Avertir le modérateur

28/10/2012

Copé/Fillon: un débat oui, pour les actes il faudra attendre

nicolas sarkozy,françois fillon,jean-françois copé,jacques chirac,david pujadas,rascisme anti-blanc,pain au chocolatPour le débat chacun a pu constater que ce fut beaucoup de paroles pour se battre entre membres de la même famille – quoique… gaulliste ou sarkozyste ça ne veut pas forcément dire la même chose – sans montrer que l’on a mal ou que l’on veut faire mal. Pour les actes, il faudra attendre !

Pour l’instant les compères, après avoir été aux machines pendant 10 ans et avoir laissé à la France une situation pas très brillante sur tous les plans – au plan écologique, social, santé et globalement en terme économiques public ou privé –  devraient essayer d’un peu moins la ramener.

nicolas sarkozy,françois fillon,jean-françois copé,jacques chirac,david pujadas,rascisme anti-blanc,pain au chocolatOn se dit d’ailleurs que s’ils avaient été meilleurs on ne voit pas pourquoi Sarkozy aurait été battu et dire que Hollande a menti durant la campagne présidentielle c’est tout de même un peu prendre les Français pour des « cons », ce qu’ils sont loin d’être.

Cela posé, il faut reconnaître que ce débat a été utile pour plusieurs raisons.

D’abord il est bien que l’on sache à qui l’on a affaire. François Fillon et Jean-François Copé ne puisent pas la même source idéologique à l’intérieur de la droite. L’un est aujourd’hui à Nicolas Sarkozy ce que l’autre fut à Philippe Seguin.

Rien de commun entre le libéral bateleur d’estrade prêt à tous les reniements et le rassembleur, lucide, nourri  au lait du gaullisme social. Copé a beau jeu de rappeler qu’il a servi Chirac et Villepin, aujourd’hui le voilà plus sarkozyste que Sarkozy après lui avoir savonné la planche durant tout le quinquennat. C’est un fait !

Ensuite, François Fillon a su montrer qu’il était respectueux de la Constitution et de la loi.

A deux reprises il en a fait la démonstration.

nicolas sarkozy,françois fillon,jean-françois copé,jacques chirac,david pujadas,rascisme anti-blanc,pain au chocolatUne première fois, en disant clairement que si la loi sur le mariage des homosexuels était votée il l’appliquerait en qualité de maire s’il devait le devenir, tout en précisant son opposition nette à ce mariage y compris en faisant revoter un texte d’abrogation dès lors que les conditions seraient réunies.

Une seconde fois en prenant ses distances, nettement également, en disant avoir accepté de suivre Nicolas Sarkozy sur des positions qu’il ne partageait pas en acceptant les contraintes constitutionnelles qui font du chef de l’état le véritable inspirateur de la politique nationale.

nicolas sarkozy,françois fillon,jean-françois copé,jacques chirac,david pujadas,rascisme anti-blanc,pain au chocolatLe fait pour François Fillon de reconnaître aujourd’hui que Nicolas Sarkozy a demandé au dirigeant de Peugeot le report du plan social après la présidentielle montre la loyauté de Fillon à sa famille politique en n’en disant rien pendant la campagne présidentielle.

Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé en leurs temps respectifs n’ont pas été aussi scrupuleux sur le sujet vis-à-vis de leur Président respectif.

On doit reconnaître à Jean-François Copé au moins un point positif. Celui de ne pas accepter fermement – François Fillon a été sur ce point « élégant » – se laisser embarquer par des journalistes qui n’avaient qu’un souhait transformer cette émission en une bataille de cirque.

Cette pratique journalistique est un fléau détestable qui ronge la démocratie et participe  du phénomène de division permanente négatif pour le pays, négatif pour la formation d’une opinion éclairée en capacité de pérenniser la démocratie. 

S’appuyant sur la question récurrente des incidents, désormais symbolisés par «le racisme anti-blanc» et «pain au chocolat arraché pendant le ramadan»  , certes minoritaires mais non anecdotiques, générés à l’école ou dans la rue, par des tenants d’un islamisme radical de combat, Jean-François Copé a su renvoyer David Pujadas à sa responsabilité de journaliste dont la mission est de donner objectivement une information qui correspondre à la réalité vécue par les citoyens.

Lnicolas sarkozy,françois fillon,jean-françois copé,jacques chirac,david pujadas,rascisme anti-blanc,pain au chocolata balle est désormais dans le camp des militants de l’UMP. Qu’ils choisissent, ils peuvent désormais le faire. Le feront-ils avec sagesse ? La question est posée.

Commentaires

Je voudrais intervenir sur la "situation pas trés brillante laissée par la droite". Effectivement, les gens oublient vite. Si l'on en croit certains sondage, la politique menée actuellement serait impopulaire. Dans un premier temps, il faut être honnête : quand on reprend les affaires, il y a une période pendant laquelle il faut se mettre au courant de ce qui a été laissé par les predecesseurs; il y a une équipe à roder, des textes de lois à écrire , les faire débattre par les assemblées, les mettre en application.... Tout cela prend du temps. personnellement, je me suis donné une année avant de prendre des positions sur la politique menée actuellement. Il faut laisser le temps de voir les effets des décisions.
Dans un deuxième temps, les Français semblent avoir oublier l'état de leur pays laissé par l'UMP : Des milliers de foyers menacés d'expulsion, un fort pourcentage de citoyens qui ne peuvent se soigner, une insécurité telle sur la cote d'azur qu'on a qalifié la situation de "bain de sang", 1 million de chômeurs en plus (alors que M. Sarkozy avait promis de diminuer le chômage), des centaines d'entreprises délocalisées sur les conseils de M. Sarkozy qui, rappelons nous, n'avait pas hésiter à dire "il faut investir en Chine", des travailleurs poussés au suicide, 2 dégradation financiéres (nous avons échappé à la troisième promise par Bruxelles si " la gestion de la France ne changeait pas", une crise financière car, ce que l'on appelle "la crise" est plus précisément :"la crise du capitalisme" dont le système est basé sur le tout argent. Chacun sait, pour faire court que la droite est "capitaliste" et la gauche "socialiste". L'UMP porte bien la responsabilité de cette crise;pas seule, certes, mais avec tous les systèmes de droite existant sur la planète.
Oui, décidément, les Français feraient bien de regarder ce qui existait il y a quelques mois à peine...
Quant à la remarque sur "la pratique journalistique", pour avoir eu quelques discussions sur ce sujet, la situation est extrémement grave.

Écrit par : HACHET | 29/10/2012

@ Philippe Hachet
Merci pour ce commentaire et en particulier sur le fait que la situation au plan média est particulièrement grave pour la démocratie.

Écrit par : Bernard FRAU | 29/10/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu