Avertir le modérateur

09/04/2011

Présidentielles 2012: Les Écologistes Indépendants à la croisée des chemins.

hulot-presidentielles-254342-jpg_144269.JPGLe jeu ne fait que commencer. Il faut se hâter lentement avant de se prononcer. Une chose est aujourd’hui sure Nicolas Hulot va participer aux primaires fermées d'EELV, il ne sera donc pas le candidat de tous les Écologistes.

Dès lors il faut s'attendre à du mouvement de ce côté-là de la politique.

corinne_lepage.jpgLes Écologistes non verts se rallieront-ils à l’idée d’une candidature de la députée européenne et présidente de Cap21, Corine Lepage si celle-ci décidait d'y aller? Déjà candidate une fois, elle a l'expérience d'une telle bataille électorale. Sa compétence et sa connaissance des dossiers écologiques est reconnue et appréciée. Elle a de plus exercé des fonctions ministérielles ce qui lui donne une dimension politique indéniable. Personne ne peut lui contester son indépendance d'esprit et son engagement écolo-républicain.

Pour autant que les choses soient envisagées sur le moyen terme, au-delà de la présidentielle, il ne fait pas de doute que les Écologistes Indépendants trouveraient en Corine Lepage un bon chef de file. Mais à ce jour, Corine Lepage ne s'est pas prononcée, il faut donc attendre.

En dehors de cette hypothèse, le choix d'EELV d'un soutien systématique au candidat de gauche pour le second tour posera au final, dans le cadre du clivage institutionnel droite-gauche de la 5ème République, la question de l'éclosion d'une composante écologique ralliant le centre droit et réduisant à la portion congrue les Indépendants.

300x200_1535326_0_d83c_ill-1326151-04a8-ill-1269141-9931-464879.jpgJean-Louis Borloo l'a bien compris et déjà la pression monte chez les militants écologistes indépendants. Le choix pour Corine Lepage d'y aller ou de ne pas y aller contient aussi cet aspect de la question.

Faut-il ou non intégrer le clivage droite-gauche, qu'en son temps Brice Lalonde avait fait sien au moyen de la formule, 25% d'écologie partout? Ou faut-il coûte que coûte tenir ferme sur le caractère indépendant du projet politique écologiste qui par nature est incompatible avec le modèle productiviste soutenu par le binôme conservateur droite/gauche représenté par l'UMP et le PS.

La question n’est pas encore tranchée chez les Écologistes indépendants. Certains d’entre-eux font à juste titre observer que pour avancer il faut être aux manettes dans les lieux de décisions et que cela implique des alliés et un accord de gouvernement. Pour autant rétorquent les autres, également à juste titre, les accords ne sont jamais respectés tant avec les partenaire de droite comme de gauche – confère le Nucléaire avec la gauche et le Grenelle avec la droite. Il est vrai que le rapport de force n'est pas en faveur des écologistes et que tant l'UMP que le PS une fois en place se soucient comme d'une guigne de leurs alliés.

L’écologie serait-elle assignée éternellement à l'impuissance politique? Les acharnés de l'indépendance répondent non. Ils pensent que la bataille sera gagnée lorsque dans la tête des électeurs les choses auront réellement bougées. Pour eux il s'agit en quelque sorte d'une bataille culturelle. Ils admettent que celle-ci ne peut qu'être longue et difficile car au delà des programmes c'est aussi aux changement des comportements que fait appel l'écologie politique. Et là …..

1550490444.jpgResterait à tester l'hypothèse d'un improbable rassemblement de tous les "Indépendants humanistes écologistes républicains" qui, sur la base d'un programme de mandature comprenant des objectifs précis de transition - institutionnelle, énergétique, écologiste, sociale et économique - s'émanciperaient des vieilles boutiques partisanes pour tenter une opération de modernisation et de transformation politique de la France. Reconnaissons que nous sommes loin d’une telle occurrence, tant les cultures dans les différents camps sont éloignées.

Mais l’on peut toujours y croire, ça ne coûte qu'à ceux qui pensent que faire de la politique c’est d’abord servir l'intérêt général avant les intérêts particuliers!

Pour l'heure la caravane des prétendants va passer et repasser tout au longs de ses prochains mois, les calicots et le boniments des camelots vont se répandre à longueur d'antenne et de journaux.

Espérons au bout du bout que désespérés nos concitoyens sauront ne pas se laisser abuser par les sirènes trompeuses de la blonde héritière qui se pourlèche déjà les babines de toutes les divisions et les contradictions mais aussi les connivences dans lesquelles sont enferrées la droite et la gauche de gouvernement.

12:06 Écrit par Bernard FRAU | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hulot, lepage, borloo, ump, ps, ecologiste indépendants, clivage droite-gauche | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu