Avertir le modérateur

06/12/2009

L’Alliance Ecologiste Indépendante avec Les Dieppois

port%20de%20dieppe.jpgLe Maire communiste de DIEPPE contre l’avis général veut imposer aux Dieppois la venue, sur le Port de commerce de la Ville, du chimiste russe Uralchem, numéro 2 des fabricants d’engrais russes, dont le siège social se trouve à Moscou, qui veut y construire  une usine de transformation d’engrais. L’unité sera installée sur un terrain de 23 000 m² situé en plein cœur de Ville, à proximité immédiate de 150 logements sociaux, d’une médiathèque et d’un éco quartier !

Autant dire que le Maire de Dieppe vient de commettre un  contre sens politique qui va à l’encontre de toute la marche en avant effectuée par les élus en matière d’écologie urbaine. Ce faisant il condamne le Port de Dieppe à la poursuite du déclin dont il est l’objet depuis trop longtemps.

Au stade actuel, alors que les terrains ont déjà été cédés et que la Municipalité soutient le projet, aucune réponse documentée n’est apportée aux questions légitimes que posent les riverains particulièrement inquiets. La catastrophe d’AZF Toulouse est  encore dans tous les esprits. Les installations prévoient en effet l’implantation de deux bâtiments de stockage d’engrais secs  et de 4 cuves de stockage d’engrais liquides de 5 000 mètres cubes chacune

Rappelons que dans un rayon de 1 à 3 km à vol d’oiseau, autour du site, sont implantés pas moins de 25 écoles, 7 établissements secondaires, 5 établissements professionnels, 1 Hôpital , 2 cliniques, la Gare SNCF et la gare routière, sans compter les centres administratifs – Mairie, Caisse Primaire, Caisse d’Allocation Familiale, Centre des Impôt, Pôle emploi – .

Aucune étude d’impact économique et environnementale sérieuse n’a été effectuée avant la décision de la Mairie qui a donné sa caution à la cession des terrains. Toute porte à penser, compte tenu de la nature des produits à traiter, qu’il y aura lieu de prévoir un périmètre Seveso autour du site.

P1000276-v.jpgAlors que le principe de précaution aurait dû être mis en œuvre, le Maire de Dieppe a engagé son conseil, de manière très peu démocratique – certains parlent publiquement de pressions inadmissibles sur des élus – dans une opération dont il lui sera très difficile de stopper l’avancement.

Enfin il convient de noter, à l’heure où le monde s’évertue à réduire les gaz à effet de serre, que les opérations envisagée dans cette usine se traduiront par un rejet dans l’atmosphère d’un volume très important de CO2. Tout cela sans compter les multiples pollutions annexes qu’engendrent de telles installations. Les Usines ULTRACHEM de Moscou viennent d’ailleurs d’être fermées pour ces raisons.

 

Le projet du Maire et des investisseurs russes permettrait selon Jacques Thyébaut, président d’Uralchem Normandie la création d’une vingtaine d’emplois! Le jeu en vaut-il la chandelle ?

ð      Au regard de toutes les  nuisances parfaitement connues générée par les usines d’engrais,

ð      Compte tenu de l’impérieuse nécessité de réduire l’utilisation des engrais chimiques et de la nécessité de favoriser une agriculture plus respectueuse de la richesse naturelle des sols pour favoriser une meilleure alimentation des populations

ð      Totalement solidaires des Dieppois qui s’insurgent contre ce projet,

L’Alliance Ecologiste Indépendante fait sienne le combat engagé, pour l’annulation définitive de ce projet écologiquement sale, économiquement douteux, socialement rétrograde, dévalorisant et dégradant  pour le développement et l’image de la Ville de Dieppe.

20:14 Écrit par Bernard FRAU dans 8.Région Haute Normandie | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : dieppe, uralchem, maire | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

http://www.uralchem.com/
Voici l'adresse d'un site qui peut apporter quelques éléments d'informations sur les intentions profondes qui motivent la société Uralchem à s'implanter à Dieppe.
Ce projet sale écologiquement n'est pas viable industriellement,
Sa seule finalité est l'accès au marché ouest européens des fertilisants azotés.
ce projet s'il arrivait à terme serait destructeur d'emplois, car il prévoit selon les sources données par uralchem sur son site internet la commercialisation de 2 millions de tonnes d'engrais sur le marché ouest européen,ce qui représente une perte de 500 emplois dans la région Haute Normandie et 2000 emplois pour l'ensemble des manufactures françaises...on ne peut que s'intérroger sur la logique d'un tel projet qui va à l'encontre de tous les intérêts nationaux.

Écrit par : Ural_Bol_Chévik | 08/12/2009

Creer 20 Emplois pour des risques si important pour la population dieppoise voici une décision qui mériterait d'être soumise à référendum.
Monsieur le Maire prendra t il cette décision ???
Ce projet a du être soumis au Conseil municipal comment les écologistes avez vous réagis ?,,

Écrit par : stil | 20/12/2009

Creer 20 Emplois pour des risques si important pour la population dieppoise voici une décision qui mériterait d'être soumise à référendum.
Monsieur le Maire prendra t il cette décision ???
Ce projet a du être soumis au Conseil municipal comment les écologistes avez vous réagis ?,,

Écrit par : stil | 20/12/2009

La France à enfin accepté la directive européenne sur les sols et promis de réduire ses intrants agricoles. Monsieur Borloo sera sûrement très content d'apprendre la venue d'Uralchem sur le territoire français...

Écrit par : daniel.renaut | 01/02/2010

Le président d’Uralchem, Mr Chermen et la démocratie
: « si on continue à nous emmerder comme ça sur Dieppe ! ceux qui ont une grande gueule… »…
Le ton est donné sur les futures relations entre les Dieppois et les dirigeants de Uralchem.

Quelques interrogations au passage:

" ni four, ni fumée ni cheminée !
L'engrais en granulés sera transporté du bateau par un système de tapis roulant fermé jusque dans un silo

Le stockage du produit importé se faisant selon les dires des dirigeants d'Uralchem dans un seul silo, nous pouvons penser que le dit silo sera d'une capacité supérieure à 8000 tonnes et non équipé de cheminée, donc le produit sera immanquablement confiné.
L’engrais qui sera importé à Dieppe sous forme solide va se présenter sous forme de granulés de 1 à 4 mm de diamètre
Ces produits de par leur diamètre sont des rebus appelés communément des fines leur origine et leur traçabilité n'a pas été apportées par les responsables Uralchem.

"mais nous voulons diversifier notre business". Dans quel domaine les centrales nucléaires?

"il y aura la réhabilitation du ferroviaire," dans quelle condition se fera l'exploitation ferroviaire: à partir d'un embranchement particulier ou directement sur le port?
"ensuite ce sera de l’ordre de sept camions par heure", soit 1 camion toute les 4 minutes pendant quelle durée journalière 8 16 ou 24 heures?
"où il sera mélangé à de l'eau tiède à 55 °, comme du café soluble ! "»Renvoi au choix du stockage d'un produit lyophilisé donc très hygroscopique dans un silo avec de fortes probabilités de prise en masse avec les conséquence d'exploitation …intervention avec marteau piqueurs

Écrit par : refuznick | 07/02/2010

Réponse @ Monsieur Jacques Thyébaut
www.infos-dieppoises.fr/Archives2010/ProposDirecteurUralchem.htm
• I.D. : Vous partez sur combien de créations d’emplois ?
• C.B. et J.T. : « 55 directs mais ça sera sûrement un peu plus et environ 150 indirects dans le transport et la manutention à raison de 240 000 tonnes par an. »
Quel super gestionnaire Monsieur Jacques Thyébaut dans les années 1960 / 1980 l'ONIA devenue par la suite AZF, fabriquait dans ce type d'atelier,et une production équivalente, des engrais liquides azotés (solonia) sur son site de Oissel Seine Inférieur…Avec1 ingénieur, 1 secrétaire,1 contremaitre, 1 chimiste, 1 chef de poste en 5 postes,1 opérateur en salle de contrôle en 5 postes ,2 opérateurs chargements camions wagons en 2 poste, soit un effectif total de 18 personnes.si je dis des conneries, nombre de salariés peuvent confirmer mes allégations. à défaut des archives doivent pouvoir être consultées chez GPN.
Avancer un nombre de 55 personnes voir plus relève, soit de l'incompétence, soit du mensonge, je ne m'étends pas sur les différents autres sujets pour lesquels les informations apportées par les représentants d'Uralchem frise le ridicule, par leur argumentation à qui connaît un peu les métiers des fertilisants.
Avant d'apporter des jugements de valeur sur les interrogations légitimes des Dieppois soucieux de leur environnement et de leur santé, Uralchem ferait mieux de nous fournir des informations documentées et chiffrées, afin de débattre intelligemment du sujet.

Écrit par : Ural_Bol | 07/02/2010

c'est le moment idéal,
pour les écologistes,
toutes listes confondues,
de venir justement interroger la municipalité en débat public sur ce sujet !
quand venez vous à dieppe avant le 1 er tour ?

Écrit par : nuagedelait | 27/02/2010

Bonjour,

En qualité de citoyen français vivant dans la Région Haute Normandie je m'inquiète sur le projet d'une implantation d'usine de transformation de matières azotées à Dieppe.
Le premier danger réside dans, le fait que cette matière est composée de nitrate d'ammonium dont nous connaissons les dangers.
Le second danger,est relatif à un des autres éléments susceptible d'être mis en œuvre, il s'agit de l'azote uréique, dont Uralchem, nous a tenu informé en date du 5 février qu'il s'agit, d'azote organique d'origine animal (apatite, mélange de sang et d'os).
Les fabricants d'engrais russes se débarrassent-ils des stocks de farines animales, par le biais d'exportations.
Dans un cadre plus général le contrôle et la traçabilité des stocks de farines animales et leur recyclage dans les fabrications de certains engrais et de composts, font-ils l'objet d'une réglementation et d'un suivi de la part de l'admistration française et Européenne.

Il serait interressant de savoir,si nous allons mourir par le fait d'une explosion ou empoisonnés, comme les vaches folles?

http://www.hautesaoneagricole.com/a...

http://questions.assemblee-national...

http://h5n1-theses-hypotheses.over-...

Écrit par : Ural_bol | 09/03/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu