Avertir le modérateur

02/06/2010

Tsahal: opération militaire terroriste

GAZA humanitaire.jpgLundi matin, la marine israélienne a intercepté, en pleine mer hors des eaux territoriales d’Israël, une flottille, partie de Chypre en direction de la bande de Gaza, qui transportait des militants pro-palestiniens et de l'aide humanitaire.

Les moyens mis en œuvre par les commandos de l’état hébreux lors de l’intervention ont été bien au-delà d’une simple opération de neutralisation. Dix neuf personnes ont été abattues et l’on parle de 50 autres qui seraient blessées victimes de la barbarie des militaires hébreux. Le bateau d’une ONG grecque aurait essuyé des tirs à « balles réelles » en provenance d’hélicoptère et de canots gonflables.

Attaque flotille.jpgRien ne peut justifier une intervention d’une telle ampleur contre des civils dont la seule faute serait d’être des militants humanitaires, pro-palestiniens, décidés à apporter un peu d’aide à une population soumise à un blocus quasi-total depuis 2007.

L’interdiction d’importation de matériaux de construction empêche les habitants Gazaouis de remettre en état les hôpitaux et les milliers de logements qui ont été touchés lors de la dernière expédition de Tsahal dans la bande de Gaza pendant l’hiver 2008-2009. Rappelons que, selon l'ONG israélienne B'Tselem, l'offensive s’est soldée, côté palestinien, par la mort de 1400 personnes dont 320 mineurs et 111 femmes.

Rien ne peut justifier cette sauvage et nouvelle agression ! Pas même les soi-disant provocations, avancées par la propagande israélienne pour justifier son nième coup de force, dont se seraient rendus coupables les militants humanitaires à l’égard des militaires armés qui les ont assiégés. Et puis, en quoi des militants humanitaires venus pour soulager la souffrance de tout un Peuple peuvent-ils constituer une menace pour l’Etat surarmé d’Israël ? Tout cela est injustifiable inacceptable et dégoutant.

Jeune Palestinien dans le port de Gaza.jpgLes dirigeants israéliens en décidant l’’attaque de la « Flottille de la Paix » viennent de signifier à la communauté internationale qu’ils n’entendent pas desserrer d’un cran l’étau inhumain dans lequel ils tiennent les Gazaouis condamnés à voir leurs enfants naître et grandir dans une prison dont l’horrible misère – faite tout à la fois, de pauvreté imposée, d’oppression, d’injustice et d’humiliation – ne peut que les conduire à la révolte puis à la guerre !

Au fond, le gouvernement Netanyahou, dont certains ministres appartiennent à la frange la plus extrême de la droite israélienne, fort de son arsenal nucléaire – 200 à 300 bombes prêtes à l’emploi – est en train de dire au monde entier qu’il ne veut pas d’état Palestinien à côté de lui, qu’il ne veut pas la Paix, qu’il souhaite la guerre et que rien ne l’arrêtera dans la mise en œuvre du projet qui vise la réalisation d’un grand Israël libre de toute population arabe.

2009-09-06T193943Z_01_APAE585130H00_RTROPTP_3_OFRWR-PROCHE-ORIENT-20090906.jpgPeu importe pour Benyamin Netanyahou et les dirigeants actuels de l’Etat hébreux le nombre de victimes civiles que ce choix politique entraine. Peu importe, les mains tendues ou les protestations. Peu importe les règles internationales et le respect des accords passés, Israël par décision de ses dirigeants a, aujourd’hui encore, choisi de se tenir délibérément en dehors du concert des nations démocratiques.

Cette situation n’est plus tenable tant elle est lourde de menaces pour la Paix dans la situation de crise généralisée que traverse actuellement le monde.

Manifestante turque pro palestinienne à Istambul.jpgAu delà des légitimes protestations et des déclarations d’indignation, il faut désormais indiquer clairement à Tel Aviv que la ligne jaune a été franchie et que désormais le temps est venu pour Israël de mettre un terme définitif tant à la politique de colonisation qu’il mène dans les territoires occupés, qu’à sa pratique permanente de non respect des règles de droit international.

En l’état actuel, avec cette opération militaire terroriste, les dirigeants israéliens viennent, de franchir un seuil de non retour. A moins que les forces vives de ce pays n’acceptent pas plus longtemps de suivre sans réagir la politique suicidaire menée actuellement par leur gouvernement, c’est la manière forte dont il faut désormais user avec l’Etat hébreux.

Il faut exiger et obtenir d’Israël la levée immédiate du blocus de Gaza et la libération, sans condition préalable, de tous les militants humanitaires détenus illégalement à la suite de l’arraisonnement de la « Flottille de la Paix ». Il faut de plus, imposer à Israël un calendrier précis – mis sur pied par le conseil permanent de sécurité de l’ONU – en vue de la création d’un Etat palestinien souverain dans un délai d’un an maximum.

Faute d’obtenir des dirigeants Israéliens en général, de Benyamin Netanyahou et de ses compères d’extrême droite au gouvernement qu’ils rentrent dans le rang, c’est une mesure de blocus diplomatique et économique qu’il conviendrait que la communauté internationale décide contre l’Etat d’Israël !

546px-Emblem_of_the_United_Nations_svg.pngLa communauté internationale, les grandes puissances en particulier, en ne montrant pas une fermeté sans faille, prendraient, aujourd’hui, le risque insensé de laisser s’installer l’idée que tout est aujourd’hui permit. Et que le fait de détenir quelques bombes nucléaires pourrait suffire à l’Etat qui a le pouvoir d’en user, à s’autoriser des comportements comparables à n’importe quelle dictature dont les choix doivent s’imposer à tous.

Netannyahou et ses amis doivent comprendre que la partie est terminée.

00:57 Écrit par Bernard FRAU dans 10. International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gaza, tsahal, israël, flottille de la paix, blocus diplomatique | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu