Avertir le modérateur

01/02/2011

La colère du monde arabo-musulman doit être entendue par l'UE

 

1293357.jpgAlors que se déroule actuellement au sein du monde arabe une évolution de l’ampleur de celle qui a vu tomber le mur de Berlin puis le rideau de fer soviétique, les trois principaux dirigeants politiques européens viennent de gratifier la planète d’une déclaration commune d’une pauvreté insigne, reflet de l’incapacité de l’Union Européenne à peser sur le cours des affaires internationales.

C’est ainsi que Nicolas Sarkozy, Angela Merkel de David Cameron, pendant que Washington est à la manœuvre diplomatique, en sont à déclarer leur préoccupation face aux événements qui se déroulent en Egypte et à demander à Hosni Moubarak, dont ils disent reconnaître «le rôle modérateur» qu’il «a joué depuis de nombreuses années au Moyen Orient», de «désormais faire preuve de la même modération pour traiter la situation actuelle en Égypte».

Un certain bon sens populaire explique que ce n’est pas parce qu’ils n’ont rien à dire que les dirigeants politiques se privent d’intervenir dans les médias.

Cette fois encore à travers cette déclaration la démonstration est faite de l’inexistence de la diplomatie Européenne, impuissante à faire face à son homologue américaine qui joue ses propres cartes avec le bonheur que nous connaissons. Il suffit pour cela de faire l’évaluation de la situation en Irak et en Afghanistan.

520614.jpgIl est vrai que pour l’UE avoir une diplomatie digne de ce nom suppose que plusieurs pré-requis soient réalisés dont les principaux sont: un courage sans faille de ses dirigeants d’être indépendants politiquement et militairement des USA, une volonté sans faille de mettre en place un réel pacte économique et fiscal qui conduise les Nations européennes à se construire en un bloc solidaire puissant à l’échelle mondiale et au final une confiance absolue des peuples nord-européens et euro-méditerranéens de leur capacité à exister dans le concert des puissances mondiales .

C’est une lourde responsabilité qui incombe aux dirigeants de l’Allemagne de l’Angleterre et de la France. Face à l’embrassement inéluctable de la totalité du monde arabo-musulman poser un acte fort pour les trois grands européens consisterait à prendre l’initiative d’une relance immédiate du processus de construction euro-méditerranéen.

Sauront-ils ces trois grands dépasser leurs intérêts particuliers à court terme pour privilégier l’intérêt général qui commande toujours que dans les grands moments le juste s’impose si l’on souhaite tracer un avenir solide et pacifique?

Aujourd’hui être juste impose à nos dirigeants d’entendre l’appel de tous ces hommes et ces femmes qui se lèvent pour dire leur refus de continuer à subir la précarité générale que leur impose un système économique mondial devenu fou.

19abd85b04c346d06f99dfef2357fef8-0.jpgLe monde Arabo-musulman est en train de vivre un moment clé de son histoire, ce moment ne sera pas sans conséquences pour les Européens. Espérons que Nicolas Sarkozy, Angela Merkel et David Cameron seront à la hauteur des enjeux de cette explosion de colères et qu’ils sauront, dans le ballet diplomatique des prochains jours, faire prévaloir, les voies d’une coopération durable, équilibrée et pacifique dans le meilleur intérêt de nos peuples souverains respectifs.

 

17:08 Écrit par Bernard FRAU dans 10. International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarkozy, cameron, merkel, coopération durable, avenir solide, egypte, moubarak | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu