Avertir le modérateur

27/10/2009

Amnesty : "l'accès à l'eau dans les territoires palestiniens est limité"

img-0002 l'eau en Israël.jpgSelon Associated Press, dans un rapport rendu public mardi l'organisation de défense des droits de l'Homme Amnesty International affirme qu’Israël limite l'accès à l'eau potable des territoires palestiniens :

"Israël ne laisse les Palestiniens accéder qu'à une infime partie des ressources communes en eau, qui se situent principalement en Cisjordanie occupée, tandis que les colonies israéliennes illégales en reçoivent des quantités pratiquement illimitées" est-il indiqué dans le rapport.

Amnesty International estime le nombre de Palestiniens qui n’ont pas accès à l'eau courante à près de 200.000. Les ratios de consommation moyenne donnés dans le rapport sont particulièrement éloquents !

En milieu urbain la consommation moyenne journalière s’établit ainsi 300 litres par personne pour les Israéliens, 70 pour les Palestiniens.  Pire dans les zones rurales la consommation journalière atteindrait à peine 20 litres.

De plus, le creusement de nouveaux puits ou la restauration des anciens, sont soumis à autorisation que les Palestiniens sont tenus de demander à l’Etat. Les permis lorsqu’ils ne sont pas refusés, ne sont accepté qu’après des délais importants.wasser_3.gif

Selon AFP, le porte-parole du gouvernement israélien Mark Regev dénonce des affirmations "complètement absurdes", et assure que l'Etat hébreu récupère beaucoup moins d'eau de l'aqueduc qu'en 1967. Accusant les Palestiniens de ne pas investir dans le développement en Cisjordanie, il a par ailleurs déclaré que depuis cette époque, la consommation des Palestiniens a triplé tout en indiquant que des puits déjà autorisés n’avaient pas été creusés!

Le rapport d’Amnesty International évoque aussi la situation dans la Bande de Gaza, où la situation serait critique. Outre le fait que les réservoirs d'eau et les égouts ont été endommagés lors du dernier conflit entre Israël et le Hamas, 90 à 95% des eaux seraient contaminées et impropres à la consommation.

L’Alliance Ecologiste Indépendante rappelle que l’eau est indispensable à la vie de chaque individu, que sa rareté est souvent signe d’augmentation de la pauvreté et que dès lors son inégale répartition dans un même territoire peut rapidement conduire à des situations conflictuelles qui risquent de devenir explosives et incontrôlables.

200px-BnotYaakovBridge jourdain.jpgAvant d’être une question d’argent, de tuyaux, de robinets, de procédés chimiques et biologiques de dépollution est une question qui touche à la vie, elle est bien commun inaliénable de l'Humanité.

Comme le déclarait RICARDO PETRELLA lors d’une conférence donnée à l’Université de Genève, le 30 octobre 2003, dans le cadre du cycle "Santé, droits de l'homme et nouvelles insécurités", l’Alliance Ecologiste Indépendante affirme avec lui : « Il y a un lien étroit entre pauvreté eau, accès à l’eau et droit à la vie »

Chacun pour vivre peut se passer de beaucoup de chose sauf de l’eau, aussi l’Alliance Ecologiste Indépendante s’associe à l’appel d’Amnesty international et invite le gouvernement français à demander à l'Etat hébreu à "mettre fin à ses politiques discriminatoires" et "à lever immédiatement les restrictions imposées aux Palestiniens pour accéder à l'eau".

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu