Avertir le modérateur

04/11/2011

La Grèce, l’Italie………….. et après ?

 

Le G20 s’est terminé en début d’après-midi.

 

G20, Cannes, Nicolas Sarkozy, Sylvio Berlusconi, Chine, Italie, Bruno Lemaire, Traité de Lisbonne, Traité Constitutionel, Euro, Zone Euro, Georges Papandréou, Angéla Merkel, Quai d'Orsay,Comme toujours la photo de famille, celle qui restera dans les archives, immortalise un affichage de façade des chefs d’état et de gouvernement des grandes puissances entre lesquels règnerait une entente rassurante (sic). Aux millions de personnes inquiètes à propos de l’avenir,  restera comme d’habitude l’image d’un défilé de limousines blindées aux vitres teintées, escortées par des pandores aux allures de « Robocop » et des serviteurs zélés venant tenir la porte à ces messieurs.

Cette photo de famille fait désormais partie du rituel de ces grandes manifestations, elle est sensée traduire la solidité d’un groupe soudé, cohérent dans l’action, solidaire et déterminé à bien conduire les « affaires » de la planète. En fait elle n’est G20, Cannes, Nicolas Sarkozy, Sylvio Berlusconi, Chine, Italie, Bruno Lemaire, Traité de Lisbonne, Traité Constitutionel, Euro, Zone Euro, Georges Papandréou, Angéla Merkel, Quai d'Orsay,que le signal obligé, le témoignage, en guise de génuflexion, envoyé aux maîtres des « marchés » que l’on redoute en haut lieu et dont on tient à conserver l’onction. Le triple AAA, façon andouillettes, des Agences de notation américaines qui font la pluie et le beau temps sur la planète. Le beau temps pour les spéculateurs, la pluie pour les peuples qui n’ont plus voix au chapitre, il va sans dire.

 

G20, Cannes, Nicolas Sarkozy, Sylvio Berlusconi, Chine, Italie, Bruno Lemaire, Traité de Lisbonne, Traité Constitutionel, Euro, Zone Euro, Georges Papandréou, Angéla Merkel, Quai d'Orsay,Alors que la rigueur est le maître-mot de toutes les perspectives énoncées par Nicolas Sarkozy, à l’issue de ce grand déferlement de puissants « sûrs et contents d’eux » peut-être convient-il de dire un mot du montant de la facture de ce grand barnum pour lequel 3000 journalistes ont été accrédités.

L’information provient du porte-parole du ministère des affaires étrangères : « le coût du sommet du G20 de Cannes G20, Cannes, Nicolas Sarkozy, Sylvio Berlusconi, Chine, Italie, Bruno Lemaire, Traité de Lisbonne, Traité Constitutionel, Euro, Zone Euro, Georges Papandréou, Angéla Merkel, Quai d'Orsay,s’élève à environs 20 millions d’euro, prélevés sur le programme spécialement dédié à la présidence française du G8 et du G20, lequel relève du budget du quai d’Orsay ». Sans commentaire!

Les huit millions de personnes qui, en France, vivent en dessous du seuil de pauvreté, apprécieront. Mais il est vrai, comme on dit dans les états-majors des partis : « ces gens là ne votent pas ». Peut-être ! Mais peut-être aussi que la France du milieu, elle-même guettée par  les bonnes grâces des paganini du rabot social n’apprécieront pas non plus.

 

G20, Cannes, Nicolas Sarkozy, Sylvio Berlusconi, Chine, Italie, Bruno Lemaire, Traité de Lisbonne, Traité Constitutionel, Euro, Zone Euro, Georges Papandréou, Angéla Merkel, Quai d'Orsay,Car ne nous y trompons pas, la sortie de crise de l’euro et de la zone euro et elle seule, a en réalité occupé les esprits durant ce sommet de Cannes. Celle-ci n’a été envisagée qu’à travers des mesures imposées par ce qui fonde l’horizon des dirigeants européens à la traîne du couple Merkel- Sarkozy, ce moteur grippé de l’Europe, qui a été rappelé à l’ordre tant par les Etats-Unis que par la Chine.

 

G20, Cannes, Nicolas Sarkozy, Sylvio Berlusconi, Chine, Italie, Bruno Lemaire, Traité de Lisbonne, Traité Constitutionel, Euro, Zone Euro, Georges Papandréou, Angéla Merkel, Quai d'Orsay,Cet horizon est connu, c’est celui que le FMI a toujours utilisé, avec la réussite que l’on connaît dans les pays en voie de développement : mise sous tutelle budgétaire, baisses des salaires et des retraites, privatisations, plan de licenciements et réductions des acquis en matière de prestations de santé.

 

G20, Cannes, Nicolas Sarkozy, Sylvio Berlusconi, Chine, Italie, Bruno Lemaire, Traité de Lisbonne, Traité Constitutionel, Euro, Zone Euro, Georges Papandréou, Angéla Merkel, Quai d'Orsay,Comme si cela ne suffit pas les paganini du rabot social ont prévu des aides financières dont les sommes sont à lever par les Banques privées auprès de la Banque Centrale Européenne à des taux réduits puis à prêter aux Etats demandeurs à des taux largement plus élevés. 

Le cas de la Grèce est emblématique de ce désastre dans lequel cette soumission folle à la logique néo-libérale des marchés conduit. La Grèce en est à son troisième plan en 2 ans, sans l’ombre d’une amélioration de sa situation. Au mois de février le taux à deux ans consenti à la Grèce était de 25%.

Le coup de tonnerre du référendum :

C’est dans ce contexte que Nicolas Papandréou a décidé de soumettre à référendum l’acceptation du « Plan de sauvetage » (sic) imposé par L’UE. La pression dès lors a été fantastique pour le faire plier et le faire renoncer à son projet normal et légitime en démocratie.

G20, Cannes, Nicolas Sarkozy, Sylvio Berlusconi, Chine, Italie, Bruno Lemaire, Traité de Lisbonne, Traité Constitutionel, Euro, Zone Euro, Georges Papandréou, Angéla Merkel, Quai d'Orsay,Nicolas Sarkozy, martial y est allé de ses discours à l’emporte-pièce : « il est clair que la question qui se trouve posée, c’est celle de l’avenir européen de la Grèce. La Grèce veut-elle rester ou non dans la zone Euro ? ». « Avec l’Irlande, le programme européen a fonctionné parce que majorité et opposition étaient d’accord sur les grandes lignes du programme. Au Portugal, en Espagne, c’est la même chose » a-t-il déclaré par ailleurs.

En d’autres termes Nicolas Sarkozy ne conçoit la démocratie G20, Cannes, Nicolas Sarkozy, Sylvio Berlusconi, Chine, Italie, Bruno Lemaire, Traité de Lisbonne, Traité Constitutionel, Euro, Zone Euro, Georges Papandréou, Angéla Merkel, Quai d'Orsay,que lorsque majorité et opposition sont interchangeables et que rien ne bouge après une consultation du Peuple. C’est un peu cela car il a terminé son propos en disant : « L’Europe ne peut être efficace que si la classe politique est d’accord pour appliquer le programme européen. C’est ça la démocratie ».

Chacun en France se souvient du fameux référendum du 29 mai 2005 – Traité Constitutionnel Européen – auquel les Français avaient dit NON à 54,68% qui a finit par être adopté par la représentation nationale, contre le Peuple, sous la forme d’un traité simplifié dit traité de Lisbonne.

G20, Cannes, Nicolas Sarkozy, Sylvio Berlusconi, Chine, Italie, Bruno Lemaire, Traité de Lisbonne, Traité Constitutionel, Euro, Zone Euro, Georges Papandréou, Angéla Merkel, Quai d'Orsay,Bruno Lemaire le désormais porte valise de Nicolas Sarkozy a baissé le masque : «  Tout ce qui peut nous permettre d’aller rapidement, donc de ne pas laisser les marchés financiers dans un état de panique …… sera une bonne décision ».

Les héritiers du Général sont particulièrement en forme par les temps qui courent.

Le Belge Herman Van Rompuy lui a été encore plus clair à l’adresse de Georges Papandréou : « Quand l’Union européenne fait entendre sa voix souveraine, croyez-le bien, Monsieur Papandréou, il faudra se soumettre ou se démettre ».

G20, Cannes, Nicolas Sarkozy, Sylvio Berlusconi, Chine, Italie, Bruno Lemaire, Traité de Lisbonne, Traité Constitutionel, Euro, Zone Euro, Georges Papandréou, Angéla Merkel, Quai d'Orsay,Finalement, la pression a payé, le projet de référendum a été enterré. Le sort politique de Georges Papandréou va se jouer cette nuit au Parlement grec lors du vote de confiance qu’il va demander aux députés. Il aurait, en principe, obtenu le ralliement d’une partie de son opposition qui accepterait la constitution d’un gouvernement de large union, en échange de son départ.

Les thuriféraires de l’austérité généralisée et de la rigueur imposée aux Peuples crient victoire ! Ils ont deux fois tord! D’abord cette pression est une entorse grave à la Démocratie et ensuite cette soi-disant victoire ne règle pas les problèmes auxquels les Européens sont confrontés avec cette crise.

On explique d’ailleurs à Bruxelles «  le sujet n’est plus la Grèce : le véritable objectif, c’est de stabiliser l’Italie ».

Après la Grèce l’Italie

G20, Cannes, Nicolas Sarkozy, Sylvio Berlusconi, Chine, Italie, Bruno Lemaire, Traité de Lisbonne, Traité Constitutionel, Euro, Zone Euro, Georges Papandréou, Angéla Merkel, Quai d'Orsay,Le morceau est d’une autre taille : l’Italie est la 3ème économie de la zone euro, sa dette est colossale 1900 milliards d’Euros – 120% du PIB – et le nouveau plan de mesures que Sylvio Berlusconi a proposé n’arrive pas à rassurer ses partenaires européens. Il y a véritable déficit de confiance à l’égard du Président du Conseil Italien. Les taux d’emprunt flirtent le seuil de 7%, seuil jugé critique par les experts qui estiment que la situation est à peine sous contrôle.

En substance Sylvio Berlusconi n’est pas en mesure d’obtenir la confiance du Parlement – 313 voix sur un total de 632 – sur le gros des réformes qui sont exigées par Bruxelles – retraites et flexibilité de l’emploi – la rue lui a déjà répondu de façon assez vigoureuse et l’on doit s’attendre à un scénario à la sauce grecque. Quoi qu’il en soit l’économie transalpine a été mise aujourd’hui sous surveillance du FMI et de l’Union Européenne.

Pour Nicolas Sarkozy, désormais tonton flingueur néolibéral au service de l’Union Européenne, parlant du programme de sortie de crise de son  collègue Sylvio Berlusconi, « la question n’est pas tant le contenu du paquet que, est-ce que ce paquet sera mis en œuvre ».

Selon Nicolae Rossi, sénateur d’opposition de Sylvio Berlusconi, « la situation est extrêmement grave……l’Italie est le maillon faible de la chaine euro »

En France pour l’instant le Président de la République continue de faire le beau et de donner des leçons.

G20, Cannes, Nicolas Sarkozy, Sylvio Berlusconi, Chine, Italie, Bruno Lemaire, Traité de Lisbonne, Traité Constitutionel, Euro, Zone Euro, Georges Papandréou, Angéla Merkel, Quai d'Orsay,A l’heure où le G20 ferme ses portes il ne peut pas affirmer que concrètement ce sommet se soit traduit par des mesures tangibles, pour les millions de personnes qui survivent dans les pays pauvres, la taxe sur les produits financiers a été évoquée mais rien n’a été décidé.

A l’agenda de ce  G20 avait été inscrite la mise en place d’une stratégie coordonnée en vue d’un retour à la croissance. Décision que chacun se débrouille en fonction de sa situation économique, rigueur pour les pays en déficit, consommation pour les autres – les chinois qui n’ont rien lâché sur la convertibilité du Yuan –

G20, Cannes, Nicolas Sarkozy, Sylvio Berlusconi, Chine, Italie, Bruno Lemaire, Traité de Lisbonne, Traité Constitutionel, Euro, Zone Euro, Georges Papandréou, Angéla Merkel, Quai d'Orsay,Autre sujet important pour lequel de vagues promesses ont été faites, la défense de la zone euro. La Chine a promis d’étudier les modalités d’un éventuel investissement dans le FESF : « quand la situation sera plus claire ».

Sur ces deux points la présidence française du G20 a enregistré un échec. Ce n’est pas réjouissant pour l’avenir.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu