Avertir le modérateur

24/05/2011

Qui se préoccupe encore de Fukushima?

nucleaire%20monde%20%20Kheng%20Guan%20Toh%20%20Fotolia_com.jpgDepuis plus d’une semaine c’est l’affaire DSK qui fait sans discontinuité la «une» des grands médias - presse, télévision et radio confondues -. Plus personne ne se pose de questions! Après avoir été sous le coup de la peur nucléaire, pendant une bonne quinzaine de jours. On a invité gentiment les Français à passer à autre chose.

Gloser sur le montant de la fortune de DSK et les moyens qu’il entend mettre pour tenter de sortir de sa sordide affaire, c’est pain béni pour ceux qui n’entendent rien changer au cours des choses et continuer comme si de rien n’était.

DSK-devant-la-cour-penale.jpgIl est vrai que les «comportements privés» de l’ex-candidat à la candidature à la magistrature suprême de la France, sont plus proches du format des histoires que les feuilletons américains nous dégueulent «en prime time» le soir sur les chaînes de la Télévision.

Du sang, de la chique, du cul et des mollards voilà ce qui depuis trop longtemps fait le pain et les jeux quotidiens offerts abondamment aux Français, qui en ont tellement pris l'habitude, au point qu'ils ne se rendent plus vraiment compte où le monde va.

1804596.jpgLes réacteurs 1,2 et 3 de la centrale atomique de Fukushima Daiichi sont rentrés en fusion et cela probablement très tôt après le tsunami, et la situation semble impossible à stabiliser avant de long mois.

Période durant laquelle la pollution radioactive va se poursuivre faisant et s'accumuler faisant de la catastrophe de Fukushima une catastrophe assurément plus importante que celle de Tchernobyl.

«Les retombées de Fukushima sont détectables à des niveaux significatifs jusqu'à Kanagawa, située à environ 270 km de la centrale», indique le laboratoire de l'Association pour le contrôle de la radioactivité dans l'Ouest – ARCO – dans un rapport consultable sur http://acro.eu.org .

Le laboratoire, expert reconnu pour son sérieux, s'est alarmé, vendredi 20 mai, des taux de pollution relevé sur terre et en mer près de la centrale dans des termes qui ne font aucun doute sur le niveau de gravité de ce qui se passe en ce moment au Japon et qui nous concerne très directement.

Faut-il rappeler qu’en matière de retombée de pollutions nucléaires, comme pour d’autres pollutions d’ailleurs, la planète est un grand village où personne n’est à l’abri.

1299927074.jpg«Dans la préfecture de Fukushima, les niveaux sont comparables à ceux que l'on trouve autour de Tchernobyl», ont affirmé les experts de l’ACRO à l’issue des analyses menées sur des échantillons envoyés à Caen par des bénévoles japonais.

Les légumes analysés à 80 km de la centrale sont impropres à la consommation, «Si l'on calcule la contamination en césium 137 en Bq/m2, toutes les valeurs relevées dans la préfecture de Fukushima sont supérieures à la limite de 185.000 becquerels par mètre carré qui ouvre le droit à la migration en Biélorussie», ont ajoutés les experts de l’ACRO..

Alors, deux questions m'interpellent directement:

Pourquoi ce silence de la part de nos autorités politiques?

Pourquoi cette insouciance de la part de nos concitoyens?

263212.jpgSi la question de la morale et de l’éthique devra trouver sa pleine place au moment du débat pour la prochaine campagne présidentielle, nul doute que celui de la question du choix politique de la France en matière énergétique devra s'imposer.

 

03:34 Écrit par Bernard FRAU dans 6. Politique nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : acro, fukushima, tchernobyl, pollutions | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu