leur faudra ouvrir large les portes du centre, à droite comme à gauche Jean-Louis Borloo, Hervé Morin, Jean Arthuis, Manuel Valls – françois bayrou,dominique de villepin,jean-louis borloo,manuel valls,eva joly,ecologie politique,nicolas sarkozymais également aux écologistes – Corine Lepage, Nicolas Hulot – qui ne se reconnaissent pas dans les options gaucho-communautaristes d’une Eva Joly qui piétine allègrement la laïcité (*) et qui considère, avec ses amis, comme impossible de parler ou de s’allier avec une bonne moitié des Français.

françois bayrou,dominique de villepin,jean-louis borloo,manuel valls,eva joly,ecologie politique,nicolas sarkozyEn effet, au delà des sujets fondamentaux immédiats qui touchent aux matières de tout projet politique classique – économie, social, éducation, recherche, construction européenne, relations internationales –  aucune impasse ne pourra pas être faite sur les questions qui concernent les grands axes de l’Ecologie Politique – reconquête de la ruralité, choix énergétiques, protection des forêts, protection des mers, accès aux ressources hydrauliques, accès françois bayrou,dominique de villepin,jean-louis borloo,manuel valls,eva joly,ecologie politique,nicolas sarkozypartagés aux matières premières, réchauffement climatiques, démographie, faim dans le monde –  qui doivent abordés avec le souci de préparer le futur avec le plus de chance de ne pas être pris au dépourvus.

Si cette construction envisagée par Dominique de Villepin et François Bayrou réussit la synthèse entre des acteurs indépendants françois bayrou,dominique de villepin,jean-louis borloo,manuel valls,eva joly,ecologie politique,nicolas sarkozyet sincères et des projets qui traitent de l’immédiat tout en pensant au futur, alors l’idée d’un « printemps politique pour la France et les Français» peut être raisonnablement envisagée.

Mais attention la responsabilité est grande l’attente est forte. Il ne faudra pas décevoir.  

 (*) Source Libération Tribune Débat Rebonds: Noël Mamère, Eva Joly Esther Bendassa

17/08/2011

Afghanistan: non aux polémiques politiciennes!

afghanistan,retrait,kaboul,tora,jean-louis borloo,françois bayrou,dominique devillepin,nicolas sarkozy,laurent fabius,lionel jospin,onu hervé morin,somalie,talibans,ben ladenEn un mois 11 soldats français sont tombés en Afghanistan. Ce qui porte à 74 le nombre de victimes françaises de ce conflit, depuis le début des opérations en 2001.

L’annonce du 11ème décès, lundi 15 août, a été l’occasion pour certains de réclamer «un changement de stratégie» tout en rappelant à l’organisation d’un débat avec la représentation nationale sur «les objectifs, la nature et la poursuite de l’intervention française en Afghanistan».

afghanistan,retrait,kaboul,tora,jean-louis borloo,françois bayrou,dominique devillepin,nicolas sarkozy,laurent fabius,lionel jospin,onu hervé morin,somalie,talibans,ben ladenDébut juillet une première réponse a été donnée par le Président de la République, qui a annoncé que le contingent français – 4000 hommes au total – aurait quitté le pays en 2014. L’information a été confirmée le 12 juillet depuis la base de Tora où il a été annoncé un premier retrait de 1000 soldats avant la fin de 2012.

afghanistan,retrait,kaboul,tora,jean-louis borloo,françois bayrou,dominique devillepin,nicolas sarkozy,laurent fabius,lionel jospin,onu hervé morin,somalie,talibans,ben ladenSi en 2001, avec l’accord de Lionel Jospin – 1er ministre de l’époque –, la France a engagé, sous mandat de l’ONU, ce «combat pour la liberté, pour les droits de l’Homme et pour la Paix» comme le qualifie Jean-Louis Borloo, il apparaît désormais qu’un nouveau consensus se fait jour visant au retrait de la France d’Afghanistan.

De Dominique De Villepin qui considère que «dix ans de guerre c’est assez» à François Bayrou pour qui «il faut partir, le plus vite possible, mais en ordre, en ayant transmis à la sécurité afghane la sécurité du pays», la réponse est claire, il faut envisager de mettre un terme à l’engagement militaire en Afghanistan!

afghanistan,retrait,kaboul,tora,jean-louis borloo,françois bayrou,dominique devillepin,nicolas sarkozy,laurent fabius,lionel jospin,onu hervé morin,somalie,talibans,ben ladenReste que si, comme le dit Hervé Morin, nous sommes arrivés au «moment de vérité», nous devons également nous souvenir, comme il l’ajoute d’ailleurs lui-même, que «nous avons fait un immense effort de sang et d’argent pour la stabilisation de l’Afghanistan».

Par voie de conséquences pour l’honneur de nos soldats morts ou blessés gravement comme pour celui des troupes en place auquel il convient de rendre un hommage commun – morts et vivants réunis – et celui de notre pays, il serait honteux que ce retrait s’opère de manière précipitée, sans autre but que de partir.

Se retirer dans ces conditions reviendrait à agir avec les 25 millions d’Afghan, comme cela a été fait en Somalie où le pays et sa population ont été abandonnés au chaos, livrés aux bandes au prise avec la minorité talibane terroriste manipulée par des puissances qui avancent masquées.

afghanistan,retrait,kaboul,tora,jean-louis borloo,françois bayrou,dominique devillepin,nicolas sarkozy,laurent fabius,lionel jospin,onu hervé morin,somalie,talibans,ben ladenQue pour des raisons d’agenda électoral – campagne présidentielle oblige – certains croient bon, comme Laurent Fabius, d’expliquer qu’il faut retirer nos troupes sans attendre parce que «nous savons bien qu’il n’y a pas de succès possible en Afghanistan», «que les soviétiques et les britanniques s’y sont cassés les dents et que c’est la même chose pour nous» pour faire monter la pression sur Nicolas Sarkozy dont le positionnement atlantiste et suiviste mérite désapprobation. Soit!

Mais affirmer comme l’a fait lundi Laurent Fabius sur I. Télé qu’«il serait tout à fait possible, souhaitable, nécessaire pour qu’on arrête cette hémorragie, qu’avant la fin de cette année l’ensemble de nos troupes ait quitté l’Afghanistan» relève de ce point de vue d’une rhétorique lamentablement démagogique pour auditeurs et téléspectateurs que l’on cherche à tromper.

afghanistan,retrait,kaboul,tora,jean-louis borloo,françois bayrou,dominique devillepin,nicolas sarkozy,laurent fabius,lionel jospin,onu hervé morin,somalie,talibans,ben ladenPosons-nous une question: les Afghans sont-ils aujourd’hui en mesure d’assumer seuls la sécurité du Pays? La réponse est non! Ben Laden est mort mais les Talibans sont encore vivants et actifs.

Posons-nous une autre question: notre engagement en Afghanistan est-il un acte solitaire? La réponse est non, nous agissons dans le cadre d’un mandat de l’ONU et nous avons des alliés!

Alors il faut cesser de faire comme si, pour la France, tout serait possible, tout de suite. La situation politique, diplomatique et militaire dans cette partie du monde réclame discrétion, sang froid, détermination.

afghanistan,retrait,kaboul,tora,jean-louis borloo,françois bayrou,dominique devillepin,nicolas sarkozy,laurent fabius,lionel jospin,onu hervé morin,somalie,talibans,ben ladenLa mission de la France doit aller à son terme! Nous sommes engagés et ce depuis 10 ans. Que cette mission nécessite de nouvelles orientations plus civiles, sûrement. Que celles-ci doivent faire l'objet d'une concertation républicaine entre la majorité et l'opposition avec le chef de l'état, chef des armée, cela ne fait aucun doute!

Mais il est une règle en matière diplomatique et militaire à la quelle doivent se plier des femmes et des hommes politiques qui aspirent à gouverner un État: les polémiques politiciennes sur ces questions sont à bannir.

afghanistan,retrait,kaboul,tora,jean-louis borloo,françois bayrou,dominique devillepin,nicolas sarkozy,laurent fabius,lionel jospin,onu hervé morin,somalie,talibans,ben ladenOn ne galéje pas avec ces choses là car la vie des hommes en opération sur le terrain peut en pâtir.

30/07/2011

Nafissatou Diallo plaide désormais sa cause devant les médias !

article_nafidialloconferencedepress.jpgAccompagnée de son avocat Kenneth Thomson, la femme qui accuse Dominique Strauss-Kahn d’avoir commis une agression sexuelle à son encontre  au mois de mai dernier dans une chambre d’hôtel à New-York, vient, pour la première fois de s’exprimer publiquement.

 

Lors d’une très courte conférence de presse au Centre Culturel chrétien de Brooklyn elle est venue dire aux journalistes sa version de ce qui, il faut bien le dire, est en train de devenir le feuilleton de l’année 2011.

 

Dans un premier temps Nafissatou Diallo, très émue, a indiqué combien il lui était dur de supporter cet épisode de sa vie. « Je traverse des moments très difficiles »  a-t-elle indiqué, ajoutant qu’elle et sa fille pleuraient beaucoup et ne dormaient pas bien. 

 

arton46936-4ca60.jpgPuis la plaignante, qui avait trois jours auparavant accordé une interview à la chaine ABC News et au journal Newsweek – dans lequel elle était revenue sur les faits –, a plaidé de son intégrité personnelle, mise à mal par la défense. « Beaucoup de choses que l’on a dites sur moi ne sont pas vraies ! ».

 

En s’exprimant ainsi Nafissatou Diallo visait notamment à recadrer les termes de l’entretien téléphonique qu’elle a eu avec un ami actuellement détenu dans une prison en Arizona,  qui a été enregistré par les services du procureur et dont le contenu aurait été mal traduit. Cet entretien, qui aurait fait l’objet d’une information erronée aux médias, est à l’origine de la  remise en cause de la sincérité de sa plainte.

 

Douglas Wigdor, un des avocats de l’accusatrice de Dominique Strauss-Kahn a justifié l’intervention publique de sa cliente qui devait dire au monde qu’elle n’était « ni une artiste du racket ni une prostituée » tout en ajoutant, « Elle est attaquée (...) et elle a jugé important de mettre un nom et un visage sur son récit».

 

media_l_4253815.jpgDu côté Strauss-Kahn on rejette avec force vigueur les accusations de la plaignante et les avocats de l’ancien directeur général du FMI, ex favori  socialiste à l’élection pour la présidence de la République de 2012,  Benjamin Brafman et William Taylor ont déclaré dans un communiqué ouvertement accusateur : « Elle est la première accusatrice de l’histoire à mener une campagne médiatique pour persuader un procureur de maintenir les charges contre une personne auprès de qui elle espère obtenir de l’argent ».

 

1928694.jpgDe son côté le procureur Cyrus Vance n’a fait aucun commentaire sur les interventions publiques de Nafissatou Diallo qu’il a reçu huit durant pour l’entendre à nouveau à propos de l’affaire.

 

Après cette audience, Kenneth Thomson  est revenu dans un point presse, sur l’appel téléphonique  et les intentions prêtées à Nafissatou Diallo dans cet entretien indiquant :« Certaines choses ont été mélangées dans cette citation qui a été donnée au New York Time » . « Nous avons écouté cet enregistrement …. Elle a dit à cette personne que quelqu’un a essayé de me violer et c’est quelqu’un qui a du pouvoir, un homme important» mais « il n’y a jamais eu de discussion à propos de sa fortune » a assuré  Kenneth Thomson  aux journalistes.

 

A ce jour l’audience prévue initialement pour le 18 juillet,  reportée une première fois au 1 er août, est désormais annoncée pour le 23 août. «  Les investigations continuent dans cette affaire criminelle. Nous n’avons pas d’autre commentaire », s’est borné à indiqué le bureau du procureur.

 

4dntvuhh2yeo4npyb3igdet73odaolf$3sd5873r37wsjmwt2ovw7rn9w2ir9gs.jpgDSK est toujours inculpé, tous les chefs d’accusation retenus contre lui sont maintenus en particulier ceux de tentative de viol, d’agression sexuelle et de séquestration et les avocats de Nafissatou Diallo ont annoncé que celle-ci pourrait déposer une plainte au civil.

 

nous-sommes-ici-pour-demander-au-procureur-de-faire-son-travail-a-declare-le-senateur-noir-de-new.jpgLa pression est en train de monter sur le Procureur Cyrus Vance car les soutiens nombreux de Nafissatou Diallo veulent un procès, les avocats de DSK n’en veulent absolument pas même à partir d’un plaider coupable sur ceux des chefs d’inculpations mineurs qui réduiraient de manière considérable la peine de prison encourue en cas de déclaration de culpabilité.

 

Le procureur n’en démord pas car l’affaire pour lui est devenue pour lui politique il ne peut pas perdre la face.

 

sipa_00536636_000001.jpgIra-t- il jusqu’à demander aux autorités françaises leur accord pour lui permettre d’entendre Tristane Banon qui a déposé une plainte en France contre DSK pour tentative de viol, et ainsi faire monter la pression sur les avocats de celui-ci?

 

Réponse d’ici au 23 août.

12/07/2011

Affaire DSK: report d'audience du 18juillet au 1er aout, poursuite de l'enquête à New-York, Enquête préliminaire à Paris suite plainte pour tentative de viol!

 5a445850-aa4f-11e0-bbb1-6464fbdb426f.jpgAlors qu’en France certains soutiens socialistes continuent de gesticuler médiatiquement pour faire prospérer la thèse d’un complot politique ourdi par les adversaires de droite de DSK, à New-York plusieurs membres influents de la communauté noire d’Harlem se mobilisent pour demander au procureur Cyrus Vance de poursuivre son enquête contre l’ex-directeur du FMI. «C'est une véritable coalition qui est en train de se monter pour exiger que la victime ait droit à un procès» ont indiqué des membres de l’entourage du Sénateur démocrate Bill Perkins.

Celui-ci lors d’une conférence de presse a demandé au procureur de pousser l’affaire jusqu’au procès. A cette conférence assistaient, Souleïmane Konate l'imam de la grande mosquée de Harlem, le révérend Curtis, de l'église baptiste ainsi que plusieurs leaders associatifs et un représentant de la communauté guinéenne.

1928694.jpgDès le 6 juillet, les doutes émis par l’accusation à propos de la crédibilité de la plaignante Nafissatou Diallo, le Sénateur Perkins était intervenu auprès du procureur l'élu démocrate avait écrit au procureur Cyrus Vance lui intimant de «protéger la plaignante et les autres femmes qui sont régulièrement victimes de faits similaires».

631832-des-femmes-de-chambre-manifestent-leur-156x133-1.jpgLe même jour des représentants d'une association de policiers noirs américains se sont rendus devant le tribunal de Manhattan, alors que le procureur et les avocats de DSK étaient en réunion, mercredi, pour dénoncer une dérive «raciste anti-noire et anti-femme» de l'affaire qui continue de faire grand bruit outre atlantique.

Au crédit de Nafissatou Diallo le JDD donne l’information selon laquelle la jeune femme aurait décroché son emploi au Sofitel de New-York une organisation humanitaire «une structure réputée au-dessus de tout soupçon» l’International Rescue Committee (IRC) qui avait été crée en 1933 par Albert Einstein pour venir en aide aux opposants à Hitler. Cette association intervient au moment de l’obtention par ses membres du statut de réfugié politique.

916635_3_9c62_le-depute-socialiste-jean-christophe-cambadelis.jpgLes imprudents soutiens socialistes de DSK qui, après sa remise en liberté sur parole, le voyaient déjà revenir en héros complètement lavé de tout soupçon en sont pour leurs frais. François Loncle, député de l'Eure, et ses fumeuses théories pourra toujours s’essayer à une carrière d’écrivain de polards de deuxième catégorie, en l’état actuel du dossier salir Nafissatou Diallo n’a pas encore suffit à «blanchir» DSK. Blanchir quelle horrible expression en la circonstance.

D’autant que le porte parole du procureur Cyrus Vance vient de confirmer, l’information annoncée par les avocats de DSK du report de l’audience du 18 juillet au 1er Aout, précisant de son côté que les charges qui pèsent sur l’accusé n’ont pas été abandonnées et que DSK reste soumis aux contraintes de déplacement fixées le 1er juillet au moment de sa mise en liberté sur parole.

banon-349546-jpg_223235.jpgL’enquête au sujet du viol présumé de Nafissatou Diallo par Dominique Strauss-Kahn se poursuit donc à New-York pendant que dans le même temps s’ouvre à Paris l’enquête préliminaire décidée par le Parquet à la suite de la plainte, pour tentative de viol, déposée par Tristane Banon qui a été entendue lundi 11 juillet par les services de Police. Plainte pour laquelle les avocats de DSK ont eux-mêmes déclenché une action en justice pour dénonciation calomnieuse.

dskinculpation.jpgDSK, dont Gérard Slama, son ancien collègue de Sciences Po, particulièrement sévère, a dit ce soir sur la chaîne parlementaire, qu’il avait eu «une carrière qui n’aurait jamais dû monter si haut, n’en a donc pour le moment pas encore finit avec la justice.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu