Avertir le modérateur

29/09/2010

L’hypothèse d’un accident de type Tchernobyl ne doit pas être écartée

Durant l’année 2009 la conception l’EPR a été mise en cause par des autorités de sûreté nucléaire (ASN) pour insuffisance de garantie de niveau de sécurité!

Une première fois en avril 2009, le niveau de sûreté des systèmes de contrôle-commande qui constituent le cerveau de l’EPR a fait l’objet de remarques l'inspection britannique des installations nucléaires.

Puis en novembre 2009, dans une déclaration commune, 3 autorités de sûreté nucléaire (ASN) – britannique (HSE/ND), française (ASN) et finlandaise (STUK) – ont émis des réserves concernant les dits systèmes de sûreté réclamant "d’améliorer la conception initiale de l’EPR". La déclaration commune, portait sur les solutions à proposer par EDF et AREVA pour répondre aux questions techniques afférentes à " la perte de systèmes de sûreté du réacteur".

Était mis en cause le niveau d’ interconnexion entre deux systèmes de contrôle jugé trop important alors que ceux-ci doivent être indépendants, l’un étant dédié au fonctionnement du réacteur l’autre devant assurer sa sécurité.

Au-delà des propos «convenus» d’AREVA, les remarques et la demande des autorités de sûreté nucléaire avaient bel et bien mis en évidence une faiblesse majeure du système de sécurité de l’EPR tel qu’il a été conçu puis vendu.

Aujourd’hui, alors qu’aucune réponse précise et convaincante n’ a été apportée par AREVA ou par EDF aux réserves émises par les ASN, que le récent rapport Roussely critique ouvertement les exigences en la matière « la seule logique raisonnable ne peut pas être une croissance continue des exigences de sûreté» , de nouveaux et très inquiétants éléments relevés sur des documents internes à EDF relatif au niveau de sûreté du réacteur EPR sont portés à la connaissance du réseau associatif anti-nucléaire.

Ainsi, la lecture d’un document EDF révèle que la conception d’une partie du couvercle de la cuve de l’EPR a été réalisée en s’affranchissant des obligations édictées par la réglementation française pour les ensembles nucléaires sous pression. Sont concernés les aciers et soudures du système d’arrêt d’urgence du réacteur ainsi que les 89 points d’entrée de la cuve.

De plus, une note écrite en Décembre 2001 par le Chef du Département combustibles nucléaire d'EDF indique que l’hypothèse d’un accident de type Tchernobyl sur l’ensemble des réacteurs du parc nucléaire français ne doit pas être écartée.

«Les accidents de réactivité pourraient intervenir lorsque le réacteur est en pleine puissance par rupture du treuil ou du capot, une ou plusieurs grappes de contrôle pourraient être éjectées». Par construction, l’EPR n'est donc pas exempt d'un tel accident.

Au regard de toutes ces informations d’une importance majeure Alliance Écologiste, qui s’est prononcée à plusieurs reprise une sortie programmée du nucléaire, demande au Président de la République à titre de principe de précaution:

  1. L’arrêt immédiat des EPR de Penly et de Flamanville.

  2. de surseoir à toute décision de prolongation des centrales existantes.

  3. la nomination d’une commission indépendante composées à parité d’élus et de personnes qualifiées avec mission de procéder aux enquêtes techniques utiles concernant le risque de défaillance du parc actuel et de l’EPR et de faire des propositions en conséquences.

  4. La tenue d’un débat national et citoyen sur les choix énergétiques futurs pour la France en prévision de la mise en œuvre d’un plan pluriannuel national de sortie progressive du nucléaire, adossé à des objectifs d’économies d’énergies et de production d’énergies renouvelables.

Le 29 septembre 2010

Contact

Bernard FRAU 06 63 24 00 66

16:34 Écrit par Bernard FRAU dans 1. Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Les Écologistes n’ont pas vocation de se diluer dans une majorité de gauche conduite par le Parti socialiste et ses alliés du PCF et du NPA

Ce week-end dernier le Conseil National Inter- Régional (CNIR) des Verts a entériné le processus de fusion avec Europe Écologie au terme duquel devrait naître une formation unifiée des écologistes. Sans attendre le congrès prévu à cet effet les 13 et 14 novembre à Lyon la Secrétaire Nationale des Verts a déjà esquissé son calendrier en prévision de la présidentielle de 2012.

Celui-ci prévoit pour janvier 2011 d’engager «un débat de projet avec les socialiste» en vue de parvenir d’ici juin 2011 à un projet d’accord de mandature dont personne ne fait mystère chez les Verts qu’il sera adossé à un accord électoral pour les législatives 2012.  Éva Joly dont la candidature à la présidentielle sera lancée parallèlement participera à l’ensemble «du processus d’élaboration et de négociation» de l’accord.

Alliance Écologiste rappelle que :

  • S’agissant la formation unifiée des écologistes, celle-ci devra s’appuyer sur l’écologisme et non sur l’un des termes de la polarité droite-gauche permettant ainsi la possibilité de rassemblement des écologistes de José Bové à Nathalie Kosciusko-Morizet

  • S’agissant de l’élection présidentielle en 2012, une candidature indépendante des écologistes s’impose pour marquer la nécessité de sortir sentiers battus des conservatismes et des impuissances politiques des boutiques électorales PS et UMP.

  • S’agissant du candidat des écologistes pour cette élection, celui-ci doit être désigné à l’issue d’une «primaire écologiste» et que son soutien irait à Nicolas Hulot, écologiste largement reconnu par une grande majorité de Français.

  • S’agissant de la position au 2ème tour de l’élection présidentielle, celui-ci ne saurait résulter d’un choix systématique et automatique en direction d’un candidat particulier.

D’une façon plus générale Alliance Écologiste considère que les Écologistes n’ont pas vocation de se diluer dans une majorité conduite par le Parti socialiste et ses alliés du PCF et du NPA, ou par l’UMP aussi elle se prononce pour l’absence d’exclusive hormis celle qui touche au refus d’accord avec les formations politique extrémistes.

Le 21 septembre 2010

Contact

Bernard FRAU 06 63 24 00 66

 

16:13 Écrit par Bernard FRAU dans 1. Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (7) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

30/10/2009

Robin des Bois apporte son soutien à Greenpeace

"Nous avons demandé au ministre Jean-Louis Borloo un moratoire immédiat sur ces exportations de matières nucléaires. Mais il fait la sourde oreille. Greenpeace va donc tout mettre en œuvre pour s'opposer à la poursuite de ces trafics", vient d’annoncer l’organisation écologiste par la voix de Yannick Rousselet.

C’est dans cette perspective que Greenpeace, qui veut "empêcher toutes nouvelles exportations de myas2m.jpgmatière nucléaire vers la Russie", a positionné son brise-glace Arctic Sunrise dans le port du Havre d'où sont expédiés les fûts d'uranium appauvri par Areva.

Désormais une seconde organisation – Robin des Bois –  dénonce "le transport de matières radioactives sur des navires non spécialisés battant pavillon maltais" et apporte son soutien à Green peace.

Areva de son côté reste sur ses position et considère que l'uranium appauvri qu'elle envoie en Russie n'est pas un déchet considérant que celui-ci y est envoyé pour être enrichi afin d’être réutilisé comme combustible dans les centrales nucléaires françaises. 

L’alliance Ecologiste Indépendante en Haute-Normandie :

·         demande à Jean-Louis Borloo ministre de l'Environnement et de l’Energie, mais également au premier ministre, la suspension immédiate des transports d'uranium appauvri, au motif que ces transports concernent des « déchets radioactifs ».

·         réitère  son soutien à Greenpeace, apporte ses encouragements aux militants de l’association et se félicite du renfort de Robin des Bois pour faire échouer les expéditions envisagées par AREVA

·         appelle tous les Haut-normands à manifester leur désaccord en sollicitant de leurs Députés et Sénateurs une action forte de leurs groupes respectifs à l’Assemblée Nationale et au Sénat en vue d’obtenir qu’enfin la transparence devienne la règle en matière de nucléaire civil !

 

01:59 Écrit par Bernard FRAU dans 1. Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : déchets, greenpeace, robin des bois, soutiens, transport | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

23/10/2009

54 fûts d’uranium appauvri en partance pour la Russie

300px-Centraletricastin.jpgUne source AFP en date du 22 10 2009 fait savoir qu’un transport l'uranium appauvri d'origine française quittera le Havre d'ici samedi 24 10 2009 pour la Russie !

 

Toujours selon cette source, Henri-Jacques Neau, directeur délégué de la logistique d'Areva aurait indiqué que la cargaison comporterait "54 fûts de 200 litres d'uranium naturel appauvri" en provenance du site nucléaire du Tricastin dans la Drome où sont regroupées des installations de fabrication de combustible nucléaire. L’uranium en partance pour la Russie est un produit  résiduel issu du cycle de production d’enrichissement destiné à l’alimentation des centrales.

 

Le responsable AREVA  indiquerait que les futs sont expédiés à Tomsk en Russie pour y être enrichis en vue de fabriquer d’autres combustibles nucléaires.

 

Si, comme l’indique Greenpeace, les produits en question sont faiblement radioactifs et moins dangereux que ceux dont il a été question dans le documentaire Arte "Déchets: le cauchemar du nucléaire", il n’en reste pas moins que comme l’a affirmé Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire de Greenpeace France, " La logique est la même, on nous dit qu'on envoie de l'uranium en Russie pour le transformer afin de le réutiliser, en fait il n'est pas réutilisé et c'est pourquoi nous considérons cet uranium comme un déchet".

 

En fait il s’agit bel et bien de déchets dont on voudrait faire croire qu’ils pourraient être assimilés à une sorte de matière première secondaire recyclable.

 

Selon Henri-Jacques Neau, directeur délégué de la logistique d'Areva, c’est au moins "au moins une dizaine" de convoi de ce type par an qui chaque année quittent le Havre.

 

Il convient de rappeler que ces voyages d'uranium appauvri datent des années 70 et l’on peut s’étonner de les voir se perpétuer alors même que le Haut Comité pour la Transparence et l'information sur la sécurité nucléaire (HCTISN) saisi par (le ministre de l'Ecologie) Jean-Louis Borloo vient d’en demander vient le un recensement.

 

L’Alliance Ecologiste indépendante dénonce le transport du 24 10 2009 et s’associe à la campagne de Greenpeace France sur le sujet.

 

L’Alliance Ecologiste réclame, en outre, au gouvernement d’interdire tous transports de matières et de déchets nucléaires français dans le monde jusqu’au terme du recensement qui vient d'être annoncé par le gouvernement.

11/10/2009

Elections Régionales 2010

Communiqué de Presse N°1

Bernard FRAU, Vice-président  « Affaires sociales et Santé » du Mouvement des Ecologistes Indépendants d’Antoine WAECHTER, conduira la liste de l’Alliance Ecologiste Indépendante pour les prochaines Elections Régionales dont le scrutin se déroulera les 16 et 22 Mars 2010.

7094_gd.jpgPour cette élection, l’Alliance Ecologiste Indépendante confirme son souhait de voir se rassembler, dans le respect de leur diversité, tous les acteurs indépendants de l'écologie régionale afin qu'ensemble ils confirme la très forte poussée qui s'est opérée en faveur de leurs propositions lors des dernières élections européennes.

L’heure est désormais venue de transformer concrètement l’essai et de montrer la volonté des Ecologistes de Haute Normandie de porter leurs propositions au cœur de l’action publique en créant les conditions pour gouverner la Région.

0000227261-0_w_230_h_230.jpgEn Haute-Normandie les sujets qui opposent les Ecologistes aux partis traditionnels productivistes, qui ont gouverné la Région depuis plus de 20 ans, ne manquent pas !  La construction du 2ème EPR français à la Centrale de Penly, les menaces contre la réserve naturelle de l’Estuaire de la Seine, celles contre la faune, la flore et les paysages des boucles de la Seine ainsi que le  soutien à la filière de l’énergie sale produite par Total et EDF, tous ces sujets et bien d’autres encore appellent une mobilisation écologiste forte !

Bernard FRAU et ses Amis de l’Alliance Ecologiste Indépendante lancent un appel à toutes celles et tous ceux qui, au delà de la droite et de la gauche, veulent changer la donne politique dans notre Région.

 

Cet appel Bernard FRAU et ses Amis de l’Alliance Ecologiste Indépendante l’adressent plus particulièrement aux adhérents et sympathisants des associations qui luttent pour la préservation de l’environnement en Haute-Normandie, mais également aux militants politiques du parti Vert, d’Europe Ecologie, du Pôle écologiste du PS, du Modem et de Cap 21.

16/09/2009

Grève des transports en commun dans l’Agglo de Rouen

photo_4vign_tcar.jpgLes transports en commun sont complètement bloqués ce matin à Rouen à la suite d'une grève déclenchée à l’initiative de la  CGT concernant les conditions de travail et des salaires.

Selon une source AFP, le trafic était nul dès 8h00 du matin sur l'ensemble du réseau TCAR –  Transports en Commun de l'Agglomération Rouennaise groupe Veolia environnement –. Le mouvement touche à la fois la partie métro et la partie bus, selon la direction.

Des mesures prises par la direction en 2007 concernant les conditions de travail des agents qui ne sont pas appliquées, selon la CGT. "Elles prévoyaient la réduction des amplitudes de travail ou encore l'abandon des services discontinus qui désorganisent la vie des chauffeurs", a précisé Jean-Claude Blot délégué CGT.

Les questions de conditions de travail et de sécurité des agents de conduite du réseau métro-bus ne sont pas nouvelles et chaque usager du réseau peut s’étonner de les voir réapparaître alors même que des engagements ont été pris et que les problèmes étaient en principe réglés.

627830_photo-1252082470305-1-0_150x113.jpgLe transport collectif dans les 45 communes de l’Agglomération de Rouen  - 411000 habitants – est de la compétence de la Communauté de l'Agglomération Rouennaise, présidée par Laurent Fabius.  A l’initiative des élus du Parti Socialiste cette compétence a été transférée, au moyen d’une délégation de service public,  à la TCAR, société de droit privé dont le financement est très largement assuré par des fonds publics !

En effet, la TCAR, filiale du Groupe international  Veolia environnement, outre les recettes dues à la vente des titres de transport au public, reçoit le montant correspondant de la taxe transport indexée sur les charges salariales des  entreprises de l'agglomération, soit plus des 2/3 de ses ressources d’exploitation.

 

L’Alliance Ecologiste Indépendante de Haute-Normandie déplore :

 

ð      le manque de négociation avec les syndicats qui a conduit à ce mouvement de grève

ð      le préjudice fait aux usagers qui ont du se priver d’un  service qu’ils payent  directement et indirectement

 

L’Alliance Ecologiste Indépendante de Haute-Normandie demande à Laurent FABIUS   Président de la Communauté de l'Agglomération Rouennaise, Député de la 4e circonscription de Seine-Maritime, Premier Adjoint au Maire de Grand-Quevilly :

 

ð      Les raisons qui ont conduit la TCAR à ne pas mettre en application les mesures prises en 2007

ð      Les raisons pour lesquelles la Communauté de l’Agglomération Rouennaise, n’a pas été en mesure de débloquer la situation après le préavis de grève déposé par la CGT.

ð      De prendre ses responsabilités pour assurer à l’avenir un fonctionnement normal continu du service public des transports dont la Communauté de l'Agglomération Rouennaise est responsable.

ð      D’envisager un retour à la gestion par les collectivités locales du service public du transport de l'agglomération.

*source photo site TCAR - logo PS -

16:51 Écrit par Bernard FRAU dans 1. Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fabius, cgt, tcar, service public, transport, sécurité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

24/08/2009

Abandon des poursuites contre Stéphane LHOMME

Le Mouvement Ecologiste Indépendant  se félicite de l’abandon des poursuites engagées à l’encontre de Stéphane LHOMME. Bernard FRAU, Responsable de l’Euro Région Nord-Ouest de l’Alliance Ecologiste Indépendante - mouvement  écologiste créé par Le MEI GE et FEA – reçoit avec soulagement et satisfaction la nouvelle du classement sans suites des poursuites à l’encontre de Stéphane LHOMME, porte-parole du réseau « Sortir du Nucléaire ». 

Celui-ci était poursuivi pour avoir révélé la vulnérabilité du réacteur nucléaire EPR en cas de crash d’un avion de ligne

Au moment où la France s’engage dans la construction de nouveaux réacteurs nucléaires, le MEI rappelle qu’il est important que nos concitoyens se saisissent de l’occasion pour demander aux autorités de la République la tenue d’un débat public sur les questions de sécurité

Les questions de sécurité constituant le cœur des enjeux liés à la production de l’énergie nucléaire, le MEI redit avec force qu’il est anormal que les citoyens se trouvent écartés du processus de décision concernant la poursuite de ce mode de production.

Le MEI  qui a soutenu Stéphane LHOMME, réaffirme  par ailleurs son exigence de transparence pour toutes les affaires qui concernent l’industrie nucléaire. Elle demande la mise en place d’une commission d’enquête sur les opérations illégales d’espionnage qu’EDF aurait mis en place en direction du Réseau Sortir du Nucléaire et de Greenpeace.

19:08 Écrit par Bernard FRAU dans 1. Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nucléaire, débat, citoyen | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

09/06/2009

Elections Européennes du 7 juin 2009

 

 

L’alliance Ecologiste Indépendante

«Notre Energie pour la Planète»

 

Résultats en Haute Normandie

 

 

Seine Maritime 76

UMP

23.71%

Front de Gauche

7.74%

PS

18.59%

NPA

6.21%

Europe Ecologie

13.26%

Libertas

3.48%

FN

8.60%

Alliance

3.42%

Modem

8.18%

Autres*

6.81%

* Debout la République, Parti de la France, Lutte ouvrière, Espéranto, Union des Gens, RIC, CNI, Europe des croissances, Communistes

 

 

Eure 27

UMP

26.63%

NPA

5.95%

PS

14.63%

Libertas

5.95%

Europe Ecologie

12.97%

Front de Gauche

4.92%

FN

10.05%

Alliance

4.20%

Modem

9.12%

Autres*

5.58%

* Debout la République, Parti de la France, Lutte ouvrière, Espéranto, Union des Gens, RIC, CNI, Europe des croissances, Communistes

 

 

L’Alliance Ecologiste Indépendante au vu des résultats des élections de ce dimanche 7 juin fait le constat qu’en Haute Normandie, comme partout ailleurs sur le territoire national, les français ont envoyé aux acteurs politiques un signal fort

 

D’abord ils ont exprimé dans les urnes qu’il ne suffit pas de s’opposer pour s’imposer. La mise au pas du Modem et de son président, ainsi que la déroute du Parti Socialiste en ont apporté la preuve! Quand les dénonciations pour « Abus de Pouvoir » ne sont en fait que des « Abus de Vouloir » c’est tout naturellement que les électeurs sanctionnent et dressent des PV. Ils ne se sont pas privés de le faire

 

Ensuite ils ont signifié qu’il y a, pour les formations politiques, toutes tendances confondues, une absolue nécessité de réconcilier les citoyens avec la « chose » publique ! C’est ce que montre clairement le très haut niveau d’abstention constaté dans cette élection où faut-il le rappeler les électeurs étaient invités à choisir leurs représentants au Parlement de l’Europe.

 

Enfin, un grand nombre de ceux des électeurs qui se sont rendus aux urnes, a fait le choix de soutenir un projet politique qui renvoie dos à dos le libéralisme sauvage et la social-démocratie,  pour replacer l’Humain, le Vivant et la Nature au cœur des problématiques globales de la citée.

 

Cette aspiration forte pour un changement écologiste de la société doit se traduire par l’émergence d’un grand mouvement d’écologie politique, enraciné sur le terrain auprès des citoyens, regroupant des hommes et des femmes rassemblés en dehors des schémas anciens et sempiternel clivage gauche contre droite.

 

La perspective des prochaines échéances régionales doit être pour les Haut-Normands l’occasion d’une forte mobilisation afin que se réalise un tel rassemblement que l’Alliance Ecologiste Indépendante appelle de ses vœux !

 

 

Bernard FRAU  - Vice-président du MEI -

Tête de Liste de l’Alliance Ecologiste Indépendante

Contact : Portable : 06 63 24 00 66 Email: bernard.frau@online.fr

15:33 Écrit par Bernard FRAU dans 1. Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

08/06/2009

Elections européennes 7 juin 2009

L’alliance Ecologiste Indépendante

«Notre Energie pour la Planète»

 

 

Résultats Euro Région Nord-Ouest

 

 

Pour sa première confrontation avec le suffrage universel, l’Alliance Ecologiste Indépendante réalise, dans l’Euro Région Nord-Ouest, un résultat largement au dessus de 3%.

 

Ce résultat obtenu dans des conditions particulièrement difficiles, avec notamment une quasi absence de couverture de sa campagne par les médias radio et TV, est plus que prometteur pour l’avenir de l’Alliance Ecologiste Indépendante.

 

L’ensemble des candidats de la liste tient à remercier les électeurs qui ont fait le choix de marquer par un vote en leur faveur une nette volonté de changement écologiste de la société en dehors des clivages traditionnels.

 

La détermination manifestée dans cette élection, à replacer l’Humain, le Vivant et la Nature au cœur des problématiques de la citée trouvera tout naturellement une continuité par la participation de l’Alliance Ecologiste Indépendante lors des prochaines échéances politiques régionales et nationales.

 

Toutes celles et tous ceux qui partagent ce désir de changement sont invités à rejoindre les comités locaux pour consolider la démarche et enraciner profondément les idées, que nous voulons défendre et partager, pour un futur  meilleur, plus propre, plus juste et plus fraternel

 

Bernard FRAU  - Vice-président du MEI -

Tête de Liste de l’Alliance Ecologiste Indépendante

Contact : Portable : 06 63 24 00 66 Email: bernard.frau@online.fr

 

 

 

Haute Normandie

Basse Normandie

Picardie

Nord Pd Calais

76

3.42%

61

3.59%

80

3.16%

62

3.56%

27

4.20%

50

3.09%

60

4.15%

59

3.44%

 

 

14

3.72%

02

3.75%

 

 

 

02:53 Écrit par Bernard FRAU dans 1. Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

19/05/2009

EPR PENLY

Le 15 mai 2009, le Préfet de Région de Haute-Normandie a présenté aux élus, ainsi qu’aux acteurs économiques et sociaux, les éléments de mise en œuvre du chantier du réacteur EPR de Penly. Une fois de plus, selon une  pratique bien connue des milieux du nucléaire français, la presse n’a pas été conviée à cette réunion!

Alors que, suite à des problèmes techniques qui mettent en cause la sécurité future des réacteurs, des arrêts de travaux se multiplient sur les EPR  en construction, il est pour le moins étonnant que l’Etat, au mépris des engagements pris dans le cadre du Grenelle de l’Environnement,  ne marque pas une plus grande volonté de prudence à l’égard du chantier du réacteur EPR de Penly.

En dehors des difficultés récurrentes qu’elle rencontre sur le chantier finlandais d’Olkiluoto  où se construit un réacteur EPR, AREVA a du réparer, sur le chantier EPR de Flamanville,  un nombre de soudures  tel que l’Autorité de Sureté Nucléaire a été dans l’obligation de décider à l’été 2008 un arrêt provisoire du Chantier.

Le groupement titulaire du marché de construction du chantier EPR de Penly ne saurait se situer au dessus des lois de notre pays.

 

L’alliance Ecologiste Indépendante et le Mouvement des Ecologistes Indépendants, à travers ses représentants en Région - Bernard FRAU, Sylvie BERNARD et Henri BAILLEUL respectivement représentant pour la Haute-Normandie, la Basse Normandie et le Nord Pas de Calais -  dénoncent les méthodes des acteurs du nucléaire qui organisent des réunions de sensibilisation et d’information ciblée en dehors des enquêtes publiques imposées par la loi.

L’alliance Ecologiste Indépendante et le Mouvement des Ecologistes Indépendants dénoncent également les Elus qui se sont faits les complices du lobby nucléaire.

L’Alliance Ecologiste Indépendante et le Mouvement des Ecologistes Indépendant demandent aux autorités de l’Etat  la tenue immédiates d’Assises de l’Energie afin de stopper la construction de nouveau réacteur EPR et que soit élaboré un plan de sortie progressive de la production d’énergie nucléaire et son remplacement par une production plurielle d’énergies propres et non dangereuses pour les populations riveraines des sites de production..

L’alliance Ecologiste Indépendante et le Mouvement des Ecologistes Indépendants s’associent à la mise sur pied du collectif régional  STOP EPR, NI A PENLY, NI AILLEURS qui prépare un rassemblement citoyen pour le 28 juin 2009 à Dieppe

00:50 Écrit par Bernard FRAU dans 1. Communiqués de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu