Avertir le modérateur

24/02/2010

Bernard FRAU répond à la CRCI de Haute Normandie

Pinterville le 24 02 2010

 

 

V/Référence :

N/Référence :

 

Objet :

 

 

Monsieur le Président,

 

J’ai bien reçu en son temps le courrier dans lequel vous avez bien voulu exposer les attentes de votre organisation à propos des « principaux engagements des différents Candidats aux élections régionales pour les politiques intéressant directement les entreprises », j’y réponds bien volontiers.

 

Tout d’abord, avant de répondre très concrètement au catalogue de questions que vous m’avez transmis, il m’est apparu utile de vous préciser le contenu des priorités qui animent la pensée écologiste telle que nous la concevons à l’Alliance Ecologiste Indépendante.

 

La crise globale à laquelle la planète, et par voie de conséquences notre Région, est confrontée nous amène à considérer que le modèle  économique et social, sur lequel a été fondé la marche de nos sociétés dites « développée », vient d’atteindre ses limites et se trouve désormais obsolète.

 

Si, dans ce contexte, nous ne considérons pas que la relation entre économie et écologie est une relation par nature contre nature, nous n’en retenons pas moins que les enjeux clés de l’avenir doivent avoir comme seul et unique but final la préservation de la Vie au sens large. Ce que ne nous démontrent pas tant le libéralisme, vécu à la mode anglo saxonne, que la social-démocratie vécue à la mode européenne.

 

Loin des considérations de concurrence et d’affrontements pour la réduction permanente des coûts et l’accaparement des matières premières, loin du mythe de la croissance éternelle et de la société de consommation aliénante, l’Ecologisme cherche à faire avancer un modèle d’organisation de la Cité équilibré ou chacun la chance de faire vivre ses talents dans  une société où la liberté, la diversité, la dignité et le bien être seront les maîtres mots des programmes politiques. 

 

Dernière précision, c’est avec une logique de consensus qui dépasse les clivages réducteurs que dans l’indépendance nous entendons avec pragmatisme travailler, avec ceux qui le souhaiteraient, à l’amélioration de la condition et du bien être de tous les Normands.

 

L’écologisme dont nous souhaitons faire avancer les idées ne cherche en aucune manière à faire gagner la gauche et perdre la droite ou à l’inverse à faire gagner la droite et perdre la gauche, il entend construire sur des bases nouvelles le pacte social.

 

Ce préalable établi c’est par la dernière question posée dans votre « saisine » que   je commencerai mes réponses.

 

La liste que je conduis pour cette élection régionale, s’est positionnée sans ambiguïté pour la réunification immédiate de la Haute et de la Basse Normandie avec Rouen pour capitale.

 

Mutualisant ainsi les moyens humains et financiers consacrés par les deux actuelles entités nous estimons pouvoir enclencher une dynamique de nature à procéder aux rattrapages nécessaire qui doivent être effectués dans les deux territoires.

 

Pour atteindre nos objectifs de répondre mieux aux besoins des habitants de la Normandie nous estimons nécessaire de modifier la gouvernance régionale.

 

Conçue pour définir et conduire des stratégies concertées et adaptées à la personnalité globale du territoire,  au delà des pouvoirs réglementaires qui lui sont dévolus nous entendons que la Région mobilise le pouvoir de conviction de ses élus et devienne un lieu d’élaboration du pacte social.

 

Nous serons attentifs, en particulier à ce que les stratégies régionales soient définies avec tous les acteurs concernés et nous ferons du Comité économique et social le lieu de l’ultime négociation entre les différentes composantes de la société régionale normande.

Enfin parce que nous ne souhaitons pas voir notre région prendre du retard par rapport aux grandes mutations à venir, nous doterons le conseil régional d’un espace ouvert de concertation où seront élaborés les objectifs adaptés aux besoins actuels et futurs, le schéma prévisionnel des formations et les plans de développement des filières de l’enseignement supérieur.

Nous partageons l’idée que le Département de l’Eure doit  être pourvu en matière de formation post bac

Dès 2010 des assises « formation » seront réunies pour tracer les premières orientations et fixer les premiers objectifs, notamment en matière de développement de l’apprentissage et de l’alternance qui seront évalués et réactualisés annuellement par la suite.

S’il nous paraît important de procéder à la revalorisation des filières technologiques et professionnelles nous pensons qu’il est tout aussi important de ne pas négliger les filières culture, santé, économie sociale, agriculture raisonnée et sciences de la nature qui trouveront leur juste place dans nos soutiens.

 

Le soutien à ces filières étant en effet le gage d’un renversement de tendance qui doit impérativement s’opérer pour redonner à la Haute Normandie une attractivité à la hauteur de son patrimoine culturel, la qualité de ses paysages, son histoire, sa nature et sa gastronomie. Un plan guide de protection du Paysage Normand sera mis en place en début de mandat.

 

S’agissant des infrastructures, nous accompagnerons tant que faire se peux la réalisation d’infrastructure liées aux texhnologies de l’information et de la communication et un effort important sera porté en direction des TER.

 

Il sera établi dès la première année de mandat, un plan pour rendre le territoire économe en déplacements par un renforcement du maillage ferroviaire, l’amélioration des dessertes locales et l’augmentation des fréquences.  Une gestion expérimentale de lignes TER par des opérateurs proches des usagers est prévue en vue d’améliorer l’offre transport tant pour les voyageurs que pour les marchandises.. Il sera créé, un syndicat mixte régional, regroupant opérateurs, usagers, institutions économiques, collectivités locales et autorités organisatrices.

 

Nous accompagnerons les entreprises qui investiront dans la recherche de l'efficacité énergétique, et les procédés pour se libérer des énergies carbonées, dans le développement de nouvelles technologies. L'aide aux entreprises sera conditionnée au respect  de critères environnementaux et sociaux - éco conditionnalité et respect des obligations en matière de travail des handicapés - . L'économie sociale et solidaire sera valorisée. Le passage du relais intergénérationnel dans les très petites entreprises sera facilité, de même pour la  reprise d'entreprises par les salariés. Nous faciliterons le rétablissement en HAUTE NORMANDIE d'activités délocalisées - relocalisation de l'économie -. Nous soutiendrons les initiatives en matière de développement du télétravail, de l’emploi écologique (énergies renouvelables, services de proximité, médecines douces...)

 

Au titre de la sauvegarde des espaces naturels et agricoles nous aiderons, notamment dans les zones péri- urbaines, les propriétaires fonciers à les préserver, en renforçant les services publics ruraux et  par l’allègement des taux de taxes foncières pour les terres préservées. Nous  rétablirons  le foisonnement perdu  de  la  nature par, la reconquête de la biodiversité dans les systèmes agraires et marins (estuaires de la Seine, de l’Yères de la Béthune de la Bresle),

 

Nous aménagerons les infrastructures  pour les rendre perméables aux flux biologiques. Nous développerons en plus des protections nationales, des réserves naturelles régionales et conforterons celles existantes.

 

Une mobilisation forte sera engagée pour la préservation d’une ressource en eau débarrassée des pollutions toxiques non évaluée actuellement qui constitue un des enjeux clés de l'avenir.

 

La protection de la santé des habitants – salariés et non salariés – qui curieusement ne figure pas dans « la saisine »  fait partie des priorités de notre liste qui portera l'accent sur la prévention.

 

Nous engagerons une action forte d’évaluation des facteurs pathogènes de l’environnement à diminuer, notamment en direction des pollutions de l’air dues au trafic routier, aérosols agricoles, ozone et pollutions d’origine industrielle, bruit.

 

Nous apporterons un soutien aux travaux de l’Observatoire Régional de Santé et aux réseaux de médecine complémentaire. Seront décidés : un plan pour résorber les poches de logements insalubres, - facteur important de création d’emplois – des campagnes de formation, d’information et d’actions en faveur d’une alimentation saine.

 

Une attention particulière sera apportée au soutien à la création de Maison de santé et de soins palliatifs.

 

Voila pour ce qui concerne les questions précises pour lesquelles vous avez bien voulu nous consulter.

 

Pour être complet il me semble toutefois utile de brièvement vous indiquer notre position sur quelques dossiers « chauds »

 

EPR Penly : nous y sommes totalement opposés

 

Le Terminal méthanier d’Antifer  Nous y sommes opposés

 

Le grand Canal prolongé  débouchant de Port 2000 

 

Favorable au projet Port 2000 nous sommes néanmoins opposés à la réalisation du canal eu égard aux problèmes que cette infrastructure, dont il reste à prouver l’utilité, génèrera pour les zones humides et sensibles de l’estuaire reconnues de qualité internationales exceptionnelles.

 

Les Eoliennes

D’un point de vue général, nous ne recevons pas négativement l’idée de produire du courant électrique à partir de l’énergie éolienne.  Au déploiement de l'éolien à terre  nous préfèrerons le développement concerté de l'éolien off-shore !

 

Classement Boucles de la Seine :

 

Ces espaces ont été exposés à de nombreuses agressions d’origines urbaines, domestiques, industrielles et agricoles – mitage industriel lié à l’extension des ports, exploitation de gravières dans les zones humides, approfondissement du chenal et création de digues – sans que l’implication de l’Etat ne soit véritablement à la hauteur de la complexité  des intérêts et enjeux contradictoires qui s’y sont développés au fur et à mesure du temps.

 

Rien ne doit pouvoir se faire sur le territoire des boucles de la Seine sans que toutes actions envisagées ne s’inscrivent dans un cadre, à la fois contraignant et dynamique, qui assure la nécessaire conciliation des intérêts portuaires, industriels et agricoles dans le strict respect des équilibres écologiques d’une part et le maintien d’autre part d’une qualité de vie et des emplois durables, la nécessité d’un classement des 5 boucles s’impose.

La seule tutelle de l’état étant par nature trop lourde, nous proposerons que le Conseil Régional prenne toutes les initiatives en vue de créer une instance unique dédiée au pilotage global de l’aménagement des territoires de la « Seine en Normandie ».

Un schéma global d’aménagement, opposable aux tiers,  dont l’application et le suivi dynamique – révision tout les 15 ans – pourrait être assuré en conciliant pérennisation économique, protection des paysages et des espaces remarquables au plan faunistique et floristique ainsi que la préservation d’une qualité de vie

 

Le Contournement Est de Rouen

 

Il ne faut pas se voiler la face et prendre en compte la réalité qui s’impose à nous. Rouen est l’une des dernières grandes agglomérations françaises à être traversée par des poids lourds – 7 à 800 selon les chiffres couramment  avancés –  soit 10% du trafic quotidien qui s’élèverait  à 7800 véhicules. Ce n’est-ce raisonnable, il est tant désormais de décider la réalisation de ce contournement afin de répondre aux attentes légitimes des habitants qui actuellement subissent au quotidien des nuisances importantes!

 

Il convient toutefois que le tracé de ce contournement intègre les données relatives au projet actuellement encours d’étude de création d’une plate-forme logistique tri-modale dans la plaine de Pitres- Le Manoirs-Le Manoir.

 

Voila, Monsieur le Président, j’espère avoir répondu comme vous le souhaitiez à l’ensemble des points abordés dans votre courrier.

 

Je suis prêt le cas échéant, si vous le jugiez utile, à rencontrer, à une date à votre convenance, une délégation de la Chambre pour débattre du contenu de ce courrier et  vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de mes sentiments les meilleurs.

 

Bernard FRAU

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu