Avertir le modérateur

31/01/2012

Présidentielles 2012: Jusqu'où iront EE-Les Verts et Eva Joly pour gagner quelques voix de plus?

EE-Les Verts, Eva Joly, Ecologie Politique, Jean-Vincent Placé, Cécile Duflot, Parti socialiste, productivisme, néolibéralisme, Pascal Canfin, OFCE, Observatoire des Conjonctures économiques, Jim Jarrassé, Felipe de La Roche, Dominique Voynet, Noël Mamère, ,Chez EE-Les Verts on n’est jamais mieux servi que par soi-même ! Jean-Vincent Placé, Cécile Duflot, en savent quelque chose. Dominique Voynet, Noël Mamère, avaient déjà usé de la ficelle avant eux. Tous sont bien installés et entendent bien profiter  de ce que les Socialistes en échange de leur complaisance leur ont accordé.

EE-Les Verts, Eva Joly, Ecologie Politique, Jean-Vincent Placé, Cécile Duflot, Parti socialiste, productivisme, néolibéralisme, Pascal Canfin, OFCE, Observatoire des Conjonctures économiques, Jim Jarrassé, Felipe de La Roche, Dominique Voynet, Noël Mamère, ,A la limite on pourrait les comprendre « c’est humain » – disent certains pour se justifier de leurs turpitudes – mais dans ce cas là qu’ils ne nous bassinent pas, qu’ils ne bassinent les militants, politiques et associatifs, qui font le travail des humbles parce qu’ils croient que leurs représentants font « la politique autrement ».

S’ils font « la politique autrement » ? Oui ils la font « autrement la politique» ! Mais pas pour le mieux, ils la font pour le pire. Pire que ceux qu’ils dénoncent en donnant des leçons de morale.


EE-Les Verts, Eva Joly, Ecologie Politique, Jean-Vincent Placé, Cécile Duflot, Parti socialiste, productivisme, néolibéralisme, Pascal Canfin, OFCE, Observatoire des Conjonctures économiques, Jim Jarrassé, Felipe de La Roche, Dominique Voynet, Noël Mamère, ,Selon le journaliste Jim Jarrassé, Felipe de La Roche, membre du Conseil Fédéral d’EE Les Verts porteur d’une motion pour la mise en place d’une transparence financière au sein du mouvement écologiste aurait été victime d’un passage à tabac en règle à son domicile. Cette motion n’étant, semble-t-il, pas du goût de tout le monde, l’on aurait tenté de dissuader son porteur de la présenter.

« La motion de finance, il faut que tu arrêtes, sinon on te tue ». Voilà ce que dit avoir entendu Felipe de La Roche  pendant qu’il était agressé à son domicile le 20 novembre 2011.

Agression dont il a donné détail et que rapporte le journaliste dans son papier (*); «Il était six heures du matin quand la sonnette a retenti. A moitié endormi, j'ai ouvert la porte et j'ai reçu immédiatement un violent coup de poing dans le visage, suivi d'un second au niveau de la lèvre. Je suis tombé au sol. Mes deux agresseurs m'ont ensuite frappé à coup de pieds et m'ont menacé de mort, avant de s'en aller».

A la suite de cette visite « amicale autrement » Felipe de La Roche a été transporté aux urgences médico-judiciaires, celles-ci lui ont prescrit deux jours d'interruption temporaire du travail (ITT). Par ailleurs les enquêteurs de la brigade de répression de la délinquance aux personnes (BRDP) de Paris ont été saisis.

Aujourd’hui c’est d’une autre manière de « faire la politique autrement » dont il est question chez EE-Les Verts.

EE-Les Verts, Eva Joly, Ecologie Politique, Jean-Vincent Placé, Cécile Duflot, Parti socialiste, productivisme, néolibéralisme, Pascal Canfin, OFCE, Observatoire des Conjonctures économiques, Jim Jarrassé, Felipe de La Roche, Dominique Voynet, Noël Mamère, ,A l’appui de son budget, l’équipe de campagne d’Eva Joly, la candidate d’EE- les Verts pour la présidentielle 2012, a produit mercredi dernier une étude – dite simulation des effets macroéconomiques du budget d’Eva Joly » confiée à un organisme indépendant l’OFCE – Observatoire Français des Conjonctures Economiques – qui, concluait à l’efficacité des mesures préconisées par l’ancien magistrat pour sortir de la crise.

Selon Le Figaro (**) et Le Monde (***) trois des économistes, sensés avoir été partie prenante du document ont indiqué sur le site de l’OFCE (****) qu’ils n’ont «  ni participé, ni signé, ni contribué directement ou indirectement au travail d’évaluation proposé par Europe-Ecologie-Les Verts » ajoutant pour préciser les choses que « ce travail est la responsabilité pleine et entière de Gael Callonec et n’engage que lui »

Gael Callonec est effectivement économiste, il est le quatrième des économistes ayant été cités comme ayant participé à l’étude en question.

Mais pour être complet il faut tout de même dire que Gael Callonec est par ailleurs un militant actif d’EE-Les Verts, candidat aux législatives de 2012 et porte parole du groupe EE-LV de Conflans-Sainte-Honorine.

Et voilà le travail ! Inutile d’en écrire plus. Les instigateurs de cette entourloupe ne sont pas dignes de confiance. Ils sont disqualifiés! Pascal Canfin peut bien essayer de botter en touche en reconnaissant un amalgame. Le Mal est fait! EE-Les Verts c'est pas mieux que les autres.

EE-Les Verts, Eva Joly, Ecologie Politique, Jean-Vincent Placé, Cécile Duflot, Parti socialiste, productivisme, néolibéralisme, Pascal Canfin, OFCE, Observatoire des Conjonctures économiques, Jim Jarrassé, Felipe de La Roche, Dominique Voynet, Noël Mamère, ,La candidate ex-Juge la rigueur, ou ses amis conseillers pour la campagne, tous pris les mains dans le sac des pratiques peu reluisantes qu’habituellement ils n’hésitent pas à attribuer aux autres. Ces politiques désignés comme difficilement fréquentables.

EE-Les Verts, Eva Joly, Ecologie Politique, Jean-Vincent Placé, Cécile Duflot, Parti socialiste, productivisme, néolibéralisme, Pascal Canfin, OFCE, Observatoire des Conjonctures économiques, Jim Jarrassé, Felipe de La Roche, Dominique Voynet, Noël Mamère, ,Les dirigeants d’EE-Les Verts ne sont pas gênés pour se jeter dans les bras d’un Parti Socialiste dont on peut au fil du temps pourtant constater qu’au plan du projet tout les sépare. Reste bien sur en partage une appétence commune pour les postes d’élus et les avantages qui vont avec. Ils n’ont pas mis beaucoup de temps à apprendre les mauvaises manières.

Faut-il en rire ? Faut-il en pleurer ?

Oui il faut en rire ! En rire un bon coup ! Et immédiatement après se remettre au travail en se disant que ces gens là sont en train de décrédibiliser et de détruire une des seules voie du futur pour sortir effectivement du productivisme libéral et social-démocrate qui tue la vie dans toutes ses dimensions éthiques, morales et sociétales.

Non il ne faut pas pleurer ! Agir pas Gémir ! Tel était le slogan de certains écologistes des années 90. C’est effectivement le choix de l’action dont les écologistes ont besoin pour ne pas disparaître, broyés, dans la main des productivistes qui ne rêvent que de cela !

EE-Les Verts, Eva Joly, Ecologie Politique, Jean-Vincent Placé, Cécile Duflot, Parti socialiste, productivisme, néolibéralisme, Pascal Canfin, OFCE, Observatoire des Conjonctures économiques, Jim Jarrassé, Felipe de La Roche, Dominique Voynet, Noël Mamère, ,L’Ecologie Politique n’a pas vocation à se diluer dans l’eau dure de l’austérité imposée aux peuples par tous les productivistes du monde - Européens, Chinois, Russes, Brésiliens, Indiens, Japonnais ou Américains - pour en adoucir l’amertume comme le feraient des « morceaux de sucre»  ou pire « des pilules chimique d’aspartame »  dans une potion trop forte à avaler.

L’heure est à la mobilisation de l’Ecologie Indépendante et à la mise en place d’un grand Mouvement de Rassemblement des Ecologistes qui refusent de se laisser tromper plus longtemps. Des Ecologistes qui refusent de voir leur idéal décrédibilisé par les pratiques « indignes » de quelques opportunistes aujourd’hui disqualifiés.


 (*) http://www.lefigaro.fr/politique/2012/01/13/01002-20120113ARTFIG00344-eelv-une-motion-une-agression-et-des-questions.php

(**) http://www.lefigaro.fr/politique/2012/01/30/01002-20120130ARTFIG00544-une-etude-independante-sur-joly-faite-par-un-militant.php

(***) http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/01/30/l-analyse-du-budget-d-eva-joly-etait-realisee-par-un-militant-vert_1636296_1471069.html

(****) http://www.ofce.sciences-po.fr/blog/?p=1183 des vertes et des pas mures

28/01/2012

Présidentielles 2012: manipulations grossières de l'opinion publique française!

Alors qu’il n’est pas encore candidat à sa succession, Nicolas Sarkozy, qui dans son propre camp ne fait plus l’unanimité, vient de recevoir le soutien d’Angela Merkel.

Angela Merkel, PPE, CDU, UMP, Conservateurs, Chrétiens Démocrates, Alain Juppé, François Fillon, The Gardian, Le Monde, Herman Gröhe, Voyage en Guyanne de Nicolas Sarkozy,,La chancelière allemande a laissé entendre qu’elle participerait à la campagne du chef de l’Etat dont les sondages sont en ce moment au plus bas.

« Angela Merkel va soutenir Nicolas Sarkozy lors du rendez-vous de campagne du printemps »  a annoncé ce samedi Herman Gröhe, le secrétaire général de la CDU, lors de son passage au Conseil national de l’UMP.

La CDU est le parti chrétien-démocrate auquel appartient Angela Merkel qui avait été soutenue en 2009 par Nicolas Sarkozy pour sa réélection.
Rappelons que les députés européens de l’UMP et ceux de la CDU militent ensemble à Strasbourg, au sein du PPE – Parti Populaire Européen –  qui rassemble au parlement européen les conservateurs et les chrétiens-démocrates des 27.

Au moment où, sur le ton de la confidence à des journalistes, lors du récent voyage en Guyane, il fait semblant d’envisager la défaite, comme par hasard, le télégraphiste d’Angéla Merkel fait savoir que Nicolas Sarkozy est  « la bonne personne à l’Elysée et qu’elle le sera aussi à l’avenir ».

Tout ceci n’est que manoeuvre grotesque pour créer un pré-climat de campagne afin de mettre les Français dans la situation de se dire que finalement le champion des promesses non tenues est tout compte fait celui qui va sortir le pays de ses difficultés.

Premier temps, évoquant la future campagne électorale, depuis plusieurs mois Nicolas Sarkozy a laissé planer le doute. Il s’est d’abord exprimé en utilisant des formules propres à susciter le buzz média ; « si je suis candidat », « je ne sais pas si je serai candidat ». Puis se faisant plus précis et Angela Merkel, PPE, CDU, UMP, Conservateurs, Chrétiens Démocrates, Alain Juppé, François Fillon, The Gardian, Le Monde, Herman Gröhe, Voyage en Guyanne de Nicolas Sarkozy,,envisageant soi-disant une défaite en avril 2012 « je suis avocat, j’ai toujours eu un cabinet et je suis passionné de tas de choses. En tout cas, je changerai de vie complètement, vous n’entendrez plus parler de moi ». Enfin en laissant dire qu’Alain Juppé ou François Fillon pourrait solliciter la confiance des Français à sa place.

Deuxième temps : en contrepoint de la détestation qu’il inspire aux Français arrivent de l’étranger les premiers jugements flatteurs pour Nicolas Sarkozy. Ainsi un article paru sous le titre Nicolas Sarkozy, « Angela Merkel, PPE, CDU, UMP, Conservateurs, Chrétiens Démocrates, Alain Juppé, François Fillon, The Gardian, Le Monde, Herman Gröhe, Voyage en Guyanne de Nicolas Sarkozy,,au-delà du bling bling, vu par « The Gardian » » (*), on peut lire, sous la plume, de Jon Henley : «  Sur la scène internationale ……Sarkozy est sans conteste " préoccupé de l'intérêt national de la France, sait au besoin se montrer impitoyable pour le garantir, et possède sans aucun doute un esprit stratégique". Même ses réalisations intérieures ……ne sont pas aussi négligeables que ce qu'en disent les Français ». La sortie de la chancelière allemande n’est au fond qu’un élément de plus du plan communication prévu pour gagner en 2012.

Dans un troisième temps, qui viendra le plus tard possible dans la campagne – il ne cesse de nous le dire, il ferra son devoir jusqu’au bout de son mandat – le Chef de l’Etat fort de sa « bonne image à l’international », ayant fait « acte de constriction » pour ses erreurs médiatiques, mais « qui n’en fait pas…… ! », se représentera aux suffrages des Français cette fois comme leur protecteur et celui de la France.

Angela Merkel, PPE, CDU, UMP, Conservateurs, Chrétiens Démocrates, Alain Juppé, François Fillon, The Gardian, Le Monde, Herman Gröhe, Voyage en Guyanne de Nicolas Sarkozy,,Les Français ne sont pas dupes, ils es ont assez de cette foire aux bobards et des gesticulations des communicants de l’Elysée. Sarkozy nous a promis qu’on n’entendra plus parler de lui : qu’il s’en aille et surtout cette fois qu’il tienne sa promesse.

(*) Supplément « Europa »  du 26 janvier réalisé par « Le Monde » et cinq autres journaux européens dont le britannique « The Gardian »

25/01/2012

Centrale nucléaire de Civaux : rapport accablant .

centrale-de-Civaux_pics_180.jpg13 janvier 2012 alerte au site Nucléaire de Civaux dans la Vienne, lors d’un contrôle de la qualité des eaux souterraines sous la centrale, des agents constatent une présence anormale de tritium dans la nappe phréatique – taux indiqué par EDF 540 becquerels/litre d’eau alors que le taux attendu est de 8.

Un tel niveau de mesure signifie qu’une fuite importante existe et qu’il convient d’abord de la situer puis de la circonscrire car le produit est dangereux.

Le tritium est, en effet, un produit issu de la réaction nucléaire, généralement stocké dans la centrale, dont le rejet ne peut s’effectuer, sous forme liquide, que, dans le cas présent, dans la Vienne qui se trouve à proximité. Qui plus est les rejets de tritium, lorsqu’ils sont effectués, sont soumis au respect d’un cadre précis de  procédures.

Après recherche, il apparaît que la fuite résulte d’une double défaillance qui touche à l’étanchéité d’un robinet ainsi qu’à celle d’une bâche de rétention du produit. L’eau chargée au tritium, mélangée à d’autres effluents radioactifs, contenue dans le réservoir de stockage, s’écoule dans le sous-sol en direction de la nappe.

EDF.jpgInterrogé par les médias, le directeur du parc nucléaire d’EDF répond : «  ce n’est pas normal. Ce genre de chose ne doit pas arriver. Mais la fuite a été stoppée jeudi, les travaux sont encours et il n’y aura aucune conséquence sur la santé ».

Puis la communication de l’opérateur EDF, se poursuit sur le thème : l’eau de la nappe ne sert ni à la consommation d’eau potable ni pour des besoins agricoles précisant que la concentration de tritium relevée dans les prélèvements est très inférieure à la limite de potabilité de l’eau que l’OMS – Organisation mondiale de la Santé – a fixée à 7800 becquerels par litres.

Si nous devions nous en tenir aux propos lénifiants de ce responsable important d’EDF, on pourrait au fond se dire que: bon, il y a eu un incident mais tout cela a été pris en main rapidement. De plus il n’y a pas d’incidence pour la santé. Tout va bien nous sommes revenus à la normale.

Sauf que, c’est grave et scandaleux !

La référence à la norme OMS est une manipulation grotesque que le Président de la Criirad – Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité – Roland Desbordes dénonce avec véhémence.

Cette référence est « scandaleuse » dit-il, «  Plus personne n’utilise cette norme tant elle ne veut rien dire. La recommandation européenne fixe un seuil d’alerte à 100 Becquerels par litres. Au Canada le seuil est à 20 ». Pour mémoire les prélèvements à Civaux font état d’un niveau de contamination à 540 becquerels par litre.

Mais il y a plus grave et plus inquiétant !

L’Autorité de Sureté Nucléaire, à la suite de la découverte de la fuite d’eau contaminée, s’est transportée sur le site pour prendre, par elle-même, la mesure effective de la situation.

Le retour d’information est accablant pour l’opérateur EDF qui a sciemment minimisé la gravité de la situation.

logo_asn.pngSelon Anne-Cécile Rigail – chef de la division de l’ASN Bordeaux – l’état général des installations de stockage est «  tout à fait inadapté. Le revêtement du bassin de rétention, en résine, était fissuré, craquelé ». Cette situation est révélatrice «  des défaillances tout à fait notables chez EDF » et surtout  « une application insuffisante de la réglementation ».

Cette visite a fait l’objet d’un rapport d’inspection détaillé qui a été envoyé à la direction de la Centrale le 23 janvier.

Ce rapport pointe de façon nette les manquements d’EDF dont les principaux sont :«Une attention insuffisante aux risques de contamination par le tritium, tant en ce qui concerne l'état de la capacité de rétention, les programmes de surveillance du génie civil, le choix des méthodes de mesures employées par le service de prévention des risques et la formation des agents».

Il y est par ailleurs indiqué qu’«à l'intérieur de la capacité de rétention, des fissures sont présentes dans le béton, dont certaines ont manifestement fait l'objet d'une réparation d'étanchéité à l'aide de mastics ou de gels de silicone»

De même le rapport attire l’attention sur la présence de cloques percées dans le revêtement armé des bassins «révélant la présence de liquide entre le revêtement et le béton qu’il est censé protéger»

Jacques-Repussard_pics_390.jpgCes trois remarques éclairent d’une lumière crue le jugement porté par Jacques Repussard – directeur général de l’Institut de Radioprotection (IRSN) – lors d’une interview accordée au JDD le 1er Janvier où il répondait à la question : «Estimez-vous que les centrales françaises ne sont pas sures ?».

La réponse a été on ne peut plus claire : «Il y a des vulnérabilités, il faut les traiter. Au quotidien, un certain nombre de manques existent. Parfois, des opérateurs manquent de vigilance, sur des problèmes de sous-traitance par exemple».

L’ASN a demandé à ce que soient réalisés dans les plus brefs délais les travaux nécessaires, que toutes les procédures – information, alerte, et contrôle – soient révisées et que soit entreprise une révision des formations des agents.

Ceci et bel et bon mais très largement insuffisant !

dkY8qgt7WpE4iqU5rYX2EXbWm4kDiR9iQuicklook.jpgAu mois de septembre 2011 une filiale d’AREVA a été condamnée par la cour d’Appel de Nîmes pour « déversement de substances toxiques dans les eaux souterraines » après qu’un débordement de cuve se soit produit sur le site du Tricastin.

Il faut qu’aujourd’hui l’état introduise une instance auprès des juridictions concernées, visant la direction d’EDF  et les responsables de la centrale de Civaux.

Sur un plan plus général il est manifeste que le passage au privé d’EDF se traduit par des restrictions à tous les niveaux de la gestion au quotidien des centrales nucléaires dont il faudra bien un jour décider la fermeture programmée.

nucleaire-non-merci.jpgPour la période de transition des règles strictes doivent être établies dont l’application devra être surveillée par un organisme indépendant, pour que les arbitrages économiques s’effectuent en priorité pour assurer la sureté des centrales et non pour améliorer le profit des actionnaires.

21:00 Écrit par Bernard FRAU dans Energie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : civeaux, centrale nucléaire, areva, edf, tritium, asn, criirad, jacques repussard, irsn, roland deborde, tricastin | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

24/01/2012

L’abominable vidéo !

Cette vidéo filmée en Afghanistan est abominable ! Elle relate, si les faits sont confirmés, un comportement ignoble de la part de soldats censés avoir été envoyés en Afghanistan pour combattre le soi-disant "axe du mal" au nom des valeurs de la démocratie et des droits de l’Homme.

De quoi s’agit-il ?

La vidéo montre quatre individus rigolards, en uniforme américain, urinant tranquillement sur trois cadavres qualifiés de rebelles talibans. Pour ajouter au sordide de l’affaire il est clair que ces ignobles individus étaient parfaitement conscients qu’une autre personne était en train de les filmer.

Pendant qu’ils se laissent aller les « salauds », en effet, jettent des « yeah » satisfaits, et l’un d’eux va jusqu’à lancer à l’adresse du cadavre dont il salit la dignité « passe une bonne journée mon pote».

Les autorités militaires et civiles américaines ont beau indiquer qu’une enquête est ouvertes, prendre des mines contrites, ce n’est pas la première fois que ce genre de dérapage dégradant pour l’adversaire mort ou prisonnier est évoquée à propos de militaires américains en campagne.

h_9_ill_1183723_d782_cia AFP PAUL J RICARD.jpgPersonne n’a oublié les tortures et les humiliations dont été victimes des détenus militaires irakiens dans la prison d’Abou Ghraïb en Irak. Tout cela vient s’ajouter aux bombardements de civils et autres exactions commises ces dix dernières années.

Si quelque part l’on souhaitait attiser encore plus la haine de la communauté musulmane mondiale à l'égard du monde occidental, pour mieux préparer une nouvelle intervention « pour la liberté » on ne s'y prendrait pas autrement.

Décidément, il y a définitivement quelque chose de pourri en Amérique!

« Uriner sur quelqu’un, c’est un acte radical, la violence est physique» a déclaré Rony Brauman l’ancien Président de Médecins Sans Frontière, ajoutant «on « élimine», et cela rentre dans cette logique. C’est très extrême».

Une condamnation sans appel est requise des autorités américaines, civiles et militaires. La France et l'Allemagne, mais également l’Union Européenne, s’honoreraient de marquer officiellement leur désapprobation pour ce qu’il faut bien appeler une profanation sordide de corps humains.

Les pays de la coalition en Afghanistan ont-ils clairement fait connaître leur condamnation de ces actes odieux?

Afghanistan, Droits de l'Homme, Dignité bafouée, Otan, Soldats américains, Démocratie, Axe du Mal, Rebelles, Talibans, Irak, Abou Ghraïb, Rony Brauman,Des enquêteurs indépendants doivent être nommés par l’ONU avec mission d’aboutir, dans la transparence la plus totale, rapidement et concrètement, à l’arrestation et au jugement des coupables à qui une lourde condamnation doit être infligée.Il faut que justice passe.

Il ne s’agit pas ici de cautionner en en aucune manière les actions des Talibans qui, lorsqu'ils sèment la mort par des actes terroristes, sont tout aussi ignobles et détestables, mais en l’occurrence, rien ne peu justifier, si les faits sont avérés, un tel mépris de la dignité humaine.

Dans cette affaire exécrable c'est d’abord à ceux de notre propre camp que nous devons réclamer des comptes.

Afghanistan: Partir au plus vite, oui ! Mais en bon ordre.

Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, En moins d’un mois six nouveaux militaires français ont été tués en Afghanistan. Deux le 29 décembre, et quatre ce vendredi 20 janvier. Ce qui porte à 82 le nombre de morts français depuis 2001 pour un contingent militaire qui compte 3600 hommes – troisième par le nombre des forces de la coalition –. Ce contingent, qui participe à l’entraînement de l’ANA – Armée Nationale Afghane – devrait quitter le théâtre des opérations fin 2013.

Partir, fin 2013 au terme de la mission que la France, PS et UMP confondus, a acceptée aux côtés des Allemands, des Anglais et des Américains ou partir dès la fin 2012 comme le réclame François Hollande, n’est pas vraiment la question. Les militaires français doivent quitter l’Afghanistan, en bon ordre, en toute sécurité et, oui, le plus tôt sera le mieux.

Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, Visiblement la position de la France, exprimée vendredi par le Chef de l’Etat – constitutionnellement chef des armées – semble s’être infléchie. Nicolas Sarkozy a toujours considéré l’engagement des troupes françaises en Afghanistan comme un « combat des démocraties pour défendre leurs valeurs » contre « la barbarie ».

En août 2010, il rassurait les membres de la coalition, en indiquant que la France resterait «en Afghanistan, avec ses alliés, aussi longtemps que nécessaire» tout en précisant que les décisions qu’il pourrait être amené à prendre ne seraient «pas soumises à des calendriers artificiels ou à des humeurs médiatiques».

Le voilà, vendredi 20 janvier, qu’il annonce une « suspension de toutes les opérations de formation et d’aides au combat de l’armée afghane » allant même jusqu’à poser «la question d’un retour anticipé des troupes françaises».

Que se passe-t-il ? Sommes-nous une fois de plus confrontés au travers de Nicolas Sarkozy aussi prompt dire tout et le contraire  du tout dès lors que ses intérêts du moment lui semblent en cause ?

Ce dossier mérite sans doute un examen un peu plus approfondi et un jugement moins tranché.

D’abord, les quatre soldats ont été tués par un membre de l’ANA alors que ceux-ci n’étaient pas armés. Cela est parfaitement inacceptable, comme l’a dit très justement Nicolas Sarkozy lors de la cérémonie des vœux aux corps constitués « l’armée française n’est pas en Afghanistan pour que les soldats afghans lui tirent dessus »

Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, Ensuite ces actes criminels ont été perpétrés dans un contexte que jusqu’alors les porte-parole de l’Otan n’ont jamais admis officiellement. Un rapport interne de l’ISAF – force de l’OTAN pour l’Afghanistan – rendu public en juin 2011 et repris vendredi par le New-York Times révèle que depuis 2007 les soldats américains ont été victimes de fusillades de la part de soldats et policiers afghans.

Cette animosité meurtrière s’est progressivement développée au point qu’entre mai 2007 et mai 2011 elle serait la cause de 6% des pertes totales occasionnées par les opérations de combat.

L’infiltration d’insurgés talibans dans les forces de l’ANA, même si des cas existent, ne suffirait pas à expliquer un phénomène plus global qui s’est accéléré brutalement depuis 2009.

Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, « Il est clair que les altercations meurtrières ne sont ni rare ni isolées; elles reflètent une menace en hausse rapide et systématique – dont l’ampleur pourrait être sans précédent, entre alliés, dans l’histoire militaire moderne –», explique l’auteur du rapport qui ajoute, que les dénégations des officiels de l’OTAN « semblent peu sincères, sinon intellectuellement profondément malhonnêtes».

Le climat de haine qui s’est installé entre les forces afghanes et celles de la coalition est en train d’apparaître au grand jour. Il inquiète y compris dans les rangs de l’ANA.

Un officier de cette armée, dont les propos ont été repris par le New-York Times, qualifie ses soldats de « voleurs, des menteurs et des drogués » et désigne les américains comme « des brutes grossières et arrogantes ». Il dit craindre que ce contexte « ne devienne bientôt un problème majeur dans les rangs subalternes des deux armées ».

Alors que Gérard Longuet – le ministre français de la défense – s’en tient à la version officielle, l’auteur de la fusillade qui a tué 4 de nos compatriotes et blessé 15 autres est « un taliban manifestement infiltré de puis longtemps » dans l’armée afghane, une des sources locales indiquent de son côté : « c’était un vrai soldat, enregistré. Pendant ses premiers interrogatoires par des soldats français, il leur a dit qu’il avait fait cela – la fusillade ndlr – à cause de la vidéo sur laquelle des soldats américains urinaient sur des cadavres ».

Enfin, pour ce qu’il est possible d’en savoir à l’heure actuelle, il apparaît très nettement que la position française au sein de la coalition à propos des conditions de sortie d’Afghanistan ne soit pas identique à celle envisagée par les américains.

L’équation actuelle retenue pour se dépatouiller  du bourbier dans lequel Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, Georges BUSH a entrainé l’Amérique et ses alliés britanniques, allemands et français peut se résumer d’une trait synthétique: sortir au plus vite – fin 2014 – au moindre coût humain et en laissant le pays assurer seul sa destinée en donnant aux autorités afghanes – le régime de l’actuel président KARZAÏ – les moyens de contenir les Talibans sans l’aide de l’Otan à un coût financier le plus réduit.

Hors à ce jour non seulement la situation financière du pays n’est pas assurée – 90% du budget afghan provient de l’aide extérieure – mais Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, Washington, bien que souhaitant maintenir après 2014 cinq bases militaires en Afghanistan, renâcle à maintenir sa participation au niveau actuel et tente d’imposer à ses alliés une nouvelle répartition de l’aide plus à son avantage. Ce que ceux-ci refusent en proposant que les pays du Golfe soient mis à contribution.

De plus les Etats-Unis qui continuent unilatéralement de dérouler leur plan de sortie d’Afghanistan ont engagé à Doha au Qatar des négociations avec les Talibans en vue d’explorer la possibilité de leur intégration dans un futur gouvernement d’union nationale.

Au regard du contexte général extérieur – montée de la haine à l’endroit des occidentaux, augmentations des pertes humaines, détricotage des solidarités à l’intérieur de la coalition – la diplomatie française doit trouver un juste équilibre qui permette à notre pays de ne pas se laisser imposer une ligne qui ne préserve pas ses intérêts dès lors qu’elle s’aligne sur les positions de l’Oncle Sam.

Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, Faut-il vraiment que la France, en collant systématiquement à la diplomatie de la canonnière des USA, se mette encore un peu plus à dos l’Iran, la Russie et le Pakistan qui ne veulent pas de bases militaires américaines dans la Région ?

Faut-il vraiment que les soldats français fassent les frais d’une politique qui viserait à l’intégration des Talibans dans un gouvernement d’union nationale contre le souhait d’une partie des fractions afghanes qui les ont combattus jusqu’à ce jour ?

Faut-il vraiment que la France, qui doit emprunter pour couvrir son déficit primaire, se laisse imposer une augmentation de la part financière qu’elle assume dans cette guerre où elle s’est laissée entraîner?

Faut-il vraiment que la France se brouille avec ses alliés de la coalition en particulier ses alliés européens ?

A ces quatre questions la réponse est non !

Cette détestable période de 10 ans de guerre, dont l’issue, à ce jour, est largement incertaine –  la guerre civile et le chaos en Afghanistan ne sont pas à exclure – exige de tous les responsables politiques français exemplarité et solidarité dans la manière d’aborder les faits qui nous parviennent d’Afghanistan.

Les enjeux sont d’une grande gravité. Le respect que nous devons à ceux de nos soldats qui sont morts ou blessés gravement commande de ne pas céder à la tentation d’instrumentaliser à des fins électorales les difficultés qui sont celles du Pays tout entier.

Nicolas Sarkozy, Hamid Karzaï, Afghanistan, USA, Etats-Unis, François Hollande, Talibans, François Bayrou, Pakistan, Iran, Russie, Allemagne, Angleterre, Europe, Doha, Quatar, Georges Bush, New-York Times, OTAN, ANA, Armée Nationale Afghane, ISAF, Soldats français, François Bayrou qui s’est exprimé hier dimanche sur Canal +  a su, sur ce point, donné le ton juste et responsable en déclarant très simplement mais avec beaucoup de hauteur «  au moins soyons calmes et rationnels dans les décisions que nous allons prendre et ne prenons pas des décisions uniquement dictées par l’émotion».

20/01/2012

Alerte Egypte : des produits radio actifs volés à la centrale en construction d’El-Badaa

Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Egypte, vol de produits nucléaires dangereux, bédouins contestataires, Mobarak, Alexandrie, Méditérranée, Centrale d'El-Dabaa, RIA Novosti, El Arham, Guysen-News International,De source russe,- RIA Novosti – des Bédouins bloqueraient, depuis plusieurs semaines, le site de construction de la première centrale nucléaire égyptienne situé dans la région d’El-Dabaa sur la côté méditerranéenne près d’Alexandrie.

Les habitants dont les maisons d’habitation se situent à l’intérieur du périmètre de sécurité de la centrale ont décidé de franchir l’enceinte même du site pour s’attaquer aux installations techniques et les détruire.

Ils refusent aujourd’hui de quitter le chantier en cours et menacent de mort toute personne qui tenterait de s’opposer à leur action de protestation qu’ils veulent conduire jusqu’à l’arrêt définitif des travaux.

Le pouvoir en place au Caire qui condamne les protestataires s’est engagé à ramener de l’ordre au plus vite sur le chantier et a promit de fournir de nouveaux logements aux contestataires et de leur verser des indemnités.

Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Egypte, vol de produits nucléaires dangereux, bédouins contestataires, Mobarak, Alexandrie, Méditérranée, Centrale d'El-Dabaa, RIA Novosti, El Arham, Guysen-News International,C’est fin 2007 que l’ancien Raïs, Hosni Moubarak, avait lancé un programme pour équiper l’Egypte de centrales nucléaires censées aider l’Egypte  à couvrir ses besoins futurs en énergie électrique.

L’Egypte qui possède d’importants gisements d’uranium, dispose actuellement de deux réacteurs de recherche qui lui ont été fournis l’un par l’URSS en 1958 et le second par l’Argentine. Le Caire bénéficie en outre depuis 2008 d’un accord de coopération dans le domaine du nucléaire civil – production d’énergie électrique et d’uranium – signé avec la Russie et du soutien de la Chine et de l’Europe.

La construction du réacteur d’El-Dabaa devait démarrer début 2011. Mais les soulèvements populaires qui ont conduit à la chute du régime Moubarak provoqué un gel des travaux qui devaient durer entre 8 et 10 ans pour un coût total évalué en Février 2010 – source RIA Novosti – à 1,5 à 2,5 milliards de dollars.

L’agence israélienne, Guysen-News International, rapporte une information du journal égyptien, proche du gouvernement, Al Ahram, selon laquelle : « des produits radioactifs ont été volés dans la centrale nucléaire en cours de construction d’El-Dabaa voisine d’Alexandrie, en Egypte. Un coffre-fort contenant des produits dangereux aurait été emporté et un autre aurait été forcé ».

Rien n’est indiqué quand à ce que sont devenus ces produits radioactifs dangereux. Sont-ils désormais mis en circulation-vente sur le marché clandestin des produits susceptibles d’être utilisés par des terroristes ?
Aucune indication n’a filtré quant à l’identité des «voleurs». Rien n’indique d’ailleurs que des enquêtes sont engagées. Dormez tranquilles braves gens le nucléaire est inoffensif!

Nicolas Sarkozy, Kadhafi, Egypte, vol de produits nucléaires dangereux, bédouins contestataires, Mobarak, Alexandrie, Méditérranée, Centrale d'El-Dabaa, RIA Novosti, El Arham, Guysen-News International,Rappelons-nous Nicolas Sarkozy comptait vendre à son ancien ami, le Colonel Kadhafi, l’EPR qu’AREVA n’arrive pas à construire ni en Finlande ni à Flamanville.

19/01/2012

Présidentielles: Sarkozy au sommet social, Président ou candidat?

Sommet social, Nicolas Sarkozy a réunit les partenaires sociaux pour, « dans l’urgence », s’attaquer à la montée du chômage qui désormais atteint presque 10 % dans notre pays. Sommet social ou Sommet de l'hypocrisie?

Nicolas Sarkozy, sommet social, Front de l'emplo, TPE, PME, CDD, Pole emploi, chômage partiel, banquiers, concurrence déloyale, agriculture paysanne, grandes chînes de distribution, Bolloré, Liliane Bethencourt, Bernard Tapi, Ben Ali, Kadhafi, cadeaux fiscaux, «Sur le front de l'emploi, la situation est extrêmement préoccupante. Cela impose des décisions fortes et rapides», a-t-il déclaré en conclusion de ce sommet où en 4 heures le Président de la République a engagé 430 millions d’euros. Oui 430 millions d’euros soit un peu plus de 100 millions à l’heure.

Le plan du Président prévoit: 100 millions pour permettre et faciliter le développement de l’activité partielle dans les entreprises en baisse d’activité, 100 millions pour exonérer de charges sociales durant 6 mois les TPE qui embaucheront un jeune de moins de 26 ans, 40 millions pour financer l’embauche de 1000 CDD pour renforcer les effectifs du Pôle emploi.

A cela s’joute une somme de  150 millions en direction des chômeurs de longue durée, privés d’emploi depuis plus de deux ans, à qui seront offerts « soit une formation, soit un emploi, soit un processus de resocialisation ».

Nicolas Sarkozy, sommet social, Front de l'emplo, TPE, PME, CDD, Pole emploi, chômage partiel, banquiers, concurrence déloyale, agriculture paysanne, grandes chînes de distribution, Bolloré, Liliane Bethencourt, Bernard Tapi, Ben Ali, Kadhafi, cadeaux fiscaux, De qui le Président de la République se moque-t-il ? Toutes ces mesures, correspondent à de vielles recettes qui n’ont jamais marché durablement. Ce n’est que du réchauffé. Il y a des années qu’avec force moulinets de bras et coups de menton les « politiques » engagent des millions sur le front de l’emploi sans jamais aboutir sur le fond à régler structurellement cette question.

Ce ne sont pas ces mesures, vieilles comme la 5ème République, qui vont permettre à la France de retrouver de la compétitivité. Il y faut autre chose. Et ce n’est pas d’un avocat, ancien Maire de Neuilly, qui n’a jamais mis les pieds à l’usine sauf pour y parader, ou à des énarques aussi bien intentionnés soient-ils qu’il faut attendre des solutions durables sur le long terme en matière d’emploi.

Nicolas Sarkozy, sommet social, Front de l'emplo, TPE, PME, CDD, Pole emploi, chômage partiel, banquiers, concurrence déloyale, agriculture paysanne, grandes chînes de distribution, Bolloré, Liliane Bethencourt, Bernard Tapi, Ben Ali, Kadhafi, cadeaux fiscaux, L’ami des banquiers, des pétroliers, de la Bourse, du Medef et des restaurants de luxe ne connaît pas le monde de la vraie vie celui où l’on produit, où l’on doit être créatif, innovant, compétent et sérieux. C’est d’ailleurs pourquoi dans l’urgence il tente de colmater les brèches en nous donnant l’heure avec la montre des autres.
A la foire aux bobards tout est permis y compris de se moquer de ses concitoyens. C’est ce que sans gêne, le Président est entrain de faire, pensant pouvoir se faire réélire.

nicolas sarkozy,sommet social,front de l'emplo,tpe,pme,cdd,pole emploi,chômage partiel,banquiers,concurrence déloyale,agriculture paysanne,grandes chînes de distribution,bolloré,liliane bethencourt,bernard tapi,ben ali,kadhafi,cadeaux fiscauxQui peut croire que l’on peut comme cela, sur un coin de table, résoudre cette importante question du chômage en France en déplaçant 430 millions d’euros d’une ligne budgétaire vers une autre ? A ce propos Nicolas Sarkozy se garde bien de nous dire où il a décidé de taper pour alimenter son opération.

Tout cela n’est que de l’enfumage de mauvaise qualité. Tout est précarité dans les mesures qui sortent de ce « sommet », 1000 CDD, 6 mois d’exonération pas plus, facilitation du chômage partiel ……Rien de solide, rien de durable. Juste de quoi tenter de passer sans encombre la future campagne présidentielle.

Nicolas Sarkozy, sommet social, Front de l'emplo, TPE, PME, CDD, Pole emploi, chômage partiel, banquiers, concurrence déloyale, agriculture paysanne, grandes chînes de distribution, Bolloré, Liliane Bethencourt, Bernard Tapi, Ben Ali, Kadhafi, cadeaux fiscaux, Si Nicolas Sarkozy avait eu une réelle volonté d’agir pour l’emploi en France c’était  dès son arrivée au pouvoir en 2007 qu’il aurait du engager les mesures de fond et les réformes structurelles pour effectivement protéger de la concurrence déloyale les productions locales de la petite agriculture paysanne à la merci des grandes chaînes de distribution.

Il aurait pris les mesures pour ne pas livrer la petite et moyenne industrie de la sous-traitance à des multinationales toujours plus dures sur les exigences de qualité des ensembles sous-traités sans retour sur les prix d’achat.

Nicolas Sarkozy, sommet social, Front de l'emplo, TPE, PME, CDD, Pole emploi, chômage partiel, banquiers, concurrence déloyale, agriculture paysanne, grandes chînes de distribution, Bolloré, Liliane Bethencourt, Bernard Tapi, Ben Ali, Kadhafi, cadeaux fiscaux, Il aurait fait en sorte de sanctionner les banquiers qui par une pratique de taux de crédit prohibitifs ont miné les capacités d’investissements et d’innovation des jeunes pousses industrielles ruinant ainsi le tissu des gisements d’emplois de la France.

Mais quand on est l’ami de Bolloré, de Liliane Bettencourt, de Bernard Tapi et accessoirement de Ben Ali de Kadhafi ou d’autres potentats que l’on est prêt à trahir au moindre coup de vent, on ne se préoccupe pas de cela. On pense d’abord à faire voter des lois fiscales donne aux entreprises du CAC 40 et à ses puissants amis à milliards le moyen de payer le moins possible de contribution à la marche de l’Etat et à la solidarité nationale.

C’est ce que Nicolas Sarkozy a fait durant son mandat ! Ses cadeaux fiscaux que même ses soutiens politiques commencent à remettre en cause, en même temps qu’ils ont gonflés la dette souveraine de notre pays, ont tari la source des recettes de l’Etat qui auraient permi d’agir sur la durée, et non dans la précipitation, sur le front de la capacité de la France à garantir des emplois aux jeunes mais également aux séniors dont l’expérience fait tant défaut sur les lieux de production.

Mais il est une constante dans la vie d’une Nation au travail, il y a plus d’électeurs chez les humbles des grands bataillons qui concourent à l’enrichissement du Pays que chez les nantis qui fort de leur position au sommet ont tous les moyens de choisir le plus efficace pour planquer en dehors du Pays l’argent qu’ils s’octroient sans vergogne.

Nicolas Sarkozy, sommet social, Front de l'emplo, TPE, PME, CDD, Pole emploi, chômage partiel, banquiers, concurrence déloyale, agriculture paysanne, grandes chînes de distribution, Bolloré, Liliane Bethencourt, Bernard Tapi, Ben Ali, Kadhafi, cadeaux fiscaux, Il est aujourd’hui trop tard, ce qui est pris est toujours bon à prendre mais que Nicolas Sarkozy ne s’y trompe pas ceux qu’il a  arnaqués en 2007 – travailler plus pour gagner plus – ne vont pas manquer, en 2012, de lui rendre la monnaie de la pièce.

16/01/2012

Triple A: Cette fois c'est plié!

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Vendredi en fin de journée Standard and Poor's  a dégradé la note de la France ! Le Triple A. dont Nicolas Sarkozy avait fait le cheval de bataille de son gouvernement c’était hier !

Pour l’heure, les politiques font feu de tout bois, c’est haro sur les agences de notations.

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Le Parti Socialiste, ses satellites – Front de Gauche et EE-Les Verts –  et le Front National, s’en prennent au gouvernement sans faire l’ombre d’une proposition constructive pour sortir du marasme dans lequel est plongé le Pays.

A l’UMP on tente, sans convaincre, de minimiser l’importance de l’évènement et en guise de  justification on réplique que la France n’est pas la seule à voir sa politique sanctionnée.

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Côté Modem, François Bayrou a beau jeu de taper et sur les uns et sur les autres et c’est bien normal. Il est le seul à avoir été clairvoyant tant sur la question des déficits de la balance commerciale de la France que sur les dérives de sa dette souveraine.

A moins de 100 jours d’une élection capitale, l’UMP et le PS peuvent bien tenter de se refiler la « patate chaude » en reportant sur l’autre la responsabilité de l’échec que constitue pour la France cette sanction, François Bayrou a raison de dire que les deux parrains de la 5ème République sont coresponsables de la situation dont ils sont, l’un et l’autre, bien incapables de proposer une solution pour en sortir.

Dans l’immédiat il faut bien se convaincre que cette affaire est plus grave que ce que les autorités politiques et économiques en place veulent ou voudront bien nous en dire jusqu’aux prochaines élections. Les effets de cette décision, s’ils ne sont pas visibles en l’état, n’en impacteront pas moins en profondeur le quotidien des Français.

La dégradation de la note de la France va se répercuter sur celles des banques avec pour conséquence une hausse probable des taux d’emprunts qui rendra plus difficile l’investissement et la consommation des ménages. Un nouveau plan de rigueur est à prévoir même si le ministre Baroin ne cesse de s’en défendre.

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Le poids de la dette sera encore plus lourd à porter car son financement sur les marchés coûtera plus cher. Ceci remet en cause les objectifs de retour à l’équilibre prévu pour 2016 par Nicolas Sarkozy et 2017 par François Hollande.

L’austérité, quoi qu’en dise le clan des sarkozystes, est au bout de la perte du Triple AAA et les mois à venir vont être durs pour les plus fragiles des Français.

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Dans les motivations de Standard and Poor's, pour dégrader la note de la France et celle de 8 autres pays sur 16 que compte la zone euro, la question de la dette n’est pas le point le plus critique. A la base de cette dégradation est d’abord l’écart de compétitivité entre les économies des pays de la zone Euro depuis la création de la monnaie unique et bien sûr l’incapacité des gouvernements de ces pays à réagir.

S’agissant de la France, en plus de l’augmentation de 600 milliards d’€, entre 2007 et aujourd’hui, ce qui a pesé le plus dans cette décision est le déficit croissant de notre balance commerciale qui est l’indicateur premier de la compétitivité d’un pays, donc de sa capacité à rembourser sa dette.

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Pour mémoire, positif en 2004, ce déficit, qui depuis n’a cessé d’augmenter, se situe aujourd’hui à un niveau compris entre 6 et 7 milliards d’euros par mois.

Inutile de préciser qu’en matière de compétitivité les solutions habituelles connues ne laissent pas imaginer des jours faciles et  désormais la question se pose : « et maintenant que faut-il faire? »

Des tôliers de la 5ème République, il ne faut rien attendre d’autre que de l’austérité, façon Grèce, Italie, Espagne pour ne pas dire Argentine. La France est dans un tunnel, au bout de la perte du Triple AAA les mois à venir vont être durs.

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Au plan politique un choix s’impose prioritairement, en aucun cas il ne faut reconduire à la direction de la France, Nicolas Sarkozy et ses «valets»: Pécresse, Morano, Baroin, Bachelot, Kossusco- Moriset, Ciotti…..

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Ceci ne veut pas dire qu’il faudra pour autant confier la destinée de notre Pays à François Hollande et ses « vrais ou faux copains »: Fabius, Baylet, Aubry, Dray, Lang, Bartolone…..

A condition qu’il soit en mesure de fédérer autour de lui, les compétences nécessaires pour impulser en France et en Europe la mise en place d’un modèle européen de société en rupture avec le modèle néolibéral poussé depuis 30 ans par l’Allemagne, l’Angleterre et la France, François Bayrou pourrait, dans cette élection présidentielle, être un bon candidat.

Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius, François Hollande, Martine Aubry, Eric Ciotti, Valérie Pecresse, Nadine Morano, Roselyne Bachelot, François Baroin, Claude Bartolone, Jean-Michel Baylet, Julien Dray, François Bayrou, Jack Lang, Nathalie Kossusco-Moriset, Triple A, Standard and Poor's, S&P, Europe, parti socialiste, PS, UMP, FN, Front National, Modem, EE-Les Verts, Front de Gauche,  Le 1er et le 2ème tour de l’élection présidentielle passé il restera aux Français à doter l’Assemblée Nationale d’une majorité en capacité de mettre en œuvre le changement dont il dit vouloir être le moteur. Changement qu'il appartient, à François Bayrou, de définir dès à présent.

13/01/2012

Présidentielle 2012 : Eva pas bien, mais pas bien du tout.

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, Eva Joly, la candidate EE- Les Verts à la prochaine élection présidentielle, vient de déclarer, dans un meeting de campagne au Bataclan à Paris, qu’elle voulait que «Juifs et Musulmans puissent célébrer Kippour et l’Aïd-el-kébir lors d’un jour férié» car a-t-elle dit «l’égalité et la laïcité auront avancé dans notre pays». Selon la candidate une telle décision permettrait que «chaque religion ait un égal traitement dans l’espace public»

Après ses déclarations fustigeant les défilés militaires du 14 juillet, après ses regrets exprimés de voir commémorer le 11 novembre, après s’être élevée contre le fait que l’on puisse honorer Jeanne d’Arc, l’ex magistrate, qui dans cette élection présidentielle prétend «représenter la France qui n’est pas bien née», en est arrivée maintenant à nous servir un brouet pseudo républicain pour le moins difficile à avaler.

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, D’abord et en admettant que l’on suive Eva Joly sur le terrain qui est le sien, à savoir le communautarisme érigé en principe d’égalité républicaine, pourquoi octroyer aux juifs et aux musulmans une journée férié que l’on n’accorderait pas aux bouddhistes, aux chrétiens orthodoxes, aux agnostiques, aux athées aux philosophes, aux témoins de Jéhovah et autres églises de scientologie, adventistes du 7ème jour voir aux adeptes du culte du poireau – il doit bien y en avoir en France et plus que l’on croit –.

Ensuite posons-nous la question: en quoi, avec cette proposition Eva Joly, fait-elle avancer positivement le débat dans cette campagne présidentielle déjà mal engagée par les poids lourds de la 5ème République PS et UMP réunis qui n’ont à ce jour rien offert d’autre aux Français que le désastreux spectacle de leur bataille quotidienne du lancé boules puantes?

Enfin est-ce faire preuve de responsabilité, pour celle qui, il y a quelques jours à peine lors de ses vœux, interpellait François Bayrou, François Hollande et Jean-Luc Mélanchon, les invitant pour «battre Nicolas Sarkozy» à «s’engager à un désistement réciproque pour celui ou celle d’entre-nous qui sera qualifié à l’issue du premier tour» de multiplier des déclarations «foutraques» en direction d’une opinion publique particulièrement désorientée prête à basculer sur un vote bien peu rassurant dont on nous dit qu’il est aujourd’hui en constante progression.

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, Cette surenchère médiatique extrémiste, loin de faciliter le développement d’un projet d’Écologie Politique pour sortir la France de la crise – écologique, économique et sociale –, fait au contraire le lit de ceux qui ont pour projet d’entraîner notre pays dans la logique «populo-pétainiste» de l’Etat français replié sur lui-même intolérant et sectaire de surcroit.

L’on a pu apprécier chez Eva Joly magistrate une bonne dose de courage et de fermeté mais là en politique c’est le pompon, son comportement est consternant et peu sérieux!

Les Ecologistes et leurs sympathisants sont en droit d’attendre d’une candidate «écologiste» à l’élection présidentielle qu’on leur parle de transition écologiste de la société et non de sujet polémiques qui n’ont rien à voir avec l’écologie.

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, A l’heure de la sortie du rapport de la Cour des comptes à paraître fin janvier sur le coût de la filière nucléaire, où sont les propositions concrètes en matière de production locales, de sortie du nucléaire et de transition énergétique.

Au moment où sort un rapport scientifique qui fait état d’un nombre deux fois plus important de cas de leucémie chez les enfants vivant à proximité des centrales nucléaires que propose Eva Joly en matière d’épidémiologie environnemental des cancers(*)?

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, Que nous dit-elle en matière de sortie du système de production agricole hyper intensif, d’éducation et d’éducation à la santé, de sortie du système d’exploitation intensive des ressources halieutiques etc ….. Rien ou presque.

Corine Lepage l’autre candidate écolo, qui revendique son indépendance et propose une approche responsable de l’écologie a raison de dire qu’ «il n’y a plus aucun intérêt à voter pour Eva Joly».

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, Il ne faut en effet pas s’y tromper, c’est cet accord passé entre le Parti Socialiste et le Parti d’Éva Joly avant même que la campagne soit engagée qui pousse cette dernière, si elle veut exister, à prendre une posture extrémiste et gauchiste. Le pire dans tout cela est que dans son propre camp, à gauche, les dirigeants se détournent.

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, François Hollande a répondu sèchement à la proposition de jours fériés supplémentaires:«Je suis attaché au principe de laïcité. Il ne peut donc être question d’introduire de nouveaux jours fériés en fonction des religions»! Sous entendu Eva Joly n’est pas attachée au principe de laïcité.

Daniel Cohn Bendit de son côté d’exprimer ses doutes publiquement à propos de son vote au 1er tour de la présidentielle «il est bien possible aussi que moi je vote utile, je n’en sais rien. Utile, pour moi, c’est François Hollande». Sous-entendu le vote Eva Joly n’est pas un vote utile!

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, Pour couronner le tout Arnaud Montebourg vient de déclarer qu’il refuse d’appliquer dans son département les accords que son parti a signé avec le parti de la candidate Eva Joly: «c’est un acte de résistance par rapport à des accords politiques concocté sur un coin de table à Paris entre deux appareils politiques dont le nôtre». Bigre un acte de résistance!

Cette prise de position, qui ne vise pas directement Eva Joly, montre à quel point sur ce qui fait le cœur de la bataille des écologistes, une société à terme sans nucléaire civil et militaire, les dirigeants d’EE-Les Verts se sont fourvoyés en s’alliant au Parti Socialiste avant même d’avoir construit un rapport de force politique.

Ce faisant ils se sont assurés de postes pour eux-mêmes et sont donc redevables à un parti – pro-nucléaire, pro-croissance, pro-chimie, pro-austérité mal partagée – qui ne fera aucun cadeaux aux militants de l’Écologie Politique qui se battent sur le terrain pour faire avancer leurs idées.

Eva Joly, Arnaud Montebourg, Parti socialiste, François Hollande, François Bayrou, FN, Ecologistes Indépendants, Corine Lepage, INserm, Leucémie, Sortir du nucléaire, Europe Ecologie les Verts, Présidentielles, Sarkozy, Daniel Cohn Bendit, Etat Français, Laïcité, Yom Kippour, Aïd-el-Kébir, Kippour, Aïd, République, Epidémiologie environnementale des cancers,Jeanne d'Arc. défilé 14 juillet, 11 Novembre, Si au moins Eva Joly avait été une candidate à la hauteur, les meubles auraient pu être sauvés. Ce n’est même pas le cas. Eva Joly doit se retirer et laisser la voie libre à Corinne Lepage, afin que celle-ci tente de remettre le train de l’Écologie Politique libre et Indépendante sur les rails.

Il faut pour les écologistes une candidate responsable, républicaine, qui ne nous promettra pas demain en guise de programme la semaine des quatre jeudis.


 (*) Etude conjointe INSERM et IRSN docteur Jacqueline Clavel

04/01/2012

Présidentielles 2012: Les "insultes" de François Hollande

Nadine Morano, Jean-François Coppé, Présidentielles 2012, Les insultes de François Hollande, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin, UMP, sale mec, casses-toi pauvre con, chômage, dette de l'état, bilan sarkozy, inégalités, pouvoir d'achat, promesses de campagne 2007,Branle-bas de combat à l’UMP, Nicolas Sarkozy, c’est le journal le Parisien qui ce matin en a rapporté les faits, aurait été insulté par François Hollande. Au cours d’une conversation privée avec des journalistes celui-ci aurait qualifié le Président de la République de « sale mec ».

Plusieurs membres du gouvernement, toujours prompts à ferrailler lorsqu’il s’agit de s’empoigner sur des questions Nadine Morano, Jean-François Coppé, Présidentielles 2012, Les insultes de François Hollande, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin, UMP, sale mec, casses-toi pauvre con, chômage, dette de l'état, bilan sarkozy, inégalités, pouvoir d'achat, promesses de campagne 2007,dérisoires, sont montés au créneau pour dénoncer « l’insulte faite » au Président. Nadine Morano, dont chacun apprécie les finesses de langage et la modération des propos, réclame, exige, des excuses publiques du candidat socialiste à la Présidence de la République.

Dès cet après-midi l’interprétation des propos de François Hollande ont été largement démentis. Ce qui n’a rien de vraiment surprenant lorsque l’on connait la personnalité de François Hollande dont chacun reconnait le caractère « bon enfant »  qui d’ailleurs lui ont valu, de la part de ses amis de gauche, le sobriquet, pas toujours flatteur d’ailleurs, de «Flamby».

Il est clair que lui ne se serait jamais permis les dérapages de Nadine Morano, Jean-François Coppé, Présidentielles 2012, Les insultes de François Hollande, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin, UMP, sale mec, casses-toi pauvre con, chômage, dette de l'état, bilan sarkozy, inégalités, pouvoir d'achat, promesses de campagne 2007,langage outranciers de Nicolas Sarkozy, « casse-toi pauvre con ! » lancé à un citoyen qui refusait de lui serrer la main. Tout cela est nul, tout cela est lamentable, tout cela est dérisoire !

Là où les membres du gouvernement, qui se sont exprimés bien hâtivement sur cet épsilonique détail, devraient montrer Nadine Morano, Jean-François Coppé, Présidentielles 2012, Les insultes de François Hollande, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin, UMP, sale mec, casses-toi pauvre con, chômage, dette de l'état, bilan sarkozy, inégalités, pouvoir d'achat, promesses de campagne 2007,de la hauteur et de la sérénité pour défendre le bilan de leur action et de celle du Chef de l’Etat durant le mandat qui leur a été confié par les électeurs, on assiste de leur part, chef de l’UMP en tête, à des manœuvres indignes de la mission et du statut qui est le leur.

C’est avoir beaucoup de mépris pour les Français que d’essayer de leur faire avaler des bobards de comptoirs de bistrots à l’heure où la situation du pays est aussi difficile. Ces gens sont bien éloignés de la gravité de la situation.

A moins qu’il ne faille comprendre que l’impuissance du Président de la République à sortir la France des grandes difficultés, auxquelles il a largement contribué, est telle qu’il faut à ses amis user de subterfuges minables pour écarter un concurrent par ailleurs tout aussi impuissant que lui à proposer un programme consistant mais dont l’avantage est d’être encore vierge de toute promesse de campagne non tenues ?

Certes l’argument qui consiste à vouloir mettre sur le dos de la crise, le non-respect par Nicolas Sarkozy, qui aujourd’hui prétend se poser en protecteur des Français, des promesses faites en 2007 ne passe plus. Mais tout de même.

nadine morano,jean-françois coppé,présidentielles 2012,les insultes de françois hollande,françois hollande,nicolas sarkozy,dominique de villepin,ump,sale mec,casses-toi pauvre con,chômage,dette de l'état,bilan sarkozy,inégalités,pouvoir d'achat,promesses de campagne 2007La confiance n’est plus au rendez-vous. Mais ce n’est pas en faisant de la diversion que les amis de Nicolas Sarkozy  pourront occulter le bilan catastrophique de ce « très mauvais » Président de la République.

Qu’il s’agisse de l’explosion de la dette de l’état, de la chute du pouvoir d’achat, de la hausse record nadine morano,jean-françois coppé,présidentielles 2012,les insultes de françois hollande,françois hollande,nicolas sarkozy,dominique de villepin,ump,sale mec,casses-toi pauvre con,chômage,dette de l'état,bilan sarkozy,inégalités,pouvoir d'achat,promesses de campagne 2007du chômage, de la régression en matière de sécurité, des coups portés à la protection sociale et aux retraites, de l’incroyable progression des inégalités en milieu rural, ou de l’abandon de la priorité écologique, il n’est pas un seul domaine où la situation de la France en 2012 n’est pas plus dégradée qu’en 2007.

Même la coûteuse gesticulation médiatique du chef de l’état dans les sommets mondiaux auxquels il a participé n’a pas renforcé la place de la France dans le concert international des Nations.

nadine morano,jean-françois coppé,présidentielles 2012,les insultes de françois hollande,françois hollande,nicolas sarkozy,dominique de villepin,ump,sale mec,casses-toi pauvre con,chômage,dette de l'état,bilan sarkozy,inégalités,pouvoir d'achat,promesses de campagne 2007Dominique de Villepin en seul discours à l’ONU avait fait largement plus pour l’influence de la France que le total des interventions de Nicolas Sarkozy aux différents Sommets Européens à répétition dont il n’est rien sorti. De même pour les G20, G8 et autres discours de Dakar ou de Tripoli.

A l’aune d’un tel bilan, Nicolas Sarkozy devrait avoir l’élégance et la décence de ne pas se présenter aux suffrages des Français pour un second mandat. Cela économiserait à ses amis de devoir mener l’insupportable campagne électorale qu’ils nous préparent  à travers le chahut médiatique qu’ils nous imposent en ce début d’année.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu