Avertir le modérateur

29/06/2011

Le parlement grec vote le plan d'austérité

papandreou-grece-premier-ministre-union-nationale-334261-jpg_212173.jpgAlors que la situation semble dégénérer ce mercredi à Athènes, où en face du parlement grec, place Syntagma les manifestants lancent des pierres sur les policiers qui répliquent avec du gaz lacrymogène. L’on apprend de source officielle que le parlement a voté le plan d’austérité du premier ministre socialiste Georges Papandréou.

«Le plan d'austérité portant sur la période 2012-2015, nécessaire à la Grèce pour sécuriser une nouvelle aide financière de ses créanciers, a été adopté aujourd'hui par le Parlement grec, selon un décompte des voix réalisé par les journalistes de l'AFP.

1875654.jpgA 13H02 GMT, le projet avait reçu 151 voix "pour" sur les 300 que compte le parlement. Les députés ont voté un par un à l'appel de leur nom par circonscription.

Depuis ce matin, l'Europe entière a les yeux braqués sur Athènes où les députés sont appelés à voter en faveur de ce projet, contesté par la rue mais jugé obligatoire par les partenaires de l'Europe pour la poursuite de leur soutien financier, afin d'éviter un défaut de paiement de la Grèce et de mettre en danger la zone euro»

article_gA_ce.jpg«Même moi je jette des pierres pour la première fois de ma vie, les gens ont tellement la haine», s'exclamait ce matin une femme professeur de philosophie de son état. L’on craint que la manifestation prévue pour ce soir 19h heure locale (18h heure française) ne tourne à l’émeute tant la rue est chauffée à blanc. Un important cordon de police est déployé.

Source: AFP/ le Figaro Economie 29/06/2011 | Mise à jour : 15:05

16:00 Écrit par Bernard FRAU | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : athènes, plan d'austérité, georges papandréou, grèce, émeute, manisfestants, police, europe | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

Bien sûr, il ne faut pas se voiler la face, l’option de refuser l’aider internationale, de sortir de la monnaie unique, de dévaluer et de faire défaut partiellement ou totalement sur la dette ne serait pas une sinécure pour la Grèce et les Grecs. Le pays n’aurait plus accès aux marchés des capitaux et devrait donc brutalement équilibrer ses échanges. Parallèlement, le prix des produits importés s’envolerait. Il faudrait sans doute introduire un contrôle des changes strict.

Écrit par : junkiepanda | 11/09/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu