Avertir le modérateur

30/03/2012

Coup de filet dans les milieux islamistes radicaux

Un peu plus d'une semaine après la mort de Mohamed Merah, neutralisé par des policiers du RAID, la police a procédé ce vendredi matin, notamment à Toulouse, à une vingtaine d'interpellations d’islamistes radicaux.

images_248.jpgL’opération a été effectuée par les enquêteurs de la Direction centrale du renseignement intérieur et de la section antiterroriste de la police judiciaire parisienne. Pour certains des objectifs ciblés, l'appui du RAID a été requis.

19 personnes au total ont été interpellées et des armes ont été saisies dont des Kalachnikov. Les interpellations ne sont pas liées aux tueries de Toulouse et Montauban.

120330113819718_40_000_apx_470_.jpgCe coup de filet qui, selon une des sources proches aurait pour but de «démanteler des filières». L’opération s’est déroulée en région parisienne, à Nantes, à Marseille, à Lyon, et à Nice.

Parmi interpellations, on note celle de Mohammed Achamlane le responsable du groupuscule radical Forsane Alizza dissous, en janvier 2012 par Claude Guéant au motif que ce mouvement prévoyait de former ses membres à la lutte armée.

« Notre organisation prend de l'ampleur et nous avons besoin de main d’œuvre fi sabil Allah – ndlr: « sur le chemin d'Allah – nous recherchons toutes sortes de compétences mais surtout des soldats!» était-il indiqué sur le site de l’organisation qui, depuis, est fermé.

un-air-de-provocation-meme-pas-voilee_335701_510x255.jpgLes « Cavaliers de la Fierté » – Forsane Alizza – avaient également soutenu ce commerçant de Rezé près de Nantes, Lies Hebbadj, qui avait défrayé la chronique médiatique en se présentant avec ses épouses voilées au Tribunal de Nantes.

Selon une source policière, lors de l’interpellation dans l'agglomération nantaise de Mohammed Achamlane, qui se fait appeler Abou Hamza – du nom de l’oncle maternel du prophète Mohammed –, « trois kalachnikovs, un pistolet Glock et une grenade » ont été saisies

toulouse-532654-jpg_363251.JPGLe président candidat en campagne a déclaré à propos de coup de filet : « Il y a aura d'ailleurs d'autres opérations qui continueront et qui nous permettront également d'expulser du territoire national un certain nombre de gens qui n'ont, au fond, rien à y faire ».

On peut bien se demander pourquoi ces opérations n’ont pas été engagées plus tôt pendant le quinquennat.

11_septembre_complot_collon-89ce3.jpgSur sa lancée, le ridicule ne tue pas, ne reculant devant aucun scrupule, le président candidat s’est lâché : « ce qu'il faut bien comprendre, c'est que le traumatisme de Montauban et de Toulouse a été profond dans notre pays, un peu, je ne veux pas comparer les horreurs, un peu comme le traumatisme qui a suivi aux Etats-Unis et à New York l'affaire de septembre 2001, le 11-Septembre ».

Pour paraphraser le président candidat, dont la manie constante à se servir de références extra territoriales à l’appuis de ses arguments – Ici l’Allemagne d’Angela pour son modèle 3420_a.jpgde développement (on en rêve tous), là les USA pour les traumatismes – la tentation est grande de lui servir qu’il faut bien comprendre que ce quinquennat – le sien, celui de Nicolas Sarkozy –, est un traumatisme profond pour la République, un peu comme le traumatisme qu’on subit les Américains avec les présidences Bush, père et fils.

Toutes ces interpellations interviennent, fort à propos au mohamed-merah-image-d-archives-10667830tcajw_1902.jpglendemain de l'inhumation de Mohamed Merah au cimetière de Cornebarrieu, en banlieue toulousaine, dont l’équipée puis la neutralisation, dans l’appartement où il s’était retranché, commencent à poser un certain nombre de questions pour le moins gênantes.

L’ancien directeur de la DST le Préfet Yves Bonnet, s’interroge et de nombreux autres responsables avec lui : « ce qui interpelle, quand même, c'est qu'il (ndlr Mohamed Merah)  était connu de la DCRI non pas spécialement parce qu'il était islamiste, mais parce qu'il avait un correspondant au Renseignement intérieur. Or avoir un correspondant ce n'est pas tout à fait innocent. Ce n'est pas anodin ».

De son côté François Hollande le candidat à la présidentielle, désormais le plus sérieux pour remplacer Nicolas Sarkozy le 6 mai a de son côté évoqué ce trouble qui gagne les Français à propos de cette affaire qui de jour en jour est de moins en moins claire.

60742_hollande-socialist-deputy-and-candidate-for-french-socialist-party-presidential-primary-delivers-speech-at-political-rally-during-visit-to-rennes.jpg«À la suite du drame de Toulouse et de Montauban des questions seront nécessairement posées » a très justement indiqué François Hollande.

Ce déploiement de forceet ces interpellations spectaculaires ne sont t-elle pas tout simplement un écran de fumée dressé pour éviter d’aborder les questions au fond ?

Nicolas Sarkozy avait promis d’être Président jusqu’au bout de son mandat. Qu’il en fasse la preuve en allant jusqu’au bout des investigations pour garantir toute la transparence sur le statut réel de Mohamed Merah.

Commentaires

Nous remarquons également que Nicolas Sarkozy déclare sans cesse que l'affaire est close et que toute polémique est inutile...Pressé d'en finir sans doute...

Écrit par : HACHET | 30/03/2012

putain c grave immaginer ko nom de jesus j aille buter des musulmans attention des fou chretien pourrai faire pareil non?

Écrit par : jojo | 30/03/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu