Avertir le modérateur

12/09/2011

Pour Antoine Waechter, l’important c’est la rose !

Antoine Waechter, MEI, EE-Les Verts, nicolas HULOT,Le dépouillement des votes concernant la consultation référendaire à propos d’un accord électoral avec EE-Les Verts proposé par Antoine Waechter « président sortant du  MEI » en vue des législatives de 2012 s’est déroulé hier 10 septembre.

 

Dans sa volonté incompréhensible de poursuivre sur la voie du renoncement et de l’abandon de l’Indépendance du MEI en s’alignant sur le choix à «gauche toute» des militants d’EE-Les Antoine Waechter, MEI, EE-Les Verts, nicolas HULOT,Verts – emmenés par Noël Mamère, Cécile Duflot, Dominique Voynet et autres Patrick Farbiaz, qui ont fait désigner Eva Joly à la candidature pour la présidence de la République – le Président sortant du MEI persiste à travestir la vérité. Il récidive dans l’embrouille et l’enfumage.

 

Outre le fait que cette consultation portait sur une question « approuvez-vous l’accord électoral pour 2012 entre le MEI et Europe Ecologie Les Vert ? », sans même fournir le contenu de l’accord « négocié », les résultats de la consultation ont fait l’objet d’une communication interne pour le moins opaque.

 

Ceux-ci ont été en effet présentés en valeur relative (%) et non en valeur absolue (en nombre). Par ailleurs le scrutin réputé anonyme a donné lieu à une présentation en résultats par région.  Ces méthodes, pour le moins  anachroniques chez des écologistes soulèvent de légitimes interrogations

 

Au delà, les commentaires « enthousiastes » d’Antoine Waechter – « Le référendum est un succès indépendamment du résultat : avec 75.5% de participation, il a mobilisé tout le mouvement »  – doivent être très sérieusement relativisés.

 

L’analyse des données, récupérées à travers divers recoupements, montre, en effet, que seuls 260 adhérents ont participé à ce scrutin référendaire et que 118 parmi ceux-ci ont approuvés cet accord « fantôme » que le président sortant du MEI veut faire passer pour « une validation des orientations adoptées par la direction (sic) depuis 16 mois ». Au passage Antoine Waechter reconnaît que durant ces 16 mois il a travaillé sans les militants et sans tenir compte du point de vue de son opposition. Amande Honorable ? Gaffe ? Acte manqué ?

 

Ces 118 bulletins oui représentent en réalité à peine 14,75 % des 800 adhérents revendiqués par Antoine Waechter dans la motion d’orientation qu’il doit proposer à l’Assemblée générale du 24 septembre 2011.

 

Antoine Waechter, MEI, EE-Les Verts, nicolas HULOT,Chacun se souvient que ce chiffre de 800 adhérents avait déjà été avancé lors de la primaire EE-Les Verts entre Nicolas Hulot et Eva Joly et qu’il avait en son temps été très largement contesté par les responsables de l’opposition au sein du Conseil National du MEI.  

 

Ce scrutin référendaire loin d’être « un succès » pour Antoine Waechter est en réalité la preuve retentissante qui vient justifier la remise en cause, par de nombreux opposants, de la légitimité du président sortant à revendiquer un nouveau mandat.

 

Il est possible de mentir une fois, peut-être deux fois, mais au bout du bout la logique et la réalité finissent par s’imposer. En l’espèce le gros mensonge à propos du nombre des adhérents du MEI, dénoncé en son temps, vient d’être révélé par le résultat de ce simulacre de consultation démocratique qu’a été ce référendum. 

Contact Presse: 0663240066/0232610238

16:42 Écrit par Bernard FRAU dans 6. Politique nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : antoine waechter, mei, ee-les verts, nicolas hulot | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu