Avertir le modérateur

28/11/2011

Présidentielles 2012 : Bonne nouvelle, François Bayrou sera candidat !

 

François Bayrou, Bearn, Eva Joly, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Socialiste, France Unie, Jospin, Bayrou candidat, droite, gauche, ème République, FNSEA, Nucléaire, Allemagne, Jean Arthuis, Pierre Mahaignerie, Alain Lambert,U, Droit de Veto, Reconquête industrielle, Modem, Alain Juppé, Jean-Christophe Lagarde, Dominique Paillé, Lionel Jospin, Dominique De Villepin,Jeudi 24 novembre François Bayrou sur TF1 à répondu affirmativement à la question de savoir s’il avait fait le choix « d’être candidat pour 2012 ». Jamais ces dernier temps le Président du Modem n’avait démenti les journalistes qui faisaient état de sa volonté d’être présent en 2012.

La déclaration solennelle  de sa candidature est prévue pour le 7 Décembre avec intervention sur France 2 et premier meeting en fin semaine en Béarn.

La candidature de François Bayrou, entre celle de Nicolas Sarkozy qui, quoi qu’il en dise, représente les intérêts de la François Bayrou, Bearn, Eva Joly, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Socialiste, France Unie, Jospin, Bayrou candidat, droite, gauche, ème République, FNSEA, Nucléaire, Allemagne, Jean Arthuis, Pierre Mahaignerie, Alain Lambert,U, Droit de Veto, Reconquête industrielle, Modem, Alain Juppé, Jean-Christophe Lagarde, Dominique Paillé, Lionel Jospin, Dominique De Villepin,droite de l’argent au détriment de l’intérêt général et celle de François Hollande bousculé par Eva Joly  et empêtré dans les méandres d’un programme socialiste tourné vers le passé, devrait incarner le rêve inabouti de tous ceux qui aujourd’hui encore aspirent, dans « une France Unie et Rassemblée »,  pouvoir enfin voir se mettre en place les réformes propres à « Changer d’horizon de Vie ».

Le temps est venu pour François Bayrou qui n’a jamais changé de cap quant à son refus de s’inscrire dans l’entonnoir imposé l’interprétation des institutions de la 5ème république renforcée depuis la réforme Jospin,   de proposer aux Français une candidature de large rassemblement et de tourner le dos à cette idée que pour gouverner il faut faire allégeance à l’un des deux partis majoritaire du système droite contre gauche.

François Bayrou qui le premier a su alerter les Français sur les dangers de l’endettement de la France est assurément plus crédible sur le sujet que  Nicolas Sarkozy dont le quinquennat porte la lourde responsabilité de ne pas avoir fait, par entêtement idéologique, ce qu’il convenait quand il fallait. Aujourd’hui la situation de la France est telle que sa crédibilité est entacFrançois Bayrou, Bearn, Eva Joly, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Socialiste, France Unie, Jospin, Bayrou candidat, droite, gauche, ème République, FNSEA, Nucléaire, Allemagne, Jean Arthuis, Pierre Mahaignerie, Alain Lambert,U, Droit de Veto, Reconquête industrielle, Modem, Alain Juppé, Jean-Christophe Lagarde, Dominique Paillé, Lionel Jospin, Dominique De Villepin,hée et que du coup l’Allemagne se sent suffisamment forte pour imposer ses vues à ses partenaires européens, notamment en matière monétaire et de gouvernance.

Bien sur il ne suffira pas à François Bayrou de jouer sur le rejet qu’inspire l’omniprésence médiatique du Chef de l’Etat qui de sommet en mini-sommets européens et visites calibrées en province – ici le soutien aux agriculteurs de la FNSEA, là pour rassurer les salariés du nucléaire ou de l’automobile, là encore pour flatter les électeurs sensibles aux thèses du Front national –  pour gagner l’approbation des électeurs.

François Bayrou, Bearn, Eva Joly, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Socialiste, France Unie, Jospin, Bayrou candidat, droite, gauche, ème République, FNSEA, Nucléaire, Allemagne, Jean Arthuis, Pierre Mahaignerie, Alain Lambert,U, Droit de Veto, Reconquête industrielle, Modem, Alain Juppé, Jean-Christophe Lagarde, Dominique Paillé, Lionel Jospin, Dominique De Villepin,Aujourd’hui à 7% dans les intentions de vote François Bayrou doit au premier tour, pour figurer en position de concourir pour le round final, présenter une équipe crédible compétente et d’expérience – la présence de Jean Arthuis à ses côtés ainsi que celles de Pierre Méhaignerie et d’Alain Lambert sont un atout – ainsi qu’un programme réaliste chiffré et argumenté.

Les Français savent clairement que l’Etat ne peut pas dépenser plus que ce qu’il perçoit en impôts et taxes, ils n’acceptent donc plus les promesses vagues des candidats qui une fois élus font le contraire de ce qu’ils ont promis tout en expliquant qu’ils ont raison et que demain tout ira mieux. Ils veulent être traités en citoyens adultes à qui on dit la Vérité et non pas électeurs infantilisés à qui l’on raconte des histoires pour les rassurer après leur avoir fait peur.

Il lui faudFrançois Bayrou, Bearn, Eva Joly, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Socialiste, France Unie, Jospin, Bayrou candidat, droite, gauche, ème République, FNSEA, Nucléaire, Allemagne, Jean Arthuis, Pierre Mahaignerie, Alain Lambert,U, Droit de Veto, Reconquête industrielle, Modem, Alain Juppé, Jean-Christophe Lagarde, Dominique Paillé, Lionel Jospin, Dominique De Villepin,ra parler aux écologistes qui pensent que notre Pays doit prendre toute sa place dans les grands débats qui ont traits aux questions  internationales – Climat, Energie, Désarmement, Faim dans le monde, Démographie, Développement, Biodiversité – mais aussi aux Républicains qui sont attachés à l’influence de la France dans le concert des Nations – Droit de Véto à l’ONU, François Bayrou, Bearn, Eva Joly, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Socialiste, France Unie, Jospin, Bayrou candidat, droite, gauche, ème République, FNSEA, Nucléaire, Allemagne, Jean Arthuis, Pierre Mahaignerie, Alain Lambert,U, Droit de Veto, Reconquête industrielle, Modem, Alain Juppé, Jean-Christophe Lagarde, Dominique Paillé, Lionel Jospin, Dominique De Villepin,Souveraineté en matière de défense, Reconquête industrielle –  et enfin aux Humanistes qui veulent à travers une construction européenne qui permette de renforcer la Paix, la Coopération et la Démocratie.

Paradoxalement la relative faiblesse du Modem loin d’être un handicap est au contraire un atout important pour son Président qui, en tant que candidat, aura les mains libres pour parler largement aux Français et rassembler sans être, comme François Hollande contraint par un programme partisan étudié avant les développements de la crise actuelle dans laquelle se débat le Pays et l’Europe c’est une chance.

En laissant les appels « amicaux » d’Alain Juppé de Jean-Christophe Lagarde pour ce qu’ils sont – des tentatives pour l’arrimer à Nicolas Sarkozy – et en ignorant les railleries perfides et venimeuses de Dominique Paillé, François Bayrou doit pouvoir créer la bonne nouvelle de cette Présidentielle 2012. Il est incontestablement aujourd’hui mieux placé que jamais pour réussir ce qu’il a entreprit en 2002 et en 2007. 

François Bayrou, Bearn, Eva Joly, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Socialiste, France Unie, Jospin, Bayrou candidat, droite, gauche, ème République, FNSEA, Nucléaire, Allemagne, Jean Arthuis, Pierre Mahaignerie, Alain Lambert,U, Droit de Veto, Reconquête industrielle, Modem, Alain Juppé, Jean-Christophe Lagarde, Dominique Paillé, Lionel Jospin, Dominique De Villepin,Appuyés sur un programme écologique économique et social, chiffré  équilibré, adapté aux circonstances actuelles, sa constance et son positionnement au centre du débat devraient lui permettre, ces prochains mois, de tranquillement rallier tous ceux qui ne souhaitent ni le retour aux années Jospin ni une redite des années Sarkozy.

Reste l’hypothèse d’une éventuelle candidature de Dominique De Villepin! L’idéal bien sur étant que ces deux là s’entendent pour parler ensemble au Pays et emporter son adhésion.

25/11/2011

Présidentielles2012: Sortir du Nucleaire ce n'est pas questio de droite ou de gauche mais question de Bon Sens, de Raison et d'Intelligence!

Une fois n’est pas coutume mais cet article sera aujourd’hui rédigé à la première personne. Froidement tranquillement. Avant d’en démarrer la rédaction un peu à la manière de ce que je fais lorsque je décide de peindre une toile mon sujet n’est pas choisi au départ. Je regarde, je consulte d’anciennes notes, je me documente bref je prends mon temps et puis c’est parti j’attaque « un sujet ».

Nicolas Sarkozy, François Hollande, Sortir du Nucléaire, Nicolas Hulot, Eva Joly, Martine Aubry, Jean-Vincent Placé, Denis Baupin, AREVA, MOX, EE-Les Verts, Parti Socialiste, Vital Michalon, Creys Malville, Superphénix, René Dumont, Solenge Fernex, Ecologie Indépendante, ,Le déclic cette fois a été cette photo AP/Sipa montrant une vue aérienne de ce qui reste d’une partie du site de la centrale de Fukushima après la catastrophe du 11 mars 2011. Regardes-la bien, lecteur, cette photo ! Pas un être humain sur le site, seulement – si l’on peut dire – un amas de tôles tordues, des bâtiments dévastés, de la fumée qui s’échappe de l’un d’entre-eux.

Rien bien sûr, n’apparaît sur ce cliché concernant le pire ; je veux parler de la pollution atomique qui s’est répandue par air et par mer après le désastre. Pour cause, elle est invisible ! Et pourtant elle fera des dégâts pendant des dizaines d’années sur le site de Fukushima et également bien au-delà !

Cela m’a amené à me dire, me remémorant les paroles de notre Président de la République qui s’autorise à traiter lesanti-nucléaires d’obscurantistes qui refusent le progrès : voilà au fond à quoi Nicolas Sarkozy, qui va axer sa campagne présidentielle sur le thème de la protection des Français, va exposer la France et les Français. Une centrale qui pète et………… le malheur pour des années.

Ce que veut absolument ignorer le chef de l’Etat dans une formule délicieuse prononcée  aujourd’hui lors d’une visite sur le site de Tricastin « le nucléaire n’est ni de droite ni de gauche, il est l’intérêt supérieur de l’état ». Intérêt supérieur de l’Etat. Mon c… !

Alors je sais bien la France n’est pas le Japon et chez nous il n’y a pas de tremblement de terre. Cause toujours mon lapin tu m’intéresse. Certes il n’y a pas de tremblement de terre mais rien n’empêche à une « équipe de cons » à bord d’un avion de décider de se planter, façon World Trade Center, à Penly, au Bugey, à Cattenom, à Paluel, à Flamanville à Fessenheim…… et ailleurs.

Ils n’auraient que l’embarras du choix notre pays compte 58 réacteurs répartis sur 19 sites.

 Nicolas Sarkozy, François Hollande, Sortir du Nucléaire, Nicolas Hulot, Eva Joly, Martine Aubry, Jean-Vincent Placé, Denis Baupin, AREVA, MOX, EE-Les Verts, Parti Socialiste, Vital Michalon, Creys Malville, Superphénix, René Dumont, Solenge Fernex, Ecologie Indépendante, ,Mais, si Nicolas Sarkozy est l’homme du 100% nucléaire, d’autres prétendants à la direction de la France sont aussi des hommes du nucléaire. A 50% me direz-vous ! Et alors cela change quoi au regard de « l’équipe de cons » ? Rien !

 Nicolas Sarkozy, François Hollande, Sortir du Nucléaire, Nicolas Hulot, Eva Joly, Martine Aubry, Jean-Vincent Placé, Denis Baupin, AREVA, MOX, EE-Les Verts, Parti Socialiste, Vital Michalon, Creys Malville, Superphénix, René Dumont, Solenge Fernex, Ecologie Indépendante, ,François Hollande et tous les sociaux démocrates qui piaffent, qui à la porte de l’Elysée, à celle de Matignon, de la Place Beauvau, de la rue de Varennes, de Bercy,  du Quai d’Orsay et de je ne sais plus quel autre ministère prennent les mêmes risques et de ce point de vue ne valent pas plus que les libéraux de l’UMP.

Le nucléaire c’est le nucléaire et 30 réacteurs au lieu de 58 c’est toujours 100% de réacteurs ce n’est pas le Zéro-Nucléaire que les écologistes veulent pour le futur proche.

Nicolas Sarkozy, François Hollande, Sortir du Nucléaire, Nicolas Hulot, Eva Joly, Martine Aubry, Jean-Vincent Placé, Denis Baupin, AREVA, MOX, EE-Les Verts, Parti Socialiste, Vital Michalon, Creys Malville, Superphénix, René Dumont, Solenge Fernex, Ecologie Indépendante, ,Ceux qui aujourd’hui sont entrain de recadrer Eva Joly parce qu’elle refuse obstinément d’endosser la responsabilité qu’ont pris ses amis d’EE-Les Verts  d’accepter cet accord scélérat avec le PS  renient les luttes menées par leurs illustres anciens qui ont combattu derrière Solange Fernex et René Dumont !

Ont-il oublié  le symbole de la lutte anti nucléaire, Vital Michalon, qui le 31 juillet 1977 est tombé à proximité du site de la Centrale Superphénix à Creys Malville, les poumons éclatés, victime d’une grenade offensive balancée par les forces de l’ordre déployées par le préfet René Jamin, devant les 60000 manifestants venu dire Non au nucléaire !

Nicolas Sarkozy, François Hollande, Sortir du Nucléaire, Nicolas Hulot, Eva Joly, Martine Aubry, Jean-Vincent Placé, Denis Baupin, AREVA, MOX, EE-Les Verts, Parti Socialiste, Vital Michalon, Creys Malville, Superphénix, René Dumont, Solenge Fernex, Ecologie Indépendante, ,Non Jean-Vincent Placé ! Non Cécile Duflot ! Non Yannick Jadot ! Non Noël Mamère ! Non Denis Baupin ! Non Dominique Voynet ! Non Daniel Cohn Bendit ! La possibilité d’obtenir un groupe à l’Assemblée Nationale, quelques circonscriptions ou quelques maroquins ne justifie pas le lâchage en rase campagne d’Eva Joly envoyée au feu de l’intransigeance en matière de Sortie du Nucléaire.

Nicolas Sarkozy, François Hollande, Sortir du Nucléaire, Nicolas Hulot, Eva Joly, Martine Aubry, Jean-Vincent Placé, Denis Baupin, AREVA, MOX, EE-Les Verts, Parti Socialiste, Vital Michalon, Creys Malville, Superphénix, René Dumont, Solenge Fernex, Ecologie Indépendante, ,Elle est inexpérimentée dites-vous aujourd’hui en chœur ! Mais qui donc, l’a recrutée, mise en avant et incitée à se présenter au primaires que vous avez organisées pour connaître celui qui serait votre candidat à la Présidentielle? Qui ? Ma question est pour le négociateur en chef Jean-Vincent Placé Sénateur et président du Groupe EE-Les Verts au Sénat !

Qui s’est arrangé pour assurer contre toute attente la victoire d’Eva Joly aux primaires et qu’au final Nicolas Hulot, un autre anti-nucléaire coriace, soit renvoyé dans ses appartements. Qui a mené l’opération? Les soutiens de Martine Aubry ont-ils participé au montage ?

Tout cela est honteux et relève de la tambouille politicienne la plus exécrable. Celle qui fait croire aux militants qu’ils sont importants pendant que dans leur dos les leaders traitent du business et des places.

Aujourd’hui en signant cet accord qui sur le fond enterre la Nicolas Sarkozy, François Hollande, Sortir du Nucléaire, Nicolas Hulot, Eva Joly, Martine Aubry, Jean-Vincent Placé, Denis Baupin, AREVA, MOX, EE-Les Verts, Parti Socialiste, Vital Michalon, Creys Malville, Superphénix, René Dumont, Solenge Fernex, Ecologie Indépendante, ,« Sortie du Nucléaire » vous, « négociateurs d’EELes Verts » n’avez pas procédé autrement qu’AREVA. Vous avez fait monter la pression avec Eva Joly pour mieux faire avaler la pilule du groupe parlementaire à un PS qui n’en peut plus de ne pas être à la tête de l’Etat et qui de son côté s’est servi d’AREVA pour vous faire avaler le MOX.

Toutes ces magouilles alimentaires ont aussi un effet collatéral Nicolas Sarkozy, François Hollande, Sortir du Nucléaire, Nicolas Hulot, Eva Joly, Martine Aubry, Jean-Vincent Placé, Denis Baupin, AREVA, MOX, EE-Les Verts, Parti Socialiste, Vital Michalon, Creys Malville, Superphénix, René Dumont, Solenge Fernex, Ecologie Indépendante, ,non négligeable. En vendant l’âme du projet écologique à la social-démocratie qui se fout bien du modèle de « bien vivre »  en société auquel les écologistes aspirent, vous autres « nouvelles vertes-stars médiatiques du système politicien de la 5ème république», vous êtes tout simplement en train de tuer l’Ecologie Politique Indépendante.

Mais ne croyez surtout pas qu’en cas de victoire – encore bien hypothétique d’ailleurs – que le PS vous remerciera. Rappelez-vous bien de ce que François Mitterrand a fait du PCF. Ce qui à l’époque n’était pas pour me déplaire tant ce Parti avait trahis les idéaux de sa base militante fidèle et dévouée. Au final pour les militants ce sera défaite sur tous les tableaux

Chers amis écologistes regardez bien cette photo de la centrale japonaise dévastée à Fukushima et profitez pour en regarder d’autres comme celles d’Hiroshima, de Nagasaki, et de Tchernobyl.

 Nicolas Sarkozy, François Hollande, Sortir du Nucléaire, Nicolas Hulot, Eva Joly, Martine Aubry, Jean-Vincent Placé, Denis Baupin, AREVA, MOX, EE-Les Verts, Parti Socialiste, Vital Michalon, Creys Malville, Superphénix, René Dumont, Solenge Fernex, Ecologie Indépendante, ,Aujourd’hui à Fukushima rien n’est sous contrôle, la contamination radioactive se propage partout y compris dans la chaîne alimentaire et des déchets dérivent dans la mer du Pacifique. Le risque d’une explosion thermonucléaire n’est pas écarté quoi que veulent bien le dire les autorités Japonaises et Ingénieurs de Tepco.

 Nicolas Sarkozy, François Hollande, Sortir du Nucléaire, Nicolas Hulot, Eva Joly, Martine Aubry, Jean-Vincent Placé, Denis Baupin, AREVA, MOX, EE-Les Verts, Parti Socialiste, Vital Michalon, Creys Malville, Superphénix, René Dumont, Solenge Fernex, Ecologie Indépendante, ,Non, amis écologistes, le nucléaire ce n’est pas anodin et surtout le nucléaire n’est pas une technique d’avenir contrairement à ce qu’affirment les leaders politiques du siècle dernier.

 

« Sortirdu nucléaire » ce n’est pas de Droite, ce n’est pas de Gauche, c’est tout simplement question de Bon sens, de Raison et d’Intelligence.

18/11/2011

Présidentielle 2012: que reste-il des exigences écolos dans l'accord EE-LV/PS?

 

Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,« Si le PS, sous la pression d’AREVA et du lobby nucléaire, décide de changer d’avis, cela va changer la donne pour nous et on ne peut pas construire l’avenir et un pacte majoritaire avec des gens qui renient leur parole ».

Ainsi s’exprimait, toute moustache frémissante, Noël Mamère le Député-maire Vert de Bègles ; c’était il y a 48 heures après le début de l’invraisemblable pataquès à propos d’un passage de « l’accord sur les désaccords »,  caviardé en douce mardi soir par le bureau national du PS alors qu’il figurait sur le texte original signé l’après midi par Martine Aubry et Cécile Duflot.

Le passage en question concernait l’arrêt du retraitement des déchets et de la fabrication du MOX – mélange de 93% d’uranium appauvri et de 7% de plutonium extrait sur le site de la Hague –  qui vient d’être abandonné par les Anglais et constituait le seul point véritablement fort et ambitieux de l’accord.

Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,Les affaires n’ont pas trainé ! Dès l’annonce par Martine Aubry et Cécile Duflot de l’accord, une intervention auprès des membres du bureau National du PS par les équipes d’Henri Proglio a provoqué l’amputation du texte initial déclenchant la confusion la plus complète sur l’avenir de l’accord PS/EE-Les Verts et la sortie du Député-Maire de Bègles.

Depuis un communiqué de presse conjoint a été publié dans lequel Michel Sapin et Jean-Vincent Placé – les négociateurs du PS et de EE-LV –  ont en gros expliqué que pour rester cohérent avec la position de François Hollande – passer la part du nucléaire dans la production d’électricité en France de 75% à 50% – reprise dans l’accord de base  accepté par EE-Les Verts, il ne pouvait être question de stopper la production du combustible MOX mais que celle-ci diminuerait comme les besoins résultant du plan d’arrêt des réacteurs.

 Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,Bref le PS a réussit à imposer son point de vue et celui des lobbys français de l’atome : pas de Sortie du nucléaire pas d’arrêt de la production de MOX indispensable pour alimenter en combustible l’EPR de Flamanville dont la construction sera poursuivie.

« Cette affaire classée, ça va nous permettre d’en revenir à l’énorme conviction partagée qui nous rassemble Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,dans cet accord, et pas simplement aux désaccords réels ou supposé » Affaire classée comme l’affirme Michel Sapin dans cet extrait d’une interview accordée Jeudi au journal Libération?

Pas si sûr, l’accord devra en effet, franchir ce samedi l’épreuve de la validation par les instances d’EE-Les Verts.

Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,D’abord se pose désormais le maintien de la candidature d’Eva Joly. Serge Coronado son directeur de campagne a affirmé dans une interview au site Paris Match.com que « l’accord sur les désaccords » n’engageait pas la candidate qui par ailleurs était « très choquée et troublée par le côté vaudevillesque des négociations »

Noël Mamère de son côté, dans un entretien à Public Sénat, a expliqué que la candidate d’EE-Les Verts prenait de la distance : « Eva Joly s’interroge. Elle est dans une position extrêmement difficile à assumer » a-t-il dit.

Quoi qu’il en soit Eva Joly, au regard des ses déclarations initiales sur la Sortie du Nucléaire doit avoir en travers de la gorge les derniers renoncements des négociateurs d’EE-Les Verts. Elle ne participera pas au Conseil Fédéral de samedi ni à l’émission télévisée « des parole et des actes » où elle devait débattre avec Jean-François Coppé.

Le sens de l’éthique et la rigueur intellectuelle de la Juge candidate vont-il prévaloir et l’inciter à renoncer ? La question effectivement peut aujourd’hui se poser.

Il faut tout de même se souvenir que le 17 mars 2011, à l’initiative du Réseau Sortir du Nucléaire son parti avait cosigné, avec environs soixante autres organisations ou partis écologistes un texte, sous forme Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,d’appel solennel, pour demander la fermeture des réacteurs français après 30 ans de fonctionnement. Les termes de l’accord signé par Cécile Duflot et Jean-Vincent Placé est loin d’y souscrire.

Ensuite, il semble que sur la ligne générale des engagements européens de la France, de grandes divergences existent entre les deux formations politiques. Divergences qui s’expriment tout à fait dans la déclaration de Jean-Vincent Placé numéro Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,deux d’EE-Les Verts devant l’AJP – Association des journalistes parlementaires –  « Nous ne sommes pas pour des objectifs que l’on ne tient pas. C’est un sujet de désaccord », un de plus ! Et plus loin, «  Nous avons bon espoir de convaincre que les urgences sociales et environnementales font que le pays n’est peut-être pas prêt à subir le 3% en perspective en 2013 ou 2014 ».

Inutile de lui poser la question du retour à l’équilibre des finances pour 2016, la réponse a été donnée par avance à l’AFP : « Qui est le magicien qui connaîtrait la situation économique de la France en 2016 ? »  François Hollande doit apprécier.

Sur quoi donc le PS et EE-Les Verts  se sont-ils vraiment mis d’accord en dehors des circonscriptions gagnables?

D’autant que comme le dit fort bien Pascal Durand – actuel porte parole d’EE-Les Verts – c’est, au-delà du nucléaire, sur le modèle de société que réside la différence avec le parti de Eva Joly, Martine Aubry, Cécile Duflot, Noël Mamère, Jean-Vincent Placé, Laurent Fabius, François Hollande, Sortir du Nucléaire, MOX, Plutonium, Uranium, Parti Socialiste, EE-Les Verts, EE-LV, retraitement, combustibles nucléaires, Noël Mamère, l'accord sur les désaccords, Areva, Henri Proglio, EDF, EPR, Flamanville, Michel Sapin, Serge Coronado, Jean-Fraçois Coppé, AJP, Association des journalistes parlementaires, Pascal Durand, Conseil Fédéral EE-LV, Bureau national PS, Ecologie Politique,François Hollande, Laurent Fabius et Martine Aubry : «  le PS reste dans une logique de relance de la croissance et de la production. Nous nous portons un modèle qui tend vers la sobriété et la protection des ressources ».   

Alors à quoi riment ces accords/désaccords qui ne font pas avancer la cause de l’Ecologie Politique et qui au contraire dans un moment où partout le modèle de société porté par l’UMP et le PS est rejeté ne font que la discréditer.

Il serait heureux que dans un sursaut salutaire le Conseil Fédéral d’EE-Les Verts rejette en bloc cet accord insuffisamment porteur des valeurs qui animent les Ecologistes d’où qu’ils viennent.

17/11/2011

PS/EE-LV:Ils sont tombés d’accord ……sur leurs désaccords!

Le vaudeville politico-médiatique des négociations entre le PS et EE-Les Verts se vient de connaître un temps fort.

Acte 1 : alors que les négociations se poursuivent depuis plusieurs mois et qu’un premier aperçu a été donné de ce à quoi pourrait aboutir les tractations en cours entre les deux partis – cf. l’accord intervenu au Sénat qui a permi le basculement à gauche de la chambre haute – la déclaration de Parti Socialiste, EE-Les Verts, Cécile Duflot, Eva Joly, Noël Mamère, Philippe Mérieux, Flamanville, EPR, Sortir du Nucléaire, Législatives 2012, Présidentielles 2012, Députés, Accord de gouvernement, Clause de revoyure, Jean-Vincent Placé, Martine Aubry, accord de majorité parlementaire, 6ème circonscription de Paris, battre Sarkozy,François Hollande à propos de la poursuite de la construction de l’EPR de Flamanville avait fait monter la pression à un tel niveau que certains, chez les Ecologistes, s’étaient pris à imaginer que Les Verts allaient faire la preuve que leurs convictions étaient fortes, sincères et dénuées de toutes arrières pensées alimentaires et politiciennes.

Eva Joly, la candidate en campagne présidentielle d’EELV, raide comme un passe lacet avait instantanément Parti Socialiste, EE-Les Verts, Cécile Duflot, Eva Joly, Noël Mamère, Philippe Mérieux, Flamanville, EPR, Sortir du Nucléaire, Législatives 2012, Présidentielles 2012, Députés, Accord de gouvernement, Clause de revoyure, Jean-Vincent Placé, Martine Aubry, accord de majorité parlementaire, 6ème circonscription de Paris, battre Sarkozy,déclaré : « il n’y aura pas d’accord si l’abandon du projet EPR à Flamanville, n’est pas acté » ajoutant quelques jours plus tard pour bien se faire comprendre : « il n’y aura pas d’accord de gouvernement si nous ne sommes pas d’accord sur le fait qu’il faut sortir du nucléaire ». 

Quant à la voix officielle du parti le signal en direction des socialistes ne prêtait pas non plus à confusion, Cécile Duflot – secrétaire nationale d’EE-Les Verts –  ayant déclaré « on est en situation de s’interroger si, de la part de François Hollande, tout cela signifie une fin de non recevoir et la volonté d’avoir une stratégie qui fait l’impasse sur le rassemblement de la gauche et des écologistes ». Tout un chacun de s’imaginer à la fin de ce premier acte que la rupture était au bout du chemin et les verts se comporteraient en vrais écologistes.

Acte 2 : Charles Péguy l’avait déjà remarqué au siècle dernier « Tout commence en mystique et tout se termine en politique ». Il donnait déjà au mot politique le sens que bien des Français dégoutés lui donnent aujourd’hui à force de devoir subir, de la part de leurs représentants, les renoncements et les reniements des belles idées qui inéluctablement finissent par se dissoudre dans l’élixir du pouvoir que constituent, pour quelques-uns, l’obtention de quelques juteuses prébendes et arrangements personnels.

Un texte a été arrêté entre les négociateurs des deux parti socialiste,ee-les verts,cécile duflot,eva joly,noël mamère,philippe mérieux,flamanville,epr,sortir du nucléaire,législatives 2012,présidentielles 2012,députés,accord de gouvernement,clause de revoyure,jean-vincent placé,martine aubry,accord de majorité parlementaire,6ème circonscription de paris,battre sarkozyformations et soumis au vote du conseil national du PS mardi soir. Il est loin des espérances qu’avaient laissé entrevoir la fermeté des déclarations d’Eva Joly et de Cécile Duflot. Que reste-t-il dans ce texte des exigences « écologistes » préalables à la conclusion d’un accord ?

La poursuite de la construction de Flamanville, la date de sortie du nucléaire et même la réalisation de l’aéroport de Notre Parti Socialiste, EE-Les Verts, Cécile Duflot, Eva Joly, Noël Mamère, Philippe Mérieux, Flamanville, EPR, Sortir du Nucléaire, Législatives 2012, Présidentielles 2012, Députés, Accord de gouvernement, Clause de revoyure, Jean-Vincent Placé, Martine Aubry, accord de majorité parlementaire, 6ème circonscription de Paris, battre Sarkozy,de Dame des Landes ont été évacués du vrai faux accord permettant ainsi à Cécile Duflot de dire : « Personne n’a cédé, on aurait cédé si on avait reconnu qu’on allait poursuivre la construction de l’EPR » enchaînant, «  on a toujours dit que ce ne serait pas possible. On a acté qu’on avait un désaccord sur cette question ».

Bref, c’est la débandade en rase campagne mais ce n’est pas grave, au bout des mois de dures négociations EE-Les Verts et le PS sont parvenus à un accord : ils sont d’accord……sur le fait qu’ils ont des désaccords sur des sujets majeurs, qui font Parti Socialiste, EE-Les Verts, Cécile Duflot, Eva Joly, Noël Mamère, Philippe Mérieux, Flamanville, EPR, Sortir du Nucléaire, Législatives 2012, Présidentielles 2012, Députés, Accord de gouvernement, Clause de revoyure, Jean-Vincent Placé, Martine Aubry, accord de majorité parlementaire, 6ème circonscription de Paris, battre Sarkozy,l’objet d’une « clause de revoyure » comme le dit si élégamment, Jean-Vincent Placé, le négociateur des Verts. Martine Aubry, pour le PS a déclaré de son côté «  ce texte est un accord de majorité parlementaire, pas une liste d’engagement programmatiques ».

On peut se demander ce qui, dans cette opération de bluff et d’intox, a fait qu’au bout du bout EE-Les Verts a finit par parti socialiste,ee-les verts,cécile duflot,eva joly,noël mamère,philippe mérieux,flamanville,epr,sortir du nucléaire,législatives 2012,présidentielles 2012,députés,accord de gouvernement,clause de revoyure,jean-vincent placé,martine aubry,accord de majorité parlementaire,6ème circonscription de paris,battre sarkozys’aplatir devant les ukases de François Hollande. La réponse est d’une simplicité biblique. Outre l’accord sur les désaccords, un autre accord a été rédigé et acté. Sonnant et trébuchant celui-là qui concerne les législatives2012.

Au terme de celui-ci il est prévu qu’EE-Les Verts disposera d’un groupe parlementaire à l’Assemblée Nationale de « 25 à 30 députés » en cas de victoire de la gauche ou de « 15 députés en cas de défaite.

Parti Socialiste, EE-Les Verts, Cécile Duflot, Eva Joly, Noël Mamère, Philippe Mérieux, Flamanville, EPR, Sortir du Nucléaire, Législatives 2012, Présidentielles 2012, Députés, Accord de gouvernement, Clause de revoyure, Jean-Vincent Placé, Martine Aubry, accord de majorité parlementaire, 6ème circonscription de Paris, battre Sarkozy,Cécile Duflot a déjà obtenu pour elle d’être délocalisée du Val de Marne dans la 6ème circonscription de Paris et Philippe Mérieux dans la première circonscription de Lyon. Fin de l’acte 2 : Ils sont d’accord sur leurs désaccords et comme l’a déclaré Cécile Duflot, au delà de tout « « l’essentiel maintenant est de battre Sarkozy ».

Acte 3 : les sénatoriales et les législatives réglées, reste désormais pour parfaire l’ensemble à traiter la question de la composition du futur gouvernement de gauche de la France – personne au PS et à EE-Les Verts ne doute un instant que 2012 verra la victoire de François Hollande et celle du PS et de ses alliés – qui permettra de calmer les appétits et les ambitions de certains esprits « encore rétifs » tant qu’ils n’auront pas été servis. Et la boucle sera bouclée.

Pour cela la campagne doit se passer sans problèmes particuliers et les reports de voix de second tour se faire avec le Parti Socialiste, EE-Les Verts, Cécile Duflot, Eva Joly, Noël Mamère, Philippe Mérieux, Flamanville, EPR, Sortir du Nucléaire, Législatives 2012, Présidentielles 2012, Députés, Accord de gouvernement, Clause de revoyure, Jean-Vincent Placé, Martine Aubry, accord de majorité parlementaire, 6ème circonscription de Paris, battre Sarkozy,maximum d’efficacité. Noël Mamère a-t-il autre chose en tête lorsqu’il déclare à la presse, « le score d’Eva Joly au premier tour permettra peut-être de faire acter un certain nombre de points qui ne sont pas aujourd’hui dans l’accord » ? Qui seront les prochains gagnants du Mercato-Ecolosos ? Réponse en 2012 dans les prochains mois.

En attendant les grands perdants de ce cirque sont les militants de base qui sont entrain de « se faire enfumer ». Les Parti Socialiste, EE-Les Verts, Cécile Duflot, Eva Joly, Noël Mamère, Philippe Mérieux, Flamanville, EPR, Sortir du Nucléaire, Législatives 2012, Présidentielles 2012, Députés, Accord de gouvernement, Clause de revoyure, Jean-Vincent Placé, Martine Aubry, accord de majorité parlementaire, 6ème circonscription de Paris, battre Sarkozy,voilà obligés de manger leur chapeau, tous ces militants qui étaient à Rennes pour le rassemblement anti-nucléaire d’il y a peine quelques semaine, ceux qui dimanche sont monté à Paris pour dire leur opposition au futur aéroport de Notre de Dame des Landes et tous ceux bien que n’étant pas sur place les soutiennent dans leurs combats car leurs combats est juste. Cet accord n’est pas bon. Ni pour eux, ni pour le Pays, ni pour l’Ecologie Politique.

Seule l’écologie politicienne et politicarde y retrouve son compte. La mise en avant dans les négociations  d’objectifs de carrières personnels ainsi que l’instrumentalisation des sincérités militantes au profit de minables arrangements d’appareils sont autant de comportement pitoyables et écœurants qui font que chaque jour un peu plus font détester « la politique » et en détournent les citoyens.   

Toutes proportions gardées, les pratiques actuelles que nous donnent à voir les dirigeants du parti Vert font penser, à celles des dirigeants soviétophiles des anciens pays de l’est qui, hier avec le cynisme le plus total, se taillaient la part du lion du festin des luttes pendant que le menu peuple à la base se tapait le sale boulot et permettait à la machine à broyer les libertés de tourner au plus grand bénéfice des maîtres de Moscou.

 

Parti Socialiste, EE-Les Verts, Cécile Duflot, Eva Joly, Noël Mamère, Philippe Mérieux, Flamanville, EPR, Sortir du Nucléaire, Législatives 2012, Présidentielles 2012, Députés, Accord de gouvernement, Clause de revoyure, Jean-Vincent Placé, Martine Aubry, accord de majorité parlementaire, 6ème circonscription de Paris, battre Sarkozy,Même manipulations, même langue de bois, même cynisme  il n’y a que la couleur qui a changé, on est tout simplement passé du Rouge au Vert. Ce n’est certes pas un hasard chacun sait qu’elle est la couleur complémentaire de la première.

 

14/11/2011

DSK: "un homme brisé, anéanti, qui veut être soigné"?

dsk,carlton lille,dsk malade,dsk brisé,dsk anéanti,eiffage,groupe btp eiffage,pierre berger,nafissatou diallo,sofitel new-york,libération,le point,jornal du dimanche,jdd,fmi,david roquet,fabrice paszkowskiDSK change de tactique. Après des mois d’arrogance et de déni l’ancien patron du FMI, ex-prétendant à l’investiture socialiste pour la présidentielle 2012, aurait selon le Journal du Dimanche émis le souhait de se faire « soigner ».

C’est l’un de ses proches qui l’aurait révélé au journal : « Pour la première fois ces derniers jours, il m’a dit qu’il fallait qu’il se fasse soigner. Il a admis qu’il était malade….», « c’est un homme brisé », « il est l’ombre de lui-même. Un ressort s’est cassé ».

La révélation des textos dans l’affaire du Carlton de Lille, faisant suite aux différentes affaires auxquelles il a dû répondre ces derniers mois, aurait été l’élément déclencheur de cet « effondrement ».

Après la publication, par Le Point et Libération, de textos mis à jour lors des recherches effecdsk,carlton lille,dsk malade,dsk brisé,dsk anéanti,eiffage,groupe btp eiffage,pierre berger,nafissatou diallo,sofitel new-york,libération,le point,jornal du dimanche,jdd,fmi,david roquet,fabrice paszkowskituées par les services de police dans les portables de personnes mise en cause dans l’affaire dite du Carlton de Lille – Fabrice Paszkowski, entrepreneur lillois, militant socialiste et ami de DSK – ses avocats avaient réaffirmé  le souhait de l’ancien ministre de l’Economie de Lionel Jospin d’être entendu « le plus rapidement possible » afin de « mettre fin aux insinuation et extrapolations hasardeuses et malveillantes ».

Les textos publiés par Le Point et Libération accréditerait le fait que DSK programmait avec Paszkowski les « voyages et rencontres divertissantes » dans plusieurs Villes en Europe. Plus question donc, pour le clan des strauss-kahniens, de nier ou de brandir les intentions complotistes d’adversaires politiques.

De plus le 4 novembre, Pierre Berger Président du Groupe de BTP Eiffage a de son côté révélé, toujours au Journal du Dimanche,  qu’un audit interne, mené au sein du groupe, avait mis en évidence que depuis 2009 des « dépenses indues », à hauteur dsk,carlton lille,dsk malade,dsk brisé,dsk anéanti,eiffage,groupe btp eiffage,pierre berger,nafissatou diallo,sofitel new-york,libération,le point,jornal du dimanche,jdd,fmi,david roquet,fabrice paszkowskide 50000 euros, et ne correspondant pas à des dépenses en rapport avec les compétences directes du constructeur figuraient dans les comptes de la filiale du groupe Eiffage à Annay-sous-Lens dirigée par David Roquet.

En clair Pierre Berger reconnaît que le rapport interne a mis en évidence onze « parties fines », payées par David Roquet ainsi que des voyages pour un montant total de 50000 euros, tout en précisant : « c’est une affaire David Roquet, pas une affaire Eiffage »,  ajoutant que sur certaines des factures apparaissait la mention « DSK ». 

Au-delà des développements de l’affaire du Carlton de Lille dont la toute lumière reste encore à faire par la Justice, au-delà du changement de défense que semble laisser entrevoir les déclarations de derniers proches de Dominique Strauss-Kahn – dsk,carlton lille,dsk malade,dsk brisé,dsk anéanti,eiffage,groupe btp eiffage,pierre berger,nafissatou diallo,sofitel new-york,libération,le point,jornal du dimanche,jdd,fmi,david roquet,fabrice paszkowskion passe d’une défense assurée sur le mode, tout cela n’est qu’affaire de badinage transformé en lynchage et manipulation médiatique à but politique, à une défense implorante le pauvre « brisé », « anéanti » et abandonné souhaite se faire soigner car il est malade – il reste que ces « aveux »  auraient probablement éclairé d’une lumière très différente l’affaire du Sofitel de New-York et le traitement fait à Nafissatou Diallo par les juges américains.

Quand on pense qu’aujourd’hui encore les avocats de DSK dsk,carlton lille,dsk malade,dsk brisé,dsk anéanti,eiffage,groupe btp eiffage,pierre berger,nafissatou diallo,sofitel new-york,libération,le point,jornal du dimanche,jdd,fmi,david roquet,fabrice paszkowskitentent d’éviter le procès au civil que lui intente son accusatrice de New-York en invoquant l’immunité personnelle dont il jouissait en tant que patron du FMI au moment des faits qui lui sont encore reprochés à ce jour, on peut encore douter de la totale  sincérité des avocats payés pour le défendre.

Quoi qu’il en soit, si cela n’avait pas déjà été le cas hier pour une grande part de l’opinion public, rien ne peut plus l’empêcher : la crédibilité de l’homme DSK, sa sincérité, sont aujourd’hui très largement entamées.

dsk,carlton lille,dsk malade,dsk brisé,dsk anéanti,eiffage,groupe btp eiffage,pierre berger,nafissatou diallo,sofitel new-york,libération,le point,jornal du dimanche,jdd,fmi,david roquet,fabrice paszkowskiL’on aimerait, d’ailleurs, bien entendre ce qu’ont à dire désormais, ceux qui s’apprêtaient à gouverner la France avec lui, les « amis»  à Lille mais aussi à Paris, en Normandie et ailleurs qui contrairement à ce qu’ils ont toujours affirmé ne pouvaient pas ne pas être au courant des habitudes de DSK.

Ces « aveux » tardifs sont-ils destinés à mettre le couvercle sur cette affaire aux relents pourris  du Carlton de Lille? Il faut espérer que Non.

dsk,carlton lille,dsk malade,dsk brisé,dsk anéanti,eiffage,groupe btp eiffage,pierre berger,nafissatou diallo,sofitel new-york,libération,le point,jornal du dimanche,jdd,fmi,david roquet,fabrice paszkowskiDans tous les cas DSK devra être entendu comme témoin assisté ou comme mis en garde à vue. Il n’est en effet pas exclu que l’ancien ministre ne soit accusé de recel d’abus de biens sociaux ou de recel de proxénétisme.

09/11/2011

Présidentielles 2012: Hollande renvoie Joly dans ses filets

laurent fabius,ps haute-normandie,parti socialiste,ump,ps,michel sapin,andré valinni,eva joly,cécile duflot,jean-vincent placé,epr,penly,flamenville,sortir du nucléaire,pierre messmer,valéry giscard d'estaing,françois mitterand,la lettre aux français,centrale nucléaire de plogoff,parc nucléaire français,négociations vert-psEva Joly, dont la campagne présidentielle semble patiner, a réexpliqué sa façon d’aborder la question des accords de gouvernement avec le PS ; «il n’y aura pas d’accord de gouvernement si nous ne sommes pas d’accord sur le fait qu’il faut sortir du nucléaire. Et comme il n’y a pas de victoire de la gauche sans les écologistes, cela pose problème.» C’était jeudi dernier depuis le Japon.

Dimanche soir, Eva Joly en a remis, une petite louche, plus question de sortir du nucléaire mais, «il n’y aura pas d’accord si l’abandon du projet EPR à Flamanville n’est pas acté». 

laurent fabius,ps haute-normandie,parti socialiste,ump,ps,michel sapin,andré valinni,eva joly,cécile duflot,jean-vincent placé,epr,penly,flamenville,sortir du nucléaire,pierre messmer,valéry giscard d'estaing,françois mitterand,la lettre aux français,centrale nucléaire de plogoff,parc nucléaire français,négociations vert-psLa réponse, sèche comme un coup de trique, est arrivée lundi soir  sur France2, où lors d’une intervention François Hollande a précisé qu’en cas d’élection à la Présidence de la République il, « préserverait la construction d’un EPR ». Pierre Moscovici son futur directeur de campagne ajoutant : « C’est ce qu’il a toujours dit »

Inutile de dire que les relations PS/EELV se sont légèrement tendues, jusqu’à Cécile Duflot, le soutien de Martine Aubry, laurent fabius,ps haute-normandie,parti socialiste,ump,ps,michel sapin,andré valinni,eva joly,cécile duflot,jean-vincent placé,epr,penly,flamenville,sortir du nucléaire,pierre messmer,valéry giscard d'estaing,françois mitterand,la lettre aux français,centrale nucléaire de plogoff,parc nucléaire français,négociations vert-psqui, histoire de tendre encore un peu plus la ficelle, y est allée de son couplet dans un entretien avec l’AFP: « aujourd’hui on est en situation de s’interroger si, de la part de François Hollande, tout cela signifie une fin de non recevoir et la volonté d’avoir une stratégie qui fait l’impasse sur le rassemblement de la gauche et des écologistes ».

laurent fabius,ps haute-normandie,parti socialiste,ump,ps,michel sapin,andré valinni,eva joly,cécile duflot,jean-vincent placé,epr,penly,flamenville,sortir du nucléaire,pierre messmer,valéry giscard d'estaing,françois mitterand,la lettre aux français,centrale nucléaire de plogoff,parc nucléaire français,négociations vert-psMichel Sapin s’est employé à calmer le jeu et semble-t-il les négociations vont pouvoir reprendre. Lui-même, pour le PS et Jean-Vincent Placé pour les Verts sont chargés de recoller les morceaux.

Mais, voila les Verts prévenus, François Hollande sur la question du nucléaire ne s’en laissera pas compter. Ce sera à prendre ou à laisser, d’autant que le poids, de l’ordre de 3%, d’Eva Joly dans les sondages ne plaide aucunement en sa faveur.

Et si André Vallini se dit prêt à lâcher des circonscriptions aux Verts il prend soin de préciser : « à la hauteur de ce qu’ils représentent, pas forcément à la hauteur de leurs attentes ».

Le nucléaire est une longue tradition au parti socialiste ! laurent fabius,ps haute-normandie,parti socialiste,ump,ps,michel sapin,andré valinni,eva joly,cécile duflot,jean-vincent placé,epr,penly,flamenville,sortir du nucléaire,pierre messmer,valéry giscard d'estaing,françois mitterand,la lettre aux français,centrale nucléaire de plogoff,parc nucléaire français,négociations vert-psLaurent Fabius, qui comme toujours a l’art de renvoyer les responsabilités à d’autres que lui-même a, sur RTL, déclaré à propos de l’EPR de Flamanville : « il ya eu des travaux engagés, du gros œuvre, pour plus de 5 milliards d’euros. Un rapport en Janvier va dire si ces malfaçons ont été corrigées ou pas. Si elles ont été corrigées, je pense que l’on pourra prolonger le projet ». Une manière comme une autre de dire au Verts, soyons sérieux, il n’est pas possible de jeter à la mer 5 milliards de travaux réalisés.

laurent fabius,ps haute-normandie,parti socialiste,ump,ps,michel sapin,andré valinni,eva joly,cécile duflot,jean-vincent placé,epr,penly,flamenville,sortir du nucléaire,pierre messmer,valéry giscard d'estaing,françois mitterand,la lettre aux français,centrale nucléaire de plogoff,parc nucléaire français,négociations vert-psPire est la phrase qu’il a prononcée lors du même entretien à RTL ; « Si Areva veut vendre des EPR à l’étranger, c’est difficile qu’ont n’ait pas un EPR en France ». Les Hauts-Normands doivent comprendre que pour Laurent Fabius, s’agissant de Penly le dossier n’est pas refermé.

L’ex-premier ministre qui n’a pas perdu son art d’enfoncer les portes ouvertes, a finit par lâcher : « En revanche, si la sécurité laurent fabius,ps haute-normandie,parti socialiste,ump,ps,michel sapin,andré valinni,eva joly,cécile duflot,jean-vincent placé,epr,penly,flamenville,sortir du nucléaire,pierre messmer,valéry giscard d'estaing,françois mitterand,la lettre aux français,centrale nucléaire de plogoff,parc nucléaire français,négociations vert-psn’est pas assurée, il faudra abandonner Flamanville ». Franchement de qui se moque-t-il, quel dirigeant de quelque bord que ce soit, écologiste ou pas, prendrait, après FUKUSHIMA, la responsabilité de maintenir une opération qui comporterait des risques  au plan de la sécurité ?  

Après avoir choisi de soutenir Martine Aubry à la primaire socialiste, les Verts en la personne d’Eva Joly viennent de commettre une deuxième erreur politique : jouer les gros bras avec François Hollande, le vainqueur de cette primaire, alors que celui-ci est au plus haut dans les sondages et que la crise économique qui secoue la zone euro fait de la question écologiste en général et celle du nucléaire en particulier ne constitueront pas l’enjeu principal de la Présidentielle pour 2012.

laurent fabius,ps haute-normandie,parti socialiste,ump,ps,michel sapin,andré valinni,eva joly,cécile duflot,jean-vincent placé,epr,penly,flamenville,sortir du nucléaire,pierre messmer,valéry giscard d'estaing,françois mitterand,la lettre aux français,centrale nucléaire de plogoff,parc nucléaire français,négociations vert-psCrise de la zone euro oblige, François Hollande et Nicolas Sarkozy qui doivent ratisser large et cliver court ne prendront pas le risque de se laisser dicter leur programme par des écologistes qui ces derniers temps ont fait plus pour gagner des postes que des batailles emblématiques des luttes qu’ils sont sensés porter.

Force est de constater que les Verts, qui avec Daniel Cohn-Bendit et Europe-Ecologie s’étaient ouverts un boulevard au moment des Européennes, ont été dans l’incapacité de construire un rapport de force solide pour s’imposer aux forces du consensus PS et UMP.

Cela n’augure rien de bon pour le Projet de l’Ecologie Politique qui faut-il le rappeler doit se construire dans l’indépendance.

laurent fabius,ps haute-normandie,parti socialiste,ump,ps,michel sapin,andré valinni,eva joly,cécile duflot,jean-vincent placé,epr,penly,flamenville,sortir du nucléaire,pierre messmer,valéry giscard d'estaing,françois mitterand,la lettre aux français,centrale nucléaire de plogoff,parc nucléaire français,négociations vert-psLes Verts, emportés par la fringale de postes des plus « affamés » de leurs cadres dirigeants vont rapidement revenir au bercail socialiste en tentant de gérer au mieux de leurs intérêts personnels sur la base bien connue du « un tien vaut mieux que deux tu l’auras.» 

Après la victoire de François Hollande à la primaire ils se sont retrouvé le bec dans l’eau, le retour de manivelle de lundi soir les place au fond de la cuvette et comme il est exclu que les actuels députés prennent quelque risque que ce soit, « la messe est probablement dite ».

Vincent Placé Cécile Duflot et d’autres vont gigoter encore un peu, histoire de faire du buzz ; puis Jean-Vincent Placé viendra expliquer que l’accord qu’il a finit par obtenir des socialistes est le meilleur de toute l’histoire du Mouvement Ecologiste.

laurent fabius,ps haute-normandie,parti socialiste,ump,ps,michel sapin,andré valinni,eva joly,cécile duflot,jean-vincent placé,epr,penly,flamenville,sortir du nucléaire,pierre messmer,valéry giscard d'estaing,françois mitterand,la lettre aux français,centrale nucléaire de plogoff,parc nucléaire français,négociations vert-psIl suffira de se rappeler qu’en 1981 François Mitterrand dans sa « Lettre au Français » avait promis qu’il n’engagerait pas le pays sur la voie du nucléaire civil. Après sa victoire il a symboliquement fait classer le projet de la Centrale de Plogoff qui n’a jamais vu le jour.

En revanche il a mis en oeuvre l’ensemble du programme, préparé par Pierre Messmer sous Valéry Giscard d’Estaing, qui a abouti à la construction du parc nucléaire français, qui aujourd’hui, compte pas moins de 58  réacteurs.

De ce polaurent fabius,ps haute-normandie,parti socialiste,ump,ps,michel sapin,andré valinni,eva joly,cécile duflot,jean-vincent placé,epr,penly,flamenville,sortir du nucléaire,pierre messmer,valéry giscard d'estaing,françois mitterand,la lettre aux français,centrale nucléaire de plogoff,parc nucléaire français,négociations vert-psint de vue là, les écologistes doivent garder mémoire,  les déclarations de Laurent Fabius devraient y continuer.

Pour le reste, les négociations pour les postes et les circonscriptions, réponse d’ici quelques jours.

Présidentielles 2012: Faux dur contre Vrai mou?

A peine deux mois après son 1er plan François Fillon, le fidèle porteur d’eau de Nicolas Sarkozy, vient de nous présenter une nicolas sarkozy,angela merkel,françois fillon,union européenne,g20,rigueur,plan de rigueur,faux dur,vrai mou,caramenlis,grèce,niches fiscales,marine le pen,françois hollande,réduction déficits,ump,triple a,aaa,agence de notation,austérité,faillite,wall-street,city,palais brognard,jean launay,parti socialiste,ps,obama,banque centrale européenne, austérité, Chinenouvelle douloureuse : un plan d’économies et de hausses d’impôts dont l’enveloppe totale représente 18,6 milliards d’euros d’ici à 2013. Ce nouveau budget de rigueur et d'austérité, dont on nous dit qu’il est le plus dur depuis 1945 vise, à donner l’impression que la France respectera les objectifs fixés concernant le déficit prévu pour 2012.

nicolas sarkozy,angela merkel,françois fillon,union européenne,g20,rigueur,plan de rigueur,faux dur,vrai mou,caramenlis,grèce,niches fiscales,marine le pen,françois hollande,réduction déficits,ump,triple a,aaa,agence de notation,austérité,faillite,wall-street,city,palais brognard,jean launay,parti socialiste,ps,obama,banque centrale européenne, austérité, Chine« Le mot faillite n’est plus un mot abstrait », a-t-il asséné en introduction à la présentation de son plan. Il était inutile de nous rappeler ce que nous savions déjà.

Nous sommes nombreux à savoir que ce quinquennat est l’exemple type d’une faillite totale. La pire de la 5ème République. Celle de Nicolas Sarkozy et de ses innombrables promesses de sa campagne 2007 non tenues dès son arrivée à l’Elysée. 

Si cette faillite ne devait toucher que Nicolas Sarkozy et l’UMP, cela n’aurait pas grande importance. Mais c’est de la France qu’il s’agit.

L’aveuglement coupable du Président de la République, sa soumission à la religion des marchés qui dictent tout – y compris le comportement des représentants du Peuple –, son nicolas sarkozy,angela merkel,françois fillon,union européenne,g20,rigueur,plan de rigueur,faux dur,vrai mou,caramenlis,grèce,niches fiscales,marine le pen,françois hollande,réduction déficits,ump,triple a,aaa,agence de notation,austérité,faillite,wall-street,city,palais brognard,jean launay,parti socialiste,ps,obama,banque centrale européenne, austérité, Chineobsession à conserver l’adoubement triple A attribué par les agences de notation – à la solde de Wall-Street, de la City et du Palais Brognard,  aux bons soldats de la finance privée internationale –  font que ce plan sur le fond n’est que cautère sur jambe de bois.

Il est clair que la perte du triple A complétant une récession  à laquelle nous n’échapperons pas avec ce mauvais plan, ne sera pas pardonné à un Nicolas Sarkozy plus accroché que jamais aux ors de l’Elysée et aux avantages qu’il peut en tirer. Alors avec force éléments de langage et présence médiatique tout azimut, on tente de faire croire que l’on est résolument engagé dans la bataille de la réduction des déficits.

nicolas sarkozy,angela merkel,françois fillon,union européenne,g20,rigueur,plan de rigueur,faux dur,vrai mou,caramenlis,grèce,niches fiscales,marine le pen,françois hollande,réduction déficits,ump,triple a,aaa,agence de notation,austérité,faillite,wall-street,city,palais brognard,jean launay,parti socialiste,ps,obama,banque centrale européenne, austérité, ChineRien n’est plus faux, tout au plus avec ce plan  la vis est un peu plus serrée pour les plus modestes, classes moyennes y compris. On tape sur ceux qui ne voteront pas Hollande mais probablement Marine Le Pen – les restaurateurs et les artisans du bâtiment – et l’on demande à son électorat, les plus aisés de patienter jusqu’aux élections de 2012! La rigueur, la vraie viendra après

Pensez donc on invite la France à se serrer la ceinture mais pour soi  on n’envisage que le gel d’un salaire qui en 2007 était passé de 8000 euros brut à 16544 euros pour atteindre en 2010, selon le rapport présenté à l’assemblée nationale , par le nicolas sarkozy,angela merkel,françois fillon,union européenne,g20,rigueur,plan de rigueur,faux dur,vrai mou,caramenlis,grèce,niches fiscales,marine le pen,françois hollande,réduction déficits,ump,triple a,aaa,agence de notation,austérité,faillite,wall-street,city,palais brognard,jean launay,parti socialiste,ps,obama,banque centrale européenne, austérité, Chinedéputé PS Jean Launay, 18638,26 euros net. A ce salaire il convient d’ajouter les indemnités non imposables de résidence et de fonction de président. Le gel vaut également pour les membres du gouvernement et les patrons du Cac 40 sont invités à suivre ce bel exemple de contribution « civique » à l’effort national de nos dirigeants.

Tout cela n’est que poudre aux yeux et Injustice

nicolas sarkozy,angela merkel,françois fillon,union européenne,g20,rigueur,plan de rigueur,faux dur,vrai mou,caramenlis,grèce,niches fiscales,marine le pen,françois hollande,réduction déficits,ump,triple a,aaa,agence de notation,austérité,faillite,wall-street,city,palais brognard,jean launay,parti socialiste,ps,obama,banque centrale européenne,austérité,chineDans le même temps, après la taxation des mutuelles, les ménages les plus modestes vont en effet encore être mis à contribution à travers l’augmentation de la TVA et la désindexation des prestations sociales et des aides au logement qui désormais seront indexées à la croissance et non à l’inflation.

"Je préfère apparaître comme un président sérieux que comme un candidat mou » fanfaronne le président de la République en moquant François Hollande. Si le président, face au candidat du PS, peut à juste titre ne pas apparaître comme un candidat mou, quoique ces derniers temps, face à Angela Merkel et à Obama il n’ait pas été vraiment d’une dureté remarquable, avec ce plan il pourrait se voir taxé de faux-dur et surtout de peu sérieux.

Etre sérieux aurait nécessité de prendre en compte le fait que vouloir éviter la récession, à quoi que ce plan va de toute façon  conduire la France, est, dans l’état actuel des contraintes imposées par le traité de Lisbonne, est contradictoire avec la volonté de réduction des déficits publics. C’est l’un ou l’autre mais pas les deux en même temps.

Etre sérieux c’est aujourd’hui de décider que Angela Merkel ou pas Angela Merkel il faut en passer par la nécessité de sortir du carcan qui interdit de donner à la  Banque Centrale Européenne les mêmes moyens que ceux de la Banque nicolas sarkozy,angela merkel,françois fillon,union européenne,g20,rigueur,plan de rigueur,faux dur,vrai mou,caramenlis,grèce,niches fiscales,marine le pen,françois hollande,réduction déficits,ump,triple a,aaa,agence de notation,austérité,faillite,wall-street,city,palais brognard,jean launay,parti socialiste,ps,obama,banque centrale européenne, austérité, ChineCentrale américaine ou de celle du Royaume Uni. Cette condition étant indispensable afin de casser la spéculation et de soutenir une relance intelligente et moderne de ré-industrialisation en Europe en général et donc en France en particulier.

nicolas sarkozy,angela merkel,françois fillon,union européenne,g20,rigueur,plan de rigueur,faux dur,vrai mou,caramenlis,grèce,niches fiscales,marine le pen,françois hollande,réduction déficits,ump,triple a,aaa,agence de notation,austérité,faillite,wall-street,city,palais brognard,jean launay,parti socialiste,ps,obama,banque centrale européenne, austérité, ChineEtre sérieux consisterait aujourd’hui à ne pas tenter de faire croire aux Français qu’on veut les protéger alors que l’on ne cherche uniquement à lancer en direction des agences de notation des signaux qui attestent que la France mérite son triple A.

Cette attitude est au moins aussi coupable que celle qui a consisté, pour le gouvernement grec de Caramanlis – aidé par nicolas sarkozy,angela merkel,françois fillon,union européenne,g20,rigueur,plan de rigueur,faux dur,vrai mou,caramenlis,grèce,niches fiscales,marine le pen,françois hollande,réduction déficits,ump,triple a,aaa,agence de notation,austérité,faillite,wall-street,city,palais brognard,jean launay,parti socialiste,ps,obama,banque centrale européenne,austérité,chinela complicité de DeutchBank et Goldman Sachs – à faire croire, en trafiquant les comptes de la Grèce, que celle-ci respectait les critères d’entrée dans la Communauté Européenne. Ajoutons que dans cette affaire l’attitude des dirigeants européens très complaisants qui ont fait comme s’ils ne s’étaient aperçus de rien est tout aussi condamnable.

Ne pas être mou

Dans l’élaboration de ce 2ème plan en deux mois, aurait consisté à revenir par exemple sur l’exonération des heures nicolas sarkozy,angela merkel,françois fillon,union européenne,g20,rigueur,plan de rigueur,faux dur,vrai mou,caramenlis,grèce,niches fiscales,marine le pen,françois hollande,réduction déficits,ump,triple a,aaa,agence de notation,austérité,faillite,wall-street,city,palais brognard,jean launay,parti socialiste,ps,obama,banque centrale européenne,austérité,chinesupplémentaires, cela aurait rapporté 3,3 milliards d’euros. De même la suppression de l’exonération des plus-values consécutives à la vente de filiale aurait, elle, rapporté 7 milliards d’euros de plus. La suppression de l’allègement des charges sociales sur les bas salaires qui représentent 22 milliards d’euros aurait été une mesure significative d’économie.

Au lieu de cela il a été décidé de continuer à poursuivre cette nicolas sarkozy,angela merkel,françois fillon,union européenne,g20,rigueur,plan de rigueur,faux dur,vrai mou,caramenlis,grèce,niches fiscales,marine le pen,françois hollande,réduction déficits,ump,triple a,aaa,agence de notation,austérité,faillite,wall-street,city,palais brognard,jean launay,parti socialiste,ps,obama,banque centrale européenne,austérité,chinecourse infernale à l’austérité bête et méchante qui ne fait que pousser les gouvernements qui s’y adonnent à plonger plus et plus dans l’abime des plans de rigueurs successifs aussi inopérant les uns que les autres . L’exemple de la Grèce qui en est à son 4ème plan doit être médité, comme celui des pays qui sont en dehors des contraintes de la zone euro.

Vouloir à tout prix conforter l’axe franco-allemand n’est évidemment pas une mauvaise chose bien au contraire. Mais il y faut une condition : que la relation entre nos deux pays soit équilibrée  et construite sur la base d’un compromis intelligent qui ne met pas l’un des deux pays à la botte de l’autre.

nicolas sarkozy,angela merkel,françois fillon,union européenne,g20,rigueur,plan de rigueur,faux dur,vrai mou,caramenlis,grèce,niches fiscales,marine le pen,françois hollande,réduction déficits,ump,triple a,aaa,agence de notation,austérité,faillite,wall-street,city,palais brognard,jean launay,parti socialiste,ps,obama,banque centrale européenne,austérité,chineNicolas Sarkozy doit se montrer plus dur à l’égard d’Angela Merkel qui l’a fait plier sur l’application du traité de Lisbonne concernant la stricte séparation entre les décisions de la BCE  et celle d’un exécutif politique européen plus intégré.

De la même façon que comme le dit Maurice Allais qui fut Prix Nobel français d’économie, « on ne peut faire du libre échange qu’entre pays de niveau de vie comparable », on ne peut tenir en milieu concurrentiel qu’en disposant de moyens équivalents.

nicolas sarkozy,angela merkel,françois fillon,union européenne,g20,rigueur,plan de rigueur,faux dur,vrai mou,caramenlis,grèce,niches fiscales,marine le pen,françois hollande,réduction déficits,ump,triple a,aaa,agence de notation,austérité,faillite,wall-street,city,palais brognard,jean launay,parti socialiste,ps,obama,banque centrale européenne,austérité,chineActuellement un déséquilibre structurel existe avec l’Europe entre d’une part la Chine dont la monnaie est largement sous évaluée et non convertible et d’autre part les Etats-Unis et le Royaume-Unis dont les Banques Centrales ont une mission qui les autorise à soutenir leur économie lorsqu’elles sont en phase de récession.

nicolas sarkozy,angela merkel,françois fillon,union européenne,g20,rigueur,plan de rigueur,faux dur,vrai mou,caramenlis,grèce,niches fiscales,marine le pen,françois hollande,réduction déficits,ump,triple a,aaa,agence de notation,austérité,faillite,wall-street,city,palais brognard,jean launay,parti socialiste,ps,obama,banque centrale européenne,austérité,chineCe déséquilibre étrangle l’économie Européenne et arrange bien ces trois puissances qui chacune jouent leur partition et nous donnent des leçons.

Etre sérieux et en capacité à se montrer et à agir comme « un dur » aurait consisté pour Nicolas Sarkozy à se montrer, à l’occasion des discussions au G20, d’une fermeté totale vis-à-vis d’Angela Merkel sur ce sujet capital qui aujourd’hui plombe toute vraie possibilité pour l’Europe de se sortir de la crise dans un délai raisonnable.

06/11/2011

Présidentielles 2012 : le "CHE" est candidat

 

Jean-Pierre Chevènement, PS, UMP, Laurent Fabius, Traité de Lisbonne, François Hollande, Jean-Luc Mélanchon, Front de Gauche, Front National, FN, Marine Le Pen, Lionel Jospin, François Miterrand, André Vallini, Conseil National de la Résistance, Nicolas Sarkozy, Jean-Pierre Chevènement a fait connaître sur France 2, au journal de 20heures, sa décision d’être candidat à l’élection présidentielle en 2012. « J’ai beaucoup réfléchi et j’ai décidé de me porter candidat pour faire bouger les lignes, comme je l’avais dit, c'est-à-dire pour mettre la gauche et la France à la hauteur des défis qui sont devant nous. Nous sommes dans l’œil du cyclone »  a dit le Sénateur du territoire de Belfort actuel Président d’honneur du Mouvement républicain et citoyen.

Candidat en 2002, l’ancien Ministre de l’Intérieur de François Mitterrand avait obtenu 5,3% des suffrages ce qui avait amené les responsables du Parti Socialiste à l’accuser d’avoir permit au Front National d’être présent au second tour. Le candidat officiel du PS, 1er ministre sortant, n’ayant obtenu que 16,18% pendant que Jacques Chirac et Jean-Marie Lepen, les 2 qualifiés du second tour, enregistraient respectivement 19,88 et 16,86% des suffrages exprimés. 

Jean-Pierre Chevènement, PS, UMP, Laurent Fabius, Traité de Lisbonne, François Hollande, Jean-Luc Mélanchon, Front de Gauche, Front National, FN, Marine Le Pen, Lionel Jospin, François Miterrand, André Vallini, Conseil National de la Résistance, Nicolas Sarkozy, La réaction du PS ne s’est pas fait attendre, un proche de François Hollande, le député de l’Isère André Vallini, se référant à cette élection de 2002, a déclaré sur i-Tele, que le choix de Jean-Pierre Chevènement présente « un risque de dilution des voix». « C’est son droit, c’est sa responsabilité » a-t-il ajouté pour conclure : « il risque d’affaiblir les chances de la gauche d’être présente au second tour ».

On peut légitiment se demander au nom de quel logique Jean-Pierre Chevènement, PS, UMP, Laurent Fabius, Traité de Lisbonne, François Hollande, Jean-Luc Mélanchon, Front de Gauche, Front National, FN, Marine Le Pen, Lionel Jospin, François Miterrand, André Vallini, Conseil National de la Résistance, Nicolas Sarkozy, républicaine les gens qui soutiennent François Hollande peuvent se permettre de telles remarques dont la finalité est de dissuader des candidatures autres que celles issues des partis de gouvernement et de peser sur le choix des Français à partir d’arguments fumeux.

La question pour les Français n’est pas de savoir si Marine Lepen  sera ou ne sera pas au second tour de l’élection présidentielle de 2012. La question essentielle, pour les Français, est : François Hollande est-il en mesure de proposer une perspective politique crédible de rupture pour empêcher un second mandat de Nicolas Sarkozy ?

jean-pierre chevènement,ps,ump,laurent fabius,traité de lisbonne,françois hollande,jean-luc mélanchon,front de gauche,front national,fn,marine le pen,lionel jospin,françois miterrand,andré vallini,conseil national de la résistance,nicolas sarkozyEn l’état actuel, aux marges près, François Hollande et Nicolas Sarkozy sont comme le dit si bien le chef de l’état à propos de l’Irlande de l’Espagne et du Portugal, « d’accord sur l’essentiel » s’agissant de la politique imposée par l’UE néolibérale.

Le débat ne pouvant avoir lieu sur des questions politiques de fond il est déplacé sciemment sur des arguties à propos des questions de personnes ou de querelles clivantes fabriquées pour la circonstance.   

En incidente on peut aussi s’interroger sur la sincérité des engagements de l’homme du « NON au référendum du 29 mai 2005, portant sur le Traité établissant une Constitution pour l’Europe, qui aujourd’hui est aux côtés de François Hollande qui de son côté avait appelé à voter OUI.

Si à l’issue du 1er tour en mai 2012 François Hollande est Jean-Pierre Chevènement, PS, UMP, Laurent Fabius, Traité de Lisbonne, François Hollande, Jean-Luc Mélanchon, Front de Gauche, Front National, FN, Marine Le Pen, Lionel Jospin, François Miterrand, André Vallini, Conseil National de la Résistance, Nicolas Sarkozy, renvoyé dans ses foyers, le PS ne devra s’en prendre qu’à la faiblesse de son positionnement politique totalement inadapté à la situation française et européenne. Qui au PS, dans l’entourage de François Hollande et de Laurent Fabius s’est fendu d’un minimum de soutien à Georges Papandréou ?

La défaite de François Hollande en 2012 ne sera ni de la faute Jean-Pierre Chevènement, PS, UMP, Laurent Fabius, Traité de Lisbonne, François Hollande, Jean-Luc Mélanchon, Front de Gauche, Front National, FN, Marine Le Pen, Lionel Jospin, François Miterrand, André Vallini, Conseil National de la Résistance, Nicolas Sarkozy, à Jean-Pierre Chevènement, ni d’ailleurs de celle de Jean-Luc Mélanchon, à qui le PS pourrait adresser les mêmes reproches qu’il fait à celui dont personne ne contester la constance de ses engagements républicains au service de la France.

La question d’ailleurs se pose de la même manière avec Nicolas Sarkozy, si par bonheur il n’était pas au second tour de la prochaine présidentielle. Au fond une bataille Hollande/Le Pen au second tour de 2012 ne serait que la continuité de l’élection de 2002. C’est dire si rien n’a bougé en France ces 10 dernières années.

jean-pierre chevènement,ps,ump,laurent fabius,traité de lisbonne,françois hollande,jean-luc mélanchon,front de gauche,front national,fn,marine le pen,lionel jospin,françois miterrand,andré vallini,conseil national de la résistance,nicolas sarkozyOn ne peut pas, PS et UMP confondus, avoir voté à l’Assemblée Nationale contre le Peuple pour le Traité de Lisbonne destructeur des acquis du programme du Conseil National de la Résistance et se plaindre ensuite que le Peuple se détourne.

Il faut que le PS et l’UMP se fasse à cette idée, claire, simple et logique, de François Hollande ou Nicolas Sarkozy, l’un des deux ne sera pas au 2ème tour de la présidentielle de 2012.

Il est inutile que le PS et l’UMP nous balancent, leurs histoires de vote utile, d’épouvantail FN et autres fariboles tout cela ne sert plus à rien et ne constitue que manigances pour tromper les électeurs et se maintenir ou gagner le pouvoir.

Que le PS et l’UMP se rassurent les bidons ne sont pas encore rangés, le pays recèle des forces vives citoyennes, humanistes, républicaines qui ne demandent qu’à émerger. La présidentielle de 2012 est encore loin et les palinodies de Nicolas Sarkozy et de François Hollande n’impressionnent pas ceux qui en France souhaitenJean-Pierre Chevènement, PS, UMP, Laurent Fabius, Traité de Lisbonne, François Hollande, Jean-Luc Mélanchon, Front de Gauche, Front National, FN, Marine Le Pen, Lionel Jospin, François Miterrand, André Vallini, Conseil National de la Résistance, Nicolas Sarkozy, t une perspective de rassemblement large autour d’un programme de ressaisissement du Pays.

Ce rassemblement est devenu indispensable tant l’offensive généralisée des tenants du capitalisme financier, pour qui les hommes et la nature ne sont que des instruments au service de leurs seuls intérêts particuliers, est devenue violente et arrogante.

29/10/2011

DSK: la partie émergée de l'iceberg des affaires qui ruine la confiance des Français

berlusconni,dsk,dominique strauss-khann,jean-noël guérini,jacques méhas,georges tron,nicolas bazire,edouard balladur,brise hortefeux,françois pupponi,eric woerth,pierre moscovici,eiffage,parties fines,lille,le carlton de lille,sofitel de manhattan,cyrus vance,fmi,tristane banon,nafissatou diallo,parti socialiste,ump,nicolas sarkozy,renaud muselier,karachiIl y a cinq mois, le 14 mai dernier, la France socialiste, mais pas qu’elle, tombait de l’armoire. Accusé, par une femme de chambre guinéenne répondant au nom de Nafissatou Diallo de tentative de viol, DSK le puissant patron du FMI venait d’être arrêté et déférer devant la justice américaine.

berlusconni,dsk,dominique strauss-khann,jean-noël guérini,jacques méhas,georges tron,nicolas bazire,edouard balladur,brise hortefeux,françois pupponi,eric woerth,pierre moscovici,eiffage,parties fines,lille,le carlton de lille,sofitel de manhattan,cyrus vance,fmi,tristane banon,nafissatou diallo,parti socialiste,ump,nicolas sarkozy,renaud muselier,karachiL’affaire de « la suite 2806 du Sofitel de Manhattan » démarrait pour s’achever provisoirement au pénal le 23 aout 2011. Faute de preuves tangibles pour réunir l’unanimité des 12 membres du Jury qui était nécessaire à la condamnation de l’ex patron du FMI, le procureur de New-York, Cyrus Vance s’est résolu à abandonner les poursuites.

berlusconni,dsk,dominique strauss-khann,jean-noël guérini,jacques méhas,georges tron,nicolas bazire,edouard balladur,brise hortefeux,françois pupponi,eric woerth,pierre moscovici,eiffage,parties fines,lille,le carlton de lille,sofitel de manhattan,cyrus vance,fmi,tristane banon,nafissatou diallo,parti socialiste,ump,nicolas sarkozy,renaud muselier,karachiToute la France socialiste ou presque pensait DSK sorti d’affaire, certains expliquant même qu’il était blanchit des accusassions qu’on avait portées contre lui d’autres n’hésitant plus à parler de complot venant de …suivez mon regard.

Entre deux DSK devait tout de même faire face à une seconde affaire, en France cette fois, pour tentative de viol, en février 2003. L’affaire « Tristane Banon » du nom de la jeune journaliste dont la plainte avait été déposée le 4 juillet 2011 démarrait berlusconni,dsk,dominique strauss-khann,jean-noël guérini,jacques méhas,georges tron,nicolas bazire,edouard balladur,brise hortefeux,françois pupponi,eric woerth,pierre moscovici,eiffage,parties fines,lille,le carlton de lille,sofitel de manhattan,cyrus vance,fmi,tristane banon,nafissatou diallo,parti socialiste,ump,nicolas sarkozy,renaud muselier,karachipour finalement être déclarée sans suite par le parquet de Paris le 13 octobre après toutefois que ce dernier ait reconnu que des faits d’agression sexuelle prescrits étaient bien constitués. Tristane Banon s’étant résolue à ne pas déposer une plainte avec constitution de partie civile, DSK pouvait estimer être libéré de ses soucis.

berlusconni,dsk,dominique strauss-khann,jean-noël guérini,jacques méhas,georges tron,nicolas bazire,edouard balladur,brise hortefeux,françois pupponi,eric woerth,pierre moscovici,eiffage,parties fines,lille,le carlton de lille,sofitel de manhattan,cyrus vance,fmi,tristane banon,nafissatou diallo,parti socialiste,ump,nicolas sarkozy,renaud muselier,karachiReste tout de même le prolongement au civil de l’affaire de « la suite 2806 du Sofitel de Manhattan », une procédure a en effet été engagée par Kenneth P. Thomson –  avocat de Nafissatou Diallo –  devant le Tribunal du Bronx lieu de résidence de la plaignante. Mais le procès pouvant n’avoir lieu que dans plusieurs années les communiquants et ses les amis pouvaient entreprendre de recaler l’image de l’ex-candidat socialiste  à la présidence de la République.

berlusconni,dsk,dominique strauss-khann,jean-noël guérini,jacques méhas,georges tron,nicolas bazire,edouard balladur,brise hortefeux,françois pupponi,eric woerth,pierre moscovici,eiffage,parties fines,lille,le carlton de lille,sofitel de manhattan,cyrus vance,fmi,tristane banon,nafissatou diallo,parti socialiste,ump,nicolas sarkozy,renaud muselier,karachiCe qui fût fait dès le 18 septembre sur le plateau de TF1 où l’édile socialiste a été reçu par une Claire Chazal pour le moins complaisante.

Et puis, patatras, voilà que le nom de Dominique Strauss-Kahn revient à la une des médias à la faveur d’une berlusconni,dsk,dominique strauss-khann,jean-noël guérini,jacques méhas,georges tron,nicolas bazire,edouard balladur,brise hortefeux,françois pupponi,eric woerth,pierre moscovici,eiffage,parties fines,lille,le carlton de lille,sofitel de manhattan,cyrus vance,fmi,tristane banon,nafissatou diallo,parti socialiste,ump,nicolas sarkozy,renaud muselier,karachienquête déclenchée dans le Nord à propos d’une affaire « Carlton de Lille »  où l’ancien rival putatif de Nicolas Sarkozy pour les présidentielle 2012 est cité dans une affaire de prostitution de luxe entre la Belgique, Paris, Lille et Washington.

Plusieurs personnes sont d’ores et déjà inculpées dans cette affaire pour « proxénétisme en bande organisée » – le propriétaire de l’hôtel Carlton, un commissaire de police, un avocat, un directeur d’un des leaders du BTP français –

berlusconni,dsk,dominique strauss-khann,jean-noël guérini,jacques méhas,georges tron,nicolas bazire,edouard balladur,brise hortefeux,françois pupponi,eric woerth,pierre moscovici,eiffage,parties fines,lille,le carlton de lille,sofitel de manhattan,cyrus vance,fmi,tristane banon,nafissatou diallo,parti socialiste,ump,nicolas sarkozy,renaud muselier,karachiSi à l’heure qu’il est aucune charge n’a été retenue contre lui, plusieurs prostituées ont néanmoins témoigné avoir participé avec DSK à des soirées qualifiées de parties fines organisées par les inculpés, en 2009, 2010 et 2011, en France et en Amérique.

berlusconni,dsk,dominique strauss-khann,jean-noël guérini,jacques méhas,georges tron,nicolas bazire,edouard balladur,brise hortefeux,françois pupponi,eric woerth,pierre moscovici,eiffage,parties fines,lille,le carlton de lille,sofitel de manhattan,cyrus vance,fmi,tristane banon,nafissatou diallo,parti socialiste,ump,nicolas sarkozy,renaud muselier,karachiDécidément des Hôtels de luxe aux Hôtels de passe pour finir par devoir s’expliquer dans des Hôtels de Police le parcours de l’ex-prétendant aux ors du Palais de l’Elysée est , convenons-en, pour le moins abracadabrant.

Certes DSK a demandé à être entendu pour dit-il mettre fin à des « insinuations malveillantes», mais le risque est grand de le voir désormais impliqué dans une « affaire de recel d’abus berlusconni,dsk,dominique strauss-khann,jean-noël guérini,jacques méhas,georges tron,nicolas bazire,edouard balladur,brise hortefeux,françois pupponi,eric woerth,pierre moscovici,eiffage,parties fines,lille,le carlton de lille,sofitel de manhattan,cyrus vance,fmi,tristane banon,nafissatou diallo,parti socialiste,ump,nicolas sarkozy,renaud muselier,karachide bien sociaux ». Car s’il était prouvé que les relations tarifées qu’il aurait eu à Paris ou à Washington ont été réglées par des notes de frais prise en charge par le Groupe Eiffage alors au-delà de la légèreté de ses mœurs c’est à l’honneur et la probité de l’Ancien ministre de l’Economie de la France qu’il faudrait désormais s’attaquer.

Cette nouvelle affaire arrive bien mal, non pas pour DSK que plus personne ne soutient désormais – « on s’aperçoit berlusconni,dsk,dominique strauss-khann,jean-noël guérini,jacques méhas,georges tron,nicolas bazire,edouard balladur,brise hortefeux,françois pupponi,eric woerth,pierre moscovici,eiffage,parties fines,lille,le carlton de lille,sofitel de manhattan,cyrus vance,fmi,tristane banon,nafissatou diallo,parti socialiste,ump,nicolas sarkozy,renaud muselier,karachiaujourd’hui que sa candidature aurait été très vulnérable »  a déclaré très diplomatiquement à la presse Pierre Moscovici » –  tant il a déçu et trompé de monde, mais pour la France et les Français qui demain vont devoir choisir celui qui prendra en main les destinée de la France.

berlusconni,dsk,dominique strauss-khann,jean-noël guérini,jacques méhas,georges tron,nicolas bazire,edouard balladur,brise hortefeux,françois pupponi,eric woerth,pierre moscovici,eiffage,parties fines,lille,le carlton de lille,sofitel de manhattan,cyrus vance,fmi,tristane banon,nafissatou diallo,parti socialiste,ump,nicolas sarkozy,renaud muselier,karachiCar, tout de même 2011, est une année terrible pour tous ceux qui tentent encore de se battre pour donner une image propre du personnel politique. Des flics de haut vol sont mis en cause, des Juges sont mis en examen, des politiques de haut niveau sont accusés des pires turpitudes – Jean-Noël Guérini, Edouard Balladur, Nicolas Bazire, Brice Hortefeux, Eric Woerth, Georges Tron, François Pupponi, Jacques Méhas –.

« J’ai été menacé. A tel point que j’ai du être protégé par un garde du corps pendant quelque mois à la fin de l’année dernière » a déclaré à la presse le Député des Bouches-du Rhône Renaud Muselier

berlusconni,dsk,dominique strauss-khann,jean-noël guérini,jacques méhas,georges tron,nicolas bazire,edouard balladur,brise hortefeux,françois pupponi,eric woerth,pierre moscovici,eiffage,parties fines,lille,le carlton de lille,sofitel de manhattan,cyrus vance,fmi,tristane banon,nafissatou diallo,parti socialiste,ump,nicolas sarkozy,renaud muselier,karachiL’entourage proche du Président de la République est touché par un scandale qui mettrait en cause plusieurs anciens ministres de la République sur une affaire dite « Karachi » pour la quelle des ressortissants français ont trouvé la mort en terre étrangère. Des procureurs aux ordres sont déplacés et des soupçons pèsent sur la volonté de certains de vouloir étouffer les affaires.

Tout ce tintamarre nauséeux, dont il est normal qu’il soit dénoncé publiquement, nuit gravement à la République et à ses représentants et rempli d’amertume les citoyens à qui l’on demande faire des efforts et d’accepter les plans d’austérité destinés à rattraper les erreurs présentes et passées.

L’on bassine nos concitoyens à longueur de commentaires  que les marchés n’ont plus confiance dans les finances de tel ou tel pays ! Attention que pour le nôtre une menace plus grave ne pointe son nez. Celle qui marquerait la perte de confiance des citoyens dans leur représentation politique actuelle.

berlusconni,dsk,dominique strauss-khann,jean-noël guérini,jacques méhas,georges tron,nicolas bazire,edouard balladur,brise hortefeux,françois pupponi,eric woerth,pierre moscovici,eiffage,parties fines,lille,le carlton de lille,sofitel de manhattan,cyrus vance,fmi,tristane banon,nafissatou diallo,parti socialiste,ump,nicolas sarkozy,renaud muselier,karachiDe cette perte de confiance citoyenne les responsables politiques qui gouvernent la France depuis 40 ans doivent être conscients que les Français ne manqueraient pas de les rendre comptables devant l’histoire et la Nation.

Au passage il ne faut pas hésiter à dire un grand merci à Nafissatou Diallo qui grâce à sa plainte à réussit à nous éviter un Président dont le comportement est au moins équivalent que celui de Sylvio Berlusconni.

 

Sarkozy: Un simple candidat en précampagne présidentielle pour 2012

 

nicolas-sarkozy-sur-tf1-et-france-2-le-27-octobre-2011-10574573padfh_1713.jpgQu’il le dise ou pas, n'a pas d'importance, l’homme qui s’est exprimé hier sur TF1 et France 2 était pré-campagne. Cette émission n’avait pour seul objectif, mettre au travail une batterie d’analystes et de communicants en vue de lui fournir ses futurs éléments de posture et de langage pour demain reconquérir la confiance de ceux qui ont cru dans ses promesses en 2007 qui aujourd’hui n’en peuvent plus de ses reniements et qui ont commencé à le vomir en silence.

Hier Nicolas Sarkozy n’a pas été le Président de la République responsable, qu’il voulu nous montrer, venant rendre compte aux Français des décisions qui ont enfin été accouchées à Bruxelles pour tenter de sortir l’Europe d’une crise qui n’en finit plus et que ni lui ni la Chancelière Allemande sont fichus de résoudre tant leurs désaccord est important.

 

 

banque_centrale_euro_18898b.jpgDans cette émission calée, calibrée, avec ce qu’il faut de  grandiloquence, « s’il n’y avait pas eu d’accord hier soir, ce n’est pas simplement l’Europe qui sombrait dans la catastrophe, c’est le monde entier »  Nicolas Sarkozy a tenté de nous faire croire qu’il ne fait que son devoir de chef de l’Etat – n’a-t-il pas été élu pour cela ?   sans se soucier de ses ambitions personnelles. Tu parles Charles !

Dur le jugement ! Non, réaliste ! Parce que même en le parant de toutes les vertus, cet accord, arraché après une nuit de « tiraillements » franco-allemands, ne règle en rien le problème de fond de l’Europe donc les problèmes liés à la crise et que la dessus il ne s’est pas exprimé parce qu’il n’a rien à dire, c’est un homme du passé sans vision pour le futur !

helmut.jpgimages.jpgL’Europe pour s’en sortir doit définitivement mettre un terme à l’ambigüité du Traité de Maastricht où le choix entre fédéralisme ou confédéralisme a été esquivé. Le compromis de François Mitterand et d’Helmut Kohl doit désormais être dépassé.

Hors Nicolas Sarkozy et Angela Merkel sur ce point sont loin de se rejoindre. Ils ne se sont mis d’accord que sur une chose, g2580252.jpgagner du temps et mieux aborder chacun leur côté la campagne électorale qui les attend en vue de leur réélection. On a sauvé la Grèce youppie on est les plus beaux et les plus forts !

Mais ce nième plan de sauvetage de la Grèce va rapidement montrer ses limites quand le Portugal, l’Espagne et l’Italie vont venir frapper à la porte de la solidarité européenne parce qu’elles ne peuvent plus payer les intérêts de leurs dettes respectives. D’ailleurs Nicolas Sarkozy lui-même n’y croit qu’à moitié, il commence déjà à se couvrir car rien n’est gagné : «  si la Grèce fait les efforts qui lui sont demandés, ça ne coûtera rien à la France, ça ne coûtera rien à l’Europe ».

Non hier Nicolas Sarkozy ne s’est pas comporté en chef de l’Etat qu'il prétend être, mais en candidat cornaqué par l’UMP dont il est en réalité resté le petit chef. Candidat à la recherche d’une stratégie de campagne pour sa réélection, candidat venu nous refaire la campagne de 2007.

Mais il n’a pas été meilleur sur le plan intérieur français !

Oser nous dire qu’il ne connaissait pas l’état des finances des caisses de retraites avant d’être élu, il fallait oser le faire ! Nicolas Sarkozy hier soir l’a fait ! Nous faire le coup de violon sur les 35 heures, la retraite à 60 ans, et tutti quanti comme étant les principales sources de la crise de la dette de la France, franchement il fallait aussi oser le faire ! Nicolas Sarkozy hier soir l’a fait !

Nicolas Sarkozy connaîtrait-il si mal l’entreprise qu’il n’a pas encore intégré que le passage aux 35 heures, s’il a posé un réel problème pour les PME de la sous-traitance, n’en n’a pas moins été un formidable moyen pour les directions des grandes entreprises d’engager des opérations réussies d’augmentation de la productivité au travail de coups de rabot conséquents sur les conditions de travail et de blocage des salaires durant trois ans.

Si Nicolas Sarkozy ne sait pas cela, les salariés sur qui la pression s’est accrue lors du passage aux 35 heures en savent eux quelque chose et s'en souviennent ainsi que les "petits patrons" de PME. Il ne faudrait tout de même pas prendre les Français qui travaillent que pour des billes.

54435_protesters-shout-slogans-during-a-rally-against-the-austerity-economic-measures-and-corruption-in-front-of-the-parliament-in-athens.jpgQuand à nous faire pleurer sur le sort des Grecs et ce qu’ils subissent, la ficelle est un peu grosse pour servir au Français l’idée un nouveau tour de visse auquel ils vont être soumis.

Il y a à peine trois mois  un plan d’austérité a été présenté en hors d’œuvre à nos concitoyens. Voilà que l’on nous annonce en plat de résistance un deuxième plan – la prévision de croissance à 1.75% du précédent s’avère mauvaise, il faut tabler désormais sur 1%. C’est la faute à …… Mitterand ? Il décédé depuis 1996 ! A …… Jospin ? Il a quitté la vie politique depuis 2002! A …… Martine Aubry ? Elle est dans l’opposition depuis 2002 ! Alors la faute à qui .....? – .

Le repas, que dire, « la pilule amère » est servie, Français il vous faut l’avaler. Nicolas Sarkozy le sauveur autoproclamé de l’Europe et du Monde, le protecteur de la France et des Français, vous convie à la table de la « gestion rigoureuse ». D’ailleurs ne vous plaignez pas regarder il vous a épargné le sort des Grecs. Ce n’est pas une ficèle, c’est une corde d’ancre marine!

Au fond qu’avons-nous vu et entendu hier ?

q.liberation.fr.jpgD’abord, il nous a été donné à voir un Nicolas Sarkozy, se faisant passer pour un héros du dernier sommet de Bruxelles, sauveur de l’Euro, de l’Europe et bientôt du monde. Grâce à lui et selon lui, tout ira mieux demain, les chinois vont investir leurs excédents en Europe  et la crise ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir.

Ensuite, il nous a été donné d’entendre que si les socialistes en 1983 n’avaient pas pris "des décisions folles", aujourd’hui la France ne serait pas dans les difficultés qu’elle connaît, aussi 7708511405_une-mauvaise-note-de-l-agence-standard-and-poor-s-et-les-pays-concernes-empruntent-plus-cher-sur-les-marches.jpgendettée qu’elle l’est. Heureusement a martelé Nicolas Sarkozy les réformes qui s’imposaient ont été faites et le redressement est en marche. Si le président nous a dit assumer ses responsabilités il a omis au passage les 500 milliards d’augmentation de la dette de ces 4 dernières années qui pèsent durement sur notre fameuse note AAA.

Enfin, Nicolas Sarkozy a annoncé que les Français auront à se serrer la ceinture encore de quelques crans.  Le tout emballé dans une vague promesse que tout cela se fera de façon juste et que les efforts seront partagés par tous.

Pour le reste braves gens ne comptez pas sur Nicolas Sarkozy pour qu'il vous en dise plus! Le protecteur de la France prépare le régime mais ne vous dit pas ce qu’il y aura à la carte sinon que «  le problème ce ne sont pas les agences de notations, c’est que nous dépensons trop ». La messe est dite entre les lignes il faut comprendre demain ce sera régime sec.

Les Français veulent du changement, et souhaitent qu’on leur donne des perspectives d’avenir. De cela ils n’ont pas entendu parler.

Ce dont ils peuvent être surs c’est que Nicolas Sarkozy qui n’a qu’une obsession en tête, se faire réélire, fera tout ce qui est en son pouvoir pour ne pas déplaire aux marchés afin que la France conserve son triple A.

En ligne de mire, les retraites, le pouvoir d’achat, le remboursement des dépenses de santé, l’assurance chômage, bref il nous suffit de bien nous imprégner du régime qui a été imposé, par les marchés, le FMI et la Commission Européenne, aux Grecs, aux Espagnols, aux Italiens pour comprendre à quoi peuvent s’attendre demain les Français.

Personne ne peut nier que des efforts doivent être engagés pour redonne8300_1ere.jpgr de la compétitivité au secteur industriel français, pour réformer la fonction publique et territoriale, pour reconquérir  un équilibre des finances publiques, pour assurer la transition énergétique et écologique du modèle de production industriel et agricole français, pour transformer le système de santé et prendre en compte le viellissement de la population. Mais tout cela ne peut pas indéfiniment être porté par les classes moyennes et les classes les plus démunies.

Il faut impérativement remettre de la justice à tous les niveaux du corps social.

1-a-logo-for-oil-giant-total-is-seen-at-a-petrol-station-in-london_201.jpgLa contribution des plus aisés de nos compatriotes doit être sollicitée plus fortement. La tranche supérieure de l’impôt de 41% doit être élevée à 45%, il faut créer une nouvelle tranche à 50%. Que cela plaise ou ne plaise pas au Medef, il faut que 1893365.jpgles grands groupes industriels soit imposés plus lourdement. La grande distribution doit lâcher un bout de la part insolente de plus value qu’elle réalise sur le dos des consommateurs et des sous-traitants. Les transactions financières doivent être taxées.....

Ces pistes courageuses à explorer et à mettre en oeuvre pour un homme d’état, Nicolas Sarkozy ne les a pas abordées de riche_323.jpgfront et pour cause. Elles toucheraient à l’essentiel de ce qui constitue son fond de clientèle électoral qu’il n’a cessé de satisfaire depuis son arrivée à l’Elysée  et sans lequel demain il n’aurait plus aucune chance de se faire réélire.

La faiblesse et le peu d’ambition des propositions du programme socialiste auraient du l’inciter à s’inscrire résolument dans cette voie. Mais n’est pas homme d’état celui qui se déclare comme tel!

medium_drapeau.jpgLe costume de l'intérêt général est un peu trop large pour Nicolas Sarkozy, celui de chef de clan lui sied mieux c'est au fond la leçon qui nous a été donné de recevoir au terme de ce pitoyable tour de piste médiatique

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu